OI?  Journal de Quartier                                                              QU                                  ...
L’AGENDA                               DU QUARTIERAfin d’animer le quartier deSt Marc, le collectif “Saint-Marc en fête” p...
Les jeunes   de la MPT du Guelmeur                                                                                        ...
V I V R E S A I N T- M A R C  Le conseil consultatif de quartier                                  Bus : nouveau plan de de...
Point PAPI                  Associations...                                                à la résidence St Marc         ...
RENCONTRES                     LES INSPECTEURS DU DOMAINE PUBLICHommes et femmes, ils arpentent les rues du quartier… à lé...
ponsables. Il peut y avoir aussi des fuites dessence ou des débris sur la chaussée, suite à un accident par exemple. Là on...
LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI !  Une tarte lardons et poireaux.Préparation : 15mn Cuis-son : 35mn à 180°            ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Numéro 20 as cerid saint marc 10 tp

302
-1

Published on

journal de quartier

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
302
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Numéro 20 as cerid saint marc 10 tp

  1. 1. OI? Journal de Quartier QU juin RC juillet -MA août INT 2012 LE SA numéro 20 Page 2 C’est l’heure de notre rendez-vous d’été, juste avant des vacances bien méritées pour tous. Qu’on les vivent AGENDA à Brest ou ailleurs, nous aurons tous un peu de soleil dans les coeurs. Infos pratiques Si vous restez à St-Marc ces prochaines semaines, vous vivrez comme tous les Brestois les festivités SOMMAIRE Page 3EDITORIAL nautiques et culturelles : « Tonnerre de Brest ». Ce n’est pas l’unique rendez-vous de l’été car la fête de FÊTE DE LA la musique à Saint-Marc fut, malgré une météo défavorable, MUSIQUE Une première réussie malgré la une réussite.... partager un « pot » convivial pluie et entonner ensemble quelques notes, emportés par l’ambiance festive du tout Saint-Marc fut le prélude à d’autres moments forts. Page 4 Brest bouge et l’arrivée du tram modifiera sans VIVRE SAINT-MARC: nul doute nos habitudes de transports. A pied ou en CCQ Bus nouvelle desserte bus, à vélo, nous poursuivrons notre escapade de quartiers en Résidence St Marc quartiers, de rues en rues. Si vous vous arrêtez au bourg, pour passer à la mairie ou à la bibliothèque…Attention ! Les horaires Page 5 d’été sont un peu différents comme vous le remarquerez LE NOM DES RUES dans notre rubrique agenda. Rue Carpeaux Peut-être aurez-vous la curiosité de passer par la ASSOCIATIONS rue Carpeaux ? Peut-être y rencontrerez-vous les Sain M’art inspecteurs du domaine public ? Ils nous ont accordé Points PAPI une entrevue qui devrait vous aider à mieux cerner leur rôle au sein de la communauté Saint- Page 6 et 7 Marcoise. Rencontres: En juillet, vous serez sans doute enclins à découvrir l’exposition de la jeune association « l’Amicale Saint les IDP M’art...». Saint-Marc sera en fête, Saint-Marc sera en mouvement et nous nous retrouverons pour notre numéro Page 8 de septembre. Nous attendons vos témoignages dété. Vous pouvez nous raconter « votre » St-Marc. LA BONNE RECETTE Nous attendons vos articles. DU ST MARC-QUOI. PARLONS BRETON Nous vous souhaitons de bonnes vacances. Le comité de rédaction.
