Your SlideShare is downloading. ×
0
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Formation et compétences TIC
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Formation et compétences TIC

2,063

Published on

Présentation faite par Mamy Andriamaharo lors de la foire internationale de Madagascar (FIM 2010). …

Présentation faite par Mamy Andriamaharo lors de la foire internationale de Madagascar (FIM 2010).
P.S: Merci au GOTICOM (via Gil Razafintsalama) d'avoir partagé cette présentation

Published in: Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,063
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
21
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Institut des Arts et des Technologies Avancées<br />FORMATION ET COMPETENCES TIC<br />Mamy RANDRIAMAHARO<br />FIM 2010<br />
  • 2. GRANDES LIGNES DE LA PRESENTATION<br />Etat des lieux des formations existantes<br />Diversification des formation et compétences TIC<br />Perspectives de partenariats<br />
  • 3. ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR À MADAGASCAR<br />Secteur public<br />6 Universités (dont EP, ENI, …)<br />2 Instituts Supérieurs de Technologie (IST)<br />1 Centre National de Télé-enseignement à Madagascar (CNTEMAD)<br />Secteur privé<br />80 institutions supérieures privées autorisées (dont 21 homologuées avant 2002)<br />D’innombrables centres de formations modulaires n’exigeant aucun niveau académique à l’admission<br />Répartition des effectifs des étudiants <br />75% dans le secteur public (environ 45.000 étudiants)<br />25% dans le secteur privé (15.000 étudiants)<br />
  • 4. RÉPARTITION APPROXIMATIVE PAR GROUPES DE DISCIPLINES<br />Public<br />
  • 5. REPARTITION GEOGRAPHIQUE<br />
  • 6. ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION EN TIC <br />Déficit aigu de l’offre de formation en TIC<br />Produits du système de formation en TIC :<br />Moins de 300 Ingénieurs et Techniciens Supérieurs par an.<br />Peu de diplômés de niveau BAC +2/3, <br />Très peu de niveau BAC +5.<br />Des milliers de certifiés en bureautique<br />Situation <br />Secteur Public (bien structuré et assez bien équipé)<br />Secteur Privé composé de micro et petites entreprises qui ont des difficultés en termes de ressources.<br />
  • 7. ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION EN TIC <br />Recrudescence du nombre des instituts privés opérant sans autorisation du ministère<br />Nombre insuffisant d’établissements d’enseignement supérieur dans le domaine des TIC<br />Certains établissements adoptant des cursus spécifiques dès leur ouverture, d’autres s’adaptant aux opportunités<br />Formation professionnelle en TIC globalement cantonnée dans des formations basiques (bureautique, applications de l’Internet,…)<br />Système peu performant face à une demande très ciblée<br />Méthodes pédagogiques relativement traditionnelles, le e-learning n’est qu’à ses balbutiements<br />
  • 8. ATTENTES DES JEUNES<br />Offre flexible et adaptée (formations certifiantes ou diplômantes de qualité)<br />Offre intégrant les dernières avancées technologiques<br />Offre mixte présentiel / e-learning<br />Formations modulaires de 1 à 9 mois avec des stages en milieu professionnel.<br />
  • 9. ATTENTES DES ENTREPRISES<br />Ressources humaines disponibles :<br />immédiatement <br />en nombre suffisant et avec les compétences requises<br />maîtrisant les dernières technologies <br />directement opérationnelles sans investissement supplémentaire<br />stables (non grégaires)<br />
  • 10. FLUX DES EFFECTIFS DU SYSTÈME EDUCATIF<br />Privé <br />en 2008-2009<br />15.000<br />(x4)<br />Dont 34%, soit 5.100<br />dans le domaine technique<br />Effectifs 2005-2006<br />
  • 11. ECONOMIE NUMÉRIQUE<br />Economie numérique (Digital Economy) : ensemble des processus économiques qui produisent ou utilisent des technologies fondées sur la numérisation de l'information.<br />Deux aspect de l’économie numérique : <br />Le premier concerne la production des TIC (équipements et services), <br />Le second concerne leur utilisation. Les TIC sont des technologies génériques utilisées par l'ensemble des autres activités.<br />
