• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
SID LEE | Case Studies FR
 

SID LEE | Case Studies FR

on

  • 1,217 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,217
Views on SlideShare
1,217
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
32
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    SID LEE | Case Studies FR SID LEE | Case Studies FR Document Transcript

    • sid leeAPERÇU ET PORTFOLIOÉtudes de cas — Créativité Commerciale
    • notreMissionPermettre aux consom-mateurs de toucher,d’entendre, de voir etde ressentir le carac-tère distinctif et in-hérent des marques denos clients.
    • Qui N osnous sommes CROYANCES• Fondée en 1993 • L es meilleures idées sont issues d’une réflexion • 550 professionnels multidisciplinaire qui évolue hors des sentiers battus.• Ateliers à Amsterdam, Montréal, Paris, Toronto et Austin•  lients de premier plan dans plus de 16 villes C •  a relation entre le consommateur et la marque repose L du monde entier sur l’art de raconter une histoire et de stimuler des conversations.• Culture d’entrepreneuriat et d’autonomie• Multiculturelle et multilingue • Pour qu’un plan soit optimal, il doit combiner la portée et • Les associés sont propriétaires et gestionnaires l’intensité, et non la fréquence.• Agence de l’année en 2009, 2010 et en 2011  — Marketing Magazine • L e consommateur doit s’approprier la marque. • Finaliste au titre d’Agence internationale de l’année – Ad Age • L es organisations qui comprennent la valeur commerciale  de la créativité domineront. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 4 - - 5 -
    • Solutions Marketing interactives et médias technologiques sociaux Marketing Contenu mobile de marque Stratégie de marque Design ÉmergentNotre commercial gestion surveillance Architecture et intérieur de comptes de la marqueMODèLe d’agence Traditionnel planification d’activitésSid Lee propose un modèle flexible, qui tisse un fil conducteurentre les différents points de contact du consommateur avec la Événements Identité et activation de marquemarque, et ce, de façon beaucoup plus étendue que les autresagences. Nous vous aidons à découvrir où, quand et commentcommuniquer avec vos consommateurs. Marketing Publicité direct SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 6 - - 7 -
    • CE QU’ILS DISENT DE NOUS CE QU’ILS DISENT DE NOUS «  eur approche porte L « En un mot : l’intégration à un tout génial. » autre niveau. » Guy Laliberté FONDATEUR, CIRQUE DU SOLEIL Hermann Deininger DIRECTEUR DU MARKETING, ADIDAS SPORT STYLe «  ls développent vraiment I“L’une des 50 le bon modèle et j’admireentreprises privées ce qu’ils ont accompli. »les mieux gérées au Lee ClowCanada” PRÉSIDENT ET DIRECTEUR PRINCIPAL, TBWA WORLDWIDEThe National Post / Deloitte SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 8 - - 9 -
    • ÉTUDES DE CASET PORTFOLIO
    • adidasLa problématique :En 2010, adidas s’est retrouvée à la croisée des chemins. Elle devait renouer avec son public cible, lesjeunes de la prochaine génération avides de plaisir, de reconnaissance et d’expression, et renforcerl’histoire de la marque pour que les jeunes saisissent bien la signification des trois rayures et tout cequ’elles représentent.Par conséquent, Sid Lee a reçu la mission de rassembler les histoires (Sport, Street et Style) liées à lamarque adidas dans un hymne global.Le défi :Après avoir réalisé une tournée mondiale pour déterminer ce qui réunit les sportifs de compétition, ceuxqui jouent par plaisir et ceux qui ont intégré le sport à leur style de vie, nous avons découvert une véritéfondamentale de la jeunesse :Quoi qu’ils fassent, ils se donnent à fond. Ils sont all in.L’amour des jeunes pour tout ce qui les fait vibrer est infatigable. Peu importe le résultat, tout ce qu’ilssouhaitent, c’est continuer d’avancer.La solution :Nous devions concevoir un message unifié pour la marque adidas, un message qui reflète la passion decette vérité fondamentale. Le résultat : une campagne magistrale et complète qui regroupe les his-toires d’adidas sous un thème unique :adidas is all in.Ce thème s’est traduit par une vidéo de 60 secondes illustrant l’histoire de marque polyvalented’adidas. Pendant cinq mois, notre équipe de production a filmé des centaines d’heures de contenu etdes milliers d’histoires, toutes liées par l’idée commune de se donner à fond.Pour stimuler l’anticipation, nous avons lancé des bandes-annonces intenses de 5 secondes pour ouvrirl’appétit des gens.Lorsque la vidéo a finalement été lancée, elle a servi de catalyseur pour la grande campagne multi-plateforme. Partout dans le monde, des espaces commerciaux ont été transformés pour accueillir desévénements régionaux uniques. Nos équipes ont créé une vidéo interactive constamment modifiée,alimentée par le contenu de multiples histoires. Nos célébrités partenaires (Katy Perry, Lionel Messi,David Beckham, Derrick Rose, B.O.B. et plusieurs autres) ont bombardé leurs réseaux sociaux pourque la campagne prenne son élan. Nous avons propagé l’hymne sur toutes les pages d’adeptes d’adidassur Facebook et bâti une plateforme YouTube de 16 chaînes, chacune dédiée à une catégorie de pro-duits.De plus, la vidéo a marqué le début de notre collaboration avec le groupe Justice; le premier single deleur plus récent album a atteint la première position sur iTunes moins d’une semaine après le lance-ment.Les résultats :En 60 ans d’histoire, cette campagne a été la plus grande d’adidas. Du prélancement jusqu’aulancement, 1,7 million de visiteurs uniques ont visité les chaînes YouTube. Le nombre d’adeptesde la marque sur Facebook a grimpé à 2,5 millions, et le site adidas.com a attiré 2,1 millions devisiteurs uniques supplémentaires. Les recherches sur Google ont triplé, et les ventes sur Internetet les recettes subséquentes ont augmenté respectivement de 7,5  % et de 11 % (par rapport à lamoyenne depuis le début de l’année). Enfin, à la fin de l’année 2010, adidas AG a rapporté uneaugmentation annuelle de 13 % des ventes à l’échelle mondiale. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 12 - - 13 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 14 - - 15 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 16 - - 17 -
    • adidasoriginalsLa problématique :Les jeunes voyaient en adidas Originals une marque de chaussures de sport rétro qui a migré vers laculture de la rue dans les années 1980. La marque avait tiré profit de cette image pendant un certaintemps puis, le marché changeant, la concurrence s’est accentuée. De petits joueurs spécialisés ontcommencé à envahir la scène de la chaussure de sport et à propager leurs marques dans Internet à lavitesse grand V, ternissant dans la foulée le prestige de la marque classique.Le défi :Quand Originals est venue à la rencontre de Sid Lee avec l’intention de rétablir le lien avec les jeunes àl’échelle de la planète, ses efforts de communication ne suscitaient plus l’intérêt et personne ne savaitpourquoi. Sid Lee a donc décidé de descendre dans la rue pour comprendre ce qui fait vibrer les jeunes de17 ans. Nous constatons alors que, de manière universelle, les jeunes adhèrent à trois valeurs simples : leplaisir, l’expression de soi et la reconnaissance.La solution :Comme stratégie de communication, nous avons approfondi l’art de raconter une histoire pour adidaset sa jeune clientèle. L’idée était de réussir à diffuser en rafale, partout sur la planète, une suite de récitsportant sur le plaisir, l’expression personnelle et la reconnaissance de façon représentative, concrèteet marquante.Parallèlement à notre rôle de conteur, nous avons offert aux jeunes de la planète une scène pours’exprimer et se faire entendre. Pour ce faire, nous avons fait la promotion de la marque par l’entremised’une page Facebook, configurée non seulement pour donner un avant-goût des nouvelles collections,mais aussi pour offrir un lieu d’échange entre les amateurs et la marque, une occasion de mettre aupoint des fonctions personnalisées tout en profitant d’une expérience stimulante et enrichissante. SidLee a aussi complètement revampé le modèle de magasin pour donner lieu à un concept fermementancré dans l’histoire de la marque.Finalement, Sid Lee a donné une nouvelle impulsion à la marque de manière à transformer son imagerétro en une marque reflétant le style de vie de la jeunesse actuelle. Finie l’image statique et snob! Ilfallait une communication dynamique aux thèmes inusités et divertissants. Désormais, adidas Originalsembrasse et célèbre l’individualité des jeunes peu importe leurs activités.Les résultats :La marque adidas Originals a effectué un changement de cap en ce qui a trait à ses dépenses de marketing,passant de l’achat d’espace média à l’exploitation d’un tel espace à titre de propriétaire. Les résultatssont à couper le souffle : • une croissance de 12 % du chiffre d’affaires mondial en 2009 (malgré un climat défavorable); • ne croissance de la communauté Facebook de 300 000 à plus de 2,5 millions d’inscrits; u • une campagne qui a donné lieu à quelque 5 millions de visionnements et de références dans les  réseaux sociaux. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 18 - - 19 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 20 - - 21 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 22 - - 23 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 24 - - 25 -
