N U M E R O 43
 JOURNAL D’INFORMATION DU SYNDICAT SUD ÉDUCATION VENDÉE

                                                  ...
S U D V ER SI O N   85                                                                                P AGE 2

Suite page ...
S U D V ER SI O N   85                                                                             P AGE 3



 Compte rend...
S U D V ER SI O N   85                                                                                            P AGE 4
...
S U D V ER SI O N   85                                                                              P AGE 6




          ...
S U D V ER SI O N   85                                                                                 P AGE 7


 Les jard...
S U D V ER SI O N   85                                                                                   P AGE 8



      ...
S U D V ER SI O N    85                                                                        P AGE 9


       Mobilisons...
P AGE 8
S U D V ER SI O N   85

Suite….                                                       J OU RNAL D’ I NF O RM ATI O...
Sud Version 43
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Sud Version 43

548

Published on

Published in: Business, Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
548
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Sud Version 43

  1. 1. N U M E R O 43 JOURNAL D’INFORMATION DU SYNDICAT SUD ÉDUCATION VENDÉE SEPT -OCT 2009 SUD VERSION 85 Solidaire Unitaire et démocratique Pendant l’été les mauvais coups pleuvent… Le parlement et le gouvernement n’ont prime au mérite !) pas chômé cet été. C’est devenu une habitu- → Lors d’une restructuration d’un servi- de depuis l’adoption des ordonnances en juil- ce, le fonctionnaire « restructuré » devra ac- let 2004 sur le CNE (contrat nouvel embau- cepter une des 3 propositions de reclasse- che) désormais reconnu illicite par les organi- ment faite par l’administration sous peine d’ê- sations internationales, les pires régressions tre licencié ou mis en disponibilité d’office, ce sociales se font désormais l’été ! qui signifie la fin « de la garantie de l’em- ploi » Mardi noir pour le statut de → La généralisation de la précarité avec la possibilité de recrutements de fonctionnaire contractuels ou d’intérimaires dans toute la fonction publique, le cumul Ainsi le 7 juillet, l’Assemblée de 3 emplois à temps partiels dans nationale a adopté le projet de loi les 3 fonctions publiques. Autre- du gouvernement dénom- ment dit, ce texte entérine la fin du mé« mobilité et parcours profes- recrutement statutaire par sionnels » et le 23 juillet de ma- concours ! nière définitive sans qu’aucune modification n’ait été apportée. En remettant ainsi en cause le sta- Parmi les mesures les plus dan- tut, le gouvernement s’attaque au gereuses pour les fonctionnaires, principe même de la fonction publi- on peut citer : que établi au lendemain de la seconde guer- → Le principe de l’inégalité salariale, car dé- re mondiale : le principe de neutralité des sormais pour un même emploi, les agents agents, qui assure ainsi l’égalité de traite- pourront être rémunérés différemment (vive la ment des citoyens. Sommaire Cette loi complète la RGPP, car elle va Edito 1-2 permettre au gouvernement de restructurer et de licencier des dizaines de milliers de Compte- rendu CAPD fonctionnaires… pour que les quelques mis- 3 Qui suis-je ? sions de service public restantes puissent être assurées par des sociétés privées. Jardins d’éveil 4-7 Bulletin d’adhésion- 5 Le 15 juillet : l’Assemblée Le collège des privilèges 6 nationale adopte le projet de loi La résistance continue 8 sur le travail le dimanche, loi Privatisation de la poste - Poires et validée par le conseil constitu- 9-10 dépêches tionnel le 6 Août. Contacts 10
