LE SPI WEST  DU NOUVEAU AU NORD DUQuartier de l’Industrie      DOSSIER DE PRESSE         Février 2013
[ SOMMAIRE ]    SPI WEST, CONCENTRÉ D’ÉNERGIES POSITIVES    Du nouveau au Nord du Quartier de l’Industrie 					           ...
[ SPI WEST, CONCENTRÉ D’ÉNERGIES POSITIVES ]    SPI WEST a pris place dans le 9ème arrondissement de Lyon, à Vaise.    L’o...
1- DU NOUVEAU AU NORD DU QUARTIER DE L’INDUSTRIE    SPI WEST s’inscrit dans la vaste opération de renouvellement urbain du...
2- SPI WEST, NÉ DE L’INTELLIGENCE COLLECTIVE    ICADE est maître d’ouvrage du SPI WEST.    Cette opération complexe, née d...
La performance énergétique recherchée pour SPI WEST est l’un des atouts majeurs du projet, puisqu’il    est aujourd’hui le...
Claude Blanchet, Directeur régional de la Caisse des Dépôts, investisseur, expose les    enjeux stratégiques de SPI WEST  ...
Par ailleurs, au travers du Programme d’Investissements d’Avenir, CAISSE DES DÉPÔTS consacre 3,6    Md€ au développement d...
3. RÉALISATION ARCHITECTURALE    LE DÉFI DE L’ÉCO CONCEPTION    SPI WEST prend place sur le Quartier de l’Industrie où il ...
Les matériaux apparents    Les matériaux apparents ont été sélectionnés pour leur pérennité et un entretien minimisé :    ...
Bertrand de Lagarde, PDG de SUD, nous en dit plus sur la réalisation de SPI WEST    L’histoire de SUD est intimement liée ...
Le siège de SUD est dorénavant implanté au sein de SPI WEST. Une façon pour vous de marquer    fortement votre mobilisatio...
4. UNE CONCEPTION ÉNERGÉTIQUE EXEMPLAIRE    SPI WEST a fait l’objet d’une conception bioclimatique poussée, visant un obje...
Gestion optimisée de l’eau    La consommation d’eau est réduite grâce à des appareils sanitaires performants équipés de di...
5. L’ÉQUIPE TECHNIQUE EN CHARGE DE LA RÉALISATION    MAITRE D’OUVRAGE : ICADE    MAITRISE D’ŒUVRE : SUD GROUPE    ARCHITEC...
[ LE SPI WEST : IMAGINÉ ENSEMBLE ]    SUD    Active en France et à l’international, SUD est une agence d’architecture. Mul...
[ Renforcer le pôle numérique et d’innovation de Vaise ]    AU COEUR DU POLE NUMERIQUE DE VAISE,    LA PEPINIERE RIVES NUM...
[ VISUELS DISPONIBLES ]    Ces visuels sont disponibles en 300dpi sur demande : soleil@wanadoo.fr                         ...
[ CONTACTS ]    SUD    Stéphanie Olive – Responsable de la communication    @ : solive@sudarchitectes.com - T : 04 78 64 0...
Spi west 04 02 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Spi west 04 02 2013

285

Published on

Du nouveau au nord du Quartier de l’Industrie, à Lyon Vaise : LE SPI WEST
Démonstrateur d’une nouvelle génération d’immobilier d’entreprise, SPI WEST affirme l’ambition architecturale et la haute
performance énergétique recherchées pour l’aménagement de ce nouveau Quartier de l’Industrie, à Lyon.
Au coeur du pôle numérique de Lyon Vaise, SPI WEST accueille le Cluster Edit, la pépinière Rives Numériques, l’Espace Numérique Entreprises et propose une offre immobilière particulièrement attractive pour les entreprises innovantes du secteur logiciel et numérique.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
285
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Spi west 04 02 2013

  1. 1. LE SPI WEST DU NOUVEAU AU NORD DUQuartier de l’Industrie DOSSIER DE PRESSE Février 2013
  2. 2. [ SOMMAIRE ] SPI WEST, CONCENTRÉ D’ÉNERGIES POSITIVES Du nouveau au Nord du Quartier de l’Industrie 2 Une réalisation née de l’intelligence collective 3 Réalisation architecturale : le défi de l’éco-conception 7 Une conception énergétique exemplaire 11 L’équipe technique en charge de la réalisation 13 SPI WEST : IMAGINÉ ENSEMBLE 14 RENFORCER LE PÔLE NUMÉRIQUE ET D’INNOVATION DE VAISE 15 VISUELS DISPONIBLES 16 CONTACTS 17
  3. 3. [ SPI WEST, CONCENTRÉ D’ÉNERGIES POSITIVES ] SPI WEST a pris place dans le 9ème arrondissement de Lyon, à Vaise. L’opération a été livrée et est occupée depuis avril 2012. Cet ensemble immobilier tertiaire de 6 291 m² SHON de bureaux et d’activités, inscrit dans l’aménagement du Quartier de l’Industrie et du développement du pôle numérique de Lyon Vaise. SPI WEST est situé à 15 min à pied du pôle multimodal de Vaise (métro, tramway, bus, station vélov’ ) et bénéficie d’un environnement de grande qualité, dans le cadre requalifié des Berges de Saône. SPI WEST a été développé par ICADE dans le cadre dun partenariat avec le Grand Lyon permettant de poursuivre la régénération urbaine du quartier de lIndustrie et de renforcer le pôle économique de Vaise par la mise en place du projet Rives Numériques, associant création dune pépinière et mise en place d’une offre immobilière dédiée en priorité aux entreprises du secteur du numérique. Ce partenariat est entré en résonance avec la volonté de SUD - agence darchitecture- de regrouper ses partenaires au sein dun nouvel ensemble immobilier unique, permettant ainsi de concrétiser le projet SPI WEST. Démonstrateur d’une nouvelle génération d’immobilier d’entreprise, SPI WEST affirme l’ambition architecturale et la performance énergétique – il vise un objectif d’énergie 0 - recherchées pour le développement immobilier de ce quartier. ICADE, promoteur, maître d’ouvrage - SUD, architecte et maître d’œuvre - la CAISSE DES DÉPÔTS et A.SALMON, investisseurs – signent cette opération, sur un site du GRAND LYON aménagé par la SERL. SPI WEST a reçu la Pyramide d’Argent 2011 – Prix de linnovation dans le domaine tertiaire de le Fédération des Promoteurs Immobiliers de Lyon. CHIFFRES CLÉS : Surface SHON : 6 291 m2 dont bureaux : 5 701 m2 Coût total des travaux : 9 300 000 € HT dont commerces en rez-de-chaussée : 590 m2 dont 770 000 € HT de panneaux photovoltaïques Nombre de places de stationnement : 102 places Durée du chantier : 14 mois -1-
