Your SlideShare is downloading. ×
Plan d’affaires E-SEHATI
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Plan d’affaires E-SEHATI

3,036
views

Published on

Plan d'affaires du projet E-SEHATI …

Plan d'affaires du projet E-SEHATI
contact : salaheddine.bentalba@mail.com

Published in: Health & Medicine

1 Comment
10 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
3,036
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
10
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Plan d’affaires E-SEHATI Réalisé par : BENTALBA Salah Eddine BADDI Mohammed JAIB Marouane SADDANE Oussama Encadré par : Mme. Yasmine CHEIKH LAHLOU 04/06/2012
  • 2. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 OBJECTIF DE CE DOCUMENT L’objectif de ce document est de décrire notre projet de création de l’entreprise E- SEHATI.inc et du lancement de Notre activité principal qui est la dématérialisation du dossier de maladies ainsi que nos produits supplémentaires E-SEHATI-Officines, E-SEHATI-Cabinets… au sein de cette entreprise sur les deux plans « Business » et « Informa- tique ». CONFIDENTIALITE ET PROPRIETE INTELLECTUELLE Les informations concernant le présent document et les procédures développées par E- SEHATI.inc Sarl pour sa réalisation sont considérées comme propriété intellectuelle de la so- ciété E-SEHATI.inc Sarl. Tous les éléments décrits dans ce document sont considérés confidentiels et ne de- vront en aucun cas être copiés et/ou transmis en intégralité ou partiellement à des tiers sans l’accord préalable de E-SEHATI.inc Sarl. Cette copie du document est fournie exclusivement pour la réalisation de l’étude et la mise en place du projet E-SEHATI. Son contenu original et modifications sont protégés par les lois qui régissent les droits d’auteur. Copyright 2012 E-SEHATI.inc Sarl, All rights reserved © 2012 E-SEHATI.inc Sarl, Tous droits réservés 2 / 65
  • 3. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 SOMMAIRE TABLES DES FIGURES........................................................................... 5 EXECUTIVE SUMMARY.......................................................................... 6 I. Présentation du projet : ................................................................. 8 1. Idée du projet: ....................................................................................................................... 9 2. L’équipe du Projet : .............................................................................................................. 9 3. Fiche Signalétique du projet: .............................................................................................. 10 4. La structure de l’actionnariat: ............................................................................................ 10 5. L’organisation interne : ...................................................................................................... 11 II. Caractéristiques d’E-SEHATI : ..................................................... 13 1. Notre principale activité :.................................................................................................... 14 3. Schéma descriptif : .............................................................................................................. 17 4. Schéma du processus de remboursement: .......................................................................... 18 5. Familles de partenaires : ..................................................................................................... 20 III. La santé au Maroc ....................................................................... 21 1. Analyse de l’environnement : .............................................................................................. 22 2. Secteur de la santé : ............................................................................................................. 25 a.Problématique :................................................................................................................................... 25 b.Etude : ................................................................................................................................................ 25 c.Parties prenantes : ............................................................................................................................... 27 3. Etude du marché : ............................................................................................................... 32 a.Contacts : ............................................................................................................................................ 32 b.Etude sur le terrain : ........................................................................................................................... 32 4. Analyse de la concurrence :................................................................................................. 34 a.Plateforme : ........................................................................................................................................ 34 b.Autres produits : ................................................................................................................................. 35 5. Analyse SWOT : .................................................................................................................. 36 3 / 65
