Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013

on

  • 491 views

Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013

Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013
Bon voyage !

http://journal.lyceedekerneuzec.fr

Statistics

Views

Total Views
491
Views on SlideShare
234
Embed Views
257

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 257

http://journal.lyceedekerneuzec.fr 255
https://www.facebook.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013 Spécial Kerneu - N°7 - Avril 2013 Document Transcript

  • 69111424page 16page 20page 22page 1923SOCIETEMusiqueChroniquoSportOrientationACTU LYCÉE
  • ActualitésSOCIETETélévisionMusiqueLivresJeux vidéoChroniquoSportDossier : Bon Voyage !OrientationACTU LYCÉEJEUX
  • L’ÉQUIPERédacteurs en chefPierre-Louis ALLANICMargot LE CLEC’HJournalistesAlix CORREAurore TROUSSELMargaux JOSSELINMargot LE CLEC’HMathieu BREZELPierre-Louis ALLANICValentin GRILLDomitille RÉGNIERÉlisa BRIVOALMojo Risinget remerciements àManon LANDURANTAnnaëlle JAMBOUMaquettisteMartin LE MEURDirectrice de publicationMarguerite GUIN-PORTELLIJules Verne a fait voyager Phileas Fogg et son acolyte, a travers lemonde, en 80 jours... Certains dentre nous ont eu la chance departir et, en lespace de quelques jours, de se rendre compte que lemonde ne sarrete pas aux frontieres de la Bretagne...Et le pire est arrive ! Tout le monde est revenu de son escapade aletranger, apres plus ou moins de temps passe a sillonner despays aux cultures diverses ! Certains ont peut-etre ressenti unemini deprime post-sejour, mais lequipe du journal a tout mis enœuvre pour vous faire voyager une enieme fois et, pour ceux quinont pas eu cette chance, vous faire decouvrir dautres regions dumonde... Spécial Kérnéu fait mieux que Jules Verne et va vous fairevoyager en moins de 80 minutes.Lequipe vous souhaite un agreable moment en notre compagnie !Pierre-Louis ALLANICjournal.lyceedekerneuzec.frCONTACTspecialkerneu@gmail.comLycée de Kerneuzec - BP 11529391 Quimperlé CEDEXÉDITO
  • En decembre 2012, alors que Je-rome Cahuzac est devenu un ele-ment important du gouvernementAyrault et quil porte le projetde loi de finances 2013, le journalen ligne Mediapart porte sur luides accusations de fraude fiscale.Apres avoir menti publiquement etdevant le parlement pendant4 mois, l’ancien ministre charge duBudget a avoue le 2 avril devant lejuge qu’il possedait bien uncompte en banque de 600 000 eu-ros en Suisse.Ce qui lui est reproche, cest le faitde ne pas avoir declare cet argentpour ne pas payer dimpots dessus,mais surtout le fait davoir menti ala Nation. Le 19 mars, J. Cahuzacdemissionne de ses fonctions mi-nisterielles. Le parti Socialiste adeclare le 9 avril : « Au regard deses actes inacceptables pour un elude la Republique et un membre dugouvernement, la detention decompte dissimule a l’etranger pourfrauder le fisc, et de ses mensongesau president de la Republique, a larepresentation nationale et auxFrançais, Jerome Cahuzac a portegravement prejudice au Parti so-cialiste, et a ses principes ».Il est aujourdhui exclu du partisocialiste et ne reprendra pas saplace de depute.Jérôme CahuzaC : officiellement exclu du Parti socialisteMargaret Thatcher, ancienne Pre-miere Ministre de Grande-Bretagne, est decedee lundi 8 avrild’une crise cardiaque, a l’age de87 ans. Surnommee la Damé déFér, elle a profondement marque laGrande-Bretagne, en engageantson pays dans un programme dereformes radicales : privatisation,deregulation, affaiblissement dessyndicats. Elle a ete la seule etunique femme premiere ministreau Royaume Uni. Elle avait gouver-ne le pays d’une main de fer pen-dant plus de 11 ans, entre 1979 et1990.Les hommages a la Dame de fer semultiplient, a tel points quils fontoublier a quel point ‘Maggie’ a faitsouffrir son peuple ; en effet, pourla plupart des Anglais, MargaretThatcher symbolise le developpe-ment de la pauvrete. Aujourdhui,le Royaume Uni est en deuil.le royaume-uni perd sa dame de fer« Nous n’avons pas dé parénts, nous sommés lés Scorta. Tous lés quatré. Nous én avons décidé ainsi. C’ést cé nomqui nous tiéndra chaud désormais. Qué la Muétté nous pardonné, c’ést aujourd’hui qué nous naissons vraimént.»(Lé soléil dés Scorta - Laurént Gaudé)MargaretThatcherJérômeCahuzacActualités 4
  • Retrouvez comment la NASA compte capturer cet astéroïdesur journal.lyceedekerneuzec.fr rubrique « Actualités »Lexploration de la planete Mars vaavancer a grands pas avec une nou-velle mission hors du commun. Ba-rack Obama a demande a la NASA detrouver un petit asteroïde suscep-tible detre devie et mis en orbiteautour de la lune pour servir ensuitede base pour une future mission surMars. Il sagit de decouvrir un aste-roïde de sept a dix metres de long,pesant 500 tonnes environ, et de le« remorquer » vers la Terre pourle placer dans une orbite stable presde la Lune. Cette mission est prevuepour 2020.Koh-lanta : lémission enchaîne les dramesLe 21 mars dernier debutait le tournage de lemissionau Cambodge. Mais lors de la premiere epreuve, celledu « naufrage », Gerald Babin age de seulement 25ans a ressenti de violentes crampes a la poitrine. Lemedecin, Thierry Costa est tout de suite arrive sur leslieux, il la ranime une premiere fois, mais lors de sontransfert en helicoptere, le cœur du candidat sest denouveau arrete. Lequipe medicale la ranime achaque arret cardiaque, mais arrive dans lenceinte delhopital, le jeune homme a succombe a une eniemeattaque. Quelques jours plus tard, un autre drame seproduit. En effet, le 2 avril le medecin de Koh-LantaThierry Costa sest donne la mort au Cambodge, enlaissant a ses proches une lettre publique dans la-quelle il dit avoir ete « sali » dans les medias par « desarticles mensongers ». « Ces derniers jours mon noma ete sali dans les medias. Des accusations et supposi-tions injustes ont ete proferees a mon encontre ». Unhommage a ete rendu aux deux defunts et de nom-breuses personnes se sont rendues aux cere-monies. A priori, TF1 ne reprendra pas cettetelerealite.Alix CORREGérald BabinKidnapPer un astéroïdeActualités5
  • le marasme de lislamLa droite forte de Jean FrançoisCope a recemment fait une proposi-tion pour creer une « charte repu-blicaine des Musulmans deFrance », denonçant lapparitiondun « communautarisme plus re-vendicatif, plus agressif, plus con-querant ». Bien entendu on pourradire que la droite tente de seduireles Français ayant choisilextreme droite il y aquelques mois. Cette pro-position est cependantrevelatrice dun reelclimat de tension surlislam en France.Lislam est de façonevidente lobjet decrispation du debaten France. D. Bouzar,specialiste de la laïci-te en France parledun « malaise tresfrançais ».Apres les grandesmanifestations de 1984sur lecole privee fixantles limites dune certaineidee de la laïcite, la definitionde l’Etat laïque est relativementetablie. Cette laïcite objet de tant depassions depuis la Revolutionsemble redevenir un enjeu societal.En effet des revendications lieesaux pratiques religieuses mettent amal tant les hommes politiques queles Français. Dans les anneessoixante-dix, les lois françaises surlimmigration montrent une volon-te claire de mettre en place une po-litique dassimilation : limmigra-tion est permise avec le