Jeff Jarvis - Tout nu sur le web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Jeff Jarvis - Tout nu sur le web

on

  • 799 views

Présentation à la Netscouade de l'ouvrage de Jeff Jarvis, Tout nu sur le web.

Présentation à la Netscouade de l'ouvrage de Jeff Jarvis, Tout nu sur le web.

Statistics

Views

Total Views
799
Views on SlideShare
795
Embed Views
4

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

2 Embeds 4

https://si0.twimg.com 3
https://twimg0-a.akamaihd.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Jeff Jarvis - Tout nu sur le web Presentation Transcript

  • 1. LUNDIJeff Jarvis, Tout Nu sur leweb12 mars 2012
  • 2. Défendre la §  Publitude, publicness, un néologisme qui décrit une réalité plus tout à fait nouvelle : publitude 1.  Fait de partager, des informations, des idées ou des actions, ou caractère de ce qui est ainsi partagé. 2.  Rassembler des personnes ou se rassembler autour de personnes, d’idées, de causes, de besoins : former un public ? à Références à ce sujet : Clay Shirky, Here comes everybody. Seth Godin, Tribes. 3.  Ouvrir un processus de façon à le rendre participatif. 4.  Ethique d’ouverture. §  Publitude : un choix payant. Elle crée la confiance, confiance crée des occasions de collaboration, améliore la productivité, augmente la valeur et renforce les marques. §  « Notre défi : trouver un équilibre entre nos rôles en tant qu’individus libres et en tant que membre d’un public qui se rassemble pour construire des entreprises, des marchés, des communautés […] plus ouverts et plus responsables. La privacy a sa place, c’est un fait avec ses mises en garde et ses partisans. Mais la publitude doit avoir ses défenseurs. Ce livre en est un. »12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 22012
  • 3. Le paradoxe §  Sens tenace de l’intime et du privé. Contexte du pays le plus surveillé au XXe siècle (Nazi, Stasi). allemand §  L’affaire Street View : un scandale sans précédent §  Un ministre « attaque photographique à grande échelle », il demande que Google obtienne accord de chacun pour prendre en photo sa façade. §  Municipalité de Levurkesen : demande à Google 150€/km parcouru §  Google Home View sur ZDF §  Ouverture de Street View en Allemagne : 2010, 244k formulaires pour pixeliser sa maison à Verpixelungsrecht §  Les paradoxes de la privacy en Allemagne §  2007 : projet de loi pour récolter IP et historiques de tt utilisateur de Google §  Bild : paye 500€ les photos prises par des particuliers « une nation de paparazzis » §  Affaire Google, crée « un dangereux précédent » §  « Si on peut interdire à Google de prendre en photo des lieux publics, qu’est- ce qui empêcherait un mécréant puissant pris dans une situation compromettante d’exiger la même chose d’un journaliste ou d’un citoyen ? »12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 32012
  • 4. Les folklores de la vie privée et de la vie intime §  Allemagne, Freikorperkultur : culture du corps libre. Tout nu, tous ensemble ! §  « Les Allemands sont très attachés à l’intimité de tout…sauf de leurs parties intimes » §  Aux Etats Unis, rien n’est plus privé que les parties intimes. §  Aux Etats-Unis, « nous avons beau étaler ce que nous achetons avec nos revenus, nous n’aimons guère parler de ces revenus. » §  En Norvège et en Finlande, le montant des impots et des revenus est public. §  Aux Pays Bas, les rideaux sont ouverts par principe (true?) §  Allemagne : lien particulier avec les réseaux sociaux et la publitude. §  Peur de l’échec public, problème pour les startups ? §  Blogosphère réduite, usage moins massif des réseaux sociaux. Le lien à la vie privée révèle encore des différences culturelles fortes.12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 42012
  • 5. Perdre son intimité : §  Jeff Jarvis prend goût à la nudité dans les saunas lors de son séjour en Allemagne. §  2009, cancer, ablation de la prostate. Il partage son expérience sur son blog puis les avantages de la journaux et TV. Les commentaires affluent. publitude §  « The Penis Post », il décrit l’ablation de sa prostate, cathéter pendant 10 jours, couches, serviettes hygiéniques et problèmes d’eriction. §  Syndrome Too Much Information (TMI) : « Nous les hommes avons des relations compliquées avec nos penis. Nous les suivons (c’est pour ça qu’ils sont devant). Lorsque je vois le mien qui ressemble à un vieux pépé sur un lit d’hopital, maigrichon, déprimé et rabougri ». Sur le Viagra : « The nurse warned me to expect anything yet and so I suppose I shouldn’t be depressed. But it’s hard. Because it’s not. » §  Nombreux commentaires, partages d’expériences, notamment la veuve d’une personne décédée d’un cancer de la prostate qui par honte et méconnaissance refusait de se faire opérer. Les commentateurs décident aussi de s’exprimer en leur propre nom. §  « Je suis content et soulagé d’avoir partagé mon expérience ; elle a nourri la discussion et incité davantage de lecteurs à se faire dépister. Ma publitude n’a pas été vaine. »12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 52012
