Comment réveiller l'église
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Comment réveiller l'église

on

  • 583 views

Une série de 13 études pour aider à réveiller l'Eglise à travers la mise en place des Petits Groupes

Une série de 13 études pour aider à réveiller l'Eglise à travers la mise en place des Petits Groupes

Statistics

Views

Total Views
583
Views on SlideShare
583
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Comment réveiller l'église Comment réveiller l'église Document Transcript

  • Comment réveiller l’Eglise ? Révolutionner l’Eglise en revenant au modèle biblique Série d’études pour les leaders des petits groupes
  • Table des matières Introduction 3 Etude 1 : Le retour aux racines 4 Etude 2 : Vivre la communauté 6 Etude 3 : La tentative de restaurer la communauté 8 Etude 4 : Un amour éprouvé par le feu 10 Etude 5 : L’idée de Jésus pour la communauté en petits groupes 12 Etude 6 : La Pentecôte établit des églises relationnelles 14 Etude 7 : Paul établit des églises relationnelles 16 Etude 8 : Le but de l’évangélisation 18 Etude 9 : Apostasie et restauration 20 Etude 10 : Les réunions sociales et l’Eglise 22 Etude 11 : Ellen G. WHITE et les petits groupes 24 Etude 12 : Fortifier la foi chrétienne 26 Etude 13 : Retourner au modèle biblique 29 Comment réveillez l’Eglise Page 2
  • Introduction Les petits groupes sont devenus incontournables dans la vie de plusieurs communautés adventistes de par le monde. Loin d’être un effet de mode, la mise en place des petits groupes répond à un impératif divin présenté par Ellen G. WHITE dans la déclaration suivante : Au-delà de cette déclaration, quand on étudie le texte biblique et particulièrement le livre des Actes des apôtres et les lettres de Paul, tout étudiant de la Bible se rend compte que la question des petits groupes va plus loin qu’une organisation. Ils participent à la restauration des relations entre Dieu et l’homme mais aussi entre les hommes entre eux. Les petits groupes sont donc un moyen qui participe au plan du salut. Les études de ce livret ont pour but d’expliquer tout cela et de présenter un fondement biblique au concept des petits groupes. Ce livret est d’abord pour les leaders des groupes et les responsables d’églises. Il leur servira de premier outil de formation. Bonne étude ! Comment réveillez l’Eglise Page 3
  • Etude 1 : Le retour aux racines Briser la glace Vous êtes-vous déjà demandé comment vivaient vos ancêtres ? Que diraient-ils de la situation du monde s'ils vivaient aujourd'hui ? A-t-on besoin de connaître le passé pour avancer ? Retourner aux racines, est-ce important pour avoir du succès aujourd’hui ? Ou faut-il oublier complètement le passé ? Introduction La nostalgie est le résultat du souvenir d'événements passés. Par exemple : se rappeler les bons moments passés avec des amis ou des parents dans certaines situations, principalement quand il s'agit de personnes que nous ne voyons pas souvent. Alors nous nous disons que nous avons passé de bons moments avec ces personnes et que cela nous manque. Face à cette question de nostalgie, nous pouvons nous poser cette question : L’Eglise adventiste du septième jour est-elle la même que par le passé ? N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire dans l’Eglise que lorsqu’il était jeune, il y avait de meilleurs programmes et que l’Eglise était plus missionnaire ? Imaginez maintenant l’Eglise en 2030 si Jésus n’est pas revenu ? Aurons-nous une église dynamique, dirigée par le Saint-Esprit, avançant dans la mission confiée par Jésus ? Pour réfléchir L’Eglise a-t-elle besoin de réveil ? Doit-elle revenir à ses racines ? Texte à étudier : Actes 2 : 42 à 47 Connaissance du texte 1. Lorsque l’on vous dit retour aux racines, que voyez-vous ? 2. Quand vous lisez Actes 2 : 42 à 47, est-ce un modèle pour l’Eglise aujourd’hui ? L'Eglise adventisme du septième jour est un mouvement profondément biblique. Notre héritage est enraciné dans l'Écriture Sainte. Notre église grandit rapidement dans le monde entier parce qu’elle est attachée aux enseignements bibliques. Les pionniers étaient habités par l’idée de construire une église qui était biblique dans sa pratique. L'adventisme à ses débuts a fondé sa foi et ses enseignements complètement sur les Écritures Saintes. Mais aujourd’hui, si l’église cherche à rester fidèle à cet héritage biblique concernant ses enseignements, elle a aussi permis l’entrée de pratiques non bibliques concernant sa direction et son organisation. Dans le désir de ne pas être différents d'autres églises protestantes, nous avons simplement copiés leurs systèmes et les avons incorporés à notre église. Nous devons donc revenir à nos racines, ce qui nous permettra d’avancer et d’accomplir notre mission. Cela nous permettra aussi de jouer notre rôle spécifique dans ce monde. Interprétation du texte 1. Qu’est-ce qui attire le plus votre attention dans Actes 2 : 42 à 47 ? Ces dernières années, le phénomène des petits groupes a pris de l’ampleur dans toute l'Amérique du Nord et dans d’autres parties du monde. Face à cela, tant dans l'Église Adventiste, que dans d'autres dénominations, Comment réveillez l’Eglise Page 4
  • des changements organisationnels se sont produits. Beaucoup de communautés adventistes ont entamé ce processus et veulent fonder leurs églises sur la base des petits groupes. 2. Pensez-vous que les petits groupes sont la solution à tous les problèmes de l’Eglise ? Les petits groupes ne sauveront pas une église qui meurt et ils ne rajeuniront pas une communauté en déclin. C'est l’Esprit Saint opérant dans nos églises qui pourra apporter une vraie transformation. Néanmoins, les petits groupes peuvent être un important véhicule pour faciliter l’action du Saint-Esprit. Seule, la présence de Jésus peut transformer les personnes. Sa présence est manifestée au moyen du Saint-Esprit qui facilite la croissance de personnes et de la mission de l'église à travers les communautés de petits groupes. 3. Pensez-vous qu’il est possible d’être un chrétien vivant en marge de toute communauté chrétienne ? Les petits groupes sont le cœur de ce que doit être l’Eglise : une communauté. Il est impossible d'être un chrétien et de ne pas être impliqué dans une communauté. Des chrétiens isolés ne sont pas réellement des chrétiens au sens biblique, même si leurs noms sont inscrits sur nos registres d’églises. Les communautés attentionnées, où les personnes réellement se donnent aux autres et prennent soin les uns des autres, sont la base pour accomplir la mission dans les églises adventistes aujourd’hui. Application du texte 1. A partir de tout ce qui a été dit, comment concevez-vous votre participation dans votre communauté ? Les églises adventistes modernes sont souvent si dépendantes de leurs pasteurs que, sans lui, aucune mission vraie n’est possible. Comme résultat, nous avons un corps pastoral fatigué et frustré. Fatigué parce que tout le travail repose sur lui et frustré parce qu’il ne réussit pas à faire tout ce qu’il doit faire. Les petits groupes sont-ils la réponse ? Non, mais ils peuvent être un des moyens utilisés pour révolutionner l'église. L'objectif premier des petits groupes est de créer une communauté qui s'intéresse aux personnes et qui partage Christ avec ceux ne le connaissent pas. Comment réveillez l’Eglise Page 5
  • Etude 2 : Vivre la communauté Briser la glace Par la puissance du Saint-Esprit, Pierre a fait marcher un boiteux. Incroyable ! Vous est-il déjà arrivé quelque chose d’incroyable ? Racontez quand et comment cela est arrivé. Comment vous êtes-vous senti ? Introduction Un chemin pour restaurer l’image de Dieu. La notion de communauté est centrale dans la Bible. Dieu est la première communauté : Père, Fils et Saint-Esprit. C’est cette image de la communauté que Dieu veut recréer chez les humains qui acceptent d’entrer dans son projet. Texte à étudier : Hébreux 10 : 24 et 25 Connaissance du texte 1. La nécessité de la vie communautaire a été créée par Dieu, mais pourquoi la solitude est-elle encore la cause de nombreuses tragédies? 