• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Synthese Lift with Fing  2009
 

Synthese Lift with Fing 2009

on

  • 1,868 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,868
Views on SlideShare
1,863
Embed Views
5

Actions

Likes
1
Downloads
13
Comments
0

2 Embeds 5

http://www.lmodules.com 4
http://static.slidesharecdn.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Synthese Lift with Fing  2009 Synthese Lift with Fing 2009 Document Transcript

    • SynthĂšse Lift with Fing 18, 19 et 20 juin 2009 Marseille, Palais du Pharo
    • SOMMAIRE 1 Introduction 2 6 Les idĂ©es structurantes 7 Lift, un format original 8 11 Les comptes rendus des interventions par InternetActu.net 12 13 Audience de Lift with Fing 14 17 Les tĂ©moignages 18 19 Revue de presse ANNEXES 1/ Les intervenants 2/ Lift Experience 3/ Les ateliers et discussions 4/ Les partenaires 5/ Le programme complet
    • Lift with Fing, 1Ăšre Ă©dition de la confĂ©rence internationale Lift Ă  Marseille, a rĂ©ussi le pari ambitieux de rassembler, au Palais du Pharo, plus de 500 curieux et passionnĂ©s, innovateurs, chercheurs ou entrepreneurs. DĂ©diĂ©e au « Futur, faites-le vous-mĂȘme », cette rencontre inĂ©dite doit son succĂšs Ă  la mobilisation des participants venus du monde entier, Ă  la qualitĂ© des intervenants et Ă  l’implication des partenaires, en particulier des acteurs publics locaux. “Une confĂ©rence qui place l’homme et l’environnement au cƓur de toute rĂ©flexion“ Rassemblement de pionniers du monde entier, cette 1Ăšre rencontre française avait pour ambition de transformer le change- ment en opportunitĂ© et d’anticiper les idĂ©es ou les rĂ©alisations qui prĂ©figurent dĂ©jĂ  notre avenir. « Nous ne sommes pas des dĂ©fendeurs forcenĂ©s des technologies, mais nous souhaitons avant tout les inclure dans une approche plus globale et ainsi explorer la maniĂšre dont elles contribuent aux nouvelles dynamiques d’innovation ». prĂ©cise Laurent Haug, co-fondateur de Lift. 1
    • Les idĂ©es structurantes DĂ©clinĂ©e autour de 3 dynamiques (les objets et la production industrielle / les organisations sociales / le dĂ©veloppement durable), la confĂ©rence a fait ressortir plusieurs idĂ©es structurantes, grĂące aux prĂ©sentations de prĂšs de 30 intervenants. Cette idĂ©e, sous-tendue L’ambivalence dans le discours de Nathalie des technologies Kosciusko-Morizet, secrĂ©taire d’Etat chargĂ©e de la Prospective et du dĂ©veloppement de l’Economie numĂ©rique lors de son intervention, a Ă©tĂ© Ă©galement portĂ©e par Dominique Pestre, historien des sciences et chercheur Ă  l’EHESS, dans sa prĂ©sentation introductive. Les technologies et leurs usages Ă©mergent toujours dans la sociĂ©tĂ© avant la rĂ©flexion sur leurs finalitĂ©s. Par nature, elles modifient l’équilibre des acteurs et des pouvoirs. C’est Ă  partir de la confrontation des visions, de l’acceptation des diffĂ©rences, de l’organisation des systĂšmes d’innovation, qu’elles peuvent se mettre au service de projets de sociĂ©tĂ©. Il y faut une volontĂ© positive des acteurs politiques, scientifiques, Ă©conomiques et sociaux. 2
    • Du « do it yourself » Le thĂšme de Lift 2009 Ă©tait «Futur : faites-le vous-mĂȘme». au « do it ourselves » Les interventions ont montrĂ© combien l’innovation ascendan- te, contributive, participative, qui est la marque de fabrique de l’internet, se diffusait Ă  d’autres domaines : la conception et la production des objets industriels (Alexandra Deschamps), l’entreprise et les institutions (Marc Giget, Catherine Fieschi), le dĂ©veloppement durable (François JĂ©gou, Frank Kresin). Cette innovation ouverte met un nombre croissant d’individus en position d’innover, par l’invention, le dĂ©tournement, l’adaptation... Mais elle ne devient puissante que lorsqu’elle passe au niveau collectif. L’internet joue un rĂŽle, mais le local et le low tech retrouvent aussi une grande importance. Lift Experience prĂ©sentait ainsi la «machine Ă  laver open source», un projet mondial et ouvert. Et John Thackara, directeur de Doors of Perception a prĂ©sentĂ© plusieurs projets de dĂ©veloppement durable dans lesquels des designers s’appuyaient sur des dynamiques locales pour les aider Ă  s’étendre et se pĂ©renniser : par exemple Monumento, un projet consistant Ă  rĂ©nover des immeubles de bureau abandonnĂ©s Ă  Sao Paulo pour les redonner Ă  des communautĂ©s d’habitants. 3
    • En pĂ©riode de mutation et de L’ouverture crise, les organisations ne peuvent comme plus fonctionner en circuit fermĂ©, ni fonder leur management sur le principe de contrĂŽle. Il leur faut collaborer, s’ouvrir aux idĂ©es extĂ©rieures, libĂ©rer les management initiatives Ă  l’intĂ©rieur comme Ă  l’extĂ©rieur, se connecter aux rĂ©seaux et Ă©cosystĂšmes d’innovation qui se dĂ©veloppent en dehors d’elles. Euan Semple, consultant, spĂ©cialiste de l’introduction des logiciels sociaux dans les entreprises, a confirmĂ© lors de son intervention que les ferments du changement Ă©mergent, y compris dans les entreprises les plus traditionnelles. Mais il faut inventer les mĂ©thodes qui vont avec ce systĂšme d’innovation, des mĂ©thodes qui facilitent la crĂ©ation de passerelles entre innovateurs et non innovateurs, entre professionnels et amateurs
 Avec les ateliers Interactivos du Medialab Prado (Madrid) ou des rĂ©seaux informels tels que dorkbot (prĂ©sentĂ© par Douglas Repetto), ces mĂ©thodes Ă©mergent parfois des endroits les plus inattendus. 4
