La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.

371 views
284 views

Published on

Présentations intervenants, Colloque Biodiversité de l'Association Seine en Partage. Novembre 2010

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
371
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
19
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La Bassée : Richesse, enjeux, perspectives.

  1. 1. LA BASSÉE : RICHESSES, ENJEUX, PERSPECTIVES Jean-Philippe SIBLET Directeur du Service du Patrimoine Naturel MNHN La biodiversité : un combat pour la Seine 25/11/2010 - Muséum National d’Histoire Naturelle
  2. 2. LA BASSEE : UNE VALLEE ALLUVIALE AUX RESSOURCES EXCEPTIONNELLES - Des richesses naturelles remarquables - Un gisement d’eau potable stratégique -Dernier gisement de granulats alluvionnaires important en Ile- de-France - Zone naturelle d’expansion des crues de la Seine
  3. 3. UN PATRIMOINE NATUREL REMARQUABLE, CARACTERISEE PAR DES HABITATS SPECIFIQUES : Une forêt alluviale Des prairies inondables Un réseau hydraulique complexe Des plans d’eau
  4. 4. DES ESPECES RARES ET MENACEES Une flore étonnante adaptée au caractère inondable du site : Grande douve (PN)) Violette élevée (PN)) L’Inule des anglais (PR) La Vigne sauvage (PN) Gesse des marais (PR)
  5. 5. Une faune diversifiée et rare : DES ESPECES RARES ET MENACEES
  6. 6. DES ESPECES RARES ET MENACEES
  7. 7. UNE RICHESSE ENFIN RECONNUE ET PROTEGEE
  8. 8. UN GISEMENT D’EAU POTABLE STRATEGIQUE POUR L’ILE-DE-FRANCE Délimitations des zones de préservation stratégique pour l’AEP actuelle et future de la Bassée
  9. 9. GISEMENT DE MATERIAUX ALLUVIONNAIRES
  10. 10. ZONE NATURELLE D’EXPANSION DES CRUES DE LA SEINE
  11. 11. UNE MENACE RECURRENTE ET INQUIETANTE : L’INCOHERENCE DES POLITIQUES PUBLIQUES Rapport Préfet Bernard 1994 : les zones humides française sont dramatiquement menacée :  Mais une cause essentielle : l’incohérence des politiques publiques - 50% des zones humides métropolitaines ont disparu en 30 ans  En 1999, les zones humides continuaient à disparaître au rythme d’environ 10.000 ha par an.
  12. 12. Une illustration caricaturale : La Bassée
  13. 13. Les casiers inondables : un projet potentiellement compatible avec la biodiversité Une idée force : préserver l’inondabilité de l’amont et recréeer un zone humide fonctionnelle à l’aval. Des conditions importantes à respecter : Aménager des bassins de dissipation d’énergie et de sédimentation à la sortie des pompes  Favoriser la couverture du sol en hiver  Maintenir un réseau de haies  Éviter l’apport direct d’eau de Seine sur les sites les plus sensibles (casiers n°1 et 3)
  14. 14.  S’assurer de la transparence des ouvrages pour la faune Créer des zones refuges pour la grande faune et gérer les risques d’isolats Concevoir des dispositifs les moins dommageables pour les poissons Créer des zones refuges pour les poissons (surcreusement local des noues pour le sauvetage piscicole après vidange)
  15. 15. Réalimentation en eau des noues & mise en place d’inondations écologiques Mesures d’accompagnement – restauration de la plaine inondableMesures d’accompagnement – restauration de la plaine inondable sur les noues et aux abords (principalement dans les casiers n°3, 6 à 8 et 9) pour la création de zones humides (casiers n°8) Localisation inondations régulières (annuelles) au printemps (entre janvier et fin avril) durée : 15 jours pour les parties moyennes, 30 à 60 jours pour les noues et points bas hauteur d’eau : quelques dizaines de cm Modalités adaptation des communautés végétales et animales aux inondations périodiques restauration du fonctionnement des zones humides développement des activités associés à des zones humides de bonne qualité (pêche, chasse, tourisme) Avantages attendus
  16. 16. Un projet incohérent : la canalisation à grand gabarit de la Seine  Une catastrophe écologique : - Destruction d’habitats et d’espèces protégées - Atteintes irréversibles aux fonctionnalités des zones humides - Très forte altération des continuités écologiques en totale contradiction avec les objectifs de la « trame bleue ».  Une aberration hydraulique : - Accélération de la vitesse d’écoulement vers l’aval avec augmentation du risque ou les biens et les personnes - Effacement de l’intérêt du projet des casiers de la Bassée.