    • Adidas originals - Application iPhone -Sid Lee et adidas ont collaboré pour créer une application iPhone adidas Originals dotée d’un pointd’entrée unique : la reconnaissance d’image. L ’usager prend ses chaussures en photo, et l’application luimontre les modèles les plus ressemblants à partir des stocks en temps réel. Ce point d’entrée (quicomprend une visualisation à 360 degrés du produit, des vidéos, des histoires et plus encore) offre auxutilisateurs une façon ludique d’accéder à l’application et les expose à des produits qui correspondent àleurs goûts, générant ainsi des ventes. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 26 - - 27 -
    • cirque THE LEGEND LIVES ONdu soleilLa problématique :Avec plus de 15 spectacles en rotation, le Cirque du Soleil doit générer de l’intérêt auprès des fansexistants et potentiels. Lorsque l’on prend en considération le nombre de billets vendus annuellement,il devient clair qu’il est important de transformer la participation en transactions. Paradoxalement, la Written and Directed by JAMIE KINGmarque ombrelle du Cirque du Soleil constitue à la fois un avantage et un défi. Le plus grand dangerréside dans la mentalité « en voir un, c’est les voir tous ». Sid Lee travaille avec le Cirque du Soleil pourgérer le portfolio, dans le but de minimiser le « cannibalisme » tout en créant une identité et un attraitdistinct pour chacun des spectacles.Le défi :La magie du Cirque du Soleil est en perpétuelle évolution. Tous les spectacles ont leur histoire, leuriconographie et leur émotion propre. Notre mission consiste à condenser tout cela dans une promessede marque et un plan marketing spécifiques à chacun des spectacles, d’une manière facile à com-prendre pour le public.Un autre fait important est qu’il existe bon nombre de mordus du Cirque qui consommeront tout cequi est produit par le Cirque du Soleil. En établissant une ligne de communication directe avec cegroupe, nous pourrons générer une vente importante de billets toutes les fois que le Cirque sera en ville.La solution :En travaillant avec le Cirque du Soleil dès le début, nous pouvons concevoir les marques et l’impactsouhaité de ces marques sur le marché et sur la marque du Cirque du Soleil dans son ensemble. Avantle développement de tout nouveau produit, la nouvelle marque ou le nouveau spectacle est étudié avecsoin pour faire ressortir son unicité et son potentiel. Puis, Sid Lee crée : • L’identité globale de chacun des spectacles (nom, identité visuelle, iconographie, ton et forme) • La boîte à outils marketing recouvre tout l’éventail des points de communication pour que  l’image de marque de chaque spectacle soit uniformément véhiculée dans tous les marchés.Nous avons aussi créé le Club Cirque : les membres de ce club peuvent s’inscrire à l’infolettre mondialedu Cirque du Soleil pour recevoir des offres adaptées à tous les marchés, y compris la prévente de billets,des vidéos « en coulisse » et des cartes virtuelles du Cirque. Grâce à cette plateforme multi-canaux degestion des relations client, nous avons réussi à stimuler l’intérêt et à garder les spectacles à l’espritdes consommateurs.Les résultats : • Le Cirque du Soleil est l’une des marques les plus reconnues de toute l’industrie du divertissement. • Les ventes de billets se sont révélées extrêmement bonnes dans tous les marchés au fil des ans. • Le Club Cirque compte plus de 1,5 million de membres et environ 27 000 nouveaux  abonnés mensuellement. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 28 - - 29 -
    • SID LEE - Études de cas - 31 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 32 - - 33 -
    • red bullLa problématique :Le Red Bull Crashed Ice (RBCI), une combinaison de hockey, de ski alpin et d’épreuve de cross enplanche à neige, est l’un des événements sportifs internationaux les plus prestigieux de Red Bull.Red Bull Canada a voulu faire du RBCI, événement d’importance marginale à l’étranger, le principalévénement associé à cette marque au Canada. Puisqu’il s’agissait d’une première sous nos latitudes, leconcept du Crashed Ice était pratiquement inconnu sur le marché canadien. Le défi comportaittrois volets : •  rouver des gens assez fous pour participer au RBCI : deux semaines pour recruter 1 200 candi- T dats de partout au Canada. •  onvaincre les spectateurs de braver le froid pour assister à cet événement extérieur gratuit dans C la ville de Québec : objectif de 20 000 spectateurs. •  ttirer une couverture médiatique : obtenir une couverture médiatique et de relations publiques A d’ampleur nationale.Le défi :Tandis que nous nous demandions qui serait suffisamment fou et en forme pour participer à cetévénement, la réponse s’est imposée d’elle-même : des joueurs de hockey amateur.La solution :La stratégie comportait trois étapes : recruter, promouvoir et exploiter. Plus particulièrement, Sid Lee a crééun site Web à double vocation (recruter et promouvoir), tout en implantant une stratégie de mise en marchéWeb. La troisième étape visait à accroître la couverture médiatique. À la phase de recrutement, nous avonsdistribué des outils de mise en marché Web aux participants potentiels, soit aux joueurs de hockey amateur.De plus, nous avons fait connaître l’événement par des activités de mise en marché Web dans des lieux prop-ices aux sensations fortes, comme les patinoires et les centres de ski alpin, ainsi qu’en envoyant des invita-tions hors de l’ordinaire aux principaux influenceurs de la ville de Québec.Les résultats : • Nous avons recruté les 1 200 candidats en 7 jours : un temps record. •  e taux d’assistance a dépassé l’objectif de 150 %, avec un nombre record de 30 000 spectateurs L (ainsi qu’une croissance subséquente qui nous permet d’envisager que l’assistance aura atteint 110 000 spectateurs en l’espace de trois ans). •  ous avons amassé un différentiel de 12 millions de dollars en couverture médiatique N internationale gratuite.La maison mère, Red Bull Global, s’est montrée extrêmement satisfaite et considère cet événementcomme le plus réussi jusqu’à maintenant; dans son esprit, il demeure une référence pour tous les prochains.En raison de son succès phénoménal, cette approche a été étendue à l’ensemble du programmed’événements Red Bull. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 34 - - 35 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 36 - - 37 -
    • red bullLa problématique :En 2009, Red Bull Amsterdam, dont les bureaux étaient situés en périphérie de la capitale, était à larecherche d’un nouvel emplacement, à la fois urbain et en harmonie avec sa culture et son engagementdans la communauté artistique et sportive. Bien loin de se contenter de commercialiser sa fameuseboisson énergisante, la société s’investit dans le sport automobile et parraine les sports extrêmes, àl’image de sa compétition internationale du Red Bull Crashed Ice. Elle est également très présentedans les milieux de la musique et de la danse, où elle apporte un soutien important à de jeunes artisteset à des ateliers itinérants.. L’objectif principal était donc de créer une architecture qui refléterait saculture audacieuse et aventureuse.Le défi :Devant deux autres firmes d’architecture concurrentes, Sid Lee Architecture et Sid Lee Amsterdamont convaincu les dirigeants de Red Bull d’installer leur nouveau quartier général d’Amsterdam dans unlieu à la fois urbain et décalé. Au nord du port d’Amsterdam, dans un univers industriel de vieuxchantiers navals, le quartier de Noord est en pleine reconversion, investi par de nombreux artistes etpar des compagnies culturelles comme MTV Europe. C’est ici, dans une ancienne usine de montageque Red Bull Amsterdam s’installe.En imaginant cette espace, nous avons voulu provoquer la rencontre de ce lieu industriel d’une simplicitépresque brutale et de la dimension mystique de l’esprit de Red Bull, par la division des espaces selonl’usage et la pensée, avec ses deux hémisphères opposés et complémentaires : la raison et l’intuition, laville industrielle et les arts, le blanc et le noir, l’élévation de l’ange (Red Bull donne des ailes) et l’évocationde la bête.La solution :Nous avons uni le caractère d’un lieu industriel d’une simplicité presque brutale au côté mystique d’uneinvitation au dépassement qui fait partie de l’esprit de Red Bull. Cette personnalité duelle s’est traduitepar une architecture intérieure qui offre différents niveaux de lecture, évoquant tantôt les escarpementsd’une montagne, tantôt les circonvolutions d’une piste de skateboard. Dans l’architecture que nousproposons, rien n’est défini clairement; tout est sujet à interprétation.La culture de Red Bull tire de celles de la rue et des sports extrêmes une volonté de dépassement et debouleversement des règles. Les concepteurs de Sid Lee Architecture, en collaboration avec l’équipe dedesigners graphiques de Sid Lee Amsterdam, ont choisi de traduire cette philosophie par un traitementgraphique omniprésent des surfaces horizontales et verticales : au plafond, sur les murs, sur le sol et surle mobilier.Les résultats :Les employés et la direction de Red Bull ont exprimé leur très grande satisfaction envers leur toutnouveau quartier général. En effet, le travail accompli surpasse leurs attentes de deux façons.Premièrement, les coûts du projet ont été inférieurs aux prévisions. Et deuxièmement, Sid LeeArchitecture a réussi à façonner un projet qui cadre parfaitement avec la culture et les valeurs del’entreprise.