Interactions prescrire

2,613 views
2,361 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,613
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Interactions prescrire

  1. 1. MALADIE D’ALZHEIMER : GARE AUX INTERACTIONS AVEC LES ANTICHOLINESTÉRASIQUES tiques de ces isoenzymes. La rivastig- té supérieure à celle du placebo (6). Ces Résumé mine est métabolisée surtout par des résultats convergent avec ceux de l’essai cholinestérases ; elle se lie peu aux clinique à long terme déjà cité ayant éva- ● Les médicaments anticholinestéra- isoenzymes du cytochrome P 450. lué le donepezil, où les décès ont été siques, le donepezil, la galantamine et la plus fréquents sous donepezil (63 décès rivastigmine, sont peu efficaces pour ● Les anticholinestérasiques inhibant sous donepezil versus 50 sous placebo ; freiner le déclin des fonctions cogni- le métabolisme du suxaméthonium, ils p = 0,08 selon nos calculs) (5). tives des patients atteints de la maladie augmentent et prolongent le blocage Les anticholinestérasiques exposent à d’Alzheimer. La mémantine, pas plus neuromusculaire induit par ce curare. des effets indésirables parfois graves, qui efficace, n’appartient pas au groupe des peuvent être majorés par des interactions anticholinestérasiques, et a des effets ● En pratique, les soignants ont inté- médicamenteuses. dopaminergiques et atropiniques. rêt à être attentifs aux effets indési- rables des anticholinestérasiques, sou- ● Les médicaments anticholinestéra- vent proches des symptômes de la Des effets indésirables siques ont des effets indésirables maladie d’Alzheimer, et parfois dus à cholinergiques essentiellement essentiellement cholinergiques : une interaction médicamenteuse, ou digestifs, neurologiques, cardiovascu- un antagonisme d’effets comme c’est Le donepezil, la galantamine et la riva- laires et urinaires (incontinences). le cas avec les médicaments ayant un stigmine ont des effets indésirables com- effet atropinique. En outre, le nombre muns, que l’on peut rapporter à leur effet ● Une surmortalité sous galantamine, des effets indésirables participe à la cholinergique (7). souvent de cause cardiovasculaire, a révision régulière du bien fondé de été mise en évidence dans des essais l’utilisation de ces médicaments. Des effets indésirables versus placebo, et dans un essai, les Rev Prescrire 2006 ; 26 (269) : 111-115. digestifs. Les effets indési- décès sont apparus plus fréquents rables digestifs des anticholi- sous donepezil que sous placebo. ● Les médicaments atropiniques P our essayer de freiner le déclin des fonctions cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, nestérasiques sont fréquents et dose-dépendants. Il s’agit essentielle- ment de nausées, vomissements, ano- aggravent les troubles cognitifs que 3 médicaments anticholinestérasiques rexie, diarrhées, douleurs abdominales et l’on tente de traiter par anticholine- sont commercialisés en France : le done- dyspepsie (7,8). L’introduction de ces stérasique. pezil, la galantamine, la rivastigmine ; la médicaments à dose progressivement tacrine ayant été retirée du marché en croissante vise à les prévenir (2). ● L’association anticholinestérasique 2004 (a). La mémantine n’est pas un anti- Les troubles digestifs sont parfois + neuroleptique expose à une majora- cholinestérasique (lire en encadré sévères. Ainsi, un cas de vomissements tion des effets indésirables extrapyra- page 113) (1à4). intenses avec rupture de l’œsophage a midaux. Une augmentation de la mor- Le donepezil a un effet modeste et été rapporté lors d’une reprise de riva- talité est apparue au cours d’essais transitoire chez environ 10 % des stigmine à dose d’entretien après une cliniques de neuroleptiques chez des patients, comme les autres anticholines- interruption du traitement, sans nouvelle patients déments et au cours d’essais térasiques commercialisés depuis. À augmentation progressive des doses (9). cliniques d’anticholinestérasiques. long terme, un essai comparatif randomi- sé d’une durée de 3 ans, donepezil ver- Des effets indésirables neu- ● L’association anticholinestérasique sus placebo, a montré que le donepezil rologiques. Les effets indési- + médicaments bradycardisants, ne retardait ni l’entrée en institution ni la rables neurologiques des dépresseurs de la conduction car- perte d’autonomie chez les malades anticholinestérasiques sont diaque ou induisant des torsades de atteints d’une forme légère à modérée de principalement des sensations vertigi- pointes expose à des troubles du ryth- maladie d’Alzheimer (5). Les autres anti- neuses, des tremblements, des cépha- me et de la conduction cardiaque. cholinestérasiques n’ont pas une lées, des somnolences et des insom- meilleure efficacité démontrée (2,3,4). nies (7,8). Plus rarement, des symptômes ● Le donepezil et la galantamine sont Dans deux essais cliniques d’une extrapyramidaux et des convulsions ont métabolisés par les isoenzymes 3A4 durée de 2 ans, chez plus de 2 000 pa- été rapportés. Des troubles psychia- et 2D6 du cytochrome P 450, ce qui tients atteints d’une altération modérée suggère un fort potentiel d’interac- de la fonction cognitive, une surmortalité tions pharmacocinétiques avec les est apparue sous galantamine, souvent a- La tacrine a cessé d’être commercialisée en 2004 en rai- inhibiteurs et les inducteurs enzyma- de cause cardiovasculaire, sans efficaci- son de ses effets indésirables hépatiques (réf. 37). LA REVUE PRESCRIRE FÉVRIER 2006/TOME 26 N° 269 • PAGE 111Reproduction interdite, sauf pour les abonnés individuels dans le cadre dune diffusion limitée, en petit nombre, à but non commercial.