    • Gunter Pauli, indus- Les enjeux autour du triel belge et fondateur de nombreux projets et dĂ©veloppement entreprises dans le do- maine du dĂ©veloppement durable imposent durable, a mis au point de repenser une mĂ©thodologie issue de l’observation de la nature complĂštement et de l’analyse systĂ©mi- que, avec un objectif «zĂ©ro les processus de pollution» qui a donnĂ© son conception et nom Ă  l’institut de recher- che qu’il dirige Ă  prĂ©sent : les chaines de valeur Zeri, pour Zero Emissions Research Initiative. “Aujourd’hui, on dĂ©cerne des prix environnementaux aux hommes d’affaires qui disent qu’ils vont polluer un peu moins. Mais il ne faut pas polluer un peu moins : il faut arrĂȘter de polluer.” explique Gunter Pauli. Le leitmotiv de son intervention : «remplacer quelque chose par rien du tout» ! Tant Dennis Pamlin que Philippe Lemoine rĂ©sumaient alors Ă  leur maniĂšre l’ampleur du dĂ©fi : comment faire que les approches et les idĂ©es Ă©mises ici s’adressent Ă  la moitiĂ© de l’humanitĂ© qui n’a pas aujourd’hui accĂšs au tĂ©lĂ©phone et Ă  l’électricitĂ© ? 5
    • Gunter Pauli, industriel belge et fondateur de nombreux projets et entreprises dans le domaine du dĂ©veloppement durable, a mis au point une mĂ©thodologie issue de l’observation de la nature et de l’analyse systĂ©mique, avec un objectif «zĂ©ro pollution» qui a donnĂ© son nom Ă  l’institut de recherche qu’il dirige Ă  prĂ©sent : Zeri, pour Zero Emissions Research Initiative. “Aujourd’hui, on dĂ©cerne des prix environnementaux aux hommes d’affaires qui disent qu’ils vont polluer un peu moins. Mais il ne faut pas polluer un peu moins : il faut arrĂȘter de polluer.” explique Gunter Pauli. Le leitmotiv de son intervention : «remplacer quelque chose par rien du tout» ! Tant Dennis Pamlin que Philippe Lemoine rĂ©sumaient alors Ă  leur maniĂšre l’ampleur du dĂ©fi : comment faire que les approches et les idĂ©es Ă©mises ici s’adressent Ă  la moitiĂ© de l’humanitĂ© qui n’a pas aujourd’hui accĂšs au tĂ©lĂ©phone et Ă  l’électricitĂ© ? 6
    • Lift : un format original Lift alterne une sĂ©rie d’ateliers, de confĂ©rences, de pauses favorisant les rencontres et la dĂ©couverte de projets crĂ©atifs.Les participants s’impliquent dans la construction du programme au travers de l’open program. Les ateliers Plus de 10 ateliers, 200 personnes pour cet aprĂšs midi Worshop. Parmi les ateliers, on a dĂ©couvert la fabrication personnelle d’ob- jet avec Michael Shiloh dans son atelier «Teach Me how to make», d’autres participants ont Ă©changĂ© avec plusieurs acteurs africains, bloggeurs, activistes dans le cadre de l’atelier InnovAfrica. Lift experience Pendant les pauses, les gens ont pu vivre une immersion dans le fu- tur, avec des projets d’artistes et de designers, dans un espace Lift experience en rĂ©sonnance avec les thĂ©matiques des confĂ©rences. On a vu une «open washing machine» , jouĂ© de la musique, portĂ© des vĂȘtements communicants,... Lire l’article : http://fing.org/?Lift-Experience-une-illustration En annexe vous trouverez le dĂ©tail des programmes (ateliers, lift experience, programme des confĂ©rences...) 7
    • Les comptes rendus des interventions par InternetActu.net Dominique Pestre : La double nature des technologies Pour comprendre la relation entre technologie et sociĂ©tĂ©, nous explique l’historien des sciences Dominique Pestre, directeur d’études Ă  l’Ecole des hautes Ă©tudes en sciences sociales, il faut comprendre l’ambiguĂŻtĂ©, la tension, les contradictions qui sont constitutives de cette relation. “Il y a une contradiction entre la logique de l’innovation, le changement technoscientifi- que qu’elle induit et les formes de vies et valeurs sociales qu’elles portent”. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/22/dominique-pestre-la- double-nature-des-technologies/ L’internet des objets va-t-il changer la nature des objets ? Bruce Sterling, Usman Haque, Timo Arnall L’une des thĂ©matiques de cette premiĂšre Ă©dition de Lift with Fing se consacrait Ă  l’avenir des objets, ces objets intelligents proposant des fonctions, des for- mes d’interactions et de communications nouvelles. Un internet des objets, comme le dĂ©crit Daniel Kaplan, dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral de la Fing, qui ambitionne de transformer notre rapport au monde aussi profondĂ©ment que l’internet d’aujourd’hui a transformĂ© notre quotidien. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/23/linternet-des-objets- va-t-il-changer-la-nature-des-objets/ 8
    • Les enjeux de la fabrication personnelle Mike Kuniavsky, Alexandra Deschamps Sonsino, Michael Shiloh StructurĂ©e autour du Do it yourself (Faites le vous-mĂȘmes !) et du Green design (cette conception Ă©cologique qui se veut soutenable dans sa nature mĂȘme), la principale question posĂ©e au cours de Lift France 2009 fut de savoir jusqu’oĂč les concepts couramment utilisĂ©s dans le monde du web (participation, open source, rĂ©plication infinie des informations, etc.) pouvaient quitter les Ă©crans d’ordinateurs pour envahir le monde physique. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/24/les-enjeux-de-la-fabri- cation-personnelle/ Do it yourself, mais avec les autres Douglas Repetto, Marcos Garcia, Catherine Fieschi L’innovation n’est plus l’apanage des chercheurs ou crĂ©ateurs d’entreprise. La fonction, qui occupait -et occupe encore- des pans entiers de l’industrie et des services, Ă©tait un mĂ©tier Ă  part entiĂšre. Aujourd’hui, c’est aussi une passion, voire un passe-temps, pratiquĂ© par des amateurs dans le monde entier (voir “Nous sommes tous des hackers !”), mais Ă©galement, grĂące Ă  l’innovation sociale, un des moteurs de la cocrĂ©ation de richesses et de valeurs. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/25/do-it-yourself-mais- avec-les-autres/ 9
