Portrait de la Suva
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Portrait de la Suva

on

  • 1,274 views

http://www.suva.ch/TSRPm9q - La Suva est mieux qu’une assurance: elle regroupe la

http://www.suva.ch/TSRPm9q - La Suva est mieux qu’une assurance: elle regroupe la
prévention, l’assurance et la réadaptation.

Statistics

Views

Total Views
1,274
Views on SlideShare
1,274
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Portrait de la Suva Portrait de la Suva Document Transcript

  • PréventionAssuranceRéadaptationPortrait de la Suva
  • Le modèle Suva Les quatre piliers de la Suva • La Suva est mieux qu’une assurance: elle regroupe la prévention, l’assurance et la réadaptation. • La Suva est gérée par les partenaires sociaux. La composi- tion équilibrée de son Conseil d’administration, constitué de représentants des employeurs, des travailleurs et de la Confédération, permet des solutions consensuelles et pragmatiques. • Les excédents de recettes de la Suva sont restitués aux assurés sous la forme de primes plus basses. • La Suva est financièrement autonome et ne perçoit aucune subvention de l’Etat.SuvaRenseignementsSuva, communication d’entrepriseTél. 041 419 56 26medias@suva.chCommandesCase postale, 6002 Lucernewww.suva.ch/waswo-fFax 041 419 59 17Tél. 041 419 58 51Prévention – Assurance – RéadaptationPortrait de la SuvaReproduction autorisée, sauf à des fins commerciales, avec mention de la source.8e édition – Décembre 2006Référence1900.f2
  • SommairePrévention – Assurance – Réadaptation 4Mieux qu’une assurance 6SuvaPro: prévention des accidents et maladies professionnels 9SuvaLiv: prévention des accidents durant les loisirs 15SuvaRisk: primes conformes au risque et placements financiers sûrs 21SuvaCare: gestion des cas moderne et réadaptation globale 27Adresses 35 3 View slide
  • Offre globale: Prévention – Assurance –Réadaptation La Suva met ses produits et ses prestations à la portée de ses assurés par le biais de ses quatre marques: SuvaPro, SuvaLiv, SuvaRisk et SuvaCare. SuvaPro a pour objectif de réduire la fréquence et la gravité des acci- dents et maladies professionnels et d’offrir des solutions exemplaires en ce qui concerne la sécurité au poste de travail. SuvaLiv représente toute la gamme des prestations et des produits destinés à prévenir les accidents durant les loisirs. Les opérations d’assurance constituent l’activité de base de la Suva. La politique de placement prudente des fonds provenant des primes fait partie de cette activité. SuvaCare signifie que la Suva veut se profiler comme le leader suisse de la gestion des cas de dommages corporels.4 View slide
  • L’entreprise La Suva est une entreprise indépendante de droit public à but non lucratif. Elle a débuté ses activités en 1918 sous le nom de Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents. Les activités de la Suva sont fondées sur la loi sur l’assurance-accidents (LAA). La Suva assure principalement les entreprises du secteur secondaire, soit avant tout des entreprises industrielles et artisanales. Sur le plan financier, la Suva vole de ses propres ailes. Elle ne perçoit aucune subvention des pouvoirs publics. Ses recettes proviennent essentiellement des primes encaissées, des revenus des capitaux investis pour garantir les rentes et des recours contre des tiers ou leur assurance responsabilité civile. Dans l’intérêt des assurés, la Suva place ces fonds à long terme, sans se livrer à des opérations à caractère spéculatif. Le siège de la Suva est à Lucerne. Grâce à ses 19 agences réparties dans toute la Suisse, la Suva se trouve toujours à proximité de ses clients. La haute direction de la Suva incombe à un Conseil d’administration de 40 membres. Il est composé de seize représentants des travailleurs et de seize représentants des employeurs, ainsi que de huit représentants de la Confédération. Cette composition paritaire permet de trouver des solutions exemplaires et conformes aux attentes des partenaires sur le plan politique et social. La direction générale, composée de quatre membres, assume la gestion opérationnelle de l’entreprise. 5