  2. 2. S U D V ER SI O N 85 P AGE 2 Suite page 1 C’est la régression sociale pour tous avec ce gouvernement. Avant, sans doute, le retour programmé de l’esclavage ! Des décrets et des circulaires devront préciser le contenu de la formation. Cependant il est pré- En généralisant la possibilité de travailler vu que l’université soit au centre du dispositif de le dimanche, le gouvernement grignote nos formation. acquis sociaux…car nul doute que très bientôt cette mesure sera généralisée à tous les tra- vailleurs. 13500 postes en moins en cette rentrée, 16 000 postes l’année pro- Concrètement le texte prévoit que les commer- chaine (dt 14 000 postes d’ensei- ces puissent ouvrir le dimanche s’ils sont situés gnants stagiaire en moins), se sont dans une zone touristique (fixée par le préfet). De 600 à 6000 communes seraient concernées les dernières annonces du nou- et aucune compensation salariale ne sera obli- veau ministre Luc Chatel. gatoire (repos compensateur, majoration sala- riale…) : un texte sur mesure pour le patronat ! Les PUCE (périmètre d’usage de consomma- Il n’y a donc rien à espérer ou à attendre d’éven- tion exceptionnelle) seront instaurés dans les tuelles négociations (auxquelles SUD éducation agglomérations de plus de 1 million d’habitants n’a jamais été invitée). Il nous faut développer et pourront ouvrir le dimanche. Le texte prévoit un mouvement fort dans l’Education nationale que les salariés devront être « volontaires ». pour stopper l’hémorragie : grèves reconducti- Quelle hypocrisie, c’est bien méconnaître le bles, blocages, boycott des examens…Si cela lien entre employeur et salarié qui exclut tout ne devait pas suffire, il nous faut construire la application du volontariat… grève générale car l’ensemble du salariat est concerné – public et privé-. Ce gouvernement n’a d’autres projets que de faire des centres commerciaux l’horizon indé- passable de la vie en société… Le 29 juillet, le gouvernement publiait les décrets sur la for- mation des enseignants SUD éducation s’est toujours prononcé contre la masterisation et a voté contre les textes du gouvernement lors des différentes instances consultatives. Le concours des enseignants aura lieu désormais en septembre /octobre de la 2ème année de master, la porte ouverte aux prépara- tions privées pendant l’été ! En deuxième an- née, les candidats reçus devront assurer 12 heures de cours tandis que dans le 1er degré, les stagiaires se verront déchargé d’une jour- née de cours : temps très insuffisant qui ne per- met pas de réfléchir à nos pratiques !
  3. 3. S U D V ER SI O N 85 P AGE 3 Compte rendu de la CAPD suis- Qui suis-je ? Outre la nomination d’enseignants sur les postes 1) J’ai obtenu de « haute lutte » un collège restés vacants, l’Inspecteur d’Académie s’est en- « public » novateur dans le nord Vendée, grâce à core félicité de l’obtention de la moitié des postes moi. créés dans l’Académie (16 fermetures de postes tout de même pour la Vendée). Mais les faits sont têtus, la Vendée se place quasi au dernier 2) Grâce à moi, je maintiens la Vendée à son 88ème rang des départements français pour le rapport rang pour son encadrement professeur élève. Pour- entre le nombre d’enseignants et le nombre d’é- tant, je me glorifie d’avoir obtenu une très bonne lèves, c’est un cadeau à l’école catholique qui dotation en postes. bénéficie de l’attention particulière de nos hiérar- ques. 3) Malgré tout, grâce à moi, j’ai réussi à fermer 13 L’Inspecteur d’Académie était très content de classes. Pour cela, j’ai modifié les seuils en mater- nous présenter sa nouvelle grille de notation. Elle nelle. prend déjà en compte ce qui n’existe pas dans la réalité : 42 ans de carrière. J’ai seulement com- pris qu’il attachait beaucoup d’importance à l’é- 4) Grâce à moi, les collègues appliqueront au delà quité mais j’en ai déduit un fétichisme de la note les textes réglementaires sur les 60 heures : l’inté- qui ne pourrait tenir, face à la réalité d’inspec- gralité devra s’effectuer devant élève, na ! Eh oui, il tions aléatoires dans le temps. faut faire « aussi bien » que dans le privé. Car moi, j’aide les élèves en difficulté. Il est également revenu sur les primes aux éva- luations et sur l’aide personnalisée. J’ai encore perçu une statistique des résultats montés au 5) Dans mon système à moi (grâce), le remède mi- pinacle (encore un totem?). Les biais sont pour- racle (pour la grippe A), la solution unique