SID LEE | Case Studies FR

1,980 views
1,890 views

Published on

0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,980
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
10
Actions
Shares
0
Downloads
56
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

SID LEE | Case Studies FR

  1. 1. sid leeAPERÇU ET PORTFOLIOÉtudes de cas — Créativité Commerciale
  2. 2. notreMissionPermettre aux consom-mateurs de toucher,d’entendre, de voir etde ressentir le carac-tère distinctif et in-hérent des marques denos clients.
  3. 3. Qui N osnous sommes CROYANCES• Fondée en 1993 • L es meilleures idées sont issues d’une réflexion • 550 professionnels multidisciplinaire qui évolue hors des sentiers battus.• Ateliers à Amsterdam, Montréal, Paris, Toronto et Austin• lients de premier plan dans plus de 16 villes C • a relation entre le consommateur et la marque repose L du monde entier sur l’art de raconter une histoire et de stimuler des conversations.• Culture d’entrepreneuriat et d’autonomie• Multiculturelle et multilingue • Pour qu’un plan soit optimal, il doit combiner la portée et • Les associés sont propriétaires et gestionnaires l’intensité, et non la fréquence.• Agence de l’année en 2009, 2010 et en 2011 — Marketing Magazine • L e consommateur doit s’approprier la marque. • Finaliste au titre d’Agence internationale de l’année – Ad Age • L es organisations qui comprennent la valeur commerciale de la créativité domineront. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 4 - - 5 -
  4. 4. Solutions Marketing interactives et médias technologiques sociaux Marketing Contenu mobile de marque Stratégie de marque Design ÉmergentNotre commercial gestion surveillance Architecture et intérieur de comptes de la marqueMODèLe d’agence Traditionnel planification d’activitésSid Lee propose un modèle flexible, qui tisse un fil conducteurentre les différents points de contact du consommateur avec la Événements Identité et activation de marquemarque, et ce, de façon beaucoup plus étendue que les autresagences. Nous vous aidons à découvrir où, quand et commentcommuniquer avec vos consommateurs. Marketing Publicité direct SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 6 - - 7 -
  5. 5. CE QU’ILS DISENT DE NOUS CE QU’ILS DISENT DE NOUS «  eur approche porte L « En un mot : l’intégration à un tout génial. » autre niveau. » Guy Laliberté FONDATEUR, CIRQUE DU SOLEIL Hermann Deininger DIRECTEUR DU MARKETING, ADIDAS SPORT STYLe «  ls développent vraiment I“L’une des 50 le bon modèle et j’admireentreprises privées ce qu’ils ont accompli. »les mieux gérées au Lee ClowCanada” PRÉSIDENT ET DIRECTEUR PRINCIPAL, TBWA WORLDWIDEThe National Post / Deloitte SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 8 - - 9 -
  6. 6. ÉTUDES DE CASET PORTFOLIO
  7. 7. adidasLa problématique :En 2010, adidas s’est retrouvée à la croisée des chemins. Elle devait renouer avec son public cible, lesjeunes de la prochaine génération avides de plaisir, de reconnaissance et d’expression, et renforcerl’histoire de la marque pour que les jeunes saisissent bien la signification des trois rayures et tout cequ’elles représentent.Par conséquent, Sid Lee a reçu la mission de rassembler les histoires (Sport, Street et Style) liées à lamarque adidas dans un hymne global.Le défi :Après avoir réalisé une tournée mondiale pour déterminer ce qui réunit les sportifs de compétition, ceuxqui jouent par plaisir et ceux qui ont intégré le sport à leur style de vie, nous avons découvert une véritéfondamentale de la jeunesse :Quoi qu’ils fassent, ils se donnent à fond. Ils sont all in.L’amour des jeunes pour tout ce qui les fait vibrer est infatigable. Peu importe le résultat, tout ce qu’ilssouhaitent, c’est continuer d’avancer.La solution :Nous devions concevoir un message unifié pour la marque adidas, un message qui reflète la passion decette vérité fondamentale. Le résultat : une campagne magistrale et complète qui regroupe les his-toires d’adidas sous un thème unique :adidas is all in.Ce thème s’est traduit par une vidéo de 60 secondes illustrant l’histoire de marque polyvalented’adidas. Pendant cinq mois, notre équipe de production a filmé des centaines d’heures de contenu etdes milliers d’histoires, toutes liées par l’idée commune de se donner à fond.Pour stimuler l’anticipation, nous avons lancé des bandes-annonces intenses de 5 secondes pour ouvrirl’appétit des gens.Lorsque la vidéo a finalement été lancée, elle a servi de catalyseur pour la grande campagne multi-plateforme. Partout dans le monde, des espaces commerciaux ont été transformés pour accueillir desévénements régionaux uniques. Nos équipes ont créé une vidéo interactive constamment modifiée,alimentée par le contenu de multiples histoires. Nos célébrités partenaires (Katy Perry, Lionel Messi,David Beckham, Derrick Rose, B.O.B. et