KGWI salariés engagés et autonomes rapport CH
 

KGWI salariés engagés et autonomes rapport CH

on

  • 1,514 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,514
Views on SlideShare
633
Embed Views
881

Actions

Likes
3
Downloads
6
Comments
0

6 Embeds 881

http://www.kellyservices.fr 787
http://www.kellyservices.ch 70
http://chauth.kellyebiz.com 11
http://usauth.kellyebiz.com 5
http://kellyservices.fr 5
http://kellyservices.ch 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    KGWI salariés engagés et autonomes rapport CH KGWI salariés engagés et autonomes rapport CH Presentation Transcript

    • DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES
    • Enquête KGWI 2012 - - Attirer et fidéliser les autonomes Enquête KGWI 2012 Des salariés engagés et meilleurs talents Fidélité ou opportunités ? Une décision cruciale pour les salariés Les salariés sont confrontés à un dilemme. Est-ce dans leur intérêt de rester au sein de la même entreprise ou est-il préférable de changer régulièrement d’employeurs afin de développer leurs compétences et de donner un élan à leur carrière ? Le principe de construire une carrière dans une seule et même entreprise n’est pas encore tout à fait mort ! Toutefois la plupart des salariés considère qu’il est nécessaire de se confronter à différents employeurs même lorsqu’ils sont satisfaits du poste qu’ils occupent. L’évolution de la dynamique du marché de l’emploi conduit les salariés à rechercher les options qui leur permettront d’obtenir des promotions et de booster leur vie professionnelle. La volatilité actuelle observée sur le marché de l’emploi semble être la nouvelle norme. Elle pose des défis à la fois aux salariés, en recherche constante de développement de compétences, et aux employeurs souhaitant fidéliser leurs meilleurs talents. 2 Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Faire carrière dans une seule entreprise - est-ce encore pertinent ? (PAR ZONE géographique) Faire carrière dans une seule entreprise était autrefois un principe établi dans le monde du travail. C’est un principe aujourd’hui passé aux oubliettes. Les relations d’emploi entre travailleurs et payeurs sont à l’heure actuelle extrêmement variées. La fidélité des salariés à une même entreprise a considérablement diminué ces dernières décennies. Moins d’un quart des salariés en FRANCE considère qu’il est important de rester au sein de la même entreprise pour faire évoluer leur carrière. Aux Etats-Unis, près de 49% des travailleurs sont d’accord avec cette affirmation, contre 29% en Asie et 21% sur la zone EMEA. 3 Êtes-vous d’accord avec l’affirmation selon laquelle faire carrière dans une seule et même entreprise a du sens ? (% de oui) Amérique EMEA APAC TOUS PAYS
    • Enquête KGWI 2012 --Des salariés engagés et meilleurs talents Enquête KGWI 2012 Attirer et fidéliser les autonomes Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Faire carrière dans une seule entreprise - est-ce encore pertinent ? (PAR génération) L’importance du changement La dimension intergénérationnelle influe sur la réponse à cette question. Les jeunes salariés sont beaucoup plus attirés par la notion de «carrière pour la vie» que les plus mûrs. Ainsi 32% des travailleurs de la Génération Y pensent que cette affirmation a un sens, contre 29% chez la Génération X et 28% chez les Baby-Boomers. Êtes-vous d’accord avec l’affirmation selon laquelle faire carrière dans une seule et même entreprise a du sens ? (% de oui) La notion de carrière à vie est en constante diminution alors qu’à contrario on note l’émergence d’une quête perpetuelle de changement. De plus en plus de salariés ressentent la nécessité de se confronter à différents employeurs pour maintenir leur carrière. Est-il plus important, pour votre carrière et le développement de vos compétences, de rester fidèle à votre employeur ou de multiplier les expériences professionnelles ? (% de oui) Plus de la moitié des salariés en FRANCE (54%) ressentent la nécessité de changer d’employeurs dans le but de booster leur vie professionnelle et développer de nouvelles compétences. Changer d’employeurs Rester fidéle au même Ne sais pas Cette tendance est particulièrement vraie sur la zone Asie (55%) et l’Europe (54%), où plus de la moitié des travailleurs valorisent la multiplication des expériences, contre 48% aux Etats-Unis. Amérique 4 5 EMEA APAC Tous pays