est l’aide tant nombreux qui infirment la validité de ces ré- individualisée. sultats. Nous avons évoqué la situation des personnels 6) Je refuse de réemployer les EVS-AVS dont le du CMPP, sans direction administrative ni propo- contrat arriverait à terme en court d’année, il y va sition d’intérim pour les personnels en place. de l’intérêt de l’enfant, grâce à moi. Toujours grâce Nous n’avons pas trouvé trace ou publicité d’ap- à moi, 68 licenciés seront accompagnés par pôle pel national pour ce poste ; il paraît qu’il y aura emploi. un appel départemental ! Nous préférerions cela à un contrat de droit privé envisagé par certains. M.T. 7) Grâce à moi, la formation sera formidable, mais ne concernera que 5 % des collègues. 8) Grâce à moi, les jardins d’éveil ne sont pas d’ac- tualité, mais je participe à un forum où il en est lar- gement question. 9) Grâce à moi, les fonctionnaires vont obéir. Vous avez une idée ? Envoyez votre réponse à Sud éducation Vendée, les 10 premières réponses rece- vront un abonnement à SudVersion.
  4. 4. S U D V ER SI O N 85 P AGE 4 Les jardins d’éveil éveil...un Les jardins d'éveil un jardin d'Eden pour l'école éveil Eden école catholique de Vendée Tout ceci doit nous inciter à la vigilance...non seulement pour protéger la laïcité, mais aussi pour préserver l'existence même de la maternelle Alors que le premier jardin d’éveil vient d’ouvrir à publique. Caussade dans le Tarn et Garonne, avec un taux François-Jean Lefebvre de La Barre d'encadrement de 3 adultes pour 12 à 24 enfants Sources ; (1)enseignement catholique de Vendée, novembre 2008, et un coût, à la charge des familles, allant de 45 à (2) orientations du comité national de l’enseignement catholique 425 €uros par mois, l’enseignement catholique et pour l’accueil de la petite enfance, juillet 2008, (3) de Labarre particulièrement celui de Vendée avance ses secrétaire général de l’enseignement catholique, 02/2008, (4) Jean pions. -Louis Deroussen (secrétaire général adjoint de la CFTC et président la CNAF),février 2008 L’école catholique de France compte « mettre en place son projet éducatif fondé sur un sens chrétien de l’homme », ce qui entre en contradiction avec la loi qui reconnaît aux établissements privés leur "caractère propre" à la condition que le contenu de leur projet soit neutre Déshabiller Jules pour habiller Benoît... et qu'ils soient ouverts à tous sans distinction. "Est-ce qu’il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des Or, les statuts de ces nouveaux établissements crédits de l’Etat, que nous fassions passer des catholiques laissent cachés préambule et concours à bac+5 à des personnes dont la règlement intérieur « qu’il n’est ni utile, ni fonction va être essentiellement de faire faire des pertinent de faire apparaître ». Ce préambule « siestes à des enfants ou de leur changer les précise les valeurs du projet, les relations avec couches ?" l’enseignement catholique »(1). C'est ainsi que Xavier Darcos intervenait devant La logique marketing est digne de l'humanisme le Sénat en juillet 2008 au sujet du travail des chrétien : étant donné « la fermeture de classes enseignants de l'école maternelle. Cette phrase réservées aux enfants de 2 ans… le recrutement éclaire la mise en place des jardins d'éveil, qui des écoles maternelles et élémentaires de bien qu'elle ne concerne pour l'instant que les l’enseignement catholique …risque d’être enfants de 2 ans, est bien la matérialisation de gravement déstabilisé ». L’enseignement cet objectif : la fin programmée de l'école catholique doit donc « imaginer des dispositifs maternelle publique et sa privatisation pour rester présent dans la tranche des 2 ans »(2). « Au moment où l’Éducation Nationale se désengage à l’égard des moins de trois ans, le Le denier de César temps est sans doute venu pour les Car le but premier et affiché de cette "grande établissements catholiques de redécouvrir leurs réforme innovante" dans l'accueil des jeunes savoir-faire spécifiques pour l’accueil des tout enfants est bien de faire des économies sur le petits dès dix-huit mois (ou même en deçà)" (3). budget de l'Education