À ce jour, le projet n’affiche pas de résultats quantifiables, mais cela ne saurait tarder. En effet, unexcellent indicateur de son succès sera la capacité du site à devenir un carrefour culturel d’Amsterdamoù se côtoieront les expositions, rassemblements, séminaires et événements des différents domaines dela création. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 38 - - 39 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 40 - - 41 -
    • videotronLa problématique :Fondée en 1964, la compagnie Vidéotron est aujourd’hui un des principaux acteurs du domaine destélécommunications au Canada. Jusqu’à récemment, la mise en marché de ses différents produitsreposait sur une approche très opérationnelle menée par les ventes et la promotion. Après des annéesde succès, cette stratégie a récemment atteint sa limite, notamment en raison de l’arrivée de nouveauxconcurrents et de l’évolution des attentes des consommateurs. Sid Lee s’est engagée à contribuer àl’augmentation des ventes et à consolider la position de chef de file de Vidéotron.Le défi :Afin d’asseoir la position de Vidéotron en tant que leader des télécommunications, Sid Lee devaitinsuffler davantage de maturité à l’approche marketing de Vidéotron et aborder cette dernière de façonplus stratégique en ciblant principalement le client. Ainsi, il n’était plus question de transmettre despublicités au consommateur, mais bien de communiquer avec lui. Plus précisément, cela signifiaitd’accorder moins de poids aux produits et aux promotions pour mieux expliquer ce que Vidéotron peutfaire pour ses clients.La solution : ANJOUNotre stratégie de communication s’appuie sur l’idée que le consommateur détient le pouvoir, et nous Galeries d’Anjou BROSSARD Archambault Mail Champlain Quartier DIX30 GATINEAU Galeries de Hull Promenades de l’Outaouais GRANBY Galeries de Granbyavons proposé d’infinies possibilités de ce que cela signifie pour lui. C’est donc naturellement que la LASALLE Carrefour Angrignon LAVAL Carrefour Laval Centre Laval LONGUEUIL Le pouvoir de Place Longueuil JOLIETTE Galeries Joliette MONTRÉALsignature de marque « le pouvoir infini » nous est venue, une signature qui permet à Vidéotron Archambault Berri Centre Eaton Centre Rockland Complexe Desjardins Place Versailles téLéch avant POINTE-CLAIRE Fairview Pointe-Claire REPENTIGNY Galeries Rive Nord ROSEMÈREd’informer le consommateur de sa gamme de produits tout en lui présentant leurs attributs et la façon Place Rosemère SHERBROOKE Carrefour de l’Estrie SAINT-BRUNO Promenades St-Bruno même d’avoir Le SAINT-JÉRÔME Carrefour du Nord SAINT-LAURENT Place Vertu SORELdont ils peuvent ajouter à sa qualité de vie grâce à une meilleure communication. Cette approche a été 274, boul. Fiset BELŒIL temps de Le dire. 250, boul. Sir-Wilfrid-Laurier BLAINVILLE 803A, boul. Curé-Labelle BOUCHERVILLE 455, boul. de Mortagnemise en œuvre à tous les points de communication avec la clientèle, notamment dans les publicités, BROSSARD 8200, boul. Taschereau BUCKINGHAM — 746, av. Buckingham CHAMBLY 1201, boul. De Périgny CHÂTEAUGUAY 180, boul. d’Anjou GATINEAU 210, ch. d’Aylmersur les emballages et en magasin. LE POUVOIR D’ÊTRE 28, boul. du Mont-Bleu 355, boul. Greber GRANBY 574, rue Principale L’internet Le pLus rapide et Le pLus fiabLe. GREENFIELD PARK AUX PETITS OISEAUX. 3698, boul. Taschereau point finaL. JOLIETTE 10, rue Papineau LA PLAINE 5333, boul. Laurier — LASALLE 7579, boul. Newman L’ASSOMPTION 840, boul. de L’Ange-Gardien Nord LAVAL 965, boul. d’Auteuil 995$ • Ihita volorio ribus, comnihi tatinct emquam, utendi deliqui te dolupti VOICI TGV 15, LE PETIT DERNIER DE LA FAMILLE TGV. 523, boul. Curé-Labelle 150, boul. des Laurentides 2236, boul. des Laurentides odi doloria veles suscili DEUX FOIS PLUS RAPIDE QUE LA HAUTE VITESSE, 241, boul. SamsonLes résultats : • Ut vollat rehentia ipit, con pos apietur LAVALTRIE 275, rue Saint-Antoine Nord dipsam audicat ibeaturenim • iliquas eum dipsam audicat ectate vit À PRIX ABORDABLE. LE GARDEUR 515, boul. Lacombe I nte rn et LONGUEUIL D é ta Il s eum sandanis volorepedis alibus mos 2930, ch. Chambly O ff re evellatet arumqui necersperit MASCOUCHE 1070, montée Masson MONTRÉAL 54 • Idéal pour les amateurs de téléchargement 2552, rue Beaubien EstLa campagne a connu et connaît toujours un succès retentissant pour Vidéotron : qui veulent passer au niveau supérieur 6425, rue Beaubien Est 95$ • Vitesse de connexion : 15 Mbit/s en aval et 1 Mbit/s en amont • Capacité mensuelle de transfert 1770, av. de l’Église 1747, rue Fleury Est 5632, boul. Henri-Bourassa Est 9770, rue Lajeunesse 3101, rue Masson de données de 60 go combinés /mois DÉ TAILS 8256, boul. Maurice-Duplessis OFFRE • Votre vitesse est la même, 1330, av. du Mont-Royal Est où que vous soyez sur le réseau 5253, av. du Parc 5178, ch. Queen-Mary • Augmentation de 17 % du nombre d’abonnements au service de télévision résidentielle. 4260, rue Sainte-Catherine Est 305, rue Sherbrooke Ouest 6112, rue Sherbrooke Ouest 2635, av. Van Horne POINTE-AUX-TREMBLES 12886, rue Sherbrooke Est REPENTIGNY 100, boul. Brien ROSEMÈRE 199, boul. Labelle • Augmentation de 18,4 % du nombre d’abonnements au service de télévision numérique. SAINT-CONSTANT 400, route 132 SAINT-EUSTACHE 354, boul. Arthur-Sauvé SAINT-HUBERT 5245, boul. Cousineau SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU 400, boul. du Séminaire Nord 239, boul. Saint-Luc SAINT-JÉRÔME • Augmentation de 9,4 % du nombre d’abonnements résidentiels au service Internet. 481, boul. des Laurentides 1950, boul. Curé-Labelle SAINT-LÉONARD 4245, rue Jean-Talon Est 8675, boul. Viau SAINT-LIN-LAURENTIDES 531, rue Saint-Louis SAINTE-JULIE 2033, rue Principale SHERBROOKE | • Augmentation de 41 % du nombre d’abonnements pour les particuliers au service de  1010, boul. King Est 1-88-VIDEOTRON 514 281-1711 VIDEOTRON.COM 66, boul. Jacques-Cartier Nord TERREBONNE 882, boul. des Seigneurs TROIS-RIVIÈRES 824, boul. Thibeau VARENNES † Selon un sondage Léger Marketing, septembre 2009. * Cette offre, d’une durée limitée, s’adresse aux nouveaux clients résidentiels du service Internet Très Grande Vitesse 30 ou du service Internet Très Grande Vitesse 50 de Vidéotron, et est applicable à un engagement de 2020, boul. René-Gaultier 12 mois. À compter du deuxième mois, le tarif de 64,95 $ par mois s’appliquera aux clients du service Internet Très Grande Vitesse 30 et le tarif de 79,95 $ par mois s’appliquera aux clients du service Internet Très Grande Vitesse 50. Des pénalités s’appliquent en cas de résiliati VAUDREUIL-DORION on d’engagement. Prêt gratuit du modem. Temps d’utilisation illimité, à l’exception de l’accès commuté. L’utilisation de la bande passante au-delà de la limite mensuelle de 70 Go combinés (en aval et en amont) avec Internet Très Grande Vitesse 30 et au-delà de 100 Go combinés (en 585, av. Saint-Charles aval et en amont) avec Internet Très Grande Vitesse 50 sera facturée à 1,50 $ par Go supplémentaire, et ce, sans limite mensuelle de facturation. Là où la technologie le permet. L’offre et les tarifs peuvent changer sans préavis. Taxes en sus. Certaines conditions s’appliquent. Frais téléphonie mobile. VERDUN d’installation de 39,95 $ en sus. Ces frais incluent l’installation de l’ensemble des services télédistribution, Internet et téléphonie si ces services sont tous installés le même jour pour un maximum de 5 prises par visite. Les offres et les tarifs peuvent changer sans préavis. Taxes en 5000, rue Wellington sus. Certaines conditions s’appliquent. ** Calculs faits avec Internet Très Grande Vitesse 50 pour une chanson de format MPEG (MP3, WMA, AAC) d’une moyenne de 6 Mo, pour un film de 2 heures de format MPEG (MPEG-4, AVI) d’environ 1,75 Go et pour des images de format JPEG VICTORIAVILLE d’une taille moyenne de 1 Mo. Disponible seulement sur le territoire desservi par Vidéotron. 379, boul. Bois-Francs Sud SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 42 - - 43 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 44 - - 45 -