  • 6. Les avantages de la publitude (1/3) §  La publitude construit des relations §  Vraie valeur de Facebook, Amazon (recommandation), LinkedIn : mise en relation §  « Les entreprises mesureront leur valeur davantage par la qualité de leur relation que par le coût des choses qu’elles possèdent » (Age de l’Accès) §  La fée Clochette à l’envers ?? « Chaque fois qu’on ne partage pas, une relation perd des ailes. La perte est tangible. Pour créer des relations, il faut être public et partager. » §  La publitude désarme « l’étranger » §  « Comment parler d’étranger ou d’inconnu lorsque, à tout instant sur Facebook ou Twitter, quelqu’un que nous ne connaissons pas peut devenir peut devenir quelqu’un que nous connaissons ? » (Rifkin ?) §  Exemple de l’appli The Situationist. §  Avoir beaucoup « d’amis » sur les réseaux sociaux (cf Milad Douehi, Pour un Humanisme Numérique) La publitude et les rencontres numériques sont comme « un diner en ville : je ne sais jamais ce que je vais y trouver, ce que je vais entendre et si je m’y ferai de vrais amis. » §  La publitude favorise la collaboration §  Beta, un acte public « cette chose n’est pas aboutie, aidez nous à la terminer » §  Exemple de TCHO, un chocolat créé avec des beta-testeurs : 1026 itérations §  « les clients n’entraient dans le processus de création qu’à la fin, lorsqu’il est trop tard pour prendre en compte leurs idées »12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 62012
  • 7. Les avantages de la publitude (2/3) §  La publitude libère la sagesse (et la générosité) des foules §  Google Flu Trends §  Exemple de Brian Stelter, journaliste au NY Times qui tweete son régime et a trouvé un public. §  Révèle sa ration quotidienne et ses menus chaque jour. Une balance diffuse ses résultats. §  Open Data Kaggle : société qui organise des compétitions sur la base de données publiques. En Australie, concours pour prédire les ralentissements sur la route, 364 équipes et un prix de 10k $. Analyse de l’équipe gagnante montre qu’un ralentissement a des conséquences même devant les bouchons. §  La publitude neutralise le mythe de la perfection §  « En agissant au vu et au su de tous, avec nos imperfections, nous ne sommes plus tenus par l’idéal de perfection. » §  Exemples : Washington, culture de perfection / Dell : veille et écoute / Starbucks : My Starbucks ideas §  La publitude neutralise les stigmates §  Parler de sa vie personnelle est un choix mais la rendre publique peut avoir des avantages. §  « Le secret empeche le changement ; la publitude l’accélère.  » §  « Vivre en public ne montre pas seulement que nous n’avons pas grand chose à cacher ; cela montre que nous n’avons pas grand chose à craindre. »12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 72012
  • 8. Les avantages de la publitude (3/3) §  La publitude confère sinon l’immortalité, du moins la reconnaissance §  Son aveu : « J’aime qu’on s’intéresse à moi. Je suis humain. » §  « En affichant nos actions et nos idées, nous en revendiquons aussi la responsabilité. Nous créeons un dossier public. La célébrité a du bon. » §  La publitude nous organise §  Débat Moroz / Shirky : tous deux ont raison. §  « Les outils d’Internet favoriseront de nouvelles façons d’être ensemble : organiser des clubs, des cultes, des entreprises, des marchés, des révolutions et même de nouvelles formes de gouvernance extérieures aux gouvernements mais aussi des syndicats criminels et des organisations terroristes. » §  La publitude nous protège §  Plus une société est ouverte, plus elle est sure. Mmmh §  En faveur de : caméras de surveillance (transparent society), des scans dans les aéroports. §  Exemple de l’état de NY : commune de Riverhead a utilisé Google Earth pour identifier 250 piscines illégales à lever de bouclier12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 82012
  • 9. Ethique de la privacy §  Privacy : une éthique, une morale qui régit les choix de la personne qui reçoit des informations concernant quelqu’un d’autre. La publitude est une éthique qui régit les choix du créateur de ses propres informations. à La privacy est une éthique de la connaissance. La publitude est une éthique du partage. §  Ethique de la privacy §  Ne pas voler d’informations : « avancer à visage découvert, les gens doivent savoir qu’on les observe » §  Etre transparent sur ce que vous allez faire des informations §  Protéger les informations §  Attribuer : la provenance de l’information a de l’importance §  Permettre d’accéder à ses propres informations §  Ne pas utiliser d’informations contre les personnes (sauf si elles le méritent) : exception du journalisme d’investigation §  Le contexte compte §  Les motivations comptent : se demander pourquoi vouloir divulguer des infos §  Ajouter de la valeur : trouver des façons d’utiliser les données pour m’en dire plus sur moi-même (ex. : réutiliser ses données de CB)12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 92012
