Your SlideShare is downloading. ×

3 Deficience transversale du maxillaire superieur et expansion palatine rapide

4,955

Published on

Étiologie, Habitudes de succion non nutritive, Effet d'un articulé croisé sur l’ATM et le procès dentoalvéolaire, Expansion palatine rapide, Mécanothérapie

Étiologie, Habitudes de succion non nutritive, Effet d'un articulé croisé sur l’ATM et le procès dentoalvéolaire, Expansion palatine rapide, Mécanothérapie

Published in: Health & Medicine
2 Comments
8 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
4,955
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
2
Likes
8
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide


















  • Utilisation de la suce > 18 mois: Sensitivié de 75,7% et spécificité de 72%
    One explanation for the changed equilibrium (form and function balance) in the oral cavity could be that, in children who suck pacifiers, the tongue must take a lower position in the lower and anterior part of the mouth floor; this was diagnosed by the short frenula linguae in our crossbite patients. A short frenulumcould be an important factor in the diagnosis of posterior crossbite, most probably due to low tongue posture. Incorrect tongue position on the mouth floor disturbs the dynamic balance between the tongue, cheeks, and lips. There is no formative influence on the oral surfaces of the teeth and alveolar ridges for the maxilla, and thus the activities of lips and cheeks on the buccal surfaces of the maxillary teeth and the alveolar ridge prevail. The consequence of permanent ruin of the normal functional balance is a narrow and short maxilla. Diminished space in the maxilla forces the tongue to lie on the bottom of the oral cavity; this leads to the development of the short frenulum linguae found in all crossbite children.


















































  • Expansion lente: 0,25 mm au 2 jours
    Pas de différence entre le haas, le hyrax et le quad hélix