    • Les innovations ouvertes sont-elles compatibles avec les systĂšmes d’information ? Marc Giget, Euan Semple, Martin Duval “Qui n’a jamais voulu tuer son responsable informatique dans cette salle ?”, demande Daniel Kaplan, dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral de la Fondation internet nouvelle gĂ©nĂ©ration, en obtenant l’assentiment complice de l’assemblĂ©e participant Ă  la premiĂšre Ă©dition de la confĂ©rence Lift Ă  Marseille. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/26/les-innovations-ouver- tes-sont-elles-compatibles-avec-les-systemes-dinformation/ Gunter Pauli : “Il ne faut pas polluer moins, il faut arrĂȘter de polluer” “Aujourd’hui, on donne des prix environnementaux aux hommes d’affaires qui annoncent qu’ils vont polluer un peu moins. Mais il ne faut pas polluer un peu moins : il faut arrĂȘter de polluer.” C’est sur cette base, qui pour- rait paraĂźtre totalement provocatrice, que Gunter Pauli a plantĂ© le dĂ©cor de son impressionnante intervention. Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/29/gunter-pauli-il-ne-faut- pas-polluer-moins-il-faut-arreter-de-polluer/ 10
    • Changer la planĂšte : la voie du dĂ©sir ? Dennis Pamlin, John Thackara “Changer la planĂšte, la voie du dĂ©sir”, ainsi Ă©tait nommĂ©e Ă  Lift 2009 la session consacrĂ©e au “green design”, un titre qui rĂ©sume bien les difficultĂ©s et les ambiguĂŻtĂ©s pro- pres Ă  ce sujet. Comment rendre les transformations nĂ©- cessaires Ă  la sauvegarde de notre environnement sou- haitables, dĂ©sirables ? Comment combiner Ă©cologie et innovations ? Et finalement, comme l’a soulignĂ© l’un des intervenants, Dennis Pamlin, est-ce bien la planĂšte qu’il faut changer, ou nous-mĂȘmes ? Lire l’article : http://www.internetactu.net/2009/06/30/changer-la-planete-la- voie-du-desir/ 11
    • Audience de Lift with Fing Un bilan trĂšs positif qui incite les Plus de 500 personnes ont organisateurs Ă  assistĂ© Ă  ces 2 jours de rencontres et ont ainsi vĂ©cu se projeter en 2010. une expĂ©rience inĂ©dite. Entrepreneurs, chercheurs, directeurs de dĂ©partement stratĂ©giques (marketing, dĂ©velop- pement
) ont rĂ©pondu prĂ©sents Ă  l’appel de Lift et de la Fing pour cette 1Ăšre Ă©dition Ă  Marseille. Cette satisfaction ressen- tie par le public d’avertis confirme l’intĂ©rĂȘt d’une confĂ©rence atypique en France et valide le besoin d’une approche crĂ©ative et transformative des technologies, peu prĂ©sente dans les discours dominants. “ Nous avons rĂ©ussi notre pari de crĂ©er cette confĂ©rence en quelques mois. Notre partenariat marche ; la diversitĂ© et la qualitĂ© du public, comme des intervenants le prouvent. Nous sommes donc ravis de le poursuivre en 2010, toujours au Palais du Pharo “ soulignent Daniel Kaplan et Laurent Haug. 12
    • Le profil des participants RĂ©partition par zone gĂ©ographique 13
    • Les tĂ©moignages Ils Ă©taient participants, intervenants. Ils nous donnent leurs impressions de cette confĂ©rence Lift. Franck Perrier, Directeur gĂ©nĂ©ral IDAOS «Lift a un positionnement unique dans le monde des confĂ©rences sur le web2.0 et les nouvelles technologies autour d’internet. La valeur ajoutĂ©e des organisateurs, Daniel Kaplan pour la Fing et Laurent Haug de Lift, est d’isoler ces tendances, d’identifier les bons speakers et de nous permettre d’aller plus loin que les analyses superficielles ou le buzz du moment. C’est ce que j’apprĂ©cie aussi dans cet Ă©vĂ©nement.» Albertine Meunier, Artiste NumĂ©rique «Tout est passĂ© beaucoup trop vite. Pas simple de se dĂ©placer Ă  Lift avec deux casquettes. Cela laisse pas trop le temps au vagabondage. J’ai beaucoup aimĂ© l’alternance des confĂ©rences et de l’espace ExpĂ©rience, extrĂšmement complĂ©mentaire. CĂŽtĂ© confĂ©rence, Ă©couter tous ces intervenants a « highlightĂ© »le fil des lectures de l’annĂ©e, en Ă©clairant d’une maniĂšre significative. Au final, il se dĂ©gage de l’ensemble quelque chose de trĂšs trĂšs croustillant et on aimerait Ă  la sortie avoir le temps d’entreprendre plusieurs nouveaux projets. Avoir plusieurs corps pour pouvoir tout faire. CĂŽtĂ© expĂ©rience, je n’ai pas eu le temps de tout parcou- rir Ă©tant moi mĂȘme devant une expĂ©rience Ă  montrer. Je le regrette encore ! CĂŽtĂ© rencontres, vraiment vraiment chouette Bref et en un mot, exquis !» 14
    • Alexis Mons, Partner & CEO du groupe Reflect «Je n’ai pas Ă©tĂ© déçu, bien au contraire. Ceux qui veulent avoir une vue de ce qui a Ă©tĂ© dit trouveront leur bonheur sur FING live. Mention spĂ©ciale Ă  Timo Arnall, Marc Giget en excellent provocateur, et le panel innover avec les non-innovateur qui Ă©tait une vraie leçon. Nous avons vu Bruce Sterling humble- ment introduire une journĂ©e qui a fait de l’internet des objets une histoire pour enfants. Ce qui est possible entre nos mains est Ă©normĂ©ment plus puissant.» Paul Bristow, osmosys.tv «La confĂ©rence a attirĂ© mon attention sur des actions que je n’ai pas l’habitude de faire, comme la facultĂ© de produire soi-mĂȘme des chose au fond de son garage ! Les idĂ©es sont transformĂ©es en actions qui peuvent ĂȘtre partagĂ©es.» Judy Castro, Teach me to Make «La confĂ©rence Lift Ă  Marseille a prĂ©sentĂ© beaucoup d’idĂ©es, orientĂ©es sous plusieurs angles diffĂ©rents (technologie, communication, art, «do it yourself»), auxquelles ont participĂ© un pannel de professionnels et d’artistes visionnaires. En mĂȘlant le public avec ces diffĂ©rents thĂšmes, les organisateurs ont su tirer le meilleur de chaque participant. Les intervenants Ă©tĂ© encouragĂ©s Ă  dĂ©battre de nouvelles idĂ©es qui seraient laissĂ©es en marge des confĂ©rences plus formelles. La distinction entre intervenants et participants de- venait floue, et chacun Ă©tait encouragĂ© Ă  participer, dĂ©battre, s’impliquer. L’organisation et le lieu : Palais du Pharo, encourageaient les discussions informelles et les Ă©changes d’idĂ©es. La confĂ©rence Ă©tait source d’inspiration, informative, et provocatrice.» 15