regroupe-ment familial en 1974. Mais dumeme coup, ces lois montrent lavolonte de freiner limmigrationsans reserve des trente glorieuses.Plus que les lois, les propositionspolitiques traduisent cette volontede normalisation et dintegrationdes rapports entre les ressortis-sants des pays du Maghreb et laFrance : la reflexion sur levote des etrangers auxelections locales, la crea-tion d’un conseil consul-tatif du culte musul-man en 2002, les cur-riculums vitaé ano-nymes, la discrimina-tion positive et laconstruction de mos-quees interviennentde façon recurrentedans le debat poli-tique depuis unebonne decennie.Mais peu a peu, undivorce profond apparaïtentre les politiques etlislam en France. La loi sur lessignes religieux ostentatoires alecole adoptee en 2007 marque untournant politique. L’Organisationdes Nations Unies (ONU) a recem-ment denonce cette loi dans sonapplication. En 2004, un eleve sikha ete renvoye de son etablissementpuisquil portait le turban. LONU adonc denonce une « violation dupacte international relatif auxdroits civils et politiques ». Cette loiest cependant conforme aux droitsde lhomme selon la Cour Euro-peenne des Droits de lHomme(CEDH). Cette premiere loi acte undurcissement des rapports delislam a la societe civile.De façon plus insidieuse les poli-tiques accompagnent ou devancentcette fracture. « Du bruit et del’odeur » de Jacques Chirac a « lamisere du monde » de Michel Ro-card, « des sous hommes » deGeorges Freche, jusqu’« au petitpain au chocolat » de Jean FrançoisCope, les petites phrases des poli-tiques traduisent peu a peu un re-noncement a cette volonte dinte-gration des annees 70/80. De la aparler d’islamophobie des poli-tiques il n’y a qu’un pas.Letude des sondages realisesmontre letendue du malaise ; sui-vant un sondage IPSOS realise en2012 il savere que :- 74 % des français perçoiventl’Islam comme une religion « in-tolerante non compatible avec lasociete française » ; 80 % jugentque l’Islam cherche a « imposerson mode de fonctionnement auxautres » ; 50 % jugent que les mu-sulmans sont en majorite ou enpartie des « integristes ».- A linverse 72 % des Françaisjugent la religion catholique tole-rante.- Plus etonnant encore, le clivagegauche-droite face a la questionde la place de lislam en Francesefface : 65 % des sympathisantsde gauche pensent que lislam estune religion intolerante, et ceci74 % désfrançaispérçoivéntl’Islam comméuné réligion« intoléranténon compatibléavéc la sociétéfrançaisé »6SOCIETE
  • nest pas non plus l’apanage despersonnes agees puisque 68 %des jeunes de moins de 35 ans enpensent tout autant. Cela se tra-duit actuellement au sein de lasociete civile par un renforcementde lattitude ouvertement islamo-phobe dune partie non negli-geable de la population.Ces inquietudes vis-a-vis de lislamont plusieurs sources. La crise eco-nomique qui met en exergue lespeurs sous-jacentes, ce « fonddintolerance ou de racisme ordi-naire irreductible » que decrit lephilosophe musulman specialistede lislam A. Bidar. Mais cest aussila stigmatisation, lamalgame en-courages par lemballement media-tique (affaire Mehra notamment)qui declenchent ce mouvement isla-mophobe. Les puissances occiden-tales elles-memes semblent avoirtrouve en lislam radical leur nou-vel ennemi : l « Axe du mal » deG.W Bush.Mais cest aussi, et il ne faut pasle nier, des inquietudes objectivesqueprouvent les Français. En effet,les musulmans sont aujourdhuidans une « logique de revendica-tion » selon A. Bidar. Lislam na pasencore ete capable de remettre enquestion certains de ces principes.Il y a un manque de reflexion, decritique vis-a-vis du Coran. Le portdu voile integral en France parexemple, est un obstacle a lintegra-tion. Or la doctrine du « cest monchoix » semble bien insuffisantepour montrer que le port du voileest un acte reflechi voire voulu. Lecontexte geopolitique joue aussidans les inquietudes croissantesdes Français : on ne peut pas totale-ment deconnecter lorganisationdAl-Qaida au Maghreb Islamique(AQMI) de lislam, celle-ci en estune « pathologie » selon S. Le Bars(redactrice en chef du Mondé désréligions).Tout ceci conduit a un cercle vi-cieux qui renforce ce que l’on croitcombattre. Les communautarismesse renforcent sur ces surencheresmediatiques islamophobes ou ceseloges de la laïcite detournes. A tra-vers un islam dont la face visible estde plus en plus radicale, la critiquedu communautarisme devient unexutoire facile. De plus en pluslopinion publique ne voit de lislamque ses exces.Le debat actuel semble doncprendre une voie perilleuse treseloignee dun islam modere et apai-se. Les musulmans en France sontplus de dix millions. Certains pen-sent que nous allons vers une isla-mophobie croissante, dautres, plusoptimistes, vers une normalisation.Lislam en France va-t-il réussir àdevenir un islam de France ?« Céla fait six mois qué Rachél ést mort. Il avait trénté trois ans. Un jour, il y a déux annéés dé céla, un truc s’éstcassé dans sa têté, il s’ést mis à courir éntré la Francé, l’Algérié, l’Allémagné, l’Autriché, la Pologné, la Turquié,l’Egypté. Entré déux voyagés, il lisait, il ruminait dans son coin, il écrivait, il délirait. Il a pérdu la santé. Puis sontravail. Puis la raison. Ophélié l’a quitté. Un soir, il s’ést suicidé. »(Lé villagé dé l’Allémand ou lé journal dés frèrés Schillér - Boualém Sansal)Aurore TROUSSELspecialkerneu gmail.comjournal.lyceedekerneuzec.fr7 SOCIETE
  • Certains sont partis au Mexique, dautres en Italie, à New York, en Suède...Et il y a les autres qui sont restés au lycée et ont profité du fait quon passe au self beaucoup plusrapidement...Pour oublier le fait que ces élèves ont probablement vécu des trucs géniaux pendant que vous, vousétiez en train de plancher sur vos contrôles, bac blanc, devoir trimestriel, et beaucoup dautres dis-tractions fort plaisantes, voilà des choses à voir/écouter/lire...Crisé dé riré assuréé !Realise par Emmanuel Koltz et Albert Pereira Larazo (on ést dans l’ambiancé énplus !)Quand les deux petits voyous du college Emile Zola sont contraints de rejoindre leclub du journal pour echapper a lexclusion, vrai repaire des fayots et autres tou-tous, cela donne un site internet version Closer sur la vie des profs.Si quélquun ést partant ici à Kérnéuzéc, faités nous signé :)Marion GALIXSi vous vous intérrogéz sur lés raisons qui vous poussént à croiré én lamour,cé film pourra vous aidér...Avec Jason Gordon-Levitt et Zooey DeschanelDemblee on nous previent que ce film nest pas une histoire damour. Cest sim-plement lhistoire de Tom et Summer. Lun qui cherche le grand amour tandis quelautre ny croit pas, ce qui nempeche pas Tom de partir a sa conquete arme detoute sa force et son courage.Realise par Derek CianfranceAvec Bradley Cooper, Ryan Gosling (a lui tout séul, c’ést uné raison dé voir cé film),Eva MendesCest lhistoire dun dur, de Luke, cascadeur a moto. Sa vie change quand il decouvrequil a un enfant, cadeau dune aventure sans lendemain. Pour nourrir sa nouvellefamille, il devient braqueur. A ses trousses, cest toujours le meme policier, Avery.Quinze ans plus tard, cest le fils de Luke et la fille dAvery qui se rencontrent, loinde connaïtre le passe mysterieux de leurs aïnes.TOP 3 FilmsEn ce moment au cinéma !8En ce moment au cinéma !
