Des "troisièmes lieux" pour les ingénieurs ? L'expérience de l'INP Toulouse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Des "troisièmes lieux" pour les ingénieurs ? L'expérience de l'INP Toulouse

on

  • 1,375 views

Présentation pour la journée d'étude de Mediadix, 9 décembre 2011. ...

Présentation pour la journée d'étude de Mediadix, 9 décembre 2011.
Comment la notion de "bibliothèque troisième lieu" peut s'appliquer aux bibliothèques universitaires, et singulièrement aux learning centres pour les ingénieurs.

Statistics

Views

Total Views
1,375
Views on SlideShare
1,310
Embed Views
65

Actions

Likes
1
Downloads
15
Comments
0

1 Embed 65

http://www.scoop.it 65

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Des "troisièmes lieux" pour les ingénieurs ? L'expérience de l'INP Toulouse Presentation Transcript

  • 1. Des « troisièmes lieux » pour les ingénieurs ? L’expérience de l’INP Toulouse Mediadix Paris, 9 décembre 2011 Sandrine Malotaux, SCD INPT [email_address]
  • 2. Les bibliothèques universitaires peuvent-elles être des « troisièmes lieux » ?
    • Définition :
    • Lieu de sociabilité, de rencontre et d’échange
    • Lieu de convivialité culturelle
    • Lieu où l’on peut « être soi-même sans contrainte »
    • Lieu de découverte, lieu de connaissance et de création du savoir
    • Lieu de travail et d’autoformation
  • 3. Pour quoi ? Pour qui ?
    • créer du lien social et animer les campus : « lieux de vie »
    • lutter contre le décrochage des étudiants et faciliter leur intégration à l’université
    • faciliter l’intégration des étudiants étrangers
    • soutenir le développement d’une pédagogie active visant à développer l’autonomie des étudiants
    • renforcer le lien entre enseignants, chercheurs et étudiants
    • faciliter l’acquisition de compétences «extra disciplinaires»
    • garantir l’accès à une culture ouverte et diversifiée
    • … et renforcer l’usage des bibliothèques
    • Pour les étudiants
    • Pour les enseignants
  • 4. Comment ?
    • Information commons, learning commons et learning centres
  • 5.  
  • 6. Des bibliothèques « troisième lieu » en écoles d’ingénieurs ?
    • Un lieu pour tous :
    • une gamme de services diversifiée
    • qui permet d’y faire se croiser chercheurs et entrepreneurs , enseignants et étudiants , étudiants et employeurs potentiels
    • et crée les conditions de rencontres « fertilisantes » propices à l’innovation
    • Un lieu de « mise en relations »
  • 7.  
  • 8. L’INP Toulouse : université d’écoles d’ingénieurs
    • 7 écoles, Toulouse et Tarbes
    • 6500 étudiants
    • 600 chercheurs
  • 9. Contexte
    • 2000-2010 : le numérique modifie la fréquentation des bibliothèques
    • En ligne : une offre documentaire « recherche » considérablement élargie
    • Dans les bibliothèques : un public rétréci et peu diversifié, limité aux étudiants
    • renforce la coupure enseignants-chercheurs / étudiants
  • 10. Evolution des effectifs 15 % 35 % Doctorants et enseignants chercheurs 85 % 65 % Etudiants ingénieurs et masters 2009 2001 Inscriptions bibliothèques INPT
  • 11. La bibliothèque inutile ?
    • Un poncif :
    • Avec le développement du numérique…
    • …avons-nous encore besoin de bibliothèques ?
  • 12. Notre futur ? Photo « Vents du Nord ». Droits réservés.
  • 13. Constat
    • des bibliothèques en marge des processus d’enseignement et de recherche
    • des décideurs plus sensibles au discours sur la documentation électronique qu’à celui sur les bibliothèques
    • un taux d’acquisition de 0,3 ouvrage/étudiant/an
    • une coupure forte entre enseignants-chercheurs et étudiants
  • 14. Action
    • 1- valoriser les bibliothèques au sein de l’établissement
    • 2- diversifier les « contenus » ( i.e . services)
    • 3- rénover le modèle : learning centre
