Des "troisièmes lieux" pour les ingénieurs ? L'expérience de l'INP Toulouse

  • 1,042 views
Uploaded on

Présentation pour la journée d'étude de Mediadix, 9 décembre 2011. …

Présentation pour la journée d'étude de Mediadix, 9 décembre 2011.
Comment la notion de "bibliothèque troisième lieu" peut s'appliquer aux bibliothèques universitaires, et singulièrement aux learning centres pour les ingénieurs.

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,042
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
15
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Des « troisièmes lieux » pour les ingénieurs ? L’expérience de l’INP Toulouse Mediadix Paris, 9 décembre 2011 Sandrine Malotaux, SCD INPT [email_address]
  • 2. Les bibliothèques universitaires peuvent-elles être des « troisièmes lieux » ?
    • Définition :
    • Lieu de sociabilité, de rencontre et d’échange
    • Lieu de convivialité culturelle
    • Lieu où l’on peut « être soi-même sans contrainte »
    • Lieu de découverte, lieu de connaissance et de création du savoir
    • Lieu de travail et d’autoformation
  • 3. Pour quoi ? Pour qui ?
    • créer du lien social et animer les campus : « lieux de vie »
    • lutter contre le décrochage des étudiants et faciliter leur intégration à l’université
    • faciliter l’intégration des étudiants étrangers
    • soutenir le développement d’une pédagogie active visant à développer l’autonomie des étudiants
    • renforcer le lien entre enseignants, chercheurs et étudiants
    • faciliter l’acquisition de compétences «extra disciplinaires»
    • garantir l’accès à une culture ouverte et diversifiée
    • … et renforcer l’usage des bibliothèques
    • Pour les étudiants
    • Pour les enseignants
  • 4. Comment ?
    • Information commons, learning commons et learning centres
  • 5.  
  • 6. Des bibliothèques « troisième lieu » en écoles d’ingénieurs ?
    • Un lieu pour tous :
    • une gamme de services diversifiée
    • qui permet d’y faire se croiser chercheurs et entrepreneurs , enseignants et étudiants , étudiants et employeurs potentiels
    • et crée les conditions de rencontres « fertilisantes » propices à l’innovation
    • Un lieu de « mise en relations »
  • 7.  
  • 8. L’INP Toulouse : université d’écoles d’ingénieurs
    • 7 écoles, Toulouse et Tarbes
    • 6500 étudiants
    • 600 chercheurs
  • 9. Contexte
    • 2000-2010 : le numérique modifie la fréquentation des bibliothèques
    • En ligne : une offre documentaire « recherche » considérablement élargie
    • Dans les bibliothèques : un public rétréci et peu diversifié, limité aux étudiants
    • renforce la coupure enseignants-chercheurs / étudiants
  • 10. Evolution des effectifs 15 % 35 % Doctorants et enseignants chercheurs 85 % 65 % Etudiants ingénieurs et masters 2009 2001 Inscriptions bibliothèques INPT
  • 11. La bibliothèque inutile ?
    • Un poncif :
    • Avec le développement du numérique…
    • …avons-nous encore besoin de bibliothèques ?
  • 12. Notre futur ? Photo « Vents du Nord ». Droits réservés.
  • 13. Constat
    • des bibliothèques en marge des processus d’enseignement et de recherche
    • des décideurs plus sensibles au discours sur la documentation électronique qu’à celui sur les bibliothèques
    • un taux d’acquisition de 0,3 ouvrage/étudiant/an
    • une coupure forte entre enseignants-chercheurs et étudiants
  • 14. Action
    • 1- valoriser les bibliothèques au sein de l’établissement
    • 2- diversifier les « contenus » ( i.e . services)
    • 3- rénover le modèle : learning centre
    •  Inscrire les bibliothèques au cœur des missions stratégiques de l’établissement
  • 15.
    • Etape 1
    • Valoriser les bibliothèques
  • 16. Etape 1 dès 2009
    • Evaluer, communiquer, promouvoir :
        • Enquête sur les publics
        • Indicateurs d’activité
  • 17.
    • Nos bibliothèques sont utiles !
    • 6,5 étudiants sur 10 sont lecteurs actifs de leur bibliothèque
    • 1 sur 5 fréquente aussi une autre bibliothèque
    • l’usage des collections reste la motivation principale :
      • l’emprunt d’ouvrages (58 % des étudiants)
      • le travail sur place en utilisant les collections (58 %)
    • les prêts augmentent de 80 % entre 2001 et 2010
  • 18.
    • Etape 2
    • Diversifier
    • les services
    • Diversifier
    • les usages
  • 19. Etape 2 dès 2009
    • 1- décentraliser la gestion des services numériques liés à la diffusion des savoirs
    •  intégrer les bibliothèques au développement de ces services pour qu’elles renouent le lien avec la recherche
    • 2- renforcer le rôle pédagogique des bibliothèques
  • 20. Etape 2
    • le SCD assure la diffusion des savoirs produits par l’université :
    • - archive ouverte des thèses
    • - archive ouverte des publications scientifiques
    • des résultats :
      • 800 thèses, 375.000 téléchargements en 2009
      • 4000 publis, 80.000 téléchargements mensuels
    • légitimité et crédibilité auprès des chercheurs
  • 21. Etape 2
    • faire profiter les bibliothèques de cette légitimité : gestion décentralisée à partir de 2009
    • un coordonnateur
    • un à deux gestionnaires par bibliothèque :
    • traitement des documents et saisie des métadonnées
    • contrôle des droits
    • information et formation des doctorants et chercheurs
    •  créer un « service de proximité » dans les bibliothèques
    • confier aux bibliothèques une compétence niveau recherche
    • valoriser les bibliothèques en y installant un nouveau service à forte valeur ajoutée
  • 22. Archives ouvertes : du service virtuel au service « physique »
