MesInfos à Marseille - Présentation du 14 janvier 2014
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

MesInfos à Marseille - Présentation du 14 janvier 2014

on

  • 861 views

MesInfos est un projet unique au monde : 8 très grandes entreprises font l’expérience de restituer à 300 testeurs volontaires les données dont elles disposent sur eux. Et si vous inventiez les ...

MesInfos est un projet unique au monde : 8 très grandes entreprises font l’expérience de restituer à 300 testeurs volontaires les données dont elles disposent sur eux. Et si vous inventiez les applications qui vont avec ?

Statistics

Views

Total Views
861
Views on SlideShare
460
Embed Views
401

Actions

Likes
2
Downloads
16
Comments
0

7 Embeds 401

http://opendata.montpelliernumerique.fr 230
http://infolab-montpellier.fr 67
http://fustibal.bype.org 59
http://localhost 24
http://mesinfos.fing.org 13
http://www.newsblur.com 5
http://feedly.com 3
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

MesInfos à Marseille - Présentation du 14 janvier 2014 MesInfos à Marseille - Présentation du 14 janvier 2014 Presentation Transcript

  • Renaud Francou – rfrancou@fing.org
  • L'innovation entre des millions de mains
  • d'exploration La piste du partage 300 panelistes reçoivent leurs données personnelles s disposeront de moyens qui leur permettront : er à volonté aux informaes entreprises disposent mpléter ces informations nnées qu’ils auront euxtées ou entrées : docunés, capteurs personnels ed Self, traces de navigatrées par leur navigateur, on… Autorisation de l'individu donnant accès à certaines de PRIVÉES ses DONNÉES PUBLIQUES demomesinfos ORGANISATIONS ers d’un “ entrepôt per- onnées ” ( personal datasloiter ces données pour ompte. gir avec les systèmes n d’autres organisations t de moyens d’exprimer ère non ambiguë leurs leurs choix, leurs intenmpris, bien sûr, en matière . ier des “ vues ” sur leurs s, par exemple pour se ans un forum, se valoriser ’enchères, entrer dans un l, chercher un emploi… Partage des DONNÉES SERVICES disponibles et utile pour l'individu ou pour la relation entre individus et organisations START-UP personnelles ENTREPRISES PLATEFORME entrepôt de données personnelles DESIGNERS Entrée des DONNÉES COMMUNAUTÉS D'INNOVATEURS personnelles Consultation de l'ensemble des USAGERS RÉUTILISATEURS DONNÉES personnelles souhaitées. Source : MesInfos – 2012 ( Juliette Maroni ) INDIVIDUS https://fing-mesinfos.cozycloud.cc/#home 02
  • En quoi le partage de données personnelles doitil booster l'innovation et la confiance ?
  • Les données personnelles sont la matière première de l'économie numérique Mieux connaître ses marchés Adapter, personnaliser ses offres Capter l'attention de consommateurs déjà sursollicités Calculer ses risques
  • Mais elles sont aussi un poison ! "Tiens, mon supermarché commence à ressembler à mon opérateur téléphonique"
  • Pour les individus, le temps du "bricolage" d'exploration -formes personnelles de eront un rôle de pivot entre s, les détenteurs de données et les fournisseurs de services sont le premier point de ntre l’individu et ses données ournissent, a minima, les écessaires pour contrôler la circulation et l’usage de ses ons. mettent à disposition des mples d’administration, de ur, de visualisation, de ret d’analyse de ses informa- communiquent avec les d’information des détendonnées pour obtenir, d’une écurisée, l’accès aux données nent l’individu. La piste du partage Dès 2006, l’Américain Doc Searls proposait le concept de “ VRM ” ( Vendor Relationship Management, le symétrique côté consommateur du CRM, Customer Relationship Management ). Doc Searls n’est pas un inconnu : il est l’un des auteurs du Cluetrain Manifesto ( 1999 ), texte qui continue de faire référence sur le marketing et la relation clients à l’ère numérique 10. Le message du VRM : “ un client libre a plus de valeur qu’un client captif. ” Un client libre dispose d’un niveau d’information et d’outillage comparable à celui des organisations avec lesquelles il est en relation. Son “ système d’information ” interagit avec celui des organisations pour partager ( ou non ) des informations, pour uprès d’elles que des services tiennent les données que les les ont autorisés à utiliser, conditions précises et véri- négocier des conditions d’interaction, pour apprendre de ces interactions. La perspective de Doc Searls est celle d’une “ économie de l’intention 11 ” dans laquelle les consommateurs cessent d’être des individus passifs dont on cherche continuellement à capter l’attention, pour exprimer leurs intentions auprès d’entreprises qui se mettent à leur écoute. Economiquement, cette approche pourrait rendre les marchés beaucoup plus efficients : au lieu de devoir “ deviner ” les intentions des consommateurs à partir de systèmes de plus en plus complexes et intrusifs, les entreprises pourraient en prendre connaissance à la source, d’une manière non ambiguë. En 2011 et 2012, le