Présentation DIREN - Colloque Crue 1910

3,132 views
2,886 views

Published on

Colloque Crue 1910 - Un siècle après
Présentation de la Direction Régionale de l'Environnement en Ile de France

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
3,132
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
123
Actions
Shares
0
Downloads
62
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • A Prague, ville capitale traversée par un cours d’eau qui a de nombreuses similitudes avec la Seine, la crue d’août 2002 a dépassé significativement les niveaux atteints dans les plus grandes crues historiques ce qui paraissait inimaginable avant son arrivée.
  • 4 lacs réservoirs qui contrôlent uniquement 17% du BV de la Seine. Leur capacité de stockage est de 830 millions de m3. Comme comparaison on peut prendre la crue de 1910 qui représente 6 milliards de m3, c’est à dire qui est 7 * plus important que la capacité de stockage. Ces réservoirs sont opérationnel pour des crues moyenne, mais ne sont pas efficace pour un événement majeur. It has been estimated that they would not cut a major flood by more than 50 to 60 centimetres.
  • L ’ enjeu du PPR est de r é duire l ’ exposition au risque et la vuln é rabilit é des personnes et des biens. PPR institu é s par l ’ article 16 de la loi du 2 f é vrier 1995 relative au renforcement de la protection de l ’ environnement. Il est é labor é sous l ’ autorit é du pr é fet de d é partement en associant les collectivit é s Il vaut servitude d ’ utilit é publique (art L126-1 du CU) et doit être annexe au PLU Un document de pr é vention sp é cifique et unique : il remplace toute les anciennes proc é dures (PER? R111.3 ET PSS) Ils r é glementent : les utilisations du sol, les fa ç ons de construire les diff é rentes gestion des terrains situ é s en zone à risque INFORMATION DES CITOYENS • Pour l ’É tat : notification aux communes, Dossier D é partemental des Risques Majeurs (DDRM) et Porter A Connaissance (PAC) • Pour les communes : Document d ’ Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) et Plan Communal de Sauvegarde (PCS) RESPONSABILIT É S ATTACH É ES AU PPR Dispositions p é nales en cas de non respect par les autorit é s charg é es de l ’ urbanisme les ma î tres d ’ ouvrage ASSURANCES garantie des biens existants ant é rieurement au PPR sous r é serve des mises en conformit é pr é vues par le PPR garantie des biens nouveaux r é alis é s en conformit é avec le PPR pas de modulation de franchise si PPR (majoration : 3 arrêt é s de cat-nat et plus en 5 ans)
  • Afin de r é duire durablement le nombre de victimes des inondations et les dommages aux personnes et aux biens, une relance de la politique de pr é vention des inondations a é t é engag é e en 2002. Cette relance vise à mettre en place un cadre partenarial entre l ’ Etat et les collectivit é s territoriales qui ont, en la mati è re, des responsabilit é s compl é mentaires. Pour mobiliser la ma î trise d ’ ouvrage des collectivit é s territoriales, d é velopper des m é thodes globales prenant en compte la totalit é des bassins versants et focaliser les moyens sur les projets les plus aboutis, un appel à projets pour des programmes globaux d ’ actions de pr é vention des risques li é s aux inondations men é s à l ’é chelle des bassins versants a é t é lanc é en octobre 2002. (Circulaire 1er octobre 2002) 42 bassins versants en France parmi les plus expos é s, ont é t é retenus en 2003 pour la mise en place de programmes d ’ actions pluriannuels de pr é vention des risques li é s aux inondations. OBJET Inciter les op é rateurs locaux à conduire des op é rations associant travaux de r é duction de la vuln é rabilit é et de protection, d é veloppement de la conscience du risque et am é lioration de l ’ information. Ces programmes favorisent le ralentissement des crues et limitent le recalibrage ou l ’ endiguement qui aggravent les crues à l ’ aval et sont tr è s co û teux.
  • Présentation DIREN - Colloque Crue 1910