    • de nouvelles compétences à développer :
        • métadonnées
        • maniement d’applications complexes (LaTeX)
        • droit d’auteur
        • IST niveau expert
    • de nouveaux rapports avec les chercheurs : prestation de services, valorisation, formation
  • 23. Etape 2 Pédagogie
    • Développement des formations à la maîtrise de l’information, tous cursus :
    103 h 2010 60 h 2009 36 h 2008 Heures réalisées
  • 24. Etape 2 Pédagogie
    • développer les collections disciplinaires, en y associant les enseignants
    • diversifier les fonds :
      • culture générale,
      • métiers et recherche d’emploi,
      • langues
    • acquisitions 2010 : 0,8 ouvrage / étudiant
    • assouplir les règles de prêt : prêt illimité
    •  prêts : + 17 %
  • 25.
    • Etape 3
    • Rénover le modèle
  • 26. Etape 3 le learning centre INPT touch
    • 2009-2011
    • une réflexion collective soutenue :
    • réunions de direction
    • réunions générales
    • présentation de réalisations à l’étranger
    • comptes-rendus de congrès
    • formation continue, voyages d’étude, congrès
  • 27. Etape 3 le learning centre INPT touch
    • Contrat quinquennal 2011-2015 :
    • un réseau de learning centres
    • dispositif opérationnel de l’innovation pédagogique
    • au cœur du processus de valorisation de la recherche
    • outil des relations partenariales INPT- entreprises
    • service déconcentré, pour une proximité immédiate
  • 28.
    • Les learning centres proposeront des services :
    • - pour les étudiants
    • - pour les enseignants
    • - pour les chercheurs
    • - pour les entreprises
    • Les learning centres accueilleront des actions pilotées par d’autres services (D.I.P, R.I, services des relations partenariales, enseignants etc.)
    • Lieu partagé entre diverses populations qui se croisent peu, le learning centre favorisera les échanges formels et informels
  • 29. Innovation pédagogique Services aux enseignants
    • Le learning centre accueille :
    • les ateliers d’innovation pédagogique (organisés par la D.I.P.)
    • un fonds documentaire pédagogie
    • l’action de « coaching » en langues étrangères (organisée par le service R.I.)
  • 30. Innovation pédagogique
    • Le learning centre assure, en partenariat avec la direction de l’innovation pédagogique :
    • la gestion et la diffusion des ressources pédagogiques numériques
    • l’accompagnement à l’usage des TICE : atelier des ressources pédagogiques numériques
  • 31.  
  • 32.  
  • 33. Innovation pédagogique Services aux étudiants
    • Le learning centre assure :
    • la formation des étudiants à la maîtrise de l’information
    • l’accès à une offre documentaire étoffée : objectif 0,8 ouvrages / étudiant / an
    • (dont 25% livres électroniques, liés aux cours en ligne)
  • 34. Innovation pédagogique Services aux étudiants
    • Le learning centre propose :
    • des espaces de travail diversifiés :
    • salles de travail de groupe
    • espaces d’autoformation (langues, rédaction CV, recherche documentaire)
    • un accès à la culture :
    • fonds de culture générale
    • animations culturelles
  • 35.  
  • 36. Innovation pédagogique
    • espace de formation et d’autoformation commun aux enseignants et aux étudiants
    • espace de détente et de culture, incitant au séjour prolongé
    • renforce le lien entre enseignants et étudiants
  • 37. Services aux chercheurs
    • Diffusion de la production scientifique de l’INPT
    • Point info-formation recherche :
      • promotion du libre-accès à l’IST
      • composition de la thèse numérique, maniement des applications (LaTeX)
      • diffusion de l’IST ; droits des auteurs, droits des éditeurs
      • usage des archives ouvertes
      • évaluation et bibliométrie
  • 38. Services aux entreprises
    • Une gamme de services à l’intention des PME :
    • recherche documentaire personnalisée
    • formation à la maîtrise de l’information
    • (en exploitant les possibilités du libre)
    • hébergement de présentations de produits ou d’innovations
    •  promotion du libre ( Ubuntu parties )
    •  Resserrer le lien entre recherche et entreprises
  • 39.
    • … le tout dans une ambiance conviviale favorisant les échanges informels :
    • lieu de rencontres
    • lieu de partages
    • favorisant la discussion, le partage des savoirs et la constitution de nouvelles connaissances
  • 40. Veillées technologiques
    • Rencontres chercheurs – entrepreneurs – étudiants, avec un zeste de bibliothécaire
    • Apéro, conférence et discussions
  • 41. Des compétences :
    • Maîtrise de l’IST et de ses enjeux :
    • ressources électroniques libres / payantes
    • archives ouvertes
    • brevets
    • techniques de veille
    • bibliométrie
    • droit d’auteur
  • 42. Des compétences
    • Maîtrise des applications utilisées par le public :
      • Moodle, ORI-OAI, CEPIA etc.
      • PowerPoint
      • Adobe Acrobat, LaTeX, traitement des images
    • Maîtrise des techniques de signalement des documents et des schéma de métadonnées :
      • LOM, TEF, DC, DIDL-MODS etc.
    • Compétence pédagogique avérée, e-learning
  • 43. Concrètement
    • 2011-2012 :
    • poursuite de l’action de formation des agents
    • renforcement de la formation des étudiants : veille économique, veille technologique
    • implantation des espaces TICE
    • gestion des ressources pédagogiques numériques et développement des ouvrages électroniques
    • action entreprises
    • horaires ? 8 h-20 h cinq jours sur sept
  • 44.  
  • 45. Imperial College : le learning centre, 02.12.11 à 13h