plusieurs autres) ont bombardé leurs réseaux sociaux pourque la campagne prenne son élan. Nous avons propagé l’hymne sur toutes les pages d’adeptes d’adidassur Facebook et bâti une plateforme YouTube de 16 chaînes, chacune dédiée à une catégorie de pro-duits.De plus, la vidéo a marqué le début de notre collaboration avec le groupe Justice; le premier single deleur plus récent album a atteint la première position sur iTunes moins d’une semaine après le lance-ment.Les résultats :En 60 ans d’histoire, cette campagne a été la plus grande d’adidas. Du prélancement jusqu’aulancement, 1,7 million de visiteurs uniques ont visité les chaînes YouTube. Le nombre d’adeptesde la marque sur Facebook a grimpé à 2,5 millions, et le site adidas.com a attiré 2,1 millions devisiteurs uniques supplémentaires. Les recherches sur Google ont triplé, et les ventes sur Internetet les recettes subséquentes ont augmenté respectivement de 7,5  % et de 11 % (par rapport à lamoyenne depuis le début de l’année). Enfin, à la fin de l’année 2010, adidas AG a rapporté uneaugmentation annuelle de 13 % des ventes à l’échelle mondiale. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 12 - - 13 -
  8. 8. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 14 - - 15 -
  9. 9. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 16 - - 17 -
  10. 10. adidasoriginalsLa problématique :Les jeunes voyaient en adidas Originals une marque de chaussures de sport rétro qui a migré vers laculture de la rue dans les années 1980. La marque avait tiré profit de cette image pendant un certaintemps puis, le marché changeant, la concurrence s’est accentuée. De petits joueurs spécialisés ontcommencé à envahir la scène de la chaussure de sport et à propager leurs marques dans Internet à lavitesse grand V, ternissant dans la foulée le prestige de la marque classique.Le défi :Quand Originals est venue à la rencontre de Sid Lee avec l’intention de rétablir le lien avec les jeunes àl’échelle de la planète, ses efforts de communication ne suscitaient plus l’intérêt et personne ne savaitpourquoi. Sid Lee a donc décidé de descendre dans la rue pour comprendre ce qui fait vibrer les jeunes de17 ans. Nous constatons alors que, de manière universelle, les jeunes adhèrent à trois valeurs simples : leplaisir, l’expression de soi et la reconnaissance.La solution :Comme stratégie de communication, nous avons approfondi l’art de raconter une histoire pour adidaset sa jeune clientèle. L’idée était de réussir à diffuser en rafale, partout sur la planète, une suite de récitsportant sur le plaisir, l’expression personnelle et la reconnaissance de façon représentative, concrèteet marquante.Parallèlement à notre rôle de conteur, nous avons offert aux jeunes de la planète une scène pours’exprimer et se faire entendre. Pour ce faire, nous avons fait la promotion de la marque par l’entremised’une page Facebook, configurée non seulement pour donner un avant-goût des nouvelles collections,mais aussi pour offrir un lieu d’échange entre les amateurs et la marque, une occasion de mettre aupoint des fonctions personnalisées tout en profitant d’une expérience stimulante et enrichissante. SidLee a aussi complètement revampé le modèle de magasin pour donner lieu à un concept fermementancré dans l’histoire de la marque.Finalement, Sid Lee a donné une nouvelle impulsion à la marque de manière à transformer son imagerétro en une marque reflétant le style de vie de la jeunesse actuelle. Finie l’image statique et snob! Ilfallait une communication dynamique aux thèmes inusités et divertissants. Désormais, adidas Originalsembrasse et célèbre l’individualité des jeunes peu importe leurs activités.Les résultats :La marque adidas Originals a effectué un changement de cap en ce qui a trait à ses dépenses de marketing,passant de l’achat d’espace média à l’exploitation d’un tel espace à titre de propriétaire. Les résultatssont à couper le souffle : • une croissance de 12 % du chiffre d’affaires mondial en 2009 (malgré un climat défavorable); • ne croissance de la communauté Facebook de 300 000 à plus de 2,5 millions d’inscrits; u • une campagne qui a donné lieu à quelque 5 millions de visionnements et de références dans les réseaux sociaux. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 18 - - 19 -
  11. 11. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 20 - - 21 -
  12. 12. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 22 - - 23 -
  13. 13. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 24 - - 25 -
