Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
Implanter une politique d'open access dans une universite? L'exemple de l'INP Toulouse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Implanter une politique d'open access dans une universite? L'exemple de l'INP Toulouse

  • 286 views
Published

Intervention 1er congrès sur les services d'information dans les bibliotheques universitaires algeriennes : realites et perspectives …

Intervention 1er congrès sur les services d'information dans les bibliotheques universitaires algeriennes : realites et perspectives
Universite M'hamed Bougara Boumerdes (UMBB)
14-15 mai 2014

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
286
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Présenter de manière objective l’évolution d’une politique d’open access : dépôt en archive ouverte

Transcript

  • 1. Implanter une politique d’open access dans une université ? L’exemple de l’Institut National Polytechnique de Toulouse Université M’hamed Bougara Boumerdes 14-15 mai 2014 Sandrine Malotaux – Consortium national Couperin Service Commun de la Documentation et des Bibliothèques INPT sandrine.malotaux@inp-toulouse.fr
  • 2. L’open access en France  Le libre-accès à l’information scientifique : un mouvement international lancé dans les années 90 pour lutter contre le monopole des éditeurs  une plateforme nationale d’archive ouverte : HAL (Hyper-Articles en Ligne) lancée en 2001  des entrepôts institutionnels : universités et grandes écoles  interconnectés si possible avec HAL  une politique nationale favorisant prioritairement le green open access (dépôt en archive ouverte). Déclaration Mme la Ministre Geneviève Fioraso 24 janvier 2013  pas de « mandat » national  aucun « mandat » universitaire à ce jour
  • 3.  700 chercheurs  600 doctorants  600 publications /an  150 thèses /an
  • 4. L’open access à l’INPT  un entrepôt AO institutionnel depuis janvier 2008 OATAO (Open Access Toulouse Archive Ouverte)  valoriser l’institution par son archive ouverte : son activité de recherche et son savoir-faire technique et documentaire  OATAO : première archive universitaire créée en France. Toujours 1ere française classée dans les classements internationaux en 2014  fort engagement de l’INPT pour la libre diffusion de l’information scientifique et contre sa marchandisation
  • 5. Principes Une archive conçue à partir des besoins des chercheurs :  Qualité :  dépôt obligatoire du texte intégral  validation scientifique : post-prints uniquement (articles validés par les comités de lecture des revues)  Visibilité :  dans les moteurs de recherche (Google Scholar)  interopérable avec l’archive nationale HAL  Souplesse et adaptabilité :  contribution chercheur réduite : métadonnées et contrôle des droits relèvent des bibliothécaires  prestation de service (aide à la gestion des listes de publications, évaluation de l’usage)
  • 6. Organisation et moyens initiation du dépôt chercheur traitement documentaire formation des chercheurs 11 bibliothécaires gestionnaires sur 8 sites contrôle qualité, animation des équipes 5 bibliothécaires administrateurs pilotage, communication, veille, évolutions techniques et solutions spécifiques chef de projet (Ingénieur informaticien) directeur SCD développements informatiques spécifiques 1 ingénieur informaticien TOTAL hors temps chercheur 3.6 ETP actuellement 2 ETP en fonctionnement courant
  • 7. Politique d’alimentation de l’archive ouverte  Forte implication du Président de l’Université  Pas d’obligation  Persuasion et adhésion : - action de formation / information des chercheurs - prestation de services et solutions sur mesure  Convaincre mais non imposer
  • 8. Stratégie Communication interne à tous les niveaux par tous les canaux  Institution :  Conseil scientifique  Réunions Direction de la recherche (directeurs de labo)  Laboratoires : sessions de présentation (labo, équipes)  Chercheurs : sessions de formation (à la bibliométrie, à l’open access, à l’Information Scientifique et Technique etc.)  Doctorants : formations à l’IST (4 à 6 heures / labo)  Equipes des bibliothèques : formations régulières
  • 9. Déploiement dans les laboratoires 2008 3 laboratoires (+ déposants isolés dans les autres labo) 2009 4 laboratoires (+ déposants isolés) 2010 6 labo + une équipe 2011 7 laboratoires + 1 équipe 2012-2013 9 labo + 2 en attente
  • 10. Services • Alimentation des bases de publications des lab • Alimentation des CV et profils des chercheurs • Module de Statistiques • Alimentation directe de HAL
  • 11. Vers le « mandat » Décision prise en conseil d’orientation recherche : archivage systématique des publications de l’INPT  rédaction d’un document de politique générale
  • 12. Enseignements  Souplesse et adaptabilité aux besoins/exigences des laboratoires : point-clé  Prendre le temps de convaincre  Placer l’open access dans le contexte plus général de la marchandisation de l’information scientifique :  l’évolution des coûts de l’information scientifique  la réduction des droits accordés sur l’information  les pratiques et la santé financière des gros éditeurs et sociétés savantes
  • 13. Impact sur les bibliothèques • Valorise les bibliothèques et des bibliothécaires en développant une compétence « recherche » • Place les bibliothèques au cœur du processus de diffusion et valorisation des résultats de la recherche • Le bibliothécaire devient à la fois prestataire de service et expert en matière de diffusion et droit d’auteur: – Assure la mise en ligne et la visibilité de la production scientifique – Assure le traitement des métadonnées, vérifie les questions de droit et assume la responsabilité – Informe les chercheurs sur toutes les questions de droit, de modèles économiques de la publication (modèle traditionnel/modèle auteur-payeur), sur l’open access
  • 14. Impact sur le métier de bibliothécaire Devient un expert de l’édition scientifique: - paysage éditorial, coûts, modèles tarifaires, pratiques des éditeurs - open access : politique des éditeurs, green et gold open access, archives ouvertes - signalement et indexation des ressources numériques, fonctionnement des outils de recherche - droit d’auteur - archivage du numérique - bibliométrie, évaluation de la recherche, connaissance des différents outils (Web of Science, Google Scholar, Scopus etc.) - connaissance des pratiques des chercheurs : comment, pourquoi, où publier, fonctionnement des comités de lecture, délais de publication etc.
  • 15. Perspectives Avec le développement du modèle auteur-payeur et des APC (article processing charges), quelle place pour le bibliothécaire? – En amont : négocier le coût des APC (nationalement) – Gérer les APC en interne – Informer les auteurs sur le coût des APC pour leur institution (éventuellement lié à des abonnements) -> expérience en cours en Grande-Bretagne (négociation nationale vis JISC et gestion interne confiée aux bibliothèques)