  2. 2. Vigilance Maladie d’Alzheimer : gare aux interactions avec les anticholinestérasiques triques ont été observés : dépression, muscarinique, à un médicament anticho- priétés atropiniques, versus 2,25 points hallucinations, agitation, comportement linestérasique entraîne un antagonisme chez les 53 patients n’en recevant pas agressif et confusion (8). d’effets pharmacologiques. Cette asso- (p = 0,07). Les résultats à 2 ans mon- ciation est illogique. traient une détérioration de 7 points en Des troubles de la thermo- Les anticholinestérasiques s’opposent moyenne chez les 11 patients qui étaient régulation : déshydrata- ainsi aux effets atropiniques de divers traités en plus par au moins un médica- tion. Les anticholinestéra- médicaments exploités en thérapeutique : ment ayant des propriétés atropiniques, siques exposent à un risque l’atropine et la scopolamine ; les médica- versus 3,08 points chez les 25 patients d’hypersudation par effet cholinergique. ments utilisés dans les incontinences uri- n’en recevant pas (p = 0,03) (17). Ils exposent ainsi à une déshydratation, naires par impériosité, tels que le flavoxa- en particulier en cas de canicule (10). te, l’oxybutynine, la solifénacine, la Les atropiniques induisent des toltérodine, le trospium ; certains antipar- troubles du comportement. Les effets Incontinence urinaire. L’in- kinsoniens atropiniques, tels que le bipé- centraux des atropiniques exposent à continence urinaire est un ridène, le trihexiphénidyle, la tropatépine ; des hallucinations visuelles, une agita- effet indésirable reconnu des les antispasmodiques atropiniques utili- tion, une irritabilité, un délire, une agres- anticholinestérasiques (8,11). sés dans diverses douleurs, tels que le sivité (15). Les médicaments ayant des Une étude rétrospective canadienne, buzépide, le clidinium, le tiémonium ; des effets atropiniques exposent à une inter- publiée en 2005, a inclus 44 884 patients bronchodilatateurs tels que l’ipratropium, action avec la pathologie démentielle, âgés déments : 20 491 patients prenant l’oxitropium, le tiotropium (annoncé sur le conduisant à une aggravation des symp- un anticholinestérasique et 24 393 n’en marché français, que nous présenterons tômes, que le patient soit traité par un prenant pas, identifiés à partir de bases le moment venu) ; des antitussifs ; des anticholinestérasique ou non. d’assurance maladie de l’Ontario. Les mydriatiques en collyre (15). Plusieurs observations ont rapporté la prescriptions d’atropiniques destinés au Cette coprescription est fréquente. survenue d’hallucinations, de comporte- traitement de l’incontinence urinaire (fla- Une étude a montré que 33 % des ment agressif, d’attaques de paniques, voxate, oxybutynine ou toltérodine) patients âgés de plus de 65 ans traités d’état confusionnel et de désorientation étaient plus fréquentes chez les patients par le donepezil identifiés dans une base avec chutes, à la suite d’une prescription traités par un anticholinestérasique que de données d’une assurance maladie de toltérodine, pour une incontinence uri- chez les patients n’en prenant pas (4,5 % américaine recevaient aussi une pres- naire, chez des patients atteints de la versus 3,1 % ; p < 0,001) (12). cription de médicament ayant des pro- maladie d’Alzheimer, traités par donepe- priétés atropiniques, versus 23,4 % des zil ou rivastigmine (18). Des effets indésirables car- patients également âgés de 65 ans et Ainsi, un homme de 82 ans prenait diaques. Les anticholinesté- plus mais ne recevant pas de donepezil depuis 2 mois du donepezil, à la dose de rasiques ont un effet brady- (p = 0,001) (16). 