JEL 2012 - Daniel Peraya - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

JEL 2012 - Daniel Peraya - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs"

on

  • 668 views

Intervention de Daniel Peraya aux Journées du E-Learning 2012 - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs"

Intervention de Daniel Peraya aux Journées du E-Learning 2012 - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs"

Statistics

Views

Total Views
668
Views on SlideShare
640
Embed Views
28

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

6 Embeds 28

http://www.journees-elearning.com 12
http://www.scoop.it 10
http://journees-elearning.com 2
http://serveurs.merlin.lan 2
http://www.digimind-evolution.com 1
http://192.168.120.88 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    JEL 2012 - Daniel Peraya - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs" JEL 2012 - Daniel Peraya - "L'enfance de l'Art" - "Jeux de rôle : les interactions entre acteurs" Presentation Transcript

    • Les Journées du E-learningJEL – 7 ème éditionUniversité de Lyon 328 & 29 juin 2012 Les acteurs des formations partiellement ou entièrement en ligne Enseignants et apprenants: quelles intentions, quels effets ? Daniel Peraya, TECFA
    • Plan Retour sur une thématique Médiatisation et médiation Une étude de cas 1. Terrain, effets souhaités 2. Effets produits Conclusion et perspectives http://www.google.be/imgres?start=264&um=1&hl=fr&client=firefox- a&sa=N&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1366&bih=622&tbm=isch&tbnid=seWNSD8ZB7cFAM:&imgrefurl=http://fr.dreamstime.com/photos- libres-de-droits-e-learning-concept-image18894478&docid=DvcTibP19SdarM&imgurl=http://fr.dreamstime.com/e-learning-concept- thumb18894478.jpg&w=400&h=363&ei=TlrkT5W_Lo-g- waE4OWdCg&zoom=1&iact=rc&dur=527&sig=110023104919804812574&page=12&tbnh=130&tbnw=168&ndsp=26&ved=1t:429,r:23,s:264,i:http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,061 308&tx=92&ty=45
    • Quel sens ? • Qui va de soi • Simplicité, facilité • Age de raisonJournées du e-learning -Université Lyon 3
    • Enseigner Faire apprendre E- en ligne Mise à distance Art vs métier Facilité vs démarche consciente Ingénierie de la formation Médiatisation Choix : Quels «dispositifs» pour quels effets ? Effets «Médiations»http://4.bp.blogspot.com/_RsQgk237KYU/RpY0LMITHaI/AAAAAAAAAQk/JIDUqLmAkWY/s1600-h/facilite_new_mouton25.png
    • Médiatiser des fonctionsEnvironnement technopédagogique Awereness (faire circuler les signes Médiatisation de l’ensemble des de la téléprésence) fonctions d’un dispositif de Interaction sociale formation (communiquer, collaborer, partager) Information Production (individuelle et/ou collective) Gestion (acteurs, activité, objets) Soutenir et accompagner (cfr ≠ domaines de l’accompagnement Émergence de l’activité métaréflexive Auto et hétéro-évaluation
    • Les formes de médiations Acteur – apprenant Instrument = schème + artefact - un savoir Sujet 5 formes de médiation : Objet - une action - sémiocognitive - des sujets (soi - sensorimotrice ou des autres) - praxéologique - relationnelle - réflexive Acteur – concepteur Figure 1 : Une représentation de la médiation instrumentale Charlier, Deschryver et Peraya (2006)
    • Les formes de médiation (2012)Sensorimotrice vs «articulation»psychomotrice/sensorimotriceSémiocognitive vs «articulation» épistémique etsémiocognitivePosturaleRelationnelle et identitaireMétaréflexivePraxéologique
    • Médiatisation et médiatisation Contexte Médiatisation Médiation Choix Production Analyse Dispositif Ingénierie Effets souhaités/observés de Mise en média «incarné» l’«instrument » sur différents niveaux «Transposition médiatique» de l’action et du comportement humain Technosphère
    • Le terrain • Introduction aux usages pédagogiques des TIC • Cours de Bac 1 • Etudiant-e-s SSED et Psycho • 120 – 60 étudiant-e-s selon les années • Dont plus de 25 % qui se destinent à la formation primaire • 6 ECTS  150 heures de travail dont 48 en présence • Un environnement Moodle utilisé en présence et à distance • Usage des technologies en présence (boîtiers de vote, forums, éditeurs de cartes conceptuelles, etc.) • Usages personnels des TIC orientés communication et réseautage social (Pasquier, 2005 et Melton, 2006,Fluckiger, 2009, p. 223) • Pour 5% des étudiants les TICE sont inutiles pour l’enseignant