    • Thomas Baumgartner, journaliste et animateur de l’émission «Place de la Toile» sur France Culture «Ce qui m’a intĂ©ressĂ© Ă  Lift, c’est ce cotĂ© bidouille, low tech, et le message qu’il y a derriĂšre : «l’innovation c’est vous». Sophie Maheo, Community manager Ă  l’universitĂ© Paris Descartes (Paris V) «Lift09 , rencontre rĂ©elle des avatars que je e-connais et des amis, parfois avec des dĂ©couvertes surpre- nants : je n’avais pas fait le lien entre leurs identitĂ©s. Bref des humanitĂ©s en goguette, en mode recherche intensive d’usages et d’objets (expositions d’animaux hybrides passionanntes). Une bonne 20 aine de twitt perso et la participation Ă  une expĂ©rience littĂ©raire sur twitter grisante « un ca- davre exquis » . C’était donc ĂȘtre prĂ©sent aux gens et aux interventions dans lift comme Ă  l’extĂ©rieur grĂące Ă  twitter et Facebook, c’était aussi difficile du coup de passer d’un contexte l’autre, d’un tag Ă  l’autre, #liftfrance09 #IranElection :)» 16
    • Julien Bellanger, blogueur sur www.ping- base.net «A propos de l’atelier Tinkering and chain Reaction animĂ© par Michael Siloh : «Superbe moment de bricolage, d’échanges, de rencontres pour une rĂ©sultat trĂšs abouti, compte tenu de nos niveaux «technico bricolo». L’idĂ©e de l’atelier est de rĂ©aliser une installation unique dont nos montages individuels se dĂ©clenche de proche en proche : exemple les dominos
 On rentre trĂšs rapidement dans le jeu.» Richard MacManus, directeur de read- writeweb.com, cĂ©lĂšbre blog d’infor- mation dĂ©diĂ© aux mĂ©dias et nouvelles technologies. «J’ai bien apprĂ©ciĂ© mon expĂ©rience ici, Ă  Lift, les conversations ont Ă©tĂ© stimu- lantes. Les sessions dĂ©diĂ©es Ă  l’internet des objets Ă©taient trĂšs intĂ©ressantes, avec des bons exemples de leurs appli- cations dans le monde rĂ©el, comme le projet Pachube.» Bruce Sterling, auteur de science fiction et intervenant Ă  Lift «Je dirais que cette Ă©dition de Lift Ă©tait l’une des plus « barrĂ©e » !» Franck Kresin, directeur de la Waag Society «Retour en Hollande aprĂšs un super «Liftfrance09», je digĂšre toutes les informations rĂ©coltĂ©es. Je suis impatient d’assister Ă  la prochaine Ă©dition !» 17
    • Revue de presse Bilan satisfaisant pour cette premiĂšre confĂ©rence en France auprĂšs de la presse «grand public» et nationale. 18
    • Presse/Web - Veille l’Ecole de Design (10 juillet 2009) Lift France 09, dĂ©barquement Ă  Marseille - Dream orange (4 Juillet 2009) Lift09 : repenser l’internet des objets - web-ephemere.fr (30 juin 2009) Changer la planĂšte : la voie du dĂ©sir ? - Le Monde (26 Juin 2009) L’internet des objets va-t-il changer la nature des objets ? - Le Journal Innovation (25 Juin 2009) Internet des objets : Bienvenue dans le futur ! - La Provence (24 Juin 2009) Marseille au cƓur de la planĂšte numĂ©rique - L’Usine Nouvelle (23 Juin 2009) Lift with Fing, pourquoi fallait-il y aller ? - Poptronics (22 Juin) 2009 Mon retour d’« ExpĂ©rience » au Lift - Le Monde Informatique (18 Juin 2009) LIFT with FING : premiĂšre confĂ©rence sur les effets de l’innovation sur la sociĂ©tĂ© - Rue 89 (1er Mars 2009) Lift, le rendez-vous suisse des technophiles, vise la France - SwissInfo.ch (28 fĂ©vrier 2009) Lift, le rendez-vous des technophiles vise la France Tv - Euronews (29 juin 2009) Les nouvelles technologies et leurs applications quotidiennes s’exposent Ă  Marseille - La Chaine Marseille (19 Juin 2009) Vu sur LCM : retour vers le futur au Pharo - France 3 Provence (19 juin 2009) Radio - France Culture (19 Juin 2009) Place de la toile - RFI (19 Juin) 2009MondoBlog - BFM - L’Atelier NumĂ©rique (1 juin, 30 mai, 23 mai) A jour Retrouvez en ligne la revue de presse complĂšte : http://fing.org/?REVUE-DE-PRESSE-Lift-With-Fing 19
    • ANNEXES
    • Les intervenants Usman Haque (Royaume-Uni) Designer, architect at haque : design + research, Royaume-Uni Conçoit des architectures interactives et explore les interactions des gens entre eux et avec leurs espaces. Il a crĂ©Ă© des installations interactives et immersives, des objets inte- ractifs et des performances dansĂ©es. Il vient de lancer Pachube, un service qui permet aux gens de signaler et de partager, en temps rĂ©el, des donnĂ©es captĂ©es ou produites par toute sorte d’objets, d’appareils et d’espaces. L’objectif est de faciliter les interac- tions entre environnements distants, qu’ils soient physiques ou virtuels. Alexandra Deschamps-Sonsino (Italie) Directice et Co-fondatrice de Tinker.it !, agence de design technologique Elle rĂ©pond aux problĂšmes qui lui sont posĂ©s en concevant des solutions crĂ©atives, qui s’appuient sur les technologies et sur les dynamiques sociales. Euan Semple (Royaume-Uni) Consultant, «Working in a wired world», Royaume-Uni Est l’un des meilleurs spĂ©cialistes de l’introduction des logiciels sociaux dans les entrepri- ses. AprĂšs des annĂ©es passĂ©es Ă  transformer la BBC, il est devenu consultant. Il assiste les entreprises Ă  engager de nouvelles conversations, tant en interne qu’en externe. John Thackara Directeur, Doors or Perception, Royaume-Uni / France Directeur de www.doorsofperception.com (Royaume-Uni) est l’un des plus profonds penseurs et promoteurs de l’innovation collaborative. Il lance des projets dans lesquels des individus, des designers et des innovateurs de terrain tentent de rĂ©pondre ensemble Ă  deux questions : «que serait la vie dans un monde durable ?», et «quelles dĂ©marches de design peuvent-elles nous mener d’oĂč nous sommes, vers oĂč nous souhaitons aller ?» Edith Ackermann SpĂ©cialiste des questions d’éducation au Media Laboratory du MIT «In my work, I team up with partners from varying backgrounds to help shape the future of play and learning in a digital world. I study how people use place, relate to others, and treat things to find their ways - and voices - in an ever changing world.»
