KGWI 2013 Topic 1 Report CH FR
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

KGWI 2013 Topic 1 Report CH FR

on

  • 299 views

 

Statistics

Views

Total Views
299
Views on SlideShare
293
Embed Views
6

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

2 Embeds 6

http://chauth.kellyebiz.com 4
http://uskesauth.kellyebiz.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    KGWI 2013 Topic 1 Report CH FR KGWI 2013 Topic 1 Report CH FR Presentation Transcript

    • Développementde carrière etde compétenceskelly Global workforce index™
    • UN OUTIL PROMOTIONNEL IDÉALAMÉLIORER SES CONNAISSANCES ? POURQUOI FAIRE ?LES MEILLEURS MOYENS POUR SE FORMER57% 47% 42%EN FRANCE LES SALARIÉS DE LA GÉNÉRATION Y SONTLES PLUS MOTIVÉS PAR LES PERSPECTIVES DE PROMOTIONAU SEIN DE LEUR ENTREPRISEGen Y63%Gen X57%Baby Boomers50%Obtenir unepromotion au seinde sa société En Amérique et en Asie Pacifique, les salariés se forment principalement pourobtenir une promotion au sein de leur société. En revanche si 50% des salariésde la zone EMEA envisagent d’acquérir de nouvelles compétences via desformations professionnelles, c’est principalement pour mieux se vendreauprès d’autres entreprises ou travailler dans un autre domaine d’activité.Se “vendre” dansune autreentrepriseTravailler dans unnouveaudomaineAméliorer ses connaissances et son savoir-faire participent auxnombreuses possibilités d’évolution professionnelle et personnelle.Dans ce domaine, la responsabilité ne relève plus seulement del’employeur.48%66%68%EMEAEMEAAPACAPACAMÉRIQUEAMERIQUESE FORMER POUR OBTENIR UNE PROMOTION AU SEINDE SON ENTREPRISE, PAR RÉGIONFormation continuePratique professionnelleSéminaires/webinairesLE PLUSMaths—28%LE MOINSQUELSDOMAINESOFFRENT LE PLUSDE POTENTIEL DERÉORIENTATION ?Ingénierie—26%IT—26%18%—Science19%—Santé22%—Enseignemenent58%70%26%%60des salariés en France suiventou envisagent de poursuivredes formationsprofessionnelles
    • 3Kelly Global Workforce Index™1èrepartie :4 Introduction5 Améliorer ses compétenecs6 Améliorer ses compétences (par génération)7 Améliorer ses compétences (par région)8 Se former ou pas ? (par région)9 Se former ou pas ? (par pays)10 Trouver une formation appropriée (par métier2èmepartie :11 Introduction12 Les compétences les plus valorisées13 Les politiques de formation interne14 Des compétences nécessaires15 Identifier les compétences “techniques”16 Conclusiontable des matièresAvec plus de 120 000 répondants répartis sur 31pays en Amérique et sur les zones EMEA et APAC,le Kelly Global Workforce Index (KGWI) proposeun point de vue inégalable sur le monde du travail.Cette étude, réalisée tous les ans, rassembleune grande diversité d’opinions sur le travail etles sujets qui y sont afférents, avec un regardspéficique par génération, par secteur d’activité,par métier et par compétence professionnelle.Sujets de l’étude KGWI 2013 :• Développement de carrière et de compétences• Satisfaction et fidélisation des salariés• Réseaux sociaux et nouvelles technologies• Mobilité internationale• Nouveaux lieux de travailKelly Global Workforce Index 2013Ce premier document s’intéresse donc audéveloppement de carrière et de compétences,et à l’approche faite par les salariés dans leurfaçon d’acquérir de nouvelles compétences.Aujourd’hui améliorer ses compétences etson savoir-faire ne relèvent plus seulementdes employeurs. A l’inverse, les salariésadmettent devoir prendre le contrôle de cetaspect incontournable de leur carrière.Les résultats montrent clairement que laformation est un moyen adapté pour améliorerla qualité et la rentabilité des salariés, mais aussipour renforcer leur sentiment d’appartenanceà l’entreprise et leur fidélité. En effet, lesemployés veulent avant tout exploiter leursnouvelles compétences au sein de leur société.
    • 4Kelly Global Workforce Index™un nouveau regard sur la formation et l’acquisition de com-1èrepartiepétencesL’acquisition de nouvelles compétences est un investissement nécessaire. Pour les salariés il s’agitd’ajouter des cordes à leur arc et d’améliorer potentiellement leurs revenus. Les entreprises quant àelles recherchent avant tout à augmenter leur productivité.La motivation à poursuivre une formation peut venir du salarié ou de l’employeur, parfois même dela volonté des deux parties. Certains employeurs craignent que les bénéfices de cet investissementsoient perdus ou utilisés dans une autre société lorsque le salarié quitte l’entreprise.En revanche pour la plupart des salariés le bénéfice retiré est énorme. C’est un investissement à longterme grâce auquel ils peuvent se fixer de nouveaux objectifs et donner un nouvel élan à leur carrièreprofessionnelle.