  • Mieux qu’une assurance Protéger intégralement la santé de ses assurés – telle est l’exigeante mission de la Suva en tant qu’assurance moderne. En combinant avec efficacité la prévention, l’assurance et la réadaptation, la Suva offre à ses clients une gamme de prestations unique en Suisse. Elle s’est fixé comme but d’être le leader suisse de la gestion des cas de dommages corporels. Cela implique qu’elle soit un acteur indispensable du domaine de la santé publique et s’engage pour des solutions sociales. L’objectif primordial de la Suva est de prévenir les maladies profession- nelles ainsi que les accidents du travail et durant les loisirs. Pour y arriver, la Suva encourage les entreprises assurées à développer une culture de la sécurité et de la santé dont les effets bénéfiques se répercutent sur le comportement des travailleurs durant leur temps libre. Une prévention couronnée de succès implique une meilleure qualité de vie – à la maison comme au travail – et des coûts plus bas pour l’ensemble des parte- naires, car les excédents de la Suva sont redistribués aux assurés sous la forme de primes plus basses.6
  • La Suva fait partie du système suisse d’assurances sociales. Sur la basede la loi sur l’assurance-accidents, elle assure environ la moitié dessalariés de notre pays contre les conséquences des accidents et desmaladies professionnelles, soit plus de 105 000 entreprises regroupantenviron 2 millions de salariés. Depuis 1996, la Suva assure aussi contreles accidents les personnes qui sont au chômage en Suisse et ont droità des indemnités de chômage.L’assurance militaire, la plus ancienne institution suisse d’assurancesociale, a été intégrée à la Suva le 1er juillet 2005. Elle demeure cepen-dant une assurance sociale autonome, avec sa propre législation, etcontinue d’être financée par la Confédération.Conformément aux valeurs mentionnées dans la charte de la Suva,l’ensemble du personnel de l’entreprise agit avec loyauté, compétence,prévenance et efficacité. 7
  • SuvaPro garantit unengagement depremier ordre danstous les domaines dela sécurité au travail:experts de la sécurité,conseillers, forma-teurs et médecins fontéquipe en faveur dela prévention desaccidents et maladiesprofessionnels. 9
  • SuvaPro: prévention des accidents etmaladies professionnelsLa sécurité au travail est une La responsabilité éthique et légale en matière de sécurité et de santé autâche de direction poste de travail est du ressort de l’employeur. Eu égard aux coûts directs et indirects que les entreprises doivent supporter pour les pertes de forces de travail, le développement d’une culture de la sécurité devient de plus en plus important. La Suva soutient les chefs d’entreprise dans leurs efforts visant à intégrer les divers aspects de la protection de la santé dans leur système de gestion, sur le modèle du management de la qualité.Contribution des salariés Les salariés ont une grande responsabilité en matière de sécurité au travail. Leur participation est régie par la loi. Cela concerne les équipe- ments de protection individuelle, les dispositifs de sécurité, les équipe- ments de travail, le respect des instructions concernant l’utilisation et l’entretien des appareils, ainsi que les signaux de danger. Les salariés doivent soutenir les employeurs dans leurs efforts en faveur de la sécu- rité au travail tout en y contribuant personnellement.10
  • Responsabilité et compétence La Suva est l’organe d’exécution de la sécurité au travail. Dans lede la Suva domaine des accidents professionnels, elle est surtout compétente pour le secteur secondaire – qui comprend des branches présentant des risques supérieurs à la moyenne – et pour toutes les entreprises de Suisse en ce qui concerne les maladies professionnelles. En outre, la Suva préside la CFST, à savoir la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail.Stratégie de protection L’objectif est de promouvoir une réflexion globale et une culture de lade la santé sécurité vécue au sein des entreprises. Il s’agit en premier lieu de créer une sensibilisation à la sécurité systémique et à la fonctionnalité des processus de l’entreprise dans son intégralité et non de combattre des symptômes isolés.Les experts de la sécurité Plus de 300 spécialistes de la sécurité au travail sont actifs en Suisse. Des médecins du travail, ingénieurs de sécurité, hygiénistes du travail et chargés de sécurité offrent une assistance technique intégrale aux entre- prises. Les installations et appareils techniques sont vérifiés et certifiés conformes aux normes de qualité fixées. La Suva contrôle et soutient les mesures de sécurité et de protection de la santé dans les entreprises en effectuant chaque année quelque 20 000 visites d’entreprises. SuvaPro 11
