• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Simona Bocai - Craiova  - Roumanie
 

Simona Bocai - Craiova - Roumanie

on

  • 336 views

Presentation des participants course LLP IST Grand Tour en Europe. Powered by Laboratorio del Cittadino.

Presentation des participants course LLP IST Grand Tour en Europe. Powered by Laboratorio del Cittadino.
www.laboratoriodelcittadino.org

Statistics

Views

Total Views
336
Views on SlideShare
328
Embed Views
8

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

1 Embed 8

http://www.laboratoriodelcittadino.org 8

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Simona Bocai - Craiova  - Roumanie Simona Bocai - Craiova - Roumanie Presentation Transcript

    • Le Grand Tour… en ROUMANIE ! Bocai Simona Cerasela VIENNE 2013
    • LA ROUMANIE - 21 848 504 habitants La Roumanie, en roumain România, est un État d’Europe centrale, le 7e pays le plus peuplé de l’Union européenne et le 9e par sa superficie. Située en Europe centrale et orientale, sa géographie s'articule autour des Carpates, du Danube et de la mer Noire. Elle est frontalière de la Hongrie, de l'Ukraine, de la Moldavie, de la Bulgarie et de la Serbie.
    • Les symboles et les plus grandes villes de ROUMANIE
    • 1. BUCAREST, la capitale de la Roumanie, compte environ 2 000 000 habitants. Selon la légende, le nom de la ville vient de Bucur, un berger qui se serait établi le premier sur l'emplacement actuel. Comme, en roumain, bucur signifie joie, de nombreux écrivains roumains surnomment Bucarest la ville de la joie.
    • Le Palais du Parlement, situé à Bucarest, est le plus grand bâtiment en pierre et le deuxième bâtiment le plus grand au monde après le Pentagone. D'abord appelé la maison du Peuple, il est rebaptisé palais du Parlement après la chute de Ceaușescu en 1989 et l'installation de la Chambre des députés en 1994.
    • 2. IAŞI , prononcé [jaʃʲ], (traditionnellement écrit en français et anglais Jassy ou Iassy,) est une ville de Roumanie, chef-lieu du département de Iași, ancienne capitale de la principauté de Moldavie et 2-ème ville de Roumanie après la capitale Bucarest. Hôtel de ville, ex-palace Roznoveanu Palais culturel
    • Le Théâtre National de Iaşi
    • Université Alexandru Ioan Cuza
    • 3. Ancienne capitale de la Transylvanie, Cluj-Napoca est la troisième ville du pays par la population et en même temps le plus grand centre universitaire de Transylvanie et le deuxième centre universitaire du pays. Les universités et les écoles de la ville assurent une formation de haut niveau dans les trois langues historiques de la Transylvanie (roumain, hongrois et allemand), ainsi qu'en français et en anglais. Hôtel de Ville de Cluj-Napoca Le théâtre national Lucian-Blaga
    • Le Palais Bánffy. Le musée des beaux-arts de Cluj
    • L'intérieur de l'Église « La Sainte Trinité » L'intérieur de l'Église catholique romaine Saint-Michel
    • 4. Timișoara, située à l'ouest de la Roumanie, fut la première ville européenne à être éclairée à l'électricité, en 1884, et l'une des premières villes à être dotée d'un tramway électrique (en 1899). La place Unirii
    • La Cathédrale Orthodoxe «Trei Ierarhi» (Trois Hiérarques), Place de la Victoire.
    • Vue de la Synagogue de Timişoara Le Théâtre National
    • ÉCOLE POLYTECHNIQUE
    • 5. CONSTANŢA est une ville portuaire de l'est de la Roumanie située sur les rives occidentales de la mer Noire : elle est le chef-lieu du département de Constanța en Dobrogée.
    • Le Musée d'histoire et d'archéologie, ancienne mairie de la ville ; devant se trouve la statue d'Ovide, qui a fini sa vie ici.
    • 6. Brasov est un centre touristique important et la plus grande station de ski de l'Europe de l'Est. L'église noire en style gothique
    • La Préfecture et le Conseil Județean (Départemental) de Brașov
    • Le centre -ville de Brașov
    • Le château de Bran, près de Brașov en Transylvanie, est un monument historique classé et un lieu touristique de Roumanie. De nos jours, il est associé, dans la mémoire collective, à Vlad III l'Empaleur et au personnage de Dracula qu'il a en partie inspiré.
    • Construit entre 1873 et 1883, le Château de Peleș est situé à Sinaia, en Roumanie. La construction du château de Peleș, fut commandée par le prince Charles de Hohenzollern- Sigmaringen (qui deviendra le roi Charles Ier de Roumanie en 1881).
    • 7. SIBIU a été désigné capitale européenne de la culture en 2007. Grande Place : hôtel de ville (à gauche) et clocher de l'église catholique (à droite).
    • Grande place : l'église catholique. La Petite Place (à l'avant-plan) vue de la tour du Conseil.
    • Le palais Brukenthal. À gauche, la Maison Bleue ; à droite, l'hôtel de ville.
    • MA VILLE CRAIOVA [kra'jo.va] est une des plus belles villes de Roumanie et le chef-lieu du département de Dolj. À partir du XVI-ème siècle, cette ville, érigée sur les vestiges de la cité dace Pelendava, est devenue la capitale de la région d’Olténie, connaissant depuis un essor continu. Elle est située près de la rive gauche du Jiu, en Olténie centrale, à mi- chemin entre les Carpates méridionales et le Danube et à 184 km à l'ouest de Bucarest. Sa population s'élevait à 243.765 habitants en 2011.
    • Le centre-ville La Mairie L’Université