  2. 2. L’AGENDA DU QUARTIERAfin d’animer le quartier deSt Marc, le collectif “Saint-Marc en fête” propose toutau long de l’année diversesanimations. Ce comité estouvert à toutes les per- Associations gestionnaires d’équipements socio-culturelssonnes intéressées à parti-ciper à la réflexion et à la Foyer laïque Saint-Marcmise en oeuvre des projets. http://www.flsm.infini.fr// 02 98 02 14 80Contact : 02 98 00 85 78 Maison pour Tous du Guelmeur http://www.mpt-guelmeur.fr/ 02 98 62 89 09 INFOS Patronage Laïque du Pilier Rouge (PLPR) PRATIQUES http://plmpr.free.fr 02 98 41 89 76 la Mairie 2012Services ouverts au public juin du lundi au vendredi 8h30 - 12h00 2 au 9 : Expositions, théâtre, danses, chorales 13h30 - 17h30 jeudi 14 juin à 18 h 30 à la médiathèque avec les ateliers du PLPR, les écoles du quar- Un petit bout de Maroc: rencontre littéraire tier, la cité scolaire de l’Iroise et des associa- avec Virginie Ollagnier autour de Rouge Argile, tions invitées.au PLPR. Dans le cadre du Prix Cezam 2012, Virginie samedi Ollagnier, auteure de Rouge, Argile (Liana 9h00 - 12h00 Levi, 2011), rencontre le public à la média- thèque de Saint-Marc. Etat civil domaine Public Cimetière (concession) 2012 Inscription aux écoles La médiathèque passe à l’heure La mairie passe elle aussi à Cartes de d’été du 3 juillet au 1er septem- JUILLET l’heure d’été : transports - bre: tarifs spéciaux du 1er juillet au 31 août : Recensement Lundi, mardi et mercredi 9h -12h / 13h30 -17h Liste électorale... 10h -12h / 13h30 -17h fermée le samedi matin. MARCHÉ jeudi 12 au 21 : la Tournée des Abers pré- Saint-Marc : 13h30 -18h30 sente à travers le Finistère son “Cabaret mardi matin Branque” textes et chansons de Pierre vendredi et samedi 9h30 -12h / 13h30 -17h Dac, Raymond Devos et Bobby La- Pilier-Rouge : pointe. mardi et vendredi le cabaret branque sera le 21 au PLPR. Fermeture du 29 juillet au 15 août in- matin clus 2012 AOÛT Le comité de rédaction du Saint Marc Quoi? vous souhaite de bonnes vacances. Page 2 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  3. 3. Les jeunes de la MPT du Guelmeur la chorale du CCQ La première édition de la fêteRappelle-toi BarbaraIl pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là de la musique sur le quartierEt tu marchais souriante de St Marc a connu un vifE panouie ravie ruisselante succès.Sous la pluie Sur cette ville heureuse Malgré un repli stratégique dans la salle desRappelle-toi Barbara Cette pluie sur la mer mariages de la Mairie du quartier en raison desIl pleuvait sans cesse sur Brest Sur larsenal mauvaises conditions climatiques. Devant unEt je tai croisée rue de Siam Sur le bateau dOuessant nombreux public intergénérationnel, les cho-Tu souriais Oh Barbara rales, les jeunes chanteurs de lAssociation desEt moi je souriais de même Quelle connerie la guerre Ques-tu devenue maintenant chants des menhirs (juniors), des groupes deRappelle-toi Barbara Sous cette pluie de fer musique Bretonne et de rock ont interprété unToi que je ne connaissais pas De feu dacier de sang répertoire de qualité. Un spectacle très appréciéToi qui ne me connaissais pasRappelle-toi Et celui qui te serrait dans ses bras donc, à renouveler lannée prochaine selonRappelle-toi quand même ce jour-là Amoureusement lavis général.Noublie pas Est-il mort disparu ou bien encore vivant Le groupe Kris-Un homme sous un porche sabritait Oh Barbara tynn formé deEt il a crié ton nom Il pleut sans cesse sur Brest nombreux saint-Barbara Comme il pleuvait avant Marcois; "AuEt tu as couru vers lui sous la pluie Mais ce nest plus pareil et tout est abimé choeur du Petit-Ruisselante ravie épanouie Cest une pluie de deuil terrible et désolée Paris", a notam-Et tu tes jetée dans ses bras Ce nest même plus lorage De fer dacier de sang ment interprétéRappelle-toi cela Barbara Tout simplement des nuages la chansonEt ne men veux pas si je te tutoie Groupe viocal “au coeur du Petit-Paris” "Avec sa ga-Je dis tu à tous ceux que jaime Qui crèvent comme des chiensMême si je ne les ai vus quune seule fois Des chiens qui disparaissent melle"", (chan-Je dis tu à tous ceux qui saiment Au fil de leau sur Brest son de lArsenal) qui a été bien reprise par leMême si je ne les connais pas Et vont pourrir au loin public.Rappelle-toi Barbara Au loin très loin de BrestNoublie pas Dont il ne reste rien. Très bonne ambiance de bout en bout, avecCette pluie sage et heureuse Eric Cann au micro et de la musique et desSur ton visage heureux Jacques Prévert, Paroles chants pour tous les âges... Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là, ce 21 juin l’organisation a dû être adaptée aux conditions métérologiques. OUI LA FÊTE DE LA MUSIQUE A BIEN EU LIEU À SAINT- MARC!Dans laprès-midi le lieu a été changé à cause de la météo. Ce nest plus place VINET maisdans la salle des mariages que tous les SAINT-MARCOIS, ou presque, ont pu chanter: cho-rales, chants marins et groupes POP ET FOLK toutes générations confondues! Le public satisfait. Page 3 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  4. 4. V I V R E S A I N T- M A R C Le conseil consultatif de quartier Bus : nouveau plan de desserteLe conseil consultatif de quartier est un lieu d’infor- Avec le lancement de la première ligne demation, de consultation, de concertation et de déve- tramway le 23 juin prochain, c’est le réseau en-loppement d’initiatives. tier de transports en commun de Brest métro-Par sa connaissance de la vie du quartier et la rela- pole océane qui évolue.tion qu’il établit avec les élus et les services de la Ville Bien que le Tram ne desserve pas directementde Brest et de Brest métropole océane, les conseil- les quartiers de St Marc, quelques modifica-lers ont un rôle privilégié dans l’élaboration et le suivi tions affectent les dessertes dans les rues Stdes projets. Il produisent des avis collectif et viennent Marcoises.ainsi enrichir les réflexions, voir les décisions sur Ainsi, nous pensons utile de vous préciser oul’avenir du quartier et sur l’amélioration de la vie quo- de vous rappeler que:tidienne des habitants. c’est la ligne 5 qui passe désormais au Guel-Les travaux du CCQ de St Marc reprendront en sep- meur (les arrêts Melou et Dour Bian n’existenttembre . Nous savons qu’ils seront encore nombreux plus). Cette ligne 5 passe à la gare.à participer à la vie de la cité.. Nous tenons à les en La ligne 3 passe par la rue Richelieu.remercier et serons heureux, dans nos colonnes Les connexions Tram- Bus… se fontd’évoquer les thèmes de réflexions, les projets, les - pour la ligne 3, à l’Octroi, rue Sébastopol etactions qu’ils initient, voire ce qu’ils réalisent pour Place de la Liberté.que St- Marc s’améliore et offre chaque jour davan-tage de bien-être.Vous pourrez retrouver de nom- - pour la ligne 5, Place de Strasbourg et Placebreuses informations sur leurs activités sur le site : de la Liberté.http://www.participation-brest.net. Bons déplacements sur ces nouvelles lignes. Le comité de rédaction La Résidence Saint-Marc -155, Rue de Verdun. Jeannine Arzur Le foyer-logement de Saint-Marc a été construit il y a 30 ans. Il se situe au coeur du Corine Bécart quartier de la Mairie et se trouve proche des commerces de proximité. Patrick Calvez Largement ouverte pour les repas aux personnes âgées du quartier et même aux Eric Cann groupes, la Résidence joue un rôle important d’animation pour les retraités du quartier. Cette structure d’accueil et d’animation permet à ses locataires de continuer à vivre J.-Yves Guéguéniat autonomes en studios, avec un environnement sécurisant et rassurant ( gardien de François Grosjean nuit - Aides soignants - cuisines autonomes et salles de repas et lieux de vie communautaires...). Didier Gruau Le foyer-logement accueille des personnes âgées de 60 ans et plus. C’est aussi Joël Ménec une structure d’accueil intermédiaire entre le domicile et un éventuel séjour en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), tel celui Françoise Omnès de Kérampéré, qui se situe à moins d’1km du bourg. Albert Sparfel Un autre foyer-logement se situe à Poul-Ar-Bachet et complète l’offre de logement Marie-France Thomas aux personnes âgées à Saint-Marc. Anne Youénou E-mail:residence.saint-marc@ccas-brest.fr - Tél: 02.98.41.29.50. Votre journal est édité sur papier recyclé. “Le Saint-Marc Quoi ?” est en dépôt chez les commerçants du quartier que nous remercions pour leur soutien Le comité de rédaction lance un appel aux bonnes volontés pour la participation au journal. Adressez-nous un courriel à : lesaintmarcquoi@gmail.com Page 4 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  5. 