  • Pour financer leur Spring Break, quatre filles aussifauchees que sexy decident de braquer un fast-food.Lors d’une fete dans une chambre de motel, la soireederape et les filles sont embarquees par la police. Ellesse retrouvent devant le juge, mais contre toute attenteleur caution est payee par Alien, un malfrat local qui lesprend sous son aile…Harmony KorineVanessa HudgensJames FrancoSelena GomezAshley BensonRachel KorineLe probleme de ce film (enfin si on peut appeler ça unprobleme) cest que certaines actrices sont issues deDisney. DONC, beaucoup sattendent a du Projét X, VéryBad Trip... Mais on est à l’opposé de cette image. Ce filmn’est qu’un ovni fluo qui laisse sans voix, les yeuxgrands ouverts. On ne peut pas le decrire ni donnerune impression, chacun le voit differemment mais c’esttout, ou rien.Cliff Martinez qui signe ici la bande originale avaitaussi travaille sur Drivé. Ici il collabore egalement avecSkrillex.« Somé kids want to bé présidént, othérs want to bé adoctor. I just want to bé baaaad »Margot LE CLEC’HRetrouvez la bande-annonce sur journal.lyceedekerneuzec.fr, rubrique « Cinéma »9
  • Nous sommes « Real Humans » (100% humain), enfin pour linstant. Mais plus tard, le serons-nous encore ?Depuis le 4 avril, Arte diffuse cette serie televisee suedoise. Des robots a lapparence humaine sont au service deshumains ; ils accomplissent taches menageres : courses, repassage, jardinage, bricolage. Ils peuvent meme pourcertains conduire une voiture ou bien encore servir de compagnie aux personnes agees. Cette serie y met en sceneune Suede peu futuriste puisque nous sommes plonges dans un decor tout a fait banal. Seuls certains personnagesont des traits de caractere assez particulier. Les Hubot, puisque cest ainsi que sont appeles les robots, ne sont pascenses penser ou ressentir des emotions. Et cest pourtant autour de cette problematique que se deroule cetteserie ?Certains Robots ont des emotions et meme des sentiments envers des humains et reciproquement. On decouvreaussi quune bonne partie de la population se declare « Real Humans », cest-a-dire quils preferent vivre demaniere autonome en ayant recours le moins possible a ce type de nouvelle technologie.Pour ceux qui ont deja vu I-Robots, le thème reste le même. Cette série est tout de même agréable à regarder, il y atres peu deffets speciaux contrairement a ce quon aurait pu croire. Mais laspect donne aux acteurs pour quilsaient lair de vrais robots est tres bien. Cest surement la premiere serie suedoise que je regarde mais je vousconseille en tout cas dy jeter un coup dœil.Retrouvez les deux derniers épisodes en replay sur www.arte.tv/Real_Humans et le jeudi soir à partir de 20h50 sur ArteMargaux JOSSELIN10Télévision
  • Aujourdhui cest Asaf Avidan qui est a lhonneur. Reveleau grand public grace au morceau « Oné day/Réckoningsong » (remix du DJ Wankelmut), il marque par sa voixunique et ses melodies atypiques. Son dernier album,Different pulses, simpose aujourdhui comme un tournantdans sa carriere : pas un morceau « faiblard » dans lalbum,tous ont leur place parmi ce petit bijou de musique. AsafAvidan surprend par des sons nouveaux. Habitues aux so-norites « rock-funky » sur son album The Reckoning et ason EP 2 titres avec son groupe Thé Mojos « Littlé Stalion/Wasting my timé », il nous offre aujourd’hui un albumpluselectro et nous emmene dans son monde. Si Asaf surprendMojo RisingAsafAvidanTOP 3 Chansonsen studio, il impressionne et force ladmiration en live. Les versions de « Littlé Stalion » et de « Réckonig song »sur scene sont a ecouter ! Salue par la critique, beaucoup d’emissions de radio et d’articles lui sont consacres. Al’ecoute de son nouvel album, cest une nouvelle facette de sa personnalite quil nous offre, canalisant son energiedebordante pour nous offrir des morceaux aux melodies plus calmes. Cet album nen reste pas moins un veri-table plaisir auditif. On retrouve dans les morceaux dAsaf Avidan de nom-breuses influences et ressemblances avec de nombreux artistes (Brian Molkode Placebo pour le chant, des intrus de Beirut ou encore de Janis Joplin, unedes idoles dAsaf).Ne pouvant citer que quelques morceaux, il est fortement conseille decouterTOUTE sa discographie que ce soit en solo ou avec son groupe The Mojos !Woodkid - Thé Goldén Agé Primal Scream - It’s Alright, It’s OK Graffiti 6 - Calm Thé StormMarion GALIXZoom sur... asaf avidanSon dernier album : Different Pulses11 Musique
  • Ecrit par Stephen ChkosbyCé livré ést plutôt génial, vous nén sortiréz pas indémné.Charlie entre en seconde. Il est un peu perdu. Il na pas damis. Il ne comprend pastout. Et pourtant, il est loin detre idiot. Son prof de lettres est convaincu de songenie. Pourtant, Charlie continue de se replier sur lui meme. Et puis il rencontre,Patrick, et sa sœur Sam. Grace a eux, il commence a vivre.Ecrit par Jonas JonassonAllan Karlson est vieux. Cest son anniversaire. Alors que tout les notables de laville lattendent pour feter ses cent ans, Allan enfile ses charentaises, passe par lafenetre et se rend a la gare. La-bas, il y vole une valise dans lespoir quelle con-tienne de meilleures chaussures. Il est bien loin de la verite... Le contenu de cettevalise est en realite si precieux quil fera devenir Allan le fugitif le plus recherchepar la police.Marion GALIXEcrit par Stephen KingCette date correspond a la mort du president americain J.F. Kennedy, abattu parballes. Jake Epping, jeune professeur va remonter le temps grace a une fissure tem-porelle pour sauver le president. Cependant, alterer lHistoire peut etre problema-tique...TOP 3 Livres12Livres
  • les jeux de tirs sont bons pour le cerveau !Les jeux de tir a la premiere personne (FPS) pour-tant accuses de tous les maux, et particulierement den-gendrer de lagressivite auraient pourtant des effetsbenefiques sur le cerveau de leurs adeptes. Les diffe-rentes etudes demontrent les effets benefiques de cesjeux video, comme Battléfiéld ou Call of Duty où, poureviter de se faire tirer dessus, les joueurs doivent etreconstamment a laffut et prendre des decisions tres ra-pidement.Il a ete demontre que les adeptes des FPS saventmieux se concentrer que ceux qui ne les pratiquent pas.