  • 12. ECONOMIE NUMÉRIQUE<br />Les acteurs de l’économie numérique participent à son développement selon trois couches :<br />L’infrastructure (Boucle locale, câble à F.O, satellite, Wifi, WiMax…)<br />L’infostructure (téléphonie mobile, fournisseur d’accès, logiciel, échanges de données, traitement de données, …)<br />L’infomédiation(commerce électronique, portail internet, site de référencement, travail collaboratif, B to B, B to C, C to C, …)<br />
  • 13. MÉTIERS DES TIC<br />Les métiers des TIC ne se cantonnent plus aux métiers d’ingénieur et de technicien : informatique, électronique, réseaux et télécoms. <br />Par la magie de la convergence des technologies, des applications et des contenus, de nouveaux métiers apparaissent à la frontière entre la conception et l’utilisation. <br />
  • 14. GROUPES DE MÉTIERS DE L'INFORMATIQUE<br />
  • 15. MÉTIERS DU WEB<br />
  • 16. DÉVELOPPEMENT DE RÉFÉRENTIEL<br />Il n'existe pas actuellement à Madagascar de « Référentiel de compétences TIC" sur lequel on pourrait se baser pour définir les postes et les besoins de formation y afférents<br />Les entreprises sont appelées à développer ce référentiel de compétences (un cadre cohérent sur les questions de la formation en TIC), voué à évoluer régulièrement<br />Le référentiel est la déclinaison des compétences en objectifs pédagogiques et programme de formation. Exemples : Internet et multimédia; Développement d’applications et de bases de données; Interconnexion de systèmes et de réseaux; Systèmes d'information; Direction de projet; …<br />
  • 17. ACTIONS À ENTREPRENDRE<br /><ul><li>Valorisation de la formation professionnalisante
  • 18. Renforcement du vivier d’étudiants susceptibles d’envisager une carrière dans le domaine des TIC (DTS, Licence Pro, …)
  • 19. Élargissement de l’offre de formation de haut niveau (Ingénieur, Master…)
  • 20. Mise en place d’un système de reconversion (DESS, …)</li></li></ul><li>ACTIONS À ENTREPRENDRE<br />Vulgarisation des TIC auprès de la population pour faire émerger une demande (fête de l’internet, …)<br />Sensibilisation et équipement des acteurs de la formation professionnelle<br />Formation des formateurs<br />Développement de systèmes de formation adaptés :<br />Formation initiale : remédier aux déficits quantitatif et qualitatif. <br />Formation professionnelle : développer l’accès à des ressources spécialisées afin d'œuvrer à la professionnalisation.<br />
  • 21. ACTIONS À ENTREPRENDRE<br />Encouragement de la coopération entre les organismes de formation<br />Utilisation des TIC pour améliorer les formations<br />Incitation de la collaboration entre secteur privé et secteur public <br />Création d’infrastructures et services mutualisés pour la formation professionnelle<br />
  • 22. PARTENARIAT<br />Imaginer une coopération nouvelle et fructueuse entre l’enseignement supérieur en TIC et les représentants du monde professionnel . Développer conjointement un référentiel de formation<br />Grouper plusieurs institutions régionales pour développer l’enseignement à distance<br />Etablir des coopérations au niveau régional et international afin de mettre en place un cursus commun et procéder à une co-diplomation. Le domaine des TIC est en constante évolution il faut profiter de l’expertise des partenaires.<br />
  • 23. PARTENARIAT<br />Créer un centre d’excellence régionale en vue de la mutualisation des ressources (Technopole)<br />Etablir un partenariat Public/Privé, le partenaire privé devient promoteur de la formation, évaluateur et finalement certificateur de diplômes. <br />Chercher un partenariat avec les grands éditeurs de logiciels (Microsoft, Oracle, ….) et les fabricants de matériels (Cisco, …). Le « produit éducatif » inclut la formation, l’évaluation et les diplômes. <br />Utiliser le logiciel libre, un atout pour une formation indépendante des éditeurs, il faut trouver des appuis auprès de certaines organisations et associations. <br />S’associer avec les opérateurs TIC pour bénéficier des ressources à haut débit.<br />
  • 24. Institut des Arts et des Technologies Avancées<br />MERCI DE VOTRE ATTENTION<br />Mamy RANDRIAMAHARO<br />FIM 2010<br />

×