    • mgm grandLa problématique :Le MGM Grand est plus qu’un hôtel : il offre une expérience de luxe inégalée. Par contre, c’est égale-ment ce que tous les hôtels de Las Vegas tentent de faire ou de promettre pour allécher les visiteurs.Le résultat : un marché touristique saturé et hypercompétitif où chaque dollar est disputé. Le déficonsistait donc à transmettre un aperçu de l’expérience unique que procure un séjour au MGM Grandaux visiteurs potentiels afin de s’assurer qu’ils y fassent une réservation. Sid Lee s’est vu attribuer, dansce contexte, deux tâches : augmenter de 3 % l’achalandage du site web et le nombre de réservationsfaites par son entremise, et accroître la durée moyenne des séjours des clients de l’hôtel.Le défi :Avant de choisir un hôtel pour leurs vacances, les consommateurs visitent différents sites webd’hôtel, de manière à évaluer et à comparer les possibilités. Ce processus n’est pas sans rappeler lelèche-vitrine, mais il se déroule en version 2.0. En sachant que les clients magasinent d’abord leursdestinations en ligne, Sid Lee a complètement remanié le site de son client en visant les objectifssuivants : • Rendre la grandeur, l’immensité et le caractère majestueux du MGM Grand. • Répondre à la question : que puis-je faire durant mon séjour au MGM Grand? • Transmettre l’énergie, l’excitation et le sentiment d’évasion que procure le MGM Grand.La solution :Plutôt que de jouer sur le prix, Sid Lee a orienté sa stratégie vers la refonte du site web du MGMGrand pour y proposer une visite intense et captivante de l’hôtel. Le nouveau positionnement duMGM est « Maximum Vegas », que Sid Lee confirme par la mise en valeur des aspects majestueux del’hôtel. Du fameux rugissement accueillant les internautes jusqu’à la visite virtuelle des commoditésde l’endroit, la vidéo enrichie offre un aperçu haut de gamme de l’expérience MGM Maximum Vegas,laissant le client potentiel ravi de ce qui l’attend au MGM. Sid Lee s’est assurée du suivi final enintégrant un volet commerce électronique au site afin de permettre aux visiteurs d’effectuer leurréservation sur-le-champ.Les résultats : • L’achalandage du site a augmenté de 30 % en moins d’un mois, entraînant dans l’intervalle une  hausse de 12 % du nombre de réservations (quatre fois l’objectif ).De plus, le site a remporté le prix Best in Show à la remise des Digital Marketing Awards et un Lionde bronze à Cannes, de même qu’il s’est vu décerner des prix pour son efficacité par le magazine Strategy. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 46 - - 47 -
    • functionalabLa problématique :Sid Lee s’est vu confier une lourde tâche : lancer une nouvelle marque de A à Z, et ce, dans un mar-ché encore inconnu. Il existe certes des suppléments nutritifs qui améliorent le métabolisme ducorps humain de l’intérieur ainsi que des cosmétiques qui en peaufinent l’apparence externe, maisces éléments sont distincts et tous deux utilisés à des fins particulières. Néanmoins, les nutricos-métiques mettent la science de la nutrition à contribution pour élaborer une gamme de produits debeauté qui agissent de l’intérieur. Le défi prend alors une tout autre tournure : comment présenteret commercialiser un produit à la fois cosmétique et nutritif?Le défi :Sid Lee a constaté que de plus en plus de clients s’intéressent à la science de la beauté. Il n’est doncguère surprenant qu’ils cherchent à comprendre ce qui peut embellir et assainir leur peau. Nous enavons déduit que les laboratoires, la recherche et la science en général étaient désormais très tend-ance dans l’univers de la cosmétologie.La solution :Sid Lee s’est servie des trois piliers de la marque (la beauté, la nutrition et la science) pour asseoirl’identité graphique de Functionalab. Ainsi, l’étiquetage rappelle le tableau périodique des éléments, etl’emballage s’inspire des récipients utilisés en laboratoire. Nous devions toutefois faire en sorte quel’emballage ne compromette pas l’attrait du consommateur pour son contenu (un élixir ou des compri-més), ce qui nous a amenés à maintenir une référence au domaine de la nutrition. À cette fin, le récipientde comprimés différait largement des flacons d’élixir.L’emballage comportait également un étiquetage épuré qui lui conférait une présentation agréable,tout en étant suffisamment coloré pour attirer et séduire le consommateur. Après tout, la marque an-nonçait un produit de beauté mettant à profit la science. Elle ne pouvait être discrète au point de neu-traliser un engouement pour un nouveau secret de beauté.Nous avons conçu un emballage sobre et reproduit cette sobriété dans les espaces-boutiques. Nousavons donc imaginé une boutique d’apothicaire des temps modernes avec de hautes étagères blancheslustrées et des présentoirs originaux pour mettre en valeur certains produits.Les résultats : • Couverture médiatique d’une valeur de 900 000 $ US au 7e mois du lancement. • Vitrines créatives à l’espace-boutique Henri Bendel qui, à peine sept jours après le lancement,  ontconduit à une demande de commercialisation de la gamme au Royaume-Uni de la part des chaînes londoniennes Selfridges et Harvey Nichols. • Mention de la marque trois fois en cinq mois dans le magazine Wallpaper* en 2009-2010. • Mise en nomination pour le prix de conception du magazine Wallpaper* en 2009. • Functionalab est la deuxième marque de cosmétiques en importance de la boutique  Henri Bendel. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 48 - - 49 -
    • saq Société des alcools du QuébecLa problématique :La Société des alcools du Québec (SAQ), une société d’État comme la Liquor Control Board ofOntario (LCBO), a pour mandat de vendre des boissons alcoolisées et d’éveiller les clients au mondedes vins et spiritueux. Toutefois, l’expérience globale n’offre pas un environnement d’achat rassurant,apte à aider les clients à faire un choix qui leur convienne. C’est pourquoi la société vise à faciliterl’expérience d’achat de vin en lui donnant une valeur ajoutée au point de vente. Selon Sid Lee, l’uniquefaçon d’atteindre cet objectif consiste à repenser l’expérience d’achat.Le défi :On a d’abord segmenté le marché ciblé en quatre types de clients distincts : le Convivial,l’Explorateur, le Passionné et le Connaisseur. Vu l’immense potentiel de croissance du segmentExplorateur, on lui accorde la priorité dans la campagne. Or Sid Lee a tôt fait de comprendre quel’espace de vente actuel ne répond pas aux besoins « d’exploration ». Il faut donc réorganiser lemagasin et le plan de mise en marché en fonction des besoins et des désirs de l’Explorateur et nonplus en fonction des habitudes de l’industrie (classification par pays d’origine). Sid Lee s’attache àcomprendre comment parvenir à créer une expérience d’achat qui comble les besoins des clientspour atteindre le rendement escompté.La solution :Sid Lee décide de penser autrement l’approche client, de la circulaire au magasin. La solution consisteprincipalement à interpeller les clients en exploitant quatre facteurs susceptibles d’influer sur leurschoix de vins, soit le cépage, l’accord vin-mets, l’effet en bouche et le prix. En outre, le plan decommunication et la configuration du magasin mettent l’accent sur l’histoire du vin, les qualités du vinet les formes de verre. Cette solution à deux volets renforce le sentiment de confiance des clients etl’engagement affectif.Les résultats : • L’expérience globale a donné lieu à une hausse de 95 % de la satisfaction de la clientèle  comparativement à 49 % auparavant. • La nouvelle approche a donné lieu à une hausse du montant moyen des achats en magasin de 64 %. •  es ventes totales de la SAQ ont connu une augmentation de 5,3 % au cours de la L dernière année.Notre approche a été saluée par le Strategy Magazine qui a nous a décerné le premier prix du concoursBig Award, remis à une agence qui a su faire preuve d’innovation en allant au-delà de la portée dela publicité. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 50 - - 51 -