  14. 14. Adidas originals - Application iPhone -Sid Lee et adidas ont collaboré pour créer une application iPhone adidas Originals dotée d’un pointd’entrée unique : la reconnaissance d’image. L ’usager prend ses chaussures en photo, et l’application luimontre les modèles les plus ressemblants à partir des stocks en temps réel. Ce point d’entrée (quicomprend une visualisation à 360 degrés du produit, des vidéos, des histoires et plus encore) offre auxutilisateurs une façon ludique d’accéder à l’application et les expose à des produits qui correspondent àleurs goûts, générant ainsi des ventes. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 26 - - 27 -
  15. 15. cirque THE LEGEND LIVES ONdu soleilLa problématique :Avec plus de 15 spectacles en rotation, le Cirque du Soleil doit générer de l’intérêt auprès des fansexistants et potentiels. Lorsque l’on prend en considération le nombre de billets vendus annuellement,il devient clair qu’il est important de transformer la participation en transactions. Paradoxalement, la Written and Directed by JAMIE KINGmarque ombrelle du Cirque du Soleil constitue à la fois un avantage et un défi. Le plus grand dangerréside dans la mentalité « en voir un, c’est les voir tous ». Sid Lee travaille avec le Cirque du Soleil pourgérer le portfolio, dans le but de minimiser le « cannibalisme » tout en créant une identité et un attraitdistinct pour chacun des spectacles.Le défi :La magie du Cirque du Soleil est en perpétuelle évolution. Tous les spectacles ont leur histoire, leuriconographie et leur émotion propre. Notre mission consiste à condenser tout cela dans une promessede marque et un plan marketing spécifiques à chacun des spectacles, d’une manière facile à com-prendre pour le public.Un autre fait important est qu’il existe bon nombre de mordus du Cirque qui consommeront tout cequi est produit par le Cirque du Soleil. En établissant une ligne de communication directe avec cegroupe, nous pourrons générer une vente importante de billets toutes les fois que le Cirque sera en ville.La solution :En travaillant avec le Cirque du Soleil dès le début, nous pouvons concevoir les marques et l’impactsouhaité de ces marques sur le marché et sur la marque du Cirque du Soleil dans son ensemble. Avantle développement de tout nouveau produit, la nouvelle marque ou le nouveau spectacle est étudié avecsoin pour faire ressortir son unicité et son potentiel. Puis, Sid Lee crée : • L’identité globale de chacun des spectacles (nom, identité visuelle, iconographie, ton et forme) • La boîte à outils marketing recouvre tout l’éventail des points de communication pour que l’image de marque de chaque spectacle soit uniformément véhiculée dans tous les marchés.Nous avons aussi créé le Club Cirque : les membres de ce club peuvent s’inscrire à l’infolettre mondialedu Cirque du Soleil pour recevoir des offres adaptées à tous les marchés, y compris la prévente de billets,des vidéos « en coulisse » et des cartes virtuelles du Cirque. Grâce à cette plateforme multi-canaux degestion des relations client, nous avons réussi à stimuler l’intérêt et à garder les spectacles à l’espritdes consommateurs.Les résultats : • Le Cirque du Soleil est l’une des marques les plus reconnues de toute l’industrie du divertissement. • Les ventes de billets se sont révélées extrêmement bonnes dans tous les marchés au fil des ans. • Le Club Cirque compte plus de 1,5 million de membres et environ 27 000 nouveaux abonnés mensuellement. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 28 - - 29 -
  16. 16. SID LEE - Études de cas - 31 -
  17. 17. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 32 - - 33 -
  18. 18. red bullLa problématique :Le Red Bull Crashed Ice (RBCI), une combinaison de hockey, de ski alpin et d’épreuve de cross enplanche à neige, est l’un des événements sportifs internationaux les plus prestigieux de Red Bull.Red Bull Canada a voulu faire du RBCI, événement d’importance marginale à l’étranger, le principalévénement associé à cette marque au Canada. Puisqu’il s’agissait d’une première sous nos latitudes, leconcept du Crashed Ice était pratiquement inconnu sur le marché canadien. Le défi comportaittrois volets : • rouver des gens assez fous pour participer au RBCI : deux semaines pour recruter 1 200 candi- T dats de partout au Canada. • onvaincre les spectateurs de braver le froid pour assister à cet événement extérieur gratuit dans C la ville de Québec : objectif de 20 000 spectateurs. • ttirer une couverture médiatique : obtenir une couverture médiatique et de relations publiques A d’ampleur nationale.Le défi :Tandis que nous nous demandions qui serait suffisamment fou et en forme pour participer à cetévénement, la réponse s’est imposée d’elle-même : des joueurs de hockey amateur.La solution :La stratégie comportait trois étapes : recruter, promouvoir et exploiter. Plus particulièrement, Sid Lee a crééun site Web à double vocation (recruter et promouvoir), tout en implantant une stratégie de mise en marchéWeb. La troisième étape visait à accroître la couverture médiatique. À la phase de recrutement, nous avonsdistribué des outils