Nouvelles de falaise article web

883 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
883
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
590
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Nouvelles de falaise article web

  1. 1. 4 VIE DICI Jeudi 13 juin 2013<Depuis la fin de semainedernière, le site internet desNouvelles de Falaise a été re-manié.Pas de grande révolution,mais une meilleure ergono-mie, plus de modernité et unelisibilité accrue. Une transfor-mation valable tant au niveaudu site classique destiné auxordinateurs que sur celui des-tiné aux smartphones.Vous pourrez toujours y re-trouver les principales infor-mations du pays de Falaise,mais aussi des sondages, larevue du web, des brèves, desvidéos, les petites annoncesauto, moto, immobilières…Bref, l’essentiel de l’info lo-cale en un clic !Pour les geek, n’oubliez pasnon plus notre page Facebookqui est « le dernier salon oùl’on cause ». Vous pourrez,comme sur notre site internet,réagir à l’actualité locale.INTERNET Depuis la fin de la semaine dernièreLes Nouvelles de Falaiseont fait peau neuveLa nouvelles présentation des Nouvelles de Falaise sur ordinateur.Deux individus se sont in-troduits dans l’appartementdu gérant du 8-à-Huit àSaint-Rémy-sur-Orne par ef-fraction, dans la nuit de sa-medi à dimanche. Ils ontbrisé la fenêtre du logement,situé au-dessus de la supé-rette.«« IIllss oonntt vvoolléé dduu mmaattéérriieelléélleeccttrroonniiqquuee ssuurrttoouutt :: ttéélléé,,ppoorrttaabbllee.. UUnn ccoonntteennuu ccoonnsséé--qquueenntt »», indique l’habitante.Surprispar l’alarmeIls ont ensuite tenté de pé-nétrer dans la boutique. ««MMaaiiss iillss oonntt ééttéé ssuurrpprriiss ppaarrll’’aallaarrmmee,, eett iillss oonntt pprriiss llaaffuuiittee.. »» Les habitants, gé-rants du 8-à-Huit étaient ab-sents cette nuit-là. Ils ont dé-couvert plus tard les dégâtset l’étendue du vol. «« CC’’eesstt llaapprreemmiièèrree ffooiiss qquuee nnoouuss ssoomm--mmeess ccaammbbrriioollééss »», indique lalocataire.Après leur larcin, les vo-leurs ont abandonné la FordFiesta en l’incendiant. Puis,ils se sont rendus dans unepropriété à Esson, où ils ontvolé un 4x4 Hyundai.Les gendarmes de la com-pagnie de gendarmerie deFalaise ont mis en place leplan épervier à 7 h 30. Tousles personnels d’astreintedes communautés de briga-des de Moult, Pont-d’Ouilly,Falaise, la brigade de recher-ches et le PSIG ont été mobi-lisés pour surveiller lespoints clef du réseau et se re-centrer vers le lieu des vols.Connusdes servicesde gendarmerieUne patrouille a croisé le4x4 Hyundai et s’est lancée àsa poursuite. Suite à unemauvaise manœuvre desdeux voleurs, le véhicule s’estretrouvé dans le fossé. Lesgendarmes n’ont plus eu qu’àles interpeller et à les placeren garde à vue. Ils sont âgésde 18 et 32 ans et ont été pré-sentés au Parquet mardi ma-tin. À l’heure où nous mettonssous presse, aucune décisionn’est prise, mais ils risquentla détention provisoire. Lesdeux individus sont déjà bienconnus des services de gen-darmerie.Quant aux locataires deSaint-Rémy, ils ont retrouvéune partie de leurs effets.SAINT-REMY Vols dimanche matinDeux cambrioleurs interpellésLes voleurs de la supérette ont été interpellés dimanche matin.Plus de 78% des électeursd’Aubigny ont fait le déplace-mentdimanchedanslebureaude vote. Une très forte mobili-sation symbole du soutiensans-faille accordé aux an-ciens conseillers municipauxqui avaient démissionné deleur poste mi-avril suite à unconflit avec la secrétaire demairie (lire l’encadré). L’ex-maire et ses dix colistiers ontétélargementréélusetofficie-ront donc à la tête de la com-mune jusqu’en mars 2014.« NNoouuss ssoommmmeess rreessssoouurrccééssppaarr nnooss éélleecctteeuurrss qquuii oonnttaaddrreessssééuunnmmeessssaaggeeccllaaiirrppoouurrqquu’’oonn ccoonnttiinnuuee nnoottrree ttrraavvaaiill..CCeellaa mmoonnttrree lleeuurr aattttaacchheemmeennttàà llaa ccoommmmuunnee »» note MichelLecapitaine.