  • Transcript

    • 1. Déficience transversale du maxillaire Étiologie Habitudes de succion non nutritiveEffet d’un articulé croisé sur l’ATM et le procès dentoalvéolaire Expansion palatine rapide Mécanothérapie
    • 2. Endognathie •Déficience transversale du maxillaire supérieur occasionnant!: ! Un glissement fonctionnel RC-OC & un articulé croisé unilatéral ! Un articulé croisé bilatéral ! Une relation bout à bout©Dr Sylvain Chamberland
    • 3. Articulé croisé unilatéral •Latérodéviation fonctionnelle dans la majorité des cas ! Glissement RC/OC ! Interférence ipsilatérale©Dr Sylvain Chamberland
    • 4. Articulé croisé postérieur bilatéral •Déficience transversale grave ! Si Xbite bilatéral !glissement fonctionnel Is.La.0505©Dr Sylvain Chamberland
    • 5. Hyperplasie hémimandibulaire • ! glissement fonctionnel??? ElPa111011 • Articulé à gauche, hémiMx gauche + étroit • Asymétrie du bord de la symphyse • Milieu d’arcade inférieur dévié à droite©Dr Sylvain Chamberland
    • 6. Pourquoi un Xbite •Si palais large ou normal ! Bascule interne des procès alvéolaires •Si palais étroit ! Buccoversion des dents supérieures ! Courbe de Wilson accentuée Figure 6-71 Posterior crossbite can be either dental, as in a patient with adequate palatal width (i.e., distance AB approximately equals distance CD), or skeletal because of inadequate palatal ! Compensation dentaire par buccoversion width (i.e., distance CD is considerably larger than distance AB). © 2007 Elsevier , Downloaded from: Proffit: Contemporary Orthodontics, 4th edition (on 19 February 2007 01:10 AM)©Dr Sylvain Chamberland
    • 7. Étiopathogénie •Hérédité •Respiration buccale St.Gi.1009 ! Posture basse de la langue lors de la respiration •Glissement fonctionnel en dentition Ju.La 0905 primaire ! Éliminer linterférence Lu.La.©Dr Sylvain Chamberland 0403
    • 8. Étiopathogénie •Habitudes Pa.Ca.Pl. 0708 ! Succion digitale ! Utilisation prolongée de la suce©Dr Sylvain Chamberland
    • 9. Évolution: succion du pouce Pa.Ca.Pl. 0708 • Phase 1: EPR; arrêt temporaire (!) de la Post expansion succion du pouce succion digitale • Après 3 ans: maintien de la largeur, Mais: "biproalvéolie • Pa.Ca.Pl. 0908 Solution: piège à langue©Dr Sylvain Chamberland Pa.Ca.Pl. 0911
    • 10. Étiopathogénie •Respiration buccale chronique ! Posture basse de la langue ! Absence de contact au palais ! Maintien au niveau de larcade inférieure ! Non-participation au développement transverse du palais©Dr Sylvain Chamberland
    • 11. Habitudes de succion non nutritive •Utilisation prolongée de la suce Warren & Bishara, AJODO 2002;121:347-56 (> 24 mois) ! Augmentation de la largeur darcade mandibulaire ! Diminution de la largeur du maxillaire ! Plus grande prévalence des articulés croisés postérieurs et des béances antérieures©Dr Sylvain Chamberland
    • 12. Léane Marguerite 24 mois + utilisation de la suce = articulé croisé + béance antérieure + glissement fonctionnel©Dr Sylvain Chamberland
    • 13. Ch.Th.0210 •G., 6 a. 8 m. •Utilisation de la suce jusquà 3 ans •Notez larticulé croisé et la béance©Dr Sylvain Chamberland
    • 14. Habitudes de succion non nutritive •Habitude de succion digitale Warren & Bishara, AJODO 2002;121:347-56 Béance antérieure ! Augmentation de OJ asymétrique = succion digitale ! Augmentation de la profondeur du palais ! Maxillaire plus étroit ! Plus grande prévalence de béances antérieures©Dr Sylvain Chamberland
    • 15. Cl.La.0306 •!, 10 A •Succion de la suce jusquà 2 ans et succion du pouce jusquà 9 -10 ans •Notez la béance antérieure©Dr Sylvain Chamberland
    • 16. •!, 7 a. 10 m. •Succion du pouce: béance + OJ ! Ma.-Pi.Ge. 0800©Dr Sylvain Chamberland
    • 17. •G, 16 a. 1 m. •Succion du pouce: béance + OJ! Ch.Th.0506©Dr Sylvain Chamberland
    • 18. •!, 32 a. •Succion du pouce gauche©Dr Sylvain Chamberland
    • 19. •!, 32 a. •Succion du pouce gauche©Dr Sylvain Chamberland
    • 20. Habitudes de succion non nutritive •Si les habitudes de succion non nutritive sont minimales (< 12 mois) et que lon compare à ceux qui sont allaités et ceux qui ne sont pas allaités ! Pas de différences au niveau des caractéristiques occlusales et des formes darcades •Si habitudes de succion non nutritive > 24 mois ! Persistance des déformations occlusales longtemps après cessation©Dr Sylvain Chamberland de lhabitude