de mise en marché Web aux participants potentiels, soit aux joueurs de hockey amateur.De plus, nous avons fait connaître l’événement par des activités de mise en marché Web dans des lieux prop-ices aux sensations fortes, comme les patinoires et les centres de ski alpin, ainsi qu’en envoyant des invita-tions hors de l’ordinaire aux principaux influenceurs de la ville de Québec.Les résultats : • Nous avons recruté les 1 200 candidats en 7 jours : un temps record. • e taux d’assistance a dépassé l’objectif de 150 %, avec un nombre record de 30 000 spectateurs L (ainsi qu’une croissance subséquente qui nous permet d’envisager que l’assistance aura atteint 110 000 spectateurs en l’espace de trois ans). • ous avons amassé un différentiel de 12 millions de dollars en couverture médiatique N internationale gratuite.La maison mère, Red Bull Global, s’est montrée extrêmement satisfaite et considère cet événementcomme le plus réussi jusqu’à maintenant; dans son esprit, il demeure une référence pour tous les prochains.En raison de son succès phénoménal, cette approche a été étendue à l’ensemble du programmed’événements Red Bull. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 34 - - 35 -
  19. 19. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 36 - - 37 -
  20. 20. red bullLa problématique :En 2009, Red Bull Amsterdam, dont les bureaux étaient situés en périphérie de la capitale, était à larecherche d’un nouvel emplacement, à la fois urbain et en harmonie avec sa culture et son engagementdans la communauté artistique et sportive. Bien loin de se contenter de commercialiser sa fameuseboisson énergisante, la société s’investit dans le sport automobile et parraine les sports extrêmes, àl’image de sa compétition internationale du Red Bull Crashed Ice. Elle est également très présentedans les milieux de la musique et de la danse, où elle apporte un soutien important à de jeunes artisteset à des ateliers itinérants.. L’objectif principal était donc de créer une architecture qui refléterait saculture audacieuse et aventureuse.Le défi :Devant deux autres firmes d’architecture concurrentes, Sid Lee Architecture et Sid Lee Amsterdamont convaincu les dirigeants de Red Bull d’installer leur nouveau quartier général d’Amsterdam dans unlieu à la fois urbain et décalé. Au nord du port d’Amsterdam, dans un univers industriel de vieuxchantiers navals, le quartier de Noord est en pleine reconversion, investi par de nombreux artistes etpar des compagnies culturelles comme MTV Europe. C’est ici, dans une ancienne usine de montageque Red Bull Amsterdam s’installe.En imaginant cette espace, nous avons voulu provoquer la rencontre de ce lieu industriel d’une simplicitépresque brutale et de la dimension mystique de l’esprit de Red Bull, par la division des espaces selonl’usage et la pensée, avec ses deux hémisphères opposés et complémentaires : la raison et l’intuition, laville industrielle et les arts, le blanc et le noir, l’élévation de l’ange (Red Bull donne des ailes) et l’évocationde la bête.La solution :Nous avons uni le caractère d’un lieu industriel d’une simplicité presque brutale au côté mystique d’uneinvitation au dépassement qui fait partie de l’esprit de Red Bull. Cette personnalité duelle s’est traduitepar une architecture intérieure qui offre différents niveaux de lecture, évoquant tantôt les escarpementsd’une montagne, tantôt les circonvolutions d’une piste de skateboard. Dans l’architecture que nousproposons, rien n’est défini clairement; tout est sujet à interprétation.La culture de Red Bull tire de celles de la rue et des sports extrêmes une volonté de dépassement et debouleversement des règles. Les concepteurs de Sid Lee Architecture, en collaboration avec l’équipe dedesigners graphiques de Sid Lee Amsterdam, ont choisi de traduire cette philosophie par un traitementgraphique omniprésent des surfaces horizontales et verticales : au plafond, sur les murs, sur le sol et surle mobilier.Les résultats :Les employés et la direction de Red Bull ont exprimé leur très grande satisfaction envers leur toutnouveau quartier général. En effet, le travail accompli surpasse leurs attentes de deux façons.Premièrement, les coûts du projet ont été inférieurs aux prévisions. Et deuxièmement, Sid LeeArchitecture a réussi à façonner un projet qui cadre parfaitement avec la culture et les valeurs del’entreprise.À ce jour, le projet n’affiche pas de résultats quantifiables, mais cela ne saurait tarder. En effet, unexcellent indicateur de son succès sera la capacité du site à devenir un carrefour culturel d’Amsterdamoù se côtoieront les expositions, rassemblements, séminaires et événements des différents domaines dela création. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 38 - - 39 -
  21. 21. SID LEE - Études de cas SID LEE - Études de cas - 40 - - 41 -

×