Investir dans les pays du Comesa

2,483
-1

Published on

Opportunites d\'investissements dans la zone Comesa

Published in: Business
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,483
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
23
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Les résultats que nous allons vous présenter maintenant sont issus du rapport sur les Persoectives économiques en AFrique, rapport élaboré conjointement par la BAD et le Centre de développpement de l’OCDE.
  • Investir dans les pays du Comesa

    1. 1. Opportunités d’investissements en Afrique australe SR21/D6 Centre d’intelligence économique de La Réunion
    2. 2. <ul><li>Le COMESA en bref </li></ul><ul><li>Superficie 12.8 million km2 </li></ul><ul><li>Population 404 million </li></ul><ul><li>Etats membres 19 pays </li></ul><ul><li>PIB $ 267 milliards </li></ul><ul><li>Taux de croissance moyen du PIB 6% </li></ul><ul><li>Commerce intra-COMESA $ 7.6 billion (2005 est.) </li></ul>
    3. 3. Les meilleurs taux de croissance en Afrique depuis 1997... Note : Ces agrégats ne prennent en compte ni le Liberia ni la Somalie, faute de données suffisantes. Source : African Development Bank / OCDE 5.5 5.8 4.9 5.3 3.7 Total 5.5 5.3 4.4 4.9 3.8 Afrique de l’Ouest 5.7 6.0 5.0 4.6 2.8 Afrique australe 5.6 6.3 4.8 4.7 4.4 Afrique du Nord 5.6 5.3 5.6 7.0 3.5 Afrique de l’Est 3.6 5.0 4.8 10.5 4.2 Afrique centrale 2007(p) 2006(p) 2005(e) 2004 1997-2003 Région
    4. 4. Le revenu par habitant de l’Afrique s’accroit, parallèlement à celui des autres pays en développement … Variation annuelle en % du PIB réel par habitant Prévision 2008 Source : Banque mondiale
    5. 5. Les dynamiques régionales L’Éthiopie, l’Ouganda, et la Tanzanie continuent de tirer le reste de la région avec des taux de croissance respectifs de 6.8, 5.8, et 6.9 %. Les Comores, Djibouti, le Kenya, Madagascar et Maurice – qui ont récemment connu en 2005 certain ralentissement – ont vu leur PIB se redresser en 2006 et 2007, avec un taux moyen de 5.5 pour cent en 2007. Les perspectives de croissance de Madagascar et de Maurice sont toujours assombries par la concurrence accrue des producteurs asiatiques de textile (Bangladesh, Chine et Inde) liée au démantèlement de l’AMF (accord multifibres). La situation de l’Érythrée pose encore problème alors que le PIB des Seychelles devrait se replier.
    6. 6. Les dynamiques régionales Une croissance tirée en Angola par la rapide montée en puissance des nouveaux champs pétrolifères. Alimentée au Mozambique et à Madagascar par un certain nombre de « mégaprojets » dans le secteur minier. Diversifiée et soutenue par la demande intérieure en Afrique du Sud (5 %). Les taux de croissance au Botswana, au Lesotho, au Malawi et en Namibie se sont tassés. L’activité économique au Zimbabwe a poursuivi sa baisse en 2005, régressant d’environ 7 pour cent. Les prévisions pour l’Afrique du Sud indiquent que la croissance du PIB devrait rester robuste, à 4.7 % en 2007.
