Your SlideShare is downloading. ×
Cours à distance: Rhétorique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cours à distance: Rhétorique

879

Published on

Description d'un cours numérique en rhétorique.

Description d'un cours numérique en rhétorique.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
879
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. République tunisienne Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université virtuelle de Tunis *-*-* Institut Supérieur de l’éducation et de la formation continue *-*-* Mastère en nouvelles technologies éducativesPrésenté par: Slim Kacem *-*-* Encadré par: Dr. KamelBouraoui 1
  • 2. 2
  • 3. 3
  • 4. Titre:Cours de rhétorique arabePublic cible : Etudiants inscrits en licence d’Arabe Enseignants Toute personne désirant améliorer ses connaissances en rhétorique arabeObjectifs: Être capable de reconnaitre les différentes figures de style lors de l’étude d’un textes. Cerner l’apport de la rhétorique dans le renforcement de l’efficacité d’une action decommunication.Pré-requis : Être capable de lire et de comprendre des textes littéraire écrits en Arabe. Être un utilisateur des TIC. 4
  • 5. 5
  • 6.  Hégémonie sur Internet de contenus en provenance des pays du golfe:  Numérisation de livres anciens (format PDF)  Publication de cours audio donnés par des cheikhs dans la tradition des «halakat».  Quantité impressionnante de règles avec des discordances assez fréquentes.  Prolifération du copier-coller (dans les forums...) Absence d’un support numérique destiné à l’enseignement/apprentissage de la matière «rhétorique». Grand déficit en matière d’appréciation de cette matière chez les étudiants (et les enseignants aussi…). 6
  • 7. Résultat d’un sondage d’opinion mené chez un groupe d’étudiantsen licence d’Arabe (20). À la question: «Qu’est-ce qui vous déplaîtdans le cours de la rhétorique?», les réponses se répartissaient commesuit: 2% 7% Compliqué/Trops de 18% règles Pas dintérêt/inutile 41% Exemples indigestes 32% Manque de ressources de qualité Autres reproches 7
  • 8. Besoins Repenser le cours de Rhétorique Revoir les aspects didactiques Rénover le corpus utilisé Innover dans la présentation Renforcer les interactions entre apprenants Simplification / Innovation / Motivation Réponse Apport des nouvelles technologies éducatives 8
  • 9. infrastructures Machines réseaux Plateformes spécifiques Moyens Outils de Équipements Ressourcescommunication « hi-tech » numérisées Changements Impact 9
  • 10. 10
  • 11. 11
  • 12. Connaître Comprendre Appliquer Analyser Évaluer Créer Connaître Définir, lister, mémoriser, nommer, ordonner, relier. Comprendre classifier, décrire, situer, reconnaître, reformuler, choisir. appliquer, choisir, interpréter, pratiquer, schématiser, utilis Appliquer er. analyser, estimer, comparer, distinguer, examiner, tester, c Analyser erner. Évaluer Assembler, formuler, gérer, préparer, proposer. Créer Argumenter, justifier, juger, sélectionner. 12
  • 13. 13
  • 14. RésumésModule Module Réseau Evaluations social Module Bibliothèque virtuelle 14
  • 15. • .2 .1 .2 .3 .4 • .1   • .2 .1   .3  .2    .4 • • • .1 •  •   15
  • 16.  Mise en situation& exemples de départ Analyses Conclusions Exemples de consolidation Évaluation instantanée Exercices interactifs Présentation de synthèse Évaluation des acquis Ressourcesd’approfondissement 16
  • 17. 17
  • 18. 18
  • 19. 19
  • 20. 20
  • 21. 21
  • 22.  L’enseignant exploite le cours en salle de classe et propose à ses apprenants:  D’auto-évaluer leurs pré-requis,  De découvrir les figures de style et de définir les règles les régissant,  De consolider leurs acquis,  D’approfondir leurs connaissances en consultant la bibliothèque virtuelle. 22
  • 23.  L’utilisateur dispose du cours entier:  En accès directe sur Internet,  Après téléchargement sur son ordinateur,  Sur un support numérique (flash disk, CD, DVD…). L’utilisateur navigue librement dans le site, consulte les modules, réalise des activités pédagogiques selon ses besoins. 23
  • 24.  L’utilisateur s’inscrit dans le groupe Facebook portant le nom du cours. Il utilise le mur du groupe et son espace «Discussion» pour:  Poser des questions,  Proposer des réponses,  Partager des ressources , (liens, articles, vidéos, etc.),  Participer à des discussion. 24
  • 25.  Le cours est intégré dans la plateforme Moodle. L’utilisateur bénéficie des fonctionnalités offertes par la plateforme:  Tutorat,  Outils de communication,  FAQ,  Tracking, etc. 25
  • 26.  Détails techniques d’intégration:  Créer un nouveau document sous Moodle.  Mettre l’éditeur de texte en mode HTM en cliquant sur l’icône indiquée par la flèche rouge.  Insérer le code en précisant l’adresse du site à intégrer 26
  • 27. 27
  • 28.  L’idée reçue affirmant que les disciplines littéraires ne sont pas adaptées à l’intégration des TIC n’est pas fondée. Les matières en relations avec l’enseignement de l’Arabe (langue, rhétorique, versification, littérature, civilis ation, traduction, etc.) offrent des possibilités encore non exploitées pour l’intégration des TIC. L’intégration des TIC peut être une formidable occasion pour moderniser l’enseignement de ces matières. 28
  • 29.  La production de contenus pédagogiques numériques est appelée à prendre en considération les changements radicaux que l’avènement du Web 2.0 a entrainé (rôle grandissant des communautés d’apprentissage, multiplication des contenus générés par les utilisateurs…) La vidéo, les simulations et les animations encore peu présentes sur nos plateformes d’enseignement/apprentissage à distance sont promises à une utilisation de plus en plus importante, vu les habitudes des jeunes en matière de «consommation» des médias. 29
  • 30. 30

×