«Lorsquils doivent chercher une cible, ils se fatiguentmoins vite et se laissent moins distraire par dautresobjets ; ils reagissent plus vite, parviennent aussi plusrapidement a recentrer leur attention a la recherchedune nouvelle cible»,Pour arriver a ces resultats, les chercheurs ont com-pare un groupe de novices entraïnes plusieurs fois parsemaine a un jeu de puzzle semblable a Tetris, et unautre groupe de non-joueurs entraïnes eux aux jeux detir. Seul ce dernier groupe a demontre une ameliora-tion de ses capacites.Cette etude a egalement montre que les adeptes desjeux de tir savent mieux analyser leur environnementque les autres. Ces joueurs reussissent a percevoir unplus grand nombre dobjets en quelques instants. Leurvue sest aussi amelioree ; le groupe entraïne aux FPSarrive mieux a lire des textes ecrits en petits caracteresque le groupe entraïne au Tetris.Il a ete note que ces changements se produisaientassez rapidement. «Au bout de dix heures de jeu repar-ties sur quinze jours, des changements importants dansla capacite attentionnelle sont deja observes. Pourdautres effets, comme la vision, lentraïnement doitetre denviron 50 heures sur huit semaines. Ces effetsbenefiques durent plusieurs mois, meme si le sujet netouche plus aux jeux video.Ces decouvertes pourraient etre reutilisees pourameliorer les capacites cognitives des soldats, des pi-lotes, mais aussi des chirurgiens. Une etude de 2010 aainsi montre que les chirurgiens qui pratiquent touttype de jeu video ont une meilleure coordination vi-suelle que les autres.Le jeu video pourrait etre egalement utilise en ree-ducation. Des patients atteints dun deficit visuel ontameliore leur vue cinq fois plus rapidement quavecdes methodes classiques en jouant a des jeux daction,selon une etude de luniversite de Californie.Nos parents ne pourront plus nous reprocherque les jeux vidéos, notamment les jeux de guerres,sont mauvais pour la santé. Mais il ne faut tout demême pas en abuser...Plusiéurs étudés ont révélé qué la pratiqué dé cés jéux vidéo améliorait rapidémént ét durablémént la concéntrationét lacuité visuéllé dés jouéurs.Mathieu BREZELd’après un article paru dans Le Figaro le 11/09/2012Battlefield 313 Jeux vidéo
  • « Lé sport ést léspéranto dés racés. » Jean GiraudouxSportives, sportifs ou non, approchez et laissez-voustransporter par luniversalite du sport !Une fois nest pas coutume, nous allons commencer notre lecture par une enigme : « Deja la chez les Grecs, jerenais en 1896, toujours en Grece. Aujourdhui, je parle français et je suis lune des plus grandes manifestationssportive mondiales. Qui suis-je ? »Apres une reflexion, digne dEinstein, vous comprendrez immediatement de «qui » il est question...Ce grand rendez-vous sportif accueille, toutes les annees bissextiles, plus de nations que les championnats dumonde dathletisme et de natation reunis. Pourtant, ce sont les deux sports principaux de cette grande competi-tion ! Cependant, ils sont en tout 27, vingt-sept sports qui ont rassemble pas moins de 204 pays lors de la derniereedition.Pendant quinze jours, tous les quatre ans, le monde entier reste scotche a une seule ville ! Pour celle-ci, cest uneaubaine : faire parler delle, voir le nombre de touristes multiplie par cinq et surtout, rester a jamais dans les me-moires... On se souviendra toujours de ce jeune athlete qui devient « champion des champions », des records bat-tus dans ces enceintes festives et meme de cet enfant qui chante, seul et a cappella, dans un stade plein a craquerdevant pres dun milliard de telespecta-teurs !Souvent, on en parle comme dun eve-nement estival, mais on ne pense pas a cesskieurs, ces patineurs et ces hockeyeursqui, eux aussi, et depuis 1924, attendentcet instant ultime avec impatience ! Leblanc aussi a droit a son grand moment desport : ces personnes devalant les pentesen esperant remporter lune des trois bre-loques en or, argent ou bronze...La palme revient aux plus courageux dessportifs, ceux dont on ne parle presquejamais, et qui meriteraient beaucoup plus.Quils soient dhiver ou dete, ces sportifs,a qui la vie na rien epargne, font de leurhandicap une force leur permettant dac-ceder a un moment de grande gloire dansleur vie, pas tout a fait comme les autres !Ils devraient avoir autant de reconnais-sance, que leurs camarades valides, pourfaire de ce grand rendez-vous planetaireun moment ou, handisports et sportifs« normaux » pourraient se rencontrer surla meme piste, quelque soit la saison !14ChroniquoSport
  • Pendant quinze jours, tous les deux ans, au fil des saisons, la planete sportive vit au rythme de ces grands mo-ments ! Chaque sportif reve, un jour ou lautre, de monter sur la boïte et de rester dans les memoires du sportinternational a tout jamais...Cest le seul endroit, ou tant de nations peuvent se retrouver et partager la meme flamme en lespace de quelquesjours...Jallais oublier ! La reponse a ma question (si vous ne laviez pas trouvee !) est : les Jeux Olympiques ! Mais jenoublierai certainement pas dajouter les Jeux Paralympiques (qui existent depuis 1960). Ils meritent autant derespect que ses cousins « Olympiques » !Pierre-Louis ALLANIC« Il y a dés couréurs qui ont l’air dé volér, d’autrés qui ont l’air dé dansér, d’autrés paraissént défilér, cértainssémblént avancér commé assis sur léurs jambés. Il y én a qui ont justé l’air d’allér lé plus vité possiblé où on viéntdé lés appélér. Émilé, rién dé tout céla. » (Courir - Jéan Echénoz)15 ChroniquoSport
  • 16Voyage en SuèdeCétté annéé éncoré, lés élèvés dé prémièré Européénné ont éu l’opportunité dé fairé un échangé avéc dés élèvés Sué-dois. Tout au long dé l’annéé, ils ont corréspondu avéc d’autrés étudiants qui sont vénus én Francé én début d’annééscolairé, puis, au mois dé mars, c’était à léur tour dé partir.Afin d’én savoir un péu plus sur l’organisation du voyagé, ét l’historiqué dé l’organisation, Mmé Davy-Galix s’ést pro-poséé pour répondré à quélqués quéstions.Comment avez-vous choisi la Suède comme desti-nation quand la plupart des échanges se font enAngleterre… ?La section europeenne a deja fait des echanges avecla Finlande, la Hongrie et la Slovenie, grace a des pro-jets Comenius ou les eleves partaient 15 jours et rece-vaient leurs correspondants 15 jours aussi.Les eleves Suedois sont parfaitement bilingues, cer-tains ont tous leurs cours en anglais, et nos eleves pro-gressent enormement a leur contact.Le voyage permet une ouverture culturelle. Vivredans des familles c’est mieux. On cree des liens d’ami-tie et apres le bac, certains eleves y retournent.Dans les voyages en Angleterre ou en Espagne, onne cree pas de lien avec les familles. C’est different d’unsejour clef en main. Les eleves correspondent par mailtout au long de l’annee. C’est un rapport humain excep-tionnel. Certains voyagent ensuite ensemble l’ete a tra-vers lEurope.Comment s’est faite l’évolution au fil des ans ?Au depart, on accueille les parents Français au ly-cee, on fait une soiree avec des chansons, des jeux etc.,pour creer des liens. C’est convivial.Les Suedois de leur cote font de meme.Chaque annee ils organisent des activites, des soi-rees, des feux de camp en foret, sauna, baignade dansle lac gele …Chaque annee, le voyage est ameliore grace a l’ami-tie que nous avons developpee avec nos amis et col-legues Suedois qui nous reçoivent merveilleusementbien (ils font une reception pour nous dans leur sallede spectacle, et nous rejouent des extraits de la come-die musicale du lycee).Quel est votre meilleur souvenir ?C’est a chaque fois un grand moment, comme c’estdans un cadre hors scolaire, on voit les eleves sous unautre jour. La classe au retour n’est plus la meme, pourles eleves, on devient des personnes plus que des pro-fesseurs. Tout le monde est plus soude. De plus, ils ecri-vent un journal de voyage, lire les sentiments qu’onteus les eleves avec le voyage est toujours un grand mo-ment. On est fier.C’est un evenement marquant dans leur vie, qui leurdonne confiance pour l’avenir, c’est un bon debut.Mais chaque annee, c’est remis en question. Mais lesSuedois aiment Kerneuzec.16Bon voyage !