5. Point PAPI Associations... à la résidence St Marc La municipalité Brestoise a, dans le cadre de l’accès au plus lAmicale Sain Mart...... grand nombre à l’informatique, mis à la disposition du public, de nombreux points PAPI. Ainsi plus de 70 lieux équipés d’ordina- teurs peuvent être fréquentés par ceux qui ne sont pas détenteur est née en janvier d’un ordinateur ou peu familiarisés avec « internet ». 2012. Elle se Le point PAPI de la résidence St Marc vient d’être réactivé et, comme dans de nombreux cas, est animé par des bénévoles préoccupe de tout d’associations. ce qui fait la qua- Les personnes âgées s’inté- lité de vie des ressent à ce mode de com- Saint Marcois : munication qui permet lenvironnement, le d’écrire, d’échanger des pho- patrimoine, les tos, de se promener dans la commerces de ville, leur quartier à l’aide des proximité, les logiciels de cartographie ac- transports en com- tive, et de poursuivre ainsimun... La volonté de ses membres est de parti- leur développement aux tech-ciper dans lavenir à lanimation du quartier... La nologies nouvelles abordables pour tous ceux qui veulent s’y in- téresser. Ce point PAPI est donc ouvert les mardi après-midi despécificité de lAmicale étant de promouvoir les 14h à 16h30 et le vendredi matin de 10h à 11h30.artistes locaux, une première exposition à la- La régularité des premiers utilisateurs montre l’intérêt de ces ac-quelle participeront essentiellement des artistes tions et permet une socialisation renforcée plus particulièrementSaint marcois (peintres, sculpteurs...) aura lieu pour ceux qui souffriraient d’isolement. Souhaitons bon couragedu 3 au 13 juillet à la galerie de la mairie du et bon vent aux bénévoles qui animent ces points et bonne décou-quartier. verte à tous ceux et celles qui voudront y trouver un peu de récon- fort, un peu de technicité, un petit plus de vie. permet dobtenir plusieurs commandes de la part de Napoléon III. Il travaille pour le pavillon de Flore et Rue Carpeaux lopéra Garnier : "La sculpture, cest la vie, la vie, cest le mouvement". En 1869, Carpeaux sculpte la "Fiancée". Le modèle est AmélieJean-Baptiste Carpeaux naquit le 11 mai 1827 à Va- Clotilde de Montfort. Il tombelenciennes, il grandit dans une famille modeste dou- amoureux de son modèle et, lavriers. Il aime dessiner et souhaite faire des études même année, elle devient lade sculpture au plus grand désespoir de son père. En femme de lartiste. Il la sculptera1842, Carpeaux commence sa carrière de sculpteur plusieurs fois en "fiancée" et "enà Paris. Il remporte le prix de Rome en 1854 après toilette de mariée". Ils auront 3être entré aux Beaux-Arts. Élève de François Rude, il enfants.voyage en Italie pour trouver linspiration. Il y puise « Les Quatre parties duson goût pour le mouvement et la spontanéité. Ren- Monde » pour la fontaine detré à Paris, il est introduit à la cour. Il sculpte la même (ci dessus, lObservatoire à Paris fut la der-année un buste de la princesse Mathilde, ce qui lui “La Danse” à la nière réalisation du sculpteur. gare d’Orsay.) Il meurt d’un cancer, à 48 ans, le Il s’agit de l’origi- 12 octobre 1875 à Courbevoie. Il nal. Une copie est enterré à Valenciennes. se trouvedevant Jean-Baptiste Carpeaux est lopéra de Paris. considéré, avec François Rude et Auguste Rodin, comme un des trois plus grands sculpteurs du XIXe siècle. Page 5 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  6. 