SP3: Utilisation de la cartographie pour élaborer des projets de SDTAN financés par les Investissements d’Avenir  10 debord moreno - R.MORENO / M.DEBORD
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

SP3: Utilisation de la cartographie pour élaborer des projets de SDTAN financés par les Investissements d’Avenir 10 debord moreno - R.MORENO / M.DEBORD

on

  • 513 views

 

Statistics

Views

Total Views
513
Views on SlideShare
418
Embed Views
95

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 95

http://www.teleparc.net 95

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

SP3: Utilisation de la cartographie pour élaborer des projets de SDTAN financés par les Investissements d’Avenir  10 debord moreno - R.MORENO / M.DEBORD SP3: Utilisation de la cartographie pour élaborer des projets de SDTAN financés par les Investissements d’Avenir 10 debord moreno - R.MORENO / M.DEBORD Presentation Transcript

  • Couverture 4G pour les territoires rurauxOpportunités et questions autour de la 4G LTE 800
  • Quelques notions sur la 4G• Nouveau standard de téléphonie mobile• « Très haut débit mobile », débits théoriques supérieurs à 100 Mb/s (30 Mb/s en upload) avec la norme actuelle, faible latence (vrai temps réel)• Antennes 3G déjà existantes en partie compatibles (4G LTE 800 MHz)• Portée du signal (en partie) plus importante que sur 3G – Fréquence 2,6 GHz : 300 m (z. dense) à 2-3 km (z.rurale) – Fréquence 800 MHz : 600 m (z. dense) jusqu’à 40-50 km (z.rurale) contre 20 km en 3G 900 MHz – Affaissement : en fonction de la distance, du relief, de l’occupation du sol, du nb d’utilisateurs• 4 fournisseurs privés : Orange, SFR, Bouygues, Free. Pas de fournisseur public.
  • Un opportunité pour les zones rurales• La fréquence 800 MHz avec sa portée importante pourrait permettre de fournir des Couverture vastes zones à faible densité d’usagers théoriquement (particuliers et entreprises) : possible à partir des – bout de ligne (ADSL, 3G avec faibles débits), points hauts existants – zones blanches encore existantes• Usages possibles pour : – Les entreprises et les télétravailleurs (300 soho- solo, 32 communes d’accueil) – Les agriculteurs (7500 exploitations) – Les professionnels de la santé et de l’aide à la personne (6500 bénéficiaires APA) – Les touristes (900000/an)• Obligations pour les opérateurs : Zones – en 2017, couverture en 4G LTE 800 MHz de 40 % blanches 3G de la population de la Zone de Déploiement accessibles Prioritaire (ZDP), en 4G – 90 % de la population de la ZDP en 2024. – Gers : 85% des communes, 36 % de la pop en ZDP (65000 hab.)
  • Quelques questions sur le déploiementObligations pour les opérateurs en 2017 : couverture en 4G LTE 800 MHz de 40 % de la population de la ZDP (398 communes, 110000 hab.)Quelques questions sur le déploiement à court/moyen terme :• Comment les opérateurs vont se mobiliser ? – Couvrir en priorité les zones urbaines ou semi-urbaines de la ZDP pour remplir les obligations – Donner du services aux secteurs actuellement non desservis en haut débit ADSL ni en 3G.• Les 40 communes (10% sur un total de 398) les plus peuplées (plus de 500 hab.) de la ZDP du Gers font plus de 50000 hab.
  • Quelques questions sur le déploiementObligations pour les opérateurs en 2017 : couverture en 4G LTE 800 MHz de 40 % de la population de la ZDP (110000 hab.)Quelques questions sur le déploiement à court/moyen terme :• Quelle qualité de service sera réellement offerte : – Quelles nouvelles zones blanches ou grises ? – Quels débits réels dans les bords de cellules ? Du vrai THD de 2017?• Contraintes pour l’usager – Quels récepteurs (clé 4G? Téléphone?) – Quels coûts (équivalent 3G?)• Contraintes pour les collectivités – Comment intégrer la 4G dans les versions à venir des SDAN (ex : fibrage des points hauts) ? – Quelle concertation à mettre en place avec les opérateurs au sujet de la 4G ?
  • Haut Débit mobile LTE 4G et Développement ruralLes recommandations de la CCI du Gers
  • Le désenclavement numérique des territoires ruraux• L’ubiquitous society : N’importe qui peut communiquer en temps réel, n’importe quoi, de n’importe où, n’importe quand – Pour faire consommer le territoire rural ( par les touristes, et les non résidents) – Pour innover et développer de nouveaux services dans les territoires ruraux • E agriculture • E tourisme • E commerce • E santé • E culture • E services aux populations résidentes 8
  • N’importe qui peut communiquer en temps réel, n’importe quoi, de n’importe où, n’importe quand• Communiquer : recevoir et envoyer des informations• N’importe qui : L’agriculteur, le malade, le touriste, le voyageur ….• En temps réel : le terminal est dans sa poche à tout moment• N’importe quoi : des données , des photos , des vidéos• De n’importe où : tous les points du territoire sont connectés (couverture spatiale)• N’importe quand : connexion 24h/24 9
