• Like
C hch06 corr_mcr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

C hch06 corr_mcr

  • 532 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
532
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
25
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Comportement humainet organisation, 4e édition Schermerhorn, Hunt, Osborn et de Billy
  • 2. La motivationet la conception de poste
  • 3. La motivation et la conception de poste LES DIVERSES APPROCHES EN MATIÈRE DE CONCEPTION DE POSTE  L’organisation scientifique du travail  L’élargissement des tâches et la rotation des postes  L’enrichissement des tâches LA CONCEPTION DE POSTES STIMULANTS POUR LES TRAVAILLEURS  La théorie des caractéristiques de l’emploi  Le traitement des données sociales  L’enrichissement des tâches : des considérations d’ordres pratique et culturel© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 3
  • 4. La motivation et la conception de poste LES TECHNOLOGIES ET LA CONCEPTION DE POSTE  L’automatisation et la robotique  Les systèmes flexibles de fabrication  Les bureaux automatisés  La restructuration des processus d’affaires L’AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL : DES APPROCHES NOVATRICES  La semaine de travail comprimée  L’horaire de travail variable  Le partage de poste  Le télétravail et le bureau virtuel  Le travail à temps partiel© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 4
  • 5. Chapitre 6 : La motivation et la conception de poste 1. Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? 2. Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? 3. Quel rôle les technologies jouent-elles dans la conception de poste? 4. Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail?© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 5
  • 6. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? Figure 6.1 Une échelle des stratégies relatives à la conception de poste© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 6
  • 7. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? • Organisation scientifique du travail • Consiste à étudier dans le détail un travail donné, à le décomposer en ses éléments les plus simples, à déterminer la durée exacte et les gestes précis qu’implique son exécution la plus efficace, puis à former les travailleurs à répéter ces gestes inlassablement, le tout afin d’optimiser l’efficience. • Simplification des tâches • Approche de la conception de poste selon laquelle les procédés sont standardisés, et où les travailleurs sont confinés à des tâches normalisées, clairement définies et hautement spécialisées. • On cherche à accroître l’efficience mais on constate une perte d’efficacité attribuable à une baisse de la qualité, à des taux élevés d’absentéisme, ainsi qu’à de fortes exigences salariales visant à compenser le peu d’attraits que présentent ces emplois.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 7
  • 8. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? • Élargissement des tâches • Approche selon laquelle on augmente la diversité des tâches inhérentes à un poste en combinant des tâches (deux ou plus) auparavant attribuées à des travailleurs différents, sans pour autant augmenter le degré de difficulté des tâches, ni le niveau de responsabilité du poste. • Rotation des postes • Approche selon laquelle on augmente la diversité des tâches des travailleurs en les affectant périodiquement à des postes différents, sans pour autant augmenter le degré de difficulté des tâches, ni le niveau de responsabilité du poste. L’élargissement et la rotation sont des approches d’expansion horizontale, elles donnent de l’étendue au poste.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 8
  • 9. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? • Enrichissement des tâches • Approche selon laquelle on rehausse la nature du travail en y ajoutant des facteurs de motivation comme la responsabilité, le sentiment d’accomplissement, la reconnaissance professionnelle et l’épanouissement personnel. • On ajoute aux fonctions d’exécution des fonctions de planification, d’organisation et de contrôle. L’enrichissement des tâches est une approche d’expansion verticale des tâches, elle donne de la profondeur à un poste.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 9
  • 10. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? • Conseils de F. Herzberg sur l’enrichissement des tâches • Permettez aux travailleurs de planifier eux-mêmes leurs tâches. • Permettez aux travailleurs d’évaluer leurs résultats. • Accordez plus d’autonomie aux travailleurs. • Augmentez la complexité des tâches. • Aidez les travailleurs à devenir des experts dans leurs tâches respectives. • Donnez aux travailleurs de la rétroaction sur leur rendement. • Responsabilisez les travailleurs par rapport à leur rendement. • Organisez le travail en unités intégrales.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 10