    1. 1. Présentation du bassin de la Seine Genèse des crues Morvan Perthois Plateaux de Langres Auxerre Paris Melun Troyes Sens Compiègne Soissons Chalons Meaux Chaumont Thiérache Ardennes Argonne Brie
    2. 2. Temps de propagation jusqu’à la confluence Seine Temps de propagation jusqu’à Paris 4 à 7 j 7 à 10 j 7 à 11 j 6 à 8 j 7 à 10 j 3 à 5 j 2 à 4 j
    3. 4. Copyright : www . lefildutemps .free. fr http:// chanalbr .club. fr
    4. 5. La Gare Saint Lazare
    5. 6. Commission des inondations – extensions 1910 et 1658
    6. 8. L' é chelle du pont d ’ Austerlitz 0,82 m : retenue normale 2,50 m : première surveillance 3,30 m : début de fermeture des voies sur berges -3,20 m : vigilance niveau 2 (jaune) 5,50 m : début d’inondation des sous-sols des bâtiments 6,00 m : début d’inondation du RER C 6,18 m : fermeture totale des voies sur berges 7,30 m : arrivées d ’eau par l ’amont dans les 12° et 13° et débordement dans 4°, 7°, 15° ... 7,95 m : rails noyés à la gare d’Austerlitz 4,30 m : arrêt de la navigation et des activités des ports 8,62 m : crue de 1910 8,96 m : crue de 1658 -5,50 :niveau 3 orange 5,20 m : crues de 1999 et 2001 6,18 m : crue de 1982 -7,00: niveau 4 rouge 6,85 m : crue de 1945 7,14 m : crue de 1955 7,32 m : crue de 1924
    7. 9. Laisse de crue d’août 2002 au dessus de toutes les crues connues Témoin des précédentes grandes crues Crue centennale Crues majeures Exemple de Prague
    8. 10. 59 000 hectares de zones inondables
    9. 11. Des vallées inondables urbanisées à 90%
    10. 12. <ul><li>Pr è s d  ’ 1 million d ’ habitants les pieds dans l ’ eau </li></ul><ul><ul><li>dont 500.000 dans les d é partements du Val-de-Marne et des Hauts de Seine </li></ul></ul><ul><li>3 millions d ’ habitants sans é lectricit é </li></ul><ul><li>> 12 milliards d ’ Euros (en euros 1998) </li></ul><ul><ul><li>pour une crue type 1910 dans l ’é tat actuel d ’ urbanisation (estimation Etude GLS - 1998) </li></ul></ul>Les cons é quences aujourd ’ hui
    11. 13. <ul><li>Bien plus grande </li></ul><ul><li>aujourd ’ hui </li></ul><ul><ul><li>r é seaux indispensables </li></ul></ul><ul><ul><li>et vuln é rables </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>eau potable, assainissement </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>r é seau t é l é phonique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>é lectricit é , gaz, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>circulation (r é seau routier, fluvial, SNCF, RATP … ) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>peu de barques sur les cours d ’ eau </li></ul></ul><ul><ul><li>dans les foyers </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>peu de bougies, de lampe à p é trole </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>moins de chauffage autonome </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>moins de r é serve alimentaire «  s è che  »… </li></ul></ul></ul>La vuln é rabilit é
    12. 14. <ul><li>Protection / R é duction de l ’ al é a (Collectivit é s) </li></ul><ul><ul><li>Travaux : ouvrages amont, protections locales … </li></ul></ul><ul><ul><li>Gestion des ouvrages, restauration des champs naturels d ’ expansion des crues </li></ul></ul><ul><li>Pr é vention / R é duction de la vuln é rabilit é </li></ul><ul><ul><li>Informer (DDRM, … ) et r é glementer (PPRi, … ) </li></ul></ul><ul><li>Pr é paration de la crise </li></ul><ul><ul><li>Plans de secours sp é cialis é s «  inondation  » (PSSi) </li></ul></ul><ul><ul><li>Gestion de Crise : Pr é fecture/Services de secours/Mairie </li></ul></ul><ul><ul><li>Retour d ’ exp é rience </li></ul></ul><ul><li>Pr é visions/ Alerte </li></ul><ul><ul><li>Connaissances, é tudes, mod é lisation </li></ul></ul><ul><ul><li>Alerter et informer </li></ul></ul>Lutter contre les cons é quences d  ’ une crue majeure : 4 types d  ’ actions en synergie
    13. 15. Travaux réalisés à Paris depuis 1910 <ul><li>Suppression d’ouvrages (barrage de la Monnaie) </li></ul><ul><li>Approfondissement du lit </li></ul><ul><li>Reconstruction de ponts </li></ul><ul><ul><li> Abaissement d’une trentaine de cm à Paris </li></ul></ul><ul><li>Quais surélevés et murettes </li></ul>
    14. 16. Protections localisées <ul><li>à effet limité </li></ul><ul><li>incohérence linéaire du niveau de protection </li></ul><ul><li>effet de seuil et gêne à la décrue </li></ul><ul><li>rupture de digues </li></ul>Diguettes du Val de Marne
    15. 17. Les Grands Lacs de Seine <ul><li>- 830 M de m3 stockés comparé à 3 à 6 milliards de m3 (crue 1910) </li></ul><ul><li>- 17% de la surface du bassin versant </li></ul><ul><li>vides en début d’hiver…remplis à la fin… </li></ul><ul><li>1 crue par hiver </li></ul>
    16. 18. Service de prévision des crues Seine moyenne – Yonne – Loing 11 tronçons - 29 stations de référence
    17. 20. L ’ information pr é ventive
    18. 22. Programmes d’actions de prévention des inondations (PAPI)
    19. 23. COMMENTAIRES