    • Un cadre de référence Dispositifs de formation hybrides Formation immersive, apprentissage situé • Innovation • TICE = objet et environnement • Présence & distance d’apprentissage • Médiatisation • Effet de modelage • Médiation • Communauté d’apprenants • Accompagnement • Situations authentiques • Ouverture • Pédagogie de projet
    • Objectifs et médiations attendues 1. Au niveau cognitif : appropriation de concepts et de modèles d’analyse  changement de représentations à propos des TICE 2. Au niveau technologique : production de travaux dans l’environnement technopédagogique, communication médiatisée  renforcer l’auto efficacité 3. Au niveau social et relationnel : élaboration d’un projet collectif, collaboration  identité de groupe 4. Au niveau métacognitif : rédaction d’un journal de bord en ligne et de deux rapports réflexifs  apprentissage aux compétences métacognitives Wiki trombinoscope, espace travaux, journal de bord, lexique terminologique
    • Les résultats: perception globale Dispositif de formation singulier et cohérent (Constructive Alignment, Biggs, 1999) Dispositif «enclave» (Charlier, Bonamy et Saunders, 2003) Désarroi et surprise vs construction de sens  Expérience d’apprentissage Individu vs groupe Construction identitaire Importance du wiki Démarche réflexive Compétences métacognitives
    • Les résultats : nouvelles représentationsdes technologies et de leur rôle Méconnaissance vs découverte Non usage Vision positive des TICE • Sentiment d’auto-efficacité • Perte de l’appréhension initiale y compris déshumanisation • Prise de conscience de la diversité des dispositifs • Prise de conscience du potentiel d’usage et de la valeur ajoutée des TICE • Nouvelle vision de leur propre environnement (EPA) • Utilité pour leur futur métier d’enseignant-e-s  Mais pas d’intention d’utilisation déclarée «Médiation épistémique»
    • Les résultats : de la prise de conscience à la déclaration d’intention • Intention d’utiliser dans la pratique pédagogique • Prise de conscience de la richesse du domaine • Intention de transfert déclarée • Utilisateurs «intelligents», critiques et aptes à choisir le dispositif pertinent  Mais pas de changement de pratique La posture traduit le maintien constant d’une certaine forme inscrite dans le corps, forme forgée par l’histoire personnelle, les habitudes acquises, les expériences antérieures. Nous considérons que la posture qui précède et accompagne la mise en action de l’enseignant, est sous-tendue par des convictions et croyances relatives à l’enseignement et à l’apprentissage qui se sont forgées dans le temps au fil de l’histoire personnelle de chacun, notamment au fil de son histoire scolaire. Une posture professionnelle enseignante manifeste (physiquement ou symboliquement) un état mental façonné par les croyances de l’enseignant et orienté par ses intentions en matière d’enseignement et d’apprentissage. Ce à quoi il croit et ce qu’il a l’intention de faire donnent sens et justification à son acte d’enseignement. (Hy-Sup, 2012, p. 67) «Médiation posturale»
    • Les résultats : changement de pratiques et percolation des usages Sphère Sphère privée professionnelle Autres académique cours Sphère Us@Tice Usa@Tice «Médiation praxéologique»
    • D’après Peraya et Peltier, 2012, Montréal
    • Causes des effets perçues par les étudiant-e-s a) Le dispositif de formation et sa scénarisation dans leur globalité • Effet d’immersion  mise abyme • Situations authentiques • «Mise en scène» de leur future figure professionnelle = jeu de rôle b) Les activités particulières et leurs dispositifs de médiatisation Activité Service Objets c) Les dispositifs particuliers (forums, wikis, etc.) et leur «potentiel d’action»  Wiki = mise à distance et manipulation de sa propre pensée
    • Conclusion et perspectives 1. Meilleure adaptation au métier d’étudiant (Coulon, 1997) 2. Acquisition de compétences technologiques, cognitives, relationnelles et méthodologiques 3. Changement de représentations, de posture et parfois de pratique MAIS: 1. échelles de compétences avant/après (Coen et Schumacher, 2006) 2. Etudes longitudinale  pérennisation des effets dans le contexte de formation ? En l’état : 1. Réponse adéquate à l’apprentissage des TICE au niveau universitaire 2. Modèle de formation professionnelle pour les enseignants et les formateurs ?