  • Le proviseur Suedois veut que ça continue, et nousdit « because your school is such a good school! » Deplus les eleves travaillent ensemble : ils font des pro-jets, des debats, des programmes TV sur les sujets d’ac-tualite... C’est un travail de groupe qui depasse le se-jour, c’est un vrai travail ensemble. Dans le monde ac-tuel, le travail est international, on construit donc tousun projet ensemble pour preparer les eleves au mondede demain.Un événement a été marquant cette année, pouvezvous nous en dire un peu plus ?En effet, cette annee, nous avons eu un problemeavec l’avion. Juste avant l’embarquement, le vol aete annule suite aux intemperies.Il a donc fallu trouver un autre vol et un hotel pour30 personnes en un temps record. Il ne fallait pas pani-quer.En tant que responsable, ça donne des sueursfroides, mais l’equipe d’enseignants (Mme Lansley etMme Lucas, qui enseigne lhistoire en DNL) est soudeeet chacune a pris un role. Le groupe s’est rapproche ettout s’est tres bien passe. Mais on savait qu’a tout mo-ment tout pouvait basculer. La responsabilite etaitenorme. Quand les autres professeurs nous disent« bonnes vacances » avant qu’on s’en aille, ce n’est pasdu repos.Il a fallu que l’on contacte Air France, les parents,les assurances, les hotels et le tout en 15 minutes ! Lasolidarite dans ces moments la est primordiale. Il a fal-lu garder sa bonne humeur alors on a chante, on a jouea Koh-Lanta dans l’hotel, sans valises, sans vetements...Il a fallu chercher dans les hotels environnants desbrosses a dent, verifier si les chambres etaient bienseparees garçons/filles. Penser a tout !Le moment le plus stressant c’est toujours avec lespasseports perdus, lorsqu’il faut negocier avec le per-sonnel d’Air France.Le voyage a ete exceptionnel cette annee, le groupes’est enormement soude et comme les eleves avaientperdu une journee, ils etaient encore plus actifs, plusdemandeurs… Leur energie s’est decuplee. Ils ont vou-lu vivre le sejour a 100%. Et malgre tout, grace a cetincident, ce voyage etait surement l’un des meilleursechanges.Le plus dur reste tout de meme le depart. Pour nousc’est plus facile parce qu’on sait plus ou moins qu’onreviendra l’annee suivante, mais pour les eleves, c’estle quai des pleurs.Notre semaine en tant qu’organisateurs est en faitconsacree aux relations publiques, convaincre les fa-milles suedoises, les profs du lycee Katedralskolan decontinuer, defendre les valeurs de Kerneuzec au delades frontieres.Avec vous d’autres projets que vous aimeriez por-ter pour les années futures ?J’aimerais pouvoir faire un echange avec les Etats-Unis. Ce sera complique cote budget, c’est pourquoitout comme le voyage au Mexique, l’organisation seferait sur 2 ans. Mais il y a egalement de moins enmoins de jeunes qui apprennent le français donc pourfaire venir des Americains, ça serait tres difficile. Maisj’ai des contacts et je ne perds pas espoir !Un mot pour conclure ?Les echanges sont un autre aspect de notre metier.C’est un sacrifice personnel, il faut que le conjoint soitd’accord (Merci monsieur Galix !) et il faut pouvoirlaisser sa famille durant le voyage. Parfois, cela peutetre difficile.C’est une chance pour les eleves comme pour lesprofesseurs. Mais apres avoir ete accueillie dans 8 ou 9maisons differentes a chaque fois, je peux dire que jeme suis fait des amis. La famille d’un professeur Sue-dois viendra d’ailleurs cet ete a Quimperle, c’est doncegalement enrichissant pour tout le reste de ma fa-mille : a win-win story !En révénant dé Suèdé, lés élèvés navaiént pas lés mots pour décriré à quél point ils avaiént adoré cétté éxpériéncé.Béaucoup ont dit qué cé voyagé léur avait pérmis dé découvrir uné nouvéllé culturé, évidémmént, mais surtout quilléur avait ouvért lésprit. Béaucoup auraiént aimé y rétournér à péiné arrivés à Paris, dautrés ont pour projét dyrépartir dès quils auront économisé asséz. (En plus, grâcé au journal, ils pourront trouvér dés astucés pour ça !)Cé qui ést sûr cést qué tous gardéront très longtémps én mémoiré cé voyagé qui a été rémpli démotions, dé rén-contrés ét dimprévus aussi ! En sommé, un voyagé énrichissant quils noubliéront pas dé sitôt !Margot LE CLEC’H17 Bon voyage !
  • La classé dé 1ér Euro ést partié én Suèdé à Uppsala pour un échangéscolairé. Lés Suédois sont déjà vénus én Francé én octobré, cétaitalors au tour dés Français dé partir én Suèdé découvrir lé pays, léstylé dé vié ét tout cé qui sénsuit ! Jai donc intérviéwér uné partiédés Euro qué jai dans ma classé, Piérré, Marion ét Elsa sur léurvoyagé én Suèdé.A cause des intempéries qui ont frappé une bonne partie de laFrance, votre vol a été annulé à la dernière minute, quellesont été vos réactions ?Nous etions tous deçus, mais nous nous demandions surtout sinous allions pouvoir partir. Ca nous saoulait de louper un jouravec nos correspondants, mais au final la nuit a lhotel etait ge-niale, il y avait une bonne ambiance. Et comme le lendemain on apu partir, au final cetait vraiment sympa ! MarionComment avez vous vécu votre semaine en immersion enSuède ?Le climat est tres different, la temperature descendait jusqua -20°C. On a eu un peu de mal mais on sest tous bien acclimates, et lepaysage etait magnifique avec la neige. Tout etait different, et tresbeau..Quels sont vos meilleurs souvenirs ?Les Suedoises [rirés] et la journee a Stockholm avec mon corres-pondant et son cousin. PierreLe voyage en lui meme notre meilleur souvenir, mais si nous de-vions choisir ce serait : le lac et le feu de camp la nuit. Marion et ElsaPouvez vous nous raconter ce qui sest passé au lac ?Nous nous mettons en maillot, puis nous rentrons dans un pre-mier sauna dune temperature denviron 60/70°C, puis nous sor-tons du sauna en courant et nous sautons dans le lac gele. Et enfinnous retournons dans un deuxieme sauna moins chaud que le pre-mier. Cest une super experience. Et cest un peu devenu une« tradition » dans cette echange, cest ça qui est cool !Quelles sont les sensations ?On va pas en parler, il faut que ce soit une surprise pour les pro-chains qui partiront en Suede.Quest-ce que le voyage vous a apporté ?A part une grosse extinction de voix pendant plusieurs jours[rirés], des nouveaux potes et relations avec des gens de ma classe etune envie de retourner en Suede voir nos correspondants. MarionCest une ouverture sur le monde, une nouvelle culture. La-bas lesgens pratiquent langlais comme leur langue maternelle, ça a aussiaide au depaysement ! Pierre et ElsaValentin GRILLVoyage en Suède (suite)Margot LE CLEC’HVous avez envie de voyagermais votre budget est serré ?Les ingrédients- Un ordinateur(avec une connexion internet, c’est encore mieux)- Un crayon(ou plusieurs si vous aimez mettre de la couleur)- Du papier(ou si vous êtes du genre économe, une page Word)- Un peu de temps(mais pas trop non plus, il faut réviser le bac...)- Un budget(plus ou moins précis)La préparation- Choisissez votre destination- Une fois trouvée, allez sur des sites de comparateurs de volstels que :Liligo.frGovoyages.com(ou autre, il y en a des tas)- Pensez aussi au service «interrail» qui propose de voyagerdans toute l’Europe en visitant différents pays pour les jeunes demoins de 25 ansLa cuisson- Une fois votre moyen de transport défini, ne pas oublier qu’ilfaut se laisser du temps pour se reposer- Des sites comme airbnb proposent des locations(appartements ou maisons) de particuliers à travers le monde- Les coûts sont très bas (53€ par personne par nuit pour unappartement en plein centre de Londres, par exemple)- Envoyez des mails à un maximum de propriétaires afin d’opti-miser vos chances de vous loger- Il existe aussi des auberges de jeunesse…La dégustationAttendez quelques semaines. Préparez votre valise.Servez le tout avec une bonne dose d’enthousiasme.N’oubliez pas de profiter et de photographier !La recette est simple...18Bon voyage !