    • sTM Société de transport de MontréalLa problématique :À l’instar d’autres services publics de transport en commun, comme le TTC de Toronto et les métrosde Londres et de Paris, la STM a connu une période de léthargie. À l’époque, même si une majorité deMontréalais reconnaissait qu’il s’agissait d’un organisme honnête et responsable, cela ne constituaitpas une source de motivation suffisante pour que la population ait recours à ses services. Sid Lee adonc fait appel à la résonnance émotive pour faire valoir les avantages qu’il y a de nos jours àemprunter les transports en commun.Le défi :Une étude de marché révèle que les usagers de la STM se divisent en sept segments, parmi lesquels ungroupe possède un potentiel de croissance significatif. Il se distingue par la présence d’ardentsdéfenseurs, qui, toutefois, demeurent des usagers occasionnels des services de transport en commun.Leur message est sans équivoque : les trop nombreuses périodes d’attente passées dans le froid,conjuguées à un nombre insuffisant de départs, nourrissent un profond cynisme envers la STM, unproblème qu’il faut aborder de front avant de pouvoir espérer tout changement de comportement dela part des usagers.La solution :La solution réside dans la conclusion d’un pacte entre la STM et les Montréalais. La STM entends’engager à accroître la fréquence de son service d’autobus et de métro, tandis qu’en échange l’usagers’engage à intégrer le transport en commun à sa vie quotidienne. Il a été possible de sceller ce pacte aumoyen d’un support visuel tout simple placé au cœur de l’infrastructure de la STM de même que dansles autobus et le métro, où les parties concernées ont été représentées par différentes couleurs : le bleupour la STM et le jaune pour les usagers. Leurs efforts conjugués produisent du vert. Ensemble, ilspeuvent faire de Montréal un milieu de vie plus écologique.Les résultats :Huit mois ont suffi à renverser la situation : désormais, 71 % des Montréalais expriment une opinionfavorable à l’égard de la STM. En outre, la fréquentation et l’intention ont augmenté simultanément.Plus de 67  % des Montréalais se disent maintenant davantage disposés à utiliser les transportsen commun.Confirmée en championne de l’environnement, la STM est devenue un symbole de dynamisme. Ellene renvoie plus l’image d’une simple entreprise de services publics, mais bien celle d’une entreprise quia embrassé une cause plus grande, une cause partagée par la collectivité dont elle fait désormaisrésolument partie. On reconnaît en effet maintenant en la STM une entreprise soucieuse del’environnement et à l’avant-plan du changement qui a su mobiliser la population montréalaise. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 52 - - 53 -
    • PRatt& WHITNEYLa problématique :Pratt & Whitney (P&W) se consacre à la conception, à la fabrication et à l’entretien de moteursd’avions commerciaux, d’avions d’affaires et d’hélicoptères. L’entreprise a confié à Sid Lee le mandatde repositionner la marque P&W Canada afin de la distinguer de P&W USA, spécialisée dans lesapplications militaires, ainsi que de ses autres concurrents internationaux.Le défi :La communication interentreprises peut se révéler assommante, et elle emprunte la plupart du tempsdes chemins conventionnels. Sid Lee devait relever le défi d’insuffler une composante émotionnelle àla vente d’un produit au demeurant hautement technologique. Pratt & Whitney Canada engine dont waste time. An essential ingredient to susi pudjiastutis modest fish-trading come massive seafood processing At $20 a pound, fresh lobster cant wait. Especially for its flight business. With thress Pratt & Whitney powered Cessna grand caravan airplanes to tra nsport her fresh fish across northern asia, dependability is of the essence. Susis clients depend on freshness. And her business depends on our support.Les moteurs permettent aux avions de quitter le sol et de sillonner le ciel en quête de nouvellesdestinations. La vie des gens qui prennent place dans un avion dépend de la fiabilité des moteurs qui WWW.PWC.CA/SUPPORTles propulsent. Sid Lee a perçu dans ce rapport le trait distinctif de P&W Canada.La solution :P&W célébrait cette année-là 80 années consacrées à la construction, à la transformation et au perfec-tionnement de moteurs d’aéronef. L’entreprise était sans contredit hautement fiable. Les autresmarques pouvaient bien évoquer la qualité et la confiance, mais seule P&W Canada possédait uneexpérience irréfutable. La haute fiabilité allait être le point d’appui des quatre champs d’expertiserelevés par Sid Lee : l’innovation, le soutien, les moteurs et l’équipe. Sid Lee a réussi à établir un lienémotionnel entre la marque et sa clientèle en affirmant que la haute fiabilité constituait la valeurfondamentale de P&W Canada.P&W Canada possède son propre service de conception et d’impression. Pour cette raison, il étaitimportant que Sid Lee fournisse à son client des principes directeurs précis lui permettant de créer sespropres outils promotionnels. Nous avons donc conçu une trousse d’outils prêts à l’emploi, efficaces etfaciles à utiliser qui allait permettre à l’entreprise d’harmoniser ses communications externes etinternes en une seule identité visuelle témoignant de la nouvelle image de marque de P&W Canada,sans pour autant la dissocier totalement de P&W USA.Les résultats :Le travail que nous avons fait pour Pratt & Whitney illustre la capacité de Sid Lee à concevoir desstratégies de marque novatrices dans différents secteurs. De plus, le concept de haute fiabilité desmoteurs de P&W montre l’importance de concevoir une marque non seulement pour le public, maisaussi pour les intervenants internes qui doivent relayer l’expérience de marque aux consommateurs.Au cœur de cette expérience, nous avons dû transformer un produit froid et mécanique en quelquechose de hautement important. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 54 - - 55 -
    • tourismemontrÉalLa problématique :Montréal est une ville accueillante, dynamique et passionnante, riche de culture et d’histoire. Toutefois,on peut en dire autant de New York, de Paris et de Buenos Aires. Alors qu’est-ce qui différencieMontréal des autres villes? Car pour créer une image de marque, on doit d’abord cibler un point dedifférenciation et veiller à ce qu’il soit porteur. Or, en 2007, le volume de touristes visitant Montréalstagnait, et il était clair que l’image de Montréal en tant que destination vacances ne portait pas. Enoutre, on venait de réduire le budget marketing de Tourisme Montréal de 13,5 %.Le défi :En l’absence d’un budget suffisant pour revoir de fond en comble l’image de marque de la ville, il nousa fallu trouver une façon d’élargir la portée de l’image actuelle.Tourisme Montréal, comme c’est le cas de nombreux spécialistes du marketing touristique, avaitjusqu’alors misé sur les plateformes de médias traditionnels. Le hic, c’est qu’une proportion croissante SWEET DEAL OFFER SWEET DEAL OFFER 3 NIGHTS 3 NIGHTSde consommateurs (80 %) se tourne vers le Web pour planifier leur voyage, effectuer leurs réservations findmontreal.com findmontreal.comet relater leur expérience. Ces derniers se trouvent ainsi à se forger une opinion de la destination de D103974_6965_09_CorrWall_Nuns_181 1 2/29/08 10:01:38 AM D103974_6965_11_CorrWall_Tandem_1 1 2/29/08 9:52:23 AM CYAN MAGENTA YELLOW BLACK 9_Corr Wall_180" x 60" InDesign CS1 Layers D103974_6965_09_CorrWall_Nuns nj Montage à 25 % du format final CS2 CYAN MAGENTA YELLOW BLACK 11_Corr Wall_180" x 60" InDesign CS1 Layers Commun CS2 Toursime Montréal Épreuve à 40 % du montage Typo vérifiée D103974_6965_11_CorrWall_Tandem_180x60 nj Montage à 25 % du format final Commun Impression finale à 400 % Photos vérifiées Français Toursime Montréal Épreuve à 40 % du montage Typo vérifiée 28.02.08 ÉPREUVE 1 R.‑C. Anglais Impression finale à 400 % Photos vérifiées Français Rédaction Directeur Direction Service à Client Production Correction Commentaires 28.02.08 ÉPREUVE 1 de création artistique la clientèle d’épreuves R.‑C. Anglais Collecté sur CD Rédaction Directeur Direction Service à Client Production Correction Commentaires Envoyé sur FTP de création artistique la clientèle d’épreuves Collecté sur CD Date : 00.00.07 Envoyé sur FTP Date : 00.00.07leur choix en consultant les avis et les blogues d’autres voyageurs ainsi que les albums de photos enligne d’amis, des sources qui, dans l’ensemble, se révèlent beaucoup plus authentiques et informativesqu’une annonce pleine page ou qu’une brochure publicitaire. De ce comportement, nous avons déduitque les voyageurs ne veulent pas se sentir comme des touristes, mais qu’ils recherchent plutôt uneexpérience authentique.La solution :Nous avons décidé de joindre le mouvement et avons passé le micro à cinq Montréalais passionnés deleur ville. Ces cinq « locaux » allaient révéler les secrets les mieux gardés de leur ville en matière degastronomie, de mode, d’art et de culture, de vie nocturne et de sorties pour gais et lesbiennes parl’entremise de blogues personnels, de pages Facebook et de gazouillis sur Twitter. Les voyageurspotentiels ont ainsi pu suivre les chroniques et visionner les vidéos de ces cinq blogueurs sur YouTube,de même qu’ils ont pu parcourir leurs photos sur Flickr. Les visiteurs ont ainsi pu faire l’expérience dela chaleur, de la passion et de la richesse culturelle et historique de Montréal d’un point de vue authen-tique, intime et familier, que seul un « local » pouvait offrir. Les bonnes adresses des blogueurs ontensuite été affichées sur le site Web de Tourisme Montréal afin que les visiteurs puissent les intégrerà leur itinéraire.Les résultats : • Diffusion sur divers blogues d’au moins 360 articles, 435 photos et 145 vidéos produits au cours  de la campagne. • Augmentation du nombre de nouveaux visiteurs du site de Tourisme Montréal (17,6 %). • Augmentation du nombre de réservations d’hôtel faites par l’entremise du site (12,3 %). • Plus de 7 000 abonnés à la campagne sur Twitter. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 56 - - 57 -
