Your SlideShare is downloading. ×
Tabac Et MéDecine Vasculaire Sfa Samedi 09 01 2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Tabac Et MéDecine Vasculaire Sfa Samedi 09 01 2010

701
views

Published on

Published in: Health & Medicine

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
701
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • L’estimation de la mortalité totale attribuable au tabagisme est d’environ 5 millions de décès par an dans le monde, soit près de 20% des décès pour les hommes et 5% pour les femmes. La représentation du risque lié au tabagisme est surtout associé dans la population générale au cancer du poumon. Ceci est lié au fait que le tabagisme est responsable de la quasi-totalité des cancers du poumon. En fait, les décès cardiovasculaires attribuables au tabagisme sont 2 fois plus nombreux en valeur absolue; d’autre part la part attribuable au tabagisme dans les décès CV est 2 fois plus importante chez les sujets jeunes. 24% des décès par causes CV des hommes de 30 à 69 ans sont directement liés au tabagisme (1 sur 4) et cela peut atteindre 40% dans les seuls pays civilisés ayant les plus fortes prévalences de tabagisme
  • le tabagisme est un facteur de risque d’infarctus du myocarde quelle que soit le nombre de cigarettes consommée par jour. L’augmentation du risque est proportionnel au nombre de cigarettes fumée par jour.
  • La consommation de chicha augmente de manière significative le risque d’infarctus du myocarde. Derrière la douceur de la fumée d’une chicha, se cache un redoutable polluant. À titre d’exemple, une bouffée de chicha équivaut en toxicité a 2 litre de fumée alors qu’il faut 15 bouffées de cigarettes avec filtre pour obtenir un 1 litre de fumée.
  • Le sevrage tabagique a le meilleur rapport coût efficacité, si on le compare au traitement des autres facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires, aussi bien en prévention primaire que secondaire.
  • Transcript