  4. 4. 1- DU NOUVEAU AU NORD DU QUARTIER DE L’INDUSTRIE SPI WEST s’inscrit dans la vaste opération de renouvellement urbain du Quartier de l’Industrie, qui s’étend sur 25 hectares entre Vaise et Saint-Rambert. Cet ancien quartier industriel a longtemps joué un rôle économique majeur dans la métropole lyonnaise. Des entreprises telles que Rivoire et Carret ou encore les Chais Beaucairois avaient choisi ce site des bords de Saône pour développer leurs activités avant d’entrer en déclin depuis les chocs pétroliers des années 70. Sur l’initiative du Grand Lyon et de son maître d’ouvrage délégué la SERL, il reprend vie avec le développement d’un nouveau quartier en bord de Saône ; un renouvellement permis et accéléré par la mise en service du Boulevard Périphérique Nord de Lyon qui a désenclavé Vaise vis-à-vis du reste de l’agglomération. Développer l’accueil d’activités économiques tout en préservant et confortant les deux secteurs d’habitat existants ; réorganiser la circulation du quartier ; développer un front bâti en bord de Saône pour assurer une transition urbaine hamonieuse entre Vaise et Saint Rambert ; réaliser des espaces et des équipements publics de qualité ; sont les principaux objectifs qui guident cette opération urbaine. La réalisation de la ZAC Sud - 10,5 ha correspondant à 77 500 m2 de SHON dont 68 300 m2 dédiés aux activités tertiaires et commerces, et 9 200 m2 dédiés aux logements - entamée en 2000, est en cours d’achèvement. Reconnu comme le pôle numérique et logiciel du Grand Lyon, porté par les leaders du secteur (CEGID, Electronic Arts, Logica-Unilog, SQLI, Orange…) le quartier confirme son attractivité avec l’implantation d’entreprises de premier plan (Publicis, Euro RSCG, Altran, Akka Technologies, KPMG, Fidal, Orial, Groupama, Apicil, April...). Mais c’est aussi un vrai « quartier de vie » qui est né, avec l’implantation de nouveaux logements, d’un multiplexe Pathé, des Brasseries, le parc des Saules, un jardin de 7 800 m2. Il accueille aujourd’hui 7500 emplois pour 250 établissements et a enregistré en 12 ans la livraison de plus de 120 000 m2 d’immobiliers économiques (loisirs, tertiaire, commerces). Aujourd’hui, la seconde étape du projet est engagée dans le prolongement de la première ZAC, sur la rive droite de la Saône, en direction du Nord. Sur un site de 11,3 ha, reconquis sur des friches industrielles, un nouveau quartier en bordure de Saône apparaît, assurant une transition harmonieuse entre le tissu urbain dense de Vaise et le développement moins urbain de saint Rambert. La deuxième phase de l’aménagement du Quartier de l’Industrie est directement liée au projet Rives de Saône, qui lui donnera tout son sens. La construction de logements, d’un parc public, de commerces, d’équipements publics dont un groupe scolaire, des opérations d’ immobilier tertiaire ; une nouvelle organisation des déplacements et la reconquête des berges termineront l’un des quartiers les plus attractifs de l’agglomération. -2-
  5. 5. 2- SPI WEST, NÉ DE L’INTELLIGENCE COLLECTIVE ICADE est maître d’ouvrage du SPI WEST. Cette opération complexe, née des besoins du Grand Lyon pour soutenir le développement des activités numériques a rencontré la volonté affirmée des acteurs attachés au rayonnement de la métropole lyonnaise, et tout particulièrement de ce quartier de l’Industrie, à Vaise. Serge Grzybowski, PDG d’ICADE, revient sur la genèse de SPI WEST Maître d’ouvrage de SPI WEST, pouvez-vous nous expliquer comment est né et comment avez-vous managé ce projet ? S.G : Dans le cadre de l’opération majeure de renouvellement urbain du Quartier de l’Industrie, à Vaise, le Grand Lyon souhaitait doter le pôle numérique lyonnais d’une pépinière d’entreprises adaptée à l’accueil des projets et des talents de l’industrie du logiciel et du numérique ; un besoin pour lequel il convenait d’imaginer une réalisation immobilière attractive, à même de développer un potentiel immobilier tertiaire performant dans ce nouveau quartier. ICADE a mené à bien de nombreuses opérations complexes sur le territoire du Grand Lyon : le pôle image PIXEL à Villeurbanne, le pôle biotechnologie BIOPARC à Lyon 8ème, la SUCRIERE à la Confluence… Concrètement, comment avez-vous monté l’opération SPI WEST ? S.G : Notre capacité à définir un concept ambitieux, puis à identifier les bons partenaires et enfin notre expérience dans le management de projet pour mener à bien le financement