  • 11. Question 1 : Quelles sont les diverses approches en matière de conception de poste? • Deux questions se posent au gestionnaire concernant l’enrichissement des tâches • L’enrichissement des tâches entraîne-t-il des coûts importants ? • Les travailleurs réclameront-ils des augmentations de salaire si on les affecte à des postes enrichis ? • Selon Herzberg, si la rémunération des travailleurs est vraiment concurrentielle, les récompenses intrinsèques découlant d’un travail enrichi seront amplement satisfaisantes.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 11
  • 12. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? Figure 6.2 Théorie des caractéristiques de l’emploi appliquée à la conception de poste enrichi© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 12
  • 13. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Caractéristiques fondamentales de l’emploi • Polyvalence • Variété des tâches inhérentes à un poste et diversité des compétences et des talents qu’il requiert. • Intégralité de la tâche • Possibilité d’exécuter la totalité d’une opération, de la première à la dernière étape, avec un résultat perceptible.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 13
  • 14. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Caractéristiques fondamentales de l’emploi (suite) • Valeur de la tâche • Importance du poste, sa portée et son incidence sur l’organisation ou sur la société en général. • Autonomie • Indépendance et latitude accordées au titulaire du poste pour ce qui est de l’organisation de son travail et du choix des procédures. • Rétroaction • Quantité d’information claire et directe que reçoit le titulaire du poste sur la qualité de son travail.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 14
  • 15. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Indice du potentiel de motivation (IPM) • L’IPM est le résultat d’une équation entre les cinq caractéristiques fondamentales d’un emploi. • L’IPM indique dans quelle mesure un poste peut être stimulant pour son titulaire. • Lorsqu’on enrichit les caractéristiques fondamentales d’un emploi, on augmente son IPM.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 15
  • 16. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Dimensions psychologiques déterminantes • Une fois qu’on a enrichi les caractéristiques fondamentales d’un emploi, on peut s’attendre à des retombées positives qui touchent trois dimensions psychologiques déterminantes • Sentiment de faire un travail utile • Sentiment d’être responsable des résultats de son travail • Connaissance des résultats concrets de son travail • Ces retombées devraient se répercuter positivement sur l’individu et sur l’organisation.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 16
  • 17. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Enrichissement des tâches : considérations d’ordres pratique et culturel • On ne doit pas enrichir les postes de travail de tous les individus (il faut tenir compte de leurs caractéristiques individuelles). • L’enrichissement des tâches peut aussi bien s’appliquer aux équipes de travail. • Certains facteurs culturels ont une influence considérable sur le degré souhaitable d’enrichissement des tâches.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 17
  • 18. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Modérateurs liés aux différences individuelles et pouvant influer sur les préférences des gens quant à la conception de leur poste • L’intensité du besoin de développement • Les connaissances et compétences requises par le poste enrichi • La satisfaction du travailleur à l’égard de son cadre de travail© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 18
  • 19. Question 2 : Comment peut-on concevoir des postes stimulants pour les travailleurs? • Théorie du traitement des données sociales • Théorie selon laquelle les besoins individuels, la perception des tâches et les réactions qui en découlent se fondent sur des réalités d’origine sociale (par exemple, commentaires des collègues et d’autres personnes) • Dans les organisations, les données sociales influent sur la perception qu’ont les gens de leur emploi ainsi que sur leur attitude à son égard. • Les recherches sur le traitement des données sociales semblent indiquer que, en ce qui concerne la perception des tâches et l’attitude des travailleurs à leur égard, les données sociales ont autant d’importance que les caractéristiques fondamentales de l’emploi.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 19
  • 20. LA CONCEPTION DE POSTE etLa conception de poste est la planification spécification des tâches inhérentes à un poste, et déterminant des conditions dans lesquelles s’accomplissent les tâches.APPROCHES EN MATIÈRE DE CONCEPTION DE POSTE:  SIMPLIFICATION DES TÂCHES  ÉLARGISSEMENT DES TÂCHES  ROTATION DES POSTES  ENRICHISSEMENT DES TÂCHES© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 20