    • Enquête KGWI 2012 - - Attirer et fidéliser les autonomes Enquête KGWI 2012 Des salariés engagés et meilleurs talents l’importance de la multiplication des expériences En France, 76% des répondants considèrent que de multiples expériences professionnelles constituent une véritable valeur ajoutée. En Europe, 73% sont convaincus de l’importance du changement d’employeurs devant les salariés de la zone Asie (70%) et des Etats-Unis (65%). 6 Enquête KGWI 2012 - Des salariés fidéliser lesautonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et engagés et meilleurs talents Considérez-vous la multiplication des expériences professionnelles comme une valeur ajoutée ou un frein à votre carrière professionnelle ? (% de oui) La multiplication des expériences quels bénéfices ? (Par compétences) Cette tendance se dessine chez différents groupes de salariés. Les professionnels possédant une expertise professionnelle et/ou technique sont les plus nombreux à changer régulièrement d’employeurs. Amérique EMEA APAC TOUS PAYS 74% des salariés possédant une expertise valorisent le changement contre 66% des salariés sans compétence technique et/ou professionnel. 7 Considérez-vous la multiplication des expériences professionnelles comme une valeur ajoutée ou un frein à votre carrière professionnelle ? (% de oui) Avec expertises professionnelles & techniques Sans expertise professionnelle & technique Tous les salariés
    • Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents La multiplication des expériences quels bénéfices ? (Par compétences - détail) Les salariés possédant une expertise professionnelle ou technique (Vente, Ingénierie, Marketing, Santé, Sécurité, Droit, Scientifique) valorisent plus le changement d’employeurs que ceux ayant une expertise dans les domaines administratif ou service à la clientèle par exemple. 8 Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Une perpétuelle recherche de changement (par région) Considérez-vous la multiplication des expériences professionnelles comme une valeur ajoutée ou un frein à votre carrière professionnelle ? (% de oui) Une des constatations les plus troublantes, du point de vue de l’employeur, réside dans le fait qu’un grand nombre de salariés est en recherche permanente de nouvelles opportunités professionnelles. En FRANCE 56% reconnaissent être en veille active ou à l’écoute de meilleures opportunités de carrière, même lorsqu’ils sont satisfaits du poste qu’ils occupent. Ce constat est particulièrement vrai sur la zone Asie (54%) et Europe (53%) contre seulement 40% sur les Etats-Unis. 9 Recherchez-vous régulièrement de meilleures opportunités professionnelles quand bien même votre travail actuel vous plaît ? (% de oui) Amérique EMEA APAC TOUS PAYS
    • Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents La demande d’emploi et la capacité de négociations Une perpétuelle recherche de changement (zone europe) On constate que dans de nombreux pays de la zone Europe, plus de la moitié des répondants avouent rechercher régulièrement des alternatives au travail qu’ils occupent. C’est le cas notamment en FRANCE, en Norvège, au Portugal, en Italie, en Suède ou encore en Allemagne. Les salariés russes semblent moins «volatiles». 10 Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Recherchez-vous régulièrement de meilleures opportunités professionnelles quand bien même votre travail actuel vous plaît ? (% de oui) Tous les salariés ne sont pas à la recherche d’un emploi mais la dynamique du marché du travail est suivie attentivement. Les répondants reconnaissent utiliser les informations dont ils disposent sur l’offre et la demande d’emplois pour évaluer le marché du travail et négocier avec leur entreprise. 11 On constate que quelle que soit la zone géographique, les conditions économiques impactent les salariés et façonnent leur approche au monde du travail. Même sur des régions très fortement impactées par la crise économique, les salariés continuent à être optimistes quant aux opportunités qui peuvent se présenter à eux et pensent être en mesure de trouver un poste similaire voire meilleur que celui qu’ils occupent.
    • Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Une forte demande sur le marché du travail (par zone géographique) Une forte demande sur le marché du travail (zone europe) En FRANCE 32% des répondants estiment être des candidats recherchés que ce soit pour leur savoirfaire ou pour leur expérience professionnelle. Compte tenu de votre expertise et de votre expérience, pensez-vous être un candidat recherché sur le marché de l’emploi ? (% de oui) Ce sentiment est encore plus important aux EtatsUnis et sur la zone Asie (62% chacun) contre 45% seulement sur la zone Europe. Amérique 12 EMEA APAC TOUS PAYS Un pays se démarque particulièrement ! En effet, avec 73% de répondants se sentant recherchés sur le marché du travail, la Russie fait figure d’exception. Pour les autres pays, les résultats sont moins marqués. En queue de peloton se trouvent la France, le Luxembourg et la Hongrie où les salariés font preuve de moins de confiance quant à la possibilité de vendre leurs compétences. 13 Compte tenu de votre expertise et de votre expérience, pensez-vous être un candidat recherché sur le marché de l’emploi ? (% de oui)
    • Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents le pouvoir de négociation Nonobstant de très fortes instabilités économiques dans certaines parties du globe, beaucoup de personnes restent optimistes quant aux perspectives d’emplois dans leur pays. la connaissance du marché au profit de la négociation Compte tenu de votre expertise et de votre expérience, pensez-vous être un candidat recherché sur le marché de l’emploi ? (% de oui) En FRANCE 66% des travailleurs pensent être en mesure de trouver un emploi et pouvoir négocier de meilleures conditions d’embauche. Cette confiance des salariés est particulièrement forte aux Etats-Unis (71%) et sur la zone Asie (72%) contre seulement 65% en Europe. Amérique EMEA APAC TOUS PAYS Les salariés qui ne souhaitent pas changer d’emploi utilisent toutefois leur connaissance du marché du travail pour faire avancer leur carrière professionnelle. Parmi ceux à la recherche de nouvelles opportunités ou en veille active, 59% déclarent utiliser les informations dont ils disposent pour négocier avec leur employeur actuel. Ce sont les salariés de la zone Asie qui développent le plus activement cette tactique. Ce sentiment est rendu possible grâce à la connaissance du marché et les informations obtenues sur les médias en ligne et les réseaux sociaux. 14 15 Utilisez-vous votre connaissance du marché pour négocier avec votre employeur ? (% de oui) Amérique EMEA APAC TOUS PAYS
    • Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Enquête KGWI 2012 - Des salariés engagés et autonomes Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents des opportunités de promotion (par génération) des opportunités de promotion (par région) Cette recherche perpetuelle de changement peut être expliquée par le manque de visibilité qu’ont les salariés sur les potentielles évolutions au sein de leur entreprise. En FRANCE 46% des salariés pensent ne pas obtenir de possibilité d’évolution ou de promotion au sein de leur organisation pour l’année à venir. Pensez-vous bénéficier cette année de promotion au sein de votre entreprise actuelle ? (% de oui) Amérique EMEA APAC Avec 35% de réponses positives, les salariés de la Génération Y sont beaucoup plus optimistes sur leurs opportunités de promotion au sein de leur entreprise, contre 27% chez les salariés de la Génération X et 18% chez les Baby Boomers. TOUS PAYS Avec 43% de réponses positives à la question, les travailleurs de la zone Asie se montrent les plus positifs, loin devant les répondants des Etats-Unis (29%) et de la zone Europe (23%). 16 17 Pensez-vous bénéficier cette année de promotion au sein de votre entreprise actuelle ? (% de oui)
    • en conclusion Enquête KGWI 2012 - Attirer et fidéliser les meilleurs talents Fidéliser ses talents Les salariés souhaitent prendre leur carrière en main et rester en phase avec le marché de l’emploi. Ainsi, même lorsqu’ils sont satisfaits du poste qu’ils occupent, ils n’hésitent pas à en changer dans la perspective d’acquérir de nouvelles compétences et d’obtenir des promotions. C’est un vrai challenge pour les employeurs qui doivent trouver les moyens de fidéliser leurs salariés et réduire les risques d’attrition. Il est parfaitement compréhensible que les travailleurs recherchent à maximiser des opportunités de développement. Ce comportement est très fortement lié à des facteurs géographiques, culturels 18 et économiques. Tous ne font pas preuve du même opportunisme quant à leur pouvoir de négociation avec leur employeur actuel. il est également intéressant de constater que, quelle que soit leur force de négociation, beaucoup sont confiants sur leurs perspectives d’avenir personnelles, malgrè une situation économique difficile. Certains utilisent leur connaissance du marché pour négocier avec leur entreprise. Ils ont identifié les besoins du marché du travail, notamment sur des secteurs porteurs et considèrent que changer d’employeur peut faire avancer leur carrière. C’est une complexité supplémentaire à gérer pour les employeurs : manager ces nouveaux profils dynamiques et ambitieux dont le savoir-faire est critique à l’entreprise mais qui sont en perpétuelle recherche de changement.