    20. 24. <ul><li>Condition d é clenchante : Pluies exceptionnelles sur l  ’ ensemble des bassins versant </li></ul><ul><li>Condition aggravante pour l  ’ ensemble du bassin : Cumul pluvieux sur les derniers mois </li></ul><ul><li>ou grand froid => sols satur é s ou gel é s. </li></ul><ul><li>Condition aggravante dans les secteurs de confluence et en aval : Concomitance des pointes de crues. </li></ul><ul><li>Condition aggravante dans les secteurs influenc é s par les nappes : Cumul pluvieux sur plusieurs ann é es => nappes tr è s hautes voire affleurantes et d é bits soutenus. </li></ul>Les conditions pour une crue majeure
    21. 25. La crue de 1910 <ul><li>Un automne intens é ment pluvieux </li></ul><ul><ul><li>Septembre, octobre et d é cembre 1909 fortement pluvieux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pr é cipitations sup é rieures de 50% à la normale </li></ul></ul><ul><li>Janvier 1910 : les événements pluvieux s'enchaînent à intervalles courts et réguliers </li></ul><ul><ul><li>du 9 au 12 janvier </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>de 10 mm au nord-ouest à 30 mm au sud-est du bassin </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>du 17 au 20 janvier </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>de 30 à 50 mm au nord </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de 60 à 100 mm au sud </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>plus de 130 mm sur le Morvan </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>du 23 au 25 janvier </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>de 20 à 30 mm sur tout le bassin </li></ul></ul></ul>
    22. 26. Principes de la Directive Inondation <ul><li>Objectif : réduire les conséquences négatives des inondations pour la santé, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique </li></ul><ul><li>Évaluation préliminaire des risques d’inondation – 22/12/2011 </li></ul><ul><li>Cartographie des inondations – 22/12/2013 </li></ul><ul><ul><li>Pour 3 scénarios : Probabilité faible (événements extrêmes), moyenne (centennale), forte </li></ul></ul><ul><ul><li>Cartes des zones inondables : Étendue, hauteur, vitesse </li></ul></ul><ul><ul><li>Cartes des risques d’inondations: Nombre d’habitants,Infrastructures économiques, installations, Réseaux, … </li></ul></ul><ul><li>Plans de gestion des risques d’inondation – 22/12/2015 </li></ul><ul><ul><li>Objectif de réduction du risque </li></ul></ul><ul><ul><li>Englober tous les aspects de la gestion des risques d'inondation, notamment prévention, protection et préparation (y compris prévision et systèmes d'alerte précoce) </li></ul></ul>
    23. 27. Application: Bassin de la Seine et Ile de France <ul><li>En quels termes exprimer l’objectif ? </li></ul><ul><li>Lien entre l’objectif pour l’Île de France et les objectifs pour le bassin de la Seine </li></ul><ul><li>Déterminer les crues de référence moyennes et extrêmes (crue de 1910 ; « 1910 » + ?) </li></ul><ul><li>Compléter la cartographie </li></ul><ul><li>Échelle de territoire (TRI) pertinente : Région, Département…? </li></ul>
    24. 28. Plan Seine <ul><li>Objectifs : définir des opérations prioritaires, d’envergure géographique importante, et identifier les partenariats nécessaires dans les domaines de la qualité de l’eau et des milieux, du développement durable et des inondations </li></ul><ul><li>Risque inondation  : définition et mise en œuvre d’un programme global pluriannuel de réduction des effets d’une crue similaire à celle de 1910 </li></ul><ul><li>Un document en cohérence avec le SDAGE, sans portée juridique </li></ul>
    25. 29. Aléa : phénomène naturel d’occurrence et d’intensité donnés Enjeux exposés (personnes, constructions et aménagements divers, infrastructures, patrimoine historique et naturel…) Chaque type de bien est plus ou moins résistant, donc à l’inverse vulnérable Vulnérabilité : évaluation des conséquences négatives sur les enjeux Nécessite de partager les même définitions Le risque = Aléa x enjeux x vulnérabilité Photo : dégâts occasionnés par les crues à Collias en 2002 (Gard)
    26. 30. Les messages <ul><li>Information (au delà de l’information préventive) </li></ul><ul><li>Les risques d’inondation persistent malgré les protections </li></ul><ul><li>Ils commencent avant la crue centennale </li></ul><ul><li>Ils sont une menace pour le développement et la l’attractivité et la compétitivité de nos territoires, de nos entreprises </li></ul><ul><li>Cadre réglementaire et rôle de chacun des acteurs </li></ul>
    27. 31. Les messages <ul><li>Actions </li></ul><ul><li>Réduction de vulnérabilité </li></ul><ul><li>Préserver les zones d’expansion de crues </li></ul><ul><li>Anticiper et s’adapter pour redémarrer le plus vite possible après la crise </li></ul><ul><li>Chacun est maître de sa sécurité </li></ul><ul><li>Prise en compte globale du risque: </li></ul><ul><ul><li>différents types d’actions </li></ul></ul><ul><ul><li>échelle du bassin (solidarité amont aval) </li></ul></ul>

    ×