  • Les contrôles de la santé au En tant qu’organe d’exécution pour la prévention des maladies profes-poste de travail sionnelles, la Suva effectue régulièrement des mesures et des analyses de facteurs dangereux pour la santé dans les entreprises. Chaque année, près de 80 000 salariés font l’objet d’examens relatifs aux nuisances sonores, vibrations, radiations et substances nocives. Dans les audio- mobiles de la Suva, des spécialistes procèdent à des tests de l’ouïe pour détecter de façon précoce d’éventuelles lésions auditives chez les travailleurs exposés à des nuisances sonores dans le cadre de leur activité professionnelle.12
  • Information et formation La Suva contribue à la prévention des accidents et des maladies profes- sionnelles dans les entreprises grâce à une assistance personnelle et un vaste choix de brochures, feuillets et supports électroniques. Elle se charge de la formation des spécialistes de la sécurité au travail, des cadres ainsi que des spécialistes pour les dangers particuliers (par ex. experts en radioprotection). SuvaPro 13
  • SuvaLiv représente toutela gamme des prestations etdes produits permettant deprévenir les accidents durantles loisirs. 15
  • SuvaLiv: prévention des accidents durant les loisirs La pratique d’une activité sportive est devenue chose courante pour compenser le stress de la vie professionnelle. Année après année, les accidents durant les loisirs sont plus nombreux que les accidents du travail. Près d’un tiers d’entre eux sont des accidents de sport. Le plus souvent, ils ne se produisent pas en pratiquant des sports extrê- mes ou à risque, mais plutôt au cours d’activités peu spectaculaires et quotidiennes. Les conséquences sont toujours les mêmes: des collabora- teurs accidentés manquent dans l’entreprise et leur absence peut occa- sionner des coûts élevés. Il est possible de changer les choses. Les entreprises qui s’engagent en faveur de la sécurité au poste de travail ont des collaborateurs plus conscients des risques, et ce aussi durant leurs loisirs. S’ils sont malgré tout victimes d’un accident, les conséquences sont généralement moins graves et les périodes d’absence moins longues.16
  • Conseils et formation La Suva incite les entreprises assurées à accorder une attention particu- lière à la prévention des accidents durant les loisirs. Pour ce faire, des conseillers spécialement formés sont mis à la disposition des entreprises pour répondre aux demandes en matière de prévention des accidents non professionnels. Les préposés à la sécurité dans les entreprises apprennent comment planifier et réaliser des actions efficaces en partici- pant à des ateliers de formation spécialisés. La Suva conseille individuellement les entreprises assurées de plus de 100 salariés. Pour les PME, la Suva propose un vaste choix de moyens d’information gratuits (brochures, affiches, listes de contrôle, etc.). SuvaLiv 17
  • Opération sport Près de la moitié des accidents de sport se produisent sur les pistes de ski ou de snowboard et les terrains de football. Le risque d’accident est deux fois plus élevé lors des tournois à six et des tournois d’entreprise que lors des matches officiels. Les campagnes de prévention des accidents se concentrent précisément sur ce genre de sports. «Les têtes intelligentes se protègent», c’est bien connu. L’expérience le prouve, le port du casque peut sauver la vie. Beaucoup de cyclistes continuent néanmoins à rouler sans casque. En collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (bpa), la Suva encourage le port du casque sur une base facultative. Le casque protège également la tête lorsqu’on pratique le patin en ligne. Pour ce qui est des lésions articulaires, ce sont les joueurs de handball, de volleyball ou de basketball qui présentent le risque le plus important. Un échauffement correct allié au minimum de prudence nécessaire permet de réduire ce risque.18
  • Opération bruit La Suva lutte depuis des décennies contre le bruit au poste de travail. Mais le bruit durant les loisirs est aussi un thème de plus en plus préoc- cupant. Après être sortis en discothèque, de nombreux jeunes souffrent de bourdonnements d’oreilles (acouphènes). Ce signal d’alarme est souvent sous-estimé. La Suva sensibilise les adolescents et les jeunes adultes en les incitant à prendre soin de leur ouïe. SuvaLiv 19
  • En tant que principaleassurance-accidents deSuisse, la Suva assureenviron la moitié despersonnes actives denotre pays. Elle proposeune offre globale en casd’accident professionnelou non professionnelainsi que de maladieprofessionnelle. 21