2. Quel est le but de la communauté que Dieu a établi dans l'Eden? L'humanité a été créée à l'image de Dieu, car Il vit aussi en communauté. Les trois membres de la Divinité Père, Fils et Saint-Esprit sont trois personnes distinctes et forment une communauté. La divinité est donc elle-même un petit groupe. La première activité de Dieu sur la planète terre a été la création, en particulier la création de l'homme le sixième jour. « Puis Dieu dit: « Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. » (Genèse 1:26). Le Seigneur Dieu, qui vit en communauté, a créé des êtres humains destinés à vivre en communauté. Le sixième jour, Dieu a augmenté son petit groupe, il a créé une nouvelle communauté. Ce couple ne doit pas seulement vivre en communauté l’un avec l’autre, mais aussi en communion avec Dieu lui-même. «Et l'Éternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul, je lui ferai une aide qui lui corresponde.» (Genèse 2:18). «Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme». (Genèse 1:27). Les humains n'ont pas été créés pour vivre seul. C'est l'essence même de la véritable communauté : les humains sont appelés à vivre ensemble dans la communion avec l'autre et avec Dieu. Ce besoin a été créé par Dieu et est inhérent à notre être. «Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre» (Genèse 1:28). Une véritable communauté existe pour se multiplier, et dans le cas contraire, on peut dire que c'est une communauté autodestructrice. Les petits groupes sains sont ceux qui croissent et se multiplient. Le but de cette communauté que Dieu a établi est la suivante: Se multiplier dans la communion avec Lui et en communion les uns avec les autres. Interprétation du texte 1. Comment peut-on restaurer l'image de Dieu chez les gens? 2. Pourquoi l'être humain est créé à l'image de Dieu? Nous, adventistes croyons que Dieu nous a appelés pour aider à restaurer un peuple à son image. Cette restauration doit se faire sur le plan relationnel, nous aimer les uns les autres. Ceci devrait mettre les petits groupes qui restaurent la communauté au centre de la mission adventiste. « Pour les chrétiens d'aujourd'hui, se rencontrer régulièrement en petits groupes n'est pas une option ou un luxe. Il s'agit d'un mandat biblique qu'ils doivent suivre ... s'ils veulent que leurs églises se transforment en communautés bibliques et fonctionnelles. » Gilbert Bilezikian Comment réveillez l’Eglise Page 6
  • « Que dans nos églises des groupes se forment en vue du service. Plusieurs membres travailleront de concert comme pêcheurs d’hommes, et chercheront à retirer les âmes de la corruption du monde pour les amener à la pureté de l’amour de Dieu. Cette question m’a été présentée par celui qui ne peut errer. Dans une grande église, formez de petits groupes, afin de travailler non seulement en faveur des membres, mais aussi pour les incroyants. » (Ellen G. WHITE, Témoignages pour l’Eglise, Vol. 3, Chapitre 10) Dans cette citation, notons que la servante du Seigneur attribue deux missions aux petits groupes : une mission interne et une mission externe. Les membres sont invités à travailler les uns pour les autres dans le sens où ils se soutiennent les uns les autres et se fortifient mutuellement. Ils doivent aussi travailler pour les autres dans le sens où ils doivent apporter le message du salut à ceux qui ne connaissent pas Jésus. Un petit groupe n’est donc pas uniquement tourné vers l’extérieur. Application du texte 1. Comment puis-je améliorer ma relation avec Dieu et avec mes semblables le sabbat ? 2. Quand je suis en relation avec Dieu et avec mes semblables, quels sentiments se développent en moi? Le sabbat, Dieu attend que nous laissions de côté toutes nos communautés dysfonctionnelles, afin que nous puissions faire partie d’une communauté qui se renouvelle à travers une relation avec Lui. Quoi que nous fassions le sabbat, cela devrait viser à établir une relation avec Dieu et en communauté les uns avec les autres. Le but de la prédication de l’Evangile est de créer des communautés qui sont à la fois verticale et horizontale, c'est-à-dire propice à la communion avec Dieu et aussi les uns avec les autres. Il ne peut y avoir d’église, s'il n’y a pas un véritable sentiment de communauté. Sans le sentiment d’appartenance à une communauté où l’on se sait accepté et accompagné dans son pèlerinage chrétien. Le plus grand problème de ce monde est celui des bonnes relations. C’est également la clé de la croissance de l'Église et des petits groupes. La Bible nous dit: "A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns aux autres." (Jean 13:35). Avec l'amour, le cœur s'ouvre à apprendre les enseignements divins: « C’est grâce à notre contact personnel et notre affection que le monde peut être touché par la puissance de l’Evangile. » (Ellen G. WHITE, Heureux ceux qui, chapitre 2) Dans de bonnes relations, les gens connaîtront la vérité. Le petit groupe doit travailler dans ce sens. Le leader doit se familiariser avec ses membres en consacrant du temps à leur montrer de l'amour et à se préoccuper d’eux individuellement. Les membres doivent chercher à faire de même. Rappelons-nous que dans un petit groupe, nous sommes tous co-responsables du développement spirituel des autres. Nous devons aussi comprendre que cette petite communauté devrait se multiplier et former de nouveaux petits groupes. Puis nous devons tous nous préparer à être leader un jour. « Nous devons traiter avec tact ceux qui paraissent ignorants et qui se sont égarés. Grâce à des efforts persévérants en leur faveur nous devons les aider à se rendre utiles dans l’œuvre du Seigneur. Ils réagiront positivement devant des efforts patients, attentifs et affectueux. » (Ellen G. WHITE, Pour un bon équilibre mental et spirituel, page 453) Pour la discussion 1. Comment puis-je aider la communauté à vivre en Petit groupe? 2. Quels recours peuvent être utilisés contre l'individualisme? Comment réveillez l’Eglise Page 7
  • Etude 3 : La tentative de restaurer la communauté Briser la glace Il y a plusieurs années, un train voyageait d'un pays à l'autre de l’Europe. Il faisait très froid et les gens essayaient de dormir. Mais, un bébé n'arrêtait pas de pleurer. Incommodés, certains passagers commencèrent à se plaindre, à critiquer et à juger les parents de l'enfant. Jusqu'à ce qu’un passager très en colère se leva et demanda: «Est-ce que cet enfant n'a pas de mère? » Alors, un homme mince, baissant la tête, se leva doucement tenant son bébé contre sa poitrine et dit: «La mère de ce bébé est ma femme, mais elle est dans un autre wagon dans un cercueil, nous voyageons pour nous rendre à son enterrement. " Lorsque les passagers apprirent le problème de cet homme, ils cessèrent de le juger et lui offrirent de l'aide. Peu de temps après, la paix régna dans ce wagon. Pour réfléchir : Quelle leçon tirons-nous de cette histoire ? Introduction Dieu créa l'homme à son image pour qu’ils vivent en communauté les uns avec les autres et avec la Trinité. En fait, cette harmonie parfaite dans l'Eden exista un certain temps. L'état d'innocence représenté par la nudité d'Adam et Eve révèle qu’il jouissait d'une transparence mutuelle et n'avait pas honte de Dieu ou de l'autre. Mais le péché a brisé ce lien qui existait entre Dieu et l'homme. La communauté humaine elle-même a été corrompue. Nous en voyons les conséquences dans la famille d’Adam, dans le chapitre 4 de la Genèse, avec l'histoire brutale de Caïn et Abel. Depuis ce temps, le Seigneur a essayé de restaurer la communauté de plusieurs façons. Comme Russell BURRILL le dit, dans son livre Révolutionner l'église du 21e siècle, à la page 35 : « Le récit biblique est l'histoire des tentatives de Dieu pour restaurer la communauté fragmentée que le péché avait créé. » Texte à étudier : Genèse 3 : 6 à 10 Connaissance du texte 1. Comment comprenez-vous la notion de communauté? 2. Comment pensez-vous que nous aurions vécu dans la communauté édénique aujourd'hui si l'homme n'avait jamais péché? Personne n’avait dit à Adam et Eve qu'ils étaient nus. Ils se jugèrent eux-mêmes et jugèrent Dieu, pensant qu'il ne serait plus intéressé à être en relation avec eux. La connaissance du bien et du mal amène aux préjugés. Cet esprit est ce qui a détruit le vrai sens de la communauté à travers l'histoire. Aujourd'hui encore, c'est notre plus grand destructeur. Ainsi, beaucoup de gens jugent et critiquent les autres dans une tentative de cacher leurs propres défauts. Jésus est venu pour réconcilier l'humanité. Comment? En s’offrant lui-même et en ne jugeant pas les pécheurs que nous sommes. Des dirigeants comme Jésus sont nécessaires pour les petits groupes aujourd'hui. Des leaders qui répondent aux critiques produisent des groupes non structurés, tandis que les dirigeants qui font preuve d'amour et d'acceptation créent des groupes rédempteurs. La communauté est rétablie quand la critique n'est pas acceptée. Juger les autres est la plus grande malédiction pour une véritable communauté. Nous devons suivre le modèle du Christ, si nous voulons rétablir et non détruire la communauté. Comment réveillez l’Eglise Page 8
  • Interprétation du texte 1. Que signifie juger les autres ? Nous devons comprendre que les apparences sont trompeuses. Par conséquent, seul Dieu peut juger une personne. Il connait vraiment les intentions et les motivations de chacun. 2. Pensez-vous que le fait d'écouter quelqu'un dire du mal d'une autre personne soit un problème? Chaque fois que nous entendons quelque chose de mal de quelqu'un, notre image de cette personne se dégrade et nous ne la voyons plus de la même manière. En d'autres termes, notre relation avec elle est compromise. Maintenant, réfléchissons à cette question: qui n'a jamais commis d’erreurs? 3. Aimez-vous faire des commentaires sur les autres, sur leurs défauts, leurs problèmes et leurs échecs? Si tout le monde, dans une communauté, suit la règle d'or, il y aurait sûrement des relations saines qui se développeraient et un groupe solide se formeraient. Au sein de ce groupe, la confiance existerait les uns envers les autres et chacun aurait à cœur de soutenir l’autre. Application du texte 1. Avez-vous déjà critiqué quelqu'un d'autre pour cacher vos défauts? Quand nous attaquons une personne avec nos critiques, normalement nous le faisons pour nous protéger ou nous mettre en avant. C’est une attitude égoïste, la même chose s'est produite avec Lucifer. Chaque fois que nous sommes tentés de critiquer qui que ce soit, prenons un moment pour réfléchir sur les véritables raisons qui nous conduisent à le faire. Demandons pardon à Dieu et prions pour cette personne. Ainsi, nous allons contribuer à la restauration de la communauté comme Dieu le veut. Comment réveillez l’Eglise Page 9
