Your SlideShare is downloading. ×
Synthèse de l'atelier e-commerce des Assises du Commerce de l'Outre mer à la Réunion 2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Synthèse de l'atelier e-commerce des Assises du Commerce de l'Outre mer à la Réunion 2011

1,203
views

Published on

Ecommerce à l'île de la Réunion - Assises du Commerce de l'Outre-mer à la Réunion 2011 …

Ecommerce à l'île de la Réunion - Assises du Commerce de l'Outre-mer à la Réunion 2011
Voir la présentation de Silicon Village : http://www.slideshare.net/siliconvillage/ecommerce-ile-delareunionaccicom2012

Published in: Business

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,203
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. NOTE DE SYNTHESE ATELIER N°6 : « E-COMMERCE : MENACES ET/OU OPPORTUNITES ? » Pilote : CCI Martinique Animateur : CCI RéunionDEFINITION DU E-COMMERCEExtrait de la Loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique du 21 juin 2004 :« Le commerce électronique est lactivité économique par laquelle une personne proposeou assure à distance et par voie électronique la fourniture de biens ou de services.Entrent également dans le champ du commerce électronique les services tels que ceuxconsistant à fournir des informations en ligne, des communications commerciales et desoutils de recherche, daccès et de récupération de données, daccès à un réseau decommunication ou dhébergement dinformations, y compris lorsquils ne sont pasrémunérés par ceux qui les reçoivent ».LE CONTEXTELe développement du E-commerce a été fulgurant ces dernières années en France etdans les Territoires d’Outre-mer.En effet, en France, au 1er semestre 2011, le chiffre d’affaires du E-commerce a atteint17,5 milliards d’euros, soit + 20% par rapport à 2010 ; 72% des français achèteraient enligne, et des produits aussi divers que les CD, livres, billets d’avion, vêtements,chaussures, informatique, parfums, cosmétiques, jouets, bijoux, accessoires de mode...Les territoires d’Outre-mer n’échappent pas à ce phénomène. Pour exemple, dans larégion Antilles-Guyane, en 2010, 50% des internautes déclaraient acheter en ligne. Pource qui est de La Réunion, sur la même période, 20% des internautes déclaraient avoireffectué un achat en ligne le mois précédent (entre 80 000 à 110 000 acheteurs parmois). Les principaux produits concernés : vêtements, produits culturels, informatique,voyages...Le marché de l’E-commerce dans les régions d’outre-mer semble donc suffisammentmature, pour le développement d’une offre locale. 1
  • 2. LES ENJEUX 1. Hier et aujourd’hui...Pour le consommateur : • S’informer et acheter 24/24h • Gagner du temps • Avoir des prix moins élevés • Limiter les déplacements • Retrouver ses commerçants de proximité (confiance)Pour le commerçant : • Elargir sa zone de chalandise (nouvelle proximité) • Augmenter son Chiffre d’affaires • Offrir une plus grande autonomie d’achat aux commerçants Une approche GAGNANT-GAGNANT 2. ...Et pour demain« Un site e-commerce n’est pas une boutique de plus. Il est l’épicentre d’une relationnouvelle avec ses clients »Dans un contexte de concurrence accrue et de consommateur ayant des comportementset système de valeurs différents, les commerçants doivent : • investir dans les outils et les maîtriser par la formation de tous les acteurs de l’entreprise (dirigeants + équipes) ; • investir dans le marketing et l’organisation logistique ; • utiliser les outils TIC pour fidéliser le client (centralisation des données clients).RESUME DES INTERVENTIONS 1- CCI de la Martinique : Etat des lieux du secteur du E-commerce et présentation des produits développés par la CCIMLes TIC sont une préoccupation majeure de la CCIM depuis les années 90, ce qui faitd’elle le premier acteur régional à s’être approprié cette thématique. Sa stratégieaujourd’hui repose sur deux axes : • Le développement du site « achatmartinique.com », dont les objectifs sont : de faire la promotion des entreprises martiniquaises sur Internet via un site bien référencé et régulièrement visité par les internautes (1 million de visiteurs par mois) ; d’accompagner et guider progressivement les entreprises martiniquaises à mettre en œuvre de véritables démarches de commerce en ligne ; d’améliorer la performance des sites Internet des entreprises. 2