    • 21. Habitudes de succion non nutritive •Utilisation de la suce jusquà 24-36 mois ! Plus grande prévalence de xbite postérieur comparé à une période plus courte ou une autre habitude de succion non nutritive •Si habitude de succion digitale jusquà 36-48 mois ! Plus grande prévalence de béance antérieure et OJ plus grand à 5 ans comparés à des enfants qui ont eu une habitude de plus courte durée ou pas dhabitude©Dr Sylvain Chamberland
    • 22. Étiopathogénie Posterior crossbite in the deciduous dentition period, its relation with sucking habits, irregular orofacial functions, and otolaryngological findings. (Am J Orthod Dentofacial Orthop 2010;138:32-40) •Méthode: 30 sujets XBPU + 30 sujets normaux. Denture primaire, âge moyen: 5,5 ans •Utilisation prolongée dune suce + frein lingual court sont associé avec XBP à cause dune posture basse de la langue©Dr Sylvain Chamberland
    • 23. •Utilisation de la suce jusquà 3 ans #Posture basse de la langue #La langue ne participe pas au développement du maxillaire #Maxillaire étroitCh.Th.0210 #La langue demeure entre larcade inférieure #Le frein demeurera court. Pourrions-nous admettre que le frein lingual court serait un facteur associé, parmi dautres facteurs, à la constriction de ce maxillaire?St.Gi.1009 Northcut, M.E, The lingual frenum, JCO v53, #9,557-565
    • 24. Béance antérieure MBil 08-00 APL11a6m 08-03 JSC12a1m 10-01 LBo 06-93 MPG7a10m 08-00 MBil 08-02 APL12a6m 08-04 LBo 08-95 MPG8a7m 05-01 JSC14a 10-03 LBo 09-97 MBil 05-05 MPG9a9m 07-02 APL14a6m 08-06 JSC15a9m 05-05©Dr Sylvain Chamberland
    • 25. Étiopathogénie J-F. Ra.0608 •Prognathisme mandibulaire •Rétrusion maxillaire Ma.Bé.1099 •Rétrognathie mandibulaire Jo.Ma.0907©Dr Sylvain Chamberland
    • 26. Hesse et al, Changes in condylar position andocclusion...posterior crossbite, AJODO 1997, 111,410-8 Effet sur lATM •Du côté de larticulé non croisé ! Condyle est plus antérieur dans la fosse •Après lexpansion et correction du Xbite ! Interligne antérieur augmente ! Interligne postérieur et supérieur diminue •Donc le condyle recule et remonte. Il se recentre. ©Dr Sylvain Chamberland
    • 27. Hesse et al, Changes in condylar position andocclusion...posterior crossbite, AJODO 1997, 111,410-8 Effet sur lATM •Côté articulé croisé ! Pas de changement significatif de la position du condyle dans la fosse entre la position avant et la position après lexpansion ©Dr Sylvain Chamberland
    • 28. Hesse et al, Changes in condylar position andocclusion...posterior crossbite, AJODO 1997, 111,410-8 Effet sur lATM •Position des condyles après EPR ! Absence de symétrie ! Côté articulé non croisé ! Résorption compensatrice de léminence articulaire avant la correction du Xbite ! Laquelle résorption augmente lespace antérieur au condyle une fois larticulé croisé corrigé ©Dr Sylvain Chamberland
    • 29. Pinto AS, Buschang PH et al, Morphological andpositional asymmetries of young children with FUXB, Articulé croisé postérieurAJODO 2001, 120, 513-20 fonctionnel unilatéral •FUPXB ! Mandibule positionnée asymétriquement en IM, déplacée vers le côté croisé et augmentant lespace articulaire du côté non croisé ! Produit asymétrie squelettique significative chez les enfants de 7 à 10 ans. Cette asymétrie peut être une adaptation du ramus à une fonction anormale et une asymétrie de la position de posture ! Une croissance compensatrice durant et après EPR survient et élimine les asymétries observées avant le tx ©Dr Sylvain Chamberland
    • 30. Conclusion •Traitement précoce ! Évite des asymétries squelettiques permanentes ! Évite des compensations dentoalvéolaires©Dr Sylvain Chamberland
    • 31. Déformation alvéolaire •Constriction région prémolaire Da.Di. 1006 •Notez que la déformation peut se retrouver nimporte où©Dr Sylvain Chamberland
    • 32. Déformation alvéolaire •Buccoversion inférieure droite •Linguoversion supérieure droite •Buccoversion supérieure gauche Ca.Sa.0102©Dr Sylvain Chamberland