    • saputoLa problématique :Saputo a fait l’acquisition de Fromages Caron Inc., un importateur de fromages fins, et de laFromagerie Cayer, un producteur local de fromages fins. Après avoir commercialisé ces deuxmarques pendant quelques années, Saputo a souhaité se doter d’une stratégie de marque qui la rendeplus concurrentielle dans ce secteur en pleine croissance, et s’est adjointe les compétences deSid Lee à cette fin.Le défi :Le secteur visé constituait un regroupement éclectique de petites marques isolées. Le portfolio defromages fins de Saputo était semblable : un peu moins de 40 produits différents provenant de deuxentreprises acquises, produits qui n’étaient pas liés par un visuel ou une marque. Nous avons doncchoisi de créer une nouvelle image de marque englobant tous les produits, tout en préservant lesmarques individuelles, une stratégie unique pour ce secteur. C’est ainsi qu’Alexis de Portneuf a vu le jour.La solution :L’image de marque et les emballages ont été créés dans le but de faire valoir l’aspect authentique etraffiné des fromages tout en mettant de l’avant l’approche artisanale de la marque. • L’emballage, d’inspiration contemporaine, est aussi ancré dans la tradition. La marque ombrelle  unit la famille de produits tout en donnant vie au caractère unique et à l’authenticité de chacun des fromages. • Sid Lee a créé le matériel promotionnel interne, soit des affiches, des tabliers, le site web d’Alexis  de Portneuf et d’autres outils promotionnels, pour parler à la fois au commerce et au consom- mateur, ainsi que pour présenter les qualités de la marque : la qualité supérieure des produits, leur aspect artisanal, ainsi que leur conception et leur goût distincts.Les résultats : • La marque a rapidement gagné le respect des amateurs de fromage, et les efforts de marketing  ont eu une incidence sur les ventes dès le lancement. • Augmentation moyenne des ventes de 30 %. •  e fromage La Sauvagine de la Fromagerie Alexis de Portneuf a remporté le premier prix des L Canadian Cheese Producers Awards en 2006. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 58 - - 59 -
    • bota botaLa problématique :En 2009, Sid Lee Architecture a reçu le mandat de concevoir l’architecture du spa-sur-l’eau BotaBota, qui deviendrait la troisième vocation de l’ancien traversier qui reliait Sorel et Berthier dans lesannées 1950.Ce projet comportait deux grands défis. Le premier consistait à travailler efficacement avec desexperts aux horizons divers, des architectes navals aux designers d’intérieurs. Le second tenait à lanature même du navire d’acier, qui imposait certaines contraintes quant au choix des matériaux.Le défi :Afin que la troisième vocation du navire s’avère un succès, nos équipes ont choisi de plonger le visiteurdans un monde multisensoriel inspiré des milieux aquatiques, du monde maritime, de la riche histoiredu traversier et du paysage montréalais. L’idée consistait à faire de l’expérience le message et del’utilisateur, le véhicule de ce message.La solution :Nous avons donc recréé un environnement digne d’une croisière le long du Saint-Laurent, avec la villede Montréal en arrière-plan. Le navire semble flotter dans l’espace intemporel du fleuve, et la mêmeimpression d’infini se transpose à l’intérieur, où se déploie un monde de textures, d’ambiances et decouleurs. Ainsi, un séjour dans ce décor inspiré par la mer devient un voyage sensoriel permettant auvisiteur d’oublier temporairement le monde extérieur.Ce projet novateur et synergique n’aurait pu voir le jour sans le leadership de nos équipes de création,qui ont su amalgamer les différentes disciplines que sont l’architecture, l’architecture navale, le designd’intérieur, le design industriel et le graphisme, sans oublier le génie du bâtiment et l’ingénierie navale.Cette fusion des disciplines a permis de relever les défis techniques et technologiques associés auprojet, notamment l’intégration de structures qu’on trouve habituellement sur la terre ferme.Les résultats :Peu après son ouverture, Bota Bota dépassait déjà les attentes tant sur le plan des ventes que sur celui dela couverture médiatique. Ce concept inédit a fait parler de lui dans une foule de domaines, des loisirs audesign en passant par l’architecture, les répertoires de spas et le tourisme. Ainsi, la publicité autour dulancement a permis d’attirer à la fois des Montréalais et des touristes de partout dans le monde.La capacité de Bota Bota à insuffler la vie à un lieu pour créer à la fois un marché et une valeur commercialea valu au projet un très convoité Lion d’or dans la catégorie « Design » au festival international de lacréation de Cannes. Le spa-sur-l’eau a également reçu de nombreuses récompenses au Québec lors deséditions 2010 des prix Grafika et des Grands Prix du Design. Le lancement a été couvert par différentsmagazines tels que Azure, Fast Company, Domus Israel, Frame et Surface. Enfin, Bota Bota figuraitdans la liste des spas à visiter en 2011 de Condé Nast Traveller. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 60 - - 61 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 62 - - 63 -
    • Fatboy ® hello. i’m the jacket.La problématique :Fatboy a fait son apparition en 2002. Depuis, la marque a connu un grand succès grâce à son produitphare  : l’Original, un pouf surdimensionné dont le design exceptionnel a permis à la marque deprendre d’assaut plus de 35 pays.En 2010, Fatboy a atteint un tournant de son existence. Pour ne pas perdre du terrain, la marquedevait se réinventer – et surtout, proposer un mode de vie au lieu de se contenter de vendre des pro-duits. En effet, cette marque urbaine par excellence menaçait de devenir une marque ennuyeusedépourvue d’originalité.Dans ce contexte, comment Sid Lee pouvait-elle redorer l’image de Fatboy, qui était passée de « bran-chée et convaincante » à « convenue et banale »? Change is everytLe défi : fashion dictates.Fatboy cible deux types de clientèles, soit « l’élite du design » et les « mères d’aujourd’hui ». « L’élite du Grey is the new bdesign » est constituée d’influenceurs et de faiseurs de tendances qui bonifient et véhiculent l’image de before you knowmarque de Fatboy. Quant aux « mères d’aujourd’hui », elles représentent la clientèle de masse qui gé-nère une grande partie du chiffre d’affaires. Lorsque ces mères magasinent, elles pensent « famille » et all that. Good ne« confort ». now got you cov easily wrap arouEn analysant ces groupes cibles, nous avons constaté que tous les deux associent Fatboy à l’ambiance favorite Originald’un dimanche matin, à un sentiment de détente et de liberté qui vient briser la routine. and modify it toAvec cette idée en tête, nos équipes ont proposé un nouveau concept permettant de rejoindre les heart’s content. Iadeptes de la marque : A Wonder-Fuller Life. Fatboy, c’est le remède contre l’ennui, une énergie qui convert it to thenous stimule à sortir de nos vieilles habitudes et à faire preuve d’audace. Fatboy défie les normes etnous encourage à vivre à fond, à penser et agir comme bon nous semble, à faire des découvertes in- or vice versa. Fasattendues – bref, à s’amuser au maximum. better keep up wLa solution : washablePour associer Fatboy à un mode de vie, nos équipes lui ont conçu un nouveau positionnement de marqueassorti d’une identité visuelle repensée. excellent color fastnessPuis, pour préciser davantage cette nouvelle approche et offrir à Fatboy des recommandations en matière deproduits et de communications, Sid Lee a organisé un Boot Camp : des jeunes de talent se sont réunis au 180 cm x 140 cmquartier général de l’agence, à Montréal, pour imaginer l’avenir de la marque et proposer de nouvelles façons 2 kgde présenter ses produits et de concrétiser l’expérience Fatboy.En parallèle, Fatboy s’est consacrée à renforcer sa nouvelle identité en présentant de nouvelles idées de pro-duits qui possèdent la « touche Fatboy ». Par exemple, l’Original est un siège sans être une chaise, et Edisonthe Grand est une lampe tout sauf conventionnelle.Enfin, les valeurs de Fatboy ont été renouvelées pour mieux s’harmoniser à sa nouvelle image de marque :sympathique, créative, élégante, surprenante, irrévérencieuse, décontractée, colorée, audacieuse et ouverted’esprit.Les résultats :C’est ainsi qu’est née la marque Fatboy version 2.0. Fatboy dispose désormais d’une structure dyna-misée qui lui assure un avenir prometteur tout en lui permettant d’offrir un mode de vie plutôt que desproduits.De plus, le Boot Camp a permis à Fatboy d’obtenir des recommandations et des solutions concrètespour la création d’un véritable écosystème de marque, qu’il s’agisse de plateformes promotionnelles oud’initiatives de marketing expérientiel. La marque a également profité de l’importante couverturemédiatique de l’événement, notamment grâce à une étroite collaboration avec le magazine Frame,pour se faire connaître davantage et véhiculer sa nouvelle approche centrée non plus sur les produits,mais bien sur un mode de vie. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 64 - - 65 -