    • Merci de votre attention, de vos questions, remarques et suggestions
    • Enseigner les technologies avec les technologies :une formation immersive, un apprentissage situé • Référence à la didactique des langues 2ndes • L’apprentissage situé : intégration dans une communauté qui « est à la fois l’objectif et le moyen de l’apprentissage » (Lave et Wenger , 1991) • Apprentissages en contexte et les activités authentiques, la construction collaborative des connaissances et l’accompagnement, notamment sous la forme de l’étayage (scaffolding) (Herrington et Oliver, 2000 cité par Basque, Dao et Contamines, 2005) • le modèle du learning by doing (Shank, Berman et Macpherson, 1999) • Théorie du modelage (Bandura) • Scénarisation, innovation et hybridation
    • Ce que disent les étudiant-e-s Le cours semble perçu comme une expérience d’apprentissage vécue, une trajectoire singulière ou encore un parcours individuel qui évolue, se précise et se construit tout au long de l’année Comme le sens et l’utilité du cours ainsi que la compréhension des contenus, l’identité de groupe se construit progressivement à travers les activités scénarisées au sein de l’environnement technopédagogique. Ce sentiment d’appartenance est vécu de façon paradoxale sous la forme d’une téléprésence, perception sans doute plus fondamentale que celle de la distance. Chacun est présent au groupe tout en étant physiquement absent parce que distant, spatialement ailleurs. Cette perception vécue de présence à distance, cette impression de téléprésence, constitue un étonnement de plus pour certains étudiants qui vivent ce sentiment comme une situation contradictoire, voire paradoxale.» (Peraya & Peltier, 2012) « Travailler à plusieurs tout en étant seul, cette contradiction résume assez bien mon étonnement. » (étu15_sem2) «
    • « De nouvelles connaissances qui me seront utiles dans ma vie de tous les jourscar je remarque que de plus en plus de travaux se font via internet et lesplateformes, et que nous sommes tout simplement « immergés » dans latechnologie, les médias et toute cette ˝jungle˝. » (étu8_sem1).« On doit non seulement sapproprier le contenu (théorie), mais on doit joueravec lenvironnement wiki (pratique). » (étu5_sem1).« À loccasion de la réalisation des travaux de fin de semestre, jai pueffectivement mettre en pratique la théorie présenté au cours, cette mise enabyme ma permis dassimiler et comprendre linteraction entre lhumain et lamachine, mais également entre lhumain avec dautres humains. » (étu9_sem1).Ou : « La construction de mon savoir s’est fait de différentes manières, par lamise en abyme, cest-à-dire en vivant le sujet du cours, par le travailcollaboratif avec mon groupe, par les différentes manières dont les thèmes ontété présentés ou encore grâce aux lectures proposées. » (étu30_sem 1).Ou encore « Nous avons donc pu vivre ce que nous étudions! Jai trouvé cettemise en abyme intéressante car nous ne parlons pas seulement de tutorat àdistance mais nous y participons réellement, nous vivons le thème du cours. »(ibid).
    • En effet nous avons inventé une activité qui est vraiment applicabledans la réalité, je me suis donc complètement mise à la place d’unprofesseur qui devait scénariser une activité pour ses élèves, et cestça qui ma plu. Par conséquent, les notions […] expliquées en coursconcernant les simulations, animations et exerciseurs, m’ont paruesbeaucoup plus claires et plus simples car je me sentais concernéepar cette activité. » (étu2_sem2). Ou : « Le travail ma permis demettre en pratique ce quun enseignant est mené à faire lorsquilconçoit une activité en y incluant les TICES. Cet aspect concret mabeaucoup amené, car comme je lexpliquai plus, lorsque je mets enpratique la théorie, le savoir acquis ne reste plus sous forme desimple théorie. Jarrive mieux à madapter aux différentschangements dune activité à lautre. » (étu4-sem2).
    • Conclusions Médiations 1. Articulation psychomoteur et sensorimoteur (hypothèse) 2. Utilité de ce concept dans ses deux aspects • pour médiatiser en fonction des effets escomptés • pour observer, identifier et analyser les effets réellement produits Immersion 1. L’immersion est une démarche, une approche une mise en scène de situation s d’apprentissage qui deviennent une réalité vécue 2. La représentation de telles situations n’est qu’une des modalités possibles de ce principe d’immersion