  • 21. SIMPLIFICATION DES TÂCHESTAYLOR OU TAYLORISME: Organisation scientifique du travail. Cette approche consiste à étudier un travail donné et le décomposer en ses éléments les plus simples, déterminer la durée exacte et les gestes précis qu’implique son exécution la plus efficace. Finalement, on forme les travailleurs à répéter ces gestes.Approche selon laquelle les procédés sont standardisés et/ou les travailleurs sont confinés à des tâches normalisées, définies et spécialisées.© Avantages et Comportement humain et organisation – Chapitre 6 désavantagesERPI, 2010. 21
  • 22. ÉLARGISSEMENT DES TÂCHESOn augmente la diversité des tâches inhérentes à un poste en combinant des tâches auparavant attribuées à des travailleurs différents. (Expansion horizontale). Note: On n’augmente pas nécessairement la difficulté et les responsabilités du poste.Avantages et désavantages © ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 22
  • 23. ROTATION DES POSTESOn augmente la diversité des tâches des travailleurs en les affectant périodiquement à des postes différents, sans augmenter la difficulté des tâches et la responsabilité du poste.Avantages et désavantages © ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 23
  • 24. ENRICHISSEMENT DES TÂCHESOn rehausse la nature du travail en ajoutant aux fonctions d’exécution des fonctions de planification, d’organisation et de contrôle (GESTION normalement des tâches de gestionnaires). On parle ici d’expansion verticale.Avantages et désavantages © ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 24
  • 25. Question 3 : Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans la conception de poste? • Système sociotechnique • Système qui vise à intégrer les ressources humaines et les techniques dans la création de cadres de travail hautement performants. • Étant donné le rôle croissant des technologies de l’information et des communications dans les nouveaux milieux de travail, ce concept reste une base de référence fondamentale pour les gestionnaires qui envisagent des changements profonds dans la conception des postes.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 25
  • 26. Question 3 : Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans la conception de poste? • L’automatisation et la robotique • Procédé qui substitue des machines aux travailleurs pour l’exécution de certaines tâches. • S’appuie sur un recours croissant aux systèmes robotisés : • de plus en plus fiables et polyvalents; • dont le prix ne cesse de diminuer comparativement au coût de la main-d’œuvre qui continue d’augmenter.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 26
  • 27. Question 3 : Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans la conception de poste? • Système flexible de fabrication • Grâce à la technologie informatique et à la conception intégrée des postes, il permet de passer aisément et rapidement de la fabrication d’un produit à celle d’un autre. • Les travailleurs sont là à titre d’opérateurs : • l’étendue de leurs fonctions permet aux travailleurs d’acquérir une expertise diversifiée et d’effectuer très peu de tâches routinières qu’exigent les chaînes de montage traditionnelles; • leur poste présente très certainement les caractéristiques fondamentales d’un poste enrichi.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 27
  • 28. Question 3 : Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans la conception de poste? • Les bureaux automatisés • Les progrès dans le domaine de la bureautique (ordinateurs, babillards électroniques, Intranet, Internet, etc.) ont modifié la nature du travail de bureau. • Ces progrès offrent bien des possibilités d’enrichissement des tâches pour les travailleurs qui ont les compétences requises. • Ces progrès peuvent être une source de stress et d’inconvénients pour les travailleurs qui ne possèdent pas la formation et les compétences requises.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 28
  • 29. Question 3 : Quel rôle les nouvelles technologies jouent-elles dans la conception de poste? • Restructuration des processus d’affaires • Démarche d’analyse, de rationalisation et de réorganisation des modes de fonctionnement d’une organisation ainsi que des tâches requises pour atteindre ses objectifs de production. • Décomposition systématique des processus en procédés et en sous-tâches, puis analyse de leur valeur, et enfin reconfiguration • La tâche est-elle nécessaire ? • Peut-elle être accomplie autrement ?© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 29