5 mg/jour, pour une maladie d’Alzheimer, cardisant et entraînent des évoluant depuis 3 ans (18). Il était troubles de la conduction. Malaises ou Les anticholinestérasiques aggra- capable de se nourrir et de s’habiller seul. syncopes ont été rapportés avec le done- vent les incontinences urinaires. Les Dans la semaine qui a suivi l’introduction pezil et la rivastigmine (13). Un bulletin anticholinestérasiques s’opposent aux de la toltérodine pour une incontinence australien de pharmacovigilance a fait un effets des médicaments atropiniques urinaire, il est devenu agressif et sujet à bilan, en 2004, des notifications d’effets destinés au traitement de l’incontinence des hallucinations. La toltérodine arrêtée, indésirables cardiaques liés au donepezil, urinaire. L’incontinence urinaire est un l’état du patient s’est amélioré en la rivastigmine ou la galantamine : brady- effet indésirable reconnu des anticholi- 48 heures (18). cardies (27 cas), syncopes (22 cas), nestérasiques (8,11). Une femme prenait 12 mg par jour de infarctus du myocarde et arrêt cardiaque rivastigmine, pour une maladie d’Alzhei- (8 cas), blocs auriculoventriculaires Les atropiniques aggravent le déficit mer stable depuis 3 ans (18). Après une (6 cas), blocs de branche (2 cas) et aryth- cognitif. Les effets centraux des atropi- semaine de traitement par toltérodine mies sans précision (3 cas) ont été rap- niques exposent à des troubles mné- pour une incontinence urinaire, elle est portés (14). La plupart des patients ont siques, une confusion, une désorienta- devenue agitée et anxieuse, soumise à été améliorés à l’arrêt de l’anticholinesté- tion (15). Les patients âgés sont plus des attaques de panique et des halluci- rasique, ou à la diminution de la dose. sensibles aux effets indésirables centraux nations, sa confusion s’aggravant. Le des atropiniques. Les patients ayant une lorazépam est resté sans effet. La toltéro- démence sont particulièrement exposés dine arrêtée, tous les symptômes ont Anticholinestérasiques à un risque d’aggravation des troubles régressé en 48 heures (18). + atropiniques : antagonisme que l’on tente de traiter par un anticholi- nestérasique. Les médicaments anticholinestéra- Une étude rétrospective a porté sur Anticholinestérasiques siques inhibent les cholinestérases, une cohorte de 69 patients atteints de la + neuroleptiques : enzymes qui sont à l’origine de la dégra- maladie d’Alzheimer traités par donepe- syndromes extrapyramidaux dation de l’acétylcholine. Cet effet est zil (10 mg/jour) dont les évaluations et surmortalité recherché dans la maladie d’Alzheimer annuelles de tests neuropsychologiques car le déclin cognitif apparaît, en partie, étaient disponibles. À 1 an, le score Mini- Les troubles du comportement sont fré- corrélé au déclin de l’activité choliner- Mental Score Exam (MMSE) s’était dété- quents dans la maladie d’Alzheimer. La gique cérébrale. rioré de 4,19 points en moyenne chez les coprescription d’un anticholinestérasique L’association d’un médicament atropi- 16 patients qui étaient traités en plus par et d’un neuroleptique est fréquente. nique, alias anticholinergique, alias anti- au moins un médicament ayant des pro- PAGE 112 • LA REVUE PRESCRIRE FÉVRIER 2006/TOME 26 N° 269Reproduction interdite, sauf pour les abonnés individuels dans le cadre dune diffusion limitée, en petit nombre, à but non commercial.