    • Philippe Lemoine (France) PrĂ©sident-Directeur GĂ©nĂ©ral de LaSer (Lafayette Services). En dehors de ces responsabilitĂ©s professionnelles, ils est impliquĂ© dans trois uni- vers : celui des sciences sociales, avec notamment le Forum d’action modernitĂ©s ; celui de la modernisation, en participant notamment au Conseil de plusieurs en- treprises de service public ; celui des technologies, en prĂ©sidant le ComitĂ© spĂ©- cialisĂ© du Medef sur l’économie numĂ©rique ainsi que la Fing. Il prĂ©side Ă©galement le RĂ©seau Echangeur et a publiĂ© en 2008 «La nouvelle origine» (Ă©d. Nouveaux dĂ©bats publics). Jean-Michel Cornu (France) Directeur scientifique de la Fing Il poursuit depuis 20 ans deux passions : la prospective des technologies et de leur impact sur la sociĂ©tĂ©, et l’accompagnement de communautĂ©s et de projets coopĂ©ratifs au niveau international et local. Dans son dernier ouvrage, «Prospec- TIC - Nouvelles technologies, nouvelles pensĂ©es», il rĂ©concilie en quelque sorte ces deux courants. Daniel Kaplan (France) DĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral de la Fing CrĂ©ateur et l’animateur de la Fing, un projet collectif et ouvert qui se consacre Ă  repĂ©rer, stimuler et valoriser l’innovation dans les services et les usages du nu- mĂ©rique et des rĂ©seaux. Il a Ă©crit plus de 15 ouvrages qui explorent l’interaction entre avancĂ©e technologique, innovation de service et transformations sociales, dans des domaines aussi divers que l’éducation, la ville, le commerce, l’exclusion, le dĂ©veloppement durable
 Frank Kresin (Pays-Bas) Directeur des programmes, Waag Society, Pays-Bas Dans des domaines tels que l’éducation, les rĂ©seaux sociaux, les contenus ouverts, l’environnement, il met en oeuvre de maniĂšre crĂ©ative les technologies au service de projets de sociĂ©tĂ©. Catherine Fieschi Directrice, Counterpoint/British Council, Royaume-Uni AprĂšs avoir animĂ© l’institut Demos, Catherine Fieschi dirige aujourd’hui Coun- terpoint, le think tank du British Council. Elle s’intĂ©resse aux maniĂšres dont les citoyens, les institutions et les organisations inventent de nouvelles formes so- ciales et politiques pour faire face au changement, ou pour le susciter. Michael Shiloh
    • Michael Shiloh Teach Me To Make, Etats-Unis / Israel Enseigne l’électronique et la mĂ©canique par la pratique de la fabrication de gadgets, dispositifs, installations, robots et sculptures cinĂ©tiques. Mais il est aussi un cher- cheur, un artiste, et l’un des animateurs de la communautĂ© rĂ©unie autour du systĂšme d’exploitation pour les tĂ©lĂ©phones mobiles OpenMoko. RĂ©mi Dury Musicien et compositeur Il s’intĂ©resse depuis longtemps aux gestes dans la musique Ă©lectronique et aux inter- faces permettant un contrĂŽle aussi fin qu’un instrument traditionnel. En collaboration avec des laboratoires et industries de pointe, avec le soutien du MinistĂšre de la Re- cherche en France, RĂ©mi dĂ©veloppe le KRL (ou Carl), un nouvel instrument de perfor- mance parfaitement integrĂ© au potentiel crĂ©atif des outils informatiques d’aujourd’hui mais permettant de retrouver le toucher, la sensibilitĂ© et le plaisir scĂ©nique des instru- ments traditionnels. Bruce Sterling Auteur de science-fiction amĂ©ricain, longtemps associĂ© au mouvement Cyberpunk. A la fin des annĂ©es 1990, il crĂ©e le Viridian Design Movement, une tentative de crĂ©er un mouvement de design Ă©cologiste. Son dernier ouvrage, Shaping Things, vient d’ĂȘtre traduit en Français chez Fyp Editions sous le titre «Objets bavards». Son blog, Beyond the Beyond, est une mine d’idĂ©es troublantes. Marc Giget Co-fondateur du cabinet Euroconsult Marc Giget est titulaire de la chaire d’économie de l’innovation du Cnam, dans le ca- dre de laquelle il anime les mardis de l’innovation. Il est Ă©galement l’initiateur du projet ExpĂ©rience 2035, im@ginons le futur. Rob van Kranenburg The Ambient Intelligence Council, Pays-bas ThĂ©oricien de l’innovation et des mĂ©dias qui s’est retrouvĂ© impliquĂ© dans la construc- tion de stratĂ©gies de nĂ©gociation et de contestation des nouvelles technologies, par- ticuliĂšrement de l’informatique omniprĂ©sente et de la RFID. Il s’intĂ©resse aux relations entre le formel et l’informel dans les structures et les politiques. Il dirige aujourd’hui le programme sur les «Biens communs» de la Waag Society (Amsterdam).
    • Elizabeth Goodman Designeuse et chercheuse, UniversitĂ© de Californie Ă  Berkeley Chercheuse au sein du groupe «Design centrĂ© utilisateur» d’Intel. Elle se focalise sur les services gĂ©olocalisĂ©s, les rĂ©seaux sans-fil, la mobilitĂ© et les espaces publics ur- bains. François JĂ©gou Directeur, Solutioning (design stratĂ©gique), Belgique Ses champs d’activitĂ© couvrent le design durable, le design d’interaction, l’ergonomie cognitive, les services aux personnes ĂągĂ©es, l’innovation pharmaceutique et alimen- taire. En collaboration avec Ezio Manzini, il a notamment produit l’exposition «Sus- tainable Everyday» («Quotidien durable»), qui rĂ©unit des scĂ©narios en rĂ©ponse Ă  des questions telles que : «Dans une sociĂ©tĂ© durable, comment travaillerions-nous, bouge- rions-nous, nous occuperions-nous les uns des autres ?» Timo Arnall Professeur Ă  Oslo School of Architecture, NorvĂšge Également designer, spĂ©cialisĂ© dans l’interactivitĂ© et les mĂ©dias. Il dirige un projet in- ternational sur les technologies mobiles et intervient sur le design d’interaction, l’infor- matique tangible et les mĂ©thodes de design. Il s’intĂ©resse aux maniĂšres dont les inno- vations s’incorporent Ă  la vie quotidienne, aux usages Ă©mergents des technologies, et au design de services adaptĂ©s Ă  des contextes locaux et des situations particuliĂšres. Martin Duval Fondateur, Bluenove, France AprĂšs avoir crĂ©Ă© l’Orange Start-Up Program, qu’il contribue toujours Ă  animer, Martin Duval a crĂ©Ă© Bluenove, une entreprise qui dĂ©veloppe des programmes d’innovation ouverte et des dĂ©marches d’accompagnement du changement par l’innovation colla- borative. Marcos Garcia Responsable du dĂ©veloppement, Medialab Prado, Espagne En charge du dĂ©veloppement des contenus et des programmes innovants au Media- lab-Prado de Madrid. Il a notamment crĂ©Ă© Interactivos ?, une plate-forme de co-con- ception de projets au croisement entre un atelier, un colloque et une exposition.