  • 30. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • L’aménagement du temps de travail : des approches novatrices • Avec la complexité accrue de notre société, on voit apparaître de nouvelles formules d’aménagement du temps de travail conçues pour permettre aux travailleurs de concilier les exigences de leur vie personnelle et familiale avec leurs responsabilités et leur cheminement professionnel.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 30
  • 31. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Semaine de travail comprimée • Horaire de travail qui permet de répartir les tâches hebdomadaires d’un emploi à temps plein sur moins de cinq jours complets. • L’aménagement le plus répandu est la semaine de quatre journées de dix heures.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 31
  • 32. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Semaine de travail comprimée (suite) • Avantages • Pour le travailleur : moments libres plus nombreux. • Pour l’organisation : amélioration du recrutement et diminution du taux d’absentéisme. • Inconvénients • Pour le travailleur : fatigue accrue et difficultés d’adaptation familiale. • Pour l’organisation : complexité accrue de l’établissement des horaires, plaintes de la clientèle et opposition de certains syndicats.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 32
  • 33. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Horaire de travail variable • Laisse aux travailleurs une certaine latitude quant à leur horaire de travail quotidien, leur permettant, notamment, de choisir à leur convenance leurs heures d’arrivée et de départ. • Avantages • Pour le travailleur : moins de temps perdu dans les embouteillages, plus de temps libre, satisfaction professionnelle accrue et responsabilités accrues. • Pour l’organisation : moins d’absentéisme et de retards, diminution de la rotation du personnel, plus grand engagement du personnel et rendement accru.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 33
  • 34. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Partage de poste • Répartition de la totalité des tâches d’un poste à temps plein entre deux travailleurs ou plus, selon des horaires convenus entre eux et avec l’employeur. • Avantages • Pour le travailleur : il est moins fatigué et toujours en forme au travail. • Pour l’organisation : attirer et retenir des personnes talentueuses qu’elle ne pourrait conserver autrement.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 34
  • 35. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Télétravail et bureau virtuel • Télétravail • Permet aux individus d’exercer leurs activités professionnelles à distance, chez eux ou ailleurs, tout en restant reliés à l’organisation grâce aux technologies de l’information et des communications. • Bureau virtuel • Sans lieu de travail fixe, l’individu accomplit ses tâches en se déplaçant d’un client ou d’un endroit à un autre.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 35
  • 36. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Télétravail et bureau virtuel (suite) • Avantages • Pour le travailleur : structure souple, confort de son domicile ou choix d’un lieu qui convient à son mode de vie. • Pour l’organisation : baisse des coûts, productivité accrue et niveau élevé de satisfaction professionnelle chez le personnel. • Inconvénients • Pour le travailleur : isolé de ses collègues, il s’identifie moins bien à son équipe de travail et peut éprouver des difficultés techniques avec le réseau.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 36
  • 37. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Travail à temps partiel • Travail temporaire à temps partiel • Consiste, pour une personne ayant un statut de travailleur temporaire, à travailler moins d’heures que dans une semaine de travail normale. • Travail permanent à temps partiel • Consiste, pour une personne ayant un statut de travailleur permanent, à travailler moins d’heures que dans une semaine de travail normale.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 37
  • 38. Question 4 : Quelles sont les nouvelles approches en matière d’aménagement du temps de travail? • Travail à temps partiel (suite) • Avantages • Pour le travailleur : intéressant pour celui qui veut avoir d’autres activités professionnelles ou qui ne tient pas à travailler 40 heures par semaine. • Pour l’organisation : maintenir au plus bas les coûts de main- d’œuvre, mieux répondre aux pointes et aux creux du cycle économique et conserver une main-d’œuvre compétente. • Inconvénients • Pour le travailleur : souvent il n’a pas droit à des avantages sociaux, et il arrive que le salaire de base soit inférieur à celui des collègues à temps plein; pour le travailleur qui occupe deux emplois, le stress et la fatigue peuvent nuire au rendement.© ERPI, 2010. Comportement humain et organisation – Chapitre 6 38
  • 39. Schermerhorn, Hunt, Osborn et de Billy