  3. 3. Addition d’effets indésirables extra- pyramidaux. Les neuroleptiques ont des propriétés antidopaminergiques qui sont La mémantine, un dérivé de l’amantadine à l’origine d’une part de l’effet antipsycho- tique recherché, et d’autre part d’effets ● La mémantine n’appartient pas au Médicaments néphrotoxiques et alca- indésirables extrapyramidaux : dystonies, groupe des anticholinestérasiques ; linisants urinaires : diminution de l’éli- dyskinésies, syndromes parkinsoniens, c’est un dérivé de l’amantadine, un ago- mination rénale de la mémantine. La akathisies, dyskinésies tardives (19,20). niste dopaminergique faible avec des mémantine est éliminée surtout par voie Les anticholinestérasiques induisent effets atropiniques. En association, la rénale, sous forme inchangée, avec une rarement et aggravent parfois des syn- mémantine expose à des additions d’ef- demi-vie d’élimination de 60 heures à dromes parkinsoniens. Ce risque a moti- fets neuropsychiques, dopaminer- 100 heures (1,4). L’augmentation du pH de vé un avis défavorable de l’Agence euro- giques, atropiniques, convulsivants. Les l’urine diminue l’excrétion rénale et expose péenne à l’extension d’indication de la médicaments néphrotoxiques et alcali- à une accumulation de mémantine. rivastigmine dans la démence modérée nisants urinaires diminuent l’élimina- Les diurétiques, les anti-inflammatoires des patients parkinsoniens (1,21). tion rénale de la mémantine. Des inter- non stéroïdiens (AINS), les inhibiteurs de L’association d’un anticholinestéra- actions liées au cytochrome P450 ne l’enzyme de conversion (IEC) et les sar- sique et d’un neuroleptique expose donc sont pas exclues. tans notamment, exposent à un risque d’in- à une addition d’effets indésirables extra- suffisance rénale et de baisse de l’excré- pyramidaux. Ainsi, plusieurs observa- a mémantine n’appartient pas au grou- tion rénale de la mémantine (5). tions de syndrome extrapyramidal grave (syndrome parkinsonien, rigidité condui- L pe des anticholinestérasiques, mais à celui des antagonistes des récepteurs N- Les médicaments qui par tagent le même mécanisme d’excrétion tubulaire sant à l’immobilité), à la suite de la pres- méthyl-D aspartate (NMDA) du glutama- que la mémantine sont en compétition cription d’un neuroleptique ont été rap- te (1,2). C’est un dérivé de l’amantadine, avec elle : l’amantadine, la cimétidine, le portées chez des patients traités par le un agoniste dopaminergique faible avec triamtérène. D’autres partagent le même donepezil (22,23). La chronologie suggè- des effets atropiniques (1,2). système de transport rénal cationique, et re un rôle de l’association de l’anticholi- Son profil d’effets indésirables diffère de sont aussi en compétition avec la méman- nestérasique au neuroleptique. celui des anticholinestérasiques. Au cours tine dans leur élimination : la ranitidine, la des essais cliniques, les plus souvent rap- quinidine, la quinine, la nicotine (4). Addition de surmortalité de cause portés ont été des hallucinations, des sensa- Les médicaments qui augmentent le pH cardiovasculaire. Selon la Food and tions vertigineuses, des céphalées, une de l’urine diminuent l’excrétion rénale de la Drug Administration des États-Unis fatigue ou une confusion (1,2,3). Des convul- mémantine, tels les alcalinisants gas- d’Amérique, dans une analyse groupée sions ont aussi été rapportées (1,2,4). triques, les inhibiteurs de l’anhydrase car- de 17 essais cliniques versus placebo, bonique, etc. (1,4,6). incluant au total 5 106 patients âgés Interactions médicamenteuses : peu atteints de démence avec des troubles de données cliniques. Les interactions Cytochrome P450. La mémantine, in du comportement, la mortalité a été plus médicamenteuses de la mémantine ont vitro, inhibe les activités des isoenzymes élevée sous neuroleptique récent : 4,5 % été peu étudiées. Son profil d’interactions CYP 2B6 et CYP 2D6 du cytochrome P versus 2,6 % sous placebo. Les causes est surtout déduit de ses effets pharmaco- 450. Une interaction, avec des médica- de décès étaient surtout d’ordre cardio- dynamiques et de ses caractéristiques ments qui font appel à ces isoenzymes vasculaire (5,6,24,25). Des risques simi- pharmacocinétiques connus. pour leur métabolisme, n’est pas exclue (7). laires ne sont pas exclus avec d’autres ©LRP neuroleptiques. Addition d’effets neuropsychiques, Une augmentation de la mortalité a été dopaminergiques, atropiniques, convul- Extraits de la veille documentaire Prescrire. mise en évidence dans plusieurs essais sivants. L’association de la mémantine à un 1- “Memantine Hydrochloride”. In : “Martindale cliniques ayant évalué la galantamine, et autre antagoniste des récepteurs NMDA, The Complete Drug Reference” 34th ed, The Phar- maceutical Press, London 2005 : 1711. la cause de mortalité a souvent été un comme l’amantadine, la kétamine ou le 2- Prescrire Rédaction “mémantine - Ebixa°. Une accident vasculaire cérébral (6). dextrométhorphane, est susceptible d’aug- évaluation médiocre et un intérêt incertain dans la maladie d’Alzheimer“ Rev Prescrire 2003 ; 23 menter l’incidence et la gravité des effets (241) : 485-488. indésirables neuropsychiques (1,4,5). 