nationale en diminuant ses obligations de scolarisation.Le financement de ces jardins d'éveil incombera en effet aux Les partenaires sont déjà trouvés et sollicités : collectivités territoriales et aux famillles. Ainsi PMI, CAF, etc… «s’il y avait un projet l'Etat se désengage en créant des situations d’expérimentation de l’enseignement catholique, je d'inégalités entre les territoires et une ségrégation vois mal la branche famille refuser d’y participer sociale entre les familles d’une manière ou d’une autre », « si l’enseignement catholique est le premier à lancer des expérimentations, il ne peut qu’être Suite page 7….. favorablement accueilli» (4).
  5. 5. S U D V ER SI O N 85 P AGE 6 Le collège des privilèges au XXIème siècle, oui c’est possible ! Les médias l’ont annoncé, la campagne de L’effet d’annonce, le maître mot... com. l’a imposé au sein même de nos institutions. Il Qui définit les programmes de l’EN ? suffit d’aller sur le site de l’inspection académique de Vendée et vous le trouverez à la Une. Un collège no- On s’en fiche, puisque apparemment c’est M vateur basé sur les humanités : vous apprécierez la De Villiers qui lance le contenu, les humani- contradiction. Evidemment, très vite, les syndicats tés... Les compétences du Conseil général dans les instances représentatives courant juin de- auraient-elles changé ? mandent des éclaircissements sur l’obscurantisme Depuis quand les œuvres caritatives sont- des tractations Darcos-Villiers. elles dans un programme laïc ? Eh bien c’est le 15 juillet 2009 (date laissée à Pour redonner au privé ce qu’il a perdu en l’appréciation des lecteurs de SUD Version 85) que créant lui-même ce collège, et tout le monde les syndicats ont été conviés à un groupe de travail se réjouit : oui, mais quand même, c’est un pour évoquer la réalisation de ce collège particulier, collège public ! Ah! la belle affaire! Un collè- bien que celui-ci réponde, selon les dernières études ge public seulement en apparence… démographiques, à un réel besoin sur le canton de Ce collège n’existe nulle part ailleurs. Par Montaigu. quelle circulaire est-il régi, quelle préconisa- Mais est-ce bien de cela que l’inspecteur de la tion ministérielle ? Sarthe (chargé de la mise en œuvre du projet) est Aucune, tout est dérogatoire. C’est merveil- venu évoquer avec nous ? : leux n’est-ce pas ? Tout est possible au - l’insuffisance du service public d’éducation XXIème siècle ! en Vendée que ce soit dans le premier degré que Sauf peut-être, messieurs mesdames, de dans le second. prendre les gens pour des cons ! Vous en doutiez, non ! On nous parle d’un collège attractif au-delà de son secteur, une chance de redon- ner le goût du grec et du latin à certains (2h en sixiè- me et du grec en quatrième..) quand on supprime ces options faute soi disant de candidats ailleurs (dans le bocage ou dans les lycées vendéens). Eh oui, ce futur collège ne jouera pas dans la même cour que ses semblables, il ne sera pas as- treint à la réduction drastique de ses moyens, quand les autres tenteront de sauver l’allemand, lui il aura une classe bi langue à proposer. Les enseignants recrutés sur profil et donc hors des règles du mouvement auront eux aussi un statut particulier, un futur modèle pour remettre en cause prochainement le statut des enseignants. Tout le monde s’y retrouve : le ministre et les bien pen- seurs vendéens qui auront comme au bon vieux temps des personnes corvéables à merci…..Merci Monsieur Darcos, quel cadeau de départ pour la belle Vendée. L’allégeance en ce début septembre de Vil- liers en était sûrement la contrepartie en vue des futu- res élections régionales, personne n’est dupe, tout le monde fait semblant…inspection académique et rec- torat coude à coude pour faire passer la pilule, sou- riez pour la photo !