  17. 17. QUE DIT LE SDAGE 2010-2015 ?
  18. 18. Disposition 12a : Protéger les milieux aquatiques des pollutions par le maintien de la ripisylve naturelle ou la mise en place de zones tampons Disposition 40a : Mettre en oeuvre un programme d’action adapté pour protéger ou reconquérir la qualité de l’eau captée pour l’alimentation en eau potable Disposition 42a : Définir des zones protégées destinées à l’alimentation en eau potable pour le futur. Les zones protégées définies comme zones d’alimentation futures sont les nappes du Champigny, de l’Albien-Néocomien captif, de l’Yprésien, de la Bassée Orientation 15 – Préserver et restaurer la fonctionnalité des milieux aquatiques continentaux et littoraux ainsi que la biodiversité Disposition 46a : Limiter l’impact des travaux et aménagements sur les milieux aquatiques continentaux et les zones humides Disposition 48a :Entretenir les milieux de façon à favoriser les habitats et la biodiversité
  19. 19. Disposition 49a : Restaurer, renaturer et aménager les milieux dégradés ou artificiels Disposition 53a : Préserver et restaurer les espaces de mobilité des cours d’eau et du littoral Disposition 56a :Préserver les espaces à haute valeur patrimoniale et environnementale Orientation 16 - Assurer la continuité écologique pour atteindre les objectifs environnementaux des masses d’eau Disposition 59a : Identifier et protéger les forêts alluviales Disposition 60aDécloisonner les cours d’eau pour améliorer la continuité écologique Disposition 65aFavoriser la diversité des habitats par des connexions transversales Disposition 69a : Concilier le transport par voie d’eau, la production hydroélectrique et le bon état
  20. 20. Disposition 79a :Veiller à la cohérence des aides publiques en zones humides Disposition 83a :Protéger les zones humides par les documents d’urbanisme Disposition 84aPréserver la fonctionnalité des zones humides Disposition 86a : Etablir un plan de reconquête des zones humides Orientation 31 - Préserver et reconquérir les zones naturelles d’expansion des crues Disposition 140a : Privilégier le ralentissement dynamique des crues Seules pourront être mises en oeuvre les solutions les moins pénalisantes pour le milieu, et en particulier les aménagements de ralentissement dynamique des crues qui accentuent le rôle joué par les champs naturels d’expansion des crues. Ces projets doivent s’inscrire dans une stratégie de préservation des milieux naturels associés et d’entretien des cours d’eau. Disposition 141a :Evaluer les impacts des mesures de protection sur l’aggravation du risque d’inondation et adapter les règles d’urbanisme en conséquence
  21. 21. Orientation 43 - Rationaliser le choix des actions et assurer une gestion durable
  22. 22. UNE SOLUTION : UNE GESTION INTEGREE DE LA BASSEE DANS LE CADRE D’UN SCHEMA D’AMENAGEMENT ENVIRONNEMENTAL La stratégie d’opposition entre les logiques d’aménagement doit faire place à une vision cohérente et partagée du développement durable de la Bassée. Pour y parvenir : Le respect de la fonctionnalité des zones humides et la protection des richesses naturelles L’abandon du projets destructeur de canal à grand gabarit et l’intégration intelligente selon le principe « gagnant-gagnant » des casiers inondables
  23. 23. Une exploitation raisonnée des granulats alluvionnaires : - Achever l’exploitation des matériaux accessibles dans la partie aval de la Bassée en n’autorisant que des projets susceptibles de s’inscrire dans un projet cohérent d’aménagement et mettant en œuvre des remises en état de qualité sur les plans écologiques et paysagers - Limiter fortement l’exploitation des matériaux dans la partie amont et soumettre les autorisations à des projets exemplaires - Assurer la protection et la gestion des sites remis en état sur le long terme.
  24. 24. La promotion d’un développement alternatif fondée sur le développement d’une économie tournée vers la valorisation du patrimoine naturel
  25. 25. MERCI DE VOTRE ATTENTION S. Siblet

×