« On n’avaitplus le choix »Une satisfaction qui ne ré-sout pas le problème initial.L’employée communale esttoujours en poste. Et les élusdevront dans les prochainsjours collaborer à nouveauavec elle. Le maire estime quecela est possible. « EEllllee ccrrooiittqquu’’oonn lluuii eenn vveeuutt.. MMaaiiss ccee nn’’eessttppaass vvrraaii,, oonn ssoouuhhaaiittee jjuusstteeqquu’’eellllee ttrraavvaaiillllee »». Pour MichelLecapitaine, cette mini-crisede deux mois n’aura pas étévaine : « ccee rreeccuull aa ééttéé uuttiillee.. DDeettoouuttee ffaaççoonn oonn nn’’aavvaaiitt pplluuss lleecchhooiixx,, oonn nnee ppoouuvvaaiitt pplluuss ttrraa--vvaaiilllleerr.. DDééssoorrmmaaiiss,, oonn aaiimmee--rraaiitt ccoonnttiinnuueerr àà ttrraavvaaiilllleerr ssaannssppaarrlleerr ddeess pprroobbllèèmmeess jjuurriiddii--qquueess lloorrss ddee cchhaaqquuee ccoonnsseeiillmmuunniicciippaall »».Les membres du conseil seréunirontcevendredià19heu-res pour désigner le maire etles adjoints. Michel Lecapi-taine devrait retrouver sonpostedemaire,GilbertGicquelcelui de premier adjoint etFrançoise Chevalier resteraseconde adjointe.PP..LL..POLITIQUE Plus de 78% de participation lors des élections à AubignyLe conseil municipal réélu : et après ?Deux mois après leur dé-mission, les conseillersmunicipaux d’Aubigny ontété facilement réélus di-manche. Ils souhaitentdésormais ne plus êtreconfrontés aux ennuis ju-diciaires.Les onze conseillers municipaux se réuniront vendredi à 19 h pour désigner le maire et ses adjoints.Jean-Luc 47 ans, détenu à l’audience pour d’autres faits, et sonami Damien 31 ans, sont poursuivis pour détention et transfertd’une arme de quatrième catégorie, en l’espèce un révolver et desmunitions, le 1eroctobre 2012 à Falaise.C’est au cours d’une perquisition chez Damien dans le cadred’un trafic de stupéfiants que les gendarmes découvrent l’arme.Absentdel’audience,Damienreconnaitdevantlesgendarmesdé-tenir l’arme de Jean-Luc qui la lui aurait vendu en janvier 2012 auprix de 80 euros. « JJ’’aaii cceettttee aarrmmee ddeeppuuiiss mmeess 1188 aannss.. AAuu mmoommeennttddee llaa ddééccllaarraattiioonn ddee mmoonn ffuussiill ddee cchhaassssee oonn mm’’aa ddiitt qquuee jjee nn’’aavvaaiissppaass àà ddééccllaarreerr mmoonn aarrmmee àà uunn ccoouupp » déclare le prévenu, auto en-trepreneur au moment des faits.Pas de confusion des peinesPour le ministère public, les faits révélés lors d’une perquisi-tion sont simples mais les explications données par le prévenu nesont pas convaincantes. « LLeess aauuttoorriissaattiioonnss ssoonntt ddeessttiinnééeess àà éévvii--tteerr llaa pprroolliifféérraattiioonn ddeess aarrmmeess eett lleeuurr uuttiilliissaattiioonn » explique le pro-cureur de la République qui revient sur la personnalité particu-lière du prévenu condamné en 2012 pour des infractions relative-ment lourdes de trafic de stupéfiant.Une peine de 3 mois de prison avec sursis simple est requise àl’encontre de Jean-Luc et son acolyte Damien avec confiscationdes scellés. « LLeess ffaaiittss ssoonntt rreeccoonnnnuuss.. JJeeaann--LLuucc cchhaasssseeuurr ppaass--ssiioonnnnéé ppaarr lleess aarrmmeess aa aaccqquuiiss cceettttee aarrmmee qquuii nn’’ééttaaiitt ppaass ssoouummiisseeàà ddééccllaarraattiioonn eenn 11998844 mmaaiiss qquuii llee sseerraa sseeuulleemmeenntt eenn 11999944 » dé-clare l’avocat de la défense qui demande pour le prévenu Jean-Luc la confusion des deux peines dont celle pour laquelle il a étécondamné à 4 ans dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuvequ’il est entrain de purger.Le tribunal rejette finalement la demande de confusion etcondamne Damien à une peine de deux mois de prison avec sur-sis et ordonne la confiscation des scellés.FALAISE Prison avec sursisIl vend une arme non déclaréeà son copainLe conflit entre le conseil et l’agent communal a démarré enjanvier 2010. À l’époque, les élus réorganisent les horairesd’ouvertureaupublic.Lasecrétaireengagealorsplusieursdé-marches judiciaires : réclamation après de la Haute Autoritéde Lutte contre les Discrimations et pour l’Egalité (HALDE) enjuin 2010, dépôt d’une requête auprès du tribunal administra-tif de Caen en juin 2011, dépôt de plainte en gendarmerie enavril 2012, etc. Aucune de ces procédures n’a jusqu’à présentabouti.Les origines du conflit245 inscrits, 192 votants, soit 78,36% de participation. Ontété élus : Chevalier Françoise (178 voix), Debaize Philippe (179voix), Désert Joël (177 voix), Dumanowski François (180 voix),Foucher Romain (182 voix), Gicquel Gilbert (178 voix), JacquetSabine (166 voix), Leboucher Michel (180 voix), Lecapitaine Mi-chel (180 voix), Lecrosnier Edith (179 voix), Martel Philippe (174voix).Les résultatsSur les smartphones.Le dépouillement a duré plus de deux heures.

×