    7. 7. 340 500% l - - 1281% l - 240.3% 0.5%-1.0% g - (7.1)% Zimbabwe 490 - 21.6% k - - 9.4% j 18.9% - 6.0% g 5.1% Zambia 280 - - 20.88% - 5.4% 10.7% 5.9% 5.3% g 6.6% Uganda 2280 - 7.6% 7.0% i - 5.3% g 4.8% 2.8% 2.8% 2.3% Swaziland 640 n/a n/a n/a - 8.0% g 9.0% - 8.0% g 8.3% Sudan 8290 - 12.05%f - - (0.5%) h 1.0% - 5.0% g 1.2% Seychelles 230 - 10.0% - - 8.5% 7.0% 6.0% 5.8% 6.5% Rwanda 5260 - 9.2%- - - 5.1% e 5.6% - 5.0% 2.3% Mauritius 160 - 25.0% - 8.0% 9.6% 15.5% - 8.5% 2.6% Malawi 290 - 12%- 16% - - 12.8% 18.3% 5.6% 5.7% 4.6% Madagascar 5530 - - - - - 24.4% - - 3.5% Libya 530 - 12.82% d 13.16% d 5.0%g 13.0% 3.7% - 5.8%g 2.8% Kenya 160 - 10.5% - - 5.8% 6.0% - 10.0% 9.6% Ethiopia 220 - - - - - 10.3% - - 4.8% Eritrea 1250 - 8.0% - - 3.1% 5.4% 6.8% a 6.9% 4.9% Egypt 120 - - - - - 23.4% 8.0% 6.5% 6.6% DRC 640 - - - - - 0.4% - - 3.0% Comoros 100 - - - - - 6.4% - - 0.9% Burundi - - - - - - - 5.5% 5.8% 5.3% Africa - - - - - - - - - 2.75% Developing Countries 6987 - - - - - 4.8% - - 3.6% World 2005 2007* 2006 2005 2007* 2006 2005 2007* 2006 2005 GNI Per Capita (US$) Interest Rates Annual Inflation Rates GDP Growth Region/ Country
    8. 8. -39.63 10,329 584,970,000 770,000,000 735,000,000 7,270,000,000 969,000,000 South Africa 25 37 21 23 13 41 73.65 55,836 11,275,940,000 13,562,480,000 9,514,366,000 14,989,350,000 6,493,578,000 SSA 56.86 13,788 4,159,516,000 2,878,405,000 2,186,831,000 1,911,509,000 2,651,810,000 Total COMESA 2027.66 5 2,000,000 1,000,000 430,000 1,146,000 94,000 Comoros -74.32 15 3,000,000 5,000 1,000 9,000 11,680,000 Burundi -4.25 29 7,660,000 5,000,000 3,000,000 5,000,000 8,000,000 Rwanda 904.26 55 33,000,000 11,400,000 3,500,000 3,354,000 3,286,000 Djibouti -38.46 77 16,000,000 10,000,000 6,000,000 19,000,000 26,000,000 Malawi 7.14 112 30,000,000 22,000,000 20,000,000 12,100,000 28,000,000 Eritrea 160.87 143 60,000,000 30,000,000 25,900,000 3,800,000 23,000,000 Zimbabwe 56.03 239 37,447,000 58,000,000 61,000,000 59,000,000 24,000,000 Seychelles -45.78 242 45,000,000 13,000,000 8,000,000 93,000,000 83,000,000 Madagascar -58.50 272 46,064,000 82,000,000 28,000,000 5,000,000 111,000,000 Kenya -94.78 347 13,895,000 63,000,000 32,000,000 -28,000,000 266,000,000 Mauritius 1345.26 380 0 158,000,000 117,000,000 82,000,000 23,110,000 DRC 173.77 782 334,000,000 172,000,000 82,000,000 71,700,000 122,000,000 Zambia 37.88 921 221,980,000 202,000,000 185,000,000 151,000,000 161,000,000 Uganda 304.86 1,749 545,100,000 465,000,000 255,000,000 349,400,000 134,640,000 Ethiopia 1.48 3,882 1,253,300,000 237,000,000 647,000,000 510,000,000 1,235,000,000 Egypt 285.48 4,539 1,511,070,000 1,349,000,000 713,000,000 574,000,000 392,000,000 Sudan % CUM 2004 2003 2002 2001 2000 COUNTRY_NAME Foreign direct investment, net inflows (BoP, current US$) iin COMESA
    9. 9. Les coûts plancher des usines soutiennent bien la comparaison avec l’Inde et la Chine Coût direct par chemise pour homme 0,16 0,18 0,12 0,16 0,19 0,65 0,17 0,29 0,00 0,20 0,40 0,60 0,80 Madagascar Kenya Ghana Mozambique Lesotho Afrique du Sud Inde Zone franche et Industrielle de Chine Coût direct par chemise homme (en dollars)
    10. 10. Estimated Yearly Cost of Water for Textile Factory $0 $50,000 $100,000 $150,000 $200,000 $250,000 $300,000 $350,000 $400,000 $450,000 Mozambique Tanzania Ghana Senegal Kenya Mali Uganda Madagascar South Africa Lesotho Mauritius Tunisia France Ireland Nigeria US Dollars