  • Etude 4 : Un amour éprouvé par le feu Briser la glace Préparez à l'avance une feuille de papier pour chaque membre du petit groupe (une feuille de format A4 divisé en 4 parties), du ruban adhésif pour fixer le papier sur le dos de chaque membre et un stylo pour chacun. Chaque membre a trois minutes pour écrire, sur le papier collé sur le dos de chacun des membres, au moins une vertu qu'ils voient pour chacune des personnes présentes. Ils devraient essayer d'écrire sur le plus de personnes que possible. Après les trois minutes chacun devra retirer le papier et le lire. Après chacun doit dire au groupe ce qu'ils pensent des paroles aimables qu’il vient de lire. Introduction Beaucoup d'entre nous ont entendu parler du réveil et du moment où l'église serait revêtu de l'Esprit Saint dans sa plénitude. Le résultat sera évidemment de terminer la prédication de l'évangile. 1. Quels sont les exigences qui doivent se produire pour répondre à ce grand réveil dans l'Église du reste? 2. Quels conseils trouve-t-on dans la Parole de Dieu et l'Esprit de prophétie, qui, si elles sont suivies, peuvent créer les conditions du réveil qui doit se produire ? Texte à étudier : Apocalypse 3 : 18 Connaissance du texte 1. Qu'entendez-vous par un réveil? 2. Pensez-vous que l'église a besoin d'être réveillé? Pourquoi? « Un réveil et une réforme doivent prendre place, sous la direction du Saint-Esprit. Le réveil et la réforme sont deux choses différentes. Le réveil implique un renouveau de la vie spirituelle, une dynamisation des puissances de l’esprit et du cœur, une résurrection qui libère de la mort spirituelle. La réforme implique de son côté une réorganisation, un changement dans les idées et les théories, les habitudes et les pratiques. La réforme ne portera pas le bon fruit de justice à moins d’être étroitement associée à un réveil de l’Esprit. Le réveil et la réforme ont chacun leur rôle à remplir, mais ils doivent marcher de pair dans cette œuvre.»1 Le réveil désigne une expérience que vivra l’église du reste avant le retour de Jésus. Cette expérience va préparer le peuple de Dieu à entrer dans les portes de l'éternité. Par le ministère de l'Esprit Saint, l'Eglise de Dieu vivra une expérience spirituelle intense. Cette question devrait retenir l’intérêt de tout disciple du Christ, c'est-à-dire, de tous ceux qui souhaitent obtenir la vie éternelle. Dans le livre de l'Apocalypse, Jésus conseille à l'église d’«acheter» trois choses: l'or, un vêtement blanc et un collyre pour les yeux. Quel est votre avis sur le sujet du réveil? C'est ce que nous considérerons à partir de maintenant. Interprétation du texte 1. Que veut dire Jésus quand il dit que l'église a besoin d'acheter l'or, le vêtement blanc et le collyre pour les yeux? 1 E. G. WHITE, Evènements des derniers jours, page 144 Comment réveillez l’Eglise Page 10
  • Ellen G. WHITE explique ce que signifie ce conseil de Jésus : « L’or ici recommandé comme ayant été éprouvé par le feu, c’est la foi et l’amour. Il enrichit le cœur, car il a été dans la fournaise jusqu’à ce qu’il soit pur, et plus il a été raffiné plus il brille. Le vêtement blanc, c’est la pureté du caractère, la justice du Christ impartie au pécheur. C’est un vêtement de texture céleste, qui ne peut être acheté que par une vie d’obéissance volontaire. Le collyre, c’est la sagesse et la grâce qui nous permettent de discerner entre le mal et le bien et de détecter le péché sous toutes ses formes.»2 2. Pourquoi est-il important d’acheter l'or qui symbolise l'amour éprouvé par le feu? Une des significations de l'or éprouvé par le feu, c'est l'amour. Cela signifie que pour nous préparer à l'effusion de la plénitude du Saint-Esprit et la justice du Christ, nous devons avoir l’or éprouvé par le feu. Nous devons avoir une Église unie où ses membres se sentent en sécurité, sentent qu'ils font partie d'une famille. Nous achetons cet or quand nous sommes disposés à nous aimer les uns les autres. Cet amour nous est donné quand nous vivons avec Jésus. 3. Comment cet amour éprouvé par le feu peut être une réalité entre nous? L'amour éprouvé par le feu signifie toujours protéger mon frère et l'aimer inconditionnellement. Comment agissons-nous avec quelqu'un qui essaie de dire du mal d'un de nos parents en notre présence ? Nous ne permettons jamais une telle situation, même si l'histoire est vraie. Nous défendons nos parents pour protéger leur image. Cela ne signifie pas que nous devons défendre le péché, mais le pécheur. Nous devons le défendre et l’aider à trouver le chemin du salut. Si nous voulons l'effusion de l'Esprit Saint, nous devons nous pardonner les uns les autres et être un soutien pour les faibles. En cas de difficultés, nous devons démontrer que nous avons déjà acheté ce genre d'amour authentique, éprouvé par le feu, et que nous sommes déjà qualifiés pour le ciel. Application du texte 1. Comment le petit groupe peut nous aider à «acheter» le réel l'amour? Dans le livre Révolutionner l'Eglise du 21ème siècle au chapitre V, Russell Burrill dit que, tout comme dans l'Ancien Testament, les douze patriarches étaient frères, Jésus dans le Nouveau Testament a fondé son Eglise sur les nouveaux douze, maintenant appelé disciples, mais le Christ les a fait frères. Cette citation le montre clairement: « La nouvelle famille de Jésus a été appelé à sortir d'un modèle destructeur de la vie, à une famille réconciliée et réconciliatrice. » L’objectif majeur du petit groupe est de transformer des amis en frères. Des amis se connaissent, des frères s'aiment. Les amis sont liés, des frères maintiennent la communion. Des amis s'entraident, des frères se protègent. Les amis ont des objectifs communs, les frères et sœurs ont la même espérance. Les petits groupes visent à créer les conditions nécessaires pour que le véritable amour se développe entre les frères et sœurs. En conséquence, le réveil va se produire et va préparer le peuple de Dieu à rencontrer le Christ et à vivre la vie éternelle. 2 Témoignages pour l’Eglise, Volume 1, page 548 Comment réveillez l’Eglise Page 11
  • Etude 5 : L’idée de Jésus pour la communauté en petits groupes Briser la glace Que pensez-vous de l'individualisme de celui qui dit: «Je peux adorer Dieu seul, je n'ai pas besoin de l'église." ? Introduction Pour Jésus, tout au long de son ministère sur la terre et dans tous ses enseignements, il n'y avait pas de place pour la vie individualiste. Dans les enseignements de Jésus, il n'y a pas de place pour ceux qui veulent servir Dieu dans l'isolement. Il peut arriver dans certaines circonstances que certains doivent servir seuls. Mais cela ne doit jamais être un objectif. Pour Jésus, l'essence même de l'implication dans l'église est la communauté. Il ne pouvait concevoir l'église à travers notre conception occidentale individualiste. Jésus sait que la croissance spirituelle ne se produit que lorsque les gens vivent en communauté. De toute évidence, l'implication dans la communauté n'est pas une option pour les chrétiens, c’est le christianisme luimême. Réflexion: L'Église a-t-elle besoin de raviver le sentiment de la présence de Jésus parmi nous, ainsi que la nécessité de vivre plus près de la notion de communauté? Est-il nécessaire, voire même important, de vivre en petits groupes? Texte à étudier : Matthieu 28 : 19 et 20 Application du texte 1. Quel est le but de la vie en communauté dans un monde où beaucoup se sentent seuls, même au milieu de la foule? 2. Jésus a-t-il intérêt que ses disciples développent un style la vie communautaire ? Dans le ministère de Jésus, il y a clairement l'idée de la communauté. Le petit groupe existe comme un moyen utilisé par le Christ pour établir des communautés. Jésus voudrait que le sens de la communauté soit développé par ses disciples. Rappelons-nous que la Trinité est aussi une communauté : Père, Fils et SaintEsprit. Interprétation du texte 1. Les adventistes croient dans le sacerdoce de tous les croyants. Qu’est-ce qui vous frappe à propos de la communauté dans 1 Pierre 2:5 et 9? 2. Le fait que nous soyons tous prêtres, n'indique-t-il pas la possibilité pour chaque croyant d’aller directement à Dieu sans autre médiateur que le Christ? De toute évidence, nous comprenons que le sacerdoce de tous les croyants indique la capacité pour chaque croyant d’aller directement à Dieu, par le Christ seul. Cependant, il y a une autre partie de la prêtrise que nous ne devons jamais oublier: les gens ne peuvent être prêtres pour eux-mêmes. Etre prêtre signifie être en communauté. De plus, un prêtre doit servir les autres dans la communauté. Maintenant que tous les croyants sont des prêtres de la communauté, alors quel est le sacerdoce de tous les croyants? Le sacerdoce de tous les croyants est un appel à tous les chrétiens à être ministre les uns des autres. Comment réveillez l’Eglise Page 12