et la réalisation ont fait la différence. Sur le premier point, nous avons fait de l’exigence énergétique la priorité assignée à ce bâtiment. Nous avons ensuite rapidement sollicité SUD architectes. L’agence est impliquée depuis très longtemps sur ce quartier de Vaise, où elle a développé de nombreux projets remarqués. Attachée au redéploiement du quartier de l’Industrie, SUD souhaitait également y établir son siège social, dans un bâtiment à la hauteur de ses ambitions. ICADE a ensuite identifié, mobilisé et réuni les investisseurs capables de porter ce projet . SPI WEST répond à un besoin d’équipement d’intérêt général, avec l’accueil de la pépinière ; l’opération s’inscrit dans un contexte de rénovation urbaine, le quartier de l’Industrie et plus largement les Berges de Saône représentant des enjeux majeurs pour le rayonnement de la métropole ; et enfin, la performance énergétique exemplaire recherchée pour ce bâtiment doit guider les choix de construction pour l’avenir. C’est sur ces trois conditions que la CAISSE DES DÉPÔTS, partenaire investisseur privilégié d’ICADE, a accepté de soutenir financièrement cette opération, associée à une SCI d’investisseurs privés dont le Groupe SUD et A.SALMON. Ensuite, l’expertise d’ICADE sur le management d’une telle opération, la volonté affirmée des partenaires et la synergie au service d’un projet exemplaire que nous avons su créer ont permis de surmonter les obstacles et difficultés inhérentes à ce type d’opération. Je salue enfin, la qualité d’écoute et de dialogue du Grand Lyon et de ses services avec lesquels, dès l’origine du projet et malgré toutes les difficultés rencontrées, nous nous étions fixés comme objectif commun : la réussite du projet. -3-
  6. 6. La performance énergétique recherchée pour SPI WEST est l’un des atouts majeurs du projet, puisqu’il est aujourd’hui le premier bâtiment à objectif 0 carbone sur le territoire du Grand Lyon. ICADE est-elle pionnière en la matière ? S.G : ICADE a fait du développement durable une priorité stratégique et a engagé, dès 2008, une politique très volontariste sur ces sujets. L’importance de notre action dans le secteur immobilier et notre triple emprise de société foncière, de promoteur-aménageur et de société de services nous donnent une forte responsabilité en la matière. 12 engagements très clairs ont été promulgués et une direction dédiée a été créée pour veiller à leur effective mise en œuvre. Dès 2010, le baromètre sur l’écoperformance des bâtiments du cabinet Novethic, agence de notation extra- financière, a classé Icade en première position parmi les promoteurs et en troisième position des foncières. Président de France GBC depuis 2010, association dont l’objet est d’animer au plan national, une dynamique fédérant le Public et le Privé, au service du développement de la construction et de l’aménagement durables, mais également de porter la position française à l’international, et de contribuer au renforcement de l’offre des entreprises françaises, je suis personnellement très impliqué sur ces questions. SPI WEST a été livré dans les délais en été 2012. Sa réalisation n’a pas présenté de difficultés ? S.G : Certaines, si. Un sous-sol difficile, les exigences archéologiques, aléas de notre métier, mais surtout la modification du contexte légal sur la production et le rachat d’énergie en cours d’opération ont été de vrais écueils que nous avons su surmonter. ICADE a d’autres projets de ce type sur le territoire du Grand Lyon ? S.G : Avec la réalisation de SPI WEST, ICADE affirme une nouvelle fois son implication auprès de la collectivité, et sera toujours un partenaire pour accompagner le schéma d’accueil des entreprises et le développement de nouveaux quartiers sur les secteurs géographiques fléchés par le Grand Lyon. SPI WEST est une nouvelle référence, qui illustre bien notre action : donner vie à la ville en conjuguant notre conscience de l’intérêt général avec l’exigence de la performance. -4-
  7. 7. Claude Blanchet, Directeur régional de la Caisse des Dépôts, investisseur, expose les enjeux stratégiques de SPI WEST La CAISSE DES DÉPÔTS est l’un des investisseurs de SPI WEST. Cette opération immobilière est particulièrement innovante sur l’aspect énergétique. Est-ce cette ambition que vous avez souhaitez accompagner ? C.B : La CAISSE DES DÉPÔTS qui attache une grande importance à la durabilité des projets qu’elle accom- pagne a tenu à ce que ce bâtiment soit exemplaire en matière de consommation d’énergie. Premier immeuble tertiaire à énergie zéro sur l’agglomération lyonnaise, le SPI WEST allie les technologies les plus avancées au service d’une architecture créatrice et ambitieuse. Aux côtés de la Ville de Lyon et sa communauté urbaine, la CAISSE DES DÉPÔTS est engagée dans le Plan Climat, sur la Ville de Demain du Programme d’Investissements d’Avenir dans l’objectif de construire un avenir durable pour l’agglomération. La forte présence de la CAISSE DES DÉPÔTS dans les métiers de l’immobilier et de la ville explique son engagement en faveur du développement