• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Sfsic17 froissart
 

Sfsic17 froissart

on

  • 631 views

FROISSART Pascal, L’emballement médiatique, diagnostic et syndrome. De l’impossibilité de nommer sans normer.

FROISSART Pascal, L’emballement médiatique, diagnostic et syndrome. De l’impossibilité de nommer sans normer.

Statistics

Views

Total Views
631
Views on SlideShare
554
Embed Views
77

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 77

http://www.sfsic.org 77

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Sfsic17 froissart Sfsic17 froissart Presentation Transcript

    • L’emballement médiatique, diagnostic et syndrome. De l’impossibilité de nommer sans normer Pascal Froissart Université de Paris VIII & Laboratoire « Communication et politique » (CNRS, Paris)
    • L’emballement médiatique ● Réflexions sur un concept d’évidence – « Pour ne plus écrire l’histoire des vainqueurs, la théorie doit aussi se tourner vers ce qui est resté au bord du chemin, ce qu’on pourrait appeler les déchets et les coins sombres. » T. Adorno ● Plan de la présentation – Introduction par l’exemple – Le problème : le nom ou la norme – Un syntagme nouveau – Le discours rationaliste – Ce qu’il reste à comprendre
    • L’emballement médiatique ● 3 exemples « classiques » d’emballement ● 2001. Affaire d’Outreau (cf. Bastin, 2008) ● 2004. Agression antisémite imaginaire de Marie L. dans le RER D (cf. Kervella, 2007) ● 2002. Affaire Voise, l’« insécurité qui augmente » (Schneidermann, 2003)
    • L’emballement médiatique ● 3 exemples « spéculatifs » d’emballement ● 2010. Le championnat du monde de football ● 2010. L’équipe de France dans le championnat du monde de football ● 2010. L’insulte d’un joueur de l’équipe de France dans le championnat du monde de football
    • L’emballement médiatique ● Point de départ ● Diagnostic flou, concept mou ● Pas seulement un fait divers (pas d’emballement pour un vol de sac à main) ● Pas seulement un dysfonctionnement médiatique (pas d’emballement pour une erreur journalistique) ● Pas seulement un effet quantitatif (pas d’emballement pour la météo, le CAC40, l’heure)
    • L’emballement médiatique ● Le problème ● Généalogie – Que désigne un concept de sens commun (emballement en équitation) – … quand il est métaphorisé (emballement d’un média comme d’un cheval) – … et quand il est légitimé par la recherche (Kervella, Bastin, voire Schneidermann) ● Idéologie – Est-ce la catégorisation d’un nouveau phénomène ? – Est-ce l’expression d’un jugement sur le système ?
    • L’emballement médiatique ● L’emballement médiatique, un syntagme nouveau (L’huma) 70 60 50 40 30 20 10 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 emballement médiatique emballement
    • L’emballement médiatique ● L’emballement, un syntagme nouveau (Frantext) 60 50 Emballement Emballer 40 30 20 10 0 1500-1524 1550-1574 1600-1624 1650-1674 1700-1724 1750-1774 1800-1824 1850-1874 1900-1924 1950-1974 2000-2024
    • L’emballement médiatique ● Devant l’apparition d’un syntagme, hypothèse 1 : augmentation du phénomène ● Les phénomènes se multiplient parce qu’il y a de plus en plus de faits divers (?). ● Les phénomènes se multiplient parce qu’il y a de plus en plus de sources (presse magazine, presse en ligne, services d’information continue, blogs, etc.)
    • L’emballement médiatique ● Devant l’apparition d’un syntagme, hypothèse 2 : augmentation du nombre de diagnostics ● Les diagnostics se multiplient parce qu’il y a de plus en plus de sources (presse magazine, presse en ligne, services d’information continue, blogs, etc.) ● Les diagnostics se multiplient parce que le rationalisme journalistique et para-journalistique n’a jamais été aussi fort. (à démontrer)
    • L’emballement médiatique ● Le rationalisme et les emballements (exemples) ● Exemple de l’affaire du tableau blanc monochrome de Cy Twombly troublé par un rouge baiser laissé par une inconnue. Commentaire du galeriste : – Je ne veux pas « revenir sur l’affaire d’Avignon, symbolisée par cet emballement médiatique et judiciaire dépassant à bien des égards le cadre de notre musée, mais ouvrir une réflexion sur la peinture, sa monstration à travers les expositions, le rôle du musée » (Éric Mézil, directeur de la galerie Collection Lambert, in Dommage(s). Actes Sud, 2009) ● Pour le dire autrement, quitter la folie des hommes pour entrer dans le panthéon des idées…
    • L’emballement médiatique ● Le rationalisme et les emballements (exemples) ● « Vous ne ferez jamais comprendre l’irrationalité de l’opinion publique, d’un emballement médiatique » (Les échos, 05/10/2009)  ● « Ceci montre bien que le seul rapport avec un éventuel emballement médiatique pour ces deux “buzz”, est le ridicule et même l’effroi qu’ont suscitées ces vidéos. » (MediaPart, 22/09/2009) ● « Éviter l’emballement médiatique par un traitement plus équilibré de l’information ». (Multitudes, 06/2006)
    • L’emballement médiatique ● Le rationalisme et les emballements ● L’emballement médiatique tend à devenir un diagnostic non d’un phénomène (reprise en écho d’une information) mais d’une conception du système médiatique (notions de contagion, folie, aliénation, foule, anomie) ● L’emballement médiatique est moins un phénomène que l’expression d’une norme. ● Rhétorique du regret, discours positiviste, remugles réactionnaires…
    • L’emballement médiatique ● Ce qu’il reste à comprendre ● La rhétorique explicative de l’irrationalité est structurée ● Les traits récurrents restent à caractériser. L’emballement est davantage diagnostiqué quand : – Le rédacteur laisse entendre qu’un sujet semblable est resté dans l’ombre (comparaison externe) – Le rédacteur affirme que le sujet est anodin (comparaison interne) – Le rédacteur laisse planer la suspicion politique – Le rédacteur se laisse aller à une suspicion économique