    • A d nler wo l er- fu lifeSID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 66 - - 67 -
    • boot campLa problématique :Pour son Boot Camp inaugural, Sid Lee Collective a recruté huit créatifs multidisciplinaires departout sur la planète pour vivre et respirer la créativité pendant 240 heures consécutives. Leur mis-sion  : imaginer le futur de la marque Fatboy® en s’inspirant du slogan et de la philosophie de lamarque – A Wonder-Fuller Life. Sid Lee a choisi de s’associer avec Fatboy® pour son premier BootCamp, car les deux entités privilégient une approche ouverte et multidisciplinaire, qui constitue unterreau fertile pour ce projet.En faisant appel à l’aménagement de l’environnement, au design industriel et à l’architecture, nous vi-sions à créer des expériences qui repensent notre façon de vivre (nourriture, repos, jeu, mouvement –eat, rest, play, move) à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison de l’avenir.Le défi :L’intense programmation du Boot Camp comprenait des briefs quotidiens, des discussions avec desexperts de l’industrie, des séances de brainstorming et des séances d’exercice matinales (ainsi que despériodes de temps libre leur permettant d’explorer la ville de Montréal). Pendant les 10 jours, les cam-peurs ont dormi, mangé, joué et créé dans un espace de travail industriel transformé en véritablecampement intérieur. L’espace était divisé en quatre zones inspirées des thèmes EAT, PLAY, RESTet MOVE; les recrues ont dû articuler leurs idées et leurs concepts autour de ces thèmes, avec l’appuides entraîneurs de Sid Lee ainsi que d’experts invités.L’espace, conçu par Sid Lee, se voulait aussi épuré et ouvert que possible. Il était meublé de produitsFatboy® : ainsi, les recrues interagissaient avec la marque et pouvaient s’en inspirer.La Solution :L’objectif du Boot Camp n’était pas de concevoir des produits commercialisables ou de réelles cam-pagnes, mais bien d’immerger de jeunes créatifs, de disciplines et d’horizons variés, dans le processuscréatif unique de Sid Lee, une approche que nous nommons la Créativité Commerciale™. Toutes lesrecrues étaient issues d’un parcours multidisciplinaire et elles ont contribué également à tous les as-pects du processus créatif pendant le Boot Camp – elles sont sorties de leur zone de confort et ellesont fracassé les barrières de la création.Les résultats :Après 10 intenses et épuisantes journées, l’équipe du Boot Camp a présenté ses idées dans un impres-sionnant rouleau Sid Lee, une maquette géante déroulée sur une longue table de travail. Ayant eu lamission de créer des expériences Fatboy® innovatrices et immersives, l’équipe a présenté A Wonder-Fuller Land, une installation artistique vivante composée de tentes-cocons, où les gens peuvent créerleurs propres compositions de lumières, de couleurs et de sons.Le Boot Camp, réalisé en collaboration avec Frame Magazine et commandité par Autodesk, a con-tribué à améliorer la notoriété de la marque Fatboy®, en fournissant à l’entreprise des recommanda-tions et des solutions concrètes pour concevoir un écosystème de marque complet, dans le but de re-vitaliser l’avenir de l’entreprise. Pendant les 10 jours du Boot Camp, les adeptes pouvaient suivre lesaventures de l’équipe de création sur les pages Facebook, Twitter, Flickr et Vimeo de Sid Lee. Le résul-tat? Des centaines de milliers de visionnements, de partages, de commentaires et de « J’aime », ainsiqu’une couverture médiatique à l’échelle internationale. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 68 - - 69 -
    • Eat PlayRest Move SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 70 - - 71 -
    • autres mandats Création et communication d’expérience de marqueSID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 72 - - 73 -
    • ajax AFC - House of Ajax -Sid Lee Architecture, en collaboration avec Sid Lee, gsmprjct et Jimmy Lee.tv, a été mandaté par l’AFCAjax football club, pour créer la nouvelle Expérience Ajax, un musée qui célèbre la légendaire franchisesportive et qui permet aux visiteurs de découvrir ce qui a conduis Ajax à devenir l’une des équipes lesplus respectées de l’histoire du football (soccer).L’Expérience Ajax incarne le lien qui unit l’équipe à la ville d’Amsterdam. Les lieux ont été conçuscomme une extension de la célèbre place publique de Rembrandtplein et les fans et les visiteurspourront y expérimenter la philosophie d’Ajax en plus de comprendre sa culture unique du football. Aucours de son histoire, l’équipe a développé les habiletés et les connaissances nécessaires pour dénicherdes talents émergents et pour transformer les plus habiles d’entre eux en véritables titans du sport. Àtravers le thème central de « Bâtir des géants », l’expérience interactive honore ces grands joueurs, touten accordant une attention particulière aux techniques de jeu, à l’entrainement et à la passion qui apermis à Ajax de développer continuellement ces joueurs de calibre international. L’expérience vise à célébrer une histoire unique d’accomplissements à travers une série d’événementsludiques et interactifs et de souvenirs historiques inspirants. Les visiteurs s’engageront dans unedécouverte immersive de l’histoire de l’équipe et de ses héros et découvrirons ce qui compose la fibrede ses géants. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 74 - - 75 -
    • SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 76 - - 77 -
    • C2-MTL Commerce + Creativity 22 – 25 May 2012 Montréal Curated by C2-MTL: Markets Reinventing are in turmoil, competition is the business fierce, inbox is overflowing, what do conference to you do? find creative Disappear for 3 days. answers C2MTL.com 75 Queen, # 1400 Montréal, QC, H3C 2N6 C2-MTL Canada Special Creative Partner T 1 514 380 8755 to www.C2MTL.com Content Partner Powered by “The Cirque du Soleil has been on board with C2-MTL from Day 1 for a very simple reason: the reinvention of the global conference concept. Expect to be surprised.” Daniel Lamarre, President ∞ CEO, Cirque du Soleil commercial Traveling for business or pleasure? Why not both? Montreal’s industries are at the forefront of innovation in sectors as varied as film and We’ve got it covered New Ideas questions Successful biopharmaceuticals, with top-tier companies like Autodesk and Ubisoft setting up shop How do we think? How do we come up with new, here to tap into the city’s impressive local talent groundbreaking ideas? How can we shape our environment Business and limitless creative potential. to make it more conducive to the emergence of new ideas? The city is also home to some of the best festivals, The only Collective Models events and artists in the world including the International Jazz Festival, Just for Laughs, the Grand Prix du Canada, Arcade Fire and Cirque du Soleil. And it is a true foodie Mecca, with Creation thing you thousands of world-class restaurants serving How can we build a business model based on constant reinvention? every kind of cuisine from cutting-edge How can R&D investments create value? Quebecois to Japanese, Lebanese and Ethiopian. How can we generate an atmosphere of serious play and Success The New York Times hails Montreal’s lower internal and external barriers? How can we benefit won’t get “music-charged nightlife, slaughterhouse-chic from crowd-sourcing, user-generated content and turn restaurants and post-industrial revival,” while interaction into innovation? The Washington Post dubs it “one of the Indicators Multidisciplinary most exciting places in North America for from boundary-busting art.” In 2011, fDi Intelligence named Montreal one of the top 10 American What are the corporate, social and environmental benchmarks Thinking With frequent direct flights, it takes no time cities of the future, and Lonely Planet ranked of success in this changing and complex business world? to reach Montreal, a bustling hub boasting it third in the world on its “Best Summer City” a unique blend of North American vibrancy hot list. this Path and European culture. The C2-MTL experience was inspired by the city itself, reflecting How can we mix disciplines to innovate? How do we cross boundaries its unique and internationally celebrated between crafts and industries to generate new insights? How can Dependency reputation as a multicultural, creative and dynamic destination. multicultural teams enrich the creative process? conference Creative Spaces How can we recreate our success without simply repeating