    • 33. Asymétrie faciale •Latérodéviation mandibulaire©Dr Sylvain Chamberland
    • 34. Diagnostic différentiel •Asymétrie causée par une hyperplasie hémimandibulaire ! Absence de glissement ! Hypercondylie gauche ! Latérodéviation droite©Dr Sylvain Chamberland
    • 35. Diagnostic différentiel • Absence de glissement • Asymétrie transverse • Latérodéviation gauche • Hypercondylie droite MP.Ro-Ja.0404©Dr Sylvain Chamberland
    • 36. Diagnostic différentiel •Articulé croisé de nature dentaire ! Bascule dune dent •Notez quen denture mixte, un articulé croisé dune seule molaire ne signifie pas pour autant quil sagit dun articulé croisé dentaire. Souvent, cest lannonce dune constriction qui sétendra jusquà la 2e molaire©Dr Sylvain Chamberland
    • 37. Objectifs thérapeutiques •Obtenir une relation transversale normale •Chez le patient en croissance ! Prévenir le développement dune asymétrie mandibulaire, de la fosse glénoïde, du condyle ! Prévenir les déformations dentoalvéolaires©Dr Sylvain Chamberland
    • 38. Mécanothérapie •Chez le patient en croissance ! Expansion palatine lente ! Quad Hélix " Bascule dentoalvéolaire " Peu ou pas dexpansion région Pm " Pas dexpansion squelettique au niveau basal©Dr Sylvain Chamberland
    • 39. Mécanothérapie •Chez le patient en croissance ! Expansion palatine rapide ! Mvt orthopédique ! Expansion de los basal ~50 % ! Expansion dentaire ~ 50 %©Dr Sylvain Chamberland
    • 40. Mécanothérapie •Chez le patient mature (!de croissance) ! Expansion avec ostéotomie Le Fort 1 segmentée ! La moins stable des chirurgies orthognathiques ! EPRAC ! Le Fort 1 subtotale + distraction osseuse ! Stabilité comparable au Le Fort 1 multisegmenté©Dr Sylvain Chamberland
    • 41. Modalité dexpansion •Activation de la vis 1 à 2 fois / jour ! 0,2 à 0,4 mm par jour, 20 à 40 jours selon qté requise ! Amener les cuspes linguaux supérieurs en contact avec les cuspes buccaux inférieurs •Rétention ! Conserver lappareil 6 mois à partir de larrêt de lexpansion ! Certains cas nécessitent un appareil amovible pour 6 autres mois©Dr Sylvain Chamberland
    • 42. Patron dexpansion •Articulé croisé fonctionnel Li Tre 0607 •Expansion postérieure bout à bout Li Tre 1207 ! Diastème interincisif •Fermeture par dérive dentaire Li Tre 0608©Dr Sylvain Chamberland
    • 43. Effet squelettique de EPR •En vue occlusale ! Expansion en V An.Do.0309 ! Séparation intermaxillaire plus large antérieure que postérieure ! Sexplique par labsence de séparation au niveau de la jonction ptérygomaxillaire An.Do.1209 Garret et al, Skeletal effects to the maxilla after RME assessed with CBCT, AJODO 2008;134:8e1-8e11©Dr Sylvain Chamberland
    • 44. Effet squelettique de EPR •En vue frontale ! Séparation " supéro-inférieure ! Expansion orthopédique (os basal) 38% ! Pliage dentoalvéolaire 13% ! Bascule dentaire 49% Garret et al, Skeletal effects to the maxilla after RME assessed with©Dr Sylvain Chamberland CBCT, AJODO 2008;134:8e1-8e11
    • 45. Effet parodontal de EPR • # de la plaque corticale buccale et $ de la plaque corticale linguale des dents de supports • $ de la plaque corticale linguale > Hyrax que HAAS Garib et al, Periodontal effect of RME with tooth-tissue borne and tooth-borne expander: • Favorise déhiscence au buccal des CT evlauation, AJODO2006; 129:749-58 dents dancrage©Dr Sylvain Chamberland
    • 46. Krebs, EOS 1964 Effet EPR non chirurgical •Patients post puberté ! 18% expansion squelettique ! 0,9 mm squelettique chez ladulte vs 3 mm chez ladolescent ! Expansion plutôt dentoalvéolaire que squelettique ! Bascule labiale 1re molaire ! âge (r = -0,42) Zimring & Isaacson, AO 1965 Handelman et al AO 2000 Lagravere et al JADA 2006; AO 2005 Rungcharassaeng et al AJODO 2007 Bacetti et al, AO 2001 Spilane & McNamara SO,1995©Dr Sylvain Chamberland
    • 47. Expansion orthopédique Da.Di.20nov •Séparation de la suture palatine •Diastème = 4,43 mm + 3,4 •Durée 21 jrs; rythme ~ 0,5 mm/jrs •Expansion 1 M = 9,64 mm re •Expansion J-J = 3,4 mm +9,64 Da.Di.20nov©Dr Sylvain Chamberland
    • 48. Expansion semi-rapide ou rapide •Durée 34 jrs; •Rythme ~ 0,2 mm/jrs Au.De.1206 •Expansion 6,8 mm •Séparation interincisive Au.De.0207©Dr Sylvain Chamberland