  • Pourquoi pensez-vous que Jésus et le Nouveau Testament répète au moins 51 fois les mots «les uns les autres»? « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. » Romains 15:7 « Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Eglises de Christ vous saluent. » Romains 16 : 16 « Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. » Romains 12 : 10 « Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi. » Romains 13 : 8 « Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. » 1 Thessaloniciens 4 : 18 « C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites. » 1 Thessaloniciens 5 :11 « Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. » Hébreux 10 : 24 « C'est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Jean 15 : 12 Selon l’enseignement de Jésus, développer des relations profondes dans la communauté est le but réel des petits groupes. Nous devons être dans un groupe afin que nous puissions prendre soin de notre vie dans le Christ, nous soutenir les uns les autres et témoigner pour Jésus. Nous craignons les groupes relationnelles parce que nous ne voulons pas être responsables les uns des autres. Nous ne prenons donc pas soin de nos voisins et ainsi nous ne témoignons pas. Cette peur nous empêche d’entrer dans le plan de Dieu. Application du texte 1. Comment pouvez-vous aider à développer ou à renforcer le sentiment de communauté dans votre église ? 2. Pourquoi est-il si important de développer un sentiment de communauté chez les disciples du Christ? Jésus savait que si ses disciples n'étaient pas en mesure de se rapprocher les uns des autres, ils ne pourraient jamais amener les autres à vivre la notion de communauté. C'est pourquoi Jésus a passé tellement de temps à essayer de développer une véritable communauté parmi ses disciples. Les petits groupes relationnels sont au cœur de la chrétienté et doivent être au cœur de l'Église adventiste du septième jour. C’est là une juste compréhension de l’Evangile du Christ. Une église relationnelle est un des besoins majeurs d'un monde qui a faim de vraies relations. Ainsi, le développement d'une église relationnelle est un des besoins les plus pressants de notre société d'aujourd'hui. Comment réveillez l’Eglise Page 13
  • Etude 6 : La Pentecôte établit des églises relationnelles Briser la glace Etablissez-vous facilement des relations dans votre église ? Jésus a enseigné à ses disciples à former une église de relation, où les gens vivent en communauté. La Bible parle des concepts sur lesquels sont fondés l'église primitive par le Christ et ses apôtres. Nous pouvons tirer des leçons applicables pour une église plus relationnelle et ayant le sens de la communauté. Introduction Lorsque les trois mille ont été baptisés, ils ont immédiatement été impliqués dans quatre choses: l'étude, la fraternisation, le partage du pain et de la prière. Deux de ces quatre, le partage du pain et la fraternisation, sont incontestablement des activités collectives. Étant donné que ces deux activités nécessitent de réunir les personnes, il est sûr que les deux autres activités, l'étude et la prière, ont également lieu dans un contexte de «petits groupes». Bien que trois mille personnes soient devenues disciples, ils ont rapidement pu prendre part à des activités de petits groupes. Réflexion: Comment ont-ils pu aussi rapidement s'organiser en petits groupes? Texte à étudier : Actes 2 : 41 et 42 Connaissance du texte 1. Pouvons-nous dire que se diviser en petits groupes est un élément essentiel du plan divin? 2. Lisez Actes 2:44-46. N’est-il pas suggéré que les croyants se rencontrent en plusieurs lieux différents ? Trouver un lieu dans Jérusalem, où plus de trois mille personnes pouvaient se réunir tous les jours aurait été difficile, voire impossible. Cela aurait créé une unité politique forte qui aurait certainement été combattu. Mais Jésus leur avait donné un modèle à suivre. Ce modèle était non seulement pour un grand nombre de membres ayant le même idéal, mais aussi pour des petits groupes, fruit de l’organisation de cette grande masse. Ainsi, il était impossible d'être chrétien dans l'Église primitive, sans faire partie d'un petit groupe. Réflexion: Les petits groupes sont le cadre dans lequel les premiers chrétiens ont établi leur église. Que pensez-vous de cette déclaration ? Interprétation du texte 1. La Bible parle de l’augmentation de près de trois mille personnes le jour de la Pentecôte. Ils persévéraient dans l'enseignement, la communion fraternelle, la fraction du pain et dans les prières (Actes 2:41, 42, 44-46). Face à ces textes bibliques et Hébreux. 10:25, pouvons-nous dire que la qualité des relations dans l’Eglise est importante? Cependant, est-ce suffisant pour la croissance, sans les réunions en petits groupes? 2. Lisez attentivement les activités décrites dans Actes 2:41 et 42, et répondez: Pourquoi ce sont des activités importantes pour les petits groupes dans l'église du 21ème siècle? Des études bibliques. "Et ils persévéraient dans la doctrine." Avec peu de gens présents, ce n'était pas une conversation à sens unique, mais un dialogue, où les croyants pouvaient poser des questions. Sans aucun doute, il s’agissait de réunions qui permettaient la conversation entre les gens. Comment réveillez l’Eglise Page 14
  • Communion. «Dans la communion fraternelle», le deuxième aspect de la vie de l'Église primitive. Les croyants ne se réunissaient pas seulement pour étudier la Bible, puis s'en allait. Ils vivaient un temps de communion les uns avec les autres. Le résultat comme nous le voyons dans le livre des Actes est le suivant: «Ils avaient tout en commun.» Ils ne se réunissaient pas pour se juger, mais pour les besoins de chaque membre du groupe. C'était une communauté totalement ouverte, où la communion fraternelle était le centre de ce que signifie être chrétien dans l'Église primitive. Manger ensemble. « Dans la fraction du pain », la troisième caractéristique marquante de l’Eglise primitive. Une des meilleures façons de créer des liens dans un groupe est de manger ensemble. Cette action va de pair avec la communion. La fraction du pain se faisait à la maison. Cette pratique avait pour but de consolider la communion à travers le partage de la nourriture. Temps de prière. «Dans la prière ». Le temps de la prière de groupe est désigné comme le quatrième aspect de la vie de l'Eglise primitive. Un groupe de prière crée une communauté et une spiritualité forte. Nous nous rapprochons des personnes avec lesquelles nous prions régulièrement. Quand les gens partagent ouvertement dans la prière les besoins des uns et des autres, le groupe est intimement lié. Application du texte 1. Devons-nous attendre un temps de persécution pour nous réunir en petits groupes ? Certains avancent l’argument que l'église primitive se réunissait dans les maisons à cause de la persécution. Cependant, dans la période initiale, le christianisme était considéré comme une secte du judaïsme et n'était donc pas illégale. La persécution a débuté bien plus tard. Il est vrai que les chrétiens ont été persécutés par les Juifs. Cependant, il ne semble pas qu’il y ait rien de secret dans l'assemblée des croyants. Il serait difficile de cacher trois mille personnes rassemblées dans les maisons tous les jours dans une ville. Le livre des Actes décrit l'Église née après la Pentecôte, comme une communauté centrée sur la fraternité en petits groupes. Un tel environnement a continué pendant près de trois cents ans, jusqu'à ce que l'église a été institutionnalisée par Constantin. Le plus étonnant est que l'église a été en mesure de se multiplier et croître plus rapidement sans bâtiments, sans institutions et sans même les réunions de masse. L'église organisée en "petits groupes" avec un sens aigu de la communauté était le modèle pour les chrétiens des trois premiers siècles. Avant ou pendant, avec ou sans la persécution, la participation active à l'église n'était pas considérée comme une option, mais était la norme. Comment réveillez l’Eglise Page 15