  • Depart vendredi midi, dans la joie et la bonne humeur(sous la pluie par 8°C) des Tee-shirts plein les valises,direction le soleil et la chaleur dEspagne ! Apres plus de18h de car, une nuit animee par la melodie de « On vasaimer, on va danser ! Oui, cest la vie ! », et par les cris dejoie de la victoire de la France face a la Georgie, noussommes arrives a notre premiere escale : Tolede. Malgrenotre fatigue, nous avons pu bien profiter de la beaute decette ville. Visites dune mosquee et dune synagogue.Puis apres une apres-midi tranquille, nous reprenonsplace dans le car en direction de Cordoue. A 22 heures, etavec une heure de retard, nous faisons enfin la connais-sance de nos familles respectives. Tout le monde etaitbien content de pouvoir deguster un bon repas, de pren-dre une bonne douche et de dormir dans un bon lit !!!Le lendemain, c’est bien reposes que nous sommespartis visiter la ville de Cordoue avec notre guide localeAdela. Nous avons visite lAlcazar et ses jardins, puis nousavons assiste a une procession. Apres une pause-dejeuneret une pause bronzette par 18°C, nous sommes partis vi-siter la cathedrale de Cordoue. Puis premier temps libredurant lequel nous avons pu commencer nos emplettes.Le jour suivant, depart pour Seville. Deux heures etdemie plus tard, nous arrivons a destination. Apres unpeu dattente nous partons faire la visite des AlcazarsRoyaux. Lapres-midi, lors de la visite de la Cathedrale,nous avons eu droit a la magnifique vue de la ville, ryth-mee par les battements dune procession, apres avoirmonte 34 etages sans escaliers mais en pente ! Seul be-mol, au moment de rejoindre le car, nous sommes restescoinces par une grande procession pour lesquelles Sevilleest celebre.Mardi fut la journee la plus ereintante. Nous sommesarrives en plein centre-ville de Grenade puis nous avonsmonte, monte et encore monte jusqu’a apercevoir l’Al-hambra, que nous avons visite l’apres-midi !Mercredi etait notre dernier jour en Andalousie, etdonc la journee « detente » au cours de laquelle nousavons visite un elevage de taureaux a remorque de trac-teurs puis un atelier de ceramique artisanal (ou quelques-uns d’entre nous ont pu s’y essayer, avec plus ou moinsde succes). Enfin nous avons visite un moulin a huile, arti-sanal egalement, pour finalement rentrer a Cordoue pourassister a un super spectacle de flamenco (ou certains ontpu aussi s’y essayer, toujours avec plus ou moins de suc-ces !).Le jour de dire « adieu » a nos familles etait arrive.C’est un peu triste que nous avons du faire nos valises,pour remonter vers Madrid. Toujours sous le soleil, nousavons visite la ville a pied ainsi que le musee de la ReinaSofia ou est expose le celebre tableau Guernica. La soireese termina par une bonne paella madrilene. Des souve-nirs pleins la tete et les bagages, nous avons retrouvenotre car (par 22°C) pour retrouver notre chere Bretagne,tristes et impatients a la fois.Cetait un superbe voyage ! ¡Nos gusta Espana! :DVoyage en AndalousieManon LANDURANT et Annaëlle JAMBOU19 Bon voyage !
  • Voyage à Rome : au coeur de la ville éternelle...Samedi 23 MarsQui serait assez fou pour se trouver en ce debut de week-end, a 7 heures du matin, sur le parking de son lycee ? Eh biennous ! Les 33 latinistes de Kerneuzec. Et comme tous les chemins menent a Rome, nous voila partis, bien installes dans le carcouchettes de Jean-Pierre et Christian, nos chauffeurs.Dimanche 24 MarsA 8h30, nous arrivons a destination : le camping Flaminio est si-tue a la sortie de Rome. Et en plus davoir lair bien sympathique,il a lavantage detre a proximite dun arret de bus. Une fois des-cendus du car, il faut nous organiser : des groupes se mettent enplace pour monter le campement, vider les soutes et preparer lepetit-dejeuner. Une fois les taches accomplies et les ventres bienremplis, voila 33 eleves qui se precipitent aux douches. Et cestdailleurs avec une agreable surprise que nous les decouvrons sipropres ! Et avec de la musique classique en fond sonore !Puis nous prenons les transports en commun et decouvrons lapiazza del Popolo ou nous sommes vite accostes par des vendeursde parapluies, de lunettes, de lasers, de fleurs et meme de petitscochons roses... Bref, toutes ces choses absolument indispen-sables... Et pour finir, un passage eclair au Capitole : « dur desuivre le pas de course de notre guide...»Lundi 25 MarsBonne nouvelle : certaines tentes ont pris leau, mais personne ne sest noye !Sur ce, direction le Colisee qui en a impressionne plus dun (que lon a dailleurs failli perdre par la suite…).Et au menu ? Pizza ! Avec, en supplement, une vraie glace italienne : parce qu « on a ete sage »...La visite se continue au forum d’Auguste et de Trajan.Selon certaines sources (plus ou moins fiables...): 12 264 pas ont ete effectues.Mardi 26 MarsDepart vers 8 heures. Apres avoir longe le Tibre, nous arrivons a lAra Pacis Augustae. Ensuite, nous sommes alles auPantheon, ou fut enterre le peintre Raphael. L’apres-midi, nous avons poursuivi notre visite a leglise St Ignace. Et pour bienfinir la journee, rendez-vous a la fontaine de Trevi pour faire un vœu. Nous avons un peu traïne (le temps que tout le mondecomprenne que la piece se lance delicatement par-dessus lepaule gauche, et non pas de toutes ses forces envisant les statues !).Mercredi 27 MarsAujourdhui, superbe visite du Vatican et de la chapelle Sixtine, cependant nous avons ressenti la legere deception de cer-taines personnes, car le Pape na pas fait son apparition (deception compensee par lachat de photos de celui-ci,sur carte postale)...Le soir, les eleves charges de cuisine et de vaisselle ont ete epargnes car nous avons fete lanniversaire de Maelysau restaurant ! Miam !Jeudi 28 MarsAujourdhui, une enieme journee de pluie. Nous en avons donc profite pour visiter les musees du Capitole ou nous avons vula fameuse « Louve allaitant Remus et Romulus ». Apres cette visite nous sommes alles a la pizzeria (etonnant, non...) qui fai-sait sans doute les meilleures pizzas jamais goutees cette semaine !Ce soir-la, nous sommes rentres tot car les bagages devaient etre boucles ! Notre apres-midi sest deroulee sur la piazza Cam-po dei Fiori, ou nous avons eu droit a un dernier quartier libre, pour acheter les derniers souvenirs et deguster lesdernieres Gélati...SurlapiazzadelPopolo20Bon voyage !