  • Communiquer : recevoir et envoyer des informations• L’agriculteur peut – Consulter avec son smartphone depuis son champ de l’information utile à son travail en cours sur des applications dédiées – Envoyer de l’information : photo de plantes malades et revoir une réponse immédiatement• Le malade de chez lui peut – Être connecté en permanence avec une assistance médicale – Consulter un médecin à distance (télédiagnostic) – Éviter l’hospitalisation• Le touriste où qu’il soit, peut – Être guidé ver un site – Être informé des points d’intérêt 10
  • LTE - 4G / FTTH• 500 M€ pour LTE, • débit descendant allant• 15 000 M€ pour FTTH avec des taux de couverture comparables ! jusquà 326,4 Mbit/s ; Un rapport de 1 à 30 ! • débit de chargement allant jusquà 86,4 Mbit/s ; 11
  • Le standard LTE /4G• Le standard LTE (Long Term Evolution) encore appelé 4G permettra de son côté l’accès au très haut débit sur mobile et s’appuiera pour partie sur les fréquences libérées par le dividende numérique dû à l’extinction de la diffusion de la télévision analogique.• Le très haut débit sur mobile nécessitera cependant des réseaux optiques très capillaires pour raccorder l’ensemble des stations de base radio. Par ailleurs, il est vraisemblable, au regard des retours d’expériences obtenus dans des pays très avancés comme le Japon ou la Corée du Sud, que le très haut débit sur mobile complètera le très haut débit fixe mais ne se substituera pas à ce dernier. L’utilisateur final disposera à terme de deux abonnements THD , l’un pour l’accès à Internet à son domicile et l’autre utilisé en situation de mobilité 12
  • • Les réseaux LTE (Long Term Evolution) ou réseaux 4G permettront d’offrir des débits théoriques à partager entre les utilisateurs connectés de 100 Mbits en voie descendante et de 50 Mbits en voie montante.• Tous les points hauts, sur lesquels sont installées une ou plusieurs antennes qui diffusent les ondes hertziennes nécessaires à laccès Internet, devront être raccordés en fibre optique pour être en mesure d’écouler les débits. 13
  • 14
  • Impacts économiques de l’Internet• Hospitalisation à domicile : le coût moyen d’une journée d’hospitalisation à domicile a été évalué à 196 euros contre 703 euros pour une journée d’hospitalisation traditionnelle. Créer par exemple 100 places d’hospitalisation à domicile grâce à la télémédecine représenterait, à terme, une économie de près de 19 millions d’€ par an.• Accroissement de l’attractivité touristique : La dépense moyenne (par jour et par personne) d’un touriste est évaluée à 60€ avec une dépense moyenne par séjour de 1 473€. Favoriser la venue de 1 000 touristes supplémentaires par an grâce au e-tourisme représenterait un gain de près de 1,4 millions d’€ par an pour le territoire• Impact d’Internet sur la performance des entreprises : Chaque euro investi dans la technologie Internet s’est traduit pour les entreprises françaises par deux euros de marge opérationnelle. De même, chaque euro dépensé en marketing en ligne a rapporté 2,5 euros de bénéfice. Au cours des 3 dernières années, les entreprises « à forte intensité Web » ont grandit deux fois plus vite que les autres (7% contre 3,2%) et ont exporté deux fois plus.• Impact d’Internet sur le télétravail : Le télétravail permet d’améliorer la performance• financière de l’entreprise. Chaque poste de travail délocalisé fait économiser entre 7 000€ et• 15 000 € par an, selon la localisation de l’entreprise 15
  • Recommandation de la CCI• Rappel des enjeux• la solution du tout fibre optique n’est pas réaliste pour le Gers• Le très haut débit mobile 4G (norme LTE) est la solution d’avenir pour les zones rurales peu dense• Il faut profiter des projets FTTH (Fibre Optique) et MED (montée en débit) prévus dans le SDTAN Gers pour anticiper le déploiement des antennes radio 4G• La CCI du Gers dispose des outils et des compétences pour cartographier et géolocaliser la complémentarité FTTH, MED et 4G (action SDTAN N° 7) 16
  • • Pourquoi une étude de complémentarité MED FibreOptique/4G – Pour que le Gers soit considéré comme département pilote par les opérateurs (85% des communes sont éligibles au 4G) – Pour préparer un dossier en vue d’obtenir des financements spécifiques 4G (fonds structurels européens ou autres) – Pour préparer le développement d’applications et de services spécifiques à l économie résidentielle, à l’agriculture aux champs et à la e santé 17
  • • Les études à conduire 1. Inventaire des sites radio existants : quels sont ceux qui peuvent et doivent être fibrés ? 2. Dialogue avec les opérateurs pour étudier si l’aménagement en 4G des sites existants ou à créer peut être mutualisé entre eux 3. Analyse des performances et de l’utilisation actuelle du réseau actuel 3G 4. Etude de la complémentarité entre les sites MED prévus dans le STDAN et une couverture 4G 5. Les applications spécifiques qui ont besoin de la 4G 6. Analyse de l’investissement public par prise (MED 1500€, 4G 500€ ?) • Fibrage des sites radio existant • Utilisation des points fibrés dans la MED pour y installer des antennes 4G 7. une cartographie des réseaux déployés dans le cadre du projet, comprenant le repérage des interconnexions avec d’autres réseaux superposés ou limitrophes ; 8. une cartographie des niveaux de services prévus. 18
  • Merci de votre attention Questions réponses ? 19