• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Etude Xavier Dalloz "Atmosphere ip"
 

Etude Xavier Dalloz "Atmosphere ip"

on

  • 801 views

Excellente étude du Cabinet Xavier Dalloz

Excellente étude du Cabinet Xavier Dalloz

Statistics

Views

Total Views
801
Views on SlideShare
801
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Etude Xavier Dalloz "Atmosphere ip" Etude Xavier Dalloz "Atmosphere ip" Presentation Transcript

    • La visite culturelle dans unmonde globalement numérique massivement connecté et interconnectable ODIT, 5 mai 2009 Xavier Dalloz – André-Yves Portnoff dalloz@dalloz.com 1
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 2
    • Il faut exploiter les TIC pour la visite culturelle… Non pour automatiser le passé, Mais pour faire: – Plus (productivité, pénétration…) – Mieux (compétitivité, pertinence…) – Autre chose (nouveaux marchés, innovations, partenariats, offres contextuelles…) – Différemment dalloz@dalloz.com 3
    • Erreur à éviter: automatiser le passer, au lieu d’inventer l’avenir! L’innovation n’est pas la copie du passéSource : André-Yves Portnoff n’ dalloz@dalloz.com passé 4
    • Innover: passer de l’addition à la synthèse! De la diligence à la voiture de train: Parce qu’elles étaient un collage de voitures de diligences, les premières voitures n’avaient pas de couloir intérieur À la fin du XIXe seulement, des voitures « modernes » à couloir interne dalloz@dalloz.com 5Source : André-Yves Portnoff
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 6
    • De « l’avoir plus » à l’être mieux , l’économie du quaternaire ( Michèle Dubonneuil ) Une économie des services non délocalisables, basée sur les technologies de l’information et de la communication. L’atmosphère IP en est un pilier. Une économie visant à l’amélioration de la qualité de vie et à la satisfaction des besoins de santé, loisirs, transport. Le tout dans le respect de l’environnement. Le consommateur, via des assistants numériques, peut s’identifier et se renseigner sur la disponibilité des produits et services en tout lieu concernant sa maison, sa voiture, sa ville cité, son travail. Nous rentrons dans l’ère de l’ATAWAD et de la MOBIQUITE. dalloz@dalloz.com 77
    • Comprendre le marketing contextuel Emotion + Relation + ConfianceCe qui est rare et limité • Capital temps Proposer sa valorisation • L’attention La capterCe qui est fragile mais illimité • La confiance Construire et entretenir • Le sens, l’immatériel • Le plaisir Gisements illimités • La créativité dalloz@dalloz.com 8
    • Un nouveau média émerge Plus à choisir entre richesse des échanges (téléphone) et nombre de participants (radio, TV) télécollaborationsRichesse Téléphone blogsdes interactivité Foruméchanges riche entre 2 réseaux personnes Internet: sociaux interactions actives et non : centralisées entre beaucoup Mails Wikipedia TV: réception passive par beaucoup dalloz@dalloz.com 9 Nombres de personnes et volume de données
    • l’interactivité Exploiter l’interactivité!DIS-LE MOI, JE L’OUBLIEMONTRE-LE MOI , JE LE RETIENS,IMPLIQUE-MOI, JE COMPRENDS proverbe chinois dalloz@dalloz.com 10
    • L’implication des consommateurs/citoyens Un nouveau canal. Le client au centre (pour l’efficacité, pas par vertu !) – Le client est à lorigine même des flux daffaires (C to C, C to B) voire des processus dinnovation (innovation ascendante). – Faire semblant de mettre le client au centre devient contre-productif Des comportements transformés. Des spectateurs acteurs : le renversement des modèles – Autoproduction de contenus. – Applications de partage. Innovations ascendantes. dalloz@dalloz.com 11
    • Stratégique: le contact client 24hX24Pour écouter les attentes latentes et proposer ses prestationsLes acteurs qui n’interviendront que dans un moment et unlieu de la journée – La maison communicante – ou la voiture ou les transports en communrisquent d’être désintermédiés par ceux qui réussiront à êtreprésents en permanence – Contrôler les communications pour profiter des transactions – Intervenir « avant, pendant, après » ses transactions classiques.Le maillon du contact client devient le terminal portatif: d’où labataille de la poche dalloz@dalloz.com 12
    • La compétition pour le contact interactif permanent avec le client final est engagée Le problème n’est pas le trafic, ni l’audience passive, mais l’entretien d’une interaction avec un client actif, ce qui implique une offre de valeur et une relation quotidienne, plus efficace si continue dans le temps et l’espace 1e vague Le trafic Combien de personnes passent par le site 2e vague Audience Combien de personnes Marketing segmenté remarquent mon offre 3e vague Relation Combien de personnes m’expriment leurs besoins et interactive en interagissent temps réel « implique-moi,je comprends »Sur quels partenariats et avec quels business models pourraient/devraient êtredéveloppées ces nouvelles propositions de service pour la visite culturelle? dalloz@dalloz.com 13