durable dans ces secteurs. Concrètement, notre engagement se traduit par des actions en direction des écoquartiers, du logement, des transports, des universités et des hôpitaux et bien sûr sur les logements sociaux. Mais notre intervention sur ce projet est multiple : reconquête urbaine, accompagnement des politiques publiques et soutien au développement économique. Redonner vie à un quartier ou à un territoire nécessite d’agir sur plusieurs leviers : renouvellement urbain, diversité de l’habitat, immobilier d’activités, équipement sanitaire et social, commerce, environnement, équipement numérique. La CAISSE DES DÉPÔTS se mobilise aux côtés des collectivités pour le développement économique. L’économie numérique est-elle pour vous un axe d’action stratégique ? C.B : Le développement économique des territoires est également un domaine primordial pour la CAISSE DES DÉPÔTS. En Rhône-Alpes nous avons, grâce à la plateforme d’orientation financière lancée à l’initiative des équipes de la Direction régionale Rhône-Alpes, aidé pas moins de 444 entreprises pour un financement de 718 millions dont 266 millions par le biais du Fonds Stratégique d’Investissement. La CAISSE DES DÉPÔTS accompagne depuis 10 ans les collectivités territoriales dans le développement numérique des territoires. Elle investit dans les infrastructures de réseau à haut débit : aujourd’hui, elle est présente dans 32 réseaux d’initiative publique en France dont, pour Rhône-Alpes, ceux de la Loire, de l’Ardèche et de la Drôme, et elle soutient le développement de l’écosystème numérique/services et usages, filière numérique. -5-
  8. 8. Par ailleurs, au travers du Programme d’Investissements d’Avenir, CAISSE DES DÉPÔTS consacre 3,6 Md€ au développement de l’économie numérique à travers un fonds dédié, le Fonds national pour la Société Numérique (FSN). 2 Md€ sont notamment consacrés au développement des réseaux à très haut débit : • Des prêts sont mis à disposition des exploitants de réseaux à très haut débit en dehors des zones très denses ; • Des subventions sont octroyées pour soutenir les projets des collectivités territoriales s’inscrivant en complémentarité des déploiements d’initiative privée. 1,6 Md€ est destiné à accompagner les entreprises développant de nouveaux usages, services et contenus numériques. Le projet « Rives Numériques » s’inscrit dans la ligne droite de nos actions et de nos axes stratégiques. La localisation géographique du pôle numérique de Lyon dans ce quartier a permis de renforcer les synergies entre les entreprises de ce secteur, de renforcer la filière et d’assurer la visibilité de Lyon dans le domaine du numérique. L’implantation dans le SPI WEST de la pépinière d’entreprise gérée par le Cluster Edit, dédiée au numérique, permettra l’éclosion de nouvelles forces créatrices d’emplois. Vous accompagnez actuellement des opérations majeures d’équipements tertiaires sur le territoire du Grand Lyon. Quelles sont les principales et quelles sont vos priorités pour les prochaines années ? C.B : Le quartier de l’industrie de Vaise a été sévèrement frappé par l’abandon des filières industrielles au début des années 80. Grâce à l’action de la communauté urbaine et de la Ville de Lyon, ce quartier a fait l’objet d’un vaste programme de renouvellement urbain. En tant qu’investisseur d’intérêt général la CAISSE DES DÉPÔTS accompagne les restructurations de friches urbaines et le raffermissement du tissu économique de l’agglomération sur des quartiers tels que La Confluence, Gerland mais aussi Oullins, Vénissieux, Vaulx-en-Velin et enfin sur les pôles de compétitivités. Nous sommes également présents sur le quartier de La Duchère tant en financeur direct du renouvellement urbain du quartier que dans le cadre de la SEM PATRIMONIALE en portage du nouveau centre commercial. La CAISSE DES DÉPÔTS est aux côtés des élus qui entendent construire le Grand Lyon de demain dans une perspective résolument dynamique, ambitieuse et novatrice. -6-
  9. 9. 3. RÉALISATION ARCHITECTURALE LE DÉFI DE L’ÉCO CONCEPTION SPI WEST prend place sur le Quartier de l’Industrie où il en marque la pointe Nord. Ses deux volumes de formes différentes, articulés par un élément de verre autour d’un parvis, ses hauteurs dégressives en allant vers le fleuve, la recherche de transparence, lui confèrent une parfaite insertion dans son environnement et un caractère très contemporain. SPI WEST signe clairement son ambition énergétique en se dotant d’une centrale photovoltaique constituée de panneaux en façade faisant fonction de brise-soleil et de panneaux en toiture. Le bâtiment développe 6 291 m² SHON de bureaux et d’activité, 70 m² de terrasses et 102 places de stationnement. Des locaux commerciaux et un restaurant sont implantés en rez-de-chaussée, le long de la rue, afin de faire participer le bâtiment à la vie du quartier. Le parvis dégagé articule les différentes entrées et donne de l’ampleur à l’espace public. Pour aller plus loin... L’architecture extérieure de l’immeuble L’implantation du bâti sur le terrain a pris en compte des critères