it and narrowing the experience? is jet-lag How can we create cities, spaces, platforms and workspaces that are conducive to new ideas? Start-Up Corporate Mentality Multimedia Conferences Forget PowerPoint C2-MTL is just minutes away from Culture How can we be big, fast and nimble? How can we retain a culture of ideas and risk-taking? presentations. C2-MTL How can we create an environment that invites people Montreal’s embraces the latest bustling to explore and experiment? technologies to deliver A Taste of Creativity Old Port content that will No airport food here! engage and inspire. The C2-MTL dining experience is as creative and original as the event itself. Expect the Creativity Boot Camp The C2-MTL innovation village plays host to a creativity Boot Camp. Watch Unexpected as two multidisciplinary teams compete to redefine a global brand, culminating Evolving Content in an exclusive presentation of ideas. Engaging Projections Exhibitions We don’t have all the answers. Do you? C2-MTL’s evolving content is fed by speakers, editorial As the sun sets, Immersive exhibitions prepare to be blown input, media partners, online collaboration throughout the away as our industrial and most of all, you. Evening Festivities C2-MTL site showcase and celebrate When the lights go down, enjoy venue becomes the stage for inspirational Content Partner creativity in some well-deserved down time projections on business. with surprise gourmet experiences, a spectacular Collaboration and Networking parties “à la Montréal”, live scale. The stage is set for you to mingle and network. entertainment and more. C2-MTL will put you in touch with the people you want to meet, and the people you didn’t know you had to meet. Conceptual Spaces The C2-MTL venue features a collection Fast Company of conceptual environments designed to inspire creativity and collaboration. Who’s walking the talk? and Cirque Fast Company’s 2012 Most Creative People in Business will be celebrated at C2-MTL. The issue lists 100 of the most influential and surprising executives, artists, and impresarios crafting our culture and our future. In sessions such as “60 Minutes, 6 People Who Are Changing du Soleil: The World,” Fast Company will explore the breadth of new ideas and new pursuits at play in our business landscape. Written for and about the most progressive business leaders, Fast Company inspires readers to think beyond traditional boundaries, lead conversations and create a content and the future of business. C2-mtl - Conférence d’affaires -Au cœur de Montréal, foyer de la créativité, aura lieu C2-MTL, une conférence collaborative et creativityimmersive qui invite les gens à utiliser les côtés droit et gauche de leur cerveau en prenant part à unevariété d’expositions, de présentations multimédias, d’espaces conceptuels, de projections, d’ateliers dream teamcollaboratifs et de festivités. Le site multifacette de l’événement est un village de l’innovation, où les Cirque du Soleil beyond the Big Top As our special creative partner, world-participants seront invités à explorer de nouvelles idées prenant diverses expressions. renowned creative juggernaut Cirque du Soleil will surprise participants with unexpected segments throughout the event. Stretching their talents beyond the trapeze and tightrope, you canImaginée par Sid Lee ― en collaboration avec son partenaire de création spécial, le Cirque du Soleil, et expect the unexpected. For those who can’t get enough of the Cirque du SoleilFast Company, partenaire au contenu, qui présentera sa tant attendue liste des « 100 personnes les plus experience, optional VIP tickets to the new 2012 Cirque du Soleil show will be available at an additional cost.créatives en affaires » ― et propulsée par HSM, spécialiste des conférences, C2-MTL réinvente laconférence d’affaires pour trouver des questions créatives à des questions commerciales. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 78 - - 79 -
    • Articles Bloggers Videos SAQ signature - Une touche de modernité - danone - Média sociaux -Le défi : Pour mettre en valeur la refonte de leurs magasins haut de gamme Signature, la marque SAQSignature avait besoin d’une touche de modernité. «Avec comme message de marque «le bien-être au quotidien», les plateformes de médias sociaux de Danone forment un écosystème pédagogique et ludique à propos de la santé, de la nutrition et desLa solution : Nous avons créé une image de marque qui se distingue de l’image traditionnelle en bénéfices des aliments fonctionnels. Sur le blogue, une multitude de billets et de ressources informentoptant pour l’élégance. La direction artistique, en plus de donner naissance au nouveau logo SAQ les lecteurs sur la santé active. Sur Facebook, la marque a trouvé sa voix et interagit avec ses fans jourSignature, a aussi inspiré le look d’une gamme complète de produits : un magazine, des caves privées et après jour et encourage les conversations. Avec plus de 65 000 fans en moins de 100 jours, ces activitésun club exclusif. ont contribué à faire de Danone Canada une des entreprises en alimentation qui se démarque le plus IN COLLABORATION WITH æDIFICA sur la scène des réseaux sociaux. L ’ensemble des contenus de ces deux plateformes est produit par Sid Lee.» SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 80 - - 81 -
    • 2.1 LOGO — OFFiCiAl And SeCOndARy veRSiOnS official loGo (perSon) The GSP logo is an ambigram. it can be read right side up or upside down which represents GSP’s duality as a fighter and a man. The THE GSP STORY ROUND — 1 / THE EARLY MAKING circular movement of the logo is about GSP’s energy and dynamic personality — he is a centrifugal force. it’s also a reflection of “THE moves and tactics commonly associated with MMA. logo synergy is MORE delivered by the use of a single thread that connects the G, S and P. I LEARN, This is a reflection of, and an homage to, the fighter’s journey seeking wisdom and perfection. THE LEss I kNOw, When it’s about the fighter, St-Pierre is on top. When it’s about the 6.3 PROMOTIONAL ITEMS — T-SHiRTS pROpORTIONALLy.” person, Georges rises. 16 17 DISPONIBLE SUR Comply with the grids presented in this guide for(fiGhter) items. official loGo promotional THE GSP STORY ROUND — 4 / GSP, TODAY AND TOMORROW reNaissaNce ecNassiaNer kiND DNik maN Nam New weN of fo a a PAR VIDEOTRON 56 57 GSP — BRAND BOOK iNTelliGeNce 4 TrUsTworThy ROUND — 3 / LETTING THE PEOPLE SAY IT GSP — BRAND BOOK 15 pop as croP sUGGesTs: iNTimiDaTioN culture PAR VIDEOTRON ROUND — 1 / THE EARLY MAKING “The maiN challeNGe f iN This worlD is his vis PoP sTars are iN a Dif macho sTraTosPhere becaUse T mass meDia behiND T “ThaT saiD, oNe caNNoT forGeT ThaT maNy marTia PowerfUl have sUccessfUlly maDe iNTo PoP cUlTUre via Th screeN … aND we kNow T has marqUee look PerfecTioNisT cARLO bIANcHINI, cEO OF cROP RESEAR sex symbol 47 1 Lib tv Georges St Pierre - TV Mobile - - Renouvellement de l’image de marque -Sid Lee et Jimmy Lee ont créé LIB tv, la première chaîne web et mobile de contenu original au Canada. Georges Saint-Pierre (GSP) est une icône de sa discipline. Contrairement aux autres athlètes, il a unAccessible par illico télé (chaîne 900) et sur ordinateur par illico web, la chaîne est disponible en tout certain côté humain qui touche un public plus vaste. Pour mettre la dualité de GSP de l’avant, celle dutemps et offre au public un accès rapide à du contenu engageant, riche et diversifié, mis à jour toutes les combattant et de l’homme, nous avons revu son image de marque. Nous avons retravaillé son logo etsemaines. La chaîne s’est avérée un grand succès pour Vidéotron et elle fait partie des 10 chaînes illico ses photos, et nous avons conçu un plan tactique (qui comprend notamment des apparitions à dessur demande les plus populaires. événements et de l’activité sur les médias sociaux). SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 82 - - 83 -
    • Ubisoft - Ruse -R.U.S.E.  est un jeu de stratégie développé par Ubisoft. Son concept est basé sur le subterfuge et lamanipulation, ce qui le démarque clairement de la concurrence. Nous avons imaginé un site Internetoù certaines des RUSES du jeu sont illustrées et expliquées au moyen d’un test. Le but ici est detromper l’internaute. En résulta le 1er site expérientiel en 3D du monde qui enseigne lesrudiments de la stratégie martiale. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 84 - - 85 -
    • COORDONNÉESAteliers : Montréal 75, rue Queen, bureau 1400 Montréal (Québec) H3C 2N6 Canada Tél. : +1 514 282-2200 Amsterdam Gerard Doustraat 72 1072 VV Amsterdam The Netherlands Tél. : +31 (0) 206 623030 Paris 12 rue du Sentier 75 002 Paris France Tél. : +33 (1) 44 88 83 90 Toronto 36 Distillery Lane Suite 500 Toronto, Ontario M5A 3C4 Canada Tél. : +1 416-421-4200Sites web : sidlee.com sidleearchitecture.com jimmylee.tv sidleetechnologies.com
    • Un autre fanzine sid lee