    •  Inscrire les bibliothèques au cœur des missions stratégiques de l’établissement
  • 15.
    • Etape 1
    • Valoriser les bibliothèques
  • 16. Etape 1 dès 2009
    • Evaluer, communiquer, promouvoir :
        • Enquête sur les publics
        • Indicateurs d’activité
  • 17.
    • Nos bibliothèques sont utiles !
    • 6,5 étudiants sur 10 sont lecteurs actifs de leur bibliothèque
    • 1 sur 5 fréquente aussi une autre bibliothèque
    • l’usage des collections reste la motivation principale :
      • l’emprunt d’ouvrages (58 % des étudiants)
      • le travail sur place en utilisant les collections (58 %)
    • les prêts augmentent de 80 % entre 2001 et 2010
  • 18.
    • Etape 2
    • Diversifier
    • les services
    • Diversifier
    • les usages
  • 19. Etape 2 dès 2009
    • 1- décentraliser la gestion des services numériques liés à la diffusion des savoirs
    •  intégrer les bibliothèques au développement de ces services pour qu’elles renouent le lien avec la recherche
    • 2- renforcer le rôle pédagogique des bibliothèques
  • 20. Etape 2
    • le SCD assure la diffusion des savoirs produits par l’université :
    • - archive ouverte des thèses
    • - archive ouverte des publications scientifiques
    • des résultats :
      • 800 thèses, 375.000 téléchargements en 2009
      • 4000 publis, 80.000 téléchargements mensuels
    • légitimité et crédibilité auprès des chercheurs
  • 21. Etape 2
    • faire profiter les bibliothèques de cette légitimité : gestion décentralisée à partir de 2009
    • un coordonnateur
    • un à deux gestionnaires par bibliothèque :
    • traitement des documents et saisie des métadonnées
    • contrôle des droits
    • information et formation des doctorants et chercheurs
    •  créer un « service de proximité » dans les bibliothèques
    • confier aux bibliothèques une compétence niveau recherche
    • valoriser les bibliothèques en y installant un nouveau service à forte valeur ajoutée
  • 22. Archives ouvertes : du service virtuel au service « physique »
    • de nouvelles compétences à développer :
        • métadonnées
        • maniement d’applications complexes (LaTeX)
        • droit d’auteur
        • IST niveau expert
    • de nouveaux rapports avec les chercheurs : prestation de services, valorisation, formation
  • 23. Etape 2 Pédagogie
    • Développement des formations à la maîtrise de l’information, tous cursus :
    103 h 2010 60 h 2009 36 h 2008 Heures réalisées
  • 24. Etape 2 Pédagogie
    • développer les collections disciplinaires, en y associant les enseignants
    • diversifier les fonds :
      • culture générale,
      • métiers et recherche d’emploi,
      • langues
    • acquisitions 2010 : 0,8 ouvrage / étudiant
    • assouplir les règles de prêt : prêt illimité
    •  prêts : + 17 %
  • 25.
    • Etape 3
    • Rénover le modèle
  • 26. Etape 3 le learning centre INPT touch
    • 2009-2011
    • une réflexion collective soutenue :
    • réunions de direction
    • réunions générales
    • présentation de réalisations à l’étranger
    • comptes-rendus de congrès
    • formation continue, voyages d’étude, congrès
  • 27. Etape 3 le learning centre INPT touch
    • Contrat quinquennal 2011-2015 :
    • un réseau de learning centres
    • dispositif opérationnel de l’innovation pédagogique
    • au cœur du processus de valorisation de la recherche
    • outil des relations partenariales INPT- entreprises
    • service déconcentré, pour une proximité immédiate
  • 28.
    • Les learning centres proposeront des services :
    • - pour les étudiants
    • - pour les enseignants
    • - pour les chercheurs
    • - pour les entreprises
    • Les learning centres accueilleront des actions pilotées par d’autres services (D.I.P, R.I, services des relations partenariales, enseignants etc.)