  • Etude 7 : Paul établit des églises relationnelles Briser la glace Existe-t-il une relation entre le culte et la communion fraternelle? L'exercice du culte est-il lié à un lieu saint ou un acte saint? À votre avis, quel devrait être l'activité principale de l'église adventiste: la communion fraternelle ou le culte? Qui est chargé de prendre soin des membres ? Introduction Dans notre monde moderne, beaucoup de gens pensent qu'il est possible d'être chrétien et de ne pas faire partie d'une communauté chrétienne ou d’une église organisée. Ils pensent qu'ils peuvent adorer Dieu sans être impliqué dans l'église. Ce concept est totalement étranger aux chrétiens du Nouveau Testament. Il est totalement étranger au message biblique. Les premiers chrétiens avaient compris l’église en tant que communauté. Bien sûr, appartenir à une église ne garantit pas que nous fassions partie de la communauté, mais il est impossible de faire partie de la communauté dans l'isolement. Robert Banks explique comment Paul associe le salut au besoin d'appartenir à une communauté nouvelle. Il ne voit pas le salut comme une simple transaction entre l'individu et Dieu. Avant leur rencontre avec le Christ, les gens appartiennent déjà à une communauté. Quand ils acceptent Jésus, ils ont besoin de faire partie d'une nouvelle communauté, où leur réconciliation avec Dieu dans le Christ leur permet d’expérimenter de nouvelles choses. Réfléchissez à cette phrase : «Accepter l'Évangile est, par conséquent, être en communauté. Nous ne pouvons pas avoir l'un sans l'autre.» Texte à étudier : Romains 12 : 4 et 5 Connaissance du texte 1. Lisez Romains 12:3-8. Le Saint-Esprit est celui qui donne les dons spirituels aux individus, mais dans quel but ? Pourquoi Dieu nous demande-t-il d'utiliser nos dons dans la communauté plutôt qu'individuellement? « Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit. Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. » (1 Corinthien s12 : 12 à 14). Voici le cœur de la théologie paulinienne concernant la communauté. Actuellement, nous voyons des gens se faire baptiser et ne pas être inclus dans une communauté chrétienne. Dans le christianisme du Nouveau Testament, nul ne pouvait être baptisé sans faire partie de la communauté, définie par Paul dans Romains 12 comme étant une communauté où les gens sont interdépendants et charitables. Interprétation du texte 1. Lire 1 Corinthiens 12:22-26. Qui est chargé de prendre soin des membres du corps? Est-ce le corps ou un membre désigné par le corps? Comment réveillez l’Eglise Page 16
  • Le Nouveau Testament parle beaucoup de nourrir et de prendre soin des membres du corps de Christ. Mais il le fait toujours dans le contexte des soins mutuels, des uns aux autres. Cette attention est nécessaire pour soutenir la vie spirituelle. Donc si quelqu'un, dans l’Eglise a besoin d’attention, nous sommes appelés à le soutenir et à l’aider. Si nous ne le faisons pas, nous perdons la possibilité d'être spirituellement renforcée par cette attention portée à notre frère. Par conséquent, prendre soin de nos frères doit rester une fonction du corps de Christ, une responsabilité de chaque membre du corps. Jésus est venu pour former une nouvelle communauté où les gens prennent vraiment soin les uns des autres. Paul nous a donné une base théologique pour comprendre pourquoi l’Eglise primitive formait des petits groupes. (versets 25 et 26) « La prédication n’est qu’une petite partie de l’œuvre qui doit être accomplie pour le salut des âmes. L’Esprit de Dieu convainc les pécheurs de vérité et les place au sein de l’Eglise. Les prédicateurs doivent faire leur part, mais ils ne peuvent accomplir la tâche qui incombe à l’Eglise. Dieu demande à celle-ci de s’occuper de ceux qui sont jeunes dans la foi et l’expérience chrétienne, de leur rendre visite, non pour bavarder à tort et à travers, mais pour prier avec eux et leur adresser des paroles qui soient comme “des pommes d’or dans un panier d’argent”. »3 2. En lisant Romains 12 : 1, quelle relation y a-t-il entre les dons spirituels et le vrai culte ? Il y a des membres qui vont à l'église, écoutent des sermons et chantent des hymnes, mais souvent participent à l'adoration comme de simples spectateurs, et non pas en tant que participants engagés dans une activité. Dans ce contexte, il est possible d’assiter au culte sans jamais parler à d'autres personnes. Ce n’est pas cela la communauté. Pourtant, dans le christianisme, il y a cette notion de communauté. Certains pensent que la raison d’être de l'Église, c’est l’adoration. C'est peut-être vrai que l'église existe pour adorer Dieu, mais la faute ici réside dans la définition du «culte». Le culte est-ce tout simplement garder le silence à l'église? Une telle théologie est étrangère au Nouveau Testament. L'église du Nouveau Testament se rencontre non seulement pour adorer, mais pour maintenir la communion avec Dieu et les uns avec les autres. Etre en communion, c’est l’essence de la véritable adoration! (Jean 4:21-24, Actes 2:41-47) Application du texte 1. Nous, les adventistes, faisons du service de culte une simple cérémonie ou un programme qui est devenu une fin en soi, et qui ne reflète pas notre décision de vivre selon la volonté de Dieu. Comment utiliser nos dons en faveur des frères? La véritable adoration n'est pas liée à un lieu saint, mais se définit comme l'obéissance au Christ dans chaque acte de la vie. L'adoration n'est pas quelque chose que les gens font une fois par semaine le samedi matin, mais il s'agit d'une activité dans laquelle les gens s'impliquent pendant la semaine. Le vrai culte implique une vie d'obéissance où les gens vivent pour le Maître. Paul explique cette nouvelle théologie du culte, quand il dit que nous avons besoin de présenter "... notre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. "(Romains 12:1) 3 Ellen G. WHITE, Témoignages Vol. 1, page 522 Comment réveillez l’Eglise Page 17
  • Etude 8 : Le but de l’évangélisation Briser la glace Si vous deviez retirer une partie de votre corps, lequel choisiriez-vous ? Selon vous, quelle partie de votre corps pensez-vous est le moins important ? Lequel vous manquerait le moins ? Introduction Imaginez-vous marcher dans la rue principale de votre ville, en regardant distraitement les prix dans les vitrines. Soudain, vous voyez quelque chose se refléter dans la vitrine qui vous frappe. Surpris, vous vous retournez rapidement et vous voyez un œil énorme, un œil géant de 1,80 m de haut, face à vous. Pire encore ! Après un moment, cet œil géant vous fait un clin d'œil. Quelle serait votre réaction ? Imaginez encore : vous êtes assis tranquillement sur un banc dans un parc, quand tout à coup, vient s’assoir à côté de vous une oreille immense, une oreille géante d'une taille que vous n'avez jamais vu. Ce serait pour vous un vrai cauchemar. Cependant, c'est précisément ce dont l'apôtre Paul parle. Réfléchissez: Dans Genèse 2:18, Dieu dit: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul." Quelqu'un peut-il vivre dans un isolement total des autres êtres humains? Texte à étudier : 1 Corinthiens 12 : 17 Connaissance du texte 1. Lisez Actes 2:44 à 47. Comment imaginez-vous l'Église dans les premières années du christianisme? Tous avaient-ils la même fonction? 2. Pensez-vous que les relations entre les chrétiens de l'Église primitive sont un modèle pour nous aujourd'hui? 3. De quelles manières, au 21ème siècle, pourrions-nous ressembler aux chrétiens des premiers siècles? Quand nous lisons ces versets, nous sommes souvent surpris par l’unité qui existait chez les premiers chrétiens. Parfois, nous nous imaginons que cela a été possible parce qu'ils vivaient sous une persécution intense. Il est vrai qu'au début, les choses n'ont pas été faciles pour ceux qui ont accepté Jésus-Christ. Toutefois, dans Actes 2, il n’y avait pas de grande persécution. Elle n’a commencé que bien plus tard. Qu'est-ce qui faisaient donc que ces chrétiens vivaient dans une communion aussi intime? Lisons 1 Jean 1:1 à 4. Ce texte nous apprend une chose capitale : la communion entre les frères dans l’église primitive était le reflet d'une autre communion beaucoup plus grande, celle qu'ils avaient avec Dieu. C’est seulement ayant une communion intime avec Dieu d'abord, que nous avons une parfaite communion avec nos semblables. Comme nous l'avons vu dans une autre étude, nous devons revenir aux racines, si nous voulons aller de l'avant. Nous devons tirer des leçons de l'église primitive et vivre en communion les uns avec les autres. Interprétation du texte 1. Lisez 1 Corinthiens 12:12 à 27. Qu’est-ce qui vous frappe le plus dans ces versets? 2. Y a-t-il des parties non indispensables, des parties dont nous n'avons pas besoin dans notre corps? Il était une fois un élan majestueux qui vivait sur une montagne dans une région éloignée. Chaque année, lorsque la neige avait disparu, les chasseurs envahissaient la zone à sa recherche, essayant de l'attraper afin d'accrocher sa tête sur le mur de leur salon comme un trophée. Comment réveillez l’Eglise Page 18