  6. 6. S U D V ER SI O N 85 P AGE 7 Les jardins d’éveil suite... Pourtant de nombreuses études ont montré que l'ac- Travail, famille... cueil précoce des enfants en maternelle favorisait Le projet pousse le cynisme jusqu'à affirmer leur réussite scolaire...dans les milieux les plus défa- qu'en augmentant l'offre d'accueil, les jardins vorisés...cherchez l'erreur. d'éveil apporteraient « une véritable liberté de choix aux femmes qui souhaitentnt travailler au Quant au paiement selon le quotient familial, ce n'est lieu de subir un congé parental". Qu'est-ce à que de la poudre aux yeux qui fait intégrer l'idée que dire? Une annonce de la prochaine remise en les familles doivent payer pour l'école. cause du droit au congé parental? Pourquoi ne pas simplement proposer plus de place aux L'école au ban public enfants de 2 ans dans les écoles maternelles existantes? En novembre 2008, dans une interview au Le jardin d'éveil, présenté comme un "mode d'accueil Parisien, Nadine Morano affirmait "qu'à 2 ans, innovant", se positionne en concurrence avec la ma- les petits ne sont pas propres et font la sieste. ternelle publique qui est critiquée du fait " des locaux Vous appelez ça de la scolarisation ? Pour peu adaptés, des effectifs nombreux, des activités moi, c’est de la garderie. Cessons de faire imposées". l’amalgame entre mode de garde et école. » Depuis longtemps, les enseignants et les associa- Laissons de côté les absurdités de cette phra- tions de parents demandent des locaux plus adaptés se et affirmons bien fort que la maternelle n'est et mieux équipés, des adultes en nombres pas une garderie mais bien une école à part suffisants, des effectifs réduits et des moyens entière qui participe de l'Education nationale. matériels pour faire vivre l'école publique et gratuite. Nous attendons encore. Parce qu'une école publique, laïque et gra- D'ailleurs, les jardins d'éveil doivent s'ouvrir dans des tuite est à notre sens une nécessité fonda- locaux intégrés aux crèches et aux écoles maternel- mentale, nous exigeons : les existantes.l s'agit donc de prendre de l'espace à des institutions, soi-disant inadaptées! - l’arrêt du démantèlement de la maternelle publique De plus, il y a peu de garantie sur la nature de l'enca- drement, pour le moins à géométrie variable. Un rap- - des conditions matérielles favorisant l’ac- port parlementaire a même proposé l'intervention cueil des tout petits au sein des écoles d'un réseau de seniors à la retraite dans ces structu- publiques res. - la mise en place d'un encadrement de 3 adultes pour 12 enfants Comme le petit Poucet - le maintien et le renforcement de la for- mation de ces mêmes personnels dans le cadre de la fonction publique D'autres indices sont révélateurs du projet de dé- mantèlement de l'école maternelle. Les structures d’accueil de la petite enfance sont remodelées de façon à élargir leur compétence. Le Code de la santé publique organise le développement de "structures d’accueil de la petite enfance de 0 à 6 ans"... Le statut des aides maternelles a été modifié: des for- mations ont été mises en place afin de leur enseigner l’art de s’occuper d’enfants jusqu’à 6 ans, et elles peuvent accueillir un enfant de plus. La volonté de transformer les écoles en établissements publics de coopération intercommunale ou en établissements publics locaux d’enseignement ont pour but de faire des économies d'échelles sur les postes et de r a t i on a l i s e r " la ge s t i o n d es m o yen s .
  7. 7. S U D V ER SI O N 85 P AGE 8 La résistance continue ! Notre ex-ministre affirmait encore en juin que la 4 d’entre eux ont été sanctionnés (mutés grande majorité des enseignants sont satisfaits des d’office ou démis de leur fonction) réformes en cours… alors pourquoi cette floraison de collectifs, d’actions d’enseignants et de pa- rents d’élèves unis, de pétitions... contre le dé- ♦ 800 plaintes de parents d’élèves au Tribunal mantèlement organisé et accéléré du service de Grande Instance contre Base Elèves (voir public d’éducation ? site du CNRBE Une année bien agitée L’administration réagit Déjà en mai 2008, le mécontentement montait, Après avoir fait pression sur les enseignants qui donnant naissance aux premières « Nuits des éco- les interpellaient sur les mesures en cours et refu- les ». A la rentrée suivante, la mise en place de l’ai- saient de les appliquer sans réfléchir, nos hiérar- de personnalisée et des programmes 2008 se heur- ques sont