structurants pour la composition du projet et son insertion dans son cadre environnemental : Il conserve un principe de percées visuelles Ouest-Est depuis la colline en direction de la Saône, tout en constituant un front bâti qui accompagne l’infléchissement de la rue Joannès Carret vers le quai. Ses hauteurs dégressives en allant vers la Saône accompagnent le relief naturel. L’altitude des toits s’aligne avec celui des logements mitoyens existants. Les deux volumes principaux du bâtiment, en R+4 et R+3 sont reliés par un élément vitré. Le volume R+4, orthogonal et rigoureux, longe le tracé de la voie SNCF sur l’arrière du terrain. Le volume R+3 sur le devant, suit l’alignement de la rue. Il contraste par son plan triangulaire, sa forme souple dans le dessin de la façade et le traitement de la toiture. Sa forme particulière répond au bâtiment triangulaire de la Villa Créatis qui lui fait face. L’articulation des deux volumes permet de prendre possession de ce terrain de forme polygonale irrégulière. Elle dégage côté rue un parvis qui met en valeur les deux entrées principales du projet, toutes deux marquées par un retrait vitré vertical sur toute la hauteur de la construction. Ces transparences sur les parties communes des paliers d’étages autant que sur les ascenseurs vitrés, permettent une lisibilité de la vie intérieure du bâtiment et du mouvement des personnes, autant qu’elles agrémentent ces lieux de passage par la lumière naturelle, les vues sur l’extérieur et les espaces de rencontres qu’elles suscitent. L’adossement au talus de la voie ferrée a conduit à disposer les parkings enterrés sur deux niveaux au rez-de-chaussée et R-1. Cette adaptation au relief naturel du site évite par ailleurs d’atteindre le niveau de nappe de la Saône. Aucun parking n’est situé en surface, de manière à libérer l’espace de tout véhicule en stationnement. Côté rue, les locaux du rez-de-chaussée, destinés à de l’activité et de la restauration, animent les façades et le parvis avec la mise à disposition d’une terrasse aménagée. Plusieurs terrasses et balcons ont été disposés pour permettre aux utilisateurs de profiter de l’extérieur sans avoir à sortir du bâtiment, particulièrement à la pointe nord d’où l’on peut au mieux profiter de la vue sur la Saône. Au dernier niveau, attenante à l’espace destiné à une cafétéria interne, une grande terrasse est aménagée et en partie protégée par les brise-soleil constitués par les panneaux photovoltaïques. -7-
  10. 10. Les matériaux apparents Les matériaux apparents ont été sélectionnés pour leur pérennité et un entretien minimisé : - Parement de façade en terre cuite – teinte claire - Menuiserie aluminium laqué gris anthracite - Garde-corps acier galvanisé laqué - Toiture zinc prépatiné à joints debout. - Panneaux photovoltaïques couvrant le toit -terrasse - Brise-soleil : panneaux photovoltaïques bi-verre sur ossature métallique. - Lames aluminium pour les terrasses - Consoles métalliques acier laqué + caillebotis d’accès techniques - Parement en panneaux de béton préfabriqué agrafé (soubassement rez-de-chaussée) - Réutilisation des pierres dorées récupérées de la démolition des murs existants pour réaliser les murets en rez-de-chaussée Les aménagements de l’espace de travail La disposition des plateaux de bureaux distribués par deux montées verticales a été conçue pour offrir une grande souplesse d’utilisation et d’occupation suivant les demandes des sociétés susceptibles de s’y installer. Les plateaux proposés à partir d’une surface de 150 m² peuvent être regroupés horizontalement et vertica- lement pour offrir des surfaces conséquentes. Cette souplesse est une garantie d’une bonne adaptabilité dans le temps, et donc de pérennité de son fonctionnement pour l’investisseur. Le taux d’occupation pris en compte est d’une personne pour 12m² de surface locative, permettant ainsi de couvrir la plupart des demandes exprimées par les futurs occupants. L’aménagement des plateaux, basé sur la trame modulaire de 1,35 m de large, permet une réelle souplesse de cloisonnement sans avoir à intervenir sur les installations d’éclairage et de chauffage incluses dans les faux plafonds. Trois locaux en rez-de-chaussée sont orientés sur la rue Joannès Carret avec de grandes vitrines. Leur positionnement sur cet axe très fréquenté permet d’y installer des surfaces commerciales et de la restauration. Des possibilités de terrasses extérieures, de zone de livraison, de réserves en sous-sol, d’installation d’enseignes leur donnent de réels atouts pour la commercialisation. Cette affectation pour les locaux en rez-de-chaussée sur rue est plus vivante que des surfaces tertiaires et participera à l’animation de la rue de ce quartier en pleine évolution. -8-