    • 1. SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DU PATIENT VASCULAIRE PAR L’ANGIOLOGUE 62 ème JOURNEES INTERNATIONALES FRANCOPHONES D’ANGIOLOGIE 8 et 9 JANVIER 2010- PARIS Roger Moyou-Mogo Médecin vasculaire Tabacologue Cergy-Pontoise [email_address]
    • 2. MORTALITE ATTRIBUABLE AU TABAGISME Hommes Femmes 30-69 ans > 70 ans 30-69 ans > 70 ans Mortalité totale 19% 18% 5% 5% 4 833 000 2 280 000 1 556 000 410 000 587 000 K poumon 77% 82% 44% 54% 848 000 Cardio vasc 24% 12% 6% 4% 1 690 000 848 000 476 000 143 000 223 000 Ezzati M, Lopez AD. Lancet 2003: 362: 847-52
    • 3. INTERHEART: relation entre le nombre de cigarettes fumées par jour et le risque d’infarctus du myocarde ODDS RATIO 99% IC 16 8 4 2 1 0 1-5 6-10 11-15 16-20 21-25 26-30 31-40 >40 Nombre de cigarettes fumées par jour
    • 4. TABAGISME PASSIF ET RISQUE ARTERIEL Méta analyse: augmentation de 31% du risque de cardiopathie ischémique (RR IC 95% 1,21 à 1,41)* Barnoya J, Glantz SA Circulation 2005; 111: 2684-98 Effets sur le système cardiovasculaire beaucoup plus importants que ceux attendus de la comparaison de l’exposition relative des fumeurs actifs et passifs
    • 5. « …La consomation de chicha augmente le risque d’IDM, avec un OR of 2.16 (95% CI 1.06–4.39)  » Teo KK, Ounpuu S, Hawken S. Lancet 2006; 368: 647–58 .
    • 6. EFFET SUR LA SURVIE D’UN SEVRAGE A L’AGE DE 35-44 ANS OU DE 55-64 ANS Il y a toujours un bénéfice à arrêter de fumer … … mais plus on arrête tôt, plus grand est le bénéfice ! Doll R, Peto R et al. BMJ 2004; 328: 1519-28
    • 7. ARRET DE LA CONSOMMATION DE TABAC Coût négligeable 110 à 280 € par année de vie gagnée Eur J Cardiovasc Prev Rehabil 2006;13: 274-80
    • 8.
      • Renforcement négatif
      Le tabagisme est un comportement Sensations de manque Sensations positives Comportement (habitudes) Renforcement positif source : Pr G Lagrue Le tabagisme est un comportement entretenu et amplifié par une dépendance pharmacologique (nicotine).
    • 9. PRISE EN CHARGE DU PATIENT TABAGIQUE PAR L’ANGIOLOGUE EVALUER LE TABAGISME ET RENFORCER LA MOTIVATION
    • 10. Le tabagisme s’évalue
      • Dépendance à la nicotine
        • Maladie chronique.
        • Comme:
          • HTA
          • Diabète
        • Traitement adapté
    • 11. Les outils disponibles
      • Neuro-Pharmacologique
          • Test de FAGERSTROM
          • CO
          • Cotinine
      • Psycho-Comportementale
        • Évaluation du comportement tabagique
          • QCT (questionnaire de comportement tabagique)
          • Test de HORN
        • Évaluation des comorbidités psychologiques
          • Questionnaire HAD
          • BECK
      • Motivation
          • Q-mat
          • Test de Richmond
    • 12. Test de Fagerström
      • 1. Le matin, combien de temps après vous être réveillé fumez-vous votre première cigarette ?
        • Dans les 5 minutes  3
        • 6-30 minutes  2
        • 31-60 minutes  1
        • Plus de 60 minutes  0
      • 2.Trouvez-vous qu'il est difficile de vous abstenir de fumer dans les endroits où c'est interdit?
      • (p.ex. cinémas, bibliothèques)
        • Oui  1
        • Non  0
      • 3. A quelle cigarette renonceriez-vous le plus difficilement ?
        • A la première de la journée  1
        • A une autre  0
      • 4.Combien de cigarettes fumez-vous par jour, en moyenne ?
        • 10 ou moins  0
        • 11-20  1
        • 21-30  2
        • 31 ou plus  3
      • 5. Fumez-vous à intervalles plus rapprochés durant les premières heures de la matinée que
      • durant le reste de la journée?
        • Oui  1
        • Non  0
      • 6. Fumez-vous lorsque vous êtes malade au point de devoir rester au lit presque toute la
      • journée ?
        • Oui  1 Non  0
      Interprétation 0-3 non dépendant 4-6 dépendant 7-10 très dépendant Source: Fagerström traduction par les traducteurs officiels de l’OMS; JF Etter + conférence consensus 1998
    • 13. Score dépendance simplifiée syndrome de manque, compulsion
      • 1. Le matin, combien de temps après vous être réveillé fumez-vous votre première cigarette ?
        • Dans les 5 minutes  3
        • 6-30 minutes  2
        • 31-60 minutes  1
        • Plus de 60 minutes  0
      • 2. Combien de cigarettes fumez-vous par jour, en moyenne ?
        • 10 ou moins  0
        • 11-20  1
        • 21-30  2
        • 31 ou plus  3
