• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Questions Numériques 2012-2013
 

Questions Numériques 2012-2013

on

  • 899 views

 

Statistics

Views

Total Views
899
Views on SlideShare
899
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
21
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Questions Numériques 2012-2013 Questions Numériques 2012-2013 Presentation Transcript

    • DANIEL KAPLANwww.fing.org
    • “QUESTIONS NUMÉRIQUES”, CEST QUOI ?
    • CARTOGRAPHIE DES SCÉNARIOS DE RUPTURE En majuscules, les 7 ruptures développées par le groupe
    • LA CRISE ↪  Durable↪  Economique et écologique↪  Provoquera des changements irréversibles↪  Force à revisiter tous nos scénarios davenir
    • UNE NOUVELLE EXIGENCE VIS-A-VIS DU NUMÉRIQUE ↪  Le numérique na pas empêché la crise (la-t-il même approfondie) ?↪  Il na pas réduit notre empreinte écologique (la-t-il même augmentée ?)↪  A-t-il vraiment simplifié nos vies ?↪  Qua-t-il fait au travail ? Au lien social ?...↪  Embarras numériques, dépendance et résilience↪  Confinement du numérique ? Révoltes ?↪  Examen critique des prochaines innovations
    • LINNOVATION “INDIGNÉE” La technologie pour transformerle cœur de nos modèles de développement ↪  Partage, proximité, lien, contribution, dématérialisation…Aller chercher la transformationplutôt que loptimisation ↪  La fin des "e" (-éducation, -santé, -administration…)Sinterroger sur les effets pervers ↪  Le "smart" (city, grid…) en doute ↪  Effets rebonds ↪  Limites de la marchandisation
    • LEMPOWERMENT, PUISSANCE & FRAGILITE ↪  Le numérique redistribue de linformation, donc du pouvoir↪  … Mais au profit de qui ?↪  Lempowerment des individus est une réalité, mais inégalement répartie et incomplète↪  Une asymétrie constante, voire croissante, entre loutillage de la majorité des individus et celui des organisations↪  Vouloir lempowerment, cest quoi ?↪  Au-delà du numérique, ça veut dire quoi ?
    • Devant "lampleur LUFC attaqueet la variété cette foisdes dysfonctionnements" 5 opérateursconstatés dans du "cloud"leurs logiciels, suite à deslUFC-Que Choisir disparitionsporte plainte accidentellescontre 4 éditeurs (ou non)de jeux vidéo. de données de leurs clients. Nouvelle vague de suicides de cadres, Médiamétrie constate la "pression pour la 1e fois numérique" une réduction est mise du temps personnel en accusation. consacré aux usages numériques. 2011 2012 2013 2014 2015
    • QUEST-CE QUI CHANGE ? Le numérique interrogé au cœur même de sa "promesse" Rébellions numériquesLes fournisseurs deviennent Nouvelles maladies responsables des professionnelles dysfonctionnements et des "dommages numériques" Autonomie ou flicage ? Exigence de portabilité, interopérabilité, pérennité, indépendance… Déconnexion Résilience Slow
    • RÉALISTE ?SIGNAUX FORTS↪  Dépendance croissante des individus et des RAISONS DE DOUTER organisations vis-à-vis du ↪  Pourquoi cesserions-nous numérique daccepter ce que nous↪  Explosion des volumes admettons depuis 20 ans ? dinformation ↪  La pression est un phénomène↪  Stress et infobésité systémique, pas local ↪  Les grandes entreprises du numérique sont tropSIGNAUX FAIBLES puissantes, trop globales↪  Procès intentés aux éditeurs de ↪  La crainte du décrochage logiciels numérique empêche de↪  Conflits sociaux sur sinterroger sur ses linformatisation inconvénients↪  Entreprises "zéro mails"
    • SOUHAITABLE ? OUI ! NON !↪  À lheure où tout est évalué, ↪  Limperfection du numérique pourquoi les entreprises est la rançon de ses bénéfices, numériques seraient-elles de son innovation continue. seules à avoir le droit ↪  Nous apprendrons "lécologie à lirresponsabilité ? informationnelle" par↪  Une force de travail stressée, essais-erreurs, pas autrement. désorientée, ne peut pas être ↪  La concurrence, elle, productive. ne sarrêtera pas.