    • 5Kelly Global Workforce Index™améliorer ses compétencesA la question “pourquoi souhaitez-vousacquérir de nouvelles compétences ?”,un grand nombre de salariés cite enpriorité les opportunités de promotionau sein même de leur entreprise (36%).34% envisagent ces formations dans lebut de se réorienter professionnellementet 32% espèrent ainsi obtenir desopportunités dans d’autres sociétés.Il est intéressant de constater que lamotivation principale est de resterfidèle à l’entreprise puisque les salariésenvisagent avant tout une formationpour rester dans leur société.Parallèlement, certains d’entre euxchoisissent cette option pour “sevendre” auprès d’autres organisations.Pour quelles raisons souhaitez-vous acquérir de nouvelles compétences ? (% France, réponses choix multiples)Promotion interne Reconversion professionnelle Opportunité dansune autre sociétéCréer sa propresociétéAutre57%47%42%20%9%
    • 6Kelly Global Workforce Index™améliorer ses compétences (par génération)C’est une démarche très intéressantepour les employeurs car ces résultatsmontrent clairement que la formationest un moyen adapté pour améliorernon seulement la qualité et donc larentabilité des salariés, mais aussi pourrenforcer leur sentiment d’appartenanceà l’entreprise et leur fidélité .Toutefois la fidélité à l’employeurvarie sensiblement d’un groupegénérationnel à l’autre. On constateainsi que les motivations à se former nesont pas identiques. Les membres de laGénération Y percoivent principalementl’acquisition de nouvelles compétencescomme un moyen d’obtenir unepromotion au sein de leur entreprise, àla différence de leurs homologues de laGénération X ou des Baby-Boomers.Pour quelles raisons souhaitez-vous acquérir de nouvelles compétences ? (% France par génération, réponses choix multiples)0%20%40%60%80%AutreCréer sa propre sociétéReconversion professionnelleOpportunité dans uneautre sociétéPromotion interneBaby BoomersGen XGen Y
    • 7Kelly Global Workforce Index™améliorer ses compétences (par zoneFormer ses salariés n’est pasnécessairement associé à l’idée defidélisation. Ainsi sur les zones APACet Amérique, à la question “Pourquoisouhaitez-vous acquérir de nouvellescompétences ?”, les salariés invoquenten premier la volonté d’obtenir unepromotion interne, ce qui, pour lesemployeurs, garantie un bon retoursur investissement. Sur la zone EMEAen revanche, les salariés n’ont pasuniquement cet objectif en tête. Sicertains souhaitent rester dans leurentreprise, d’autres à l’inverse sont toutautant motivés par des opportunités ausein d’autres sociétés, voir des possibilitésde reconversion professionnelle.Les salariés de la zone APAC sont les plusnombreux à plébisciter la formation dansle cadre d’une création d’entreprise.Pour quelles raisons souhaitez-vous acquérir de nouvelles compétences ? (% zone géographique, réponses choix multiples)0%10%20%30%40%50%60%70%80%APACEMEAAmériqueAutreCréer sa propre sociétéReconversion professionnelleOpportunité dans uneautre sociétéPromotion interne
    • 8Kelly Global Workforce Index™se former ou pas ? (par zone géographique)Les crises économiques successivesde ces dernières années et lesrestrictions budgétaires réduisant lesprogrammes de formation ont modifiéles comportements des salariés. Si laformation ne relève plus aujourd’hui dela seule responsabilité de l’employeur, lessalariés ont décidé de prendre cet aspectde leur vie professionnelle en main.Tous pays confondus, 60% des salariésenvisagent de suivre une formationprofessionnelle et pour 37% d’entreeux l’objectif est de se reconvertirsur d’autres secteurs d’activité. Lessalariés de la zone APAC montrentle plus de motivation quant à l’envied’acquérir de nouvelles compétences.Envisagez-vous de suivre une formation professionnelle complémentaire dans le but de vous reconvertir ? (% par zone géographique)Je n’envisage pas de formationà l’heure actuelleJ’envisage de me formerTOUS PAYSAMERIQUEEMEAAPAC40% 60%45% 55%41% 59%31% 69%