passés aux sanctions (retenues de sa- tait à la conscience de collègues de plus en plus laire, mutations d’office, retraits de la fonction de nombreux, harassés par l’avalanche de mesures directeur…). alarmantes (évaluations nationales, EPEP, agence Mais… dans plusieurs cas déjà, le Tribunal Ad- de remplacement…) et les premiers courriers de ministratif a donné raison aux collègues déso- désobéissance atterrissaient sur les bureaux des béisseurs en suspendant des retenues de sa- IEN dans toute la France. laire parce que « les modalités des obligations de service n’ont pas été précisées » (T. A. de Mar- La résistance s’organise seille) et ne peuvent donc pas servir de référence pour justifier un service non fait ou « mal fait » concernant l’aide personnalisée. ♦ Le réseau des Enseignants du Primaire en Et le comité des droits de l’enfant de l’ONU Résistance poursuit sa résistance avec une rappelle la France à l’ordre au sujet de Base charte (http://resistancepedagogique.org) reven- élèves, se disant « préoccupé par l’utilisation de diquant la possibilité de mettre en place toute cette base de données à d’autres fins telles que la alternative pédagogique dans l’intérêt des en- détection de la délinquance et des enfants mi- fants. grants en situation irrégulière, et par l’insuffisance des garde-fous légaux empêchant son intercon- ♦ La coordination nationale des collectifs de sa- nexion avec les bases de données d’autres admi- lariés de l’Education et de parents mobilisés nistrations » (recommandations du 11 juin). « Ecole en danger » (http:// www.ecoleendanger.org) s’organise et poursuit Et maintenant ?... son travail pour mutualiser et fédérer les luttes contre les réformes Darcos et Pécresse menées au niveau départemental. La lutte est-elle finie ? Les questions de fond sont- Le collectif 85 qui rassemble des enseignants de elles réglées ? Bien sûr que non ! Pourtant, le la maternelle à l’université et des parents d’élè- mouvement de l’an dernier a permis de créer des ves liens, du dialogue entre collègues et avec les pa- rents. Nos inspecteurs eux-mêmes ont dû mettre (co-maternelleauniversite85@yahoogroupes.fr) de l’eau dans leur vin et l’application de l’aide per- est partie prenante de cette coordination en sonnalisée, par exemple, est plus souple en cette Vendée. rentrée. Voilà ce qui nous prouve que l’énergie déployée n’a pas été perdue ! Alors continuons et défendons une école publique équitable, humaine ♦ 205 directeurs et directrices signataires de l’ap- et respectueuse ! pel à l’application « Base Elèves » rédigé par le Collectif National de Résistance à Base Elè- ves(CNRBE) (http://retraitbaseeleves.wordpress.com)
  8. 8. S U D V ER SI O N 85 P AGE 9 Mobilisons- Mobilisons-nous contre la Dépêches et des poires privatisation de la poste! Au collège Edouard Herriot, les personnels ATOSS ont assuré seuls et, en très grande A la prochaine session parlementaire sera pré- partie le surplus de travail dû au déménage- senté un projet de loi qui fera passer la Poste du statut d’une entreprise de droit public à une en- ment du collège vers les locaux de Piobetta. treprise de droit privé. L’objectif de ce projet est Nouvelles missions, heures supplémentaires, de permettre à la poste de se doter de finance- vacances écourtées, accident du travail.... Pour ments à la hauteur de 3 milliards (capitaux ap- seul remerciement, des applaudissements le portés par la Caisse des dépôts et consigna- jour de la pré-rentrée : dociles, serviables et tions) mais surtout la possibilité de faire appel à corvéables, les 3 qualités requises et attendues des capitaux privés. Pourquoi un tel besoin de par le Conseil Général leur employeur ! financement ? Pour les dirigeants de la poste, la Sud Education défend tous les salariés de Banque Postale doit devenir une multinationale la communauté éducative afin de faire respec- du secteur postal donc rentrer dans le grand jeu ter leurs droits face aux différentes hiérarchies. des acquisitions à l’étranger. Le résultat de cette Une plaquette sur la précarité, ainsi qu'un livret orientation est connu. Appliquée à France Télé- com, elle