  11. 11. Bertrand de Lagarde, PDG de SUD, nous en dit plus sur la réalisation de SPI WEST L’histoire de SUD est intimement liée au Quartier de l’Industrie à Vaise. Quelles sont vos principales réalisations sur ce quartier ? BDL : En 1990, SUD a fait partie des premières entreprises à s’installer dans le Quartier de l’Industrie qui était encore une friche industrielle un peu à l’abandon - 10 ans avant que le programme de requalification ne démarre. Pour des architectes, les lieux en devenir sont attractifs et source d’inspiration, c’est pourquoi SUD a choisi de s’installer d’abord au Sud du quartier puis aujourd’hui au Nord. La première référence de SUD dans ce quartier a été Infogrames, un projet audacieux possible dans cet environnement. Puis se sont succédés des programmes neufs et de réhabilitation comme le Pathé Vaise, City Saône, les Docks 1 et 2, Quai Ouest, le Spi West et plus largement dans le 9ème, le programme Greenopolis. Comment est né le projet du SPI WEST ? BDL : Le programme a été conçu en 2007 et livré en 2012. Il est né de plusieurs volontés. Pour SUD, accompagner sa stratégie de développement en ayant un siège social à hautes performances environnementales, sur un terrain complexe, dans un quartier en mutation et avec la volonté de créer sur ce site, une référence d’exigence. Pour le Grand Lyon, poursuivre la thématique « quartier innovant » en développant le programme Rives Numériques associant création dune pépinière et dimmobilier dédié aux jeunes pousses et entreprises du secteur du numérique, en lien notamment avec le Cluster Edit, dédié au secteur du logiciel professionnel. ICADE et la CAISSE DES DÉPÔTS ont été sollicités pour le montage et le financement de l’opération. Le point commun à tous les partenaires : concevoir et porter un projet innovant, original qui correspondait aux objectifs de chacun. Management du projet et intelligence collective vu du côté architecte/utilisateur/investisseur. En quoi ce projet est-il différent des autres ? BDL : Le SPI WEST est représentatif des projets immobiliers et architecturaux d’aujourd’hui, notamment par sa complexité. Complexité d’enjeux, de technique, de montage. La force de l’équipe a été d’additionner les compétences et les volontés pour arriver à faire émerger ce projet. Aujourd’hui les projets sont de plus en plus complexes et atypiques (exigences et problématiques multiples) pour des besoins de plus en plus originaux. La qualité de l’équipe pluridisciplinaire est essentielle. SUD est le concepteur de cet ensemble. Une architecture audacieuse, un démonstrateur des bâtiments du futur d’un point de vue énergétique. Quels ont été les principaux défis à relever sur ce projet ? BDL : Nous essayons de donner du sens à nos réalisations en tenant compte de l’histoire du quartier et de l’activité des futurs utilisateurs. Le SPI WEST héberge d’un côté des architectes et de l’autre des ingénieurs. Son nom vient de la forme de la façade en panneaux photovoltaïques ronde comme un spi qui évoque la créativité et de l’autre une forme plus alignée qui rappelle la solidité des ingénieurs. D’autre part, il est important pour nous que l’architecture reflète et exprime la technicité qui la compose. En dehors de la complexité globale de ce projet, l’un des défis a été celui de l’éco-conception. De faire du SPI WEST un bâtiment intelligent, innovant et économe. Défi relevé puisque SPI WEST a été Pyramide d’Argent 2011 (prix de l’innovation de la fédération des promoteurs de Lyon). -9-
  12. 12. Le siège de SUD est dorénavant implanté au sein de SPI WEST. Une façon pour vous de marquer fortement votre mobilisation sur le devenir de ce nouveau quartier ? BDL : En dix ans, SUD est passé du Sud au Nord du Quartier de l’Industrie toujours animé par la stimulation offerte par les quartiers en devenir. En plus d’y avoir eu ses sièges sociaux, SUD a marqué son empreinte dans le quartier avec une dizaine de références (tertiaire, loisirs, logements…). Le SPI WEST répond également à une stratégie de développement qui vise à asseoir le positionnement de SUD, proposer une offre globale et atteindre des objectifs nationaux et internationaux. Que ce soit en France, en Pologne, en Russie ou encore en Afrique ou au Moyen Orient, SUD souhaite poursuivre son développement dans cet esprit qui l’a toujours animé, apporter en France et à l’international son goût du risque et des projets complexes, son expérience du renouvellement de centre urbains, de création de lieux de vie dans des villes, des quartiers à l’abandon ou en devenir. - 10 -
  13. 13. 4. UNE CONCEPTION ÉNERGÉTIQUE EXEMPLAIRE SPI WEST a fait l’objet d’une conception bioclimatique poussée, visant un objectif de consommation 0. L’orientation et la volumétrie de l’édifice, le traitement des façades confèrent à SPI WEST une per- formance exemplaire. L’immeuble vise l’équilibre de ses consommations énergétiques par une production propre via une centrale photovoltaïque. Constituée de près de 800 m2 de panneaux solaires - en toiture, où ils servent également de couverture et de protection, et en façades, où les panneaux sont traités en brise-soleil photovoltaïques verriers – la centrale produira l’équivalent des besoins énergétiques de l’immeuble, très inférieurs (27kWh/m2) au niveau de référence du label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Le bâtiment a été défini pour être au niveau de