    11. 11. Estimated Yearly Power Bill for Textile Industry $0 $500,000 $1,000,000 $1,500,000 $2,000,000 $2,500,000 $3,000,000 $3,500,000 $4,000,000 $4,500,000 Mozambique Tanzania Ghana Senegal Kenya Mali Uganda Madagascar South Africa Lesotho Mauritius Tunisia France Ireland Nigeria US Dollars Electricity consumption charge Electricity demand charge
    12. 12. Des opportunités en Afrique australe <ul><li>Diverses stratégies peuvent motiver un investissement en Afrique australe </li></ul><ul><ul><li>S’implanter pour exporter </li></ul></ul><ul><ul><li>S’implanter pour les besoins du marché local </li></ul></ul><ul><ul><li>S’implanter pour sécuriser ses approvisionnements </li></ul></ul><ul><ul><li>Acheter un futur concurrent </li></ul></ul>
    13. 13. S’implanter pour exporter <ul><li>Zones Franches d’Exportation du Kenya </li></ul><ul><li>Sea Food Hub à Maurice </li></ul><ul><li>Coca-Cola installe son siège Afrique australe (dont dépend La Réunion) au Kenya </li></ul><ul><li>British American Tobacco également </li></ul><ul><li>Accéder de manière privilégiée aux marchés des Etats-Unis, et de l’Europe (APE) </li></ul><ul><li>Industrie du sucre au Kenya, au Mozambique et en Ethiopie </li></ul>
    14. 14. Zones Franches d’Exportation du Kenya <ul><li>Pourquoi investir au Kenya ? </li></ul><ul><ul><li>Le Kenya offre un environnement attrayant aux investisseurs qui cherchent des coûts de fonctionnement bas, une production efficace et une implantation permettant de viser les marchés d'exportation. Ceci est dû au fait que le Kenya possède un certain nombre d'avantages déterminants que les investisseurs peuvent exploiter pour une compétitivité internationale. </li></ul></ul><ul><li>L’accès aux marchés extérieus </li></ul><ul><ul><li>l’African Growth and Opportunities Act (AGOA) permet un accès exempt de quotas et de taxes au marché américain pour plus de 6,000 articles produits au Kenya ; </li></ul></ul><ul><ul><li>la Communauté de l’Afrique de l’Est composée de 5 pays (le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi) ; </li></ul></ul><ul><ul><li>le Marché Commun d’Afrique Orientale et Australe qui se compose de 20 pays (COMESA) et dispose d’une zone de libre-échange ; </li></ul></ul><ul><ul><li>l’Europe, grâce aux accords de Lomé qui donnent un accès exempt de taxes à l’UE </li></ul></ul><ul><li>Des avantages fiscaux </li></ul><ul><ul><li>Une exonération de l’impôt sur les sociétés sur 10 ans suivie d’une taxe s’élevant à 25% (non applicable aux licences commerciales ZFE) </li></ul></ul><ul><ul><li>Une exonération de la retenue d'impôt à la source sur les dividendes, aux non résidents sur une durée de 10 ans (non applicables aux licences commerciales ZFE) </li></ul></ul><ul><ul><li>Exonération du droit de timbre </li></ul></ul><ul><ul><li>Une déduction de 100% pour tout investissement dans les bâtiments et les machines sur 20 ans. </li></ul></ul><ul><ul><li>Exonération permanente de taxes et de TVA sur les matières premières, les machines et autres intrants d’entreprise (sauf pour certains carburants et véhicules) </li></ul></ul>