    • Gunter Pauli Directeur, ZERI (Zero Emissions Research Initiative), Tokyo / New York Fondateur et le directeur de la «Zero Emissions Research Initiative» (initiative de recherche pour les Ă©missions zĂ©ro - ZERI), qui se consacrĂ© Ă  reconcevoir les processus et les filiĂšres in- dustrielles sous la forme de pĂŽles d’entreprises multiactivitĂ©s, innovants, rentables et non polluants. Il a Ă©crit huit ouvrages, traduits dans douze langues. L’ambition de long terme de Gunter Pauli est de «contribuer au niveau mondial Ă  un dĂ©veloppement so- cial, Ă©conomique et humain durable, dans lequel l’entrepreneuriat joue un rĂŽle clĂ© - pas seulement Ă©conomique, mais aussi Ă  des niveaux sociaux, politiques et Ă©thiques.» Douglas Irving Repetto Artiste, enseignant et fondateur de dorkbot, Etats-Unis Artiste et enseignant, produit et expose dans le monde entier des sculptures, des ins- tallations, des performances, de la musique et des logiciels. Il a fondĂ© plusieurs com- munautĂ©s artistiques, parmi lesquelles dorkbot («des gens qui font des choses Ă©tran- ges avec l’électricité»), ArtBots («le concours de talent des robots»), organism («de l’art Ă  partir de systĂšmes vivants»), ainsi que le site et la liste de discussion music-dsp. Il enseigne au centre de musique informatique de l’universitĂ© de Columbia (New York). Nathalie Kosciusko-Morizet SecrĂ©taire d’Etat chargĂ©e de la Prospective et du DĂ©veloppement de l’économie nu- mĂ©rique depuis janvier 2009, auprĂšs du Premier ministre. Mlle Kosciusko-Morizet est polytechnicienne (promotion 1992) et ingĂ©nieure de l’École nationale du gĂ©nie rural, des eaux et des forĂȘts. Elle est Maire de Longjumeau (Essonne), depuis 2008, dĂ©pu- tĂ©e de l’Essonne, depuis 2002. RĂ©Ă©lue en 2007, et conseillĂšre rĂ©gionale d’Ile-de-Fran- ce, depuis 2004 Mike Kuniavsky Fondateur de thingm, Etats-Unis Au travers de sa sociĂ©tĂ© qui conçoit des objets communicants, Mike s’intĂ©resse Ă  la maniĂšre dont les nouvelles technologies de l’information et de la communication trans- forment les produits. Les objets inertes du quotidien deviennent ainsi ouverts, trans- formables par les utilisateurs et deviennent des services auxquels on s’abonne plus que des biens. Au fond, il dĂ©crira Ă  Lift la maniĂšre dont les caractĂ©ristiques du Web (ouverture, plasticitĂ©) sont en train de transformer les objets physiques.
    • Dennis Pamlin Responsable des collaborations avec les entreprises, WWF IngĂ©nieur et Ă©conomiste de formation, Dennis Pamlin travaille avec le WWF depuis 10 ans. Depuis plusieurs annĂ©es, il engage avec de trĂšs grandes entreprises mondiales des projets qui visent Ă  intĂ©grer l’environnement au cƓur de leurs modĂšles d’affaires, plu- tĂŽt qu’à en faire un simple supplĂ©ment d’ñme. Avec HP, Ericsson et d’autres entrepri- ses du secteur des TIC, Dennis Pamlin a construit des plans ambitieux visant Ă  mettre les technologies numĂ©riques au service de la transformation «durable» des entreprises et des circuits Ă©conomiques. Cette fois, Dennis Ă©voquera le rĂŽle que des entreprises telles qu’Ikea peuvent jouer pour favoriser l’émergence d’un style de vie durable au domicile. Et se posera la question des choix ouverts, ou non, aux individus. Dominique Pestre Historien des sciences, EHESS, France Directeur du centre KoyrĂ©, Dominique Pestre travaille sur la relation entre la science et la technologie, sur l’hĂ©ritage de la guerre en matiĂšre de technologies et sur les liens complexes entre technologie et sociĂ©tĂ©. Pour lui, beaucoup des dĂ©bats autour des technologies numĂ©riques et «ubiquitaires» reproduisent des dĂ©bats anciens : * sur la nĂ©cessitĂ© ou la possibilitĂ© de mesurer a priori les impacts des innovations * sur la tension entre la libertĂ© des individus, outillĂ©e par les technologies, et les contraintes collectives * sur la tension entre la logique des marchĂ© et la logique dĂ©mocratique
 Y a-t-il ce- pendant, aujourd’hui, quelque chose de neuf, notamment autour de l’idĂ©e d’innovation ouverte et «ascendante» ?