performance énergétique Effinergie RT 2005 (sans demande officielle de label). Les caractéristiques techniques de SPI WEST Une conception architecturale qui réduit la demande énergétique - Optimisation de l’isolation - Une façade rapporté à ossature bois - Des dalles béton pour le plancher haut et le plancher bas, sur parking - Des fenêtres aluminium ouvrant à l’italienne à menuiserie métallique et à rupture de pont thermique de type vitrage double - Des murs rideau (halls) en menuiserie métallique, à rupture de pont thermique de type vitrage double Un traitement de l’ensemble des ponts thermiques - Des protections solaires adaptées : brise soleil composés de panneaux photovoltaïques ; écran par lames brise soleil ; casquette - Par la limitation des surfaces vitrées, qui constituent environ 25% des surfaces de parois extérieures Le choix judicieux des systèmes énergétiques Les ressources disponibles sur site et la performance énergétique des équipements, sont privilégiées tout en optimisant le coût d’investissement et d’exploitation, ainsi que l’entretien et la maintenance. - Chaud / Froid / Ventilation : Production par pompe à chaleur réversible du type air /eau - Unités terminales : ventilo-convecteurs « 2tubes/2fils » basse consommation, ventilation mécanique double flux avec récupération de chaleur sur l’air extrait, de type échangeur à roue (rendement supérieur à 75%). Une gestion optimisée de l’éclairage - Place importante donnée à l’éclairage naturel - Mises en place de systèmes économes tels que : diminution des épaisseurs des bâtiments de façon, brise-soleil en façades sud, est, ouest laissant pénétrer la lumière naturelle tout en limitant les apports solaires, gestion ou programmation via la GTB de l’éclairage en fonction de l’utilisation et de l’occupation, choix d’appareils à sources basse consommation et haut rendement (T5) , commande de l’éclairage des locaux à occupation temporaire (circulations, sanitaires..) par détecteurs de présence, éclairage gradable (avec modulation premier jour / second jour ), asservi à des sondes de luminosité. - 11 -
  14. 14. Gestion optimisée de l’eau La consommation d’eau est réduite grâce à des appareils sanitaires performants équipés de dispositifs réducteurs de consommation tels que réducteurs de pression en amont installation, limiteurs de débits sur les robinets, chasse- d’eau à double débit. La production d’ECS pour les locaux sanitaires est assurée par des chauffe-eau électriques semi-instanta- nés, au plus proche des points de puisage pour limiter les pertes. Une gestion technique centralisée Elle va permettre de réduire les coûts de fonctionnement, faciliter l’entretien et la maintenance des installations, centraliser les défauts, optimiser la production d’énergie - Gestion de la production de chauffage / climatisation et du système de ventilation - Gestion des circuits d’éclairage communs fonctionnels et de mise en valeur architecturale en fonction des horaires d’occupation - Gestion de toutes les alarmes techniques (ascenseurs, alarme incendie, défauts électriques etc.…) - Gestion des émetteurs de chauffage, ventilation, climatisation, et des éclairages. La production d’énergie renouvelable SPI WEST est équipé pour produire de l’énergie électrique par panneaux photovoltaïques équipés de cellules solaires en Silicium Monocristallin à haut rendement. Sa capacité correspond à la consommation énergétique totale du bâtiment, soit : 138 000 KWH. L’installation de cet équipement est décomposé en 2 tranches. La première tranche, installée à la production, couvrira 71 % des consommations énergétiques liées au chauffage/ climatisation / ventilation et éclairage. -12 -
  15. 15. 5. L’ÉQUIPE TECHNIQUE EN CHARGE DE LA RÉALISATION MAITRE D’OUVRAGE : ICADE MAITRISE D’ŒUVRE : SUD GROUPE ARCHITECTES : SUD ARCHITECTES BUREAUX D’ETUDES AMO HQE EXNDO CCV AUBERGER FAVRE Electricité ITEE Fluides Economiste TROMPILLE Structure MARTIN Façades ARCORA Acoustique GENIE ACOUSTIQUE Espaces Verts GREEN CONCEPT Contrôle SOCOTEC LES ENTREPRISES Macro Lot n°01 Fondations / Gros Œuvre / Couverture - LEON GROSSE Macro Lot n°02 Façades - LEON GROSSE Macro Lot n°03 Second Œuvre - LEON GROSSE Macro Lot n°04 Electricité - EGA Macro Lot n°05 Chauffage / Climatisation / Ventilation - PATRICOLA Macro Lot n°06 Ascenseurs - SCHINDLER Macro Lot n°07 Photovoltaïques – TENESOL - 13 -