3- Prescrire Rédaction “Les anticholinestéra- Troubles du rythme et La mémantine a des effets dopaminer- siques dans la maladie d’Alzheimer. Un effet modeste limité aux formes modérément sévères“ de la conduction cardiaques giques, majorés lors de l’association à Rev Prescrire 2003 ; 23 (241) : 534-536. d’autres médicaments dopaminergi- 4- The European Agency for the Evaluation of Les anticholinestérasiques sont brady- ques (1,4). Medicinal Products - Committee for Proprietary Medicinal Products “European Public Assess- cardisants, et entraînent des troubles de De même, ses effets indésirables atropi- ment Report (Scientific discussion)-Ebixa“ 22 la conduction. Ces effets indésirables niques sont majorés lors de l’association à November 2004 : 23 pages. 5- Prescrire Rédaction “12-4. Les patients parkin- cardiaques peuvent s’additionner avec d’autres médicaments atropiniques. soniens - patients sous amantadine “ Rev Prescrire ceux d’autres médicaments. Ils exposent L’association à un autre médicament qui 2005 ; 25 (259 suppl. interactions médicamen- à un risque de syncope et de trouble du abaisse le seuil convulsivant augmente le teuses) : 70-71. 6- “Antacids”. In : “Martindale The complete rythme cardiaque, plus important en cas risque de convulsions (1,4). Il est vraisem- drug reference” 34th ed, The Pharmaceutical d’association avec d’autres médicaments blable que les effets des barbituriques et Press, London 2005 : 1239. bradycardisants tels que bêtabloquants, des neuroleptiques sont diminués par la 7- Micuda S et coll. “Inhibitory effects of meman- tine on human cytochrome P 450 activities : pre- certains inhibiteurs calciques : diltiazem, mémantine, et les effets myorelaxants du diction of in vivo drug interactions“ Eur J Clin vérapamil ; avec des médicaments baclofène et du dantrolène, altérés (4). Pharmacol 2004 ; 60 (8) : 583-589. dépresseurs de la conduction ; et LA REVUE PRESCRIRE FÉVRIER 2006/TOME 26 N° 269 • PAGE 113Reproduction interdite, sauf pour les abonnés individuels dans le cadre dune diffusion limitée, en petit nombre, à but non commercial.
  4. 4. Vigilance Maladie d’Alzheimer : gare aux interactions avec les anticholinestérasiques avec des médicaments susceptibles anxiété (32). Le donepezil a été introduit En pratique, les soignants ont intérêt à de provoquer des torsades de pointes à la dose de 5 mg/jour, puis interrompu être attentifs aux effets indésirables des tels que des antiarythmiques, les neuro- après 8 jours, en raison d’une agitation anticholinestérasiques, souvent proches leptiques, etc. (7,13,26,27). croissante et d’un comportement confus des symptômes de la maladie d’Alzhei- et agressif. Le donepezil a été réintroduit mer, et parfois dus à une interaction un jour sur 2, à la dose de 5 mg, mais la médicamenteuse, ou un antagonisme Interactions patiente est redevenue confuse, irritable d’effets comme c’est le cas avec les pharmacocinétiques et agressive verbalement (32). médicaments ayant un effet atropinique. et cytochrome P 450 Un homme de 78 ans atteint d’une for- En outre, le nombre des effets indési- me modérée de la maladie d’Alzheimer, rables participe à la révision régulière du Le donepezil et la galantamine sont avec perte progressive de la mémoire et bien-fondé de l’utilisation de ces médica- métabolisés dans le foie, principalement dysphasie, était traité par la paroxétine à ments. par les isoenzymes 3A4 et 2D6 du cyto- la dose de 20 mg/jour. Dès l’instauration Synthèse élaborée collectivement chrome P450. Cette particularité indique d’un traitement par donepezil, à la dose par la Rédaction ©La revue Prescrire un potentiel d’interactions avec les induc- de 5 mg/jour, le patient a commencé à se teurs et les inhibiteurs enzymatiques, plaindre de diarrhées importantes, de fla- bien que peu d’observations aient été tulences, et d’insomnie. Les diarrhées et Recherche documentaire publiées (2,28à31). les flatulences ont persisté en dépit d’une réduction de la dose de donepezil à 5 mg Notre recherche documentaire a reposé sur Le donepezil et la galantamine pour- un jour sur 2, et ne se sont amendées le suivi prospectif et continu, mis en œuvre au raient être sensibles aux inhibiteurs qu’avec l’arrêt complet du donepezil (32). sein du Centre de documentation Prescrire, enzymatiques du CYP 3A4. La consé- des sommaires des principales revues inter- nationales, des Current Contents - Clinical quence prévisible d’une association de La rivastigmine : moins d’interac- Medicine, des bulletins de l’International donepezil ou de galantamine avec un tions d’ordre pharmacocinétique. La Society of Drug Bulletins (ISDB),des bulletins médicament inhibiteur de l’isoenzyme rivastigmine est essentiellement métabo- et sites internet de diverses agences du médi- 3A4 du cytochrome P450 est une accu- lisée par des cholinestérases. Elle se lie cament dans le monde ; et sur la consultation