• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Ecominga mai2013 mtl-s-jochems
 

Ecominga mai2013 mtl-s-jochems

on

  • 178 views

Communication présentée au CentrERE, 21 mai 2013 pm dans le cadre du projet Ecominga Amazonica

Communication présentée au CentrERE, 21 mai 2013 pm dans le cadre du projet Ecominga Amazonica

Statistics

Views

Total Views
178
Views on SlideShare
178
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Ecominga mai2013 mtl-s-jochems Ecominga mai2013 mtl-s-jochems Presentation Transcript

    • Una comunicacion en "fra-nol" !
    • Je ne peux me restreindre à parler des contributions du travail social à lERE puisque les savoirsse construisent toujours dans une interaction, une communication ie le lien social. Aussi, jepréfère parler de dialogue entre deux champs de pratique soit le travail social et léducationrelative à lenvironnement sur la question de lécodéveloppement.Or, le seul examen de ce dialoque sur les connaissances entourant lécodéveloppement nepourrait prendre sens que dans un contexte explicité.En fait, à linstar de la philosophie analytique (Wittgenstein, James), je pense que le sensprécède nos actes. Ainsi nos actes révèlent, par leur performativité (Austin), le ou même lessens quils prennent dans un contexte donné.Par conséquent, pour amorcer cette réflexion sur la "contribution du travail social àlécodéveloppement", je ne peux éviter de faire la synthèse de ma propre pratique dans lecontexte du projet Écominga Amazonica depuis 2008. (nb: et ce sera utile pour les rapports.Soyons pragmatiques !!!).Je me réserve donc de communiquer une analyse critique dune revue de littérature sur
    • Mes contributions - LES COMMUNICATIONS ET CONFÉRENCES - ne pouvaient être ancrées quà partir demes activités de recherches et denseignement. Aussi, sans surprise, les thèmes ont porté sur :1. Lanalyse des mouvements sociaux :•(2009-2010) le contexte contemporain où le savoir est un bien commun à lheure du capitalisme informationnelet cognitif•contexte où les discours font de plus en plus usages de métaphores telles que "société de linformation","société du/des savoir/s", "société des connaissances"•contexte qui soulèvent des enjeux de collaboration entre université et collectivité : valorisation, transfert,mobilisation, co-construction des savoirs.•contexte qui pose de nouveaux défis de théorisation de laction collective des mouvements sociaux2. La méthodologie de laction collective :•soulever demblée la question des défis éthiques et politiques que rencontrent les écoleaders et lesenseignant.e.s de ces écoleaders (2008) notamment en posant la question du pouvoir politique à définir qui peutêtre ecoleader dans ce projet.•pour ensuite (2011-2012) examiner la question des usages des TIC comme révélateurs de la transformationpossible des pratiques dengagement social et politique, individuelles ou collectives.DÉVELOPPEMENT DE COLLABORATIONS Parallèlement, puisque mon ancrage est celui du travail social, jai
    • Suite à la 1ère édition du cours Travail social comparé: Québec-Bolivie, je ne peux mempêcher de penser quetoutes collaborations en travail social devra être axée sur un dialogue de savoirs. En fait, plusieurs enjeuxsemblent, à 1ère vue, être semblables au Québec comme en Bolivie: lidentité professionnelle et reconnaissancesociale, la médicalisation du social, le piège de lingénierie sociale, les questions dinterculturalité etdintersectionalité dans ce monde de plus en plus globalisé, ...Mais ce que je retiens davantage sont les enjeux entourant les conditions de production et de reproduction dessavoirs (voire des discours) sur le travail social. Et je pense quun projet intéressant pourrait aller en ce sens ieéchanger sur les conditions de production du travail social dans nos contextes respectifs. Concrètement, jai étéquelque peu surprise à quel point la formation des travailleurs sociaux en Bolivie reprenait le discours européenet nord-américain.
    • En conclusion, cette méthode danalyse dune pratique située, par un bref récit, ne peut faireabstraction du risque de tomber dans le piège du "transfert de savoirs" et même dune pratique"post-colonialiste".Mais cette pratique déducation, avec langle méthodologique et le souci éthique de Lucie Sauvéet dIsabel Orellana avec lesquels elles ont conçu cet énorme projet de coopérationinteruniversitaire Ecominga Amazonica, et avec limmense engagement des 3 équipesuniversitaires de Bolivie, sont inspirantes et constituent des connaissances - un sens- qui, à leurtour, précèderont ma pratique à venir. Jen ferai usage!
    • En conclusion, cette méthode danalyse dune pratique située, par un bref récit, ne peut faireabstraction du risque de tomber dans le piège du "transfert de savoirs" et même dune pratique"post-colonialiste".Mais cette pratique déducation, avec langle méthodologique et le souci éthique de Lucie Sauvéet dIsabel Orellana avec lesquels elles ont conçu cet énorme projet de coopérationinteruniversitaire Ecominga Amazonica, et avec limmense engagement des 3 équipesuniversitaires de Bolivie, sont inspirantes et constituent des connaissances - un sens- qui, à leurtour, précèderont ma pratique à venir. Jen ferai usage!