    • COMMENT ANTICIPER ?REPÉRER LES OPPORTUNITES↪  Se différencier en jouant la qualité et la responsabilité CONDITIONS DE RÉUSSITE↪  Concilier réactivité ↪  Ouvrir les processus et projection à long terme de conception et production↪  Devenir plus attractif ↪  Un courant dinnovation et plus fidélisant pour "slow" dans le numérique les collaborateurs et ses pratiques ↪  Négocier des chartes dans les entreprisesIDENTIFIER LES MENACES ↪  Une expérimentation continue↪  Multiplication des conflits des nouvelles organisations↪  Augmentation des coûts et des du travail, avec une très délais des projets/innovations large part dinitiative numériques des salariés↪  Tension durable entre aspirations des salariés/ pression des marchés
    • La crise faitémerger une Renault lance la Renaultéconomie locale de Share, conçue pour êtresurvie, appuyée sur partagée par sonle détournement de propriétaire, avec uncertains sites modèle daffaires fondédéchange, de sur les revenus departage et de location/covoiturage. revente. 10 villes européennes et 15 entreprises Les règlements lancent une durbanisme exigent expérimentation la construction à grande échelle, despaces partagés "Share & Dematerialize". dans les logements et les bureaux. 2012-2013 2014-2015 2016-2017 2018-2019 2020
    • QUEST-CE QUI CHANGE ? Une véritable économie du … Et nécessite de nouvelles partage et de la réutilisation… "infrastructures" Partage déquipements, despaces, Espaces collectifs : "coworking", de temps, de connaissances… fab labs, entrepôts partagés… Location, cloud, copropriété, Echange et compensation :achats et investissements groupés "bourses", monnaies, ratings… Réparation, recyclage, Ateliers flexibles, objets/services récupération, revente "open source", cloud local… … Qui entraîne dautres transformations… Dans la production, la distribution, la finance… Nouveaux intermédiaires, locaux et globaux
    • RÉALISTE ?SIGNAUX FORTS↪  La crise économique et écologique RAISONS DE DOUTER↪  Le rôle des réseaux ↪  Face aux difficultés sociaux économiques, la révolte ou le repli apparaissent au moins↪  Economie de fonctionnalité aussi probables que la↪  Innovation sociale solidarité et la résilience. ↪  La réponse aux grandes crises émerge plus généralement deSIGNAUX FAIBLES chocs politiques.↪  Consommation collaborative↪  Espaces de travail partagés↪  Formes hybrides demploi↪  Monnaies alternatives
    • SOUHAITABLE ? OUI ! NON !↪  Une réponse pertinente à la ↪  Fragilisera les entreprises crise économique et écologique, établies sans produire fondée sur lénergie des gens dalternative à la hauteur et lentrepreneuriat ↪  Produira chômage, pauvreté,↪  Prend acte de léchec des violence réponses "politiques" ↪  Un scénario raisonnable,↪  Marie léconomique, le social et triste et reposant sur un fort lenvironnemental contrôle social↪  Une économie-pollen reposant ↪  La transformation des sur la circulation des produits en services produira connaissances et le partage plus de dépendance, et non moins
    • COMMENT ANTICIPER ?REPÉRER LES OPPORTUNITES↪  Ouvrir : ses espaces, ses données, ses processus… CONDITIONS DE RÉUSSITE↪  Mutualiser : R&D, logistique, ↪  Faciliter le partage, achats, équipements, salariés... ladaptation, la réparation, le recyclage de ses produits ↪  Des gammes de produits conçus pour être partagés ↪  Devenir agile : développer vite, co-concevoir, tester↪  Devenir plate-forme tout le temps, encourager les détournementsIDENTIFIER LES MENACES ↪  Ne pas innover pour les seuls↪  Fragmentation des marchés "early adopters"↪  Fragilisation des marques, ↪  Travailler au sein de la propriété décosystèmes intellectuelle…↪  Nouveaux concurrents, nouveaux oligopoles
    • DANIEL KAPLAN 15 mars après-midi 15 février, 14h-19h Paris - LAppart SFRParis – Gaîté Lyrique www.fing.org avec SFR Player