mulation de donepezil ou de galantamine peu aux isoenzymes du CYP 450 qui systématique d’ouvrages de référence (Mar- tindaleThe complete drug reference,Meyler’s et une augmentation de leurs effets indé- sont impliquées dans le métabolisme de Side Effects of Drugs, etc.). Nous avons par sirables. nombreux médicaments. Cela indique un ailleurs interrogé les bases de données Emba- Les médicaments inhibiteurs de l’isoen- risque moindre d’interactions médica- se/Excerpta Medica Drugs and Pharmacology zyme 3A4 du cytochrome P450 sont menteuses d’ordre pharmacocinétique, (1991-4 th quarter 2005), Medline (1966- November week 3- 2005) et Reactions (1983- notamment : des médicaments cardiovas- mais ne l’exclut pas (4). November 2005). culaires (amiodarone, diltiazem, vérapa- 1- “Parasympathomimetics”. In : “Martindale The mil), la plupart des macrolides sauf la spi- Curarisants. D’autre part, les curari- complete drug reference” 34th ed, The Pharmaceu- ramycine, des antifongiques azolés sants utilisés en anesthésie, tels que le tical Press, London 2005 : 1484-1498. 2- Prescrire Rédaction “donepezil - Aricept°. Un (fluconazole, etc.), des antirétroviraux, la suxamethonium alias succinylcholine intérêt modeste dans la maladie d’Alzheimer“ Rev cimétidine, l’imatinib, le jus de pample- sont inactivés par les cholinestérases de Prescrire 1998 ; 18 (185) : 403-406 + 18 (187) : 640. mousse (2,28). l’organisme. Les anticholinestérasiques 3- Prescrire Rédaction “galantamine - Reminyl°. Quatrième anticholinestérasique dans la maladie Notre recherche documentaire n’a pas inhibant le métabolisme de la succinyl- d’Alzheimer“ Rev Prescrire 2001 ; 21 (220) : 574- recensé d’observation publiée. choline augmentent et prolongent le blo- 576. 4- Prescrire Rédaction “rivastigmine - Pas mieux cage neuromusculaire induit par le cura- que le donepezil “ Rev Prescrire 1999 ; 19 (191) : 15- Le donepezil et la galantamine sont re (33,34). 17. sensibles aux inhibiteurs enzyma- 5- AD2000 Collaborative Group “Long-term done- pezil treatment in 565 patients with Alzheimer’s tiques du CYP 2D6. La conséquence disease (AD2000) : randomised double-blind trial“ prévisible est une accumulation de done- En pratique, Lancet 2004 ; 363 : 2105-2115. Résumé dans : pezil ou de galantamine et une augmen- beaucoup d’interactions “Donepezil au long cours : pas d’intérêt dans la maladie d’Alzheimer“ Rev Prescrire 2004 ; 24 tation de leurs effets indésirables. avec les anticholinestérasiques (256) : 856. Les médicaments inhibiteurs de l’isoen- 6- Agence française de sécurité sanitaire des pro- duits de santé “Réminyl° (galantamine) et mortali- zyme 2D6 du cytochrome P450 sont prin- Les médicaments anticholinestéra- té : résultats de deux essais cliniques menés chez cipalement : certains antidépresseurs siques sont peu efficaces dans la mala- des patients atteints d’une altération modérée de la inihibiteurs dits sélectifs de la recapture die d’Alzheimer et exposent à de nom- fonction cognitive“ 24 janvier 2005. Site internet http://afssaps.sante.fr consulté le 28 janvier 2005 de la sérotonine (IRS) (fluoxétine, paroxé- breux effets indésirables, parfois graves. (sortie papier disponible : 1 page). Résumé dans : tine, sertraline), certains neuroleptiques Ces effets peuvent apparaître ou être “Galantamine : mortalité accrue“ Rev Prescrire (halopéridol), le bupropion (alias amfébu- aggravés du fait d’interactions médica- 2005 ; 25 (259) : 197. 7- Prescrire Rédaction “Les anticholinestérasiques tamone), la quinidine, l’hydroquinidine et menteuses (35). dans la maladie d’Alzheimer. Un effet modeste la quinine, le ritonavir (28). Peu d’observations d’interactions avec limité aux formes modérément sévères“ Rev Prescri- re 2003 ; 23 (241) : 534-536. Deux observations impliquant un anti- les anticholinestérasiques sont publiées. 8- “Donepezil hydrochloride”. In : “Martindale The dépresseur IRS et un anticholinestéra- Une sous-notification particulière est pro- complete drug reference” 34th ed, The Pharmaceu- sique ont été publiées (32). bable. Les patients atteints de la maladie tical Press, London 2005 : 1489. 9- Prescrire Rédaction “Rivastigmine et rupture de Une femme de 67 ans atteinte d’une d’Alzheimer sont en général âgés, et leur l’œsophage“ Rev Prescrire 2001 ; 21 (215) : 200. forme modérée de la maladie d’Alzhei- déficit cognitif peut être important. Ils ont 10- Prescrire Rédaction “Risques liés aux médica- mer, prenait de la paroxétine à la dose de donc plus de mal à verbaliser leur plainte, ments en cas de vague de chaleur“ Rev Prescrire 2004 ; 24 (252) : 505-511. 20 mg/jour depuis 3 ans pour le traite- à mémoriser leur trouble et à collaborer 11- “Drugs for dementia“. In : “British National ment d’un trouble de l’humeur et d’une lors de l’examen clinique (36). Formulary“ British Medical Association - Royal PAGE 114 • LA REVUE PRESCRIRE FÉVRIER 2006/TOME 26 N° 269Reproduction interdite, sauf pour les abonnés individuels dans le cadre dune diffusion limitée, en petit nombre, à but non commercial.