a conduit cette entreprise au bord de la AED sont disponibles sur simple demande. faillite. Elle n’a été sauvée que par une interven- sudecation.vendee@laposte.net tion massive de l’état. Au collège Haxo, saluons l'arrivée de M. For- Les missions de service public de la poste se sont fortement dégradées ces dernières an- ge, nouveau principal, où, depuis quelques an- nées (nombreuses fermetures de bureaux de nées, des projets autour des droits de l'homme poste, allongement des délais d’attente aux gui- et de la lutte contre le racisme, ont donné une chets, transformation de la poste en entreprise certaine image de l'établissement. Peut-être commerciale). La privatisation de la Poste ag- que son parcours facilitera et encouragera cet- graverait encore cette situation. En effet, le pro- te dynamique ? En effet, chargé des étudiants jet de loi ne garantit nullement les missions de étrangers au cabinet du Ministre de l’immigra- service public concernant la distribution univer- tion, de l’intégration, de l’identité nationale et selle du courrier et l’accessibilité bancaire. du développement solidaire, M. Forge, gendar- Le service public postal va mal mais la trans- me réserviste, pourra apporter toutes ces com- formation de la poste en société anonyme serait pétences au dynamisme du collège. pour lui le début de la fin. Nous devons réagir en Sud Education participe aussi au dévelop- participant à pement de la solidarité avec les élèves sans la « votation citoyenne » * papiers à travers le Réseau Education Sans le samedi 3 octobre. Frontière. Il s’agit d’obliger le gouvernement à reconsi- resf.vendee@laposte.net, dérer sa position sur l’organisation d’un référen- téléphone 06 76 12 92 79. dum sur l’avenir de la poste et à engager un vé- Les permanences se déroulent en même ritable débat sur l’avenir du service public postal. temps que celles d’Actif et de la Cimade . Prochaine réunion le vendredi 18 septembre à 18h30 salle 2 Bourse du Travail. Permanence ACTIF : le lundi de 17h30 à 19h30 Résidence des Forges Bâtiment A entrée D,étage 10 appt. 113 La Roche sur Yon Suite page 10…..
  9. 9. P AGE 8 S U D V ER SI O N 85 Suite…. J OU RNAL D’ I NF O RM ATI O N DU S Y ND IC AT SU D ÉD UC ATI O N VE ND É E Les AVS des 6 UPI du département ont été remer- ciées15 jours avant la sortie. Sous le statut d'assistant d'éducation, elles effectuaient leur travail depuis plu- sieurs années et suite à une « injonction ministérielle », SUD 85 elles se sont retrouvées du jour au lendemain sans tra- vail ou sur d'autres missions complètement différentes. N°43 Leur remplacement par des contrats aidés préfigure de S E PT E MBR E - O C T OBR E 2 0 0 9 l'avenir sombre de tous les AVS et renforce encore plus la précarité dans l'Education Nationale. Sud Education s'engage à défendre tous les précai- La bourse du travail res et a donc participé localement à la création du col- 16 bd Louis Blanc 85000 la Roche-sur-Yon lectif EVS AVS 85. Celui-ci a pour objectifs de faire va- loir une autre vision du véritable métier d'accompa- gnant des personnes en situation de handicap et de Téléphone : 02 51 05 93 72 dénoncer la précarité ! 06 75 60 44 07 Messagerie : sudeduc.vendee@laposte.net Site internet : www.sudeducation.org Collectif EVS-AVS 85 (local de Sud Education ) Bourse du travail 16 boulevard Louis Blanc 85000 La Roche sur Yon La Roche sur Yon CTC SUD VERSION 85 Qui siège? Déposé le 15/09/09 CAPD : Michel Taveneau et Isabelle Beaulier michel.taveneau-philipon@wanadoo.fr CTPD: Véronique Gorce et Abdel Mekkaoui veronique.gorce@laposte.net CDEN :Michel Archambaud et Stéphane Thobie CHSD: Stéphane Thobie CAPA : Certifiés Michaël Guihard michael.guihard@orange.fr Permanences (au local Solidaires ) 16 bd Louis Blanc 85000 La Roche sur Yon Sud éducation Vendée - 16 bd Louis Blanc Les mardi et jeudi 85000 La Roche/Yon Imprimé par nos soins de 9 à 12H et de 14 à 17H Directeur de la publication : Stéphane Thobie Prix : 1 € Prochaine AG des adhérents et sympa- thisants le mardi 13 octobre à 18 h 15 à Abonnement : 10 € la bourse du travail (local solidaires) CPPAP : 0211 S 05689 ISSN : 1625-6069

×