  • Vendredi 29 MarsApres une journee magique a Ostie, nous avons pris la route du retour...Nous remercions nos 3 accompagnateurs et nos 2 chauffeurs !Et voici quelques avis sur ce voyage quon n’est pas pres doublier :« Lé voyagé était génial. On a découvért uné villé magnifiqué ét fait la connaissancé dé nouvéaux amis. » Anonyme« Eh bién, jai adoré lé voyagé én Italié, cétait loccasion dé réncontrér lés sécondés, ét puis dappréndré à vivré un péu énsémblé én sédébrouillant (cuisinér, fairé lés coursés...) Aussi, jé pénsé navoir jamais autant ri dé ma vié... » Mallaurie« Jai adoré, jai trouvé cé séjour à Romé supér, il y avait uné très bonné ambiancé ! La vié au camping nétait pas toujours dé tout réposmais cétait sympa. Tout sé faisait dans la joié ét la bonné huméur. Mmé Rochatté a, parfois, été difficilé à suivré (jé mé suis mêmé pérduéavéc déux camaradés...) Mais jé gardé un très bon souvénir dé lUrbs Caput Mundi » Juliette« Voyagé : génial ! Visités culturéllés : impréssionnantés ! Vié én communauté : différént dé cé qué lon connaissait dés voyagés scolairés !Vitéssé dés visités: ...obligé dé précisér ??? [...] Camping: humidé mais agréablé! [...] En un séul mot: MEMORABLE!!! » Pierre-Louis« Lé voyagé à Romé était, pour ma part : Supér ! Malgré cétté marché Rochattiénné très fatiganté lés prémiérs jours. On a pas mal rigolé éton sést tous un péu découvérts par lé biais du camping […] péndant uné sémainé. Lés visités, én éllés-mêmés, étaiént intéréssantés ét lé faitdé sé déplacér én métro ét én bus dé villé nous a vraimént pérmis dé nous insérér dans la vié romainé! [...] Bréf : lItalié cétait cool ! Pétitépénséé à célui quon avait laissé là-bas ét qui na pas pu profitér dés supér moménts dé témps libré laissés par Mr Jamiér […] ! Pauline« Lé voyagé à Romé : très bon voyagé ! Il ma pérmis dé découvrir un péu plus la magnifiqué villé quést Romé ! Jai présqué vécu comméuné Italiénné én léspacé duné sémainé. Jai pu découvrir dé nouvéllés pérsonnalités, ét discutér avéc tout lé mondé : lé mélangé 2ndé &Térm était très astuciéux ! Jai apprécié énormémént lés visités, malgré la longué marché qué nous avons pratiquéé. [...] Lé métro ét lé busont [...] été un pétit plus dans lé voyagé ! Par ailléurs, jé voulais rémérciér tout lé mondé dé mavoir souhaité mon annivérsairé, ét davoirfait én sorté qué jé né loublié jamais […].» MaëlysDomitille REGNIER et les « Romains Kerneuziens »AuVaticanSurleforumromanum« M. Amédéo nést pas un Italién commé lés autrés : il nést pas fascisté, jé véux diré, cé nést pas un racisté, il néhait pas lés étrangérs commé cé salaud dé Gladiatéur qui nous méprisait ét nous humiliait tous. Pour vous diré lavérité : cé fils dé puté na éu qué cé quil méritait. Mêmé la conciérgé napolitainé ést racisté, parcé quéllé né mélaissé pas mé sérvir dé lascénséur pour livrér léurs coursés aux habitants dé limméublé qui sont més cliénts. »(Choc dés civilisations pour un ascénséur Piazz Vittorio - Amaras Lakhous)21 Bon voyage !
  • Voyage au Mexique : Mexico en la piel*Nous lattendions avec ferveur, une impatience sansborne et une motivation sans faille. En deux ans dac-tions, le but ultime avait eu le temps de se mystifier.Alors vous vous doutez bien quune fois tous reunis alaeroport, les choses avaient deja pris la tournuredune sorte de songe. Destination Mexico : 12 heuresde vol. 9210 km. 7 heures de decalage horaire. Quim-perle-Brest-Paris-Mexico-Escuela Tomas Alva Edison,nous y etions. Et le temps se mit a courir a vive allure.Des sorties vers des lieux tous plus incroyables les unsque les autres, ou chaque jour nous pouvions monolo-guer interieurement : "cette journee est incontestable-ment la meilleure du voyage". Or le lendemain, suivi dusurlendemain, cette meme pensee revenait. Le Mexiqueest un pays debordant a tous les niveaux : la ville deMexico, immensite toute en couleurs, avec ses petitesechoppes de rue proposant une gastronomie infini-ment differente de la notre, ou un palais français nenmene pas large face a letendue des aliments et autressauces piquantes proposees. Ses taxis en desordrepoussant leur Klaxon a chaque nouvelle rue. Le soleilbrulant, tres souvent. La splendeur de la nature : pay-sages montagneux, Pacifique bleu lagon et vegetationluxuriante a Huatulco. Architecture typique aux teinteschatoyantes a Guanajuato. Une culture dune richesseincroyable dont nous avons pu prendre connaissanceau musee dAnthropologie et aux pyramides aztequesde Teotihuacan (entre autres). Et bien entendu, la po-pulation. Cest une des meilleures surprises de ce pays,maïtre en accueil et en chaleur humaine. La gentillessepure, loptimisme, la gaiete et la proximite des Mexi-cains ont fait de ce sejour un souvenir inebranlablepour chacun dentre nous. De grands liens se sont for-mes avec toutes les personnes que nous avons pu ren-contrer, correspondants, familles daccueil, organisa-teurs, etc... Le retour fut difficile, larmoyant mais pleinde promesses : beaucoup dentre nous espere y retour-ner au plus vite, et certains Mexicains prevoient desvisites en France. Le Mexique est un pays qui enrichitprofondement, il est un contraste necessaire a un reculsur notre maniere de vivre, de penser et dagir. Ce quiest le cas pour tout voyage, mais selon la culture de ladestination lecart differe et instruit differemment. Cebillet est malheureusement incomplet et volontaire-ment non-expansif, nul recit de voyage ne pouvantavoir le merite de presenter lexperience vecue tellequelle a ete ressentie, il y est difficile voire impossiblede transmettre les memes images et sensations. Cepen-dant il peut provoquer lengouement, et amener selonles opportunites aux plus ou moins proches departs decertains dentre vous. Viva Mexico !Elisa BRIVOAL*chanson dé Luis Miguél, hymné national méxicain22Bon voyage !