    • 49. Figure 8-15 Diagrammatic representation of the typical skeletal and dental response to rapid (A) versus slow (B) palatal expansion. Rapid expansion was recommended when the technique was reintroduced in the 1960s because it was thought that this produced more skeletal than dental change. As the graph indicates, this is true initially-the teeth cannot respond, and the suture is opened. With 10 mm of expansion in 2 weeks, there might be 8 mm of skeletal change and only 2 mm of tooth movement at the time the expansion is completed. It was not appreciated at first that during the next 8 weeks, while bone is filling in, orthodontic tooth movement continues and allows skeletal relapse, so that although the total expansion is maintained, the percentage due to tooth movement increases and the skeletal expansion decreases. With slow expansion at the rate of 1 mm per week, the total expansion is about half skeletal/half dental from the beginning. The outcome of rapid vs. slow expansion looks very different at 2 weeks but quite similar at 10 weeks.©Dr Sylvain Chamberland Downloaded from: Proffit: Contemporary Orthodontics, 4th edition (on 19 February 2007 02:21 AM) © 2007 Elsevier
    • 50. Expansion palatine vs croissance •Comparaison leffet expansion palatine avec la croissance normale ! T1: sujets avec XBP ont le maxillaire plus étroit que la normale ! T2 et T3: Les maxillaires sont plus larges que la normale prévue Treatment response and stability of slow maxillary expansion using Haas, hyrax, and quad-helix appliances: A retrospective study(Huynh,T, Kennedy D, Joondeph D, Bolenn AM, Am J Orthod Dentofacial Orthop 2009;136:331-9)©Dr Sylvain Chamberland
    • 51. Récidive de lexpansion orthopédique • Constriction squelettique commence presque immédiatement après larrêt dexpansion et continue durant le remodelage osseux • La dimension des arcades est maintenue • Mouvement dentaire orthodontique permet aux segments du maxillaire de se re-déplacer en direction lun de lautre ! Doù amincissement de la corticale buccale et épaississement de la corticale palatine©Dr Sylvain Chamberland
    • 52. ! 1st Molar ! Nasal Cavity ! Mx % ! Mx/! M1 Changes in skeletal width Changes over time post SARPE 8,00 80 76 7,00 69 • 62 6,00 Significant skeletal 57 % Skeletal expansion 53 Expansion (mm) 5,00 expansion at Mx and nasal 4,00 41 44 46 cavity. (p < .0001) 3,00 34 • Relapse negligible (p=0,92) 2,00 23 • Skeletal change = STABLE 1,00 11 0 0 0,68 6,63 15,27 23,57 48,92 Time point (months)©Dr Sylvain Chamberland
    • 53. Relation intermaxillaire •Post expansion ! Amélioration des relations molaire et canine ! Moins classe II du côté croisé©Dr Sylvain Chamberland
    • 54. Relation intermaxillaire •Post expansion ! Pas de " significatif du côté non croisé©Dr Sylvain Chamberland
    • 55. Relation intermaxillaire •Post expansion ! Amélioration du milieu darcade (75%)©Dr Sylvain Chamberland
    • 56. AlgorithmeFigure 12-16 This flowchart can be used to aid decision making regarding possible options for posterior crossbite correction in the primary and mixed dentitions. Answers to the questions posed in the chart should lead to successful treatment pathways. The approaches to skeletal correction of posterior crossbites are described in Chapter 13. Downloaded from: Proffit: Contemporary Orthodontics, 4th edition (on 19 February©Dr Sylvain Chamberland 2007 02:21 AM) © 2007 Elsevier
    • 57. Exognathie
    • 58. Exognathie •Excès transverse du maxillaire •Ou •Déficience transverse de la mandibule •Les dents supérieures sont buccales aux dents inférieures©Dr Sylvain Chamberland
    • 59. Exognathie •Constriction de larcade dentaire inférieure ! Linguoversion en région prémolaire Ch.Si.1006 inférieure ! Buccoversion en région prémolaire supérieure©Dr Sylvain Chamberland
    • 60. Articulé croisé buccal •Dents supérieures buccales aux dents inférieures •Occlusion télescopique •Rétrognathie Da.Gr.1101©Dr Sylvain Chamberland
    • 61. Combinaison •Articulé croisé buccal à droite •Articulé croisé lingual à gauche Mi.Po.0704©Dr Sylvain Chamberland
    • 62. ©Dr Sylvain Chamberland

    ×