Diallo GuinéE CIRAD 2010

1,161 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,161
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Diallo GuinéE CIRAD 2010

  1. 1. Séminaire sur «les systèmes d’information sur les marchés agricoles en Afrique : renouveau et impact» Session B: Session B: Communication sur le thème : Le Système d’information sur le marché de la pomme de terre en Guinée : un instrument au service de la FPFD Présenté par Saliou Cherif DIALLO Montpellier 29 – 31 Mars 2010
  2. 2. Plan de présentation I. Présentation sommaire de la Guinée et du Fouta I Pé t ti i d l G i é td F t II. Description du marché de la pomme de terre 1. Organisation de la production et du marché de pomme de terre en guinée 2. Circuits de commercialisation de la pomme de terre 3. 3 Principaux acteurs du marché de la pomme de terre III. Description du SIM sur la pomme de terre 3.1. Problématique 3.2. Structure et fonctionnement du SIM pomme de terre 3.3 Effets produits par le SIM pomme de terre IV. Difficultés de commercialisation de la pomme de terre V.Perspectives de développement
  3. 3. I. Présentation sommaire de la guinée et de la région du Fouta Superficie : 245857 Km², 4 régions naturelles Population: 10000000 h bi P l i habitants Agriculture : 75 % population, 20% PIB et 8% export, Mines : 80% export. Importations alimentaires:340000 t de riz en 2007. PMA et 400 USD/hab.
  4. 4. 2. Présentation de la région du Fouta (Moyenne Guinée) Fouta ou Moyenne Guinée : zone de montagnes 18% de la superficie, 22% de la population superficie Activités économiques : cultures vivrières, maraîchage et élevage. 8000 sources (château d’eau de l’Afrique de l’Ouest).
  5. 5. II. Description du marché de la pomme de terre en Guinée 2.1 Organisation de la production de pomme de terre Culture traditionnelle du Fouta, introduction années 1920. Extension ayant dé E i démarré en 1988 avec PDA TM é 988 PDA-TM Organisation des producteurs en groupements en 1990 Groupements organisés en unions en 1991 Unions en Fédération (FPFD) en 1992 1992. 8 Unions et 130 groupements pomme de terre en 2007
  6. 6. Principales zones de production de pomme de terre Pita: Timbi Madina et Timbi Touni en toutes saisons Labé : Safatou, Hafia Safatou Hafia, en toutes saisons Dalaba : Dalaba et Ditinn, en toutes saisons Mamou : Soumbalako en contre saison Mali : Mali, Yambering, Fougou saison des pluies sur montagnes.
  7. 7. Répartition de la production de pomme de terre au Fouta Production de pomme de terre au Fouta: 500 t en 1991 à 20000 t en 2009 p
  8. 8. 2.2. Circuits de commercialisation de la pomme de terre Labé Conakry, Kankan, Siguiri, Koundara, Guinée Bissau, Sénégal, Gambie Timbi Conakry, Labé, Kankan, Pita, Mali, Sénégal Dalaba Conakry, Mamou, Kissidougou, Siguiri y, , g , g Conakry Kamsar, Sangarédi, Fria, Sierra Léone, Mali, Liberia.
  9. 9. Modes de commercialisation de la pomme de terre Commercialisation collective : Contre-saison Contre saison Producteurs affiliés à l’UGTM et FPFD Opérations de collecte, de tri, pesage, emballage soigneusement, Emmagasinage et décompte pour chaque producteur Relations avec les commerçants par la FPFD comme facilitateur Fixation du prix de base par l’interprofession sur base SIM Déstockage p g g progressif et expédition sur marchés selon la demande p Régulation du marché par le SIM Commercialisation i di id ll : concerne tous les producteurs avec C i li ti individuelle t l d t production et vente libre sur les marchés.
  10. 10. 2.3. Principaux acteurs du marché de la pomme de terre Producteurs bien structurés (UGTM) affiliés ou non à la FPFD. Collecteurs : chargés uniquement d’ h i C ll t h é i t d’acheminer l pomme d t la de terre d points des i t de collecte vers les magasins relais ou les magasins de la FPFD au moyen de charrettes. Rôle de relais entre les producteurs et les magasins Commerçants : achètent et vendent la pomme de terre sur des circuits plus ou moins longs jusqu’à Conakry. Peuvent aussi les déposer à des grossistes ou des demi-grossistes avant de p g passer sur des circuits longs. g Transporteurs : acheminent la pomme de terre sur les marchés de consommation. Agents et opérateurs des magasins d’entreposage de la pomme de terre : d entreposage magasiniers postés dans les marchés de production et de consommation
  11. 11. III. Description du marché de pomme de terre au Fouta 3.1. Problématique (problèmes posés au départ) Problèmes d’é P blè d’écoulement au dé t l t départ Production concurrencée importations et marché sous-régional. Les problèmes pour les producteurs étaient: Où vendre les quantités de pomme de terre produites et à quel prix? A qui les vendre et comment vendre? Sur quels circuits le marché était le p q plus p porteur ? Quelles sont les caractéristiques de la demande (périodes de production, vente) ? Pas d’informations sur le marché. Producteurs subissaient le marché, les intermédiaires, l commerçants et l i t i t édi i les t t les intermédiaires. édi i Systèmes d’information existants (ACA et SIPAG) ne fournissaient pas les informations à temps et n’étaient p spécifiques à la seule p p pas p q pomme de terre.
  12. 12. 3.2. 3 2 Structure et fonctionnement du SIM pomme de terre un volet collecte des informations sur les marchés (informations communiquées à la FPFD par radio VHS,téléphone et radio rurale sur les volumes, prix pratiqués, qualité de la pomme de terre, destination, types d’acheteurs, camions et durée du transport). un volet études de marchés (intérieurs et sous-régional) Un l t i i U volet suivi campagne de production portant sur les charges d d ti t t l h d’exploitation de chacun des producteurs afin de recueillir les éléments de fixation prix de la pomme de terre.