  • L'élan était amusé par la situation. Il entendait au loin l’aboiement des chiens s’approcher. Il les laissait s'approcher, et alors il se mettait à courir et disparaissait, laissant les chiens et les chasseurs, loin derrière et désolées. Cette année-là, quelque chose de différent s'est passée. Dans un moment de calme, l’élan se rendit à la rivière en bas de la montagne, non loin dans la vallée, pour boire un peu d'eau. Il s'émerveilla de son reflet dans les eaux calmes. Là, il comprit la volonté des chasseurs : il a été forcé d'admettre qu’il était un bel animal. Il pouvait voir ses bois impressionnants, sa fourrure soyeuse, ses yeux brillants ... Il aimait vraiment s’admirer. Jusqu'à ce qu’il ... vit ses jambes ! Quelle déception ! Comment un animal si beau, si majestueux que lui pouvait avoir des jambes aussi fines? Il ne pouvait croire ce qu’il voyait. A partir de ce moment-là, il n'avait plus la même joie. Certes, il avait un bois de qualité, un beau poil soyeux et les yeux brillants, mais il avait des jambes minces et laides ! Quand ce fut à nouveau la saison de la chasse, les chasseurs revinrent avec leurs chiens, et encore une fois, ils essayèrent d’attraper l’élan. Mais cette fois, alors qu’il allait s’élancer, il pensa: Pourquoi fuir ? Pourquoi courir? J'ai un bois magnifique, oui, j'ai une fourrure soyeuse et les yeux brillants, mais j'ai aussi des jambes horribles. Plus il y pensait à ses jambes horribles, plus il se décourageait dans sa course. Cette année-là, le chasseur réussit à l’attraper et mit les bois de l’élan comme trophée sur le mur de son salon. Cet élan n’avait jamais pensé au fait que c’était ses jambes qu’il disait horrible qui l’aidait chaque année à fuir les chasseurs. Réfléchissez : Quelles leçons tirez-vous de cette histoire ? 3. Pensez-vous que dans l'Eglise, corps du Christ, il y a des membres qui sont inutiles, qui peuvent être laissés de côté? 4. Pensez-vous qu'il est possible pour un membre de vivre séparé du corps? Réfléchissez : Pourrions-nous par nos attitudes, même inconsciemment mettre de côté des personnes qui sont importantes pour Dieu ? Application du texte 1. Lisez Paume 133 : 1. Votre petit groupe répond-il à ce besoin d’unité ? 2. Que pouvez-vous faire dans votre Petit Groupe pour qu'il y ait une plus grande unité parmi les membres et avec Dieu ? L'homme a été créé pour vivre en communion intime avec Dieu et avec ses semblables. Mais le péché a détruit cette relation. Christ est venu dans le monde pour restaurer la communion de l'homme avec Dieu, mais aussi pour montrer qu’il est possible de vivre l’unité entre frères. Selon 1 Jean 1:1 à 4, «la raison de la Prédication de l’Evangile de Jésus-Christ, selon Jean, est d’établir la communauté. Ce n’était pas uniquement pour sauver les gens individuellement, mais pour qu’ils puissent être en communion avec ceux qui étaient déjà en communion avec le Père et son Fils. Tout comme le Père et le Fils existent en communauté avec l’Eglise que Christ a établie, ainsi ceux qui se joignent à Christ vivent en communauté avec les autres qui ont déjà été placés en communauté. »4 4 Révolutionner l'église du 21ème siècle, Russell BURRILL, p.69. Comment réveillez l’Eglise Page 19
  • Etude 9 : Apostasie et restauration Briser la glace Pensez à la première journée d’école de votre enfant. Imaginez sa peur, ses pleurs, son anxiété. Qu’est-ce qui provoque tout cela ? Démarrer une nouvelle phase? Perdre la sécurité du foyer ? La peur de l'inconnu? En tant que «parents», pourquoi acceptons-nous que nos enfants passent par toute cette souffrance? Texte à étudier : Ephésiens 4 : 13 Connaissance du texte 1. Qu'est-ce qui importe le plus dans une église: le bâtiment ou les personnes ? 2. Dans la structure actuelle de l'église, contribuons-nous à développer la maturité des chrétiens? Avec la conversion de Constantin au début du 4ème siècle, la structure de l'église a été radicalement modifiée. C'est à ce moment précis que l’on assista à une véritable apostasie du système des petits groupes relationnels. Là où il y avait développement des chrétiens, a été mise en place une structure soutenue par l'Etat. Les réunions avaient lieu dans de grands bâtiments, entièrement institutionnalisés et formels. Interprétation du texte 1. Avec Constantin est arrivée l’apostasie : les Petits Groupes relationnelles ont disparu. Qu’est-ce qui aujourd’hui peut favoriser son rétablissement ? Seul un retour à l'idéal de Dieu peut promouvoir cette restauration. Ce retour est également basé sur les petits groupes relationnels. Nous devons commencer dès maintenant à vivre en petits groupes pour supporter les difficultés, comme nos pionniers l’ont fait, parce que nous sommes sur le point de subir de grandes persécutions. Seul l'idéal de Dieu peut nous garantir la victoire. 2. Connaissez-vous quelqu'un qui a clairement été utilisé par Dieu dans l’histoire de l’Eglise et qui a réussi avec ce projet? John Wesley, au début du mouvement méthodiste, a été le précurseur d'un tel projet à l'époque du réveil de l'église. Wesley croyait que les chrétiens devaient, à cette époque, vivre en communauté. Le modèle du Petit Groupe relationnel était l’idéal pour que cela se produise. Il a compris le principe biblique selon lequel les chrétiens ne croissent pas isolé mais le font dans une communauté qui les soutient, les encourage à se développer, qui les corrige et assure une interaction entre ses membres. Dans la méthode de Wesley, il y avait aussi de la prédication publique, mais le développement et l'engagement de nouveaux chrétiens étaient garantis par les petits groupes relationnels. La prédication publique combinée aux petits groupes relationnels a abouti au réveil des croyants à son époque, ainsi que la mise en œuvre du plan proposé par la Parole de Dieu. Application du texte 1. Nos besoins en tant que chrétiens restent les mêmes. Alors, que pouvons-nous faire aujourd’hui pour revenir à l'idéal de Dieu pour notre croissance spirituelle ? Si nous voulons vraiment grandir en Christ, nous devons quitter notre individualisme culturel et développer une communauté plus forte, de sorte que nous puissions expérimenter la « mesure de la stature parfaite du Christ» Ephésiens 4:13 Comment réveillez l’Eglise Page 20
  • Le Petit Groupe relationnel est un endroit sûr, comme une école, où les chrétiens peuvent être pris en charge et dirigés vers la connaissance et la communion avec Dieu et les uns avec les autres. Les petits groupes relationnels ne résoudront pas tous les problèmes, mais l'histoire nous montre que c’est en faisant ainsi que nous pourrons avoir plus de communion avec Dieu. De cette façon, nous pourrons surmonter les difficultés de la vie chrétienne. Par conséquent, c’est l’idéal de Dieu et une des bases de la formule du succès pour les chrétiens dans leur marche vers le ciel. Comment réveillez l’Eglise Page 21
  • Etude 10 : Les réunions sociales et l’Eglise Briser la glace Qu'est-ce que vous avez à dire à propos de l'Eglise adventiste du septième jour d'aujourd'hui, en ce qui concerne la communion entre frères? Pensez-vous que s'il y avait des rencontres sociales où les membres de l'église pourraient parler de leur expérience chrétienne, nous aurions une plus grande croissance spirituelle? Est-il judicieux de faire aujourd’hui ce qui se faisait dans le passé? Introduction L'Église chrétienne primitive s'est développée et renforcée très rapidement. En plus d'être le sabbat au temple, ils se rencontraient fréquemment dans la cour et les maisons pour la communion, le partage de leur foi et leur expérience de tous les jours. Ils partageaient leur repas ensemble. L'Église adventiste à ses débuts, a vécu la même expérience que les apôtres et des premiers chrétiens. «Une grande solennité caractérisait les réunions sociales. Les péchés étaient confessés avec larmes, et il y avait un abandon général à Dieu, et de fervents plaidoyers pour le pardon, et pour être aptes à rencontrer le Seigneur lors de son retour. Et les humbles disciples du Seigneur ne cherchaient pas sa face en vain. Avant la fin de cette réunion, des centaines ont témoigné avec des larmes de joie, qu’ils avaient cherché le Seigneur et l’avaient trouvé, et qu’ils avaient goûté les douceurs du pardon des péchés.»5 Réfléchissez : A votre avis, comment serait nos églises si nous organisions ce genre de réunions ? Texte à étudier : Actes 2 : 42 à 47 Connaissance du texte 1. Qu'entendez-vous par réunion sociale? 2. L'église d'aujourd'hui peut-elle vivre le modèle présenté dans Actes 2: 42 et 46? 3. Pensez-vous important et approprié que l'Eglise d'aujourd'hui, organise des réunions sociales comme cela s'est passé au début du christianisme et de l’Eglise adventiste ? Au chapitre 9 de son livre Révolutionner l'Eglise du 21ème siècle, Russell BURRILL compte au moins 25 références à des rassemblements sociaux de l'Église, y compris le sabbat. Il est dit à plusieurs reprises, que les frères assistaient à l'école du sabbat, puis il y avait une rencontre sociale. Cela montre aussi que l'étude de la Bible était faite à un autre moment. La rencontre sociale était un moment où tout le monde pouvait parler de ses expériences dans la vie chrétienne, du pardon obtenu et des victoires reçues de la main du Seigneur. Voici une citation : « Les réunions sociales et de prières le sabbat devraient être énergiquement soutenues. Une énergie sainte et vigoureuse, jaillissant du cœur du chrétien, devrait caractériser leur progrès. Ici, de semaine en semaine, le fidèle disciple du Seigneur aime s’y trouver, ponctuel et fidèle au poste, portant sa part avec joie, et de sa riche réserve d’expériences quotidiennes, il présente, au bénéfice de tous, ses prières 5 James WHITE, Life incidents, Vol. 1(Battle Creek, MI : Steam press of Seventh-day Adventist Publishing Association, 1868), 167, cité par Russell BURRILL dans Révolutionner l'église du 21e siècle, Russell BURRILL, p. 88-89. Comment réveillez l’Eglise Page 22