6. RENCONTRES LES INSPECTEURS DU DOMAINE PUBLICHommes et femmes, ils arpentent les rues du quartier… à lécoute de la population et au service de lintérêt général.Tout récemment, les IDP sont devenus Agents de Proximité. Mais leurs missions sont toujours aussi nombreuses…Dans les années 80, soucieux de renforcer les relations de proximité avec la population, les élus brestois ont inventé un mé-tier. Celui dinspecteur-enquêteur du domaine public. Il arrivait aux IDP dalors de rechercher des héritiers. Puis le terme"enquêteur" a disparu de leur titre.Au Conseil Consultatif, on les connaît, les IDP. Ils assistent souvent aux réunions des commissions. Et puis, quand défile lafanfare du Festival de la Soupe (ou bien les enfants de lÉcole cinquantenaire du Petit Paris), ils sont là, sur le terrain. Ilsexpliquent aux bénévoles où mettre les barrières de sécurité et comment encadrer litinéraire.Les Inspecteurs du Domaine Public viennent de changer de nom. Ils ont gardé les mêmes missions, mais sappellent désor-mais "Agents de Proximité". Loccasion de poser quelques questions sur le métier à Gwenn Jadé et Jean-Pierre Darcel, lesIDP-agents de proximité du quartier de Saint-Marc. Dhabitude, ils sont trois mais David Jégou nétait pas là ce matin.Vous êtes joignables où et comment ?À la Mairie de Saint-Marc. Comme on est trois, on essaie dassurer une permanence quotidienne. Les riverains peuvent nousrencontrer, nous écrire, nous appeler ou laisser un message à la mairie.Les gens du quartier connaissent votre rôle ?Il y a probablement des habitants qui ne connaissent pas notre existence. Mais bon, sur le secteur de St-Marc, on est beau-coup reconnus. Il faut dire quon a fait énormément de visites de quartier avec Anne-Marie Cibaud (ancienne maire-ad-jointe). Et on les continue avec Nathalie Chaline. À force de nous voir, les gens nous ont repérés. Ils ont souvent une bonneidée de nos missions.Justement, en quoi consistent vos missions ?On soccupe des dysfonctionnements sur le domaine public. On intervient sur un appel de riverain signalant un problèmequelque part dans le quartier ou sur un constat que lon fait pendant nos "tournées". Le quartier de St-Marc est partagé en 3secteurs, un par IDP. Tous les jours, on sillonne une grande partie de notre secteur pour repérer les anomalies.Un dysfonctionnement, ça peut être quoi?Par exemple, on remarque une haie envahissante, un panneau de signalisation routière pas assez visible, un trou dans lachaussée. Ou bien un riverain nous appelle parce que, au bois du Dour Braz, il y a grosse branche qui menace de tomber.Dans ce cas, comme pour tout appel, on va voir systématiquement sur place, pour établir un diagnostic précis. Cest précieux,un appel de riverain. On a beau sillonner les rues tous les jours, on ne voit pas tout.Comment vous réglez le problème du trou dans la chaussée ou de la grosse branche qui pendouille ?On a un logiciel spécial qui nous permet de transférer linformation immédiatement au service concerné. Un trou dans lachaussée, ça va concerner le service voirie. Mais si on considère quil y a danger imminent, on appelle directement lagent demaîtrise du service. Pour une branche darbre, on appelle les élagueurs ou les jardiniers, selon la hauteur. Les jardiniers nesont pas équipés pour grimper haut dans les arbres.Vous parliez de propreté. Ça implique quoi ?On a eu le cas récent de gaines de plastique, vidées de leur cuivre, déposées sur le plateau de Tunisie, ou de gravats déverséssur des talus au port de commerce. Dailleurs, des gravats, on en trouve de plus en plus, déchargés ici et là. Il faut bien ra-masser ! Alors on fait intervenir le service propreté. Et le service qui soccupe de facturer ou de donner une amende aux res- Page 6 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  7. 7. ponsables. Il peut y avoir aussi des fuites dessence ou des débris sur la chaussée, suite à un accident par exemple. Là on faitintervenir des machines spéciales de nettoyage. Mais alors… si vous vous occupez du domaine public, un chantier peut être de votre ressort ? Oui. On soccupe aussi des chantiers publics ou privés, des métrés et de la sécurité. Par exemple, un particulier passe par le service domaine communal quand il a besoin de dresser un échafaudage sur le trottoir. Un échafaudage privé représente une "emprise sur le domaine public". Bloquer un trottoir, ça revient à privatiser un bout du domaine public. Alors, cest soumis à demande dautorisation et à taxation. Et lon intervient après linstallation pour vérifier la sécurité et la conformité à la dé- claration. Pour résumer, les IDP-agents de proximité soccupent de la sécurité des riverains sur le domaine public ? En fait, on est tous