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 14
    • La continuité de services L’orchestration des services de la vie quotidienne Train Train … CommercesMaison travail travail … Maison Loisirs Auto Auto hierTemps Temps Temps Temps Courses Tempsprivés contraints professionnels contraints privés Aujourd’hui Interpénétration et valorisation des tempsLe contact à toute heure en tout lieu devient possible et stratégique. Le terminal dans la dalloz@dalloz.com 15 poche devient un outil d’orchestration de la vie quotidienne.
    • Les frontières remises en cause Le contenu UNIMEDIA est le catalyseurTous les objets parlent numérique : UNIMEDIA – Internet, premier media qui englobe tous les autresLe numérique réduit coûts de communications et de transaction – Des réseaux de personnes et d’objets partout – Continuité de connexions partout : « ATAWAD » +« ABC » +« MOBIQUITE » – Les temps de vie s’interpénètrent – Les marchés s’interpénètrent: • concurrences généralisées – Coopérations facilitées entre acteurs et applicationsLe coût de traitement de l’information chute – On n’est plus prisonnier du 80/20: • réussites de eBay, Google… : intégrations de micro-transactions – Géolocalisation se banalise: • marchés contextuels dalloz@dalloz.com 16
    • La gestion des identifications citoyenUn utilisateur,plusieurs identités employé plusieurs moyens d’utilisation patient automobiliste voyageur consommateur e-consommateur dalloz@dalloz.com Source :TES 17
    • Les métiers d’aide à la transaction commerciale De quoi ai-je besoin ? 2 1 Quel produit peut Où acheter le produit ? satisfaire ce besoin ? À quel prix ? Quandl’obtenir et comment le payer ? 4 3 Comment m’en 3 Bien utiliser, débarasser ? entretenir dalloz@dalloz.com 18 Source : http://isds.bus.lsu.edu/cvoc/projects/cslc/html/
    • Les métiers d’aide à la transaction commerciale Confiance et valeur ajoutée De quoi ai-je besoin ?1 Quel produit peut orchestrateur satisfaire ce besoin ? Annuaires de confiance Où acheter le produit ? À Témoignages à valeurquel prix ? Quand l’obtenir de proches ajoutée Références certifiées2 et comment le payer ? Témoignages par un tiers d’utilisateurs Bien utiliser, Sites d’aide au3 entretenir Logiciels choix d’aide au choix Comment m’en Annuaire Publicités des4 débarrasser ? e-recherche prestataires Source : http://isds.bus.lsu.edu/cvoc/projects/cslc/html/ dalloz@dalloz.com 19
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 20
    • L’ATAWAD et l’ABC ANY NETWORKANY DEVICE Ce llu l ar W M Cellular AN W UMTS HSDPA LA W Br HSUPA N EDGE PA oa Na N 3.9G dc 802.16d vig GPRS 802.11b as ati t WMAN 4G on 802.11g GSM 802.16e WLAN Navigation ® 802.11a Bluetooth A-GPS Galileo WPAN 802.11n Broadcast DTV UWB DVB-H ISDB-T DMB RFID FM Broadcast Radio DRM HD DABANYWHERE ANYTIME dalloz@dalloz.com 21Source : Texas Instruments
    • Compétition et complémentarité entre des solutions « mono fonction » et « tout en un »Convergence numériqueTout est connectéFin de la « barrière » entre les produitsInterpénétration des marchésSynergies et compétitions nouvellesElectronique TIC Photo Telecomsgrand public dalloz@dalloz.com 22
    • L’environnement devient interactif dalloz@dalloz.com 23
    • La bataille de la poche et del’orchestration de la vie quotidienne ? •Le terminal de poche n’est pas un couteau suisse: les fonctions interagissent entre elles et c’est ce qui crée la valeur d’usage. •Téléphonie, photo, son, GPS, Internet, payements, quelles fonctions demain dans les poches des automobilistes? •quels acteurs détermineront cette évolution? •Quels partenaires? dalloz@dalloz.com 24
    • La bataille de la poche et de l’orchestration de la visite d’un site culturel Qui va définir le terminal et ses usages? – DoCoMo, Apple, Nokia, telco, X????? Qui va orchestrer les services proposés et profiter des marchés nouveaux en situation de mobilité? Qui va contrôler les fichiers clients? – Qui va identifier, authentifier, sécuriser et garantir les transactions Qui localisera les clients? Qui va inspirer une confiance durable? – Les sites culturels, Les télcos, Google, Microsoft, les banques, les assureurs, les constructeurs, les fournisseurs, la grande distribution, des associations de consommateurs…? – Réussir des « personnalisations anonymes » (sur mesure+privacy) dalloz@dalloz.com 25
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 26
    • Les nouvelles interactions avec le client dalloz@dalloz.com 27
    • Exemple du logo d’une marqueReconnaissance de logo, de photo pouraccès direct à une page– Logo d’une marque, affiche de cinéma, proto d’un produit– Transmission de la photo au serveur central du site, puis utilisation d’un logiciel de reconnaissance, et renvoi à l’utilisateur de l’URL correspondant– Aspect ludique– Non intrusif– Fort potentiel marketing– Relation directe entre la marque et le consommateur dalloz@dalloz.com 28