  • d’actions de grâces et de supplication, de paroles d’exhortation, de chants de louanges, tout cela pour édifier des frères. » 6 Les pionniers étaient occupés à renforcer la foi et l'expérience chrétienne les uns des autres. Il est urgent de chercher à vivre les mêmes expériences de vie qu’eux, si nous voulons persévérer jusqu'à la fin. Interprétation du texte 1. Qu’est-ce qui a attiré votre attention dans cette étude ? Nous constatons que nous sommes frères, mais pas amis parce que nous ne nous connaissons pas. En réalité, nous vivons séparés les uns des autres, et nous nous retrouvons seulement les jours de culte. Nous appartenons certes à la même église, avons les mêmes croyances, la même espérance, mais il n’y a pas toujours cette relation vraie, cette communion qui nous amène à nous soutenir véritablement l’un l’autre. Nous sommes souvent assis les uns à côté des autres mais nous ne ressentons pas ce sentiment d’appartenance à une famille spirituelle prête à nous aider sans nous juger, à nous soutenir sans stigmatiser et à nous aider à nous relever quand nous tombons. 2. Pouvons-nous dire que les réunions sociales mettront fin aux relations négatives dans l’Eglise ? Lors de ces réunions il n’y avait pas une personne qui parlait et les autres écoutaient et apprenaient. Non ! Tout le monde parlait et partageait ses expériences. Tout apprenaient et se fortifiaient mutuellement. Ce n’était pas un sermon basé uniquement sur les expériences des autres, mais une réflexion pour décrire des expériences personnelles du groupe avec le Seigneur. Application du texte 1. Comment mettre en pratique dans notre communauté et dans nos églises, des réunions sociales comme nous les avons vu ici? Nous pouvons être sûrs que si l'Eglise adventiste du septième jour met en pratique les réunions sociales, elle vivrait une expérience comme celle qu’ont connue nos pionniers. Les réunions sociales, par le biais de petits groupes, ne peuvent pas résoudre tous les problèmes relationnels, à court terme, mais peu à peu, ils peuvent régler ce problème. Ainsi, l'église sera renforcée et bénie par le partage de l'expérience chrétienne vécue par tous ses membres. 6 F. W. MORSE, Adventist Review and Herald, Vol 22, N° 15 (Battle Creek, MI , 8 septembre 1863), 167, cité par Russell BURRILL dans Révolutionner l'église du 21e siècle, Russell BURRILL, p. 88-89. Comment réveillez l’Eglise Page 23
  • Etude 11 : Ellen G. WHITE et les petits groupes Briser la glace Pensez à un Petit Groupe du temps d'Ellen White. Pensez-vous qu’il était semblable ou différent de ce que nous avons aujourd'hui? S'il y a une différence, comment faire pour faire la même chose ? Introduction Après la chute, lorsque Dieu ne parlait plus directement avec les êtres humains, il a communiqué à travers des hommes et des femmes que la Bible appelle des prophètes (1 Samuel 9:9). La prophétie fait partie des dons du Saint-Esprit. Ce don est l’une des marques distinctives de l’Eglise du reste et s’est manifesté dans le ministère d’Ellen WHITE. Les écrits de cette messagère du Seigneur sont une source constante de vérité qui fait autorité et procure à l’Eglise encouragements, directives, instructions et répréhension. Texte à étudier : 2 Chroniques 20 : 20 Connaissance du texte L'équilibre entre rationnel et relationnel. Les premiers adventistes étaient profondément soucieux de maintenir l'équilibre entre le développement cognitif (rationnel) et relationnel dans leur vie spirituelle. Le principal moyen de maintenir l'élément relationnel se forgeait grâce aux réunions sociales. La réunion sociale dans l’adventisme primitif était semblable à notre expérience moderne des petits groupes. Ainsi, le petit groupe est l'un des meilleurs moyens d'atteindre une dynamique relationnelle dans nos églises modernes, étant donné que ces petits groupes sont relationnels et pas seulement cognitifs. L'église a besoin d'un équilibre entre le cognitif et le relationnel. Par conséquent, nous avons besoin de deux types de groupes: des petits groupes relationnels et des groupes d'étude biblique. Dans cette étude, nous examinons les écrits d'Ellen White, la messagère du Seigneur, pour nous assurer qu’elle a donné quelques indications quant à la formation des petits groupes. Interprétation du texte 1. Qu’est-ce qu’un petit groupe? Le terme «petit groupe» est utilisé pour décrire un rassemblement de personnes dans le but de se nourrir spirituellement et de prendre soin les uns des autres. Il a pour but aussi de fournir un endroit sûr pour inviter ceux qui le veulent à en savoir plus sur la Bible. Ellen White déclare que l'idée de diviser l'Eglise en petits groupes est une initiative de celui qui ne peut se tromper: Dieu. Les petits groupes sont donc un projet divin. Cette seule déclaration devrait mettre un terme au moindre doute quant à l'importance du ministère des petits groupes. Application du thème 1. Quelle est la fonction d’un petit groupe ? a. Accomplir la mission Quand une église développe un ministère des petits groupes:  Elle n'a pas besoin de plus d'un pasteur pour la prendre en charge. Comment réveillez l’Eglise Page 24
  •    Les membres prennent soin les uns des autres. Le pasteur est libre de rencontrer de nouvelles personnes et d'établir de nouvelles églises. Les petits groupes deviennent la base de la croissance et de la consolidation des membres et fournit un travail supérieur à celui du pasteur. b. Conduire l'Eglise à la consécration c. Préparer l'Église pour la crise finale. Ellen White a également prédit le jour où, à cause de la persécution, de grandes assemblées n'existeraient plus et la seule forme de culte possible sera le petit groupe.    Les Petits groupes deviennent la base pour l'étude de la Bible. Les Petits groupes deviennent des groupes d'intercession. Les Petits groupes sont des outils dans le cadre du réveil. Feu du réveil! L'église a désespérément besoin de ce renouveau spirituel actuellement. Ce renouveau aura lieu quand des petits groupes se réuniront pour la prière, l'étude biblique, le témoignage et le soutien des membres les uns aux autres. Ellen White a donné à l’église adventiste le soutien nécessaire pour former les petits groupes relationnels. Toutes ces expériences conduiront les croyants à travailler à la prédication de l'Évangile. Réfléchissez: Compte tenu des points mentionnés ci-dessus, qu’est-ce qui manque pour que l'Eglise puisse atteindre cette réalité? Conclusion Les petits groupes sont l'une des meilleures bénédictions pour l’église, car il s'agit d'un modèle laissé par le Seigneur. Ce projet est basé sur la Bible et l'Esprit de Prophétie. Donc, comme de bons enfants de Dieu, nous devons appliquer ces directives. Comment réveillez l’Eglise Page 25
  • Etude 12 : Fortifier la foi chrétienne Briser la glace Lorsque vous êtes épuisé, en détresse, où trouvez-vous le soulagement? Lorsque vous vous sentez faible, anxieux, où et comment trouvez-vous la force et la paix ? Introduction Jésus avait besoin d'air, de nourriture et d'eau. Il avait aussi besoin de réconfort, de camaraderie, d'amour et d'affection. Jésus a parlé de ses besoins: «Mon âme est triste jusqu'à la mort. » Il a dit à ses disciples: « Restez ici et veillez avec moi. » Marc 14:34. Il y a des besoins dans notre vie que Dieu seul peut combler, mais il y en a d'autres que seule notre famille et l’église peuvent nous aider à combler. Texte à étudier : Galates 6 : 2 Connaissance du texte Nos rencontres à l'église, dans la classe de l'école du sabbat et dans les Petits Groupes, devraient-ils servir à l'édification des membres (un lieu où les membres pourraient s’entraider à porter leurs fardeaux), ou devraient-ils être simplement des lieux d’éducation et d’étude de la Bible? Dans Actes 2:42,47, nous lisons: «Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, » Les premières réunions de l'église primitive étaient équilibrées : il y avait des rencontres dans les maisons et de l'enseignement dans le temple. L'Église adventiste à ses débuts, a également utilisé les rencontres sociales pour l’édification comme le décrit James White: « Le jour suivant le premier jour, nous nous sommes réunis pour une rencontre sociale, et pour rompre le pain. Il régnait un esprit de labeur pour l’Eglise, et certains qui étaient prisonniers de leur manque de foi étaient délivrés et remplis de paix, de joie, d’espoir et de foi. Ce fut une glorieuse réunion. »7 Interprétation du texte « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l'inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » Colossiens 2 : 12 à 17 1. A la lecture de ce texte, en quoi consiste le fait de porter les charges les uns des autres? 2. L’avez-vous exercé dans votre petit Groupe ? 7 James WHITE, Advent Review and Sabbath Herald, Vol. 4, N°30 (Rochester, NY : 29 mai 1855), page 236 Comment réveillez l’Eglise Page 26