  16. 16. [ LE SPI WEST : IMAGINÉ ENSEMBLE ] SUD Active en France et à l’international, SUD est une agence d’architecture. Multi-experte, elle réunit des architectes, des ingénieurs et des designers d’intérieur. SUD couvre tous les sujets de la ville contemporaine : urbanisme, logement, tertiaire, industrie, santé, éducation, commerce, loisirs, design… Créée en 1981, son siège social est à Lyon. L’agence a deux filiales internationales - Varsovie (Pologne) et Kiev (Ukraine) - et ouvrira son implantation à Paris en 2013. Elle emploie 135 collaborateurs, dont 25 personnes en Pologne. ICADE ICADE est une société immobilière cotée, filiale de la CAISSE DES DÉPÔTS : investisseur, promoteur et prestataire de services dans l’immobilier privé et public. La maîtrise de ses différents métiers permet à ICADE d’apporter des solutions globales, durables, innovantes et adaptées aux besoins de ses clients. En 2011, Icade a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1 492 millions d’euros et un cash-flow net courant de 223 millions d’euros. Au 30 juin 2012, l’actif net réévalué triple net EPRA atteint 4 189 millions d’euros soit 80,8 euros par action. CAISSE DES DEPOTS Fort de son ancrage territorial, la CAISSE DES DÉPÔTS mobilise ses savoir-faire, son expertise et sa capacité d’innovation pour accompagner l’ensemble des acteurs locaux et répondre, à leurs côtés, aux défis des territoires. Logement et politique de la Ville, développement durable et énergies renouvelables, immobilier, développement économique, universités, la CAISSE DES DÉPÔTS dans le Rhône est un partenaire de long terme, un investisseur pionnier auprès des collectivités et des acteurs de la Ville. A.SALMON A.Salmon est un groupe familial depuis plus de deux siècles. A vocation entrepreneuriale, le groupe accompagne des PME performantes dans leur domaine en vue de construire des synergies d’actions et de talents. Mobilisé par l’ambition architecturale et environnementale de SPI WEST, A.Salmon est investisseur de l’opération et a choisi ce bâtiment pour localiser ses activités d’ingénierie. - 14 -
  17. 17. [ Renforcer le pôle numérique et d’innovation de Vaise ] AU COEUR DU POLE NUMERIQUE DE VAISE, LA PEPINIERE RIVES NUMERIQUES ET ENE CHOISISSENT SPI WEST. Dans le Quartier de l’industrie, le Pôle Numérique accueille 
les acteurs majeurs dans les technologies de l’information, 
de la communication et des loisirs numériques. Initié par le Grand Lyon, le programme Rives Numériques a permis, à travers l’opération immobilière portée par ICADE, de créer la pépinière du même nom. Cette pépinière est cofinancée par le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes. Son exploitation a été confiée au cluster EDIT. Accueillie au sein de Spi West, la pépinière Rives numériques propose une solution d’hébergement facile d’accès aux entrepreneurs, aux porteurs de projets et jeunes sociétés de la filière afin de faciliter leur intégration dans le tissu économique local. Elle offre un cadre particulièrement propice au développement des entreprises et des projets innovants de la filière. Rives Numériques, c’est : - Une pépinière de 800 m² dédiée aux jeunes pousses du numérique - 18 bureaux de 14 à 40 m² - 104 m² d’espaces mutualisés - 48 m² d’espaces de convivialité - Un catalyseur de l’innovation et de l’émergence des talents de l’industrie numérique - Une offre immobilière de 1 400 m² ciblée pour accueillir en priorité des entreprises innovantes du secteur numérique, dont l’Espace Numérique Entreprises qui s’est installée sur site en 2012. Le Cluster Edit La filière «Logiciels et services» est une filière majeure sur le territoire rhônalpin, et constitue un élément fort de la productivité des autres secteurs industriels. En Rhône-Alpes, cette filière s’appuie sur un important réseau de laboratoires, d’écoles et d’associations de professionnels. Le ClusterEDIT rassemble ces différents acteurs, autour d’attentes communes, pour favoriser l’émergence d’outils collaboratifs et développer la compétitivité des entreprises. Cet enjeu est d’autant plus important qu’en Rhône-Alpes, 80% des acteurs du logiciel sont des PME de moins de 10 salariés. En Rhône-Alpes, la filière Logiciels et services représente 1000 établissements, 
33 000 emplois, 
2 000 chercheurs,
50 laboratoires de Recherche
et 8 universités. ENE : Espace Numérique Entreprises L’Espace Numérique Entreprise est une association créée en 2003 par le Grand Lyon, la CCI de Lyon, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône, la CGPME du Rhône et le MEDEF Lyon-Rhône dans le cadre de la démarche Grand Lyon L’Esprit d’Entreprise. L’ENE est une structure de développement économique dont la mission est d’aider les PME et les TPE à comprendre, intégrer et mieux utiliser les technologies de l’information (informatique, internet, télécom). L’ENE est co-financé par l’Etat, le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes. - 15 -
  18. 18. [ VISUELS DISPONIBLES ] Ces visuels sont disponibles en 300dpi sur demande : soleil@wanadoo.fr - 16 -
  19. 19. [ CONTACTS ] SUD Stéphanie Olive – Responsable de la communication @ : solive@sudarchitectes.com - T : 04 78 64 07 07 ICADE Marianne de Battisti – Membre du comité exécutif, en charge des grands comptes, des relations institutionnelles et de la communication. – @ : marianne.de.battisti@icade.fr - T : 01 41 57 70 31 CAISSE DES DEPOTS Claude Blanchet, Directeur régional Rhône-Alpes @ : claude.blanchet@caissedesdepots.fr - T: 04 72 11 49 94 RIVES NUMÉRIQUES Eric ECHAMPARD – Chargé de mission @ : eric.echampard@cluster-edit.org - T : 04 81 76 14 61 ENE Lionel Poinsot - Directeur @ : lionel.poinsot@ene.fr - T : 04 37 64 46 19 CONTACT PRESSE Sylvie Perret @ : soleil@wanadoo.fr – T : 06 80 61 09 25 - 17 -

×