  5. 5. Pharmaceutical Society of Great Britain, London, DCI France Belgique Suisse September 2005 ; (50) : 264-265. 12- Gill SS et coll. “A prescribing cascade involving amantadine MANTADIX° AMANTAN° SYMMETREL° ou autre cholinesterase inhibitors and anticholinergic drugs” Arch Intern Med 2005 ; 165 : 808-813. amiodarone CORDARONE° ou autre CORDARONE° ou autre CORDARONE° ou autre 13- Prescrire Rédaction “Syncopes et inhibiteurs de atropine (injectable) ATROPINE AGUETTANT° STELLATROPINE° ATROPINUM SULFURICUM la cholinestérase” Rev Prescrire 2003 ; 23 (245) : ou autre STREULI° 836. 14- “Cholinesterase inhibitors and cardiac arrhyth- baclofène LIORESAL° ou autre LIORESAL° ou autre LIORESAL° mias” Austr Adv Drug React Bull 2004 ; 23 (5) : 19- 20. bipéridène AKINETON° AKINETON° AKINETON° 15- Prescrire Rédaction “Fiche 4 : le syndrome buzépide (2) — — atropinique en bref” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. interactions médicamenteuses) : 94. bupropion (alias ZYBAN LP° ZYBAN° ZYBAN LP° 16- Roe CM et coll. “Use of anticholinergic medica- amfébutamone) à libération prolongée tions by older adults with dementia“ J Am Geriatr Soc 2002 ; 50 (5) : 836-842. cimétidine TAGAMET° ou autre TAGAMET° ou autre CIMETIDINE MEPHA° 17- Lu CJ et Tune LE “Chronic exposure to anti- clidinium (2) — (2) cholinergic medications adversely affects the cour- se of Alzheimer disease” Am J Geriatr Psychiatry dantrolène DANTRIUM° DANTRIUM° DANTAMACRIN° ou autre 2003 ; 11 (4) : 458-461. 18- Edwards KR et O’Connor JT “Risk of delirium dextrométhorphane TUXIUM° ou autre DEXIP° ou autre BEXINE° ou autre with concomitant use of tolterodine and acetylcho- diltiazem TILDIEM° ou autre TILDIEM° ou autre DILZEM° ou autre linesterase inhibitors” J Am Geriatr Soc 2002 ; 50 (6) : 1165-1166. donepezil ARICEPT° ARICEPT° ARICEPT° 19- Prescrire Rédaction “12-4. Patients parkinso- niens” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. interac- flavoxate URISPAS° URISPAS° URISPAS° tions médicamenteuses) : 67-73. fluconazole TRIFLUCAN° ou autre DIFLUCAN° DIFLUCAN° ou autre 20- Prescrire Rédaction “19-1. Patients sous neuro- leptique” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. interac- fluoxétine PROZAC° ou autre PROZAC° ou autre FLUCTINE° ou autre tions médicamenteuses) : 80-83. 21- European Medicines Agency “Committee for galantamine REMINYL° REMINYL° REMINYL° medicinal products for human use post-authorisa- hydroquinidine SERECOR° — — tion summary of opinion for Exelon°” 13 October 2005. Site internet http://www.emea.eu.int imatinib GLIVEC° GLIVEC° GLIVEC° consulté le 22 novembre 2005 (sortie papier dispo- nible : 1 page). ipratropium (inhalé) ATROVENT° ATROVENT° ATROVENT° 22- Liu HC et coll. “Extrapyramidal side-effect due kétamine KETAMINE PANPHARMA° KETALAR° KETALAR° to drug combination of risperidone and donepezil” Psychiatry Clin Neurosci 2002 ; 56 : 479. lorazépam TEMESTA° TEMESTA° ou autre TEMESTA° ou autre 23- Magnuson TM et coll. “Extrapyramidal side effects in a patient treated with risperidone plus mémantine EBIXA° EBIXA° AXURA°, EBIXA° donepezil” Am J Psychiatr 1998 ; 155 : 1458-1459. nicotine NICORETTE° ou autre NICORETTE° ou autre NICORETTE° ou autre 24- “Disturbed behaviour”. In : “Martindale The complete drug reference” 34th ed, The Pharmaceu- oxitropium TERSIGAT° — — tical Press, London 2005 : 665. 