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 29
    • Succès et résilience par la construction d’écosystèmes Des produits et services – Qui se renforcent mutuellement – Qui incitent d’autres acteurs à investir pour ajouter des fonctionnalités et donner plus de valeur à notre proposition Apple: iTunes+iPod+iPhone – Des centaines d’accessoires conçus par d’autres Google Maps – Devenu le standard parce qu’il a favorisé les mashups, applications greffées sur lui dalloz@dalloz.com 30
    • Le planN’automatisez pas le passé !!De l’avoir plus à l’être mieuxLa continuité de servicesL’ATAWAD + la bataille de la poche + l’atmosphère IPLes nouvelles interactionsLes nouveaux écosystèmesLa place du marché de la visite des sites culturels dalloz@dalloz.com 31
    • Du push à la place de marchéLe marketing temps réel : tracer et monétiser les interactions Conception Conception Production/orchestration Production Marketing distribution temps réel et distribution contextuel Écoute, dialogue Relation personnalisée codesign Offre standard Vote Expérience Proposition contextualisée ressources Client en Micro- contexte actionnariat… Client isolé E-consumerism Marketing viral Famille, proches, communautés dalloz@dalloz.com 32
    • Facebook Credits la monnaie privative de FacebookLes utilisateurs achètent des crédits au sein du “gift store” (1$ les 100 crédits) qu’ils pourrontpar la suite redistribuer à leur amis.Les utilisateurs pourront les utiliser, entre autres, pour récompenser les status updates deleurs contacts qu’ils jugeront intéressantsQuels autres usages pourront être possibles grâce aux crédits ? acheter certains produits“réels” grâce à des services partenaires via Facebook Connect ?… dalloz@dalloz.com 33
    • MéthodeUn Opérateur National propose au touriste de lui attribuerun DTNS (Domicile Touristique Numérique Sécurisé) quil’accompagnera pendant tout son séjour et ultérieurement. dalloz@dalloz.com 34
    • Descriptif sommaire des principesL’attribution du DTNS peut résulter : – d’une demande d’inscription de la part du touriste lors de sa préparation de voyage ou une fois sur place ou – de son inscription systématique par un tour opérator ou une compagnie aérienne lors de l’achat d’un séjour.Afin de rendre ce DTNS simple à utiliser et à se remémorerpar le touriste, l’identifiant unique du DTNS sera le numérode téléphone personnel du touriste. dalloz@dalloz.com 35
    • Porte monnaie électronique et points de fidélité (1/2) Dès l’ouverture de son DTNS, le touriste bénéficiera d’un système de points de fidélité, comptabilisés sur un porte-monnaie électronique associé au DTNS. Les points de fidélité sont fournis : – avant le départ par des partenaires : tours operators, compagnies aériennes, clubs et associations organisatrices de voyages peuvent offrir ou vendre ces points. – pendant le séjour : des points peuvent être offerts au visiteur lors de son passage sur des parcours touristiques ou chez des commerçants partenaires. – après le séjour : lors d’achat en ligne chez des commerçants partenaires. dalloz@dalloz.com 36
    • Porte monnaie électronique et points de fidélité (1/2) Les points de fidélité offrent au touriste : – des avantages et des cadeaux chez les commerçants et sur les sites touristiques partenaires. – des droits à un service d’assistance touristique par téléphone et en ligne lui permettant de réserver des entrées de musée, des tables, des spectacles, des billets de trains etc.. – des abonnements à un système de téléphonie mobile permettant de simplifier et de réduire les coûts de roaming et de connexion. – des abonnements à des services une fois son séjour terminé – la possibilité de cumuler et d’offrir ses points à un autre membre de sa famille. dalloz@dalloz.com 37
    • Parcours touristiques et échanges post séjour. Sur la plateforme en ligne seront fédérés les sites touristiques partenaires (qui devront eux aussi disposer d’un DTNS). Grace aux opérations en point de fidélité, il devient possible de mettre en place un vrai CRM individualisé en quasi temps réel - notamment par SMS – de nature à aider le touriste à suivre un parcours touristique affinitaire valorisé. De même le touriste une fois son séjour terminé continuera à bénéficier de son DTNS et pourra ainsi : – garder les traces et les adresses de son séjour – disposer d’une batterie de services à valeur ajoutée e-commerce – vente de produit de terroir, – réservation pour un autre séjour, – recommandations et parrainage, – liste de cadeaux, – préparation d’événements, etc) dalloz@dalloz.com 38
    • Communication personnelleLe DTNS délivrera toutes sortes de services à valeurajoutée permettant au touriste de faire suivre et de recevoiret d’adresser : – du courrier hybride – cest-à-dire imprimé et posté à distance - de sauvegarder des documents ( et notamment des photos) – messages au format électroniques, de faire suivre des appels téléphoniques etc…. dalloz@dalloz.com 39