  • SuvaRisk: primes conformes aux risqueset placements financiers sûrsLes produits d’assurance de la SuvaL’assurance-accidents L’assurance-accidents professionnels (AAP) couvre les assurés contreprofessionnels les conséquences économiques d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle. Elle donne droit à des prestations médicales sans limitation de durée et de montant ainsi qu’à un revenu de substitu- tion (indemnités journalières). En cas d’accidents ou de maladies profes- sionnels graves, elle donne également droit aux autres prestations pour soins, aux remboursements de frais, aux prestations en espèces et à la réadaptation. La prime de l’assurance-accidents professionnels est à la charge de l’entreprise.L’assurance-accidents non L’assurance-accidents non professionnels (AANP) fait automatiquementprofessionnels partie du paquet d’assurance lorsque la personne assurée travaille au moins pendant huit heures par semaine dans la même entreprise assurée auprès de la Suva. Comme pour l’AAP, l’assurance-accidents non pro- fessionnels couvre les conséquences médicales et financières des acci- dents durant les loisirs. En règle générale, l’employeur déduit la prime AANP du salaire du travailleur et la verse directement à la Suva.22
  • L’assurance par convention Avec l’assurance par convention, l’assurance-accidents non profession- nels peut être prolongée jusqu’à six mois, par ex. en cas de congés non payés de plus de 30 jours.L’assurance facultative des Les indépendants dont l’activité relève du domaine de la Suva peuventchefs d’entreprise contracter l’assurance facultative des chefs d’entreprise. Celle-ci inclut aussi les membres de leur famille travaillant dans l’entreprise qui ne sont pas assurés à titre obligatoire contre les accidents. Grâce à cette assu- rance facultative, le chef d’entreprise profite de l’offre globale de la Suva. SuvaRisk 23
  • L’assurance-accidents des Les personnes ayant droit à des indemnités de l’assurance-chômagechômeurs (AC) en Suisse sont automatiquement assurées à la Suva contre les accidents; cela indépendamment du fait que leur ancienne entreprise était assurée ou non par la Suva.La Suva reste aussi valable à La couverture d’assurance de la Suva reste valable lorsque des salariésl’étranger travaillent pendant une période limitée à l’étranger pour une entreprise assurée auprès de la Suva.24
  • Gestion financière professionnelle La loi oblige la Suva à allouer ses prestations financières en tout temps. La Suva ne touche pas de subventions. Ses recettes proviennent des primes des entreprises assurées et des revenus procurés par les place- ments de capitaux, les immeubles et les recours. Dans la gestion des fonds qui lui sont confiés, la Suva a pour objectif un rendement à long terme. Ces dernières années, elle a réalisé une performance au-dessus de la moyenne grâce à la composition judicieuse de son portefeuille de placements. SuvaRisk 25
  • Un accident peutbouleverser une vieen un instant. SuvaCaresignifie une gestionintégrale des cas, de ladéclaration d’accidentaux prestations médi-cales et jusqu’à laréadaptation dans sespropres cliniques deSion et Bellikon. 27
  • SuvaCare: gestion des cas moderne etréadaptation globale La Suva reçoit chaque année plus de 450 000 déclarations d’accidents et de maladies professionnelles. Son objectif est de traiter ces cas à l’entière satisfaction des clients, de façon efficace et sans tracasserie administrative. Dans la grande majorité des cas, l’indemnisation (règlement du cas) se situe au premier plan. En règle générale, les clients ne demandent ni conseil, ni assistance. Il s’agit en premier lieu de cas sans incapacité de travail ni problème et ne comportant qu’un bref arrêt de travail. Ils n’en- gendrent qu’un minimum de dépenses administratives grâce à l’utilisa- tion des technologies modernes: les clients peuvent annoncer les acci- dents et les maladies professionnelles à la Suva 24 heures sur 24 via Internet. Un cas peut cependant être associé à des changements radicaux et, selon les circonstances, modifier complètement les conditions de vie et les perspectives des assurés. Dans de telles situations, l’encadrement précoce et global des personnes accidentées est particulièrement important. La Suva y veille grâce à sa gestion moderne des cas. L’accompagnement intensif par des «case managers» formés spéciale- ment comprend notamment la sauvegarde du poste de travail, le main- tien de la capacité de gain ainsi que la coordination des prétentions à l’égard d’autres assureurs.28