    • Lift Experience Lift Experience, une autre façon de voir le monde. Parce qu’il faut toucher du doigt le monde qui bouge, parce qu’il faut voir pour comprendre, vivez Lift Experience, une immersion dans le futur, par des projets d’artistes et de designers. Une occasion unique d’accompagner ceux qui nous font voir le monde diffĂ©remment. Lift Experience, une autre façon de se rencontrer. Dans une ambiance confortable, vous avez dĂ©couvert des installations Ă©tonnantes et ludiques proposĂ©es par diffĂ©rents acteurs de la rĂ©gion Provence-Alpes-CĂŽte d’Azur et de la communautĂ© francophone. Open-Source Washing Interac Wearing WjS Machine www.experientia www.wj-s.org www.oswash.org e-electricae.org
    • Make Toys Sing Karlax Eggregor www.myspace.com/jplusun www.dafact.com http://atonews.blogspot.com/ 2009/04/eggregor8.html Jardin d’Eden La montre verte Magic Sense www.JardindEden.com www.montreverte.org http://magicsense.org V.I.O – F.I.O Diffraction Plantes dĂ©polluantes www.marsdesign.fr www.ondesparalleles.org www.flowerbox-gallery.com/
    • Ch’ti 2039 Lm3Labs Cabinet ECuriositĂ©s www.la27eregion.fr www.lm3labs.com www.frespech.com 02 Zone TV Portraits Speakers Stweet + Twittywall www.o2zone.tv renaudvincentroux.com www.we-love-the.net www.identitesactives.net Retrocomputing Le CRI A Reality Archeopterix www.robotcite.fr www.a-reality.org Twiist: The exquisite Liz Taylor www.abstractmachine.net
    • LES ATELIERS ET DISCUSSIONS ATELIERS It’s MY mobile phone!... give consumers control on mobile mar- keting Communication-mashups.com Tinkering and Chain Reaction Construction Workshop (4h workshop) DISCUSSIONS The Internet of Subjects Manifesto After telepresence S’entreprendre avec art / Managing yourself with art Moofing & co working : new styles of work, new spaces to InnovAfrica create Business Schools 2.0: What Future? Coworking en PACA digital art international New Technologies and Pu- blic Debate: Bridging the gap Web culture, World Culture Marseille Provence 2013 rredworld How Internet of things can Online Fundraising in Southern Eu- help connect people rope What’s wrong with the Web?
    • ANNEXE 4 Les partenaires
    • hErE COMES LiFt FranCE With Fing ! Welcome to Marseille ! We are delighted to welcome you for 3 days of inspiration and networking in one of the most dynamic and surprising cities of Europe. you will love it here, a mix of creative energy and tradition, of past and future, of Europe and africa. Our first edition of Lift France is about “the do-it-yourself Future”. Our aim is to show that the future is not just something we encounter, but also a process we can contribute to. Our speakers will present how the dynamics of individual empowerment, open innovation, desktop production, open-ended design, user-generated contents and applications permeate more than just the internet: things and industrial production, organizations and societies, the environment, and maybe some solutions for our planet’s most urgent issues. how can we harness this energy to build a better future for all of us ? how might it transform business models, value chains, and social structures ? What new infrastructures, products and services could emerge ? new ways of thinking are required. Our speakers will provide that and even more: they are already at work invent- ing new objects and solutions based on these innovations. We hope they will inspire you as well ! thanks to all who make Lift possible: our speakers, artists, team members, volunteers, partners, and the partici- pants who come from all over the world. it is up to you now. Be curious, meet new people, share your crazy ideas, open up to the unexpected and enjoy your time on the shore of the Mediterranean sea ! Laurent haug, Founder of Lift // daniel Kaplan, CEO of Fing // nicolas nova, Editorial director of Lift Friday, JunE 19th all activities happen at the Palais du Pharo, 58, transformed and reprogrammed by their "Fab Labs" heralding a new age of indus- entrepreneurs, designers, artists, activists, Boulevard Charles Livon, Marseille, bus 81 & 83 users; Objects document their own com- trial production ? and users who reinvent the products they ponents, history, lifecycle; Sensitive and were supposed to consume. Keynote: Mike Kuniavsky, designer, thingM 08:45 dOOrS OPEning noisy objects capture, process, mix, and Why is that important ? they do it for real : alexandra deschamps- published information. discover an internet What does it really change ? Sonsino (tinker.it) and Michael Shiloh 09:30 WELCOME tO LiFt ! of things which intends to transform the and where will it stop ? (OpenMoko / Makingthings) Lift founder Laurent haug and Lift France industrial world as deeply as the current WiLL it stop somewhere ? chair daniel Kaplan will explain the theme internet transformed the world of commu- 13:00 LunCh, LiFt ExPEriEnCE, nEtWOrKing Keynote : Catherine Fieschi, Counterpoint/ and organization of the conference. nication and media. British Council Keynote : Bruce Sterling, writer, author of 14:45 Changing innOVatiOn (1) they do it for real : Marcos garcia 09:45 initiaL and nECESSary PrOVOCatiOn Shaping things. the end of it (Madrid's Medialab-Prado) and douglas "technology & Society : Know your history !" they do it for real : usman haque today, corporate information systems repetto, artist and founder of dorkbot is technology liberating us or enslaving us ? (haque::design+research / Pachube) and are innovation's worst enemies. they set Open Stage : tristan nitot - “Making sure hardly a new question, says dominique timo arnall (Elastic Space). organizations and processes in stone. the Web stays ‘generative’ and the Future Pestre... he will thus challenge us to raise Open Stage : nicolas Frespech - they restrict the enterprise's horizons and Open” our level of thinking and, on the quest art and rFid its networks. they distort its view of the for an answer, to embrace dissensus and world. But ferments of change emerge. 17:30 taKEaWayS complexity : how can we welcome techno- 11:15 BrEaK Meet those who breathe new air into nathalie Kosciusko-Morizet's thoughts skeptics in order to produce more sustain- Lift experience, networking current organizations, those who design from Lift able technologies ? Can we really believe Live radio show : Place de la toile, France tomorrow's innovation Systems. "nKM" is France's minister in charge of that green techs will allow us to avoid Culture Forward Planning and the development of Keynote: Marc giget (Cnam) drastic (and collective) choices on how discussion : Moofing & co working : new the digital Economy they do it for real : Euan Semple (Social we live? how can the interaction between styles of work, new spaces to create, computing for the business world) and markets, democracy, usage, science, and Marie-noĂ«line ViguiĂ© (La Cantine, Silicon 18:30 COCKtaiL and digitaL artS Martin duval (Bluenove) code become more productive ? Sentier) Keynote : dominique Pestre, historian of 15:45 BrEaK Science, EhESS, Paris 12:00 Changing thingS (2) Lift experience, networking Fab Labs, towards decentralized design discussion : Coworking in PaCa, Marie- 10:15 Changing thingS (1) and production of material products noĂ«line ViguiĂ© (La Cantine, Silicon Sentier) the internet of things is not what you Existing or unheard-of things, designed, think it is! modified, exchanged and manufactured by 16:30 Changing innOVatiOn (2) if the "internet of things" was just about individuals or entrepreneurs anywhere in innovating with the non-innovators adding chips, antennas and interactivity to the world; Local workshops equipped with innovating used to be a job in itself. it has the things we own, it would be no big deal. 3d printers and digital machine-tools, able become a decentralized process which in- discover a wholly different perspective: to produce (almost) anything out of its 3d cludes, in no particular order, researchers, Open, unfinished objects which can be model; P2P object-sharing networks
