Your SlideShare is downloading. ×
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Les implants dentaires
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Les implants dentaires

473

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
473
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
20
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Les implants dentairesPréfaceIl y a bien longtemps …Bien des siècles avant Jésus-Christ, des hommes de cultures très diverses se sont préoccupés,de manière particulièrement inventive, du replacement ou même du remplacement des dents manquantesgrâce à des créations artisanales réalisées en bois, en ivoire, en corail, porcelaine, or ainsi qu’en divers alliages. Les implantsdentaires actuels remplacent les racines dentaires naturelles et servent de support de prothèse. Ils ont la forme d’une racinedentaire naturelle mais sont filetés pour assurer un meilleur contact avec le tissu osseux environnant et pour mieuxappréhender les forces masticatrices.Saviez-vous que …… le succès actuel des implants dentaires remonte à une découverte faite par hasard? Unprofesseur suédois a constaté en 1953 que les objectifs en titane de son microscope s’étaientsoudés avec l’os d’animaux de laboratoire, là où précisément ces objectifs étaient implantés.Cette découverte a entraîné une véritable révolution dans les milieux médicaux où il étaitcommunément admis que l’introduction d’un matériau étranger au niveau osseux conduisaitinévitablement à des échecs et d’autant plus au niveau de la sphère buccale où de nombreusesbactéries sont présentes.Les implants dentaires, est-ce pour tout le monde ?En général, les implants dentaires peuvent être posés dès l’âge adulte. En principe, il n’y a pas d’âgelimite.Quelles dents peut-on remplacer avec un implant ?Toute dent manquante peut être remplacée par un implant même si ce n’est pas le cas pour lesdents de sagesse. D’autre part, il n’est pas nécessaire de remplacer systématiquement chaquedent perdue par un implant. Le tableau ci-dessous illustre bien ce propos. Bien évidemment, ilexiste aussi un certain nombre d’exceptions à la règle générale et chaque cas doit faire l’objetd’une réflexion individuelle :
  • 2. Quelle solution faut-il choisir ?Tout type de remplacement de dent présente des avantages et des inconvénients. Ne rien faireest à déconseiller : outre les aspects inesthétiques liés à la perte des dents ainsi qu’unediminution de la puissance masticatrice, on peut observer des déplacements et des égressionsdes dents voisines.Les implants dentaires ont l’avantage de renouveler les techniques classiques deremplacement dentaire : il n’est, dès lors, plus nécessaire de devoir utiliser les dents voisinescomme piliers pour un bridge ce qui permet de garder ces dents intactes.Le confort d’utilisation des dents sur implants est très proche de celui des dents naturelles.Tout comme les dents naturelles, les couronnes peuvent à la longue s’abîmer ou s’user. Ladifférence avec les dents naturelles réside dans le fait que de nouvelles prothèses peuvent êtreadaptées sur les implants existants.Parmi les inconvénients liées à la pose d’implants dentaires, il faut noter la nécessité d’uneétape chirurgicale. Il faut aussi tenir compte d’une durée de traitement plus longue par rapportà un traitement sur dents naturelles. L’entretien journalier des implants dentaires exige autantd’attention que l’entretien des nos dents naturelles.Les coûts dépendent du nombre d’implants nécessaires et du type de dents remplacées. Cescoûts sont supérieurs à ceux d’une prothèse classique. Un traitement implantaire resteassurément un investissement rentable.Quel matériel ?Notre organisme ne présente aucun phénomène de rejet vis-à-vis du titane. C’est la raisonpour laquelle, on l’utilise aussi lors du placement d’une prothèse de la hanche, lors del’implantation d’un pacemaker ou lors de fractures osseuses où les parties fracturées sontconsolidées avec de petites plaques et des petites vis en titane. Le titane n’est pas visible enbouche: à la partie supérieure de l’implant, une dent est vissée ou collée. Elle a la forme et lacouleur naturelle de la dent manquante.