  13. 13. Comment les informations de marché sont utilisées par les organisations de producteurs de pomme de terre Informations utilisées pour réguler le marché de la pomme de terre. Commerçants et producteurs réunis en interprofession discutent et arrêtent un prix plancher pour la vente Pomme de terre stockée dans les magasins vente. et livrée aux commerçants dès que la période et les prix pratiqués sont jugés favorables sur les marchés. Dès que la demande s’exprime sur le marché, le système d’information déclenche l’alerte de commercialisation et les différents acteurs assurent la commercialisation (surtout les commerçants). Quand le marché devient saturé et les prix commencent à baisser, l’alerte est donnée par le dispositif d’information et la FPFD décide d’arrêter l’approvisionnement en fermant provisoirement les magasins.
  14. 14. 3.3 Effets créés par le SIM p p pomme de terre au Fouta (quels q sont les problèmes qui ont été résolus selon les paysans) Amélioration des capacités de négociation Amélioration des capacités de négociation des producteurs. Ils ne subissent plus, mais ils participent. Arguments et éléments de discussion, de proposition et de vente à des prix susceptibles de compenser largement leurs efforts de production Rapport de force inversé. Il faut souligner que tous les lundi à Conakry, le marché de la pomme de terre se négocie comme la bourse entre les producteurs, les commerçants et les transporteurs.
  15. 15. Connaissance du marché Connaissance parfaite d périodes d’ ffl C i f it des é i d d’affluence d l commercialisation de la i li ti des différents marchés, les périodes de l’année où la demande est plus importante, les caractéristiques des agents intervenant sur les marchés, a s ainsi que les e ge ces des co so es exigences consommateurs e matière de qua té de ateu s en at è e qualité pomme de terre. Marché ne se fait pas sans eux, rapport de force inversé. p , pp Possibilité de mieux planifier la production et l’organisation de la commercialisation de la pomme de terreterre.
  16. 16. Régulation du Ré l ti d marché hé Produits non vendus directement stockés sans risques dans les magasins et attendent la période qui offre l meilleure rémunération. t tt d t l é i d i ff la ill é é ti Mécanisme de protection de l’interprofession déclenché pour bloquer les ventes si marché saturé. Il est débloqué lorsque les informations fournies saturé sur les marchés sont intéressantes. Importations de pomme de terre en Guinée progressivement réduites suite I t ti d d t G i é i t éd it it à l’organisation de la production et du marché local (voir ce graphique.
  17. 17. Evolution production et importations de pomme de terre 1998-2007 18000 16000 14000 12000 umes 10000 Production locale Volu 8000 Importations 6000 4000 2000 0 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 Année
  18. 18. Transparence du marché Connaissance par les producteurs des éléments entrant dans la formation du prix. Participation active des représentants des producteurs à la fixation du prix de la pomme de terre. Possibilité pour les producteurs de faire valoir leurs intérêts et d’échapper à l’emprise mercantiliste des intermédiaires dorénavant très puissants. Possibilité d’écouter les informations de marché diffusées sur antennes radio rurale Labé, radio communautaire Mamou et peuvent donc comparer les prix au jour le jour à travers le système d’information interne de la FPFD.
  19. 19. Création d’une i t C é ti d’ interprofession autour d l pomme d t f i t de la de terre Création d’une interprofession réunissant les acteurs Evolution des fonctions du marché avec l’insertion des producteurs dans des fonctions initialement réservées aux commerçants. Ouverture de la pomme de terre sur le marché sous-régional Capacité des producteurs de pénétration du marché sous-régional avec bonne connaissance d ses caractéristiques sur comportement d prix, b i de té i ti t t des i localisation et fluctuation de la demande, ainsi que des exigences des consommateurs. Commerçants formés aux formalités à l’exportation l exportation Passage à la marque commerciale avec un cahier de charges. Traçabilité du produit avec capacité d’identification des mauvais lots, provenance de chaque produit avec le nom du groupement
  20. 20. IV. Difficultés de IV Diffi lté d commercialisation d l pomme d t i li ti de la de terre en G i é Guinée Insuffisance de structures appropriées de conservation de la pomme de terre. Faible structuration des circuits de commercialisation : circuits non formalisés et acteurs non spécifiés sur des itinéraires Dispersion géographique des marchés et le caractère atomisé de l’offre l offre. Mauvais état des routes sur les circuits longs entre la Guinée et le Sénégal: pertes et coûts de transport élevés (plus d’une semaine de route entreTimbi et Dakar. Dakar Manque de structuration du marché et des circuits de commercialisation : les relations commerciales sont déterminées par les relations entre les agents Tracasseries administratives : Nombreux barrages routiers qui rendent les taxes très élevées (paiement de 400000 FCFA par exemple entre Labé et Dakar))
  21. 21. V. V Perspectives de développement Structuration des circuits de commercialisation pour réduire les asymétries d’information et l’absence de dispositifs légaux pour faciliter les échanges Renforcement coopération et interaction avec ACA et SIPAG mais aussi SIPAG, MANOBI et RESIMAO pour permettre aux producteurs guinéens de partager les informations du marché de la pomme de terre avec les acteurs sénégalais et maliens.
  22. 22. Je vous remercie de votre attention

×