 are Saturday, JunE 20th 09:00 Changing thE PLanEt (1) 10:30 BrEaK 12:30 LunCh (PiCniC) 16:30 LiFt taKEaWayS Sustainable development, the Way of Lift experience, networking Lift experience, networking What will you remember from Lift ? desire. discussion : after telepresence, Luc What can you do with it ? – this session is brought to you by Courchesne 14:30 COnditiOnaL FuturE how should the conversation continue ? iEC WattWatt. – "the best way to predict the future, is to Edith ackermann (Mit) and Philippe 11:30 Changing thE PLanEt (2) invent it", said alan Kay (and Buckminster Lemoine (Chairman, LaSer and Fing) have What if global warming and the exhaustion Co-producing and sharing environmental Fuller). that is only true if as many of been listening. they will offer four con- of natural resources were in fact, initially, consciousness us as possible are given the opportunity clusions each, in the shape of possible, design problems ? how do we move from Planetary climate change is too large a to discuss, build, experiment and reflect transformative actions. bad, unsustainable design to a design – of challenge for one person. it can quickly upon their present and their future. three goods, services, systems – that is sensitive become abstract, technical, remote. how speakers describe the conditions required 17:15 CLOSing OF COnFErEnCE and and sustainable, durable and beautiful, can we reconnect individual aspirations, to make that possible. annOunCEMEntS sensible and profitable ? Could we build personal and daily choices, to global sustainable growth on desire as well as Keynote : rob van Kranenburg (Fontys challenges ? how can we all become part 22:00 LaSt drinKS : reason, on creativity as well as regulation ? ambient intelligence, Council) of environmental measurement, evaluate Jazz Bar PĂȘle MĂȘle 8, place aux huiles Short answer : yes ! Keynote : Jean-Michel Cornu (Fing) and compare the impact of our own (Vieux Port) Open Stage : Pierre Mounier - unESCO to Keynote : gunter Pauli, ZEri (Zero Emis- activities, become parts of our collective supervise google index. sions research & initiatives) environmental consciousness ? they do it for real : John thackara (doors Keynote: dennis Pamlin, WWF, author of 15:30 BrEaK, of Perception) and Elizabeth goodman "Sustainability @ the Speed of Light" Lift experience, networking (designer, confectious.net) they do it for real : Frank Kresin (Waag discussion : new technologies and Public Open Stage : François Brument - in-flex- Society) and François Jegou (SdS-Solu- debate : Bridging the gap, Jean-Michel ions, nonstandard design. tioning / Sustainable Everyday) Cornu (Fing) Premium partners Main partners Supporters From PDF Media partners Event partners France Culture acidd Erisa Mozilla L’atelier acsel Flower Box Owl rE Owni aden France iE-Club Pavillon traiteur readWriteWeb amiando LM3LaBS Provence rĂ©ception Vendredi Cigreff Lumens 8 redSugar Event partners CĂŽtĂ© dĂ©cor Marseille innovation Silicon Sentier Echangeur Marseille Medinsoft Spread Provence Medmultimed thierryweber.com
    • Juin 09 - Marseille Lift Conference Futur : LiFt ExPEriEnCE www.liftconference.com inspiring and connecting faites-le vous-mĂȘme One of the conference’s special treats is the lift Experience. think of a huge space where artists and designers are presenting activities that invite you to think, play, create, and listen. Meet other attendees and get inspired by a series of projects aimed at provoking dia- www.fing.org pionneers since 2006 hands-on future logue between people with different backgrounds and cultures. Lift Experience embraces artistic and social activities to reach beyond our intellects and engage our emotions and senses. Lift with Fing est cofinancĂ© par l’union europĂ©enne. L’Europe s’engage en Provence alpes CĂŽte d’azur avec le Fonds europĂ©en de dĂ©veloppement rĂ©gional. the following projects are presented at Lift France : airStriKE O2ZOnE tV airStrike is a device for touchless interactivity with any screen, of Local network participative television. any size. OPEn-SOurCE WaShing MaChinE augMEntEd rEaLity rethinking the way we wash clothes around the world, in accor- What is real when human perception is constrained by technol- dance with economical, sociological, cultural and environmental is- ogy? sues. Ch’ti 2039 rEtrOCOMPuting With arChEOPtErix & tVBEEBOO 6 short stories animated and photocomposed. Play with vintage applications and robots fabricated using low tech technology and retrocomputing machines. diFFraCtiOn “Space is the order of things which coexist.” (Leibniz) SPEaKEr POrtraitS By rEnaud VinCEnt-rOux 10 portraits of our speakers specially made for Lift France with E-CuriOSity dESK Fing. an interactive introduction to the Lift Experience artists using rFid tags. StWEEt + tWittyWaLL an artistic project that appropriates geographical information, EgrEggOr8 photos, and real time on the web. a concept of “combined spirit”, an autonomous entity or force pro- duced and influenced by the desires and emotions of people united thE C.r.i. in a common goal. a robot that strolls around and projects photos randomly through- out a given space. FLOWErBOx these flower arrangements will be exhibited as a new, innovative thE grEEn WatCh / City PuLSE and ecological way to decorate and clean the air in space with micro Multiply by 1,000 the number of environmental sensors in the city, plants. using a watch and a phone to capture, transmit, share and analyze data. gardEn OF EdEn if robots had hair, how would we perceive them? trOMBinOSCOPE an interface to visualise the participants’ portraits during and after intEraC WEaring the conference. Sensory locative communicant costumes. tWiiSt KarLax daFaCt twiist is an interactive installation that questions the aging body Play music with your entire body. and the way we live with it. MagiC’SEnSE V.i.O – F.i.O an experience to play and meet: while leaning on the bar, the game Ecological controllable custom lighting. appears
 WJ-S MaKE tOyS Sing a modular application and public performance-web device that al- Make music using vintage game consoles and circuit bending with lows WJ-S (Web-jockeys, artists and passionate people of the web) old keyboards. to play live content from the web. Fing Created in 2000 by a team of entrepreneurs and experts, the goal of Fing is to locate, stimulate and promote innovation in digital uses and services. today Fing has over 160 members, counting among them large businesses, start-ups, research labs, universities, local authorities, civil services, non-governmental organizations... www.fing.org | www.internetactu.net Lift corporate design : www.bread-and-butter.ch ; switzerland.