    • Le Théâtre National Marin Sorescu La Cathédrale Saint-Dumitru La Maison des universitaires Le Musée d’Art
    • Le parc ROMANESCU
    • Le parc de la jeunesse
    • LE COLLÈGE NATIONAL “STEFAN VELOVAN” La ville de CRAIOVA - ROUMANIE – http://cnstefanvelovan.licee.edu.ro
    • Le Collège National « Stefan Velovan » de Craiova est un prestigieux établissement de l'enseignement roumain, qui a formé au cours de ses 143 ans d'histoire des milliers d'instituteurs pour les écoles d'Olténie.
    • À présent, dans notre école il y a environ 1700 élèves, répartis en 56 classes dont 36 classes de lycée, filière vocationnelle: profil pédagogique (enseignants maternelle et primaire/bibliothécaires/animateurs pour l'éducation extrascolaire), classes de lycée- filière théorique (mathématiques-informatique, sciences naturelles, sciences humaines), 11 classes primaires, 9 classes de collège et une école maternelle.
    • D’environ 100 enseignants, 13 sont des professeurs de langues: français, anglais, allemand. Dans le processus d'instruction et d'éducation qui se déroule dans notre école, les performances acquises dans le domaine des langues étrangères sont des meilleures. Festival International de théâtre lycéen en français « Tevfik d’Or » PRIX SPÉCIAL DU JURY
    • Les matières enseignées dans notre lycée sont: Mathématiques, Physique, Roumain, Education plastique, Biologie, Chimie, Education technologique, Economie, Religion, Education civique, Education physique et sportive, Géographie, Histoire, Informatique, TICE, Langues classiques-Latin, Langues étrangères (français, anglais, allemand), Musique, Philosophie, Psychologie etc.
    • MOI et MES CLASSES J’enseigne le français depuis 18 ans et je suis le coordinateur des PROJETS EUROPÉENS du C.N. « STEFAN VELOVAN »
    • Les raisons qui m’ont fait choisir ce stage En tant que professeur de français et coordinateur des projets européens, je cherche à me perfectionner à un standard européen pour actualiser mes connaissances, pour mettre en pratique les informations acquises. J’ai comme objectifs de promouvoir la créativité et la compétitivité des enfants, de promouvoir l’apprentissage des langues étrangères et la diversité linguistique et culturelle. Je cherche des modalités de promouvoir la coopération entre mon école et d’autres établissements européens en vue de l’assurance de la qualité en éducation. J’ai suivi des cours de formation dans ma spécialité et j’ai besoin de suivre un stage qui m’aide à enseigner le français autrement, par l’intermède des autres disciplines, mais aussi à impliquer mes élèves dans d’autres types d’activités éducatives. Un stage sur l’éducation artistique peut m’offrir d’autres possibilités de motiver les élèves à développer les compétences linguistiques, artistiques, esthétiques et en TICE. J’ai choisi ce stage de formation dans le domaine des arts et des sciences sociales parce qu’il correspond à mes besoins et mes objectifs actuels, de promouvoir les performances, les innovations et la dimension européenne dans les pratiques éducatives. Il m’offre des informations sur l’éducation artistique, le patrimoine culturel, l’histoire, les sciences sociales, la géographie et l’environnement. Ce stage m’aidera à améliorer et à « mettre à jour » ma profession par une méthode éducative efficace appuyée sur le trinôme recherche-action- formation. Le « Grand Tour » m’offre de nouvelles perspectives d’aborder le patrimoine culturel européen par l’entremise de l’histoire, l’art, la littérature, à l’aide d’une expérience transversale où les traditions et les identités peuvent trouver un point commun : l’éthique. Grâce au Grand Tour virtuel, ce stage souligne l’importance de chaque lieu historique, de chaque coin de nature, la liaison entre les peuples, le temps et l’histoire, entre la tradition et la mémoire. C’est un cours novateur dont j’ai besoin pour renouveler mes pratiques méthodologiques. Je désire ensuite offrir à mes collègues autant d'informations pour une éducation interdisciplinaire, pour d’autres activités scolaires et extrascolaires. Il m’aidera à développer mes compétences de communication, la compétence de savoir structurer un projet interdisciplinaire sur l'art, culture, paysage, patrimoine du pays, en vue d'un réseau européen entre les stagiaires.
    • Le plus grand artiste de ma région : CONSTANTIN BRÂNCUŞI Le filon de la tradition d’Olténie transparaît dans les œuvres de Brâncuşi, considéré « le père de la sculpture moderne ». S’inspirant de l’art populaire d’Olténie et adoptant le raffinement de l’avant-garde parisienne, Brâncuşi a eu le génie d’instaurer un nouveau concept de la forme en sculpture. Au centre de la ville de Târgu Jiu on peut admirer quatre des chefs d’œuvre de l’artiste, créés entre 1936 et 1938 - La Table du Silence, l’Allée des Chaises, la Porte du Baiser, la Colonne de l’Infini, disposés sur un axe d’une longueur de 1.753 m. Cet ensemble sculptural est un hommage aux victimes de la première guerre mondiale. Bouleversant la conception d’un art dominé par le « beau idéal », Constantin Brâncuşi a introduit l’abstraction en sculpture afin de parvenir à la forme pure et parfaite, empreinte d’une mystérieuse poésie.
    • Musique: GHEORGHE ZAMFIR