  • Un pionnier adventiste nommé J. N. Loughborough a déclaré : «A cours d’une réunion sociale, 117 témoignages ont été donnés en 53 minutes. Tous, droit au but. »8 Dans les écrits d'Ellen White, on trouve près de trois cents références à des rencontres sociales, qui nous donnent une image très précise de la vie de l'Église adventiste à ses débuts au sujet de ces réunions: «Nous avons alors eu une réunion sociale. De nombreux témoignages furent présentés et plusieurs confessions eurent lieu avec larmes. Ce fut une réunion profitable.»9 Russel BURRILL déclare : « Les réunions sociales servaient à répondre aux besoins relationnels des premiers adventistes. C’était un moment où les gens se sentaient en sécurité pour partager leurs problèmes et chercher l’aide des autres, sachant qu’ils ne seraient pas condamnés mais assistés. » Savez-vous pourquoi les oies volent en V lorsqu’elles migrent ? Quand chaque oiseau bat des ailes, cela crée un mouvement ascensionnel pour l'oiseau qui le suit immédiatement. En volant en formation en V, toute la volée a au moins 70%de plus de capacité de vol que si chaque oiseau volait seul. Quand l'oie sort de la formation, elle ressent soudain la fatigue et la résistance des vents en essayant de voler seule. Très vite, elle reprend sa place dans la formation pour tirer avantage de la puissance d'élévation que lui communique l'oiseau devant elle ! Lorsque l'oie qui est en tête est fatiguée, elle se place à l'arrière de cette formation et une autre prend sa place à l'avant. Si nous agissions comme les oies, nous comprendrions qu’il est essentiel de partager les tâches et le leadership. Les oies qui sont derrière poussent des cris pour encourager celles qui sont devant à maintenir leur vitesse. Si une oie est malade ou blessée par un coup de feu et qu'elle tombe hors de la formation, une ou deux autres descendent avec elle et la suivent pour lui apporter aide et protection. Elles restent avec l'oie tombée jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau capable de voler ou qu'elle meure. Ce n'est qu'alors qu'elles s'élancent vers leur formation ou en rejoignent une autre, pour rattraper leur groupe. Les chrétiens doivent «s’élever» les uns les autres avec des mots d'encouragement et des prières pour ceux qui sont moins forts. Que cette faiblesse soit de nature physique, mentale, sociale ou spirituelle. Application du texte Marquez et discutez avec le groupe les différentes réunions que nous avons aujourd’hui dans l’Eglise pour l’édification ? ( ) Le Culte Divin. ( ) Réunion de prière du mercredi soir. ( ) Réunion des J.A. ( ) Petit Groupe. ( ) Ouverture du sabbat. Russell BURRILL souligne que c'est grâce à la réunion sociale que les membres ont acquis l'expérience nécessaire pour se sentir libre de témoigner de leur foi dans le monde. Ellen WHITE apporte des précisions concernant ces réunions: « Les réunions sociales et de prières devraient être des moments d’encouragement 8 9 J. N. Loughborough, Miracles in my life, (Réimprimé par Leaves of Automn books, Phoenix, AZ, 1987), 88 Ellen G. White, The Southern California Camp Meeting », Signs of the times (6 Mai 1880). Comment réveillez l’Eglise Page 27
  • particulier et d’aide. Tous devraient sentir qu’y participer est un privilège. Que quiconque porte le nom de Christ ait quelque chose à dire dans la réunion sociale. Les témoignages devraient être courts, et de nature à aider autrui. Rien ne détruira mieux l’esprit de dévotion qu’un individu qui prend vingt ou trente minutes pour un long témoignage. Cela signifie la mort de la spiritualité de la réunion. »10 Conclusion Les rencontres sociales sont des instruments de Dieu pour augmenter l'intimité, la communion entre frères. C'est là que nous pouvons «porter les fardeaux les uns des autres», nous encourager et nous fortifier. C'est ce qu’a connu l'église primitive du Nouveau Testament et l'Église adventiste à ses débuts. Nous avons la possibilité de participer à ces réunions sociales, principalement en petits groupes. Décidez aujourd'hui de vous rendre aux réunions des Petits Groupes et qu’elle soit une priorité dans votre emploi du temps. 10 Ellen G. WHITE ? Gospel Workers, Washington, D.C : Review and Herald Publishing Association, 1948, page 171 Comment réveillez l’Eglise Page 28
  • Etude 13 : Retourner au modèle biblique Briser la glace Vous souvenez-vous de l'église dans laquelle vous avez grandi ? Comment étaient les activités ? Aujourd'hui, l'église a-t-elle le même enthousiasme et la même atmosphère qu’avant? Qu’est-ce qui manque aujourd’hui? Introduction Thomas Alva Edison est né dans une famille de classe moyenne le 11 Février 1847, à Milan, Etat de l’Ohio, Etats-Unis. Son père, Samuel Edison, canadien d'origine hollandaise, a occupé plusieurs activités: vente de babioles, menuisier, charpentier et marchand de biens immobiliers. Sa mère, Nancy Eliot Edison, ancienne institutrice canadienne, s’est occupé de ses sept enfants, dont trois moururent très jeunes. Thomas était le plus jeune, et, par conséquent, sa mère eut pour lui une attention particulière. Durant sa vie, Thomas Edison a enregistré plus de 1000 brevets et est largement considéré comme le plus grand inventeur de tous les temps. Parmi ses contributions les plus universelles à l'évolution technologique et scientifique, il y a l'ampoule à incandescence. Thomas Edison a fait deux mille expériences avant la réalisation de l'ampoule. Il fit plusieurs expériences, mais n’obtenait aucun succès. Puis, il retournait au modèle initial, et réfléchissait à ce qui devait être gardé ou changé. Un jour, un jeune journaliste lui a demandé ce qu'il pensait de tant d'échecs. Edison a répondu: «Il n’y a pas eu d’échec. J'ai inventé l'ampoule électrique. Il s'avère qu’il fallait 2 000 étapes pour y arriver" Réfléchissez : Dans notre vie, tout ne se passe pas exactement comme prévu. Alors, n’est-il pas nécessaire de revenir au modèle original et de réparer ce qui doit l’être ? Teste à étudier : Actes 2 : 42 à 47 Connaissance du texte Le texte ci-dessus présente le modèle biblique à suivre. Posons-nous donc les questions suivantes: 1. L’église a-t-elle suivi ce modèle? 2. Avez-vous participé activement à ce modèle? Les adventistes du septième jour prétendent être un mouvement biblique, fondée entièrement sur la Parole de Dieu qui est la base de leur foi et leur pratique. L'église ne doit pas fonctionner comme une entreprise. Elle ne doit être dirigée par une personne qui en serait la tête. Elle doit être divisée en petits groupes où le leadership est distribué. Le pasteur occupe alors la fonction biblique de: former, inspirer, équiper et évangéliser. Interprétation du texte Les petits groupes ne doivent pas être un programme de l'église, mais le mode de vie de l'église. Cela ne sera une réalité dans nos communautés à moins que deux choses se produisent: 1. Une mentalité de mission doit être redécouverte. L'église a besoin de redécouvrir une passion pour les perdus et doit ressentir l’impérieuse nécessité de les atteindre. 2. La croyance dans le ministère de tous les croyants doit être rétablie. L'église doit redécouvrir la vérité biblique que tous les croyants sont des ministres et que le pasteur est un superviseur et un formateur des membres pour le ministère. Comment réveillez l’Eglise Page 29
  • Pour cela, il faut redécouvrir et retourner au modèle biblique. Pour être fidèle à notre héritage biblique et historique, nous devons restructurer l'église locale en petits groupes. Cela doit être une manière de fonctionner. Les petits groupes ne peuvent plus être optionnels. Application du texte LA STRUCTURE DE L'ÉGLISE BIBLIQUE du 21ème siècle Une église qui veut vivre en communauté a les caractéristiques suivantes: a. A un pasteur qui forme de nouveaux leaders et consolident ceux qui existent déjà. b. Est une église divisée en petits groupes relationnelles. c. Utilise la structure des petits groupes pour mettre en place de nouvelles congrégations là où il n'y a aucune présence adventiste. d. Vu que le pasteur a moins de difficulté à résoudre, il doit utiliser son temps dans le déploiement de nouveaux groupes, donc dans l’évangélisation. Conclusion Nous sommes appelés à vivre la vie chrétienne en communauté! C'est l'appel de Dieu en ce 21ème siècle. N’avons-nous pas assez suivi le modèle de l'Église institutionnelle, organisée par Constantin au IVe siècle ? L’expérience et l’étude de la Bible nous montrent que nous avons besoin de changement. Il ne suffit pas de croire dans les vérités de la Bible, mais il faut que ces vérités soient vécues par les croyants. Les pionniers Adventistes ont commencé avec le modèle biblique, il est maintenant temps de revenir à nos racines. Il est temps d'abandonner notre individualisme au profit de la communauté biblique. Commençons maintenant ! Comment réveillez l’Eglise Page 30