  • 3. Cette démarche mutualisée a permis d’offrir aux entreprises martiniquaises une visibilitésur le web à des prix abordables. • La mise en place de FACILITIC, dont l’objectif est de développer la compétitivité des entreprises en leur permettant d’être plus organisées, de gagner du temps, et de réduire leurs coûts grâce à des usages TIC adaptés. La démarche se déploie en trois étapes : susciter l’intérêt : Ateliers de sensibilisation et de formation ; délivrance du Passeport pour l’Economie Numérique ; accompagner : diagnostics, conseils et orientations ; passer à l’acte : trouver une offre en réponse aux besoins de l’entreprise. 2- SILICON VILLAGE : Les risques et opportunités par les commerçants locaux, les pré-requis pour se lancer dans une démarche de E-commerce Les risques : Continuer à voir sortir le capital local Les processus de livraison des e-commerçants extérieurs s’adapteront pour les territoires d’Outre-mer Les opportunités : L’achat à l’extérieur ne satisfait pas Une population demandeuse Un marché ouvert, peu de secteurs exploités à ce jour. Le E-commerce : une stratégie à long terme Comme dans le commerce traditionnel : un pari économique Un investissement de départ dans la plateforme Plusieurs métiers spécifiques Un suivi quotidien Un marketing récurrent Un nouveau processus de vente Préparation des commandes Importance du SAV, du dynamisme du site et du e-marketing Les pré-requis pour se lancer dans une démarche avec succès Etre visible des consommateurs : Technique & marketing. Savoir vendre : Procurer une expérience de marque au client ou apporter une offre commerciale sans équivalent. Accompagner le client dans l’acte d’achat : un service performant, conforme aux habitudes des consommateurs, notamment en anticipant la logistique. 3
  • 4. 3- TEMOIGNAGES : Sites de e-commerce développés à La Réunionwww.livranoo.com : vente en ligne de livres édités à La Réunion et dans l’Océan Indien,5 000 clients actifs, 84% des ventes à l’export, 10 ans d’existence.Particularité : le point de départ logistique se situe en métropole.www.monticket.re : vente en ligne de billets de concerts et spectacles à La RéunionCréation en août 2010, 50% des billets achetés en ligne, un réseau de point de venteréparti sur l’île, concept unique de mutualisation pour plusieurs salles de spectacle enFrance.www.reunion.fr / Plateforme Soubik : place de marché et centrale réservation en ligneauprès de 265 producteurs, 8 agences réceptives et 14 offices de tourismeinterconnectés ; 57 000 visiteurs par mois, 30 à 40% d’augmentation des ventes enlignes entre 2010 et 2011. 4- REGION REUNION : Les projets de développement du réseau internet à La Réunion, l’environnement juridique du e-commerce et le nom de domaineLes infrastructures réseau semblent être déjà performantes (98% de la populationconnectée à l’ADSL) et le seront d’avantage compte tenu des projets régionaux en coursde réalisation (Schéma Directeur Territorial pour l’Aménagement Numérique).Il n’y aurait donc aucun obstacle technique au développement du E-commerce.La vigilance du commerçant doit porter sur ses obligations vis-à-vis ducyberconsommateur qui sont plus contraignantes qu’en boutique traditionnelle, ainsi quesur le nom de domaine, qui équivaut à son enseigne commerciale sur le net.LES CONCLUSIONS DE L’ATELIER 1. Les constats majeurs : les comportements d’achat du consommateur ultra-marin suivent les tendances internationales et nationales, en matière d’achat en ligne ; le E-commerce n’a pas qu’une vocation à l’export, on peut également faire du e- commerce sur son marché local. 2. Les contributions des CCI des DOM-COM pour développer le e-commerce sur leur territoire : Améliorer le suivi statistique du e-commerce et des comportements des internautes, soit dans le cadre d’observatoires existants (La Réunion, Guyane, Guadeloupe), soit par la création de nouvelles structures. 4
  • 5. Accompagner les entreprises ; en période de crise, nos TPE ont besoin : d’obtenir des solutions techniques à coûts raisonnables, les coûts de création d’un site de e-commerce étant estimé à 10 K€ en moyenne, d’être conseillées sur les facteurs clés de réussite (logistiques, solutions de paiement -3D SECURE...) d’être formées sur les outils TIC et les savoirs-faires pour se lancer dans le e-commerce (marketing, logistique, fidélisation...). Le E-commerce : Une démarche incontournable, Un enjeu stratégique fort qui appelle : une véritable prise de conscience des commerçants un accompagnement performant des CCI. 5