Forum Economique Mondial ( WEF, plus communément connu sous le nom “ Forum de Davos ” ) publiait une série de rapports sur le potentiel économique des données personnelles 12. Pour le WEF les données représentent une “ nouvelle classe d’actifs ”, une “ opportunité économique post-industrielle ”, mais cette opportunité ne se réalisera pas si le déséquilibre persiste entre le niveau de connaissance et d’outillage des organisations, et celui des individus. Le WEF introduit l’idée d’un “ écosystème des données personnelles ”, dans lequel les données d’un individu seraient traitées comme un capital que celui-ci gèrerait et exploiterait lui-même. Porté depuis avril 2011 par le gouvernement britannique et 19 entreprises, le projet Midata 13 se fixe pour objectif de “ tirer parti du potentiel économique que représente, pour les entreprises, le basculement de leur relation clients d’une approche unilatérale de collecte des données à une approche de partage fondée sur une confiance mutuelle. ” La perspective est économique : d’une part, des consommateurs plus exigeants et mieux en mesure d’exprimer leurs intentions rendront les marchés plus efficients ; d’autre part, un marché entièrement nouveau de services personnels fondés sur les données des individus pourrait émerger. que prendront ces platesnt encore à préciser ( voir omment, en effet, proposer simplicité d’usage pour les s compromettre la sécurité des individus, ni conférer à une plate-forme un pouvoir nt il sera naturellement tenté usieurs modèles s’explorent : mmunautaire, centralisé ou ou non sur un transfert des données, hébergé chez u dans le cloud, généraliste ( des plates-formes “ santé ”, formation ”… ), etc. Schéma de Paul Trevithick, photographié par Doc Searls © 10. http://www.cluetrain.com/ 11. Titre de l'ouvrage de Doc Searls (Harvard Business Press, 2012) 12. http://www.weforum.org/issues/rethinking-personal-data 13. https://www.gov.uk/government/policies/providing-better-information-and-protectionfor-consumers/supporting-pages/personal-data 02
  • MesInfos propose un nouveau défi : redonner aux individus l'usage (y.c. le contrôle) de leurs données personnelles
  • De quelles données parle-t-on ? Consommation Santé et bien-être Finances Mobilité Administration Formation et emploi Communication Energie Navigation sur le web Ses propres productions…
  • Un nouvel horizon d’usages…
  • On ne le fait pas juste "parce que c'est bien" … Les individus peuvent y gagner : Empowerment ✔  ✔  Sortir d'une situation de "non-valeur" Valeur d'usage et non valeur financière Les entreprises détentrices de données aussi : ✔  Confiance, fidélité ✔  Meilleures données ✔  Comprendre ce que veut le consommateur ✔  Nouveaux services
  • Concrètement, comment ça marche et comment je peux y participer ?
  • Décembre 2013 – Juin 2014 Mai-Septembre Extraction des données Constitution du panel Installation de la plateforme Octobre 2013-Avril 2014 Expérimentation de terrain Prototypage et test d'applications tierces Observation 2e T 2014 Bilan Communication Préparation des suites
  • L’expérimentation Des données !  Des entreprises engagées à restituer un certains nombre de données personnelles à leurs clients : "  "  "  "  "  "  "  "  AXA Crédit Coopératif Google La Poste La Banque Postale Les Mousquetaires Orange Société Générale
  • Animer la "ré-utilisation" des données !  Objectifs de l'expérimentation "  "  Faire émerger 15 prototypes et 30-40 concepts scénarisés Pouvoir en tester un certain nombre et bénéficier de retours des individus !  Supports "  "  "  Un accompagnement des projets via des ateliers créatifs ou plus opérationnels Imagine -> Build -> Run Une boîte à outils et à ressources en ligne (mesinfos.fing.org) Un concours d’applications (novembre/fin février 2014)
  • Ouvert A tous ! PROTOTYPES FONC TIONNELS AR CEPTS SCEN CON ISES Les plate-formes, applications et services imaginés et testés dans le cadre de MesInfos s'adressent aux individus et visent à leur permettre de faire usage de leurs données à leurs propres fins.
  • 1 2 Testés auprès du panel Développés sur la plateforme Développés en scénarios Des services Des services Selectionnés par un jury Selectionnés par un jury CONCEPTS SCENARISES PROTOTYPES FONCTIONNELS 57000€ --- € 6 lauréats 3 lauréats Prix partenaires 11 000€ 46 000€ 5000€
  • Prototyper ? www.mesinfos.fing.org Data : 1 serveur par testeur, 1 data base par serveur Toutes les data sont déjà dans les data base !  !  Applications : Applications web en Node JS, est exécutées dans le serveur du testeur !  Documentation / accompagnement : Un espace développeur : http://mesinfos.fing.org/espace-developpeurs/donnees Un formulaire en ligne De l'accompagnement dans l'environnement de développement, en design en partenariat… !  !  ! 
  • www.mesinfos.fing.org Expérimenter le partage des données personnelles entre les organisations et les individus qu'elles concernent Renaud Francou – rfrancou@fing.org