    • 9Kelly Global Workforce Index™se former ou pas ? (par pays)L’approche à la formation diffère d’unpays à l’autre. On constate que lessalariés des nations émergentes sontles plus demandeurs en formationprofessionnelle. A l’inverse cettetendance décroit sur les pays développés.Avec un phénoménal 92%, la Russieest largement en tête de peloton.La Thaïlande, le Mexique, le Brésil,l’Indonésir, Porto Rico et la Malaisiecomptent également un grand nombrede salariés envisageant une formationprofessionnelle complémentaire.La France, la Suisse, les Etats-Unis et laSuède comptent en revanche le moinsgrande nombre de salariés à la recherched’acquisition de nouvelles compétences.Envisagez-vous de suivre une formation professionnelle complémentaire dans le but de vous reconvertir ? (% de “Oui” par pays)92%83%80%79%78%76%76%74%74%71%68%67%67%67%66%66%64%64%62%61%60%59%57%57%55%53%53%47%38%EMEAAPACAmericas20406080100FranceUSASuisseSuèdeNorvègeRoyaumeUniAllemagneIndeCanadaDanemarkNouvelleZélandeHongKongAustralieItalieSingapourAfirqueduSudPays-BasPolognePortugalIrlandeHongrieChineMalaisiePortoRicoIndonésieBrésilMexiqueThaïlandeRussie
    • 10Kelly Global Workforce Index™se former ou pas ? (par métier)Un grand nombre de facteurs influentsur la volonté à envisager une formationprofessionnelle : la dynamique du secteurd’activité, l’état de la concurrence etla garantie que cet investissementpeut conduire à une promotion et àfortiori une augmentation de salaire.Parmi les employés professionnels ettechniques, les salariés de l’enseignementainsi que ceux dans les métiers de lavente, de l’IT, de l’ingénierie ou dusecteur scientifique sont les plus motivéspour acquérir de nouvelles compétences.Envisagez-vous de suivre une formation professionnelle complémentaire dans le but de vous reconvertir ? (% de “Oui” en France)28% 26% 26% 25% 25% 24% 23% 23% 22% 19% 18%ScienceSantéEnseignementMarketingFinance/ComptabilitéDroitSécuritéVenteITIngénierieMaths
    • 11Kelly Global Workforce Index™Une formation efficace est une formation pertinente et qui peut être mise en pratique. Il fautéviter la formation inutile ou la formation qui ne donne pas l’occasion de mettre en pratique lescompétences apprises.Si les salariés se tournent aujourd’hui vers de l’auto-formation ou de la formation continue, il estessentiel d’évaluer celles qui fourniront le savoir-faire les plus adéquat.Il apparait que les salariés ont une compréhension innée des compétences nécessaires à leurdéveloppement de carrière.La plupart d’entre eux valorise une formation “sur le terrain”, centré sur des éléments pratiques etun apprentissage immédiat.choisir les bonnes formations2èmepartie
    • 12Kelly Global Workforce Index™Une grosse majorité des salariés(67%) préfèrent être formés sur leterrain via une pratique régulièregrâce à laquelle les salariés peuventacquérir de nouvelles compétences.La formation professionnelle estelle aussi fortement citée (55%).En comparaison les autres méthodesde développement de compétences(séminaires/webinaires, tutorat,certification professionnelle...)sont assez peu mentionnées.Pour les employeurs il est intéressantde constater que, contrairement auxidées reçues, les salariés ne sontpas forcément à la recherche deformations externes coûteuses etque la pratique professionnelle peutparfois répondre à leur demande.les compétences les plus valoriséesQuelles sont les meilleures techniques pour acquérir de nouvelles compétences ? (% France, réponses choix multiples)PratiqueprofessionnelleFormation continue CertificationprofessionnelleSéminaires/webinairesAffectationpar rotationsTutorat Partagede posteOrganismeprofessionnelAutre70%58%31%26%19%19%18%16%2%
    • 13Kelly Global Workforce Index™Les formations professionnelles peuventêtre dispensées de plusieurs manières: via des organismes privés, des écolesou encore au sein des entreprises.Il apparait que les salariés enFrance ne sont pas particulièrementsatisfaits des formations offertes parleur employeur, toutes générationsconfondues, avec moins de 50%.La génération Y semble être la moinssatisfaite alors qu’à contrario lesbaby-boomers plébiscitent à près de50% cette méthode de formation.les politiques de formation interneDiriez-vous que les formations internes dispensées par votre employeur vous permettent d’acquérirde nouvelles compétences professionnelles ? (% France“D’accord” & “Pas d’accord”)GENERATION Y GENERATION X58% 53%BABY BOOMERS GLOBAL45% 54%