    • Lieu partagé entre diverses populations qui se croisent peu, le learning centre favorisera les échanges formels et informels
  • 29. Innovation pédagogique Services aux enseignants
    • Le learning centre accueille :
    • les ateliers d’innovation pédagogique (organisés par la D.I.P.)
    • un fonds documentaire pédagogie
    • l’action de « coaching » en langues étrangères (organisée par le service R.I.)
  • 30. Innovation pédagogique
    • Le learning centre assure, en partenariat avec la direction de l’innovation pédagogique :
    • la gestion et la diffusion des ressources pédagogiques numériques
    • l’accompagnement à l’usage des TICE : atelier des ressources pédagogiques numériques
  • 31.  
  • 32.  
  • 33. Innovation pédagogique Services aux étudiants
    • Le learning centre assure :
    • la formation des étudiants à la maîtrise de l’information
    • l’accès à une offre documentaire étoffée : objectif 0,8 ouvrages / étudiant / an
    • (dont 25% livres électroniques, liés aux cours en ligne)
  • 34. Innovation pédagogique Services aux étudiants
    • Le learning centre propose :
    • des espaces de travail diversifiés :
    • salles de travail de groupe
    • espaces d’autoformation (langues, rédaction CV, recherche documentaire)
    • un accès à la culture :
    • fonds de culture générale
    • animations culturelles
  • 35.  
  • 36. Innovation pédagogique
    • espace de formation et d’autoformation commun aux enseignants et aux étudiants
    • espace de détente et de culture, incitant au séjour prolongé
    • renforce le lien entre enseignants et étudiants
  • 37. Services aux chercheurs
    • Diffusion de la production scientifique de l’INPT
    • Point info-formation recherche :
      • promotion du libre-accès à l’IST
      • composition de la thèse numérique, maniement des applications (LaTeX)
      • diffusion de l’IST ; droits des auteurs, droits des éditeurs
      • usage des archives ouvertes
      • évaluation et bibliométrie
  • 38. Services aux entreprises
    • Une gamme de services à l’intention des PME :
    • recherche documentaire personnalisée
    • formation à la maîtrise de l’information
    • (en exploitant les possibilités du libre)
    • hébergement de présentations de produits ou d’innovations
    •  promotion du libre ( Ubuntu parties )
    •  Resserrer le lien entre recherche et entreprises
  • 39.
    • … le tout dans une ambiance conviviale favorisant les échanges informels :
    • lieu de rencontres
    • lieu de partages
    • favorisant la discussion, le partage des savoirs et la constitution de nouvelles connaissances
  • 40. Veillées technologiques
    • Rencontres chercheurs – entrepreneurs – étudiants, avec un zeste de bibliothécaire
    • Apéro, conférence et discussions
  • 41. Des compétences :
    • Maîtrise de l’IST et de ses enjeux :
    • ressources électroniques libres / payantes
    • archives ouvertes
    • brevets
    • techniques de veille
    • bibliométrie
    • droit d’auteur
  • 42. Des compétences
    • Maîtrise des applications utilisées par le public :
      • Moodle, ORI-OAI, CEPIA etc.
      • PowerPoint
      • Adobe Acrobat, LaTeX, traitement des images
    • Maîtrise des techniques de signalement des documents et des schéma de métadonnées :
      • LOM, TEF, DC, DIDL-MODS etc.
    • Compétence pédagogique avérée, e-learning
  • 43. Concrètement
    • 2011-2012 :
    • poursuite de l’action de formation des agents
    • renforcement de la formation des étudiants : veille économique, veille technologique
    • implantation des espaces TICE
    • gestion des ressources pédagogiques numériques et développement des ouvrages électroniques
    • action entreprises
    • horaires ? 8 h-20 h cinq jours sur sept
  • 44.  
  • 45. Imperial College : le learning centre, 02.12.11 à 13h