sensibles aux questions de sécurité. Mais les collègues de la voirie, des espaces verts, de la propreté, etc. ne peuvent pas être présents sur un territoire fixe tous les jours. En passant, il faut préciser que tout ce qui est litiges entre privés ne nous concerne pas. Cela dit, il nous arrive de transmet- tre une information, de donner un conseil à un particulier. On loriente vers le service compétent, tout simplement. Eh oui, quelquun peut nous affirmer quil a le droit de faire ci mais que son voisin na pas le droit de faire ça. Alors, on apporte des élé- ments. Le but, cest toujours que les gens essaient de sarranger ensemble. Les petits dépliants là, sur la table, vous allez en faire quoi ? Ce sont des dépliants pour informer des riverains sur les travaux de voirie qui vont boucher leur rue. Tout à lheure, on va les dé- poser dans les boîtes aux lettres. Notre mission est aussi dinfor- mer la population par tous les moyens possibles. On la fait par exemple quand il sest agi de la modification du périmètre SE- VESO. Bon, vous vous occupez de sécurité, de propreté, de linfor- mation à la population. Quoi dautre encore ? Etant assermentés, il nous arrive de porter des notifications offi- cielles en main propre. Mais il y a quelque chose que lon fait de plus en plus, ce sont des déplacements à domicile pour les dossiers de cartes didentité, carte de séjour, etc. Vous vous déplacez chez les gens pour les cartes didentité ? Oui, quand les personnes ne peuvent pas se déplacer. La CPAM demande une carte didentité en cours de validité pour le re- nouvellement de la carte vitale. On doit vérifier que cest la bonne personne. Donc, on va à domicile, dans les maisons de re- traites, voire dans les hôpitaux. On veille toujours à ce que la personne dépendante soit avec quelquun quelle connaît bien. Sinon, ce peut-être impressionnant dêtre tout seul face à deux IDP qui viennent relever vos empreintes digitales ! Mais alors, vous êtes restés des enquêteurs ? En quelque sorte. Il nous arrive deffectuer des recherches dadresse pour le Trésor Public. On fait aussi ce quon appelle des "sondages diagnostics", par exemple quand un service lance une étude pour modifier un circuit, une rue, un périmètre. On peut avoir à compter des véhicules en stationnement ou qui roulent. Dans ces cas-là, on est mobilisés à différentes périodes dune journée, pendant plusieurs jours à suivre. Ensuite, on transmet au service demandeur. On a un avis consultatif et lon peut aussi faire des propositions. Et cest tout ? Eh bien, il y a aussi ce quon appelle les missions transversales. Quand une bombe est découverte, on fait partie du disposi- tif de sécurité. On est aussi sur le terrain pour les fêtes nautiques, la foire Saint-Michel, etc. Ce boulot, cest une somme de petits détails. Ah bon! De petits détails !!! Page 7 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20
  8. 8. LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI ! Une tarte lardons et poireaux.Préparation : 15mn Cuis-son : 35mn à 180° Poêler les lardons, puis les mettre de côté.Pour le moule: beurre etchapelure. Nettoyer les poireaux, les couper en rondelles, les poêler (5mn), puis les mettre de côté.Ingrédients : Préchauffer le four à 200°. Un fond de tarte Mélanger dans un saladier les œufs entiers et les 2 œufs entiers + 2 jaunes doeufs jaunes, le lait, la crème et la maïzena. Poivrer puis saler (très peu). 20 cl de crème fraîche liquide. 25 cl de lait. Ajouter à votre préparation les lardons et les poi- reaux. Mélanger lensemble. 10 gr de Maïzéna, 200 gr de poireaux. Verser le tout dans un moule (de préférence rond) 200 gr de lardons. beurré et tapissé de chapelure. Bon appétit. KOMZOMP BREZHONEG YAC’H ! PARLONS BRETON !Ar goukoug pa neo ket deuet da Le coucou quand il nest pas venuBask à Pâques,Poent mont dhe chlask. Il est temps daller le chercher.Neo ket pa vez tremenet ar ma - Ce nest pas quand la marée estreaj e vez mont da ormela. passée quil faut aller pêcher les ormeaux.Neo ket un devezh tomm a ra an Ce nest pas une chaude journéehañv. qui fait lété. (Lhirondelle ne fait pas le printemps). Page 8 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 20

×