  • Prestations en natureTraitement médical La Suva prend en charge le traitement médical, ambulatoire (avec libre choix du médecin, du dentiste, etc.) ou en division commune d’un établissement hospitalier.Remboursement de frais La Suva met à la disposition de ses assurés les moyens auxiliaires nécessaires destinés à compenser un dommage corporel ou la perte d’une fonction. Ces moyens auxiliaires doivent être simples et appro- priés. En principe, les dommages matériels ne sont pas du ressort de l’assu- rance obligatoire contre les accidents. L’assuré a cependant droit à une indemnisation pour les objets qui remplacent une partie du corps, morphologiquement ou fonctionnellement. Les frais de remplacement des lunettes, appareils acoustiques et prothèses dentaires ne sont pris en charge que si la lésion corporelle nécessite un traitement. La Suva n’indemnise pas les dégâts à d’autres objets (vêtements déchirés, etc.). SuvaCare 29
  • Prestations en espècesIndemnité journalière En cas d’incapacité de travail totale, l’indemnité journalière (compensa- tion de la perte de salaire) s’élève à 80 % du salaire assuré. En l’occur- rence, c’est le dernier salaire perçu avant l’accident qui est déterminant. L’indemnité journalière est payée à partir du troisième jour après l’acci- dent, et ce jusqu’à ce que l’assuré ait récupéré sa pleine capacité de travail ou jusqu’à ce que naisse le droit à une éventuelle rente d’invali- dité. En cas d’incapacité de travail partielle, l’indemnité journalière est réduite en conséquence. L’indemnité journalière de l’assurance-accidents des chômeurs est identique à l’indemnité nette versée par l’assurance-chômage.Rente d’invalidité La rente d’invalidité s’élève au maximum à 80 % du gain assuré, éche- lonnée selon le degré d’incapacité de gain. Si le degré d’invalidité subit une modification déterminante, la rente est adaptée. Les personnes assurées reçoivent une rente dès qu’il n’y a pas lieu d’attendre de la poursuite du traitement médical une sensible amélioration de l’état de l’assuré et que les éventuelles mesures de réadaptation de l’assurance- invalidité (AI) ont été menées à terme.30
  • Indemnité pour atteinte à Une atteinte importante et durable des capacités ou des fonctionsl’intégrité physiques ou mentales peut se manifester à la suite d’un accident ou d’une maladie professionnelle. L’indemnité pour atteinte à l’intégrité en tient compte sous la forme d’une prestation en capital unique.Allocation pour impotent Une personne invalide à la suite d’un accident ou d’une maladie profes- sionnelle a souvent besoin d’une aide permanente pour accomplir des actes élémentaires de la vie quotidienne. Dans un tel cas, elle a droit à une allocation pour impotent.Rente de survivant Les veuves et les veufs ont droit à une rente de survivant qui se monte à 40 % du gain assuré. Pour les orphelins de père ou de mère, la rente s’élève à 15 %, pour les orphelins de père et de mère, à 25 %, et pour le conjoint divorcé ayant droit, jusqu’à 20 % du gain assuré. Le montant maximum de ces rentes cumulées ne peut pas dépasser 70 % du gain assuré (90 % pour le conjoint divorcé ayant droit). SuvaCare 31
  • Assistance – Aide médicale à Grâce à Assistance, la Suva accompagne ses assurés à l’étranger. Lel’étranger concept englobe une permanence téléphonique 24 h sur 24, une infra- structure médicale mondiale, un suivi, l’avance des honoraires de médecin, des frais de médicaments et d’hôpital ainsi que le transfert vers une structure médicale appropriée ou le rapatriement vers le pays d’origine. Le partenaire de la Suva est Europ Assistance, une institution interna- tionale comptant plus de 100 millions de clients dans le monde. Si vous avez besoin d’aide à l’étranger, le numéro d’Assistance est le +41 848 724 144.Réduction des prestations Il n’existe pas dans tous les cas un droit légal à des prestations d’assu-d’assurance rance. Les assurés qui s’exposent à des risques ou à des dangers extra- ordinaires durant leurs loisirs ou commettent une faute grave doivent s’attendre à une réduction des prestations en espèces. Les prestations en espèces peuvent aussi être réduites et même refusées si la personne assurée a provoqué l’accident en commettant un crime ou un délit ou s’est infligé des blessures intentionnellement.32