  • Maintenant que vous avez pris rendez-vous avec lesconseilleres, que vous etes orientes en LEA ou en me-decine, il vous reste encore le choix cornelien du lieu.Rennes. Mais est-ce que vous saviez que le monde nes’arretait pas en dehors de la Bretagne ? Alors commece numero parle de voyage, nous avons decide de vousdonner quelques idees …Un étudiant Italién dé 21 ans qui a passé 6 mois én Eras-mus én Ecossé qui nous parlé dé son éxpériéncé.Est-ce difficile de faire Erasmus ? (L’organisation,les papiers...)En fait non, ce n’etait pas tellement difficile et puisl’universite aide beaucoup. Il n’y avait pas beaucoup dedocuments a remplir.Pourquoi as-tu choisi de participer à ce pro-gramme ?J’ai choisi de faire ça parce que j’avais besoin de sortirde ma routine et parce que je voulais apprendre l’An-glais.Est-ce que ça t’a apporté quelque chose ?Je pense que j’ai vecu la meilleure experience de ma viejusqu’ici. J’ai rencontre des gens fantastiques, je mesuis fait des amis qui je sais resteront toute ma vie, j’aidecouvert un pays que maintenant j’adore, et mon ni-veau d’Anglais s’est nettement ameliore. Je ne diraispas que je suis bilingue, mais pas loin. Et puis avec tousles etudiants etrangers que j’ai rencontres, j’ai appris aparler un peu d’autres langues aussi. C’est tellementenrichissant que c’est difficile d’expliquer !Est-ce que tu recommanderais de le faire ?Depuis que je suis revenu, je dis a tous mes amis des’inscrire ! Je pense par contre que ce n’est pas quelquechose que tout le monde peut faire. Ca te change seule-ment si tu veux etre change. C’est difficile parce que tudois etudier et continuer dans ta vie tout en parlantune langue totalement differente. Personnellement j’aitoujours adore les pays anglo-saxons. Je pense qu’uneexperience dans un pays etranger, meme si ce n’est pasavec Erasmus, peut vraiment changer ta personnalite.Tu apprends d’autres cultures et d’autres personnesmais tu ne realises ça que lorsque tu reviens dans tonpays.Quels sont les meilleurs et les pires souvenirsque tu as ?En plus des gens que j’ai rencontre, je pense que je di-rais les professeurs. Ils ont ete vraiment sympas et ilsetaient toujours prets a aider. Du cote des pires souve-nirs, je dirais les examens ! Dormir une heure la nuit,travailler comme un fou durant des semaines, arriverdans un amphi bonde, s’endormir sur sa feuille maisreussir quand meme au final !En fin de compte, je pense que seul quelqu’un qui a faitErasmus peut vraiment comprendre tout ça, alors, allez-y, lancez-vous, sortez de votre routine et decouvrez cequi vous entoure, c’est le moment !Pour résumer les différentes interviews :Pour partir, il faut etre ouvert d’esprit et etre pret avivre un choc des cultures parfois.Dans les pays ou la langue principale n’est pas l’An-glais, il est bien plus facile de savoir parler lalangue du pays.Erasmus peut etre un bon moyen pour partir dansles pays Europeens mais il existe d’autres asso-ciations qui permettent d’aller bien plus loin.Le programme Leonardo est un equivalent d’Eras-mus mais comprend en plus l’Islande, la Nor-vege, la Bugarie, la Suisse, la Turquie, la Rou-manie et le Liechtenstein.Des sites specialises dans les etudes a l’etrangercomme étudionsalétrangér.fr existent.Lorsque l’on est etudiant, c’est le meilleur momentpour avoir ce genre d’experience.Il existe d’autres façons de partir, pour en decouvrir, ilsuffit de chercher par internet et vous vous rendrezcompte qu’il n’a jamais ete si facile de s’en aller. La so-lution la moins compliquee mais peut-etre un peu ris-quee est de partir simplement par soi meme, mais ilfaut etre sur de soi, avoir de l’argent de cote et etrepret a affronter des situations parfois difficiles toutseul.Après la terminale (épisode 2) : ErasmusMargot LE CLECH23 Orientation
  • Il suffit de regarder les resultats de l’UNSS pour direle contraire ! En effet, mercredi 10 avril, deux cham-pionnats d’academie se deroulaient simultanement aLannion et au Cap Frehel, ou, quelques eleves du lyceetentaient, respectivement, leurs chances en canoe et encourse d’orientation. Dans les deux epreuves, ces spor-tifs ont fait des resultats remarquables…Commençons par le canoe, l’equipe engagee ter-mine deuxieme mais une reclamation a ete deposee carles premiers n’auraient pas respectes les regles du re-lais. Si la reclamation est entendue, les kayakistes deKerneuzec representeront le lycee aux championnatsde France, qui se derouleront a Vallon-Pont-D’arc, finmai. Cependant, il se pourrait que, meme avec cettedeuxieme place, l’equipe se fasse repecher et gagne unvoyage en Ardeche fin mai… N’oublions pas de citerUgo qui a participe a ces championnats en tant quejeune officiel.Dans le meme temps, les equipes feminine et mas-culine de course d’orientation remportaient chacuneleur ticket pour les championnats de France. Mais lesdeux scenarios de course ont ete totalement diffe-rents… Les filles ont remporte les deux courses de lajournee tandis que les garçons finissaient troisieme durelais matinal. Mais ces derniers ont, l’apres-midi, ga-gne la course au score et sont finalement passe devantau classement general. Les deux equipes iront donc aCompiegne, fin mai. Il faut aussi noter la troisiemeplace de la deuxieme equipe engagee chez les filles etla huitieme place des garçons. Et, une fois encore, n’ou-blions pas la jeune officielle, Lauriane, qui a obtenu samention academique.Bravo aux sportifs de Kerneuzec qui porterontbien haut les couleurs du lycée lors des champion-nats de France !!!Pas de sPortifs à KerneuzeC : qui a dit ça ?!un parlement européen« made in KerneuzeC »Un parlement europeen axe sur lhumanitaire sesttenu, vendredi dernier, dans l’amphitheatre du lycee !Neuf groupes sont venus tour a tour defendre une causeet plaider pour une organisation non gouvernementale(ONG), simpliquant dans lavenir de la planete et sur-tout dans celui des hommes qui la peuplent.Ces eleves ont pu prendre cause pour Oxfam, quilutte pour leducation, Amnésty et la liberte dexpres-sion, Warchild, qui soppose a la violence sexuelle faiteaux femmes. Mais aussi la preservation des animauxmarins (Séa Shéphérd), le trafic de femmes, la pauvreteou encore lexcision.A lissue de ce parlement, cest Warchild qui a reçu leplus de dons, tant en raison du sujet que de la qualite del’expose...Et tout ça en anglais, of course!d’après des articles parus dans le Ouest-France et le TélégrammeJuKe-box contre lexcisionIl y a deux semaines, les eleves de Terminale L etceux de la Section Euro ont chante dans le hall dulycee, au rythme dune chanson pour 1 €, pour soute-nir l’association Marche en Corps luttant contre l’ex-cision. Une heure apres lintervention de la chorale,le compteur affichait 345 € !24ACTU LYCÉE
  • Retrouvez les solutions sur journal.lyceedekerneuzec.frMots mêlésRetrouvez 25 mots sur le thème du printemps !SudokuÉnigme Quelle quantité de terre est contenue dans un trou de 1 m de profondeur,30 cm de large et 30 cm de long ?25 JEUX