  • 10. Ethique de la §  Etre généreux : Si vous détenez une info qui peut être précieuse pour d’autres, demandez-vous pourquoi ne pas la partager ? publitude §  Avoir une raison de partager : en quoi ce que vous partagez pourrait intéresser quiconque ? Il y a déjà assez de bruit comme ça §  Utiliser des standards communs pour permettre réutilisation et réappropriation des informations §  Protéger ce qui est public : considérer l’information comme un bien public12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 102012
  • 11. L’industrie du partage : Blippy •  Concept : partager et rendre public ses achats •  2 millions d’achats partagés (10k/jour) •  Pourquoi ? •  Les gens aiment être entendus •  Les gens aiment frimer •  Shopping social : ex. d’un ingénieur de Google qui achète une balance sans fil à une centaine de personnes suivent •  Créer des marchés transparents : évolution des prix, tendance de ventes. Transférer le pouvoir des distributeurs aux consommateurs. •  Les amis deviennent des curateurs d’achat12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 112012
  • 12. L’industrie du partage : ClearHealthCosts Rendre public les tarifs des prestations de santé. Rendre le marché transparent pour unifier le coût et redonner le pouvoir aux consommateurs.12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 122012
  • 13. L’industrie du partage : We live in public Un reality show sur le web qui a tourné au vinaigre. Sa femme crowdsourcait sa vie de couple. Un documentaire a été réalisé sur cette expérience.12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 132012
  • 14. L’industrie du partage : Wired City •  Problème de We live in Public : personnes continuent de travailler, 8 heures par jour ne sont pas filmés •  Concept de Wired City : faire partie du jeu est un travail sponsorisé par les marques. •  Un studio-hangar connecté en direct avec 200 personnes. •  Les marques sponsorisent chaque acte du quotidien. Ex. : se brosser les dents sponsoriser par Crest, je me filme chez moi en me brossant les dents pour entrer dans le studio. •  Un jeu massivement multijoueur : chacun à domicile concourt pour entrer dans le studio.12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 142012
  • 15. L’entreprise « La leçon la plus évidente du web social est que les individus veulent avoir des relations avec des individus, pas avec des marques, des règles, des robots, des transparente : des boîtes vocales ou des algorithmes. Grâce aux outils sociaux, même les plus grandes ambassadeurs sur les marques ont la possibilité de revenir aux jours où l’on commerçait autour de la table, les yeux dans les yeux, où l’on connaissait et comprenait chaque cliente et ses réseaux sociaux attentes. Les connexions directes aident les clients à avoir confiance dans les collaborateurs d’une entreprises et à construire de véritables relations ; le type de relations que j’ai avec mon teinturier quand je lui fais savoir qu’il massacre mes boutons pour qu’il puisse régler le problème. Ne devrais-je pas avoir ce type de relations avec toute entreprise, quelque soit sa taille ? » Jeff Jarvis, Tout nu sur le web : plaidoyer pour une transparence maîtrisée, Pearsons, 2011, p.203.12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 152012
  • 16. L’entreprise transparente §  Ouvrir l’accès au plus de données possibles sur : ses produits, ses processus, spécifications techniques, statistiques commerciales, réparations, provenance des pièces. « Une entreprise doit décider qui de ses secrets ou de ses relations recèle le plus de valeur » §  Devenir participative : ouvrir le design, le service clients, le marketing et même la stratégie. Diffuser les projets en béta. Faire intervenir les clients au bon moment. §  Renoncer à toute publicité : s’appuyer sur ses clients pour vendre ses produits §  Dévoiler et expliquer tout ce qu’elle fait avec les données des clients §  Rendre ses données personnelles portables §  Ouvrir ses documents comptables, salaires compris §  Soutenir et utiliser des standards ouverts §  Se considérer comme membre d’un éco-système : se considérer comme une plateforme ou un réseau qui favorise et profite de la réussite des autres §  Instituer des nouveaux types de gouvernance : une constitution ? Une déclaration des droits ? Un sénat des employés ? Un tribunal de résolution des conflits clients : utile pour certaines sociétés monopolistiques comme Google. §  Le PDG devient le leader d’une communauté ou d’une mission12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 162012
  • 17. L’entreprise transparente : le cas de Local Motors •  Local Motors : une guirlande de petites unités de production réparties dans le territoire. •  Chaque site de production : usine, showroom, atelier de réparation, centre communautaire. •  Co-création de voiture : un algorithme favorise ceux qui achètent ou participent aux produits. •  La Rally Fighter •  40k designers ont proposé leur design •  Un coréen gagne en s’inspirant d’un avion de chasse. Diplomé dans 2 ans. •  Ouvrir le design à une plateforme pour les extensions à un 2e marché •  Une voiture en version beta12 mars Jeff Jarvis, Tout Nu sur le web 172012
  • 18. 8 passage Brulon 75012 ParisFixe : +33 (0)1 44 74 36 71contact@lanetscouade.comwww.lanetscouade.com