      Interprétation 0-2 non ou peu dépendant 3-4 dépendant 5-6 très dépendant
    • 14. Questionnaire d’évaluation de la motivation
      • Pensez vous que, dans 6 mois :
        • Vous fumerez toujours autant ?
        • Vous aurez diminué un peu votre consommation de cigarettes ?
        • Vous aurez beaucoup diminué votre consommation de cigarettes ?
        • Vous aurez arrêté de fumer
      • Avez vous actuellement envie d’arrêter de fumer ?
        • Pas du tout
        • Un peu
        • Beaucoup
        • Enormément
      • Pensez vous que, dans 4 semaines:
        • Vous fumerez toujours autant ?
        • Vous aurez diminué un peu votre consommation de cigarettes ?
        • Vous aurez beaucoup diminué votre consommation de cigarettes ?
        • Vous aurez arrêté de fumer
        • Vous arrive –t-il de ne pas être content(e) de fumer ?
        • Jamais
        • Quelquefois
        • Souvent
        • Très souvent
      Test de Lagrue-Légeron 0 2 4 8 1 2 3 6 0 2 1 3 2 0 4 0
    • 15. Questionnaire d’évaluation de la motivation
      • Score < 6: motivation insuffisante
        • renforcer la motivation du fumeur
        • aborder à nouveau son désir de s ’arrêter, et évaluer sa motivation lors d ’une prochaine consultation
    • 16. Questionnaire d’évaluation de la motivation
      • Score de 7à 13: motivation moyenne
        • rechercher, pour mieux les lever, les obstacles à l ’arrêt
        • rechercher, les bonnes raisons de s ’arrêter
        • refaire le point sur son désir de s ’arrêter lors  d ’une prochaine consultation
    • 17. Questionnaire d’évaluation de la motivation
      • Score > 13: bonne motivation
        • explorer les tentatives antérieures
        • traitement du sevrage tabagique
        • prévention des rechutes
    • 18. MOTIVATION
      • Définitions:
        • « C’est l’action combinée des forces conscientes et inconscientes qui justifient un comportement » Larousse
        • « C’est la probabilité qu’un individu adhère, s’engage et poursuive une démarche spécifique de changement » Conseil des études philosophiques des USA
      • Élément clé dans la réussite de l’arrêt du tabac.
      • Elle se construit très progressivement.
    • 19. Les étapes de la Motivation
      • Modèle P.A.D.I.M
        • Posséder l ’information : on dit que fumer est dangereux.
        • Adhérer à l ’information : je sais que fumer est dangereux.
        • Décider : je sais que le tabac est dangereux pour ma santé, je me prépare à arrêter.
        • Initier le changement : J’arrête de fumer.
        • Maintenir : je veux continuer à ne pas fumer.
      Legeron et al 2001
    • 20. Les composantes de la motivation L’influence de l’environnement
      • Social et culturel
      • Familial et professionnel
      • Publicité
      • Information
      • Danger, peur
      • Mais, &quot;Jamais la seule connaissance d'un risque n’a suffit à modifier un comportement&quot;.
      • Risque d’échec, de démotivation, et de déni.
          • Augmentation des mécanismes de défense.
    • 21. Les composantes de la motivation rôle déterminant du médecin
      • Stratégies:
      • L’empathie et l’alliance thérapeutique.
          • Établir une rélation de collaboration sans culpabiliser.
      • La double évaluation:
          • Aider le patient à percevoir les méfaits du tabac sur sa santé. (plaque athérome, etc.…)
          • Aider à accroître la confiance qu’il a à réussir son arrêt. (valoriser les succès antérieurs, proposer des solutions adaptées, etc... )
      • L’ambivalence:
          • Balance décisionnelle.
          • Aider le patient à percevoir les avantages et les inconvénients
            • À continuer de fumer
            • À arrêter de fumer
          • Faire basculer la balance vers l’arrêt.
      • Objectifs:
        • accroître et renforcer la motivation
      BENEFICES continuer Arrêt
    • 22. La boite à motivation
    • 23. CONCLUSION
      • Évaluer le tabagisme, et en particulier la motivation et la renforcer si nécessaire est une action fondamentale que le médecin doit mener avec tout patients fumeurs.
      • Sans motivation forte , il n’y a pas d’arrêt réussi et durable.
      • C’est en renforçant la motivation que les thérapeutiques médicamenteuse de sevrage tabagique trouvent pleinement leurs places et leurs efficacités.
      • Le rôle du médecin est déterminant.
    • 24.