    • 14Kelly Global Workforce Index™Interrogés sur les compétencesnécessaires à leur réussite dans leur poste,les salariés identifient un bon nombre decompétences générales qui contribuentau bon fonctionnement de l’entreprise.Sont mentionnés le travail d’équipeà 77%, l’écoute active à 72%,le sens du détail à 70% et lacommunication orale à 69%.La plupart des salariés ont le sentimentde maitriser une grande partie de cescompétences générales. A l’inverse, ilsestiment avoir besoin de développer leurscompétences linguistiques (64%), leurleadership (41%) et leur créativité (37%).La question est de savoir si les salariéspossèdent bel et bien les compétencesgénérales, comme ils le disent, ous’il est nécessaire de développerdes formations pour améliorer leursavoir-faire dans ces domaines.des compétences nécessairesCompétences générales identifiées comme critique à la réussite dans le poste versus compétences à développer (% Monde)0%20%40%60%80%100%CompétenceslinguistiquesCreativitéinnovationCommunicationécriteLeadership/prise d’initiativeCommunicationoraleSens du détailEcouteactiveTravail d’équipe/Travail collaboratifCompétences critiquesA développer
    • 15Kelly Global Workforce Index™Les salariés les plus qualifiés (en science,technologie, ingénierie et mathématiques)portent un regard accru sur des compétencestrès spécifiques à leur métier. Ils identifientainsi des compétences incontournables :esprit critique et analytique (80%), capacitéd’analyse et de diagnostic (79%) etrésolution de problèmes complexes (75%).De la même façon que pour les compétencesgénérales, beaucoup de ces salariésqualifiés ont le sentiment de maitriser cescompétences critiques à leur réussite.Les connaissances qu’ils souhaitentdévelopper sont souvent descompétences techniques - mathématiques(45%) et technique/IT (52%).Ces salariés qualifiés sont en fortedemande partout dans le monde etsont ainsi encouragés à améliorerleurs compétences techniques.identifier les compétences techniquesCompétences techniques identifiées comme critique à la réussite dans le poste versus compétences à développer (% Monde)0%20%40%60%80%100%Mathématiques, calculs,mesures, suiviTechnique (systèmes,logiciel et informatique)Résolutionde problèmes complexesEvaluation, analyseet diagnosticEsprit critiqueet analytiqueCompétences critiquesA développer
    • 16Kelly Global Workforce Index™Améliorer son savoir faire et renouvelerses compétences représentent uninvestissement nécessaire et indispensableà l’évolution d’une carrière professionnelle.Tout ceci participe à améliorer l’efficacitéet la productivité des entreprises.La gestion des connaissances et l’acquisitionde nouvelles compétences ne relèventplus uniquement de l’employeur. Lessalariés reconnaissent aujourd’hui devoirprendre le contrôle de leur carrière. Ils’engage dans une démarche responsable,réfléchie et stratégique sur les meilleursméthodes pour développer leur capitalintellectuel et professionnel.Conclusionacquérir des compétences nécessaires et durablesDepuis maintenant une vingtaine d’années, les salariés ont une approche différente dans la façon d’acquérirde nouvelles compétences. Cette acquisition n’est plus seulement un enjeu professionnel. Améliorer sesconnaissances et son savoir-faire participe aux nombreuses possibilités d’évolution professionnelle etpersonnelle. Les compétences professionnelles ont quoi qu’il en soit une durée de vie limitée.
    • 17Kelly Global Workforce Index™About Kelly services®Kelly Services (NASDAQ : KELYA, KELYB) est un des leaders mondiaux de Solutions en RessourcesHumaines. Kelly France offre, depuis 1972, une gamme complète de services de recrutement,d’externalisation et de conseil avec près de 80 bureaux répartis sur tout le territoire.Kelly fait travailler chaque année plus de 550,000 personnes dans le monde entier. Le chiffred’affaires du groupe 2012 s’élève à 5,5 milliards de dollars US.à propos du kelly global workforce indexLe Kelly Global Workforce Index est une enquête internationale sur le monde du travailréalisée chaque année. Près de 122 000 personnes des zones Amériques, Asie-Pacifique etEurope-Moyen Orient-Afrique et plus de 14 000 en france ont répondu à l’enquête 2013. Lesrésultats sont publiés tous les trois mois.EXIT© 2013 Kelly Serviceskellyservices.fr