  • 3. Le placement d’implants dentaires pose-t-il parfois problème ?- Dans le cas de problèmes de santé particuliers tels que le diabète, après irradiation dans lazone tête et cou, en cas de dialyse rénale, dans le cas de transplantation d’organes, d’uninfarctus récent du myocarde, d’une insuffisance cardiaque, d’hémophilie etcetera, desexamens complémentaires devront déterminer si la pose d’implants constitue une bonnesolution.- Dans le cas de décalcification osseuse sévère et dans les cas où l’os de la mâchoire est tropinsuffisant, des analyses complémentaires devront déterminer s’il est possible d’ajouter del’os en prélevant du tissu osseux au niveau d’une autre partie du corps (voir plus loin :augmentation osseuse).- Chez les personnes qui (souvent inconsciemment) grincent des dents ou qui serrent lesmâchoires, il est possible de protéger les dents grâce à des techniques de training ou par leport d’une gouttière nocturne amovible.- Chez les fumeurs, il semble que les implants soient moins bien intégrés que chez les non-fumeurs.- Chez les personnes qui ont des attentes esthétiques irréalisables ou dont les exigences sont disproportionnées par rapportaux traitements implantaires.Augmentation osseuse : de quoi s’agit-il ?Il est possible de remédier à une insuffisance de hauteur osseuse en comblant les manques parde l’os autogène (c’est-à-dire : prélevé dans une autre partie du corps) et/ou synthétique. Laplupart du temps, il faut tenir compte d’une période d’attente ce qui permettra à l’os de seconsolider et de devenir plus résistant, afin de pouvoir ensuite poser les implants dentaires.Cette procédure se déroule le plus souvent sous anesthésie locale.A qui puis-je m’adresser ?
  • 4. Votre dentiste traitant est la personne de contact idéale pour vous donner un avis et pour vousparler des différentes possibilités de traitement.Un traitement implantaire est un bel exemple de travail d’équipe où le patient occupe uneposition centrale et où chacun réalise le travail spécifique qui lui est confié (dentistegénéraliste - chirurgien implantologue - laboratoire dentaire).La partie chirurgicale du traitement (la pose des implants) est réalisée par un chirurgien implantologue. Votre dentistegénéraliste se charge du placement de la restauration prothétique sur les implants. La restauration prothétique qui porte aussile nom de ‘suprastructure’.En quoi consistent les examens préliminaires ?On vous demandera de compléter un questionnaire concernant votre état de santé général etun examen bucco-dentaire donnera un aperçu de l’état de votre denture.Un examen radiographique est également nécessaire : une radiographie panoramique desmâchoires complétée éventuellement par des clichés plus détaillés permettront de se faire uneidée de la quantité d’os disponible. Si ces examens ne suffisent pas, un CT-scan sera demandéau radiologue. Ce type d’examen donne une image claire du volume osseux disponible. Cetexamen n’est pas très long et est indolore. De plus, il est partiellement remboursé par lamutuelle.Votre dentiste établira un plan de traitement global, complété de solutions alternatives. Vousrecevrez une estimation des coûts et le praticien vous donnera toute l’information sur lesdifférents aspects du traitement : son déroulement, sa durée, les risques éventuels liés àl’intervention ainsi que ce que vous pouvez attendre d’un traitement par implants dentaires.Que puis-je attendre de ce traitement ?Le résultat final a pour objectif de vous faire oublier au plus vite la perte d’une dent. Aprèsune courte période d’adaptation, la qualité de vie augmente considérablement pour lapersonne porteuse d’une prothèse sur implants, tant pour ce qui est de mâcher, que de parlerou de sourire.Des études cliniques à long terme ont mis en évidence des résultats très positifs. Globalement,les taux de succès sont supérieurs à 90 %. Tout comme dans les autres disciplines médicales,la recherche et le développement sont une priorité absolue : ils sont déterminants pour lesnouvelles évolutions et applications et permettront encore une plus grande reproductibilité.Que faire en cas d’échec ?On ne peut malheureusement pas garantir un taux de succès de 100 %. Quelques facteursimportants peuvent influer négativement sur le succès du traitement par implants dentaires :- Le niveau de difficulté du traitement,- La localisation dans la bouche (mâchoire supérieure par rapport à la mâchoire inférieure,zone antérieure par rapport à la zone postérieure),- L’épaisseur de l’os,
  • 5. - La qualité de l’ancrage osseux de l’implant,- Le niveau de santé bucco-dentaire en général et le niveau de santé de la genciveenvironnante en particulier,- L’expertise avec laquelle le traitement est effectué,- L’entretien correct réalisé par le patient,- Les contrôles réguliers obligatoires chez le dentiste tout comme pour les dents naturelles.Lorsqu’il apparaît qu’un implant ne s’est pas intégré à l’os après la période d’attente, il seraéliminé en même temps que le tissu inflammatoire. Trois mois plus tard, une radiographie decontrôle permettra de vérifier si la même zone peut entrer en ligne de compte pour la posed’un nouvel implant. Le résultat final escompté reste tout à fait possible même dans un tel cas.Déroulement du traitementA la condition que toutes les dents soient soignées, que la gencive soit saine et