25- Prescrire Rédaction “Neuroleptiques : surmor- oxybutynine DITROPAN° ou autre DITROPAN° ou autre DITROPAN° talité de patients âgés” Rev Prescrire 2005 ; 25 (262) : paroxétine DEROXAT° ou autre SEROXAT°, AROPAX° DEROXAT° ou autre 432 + 25 (263) : II couv. ou autre 26- Prescrire Rédaction “Interactions médicamen- teuses : nouveautés 2002 - Diverses interactions quinidine (3) — KINIDIN DURILES° impliquant des psychotropes” Rev Prescrire 2002 ; 22 (229) : 438. quinine QUININE LAFRAN° ou autre — — 27- Prescrire Rédaction “2-4. Patients traités par ranitidine AZANTAC°, RANIPLEX° ZANTAC° ou autre ZANTIC° ou autre antiarythmique” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. ou autre interactions médicamenteuses) : 18-26. 28- Prescrire Rédaction “Fiche 1 : le cytochrome ritonavir NORVIR° NORVIR° NORVIR° P450 en bref” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. rivastigmine EXELON° EXELON° EXELON° interactions médicamenteuses) : 91. 29- Prescrire Rédaction “Fiche 2 : les inducteurs scopolamine (butylbromure) SCOBUREN° — BUSCOPAN° enzymatiques en bref” Rev Prescrire 2005 ; 25 (259 suppl. interactions médicamenteuses) : 92. sertraline ZOLOFT° ou autre SERLAIN° ou autre ZOLOFT°, GLADEM° 30- “Galantamine + miscellaneous drugs”. In : ou autre Stockley IH “Drug interactions” 6th ed, The Phar- solifénacine VESICARE° VESICARE° — maceutical Press, London 2002 : 894. 31- “Donepezil + miscellaneous drugs”. In : Stock- spiramycine ROVAMYCINE° ROVAMYCINE° ROVAMYCINE° ley IH “Drug interactions” 6th ed, The Pharmaceuti- cal Press, London 2002 : 885. suxaméthonium (alias CELOCURINE° — LYSTHENON° ou autre 32- Carrier L “Donepezil and paroxetine : possible succinylcholine) drug interaction” J Am Geriatr Soc 1999 ; 47 (8) : tacrine ex-COGNEX° — ex-COGNEX° 1037. 33- “Neuromuscular blockers + anticholineste- tiémonium VISCERALGINE° ASODAL° — rases”. In : Stockley IH “Drug interactions” 6th ed, The Pharmaceutical Press, London 2002 : 756. triamtérène (4) DYTAC° (4) 34- Morillo JS et coll. “Interacción entre donepezi- tiotropium — SPIRIVA° SPIRIVA° lo y bloqueantes musculares en la enfermedad de Alzheimer” Rev Esp Anestesiol Reanim 2003 ; 50 : 97- toltérodine DETRUSITOL° DETRUSITOL° DETRUSITOL SR° 100. 35- Prescrire Rédaction “De fréquentes interactions tropatépine LEPTICUR° — — médicamenteuses chez les sujets âgés” Rev Prescrire trospium CERIS° — SPASMO URGENIN NEO° 1998 ; 18 (181) : 142-143. 36- Prescrire Rédaction “Troubles cognitifs : trihexiphénidyle ARTANE°, PARKINANE°LP ARTANE° — moindre détection des effets indésirables” Rev Pres- crire 2003 ; 23 (240) : 432. vérapamil ISOPTINE° ou autre ISOPTINE° ou autre ISOPTIN° ou autre 37- Prescrire Rédaction “Arrêts de commercialisa- 1- Associé dans Vesadol°. 4- Associé en France au méthyclothiazide dans Isobar° ou à l’hydrochlorothia- tion. Cognex°” Rev Prescrire 2004 ; 24 (252) : 503. 2- Associé dans Librax°. zide dans Prestole° (Dyazide° ou autre en Suisse). 3- Associée dans Quinimax°. LA REVUE PRESCRIRE FÉVRIER 2006/TOME 26 N° 269 • PAGE 115Reproduction interdite, sauf pour les abonnés individuels dans le cadre dune diffusion limitée, en petit nombre, à but non commercial.

×