  • Réadaptation: suivi dans nos propres cliniques Les deux cliniques de réadaptation de la Suva à Sion et Bellikon sont l’expression du concept global de l’assurance. Le traitement ne prend pas seulement en compte les conséquences physiques ou sociales d’un accident ou d’une maladie, mais aussi les aspects psychiques et sociaux. Le traitement individuel et la thérapie en petits groupes aident les patients à se prendre personnellement en charge et les préparent au retour à la vie familiale et professionnelle. Un des points forts des cliniques de réadaptation de Sion et Bellikon est la thérapie d’entraînement orientée sur le poste de travail. La combi- naison de conseils, d’évaluations et d’entraînements crée des conditions optimales pour un retour rapide et réussi dans la profession exercée précédemment ou dans une nouvelle activité professionnelle. Les proches du patient remplissent une fonction importante pour un nouveau départ. Le personnel des cliniques initie rapidement les membres de la famille et les partenaires aux tâches d’encadrement, en leur apprenant à gérer la nouvelle situation. SuvaCare 33
  • Assurance militaire L’assurance militaire répond de toutes les affections physiques, mentales ou psychiques de l’assuré ainsi que de leurs conséquences économiques directes, indépendamment du fait qu’elles soient survenues durant le service ou une activité couverte par l’assurance militaire en raison d’une maladie ou d’un accident. Font notamment partie des services assurés le service militaire et le service de protection civile, les interventions du Corps suisse d’aide humanitaire, les actions de maintien de la paix et de bons offices de la Confédération et le service civil. L’assurance militaire forme un système d’assurance sociale à part entière offrant une vaste gamme de prestations. Elle prend en charge les frais de traitement et verse des indemnités journalières ainsi que des rentes d’invalidité et de survivants, mais fournit aussi des mesures de réadapta- tion et verse des indemnités pour retard subi dans la formation profession- nelle et des indemnités aux indépendants.34
  • AdressesSiège Suva Fribourg Suva Zentralschweiz Rue de Locarno 3 Tél. 026 350 36 11 Löwenplatz 1 Tél. 041 418 86 86Suva 1701 Fribourg Fax 026 350 36 21 6002 Luzern Fax 041 418 86 88Fluhmattstrasse 1, case postale6002 Luzern Suva Genève Suva ZürichTél. 041 419 51 11 0848 830 830 Rue Ami-Lullin 12 Tél. 022 707 84 04 Dreikönigstr. 7 Tél. 044 205 91 11Fax 041 419 58 28 0848 830 831 1211 Genève Fax 022 707 85 05 8022 Zürich Fax 044 205 90 20www.suva.ch, info@suva.ch Suva Lausanne Av. de la Gare 19 Tél. 021 310 81 11 Cliniques 1001 Lausanne Fax 021 310 81 10Agences Rehaklinik BellikonSuva Aarau Suva Linth 5454 Bellikon Tél. 056 485 51 11Rain 35 Tel. 062 836 15 15 Ziegelbrückstr. 64 Tél. 055 617 24 24 www.rehabellikon.ch Fax 056 485 54 445001 Aarau Fax 062 836 16 49 8866 Ziegelbrücke Fax 055 617 24 25 Clinique romandeSuva Basel Suva St. Gallen de réadaptationSt. Jakobs-Str. 24 Tél. 061 278 46 00 Unterstr. 15 Tél. 071 227 73 73 Case postale 3524002 Basel Fax 061 278 46 21 9001 St. Gallen Fax 071 227 73 77 1951 Sion Tél. 027 603 30 30 www.crr-suva.ch Fax 027 603 30 31Suva Bellinzona Suva SamedanPiazza del Sole 6 Tél. 091 820 20 11 Via Plazzet 16 Tél. 081 286 26 116501 Bellinzona Fax 091 820 22 10 7503 Samedan Fax 081 286 26 66 Sécurité au travail LuzernSuva Bern Suva Sion Fluhmattstr. 1 Tél. 041 419 51 11Laupenstr. 11 Tél. 031 387 33 33 Av. de Tourbillon 36 Tél. 027 329 12 12 6002 Luzern Fax 041 419 58 283001 Bern Fax 031 387 33 34 1951 Sion Fax 027 329 12 13 LausanneSuva La Chaux-de-Fonds Suva Solothurn Av. de la Gare 23 Tél. 021 310 80 40Av. Léopold-Robert 25 Tél. 032 911 31 11 Schänzlistr. 8 Tél. 032 626 45 45 1001 Lausanne Fax 021 310 80 492301 La Chaux-de-Fonds Fax 032 911 31 13 4501 Solothurn Fax 032 626 45 46Suva Chur Suva Wetzikon Zürcherstr. 91 Tél. 044 933 95 11 Assurance militaireTittwiesenstr. 25 Tél. 081 286 26 117001 Chur Fax 081 286 26 66 8620 Wetzikon Fax 044 933 95 55 Suva Division assurance militaireSuva Delémont Suva Winterthur Case postale 8715 Tél. 031 387 35 35Quai de la Sorne 22 Tél. 032 424 44 11 Lagerhausstr. 15 Tél. 052 265 71 71 3001 Berne Fax 031 387 35 302800 Delémont Fax 032 424 44 12 8400 Winterthur Fax 052 265 70 91 www.suva.ch/assurance-militaire 35
  • SuvaCase postale, 6002 LucerneTél. 041 419 58 51www.suva.chRéférence1900.f