    15. 15. S’implanter pour les besoins du marché local <ul><li>Tourisme durable, écotourisme </li></ul><ul><li>Besoins énergétiques : Kenya, Tanzanie, Ouganda [103 millions de $ dans un Energy Fund] </li></ul><ul><li>Besoins agricoles : lait (déficit annuel de 2 milliards de litres), abattoirs (Kenya, Ouganda), contrôles sanitaires (laboratoires, traçabilité des produits,…) </li></ul><ul><li>Besoins technologiques : Madagascar, Kenya, Ouganda </li></ul><ul><li>Besoins en ingénierie : développement durable </li></ul><ul><li>Graines oléagineuses et huile de cuisson : le marché est local, avec un potentiel d'exportation limité aux graines de spécialité du fait que la production est entièrement consommée par la demande locale. </li></ul>
    16. 16. S’implanter pour sécuriser ses approvisionnements <ul><li>Cuivre : Zambie </li></ul><ul><li>Aluminium : Kenya, Afrique du sud </li></ul><ul><li>Charbon : Botswana </li></ul><ul><li>Cuir </li></ul><ul><li>Epices au Kenya </li></ul><ul><li>Café, thé, horticulture, phytoproduits au Rwanda </li></ul><ul><li>Matières premières agricoles : Madagascar, Kenya, Afrique du sud,… </li></ul><ul><ul><li>www.ratin.net </li></ul></ul><ul><ul><li>FAMIS - Food and agricultural market information system </li></ul></ul>
    17. 17. Acheter un futur concurrent ou trouver un partenaire <ul><li>Davis & Shirtliff Group : www.dayliff.com [61 ans en 2007] </li></ul><ul><li>Gestion d’un h ôtel dans le Parc National malgache d’ Ankarafantsika </li></ul><ul><li>Privatisations : 26 % de Telkom Kenya, </li></ul>
    18. 18. Les sources de financements <ul><li>Garantir vos investissements </li></ul><ul><ul><li>L’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements – MIGA [Banque Mondiale] n’offre que des garanties contre les risques politiques survenant uniquement sur les investissements (dont la durée va de 5 ans à 20 ans) - www.miga.org </li></ul></ul><ul><ul><li>L’ATI- ACA [African Trade Insurance Agency] couvre à la fois des risques politiques affectant les transactions commerciales et les investissements (dont la durée va de 0 à 6 ans) - www.africa-eca.com </li></ul></ul><ul><ul><li>COMESA Common Investment Area </li></ul></ul><ul><li>Les fonds africains </li></ul><ul><ul><li>PTA Bank </li></ul></ul><ul><li>Les fonds européens </li></ul><ul><ul><li>Biz Clim </li></ul></ul><ul><ul><li>Pro Invest </li></ul></ul><ul><li>Les agences étatiques européennes : </li></ul><ul><ul><li>EVD (Pays-Bas) </li></ul></ul><ul><ul><li>GTZ (Allemagne) </li></ul></ul><ul><ul><li>DFID (Angleterre) </li></ul></ul><ul><ul><li>AFD (France) </li></ul></ul>
    19. 19. L’intégration régionale Egypt Somalia Djibouti Eritrea Ethiopia Sudan Angola DR Congo Mauritius* Seychelles* Comoros* Madagascar* Reunion* Kenya* Uganda* Tanzania* Malawi* Zambia* Zimbabwe* Mozambique* Botswana Lesotho South Africa Namibia* Swaziland IGAD COMESA IOC SADC EAC SACU COMESA: Common Market for Eastern and Southern Africa EAC: East African Cooperation IGAD: Intergovernmental Authority on Development IOC: Indian Ocean Commission SACU: Southern African Customs Union SADC: Southern African Development Community *RIFF Regional Integration Facilitation Forum *RIFF Observer status Burundi* Rwanda*
    20. 20. Le futur Tarif Extérieur Commun (TEC) du Comesa <ul><li>0 % pour les matières premières et les biens d'équipements, </li></ul><ul><li>10 % pour les produits intermédiaires </li></ul><ul><li>25 % pour les produits finis </li></ul>

    ×