que tous lespréparatifs aient été réalisés afin d’assurer le bon déroulement du traitement, on peut enfincommencer. Après administration d’une anesthésie locale semblable à celle pratiquée poursoigner une dent, toutes les mesures sont prises pour pouvoir réaliser le traitement de lamanière la plus stérile qui soit.Lors des préparatifs, on décide si la gencive doit être incisée ce qui implique nécessairementpar après la pose de quelques points de sutures. Parfois une perforation minime de la gencivepeut suffire.Les implants dentaires existent dans tous les longueurs et diamètres possibles de sorte quepour chaque patient et pour toute utilisation, on dispose d’un type d’implant ‘idéal’.Au cours de différentes petites séquences, le lit de l’implant est préparé et l’implant est alorsposé.Si la qualité de l’os est peu dense, la tête de l’implant est pourvue d’une petite vis decicatrisation et la gencive est suturée par-dessus. Dans ce cas, une deuxième intervention seranécessaire après la période d’attente afin de pouvoir accéder à nouveau à l’implant.Cette période d’attente aussi appelée période d’intégration permet à l’os de la mâchoire debien s’ancrer à l’implant et dure en moyenne de 3 à 6 mois.Si la stabilité de l’implant est directement suffisante lors de sa pose, on peut décider de placerimmédiatement une vis de cicatrisation avec pour avantage qu’une deuxième intervention nesera pas nécessaire dans ce cas.Dans des cas favorables et dans des zones où l’esthétique est primordiale, il est mêmepossible de placer simultanément une couronne ou un bridge provisoire. Ceci doit avoir étédécidé par le praticien lors des examens préliminaires, en concertation avec le chirurgienimplantologue.Qu’en est-il après l’intervention ?Comme pour toute intervention chirurgicale, vous pourrez ressentir quelque gêne suite àl’intervention. Un gonflement temporaire et une coloration de la joue sont possibles. Outre unantibiotique, on vous prescrira un antidouleur. Votre praticien vous délivrera si nécessaire un certificat d’incapacité detravail.
  • 6. Les sutures étant réalisées avec du fil résorbable tombent en général 10 jours après.Après la période d’intégration, la stabilité de l’implant est contrôlée. Le support pour vosfutures dents est maintenant en place.De nouvelles dents ?Le travail sur implants ne diffère pratiquement pas par rapport aux techniques sur dentsnaturelles. Grâce aux progrès technologiques, il est maintenant possible d’obtenir des résultatsoptimaux tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique et il devient très difficile de faire ladifférence entre les dents naturelles et les nouvelles dents.Le dentiste va prendre des empreintes de vos mâchoires afin de réaliser un modèle en plâtrede votre bouche. Il retire la/les suprastructure(s) et commande les différentes pièces devantêtre vissées sur les implants. Le prothésiste dentaire réalisera au laboratoire la couronne ou lebridge. Après ajustages éventuels, le dentiste pose ensuite les nouvelles dents en bouche. Ilfaut bien comprendre que tout ce travail ne peut être effectué en une ou deux séances.Généralement, la durée du traitement augmente avec le degré de complexité du travail àréaliser.Pour une prothèse amovible clipsée, les implants sont pourvus de boutons-pression ou reliésentre eux par une petite barre en métal permettant à la prothèse d’y être fixée.Comment entretenir mes nouvelles dents ?Votre dentiste vous donnera toutes les instructions en ce qui concerne la technique idéale etles divers moyens pour entretenir votre bouche. Outre le brossage, il importe de nettoyerchaque jour les espaces entre les dents et/ou les implants au moyen de bros settes, ceci pour lapérennité du résultat.Votre dentiste vous informera du nombre de séances de contrôle nécessaires. A cette occasion, des radiographies pourrontéventuellement être prises afin de suivre le niveau de l’os.Et les coûts ?Les coûts dépendent d’un certain nombre de facteurs tels que le nombre de dents à remplaceret le nombre d’implants à prévoir. Il faut également tenir compte des coûts liés auxtraitements préliminaires et aux examens radiographiques. Sachez qu’habituellement unmontant devra être réglé pour l’intervention chirurgicale et un second montant pour laréalisation de la suprastructure.La mutuelle ne prévoit pas d’intervention pour les traitements implantaires sauf pour lespatients après 70 ans. Les règles d’application pour le remboursement des prothèsesamovibles restent cependant valables, y compris lorsque celles-ci sont clipsées sur desimplants.Certaines compagnies d’assurances privées prévoient un rembour sement partiel des frais liés à untraitement implantaire.Croquer à nouveau la vie à pleines dents.- Que vous soyez jeune ou moins jeune, les maladies des gencives, les caries ou d’autresmaladies peuvent entraîner la perte des dents. Les implants dentaires constituent alors lasolution idéale pour restaurer votre denture.- Que cela soit en faisant du sport ou dans la vie de tous les jours, un accident est toujourspossible. Ici aussi, les implants dentaires peu- vent restaurer votre apparence et la fonction.
  • 7. - Lorsque, dès le départ, certaines dents sont absentes ou insuffisamment développées enraison d’une anomalie génétique, les implants dentaires constituent un support solide p our denouvelles dents.

×