  • 4. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 IV. Stratégie Commercial et marketing :.......................................... 38 1. Politique de place, promotion, produit, prix: ..................................................................... 39 2. Objectifs : ............................................................................................................................ 40 3. Stratégie commerciale : ....................................................................................................... 40 4. Moyens mis en œuvre : ........................................................................................................ 41 V. Chiffrage financier du projet : ..................................................... 43 1. Hypothèses d’exploitation ................................................................................................... 44 a.Approche méthodologique pour la détermination du CA ................................................................... 44 b.Hypothèses des recettes :.................................................................................................................... 45 c.Hypothèses liées aux charges de personnel : ...................................................................................... 46 d.Hypothèses liées aux frais de fonctionnement: .................................................................................. 47 e.Hypothèses liées aux investissements : .............................................................................................. 47 f.CPC ..................................................................................................................................................... 48 2. Etats financiers prévisionnels d’E-SEHATI ....................................................................... 50 a.Plan de financement : ......................................................................................................................... 50 b.Seuil de rentabilité :............................................................................................................................ 51 Conclusion Générale ........................................................................... 53 ANNEXES ............................................................................................. 54 4 / 65
  • 5. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 TABLES DES FIGURES Figure 1 : Evolution du chiffre d’affaire et du Résultat NET …………………..7 Figure 2 : Fiche Signalétique du projet………………………………………...10 Figure 3 : Structure de l’actionnariat...………………………………………...10 Figure 4 : Organigramme de l’entreprise……………………………………....11 Figure 5 : Schéma descriptif d’E-SEHATI…………………………………...17 Figure 6 : Schéma du processus de remboursement normal………………….18 Figure 7 : Schéma du processus de remboursement E-SEHATI………………19 Figure 8 : Les partenaires d’E-SEHATI………………………………..…......20 Figure 9 : Récapitulatif du PESTEL……………………………………..….....25 Figure 10 : La répartition des dépenses de la santé au Maroc ……………….. 27 Figure 11: Le système de santé au Maroc……………………………………..27 Figure 12 : Evolution de la population par milieu (en milliers)……………….28 Figure 13 : Evolution des effectifs médecins publics et privés (1997-2011)….29 Figure 14 : Evolution de la consommation pharmaceutique…………………..30 Figure 15 : Schéma des parts de marché des assurances………………………31 Figure 16 : Récapitulatif du SWOT…………………………………………...39 Figure 17 : Les objectifs qualitatifs et quantitatifs…………………………….42 Figure 18 : Cycle d’évolution d’E-SEHATI………………………………….42 Figure 19 : Evolution CA Plateforme E-SEHATI/Produits de Gestion………42 Figure 20 : Evolution du chiffre d’affaire, les charges et le résultat net….…...42 Figure 21 : Seuil de rentabilité…………………………………………………42 5 / 65
  • 6. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 EXECUTIVE SUMMARY Aujourd’hui, face à l’augmentation des besoins médicaux, le secteur de santé est confronté à plusieurs problèmes entre autres la difficulté d’accès au soin, le temps pris par les différentes procédures existantes et surtout le manque de stratégie de communication. Une Equipe jeune, ambitieuse et ayant un esprit d’entreprenariat a décidé de créer une entreprise nommée E-SEHATI pour s’investir dans l’évolution du secteur de santé. Les systèmes de santé en général ont besoin de contrôle en plus de soin médical, les procédures administratives et le traitement de l’information. E-SEHATI est un projet innovateur qui consiste en la dématé- rialisation du dossier de maladie et la prise en charge de la circulation de l’information du patient (automatiser le processus de remboursement). L’objectif sera donc de faciliter la circulation de l’information concernant les feuilles de soins entre les organismes de santé :  CNSS  Mutuelles  Assurances  Officines  Cabinets privés  Hôpitaux  …etc. Le Lancement de l’entreprise E-SEHATI vient accompagner une tendance qui donne de plus en plus de l’importance à la numérisation des données. De plus il représente une réponse à un besoin exprimé par toutes les assurances et les Mutuelles à savoir la numérisation des feuilles de soins. E-SEHATI vient surtout pour accélérer l’évolution du secteur de santé qui est en plein expansion, aussi pour compléter le plan de Maroc numeric 2013 qui vise la numérisation de plusieurs services. Notre projet demande une grande ambition, un grand investissement matériel et logiciel, estimé de 500 000 dhs ainsi que l’engagement de la part des organismes qui vont implémenter ce projet. 6 / 65
  • 7. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Les prévisions d’évolution Le paragraphe suivant montre les prévisions d’évolution de l’activité durant les cinq premières années de la vie du projet. Durant cette période, la société E-SEHATI se concentrera sur son activité principale qui est la dématérialisation du dossier de maladies et donc on se concentrera sur la CNSS comme point d’entrée au marché. La figure ci-dessous représente l’évolution financière de la société E-SEHATI sur l’horizon prévisionnel : 8 000 000 7 000 000 6 000 000 5 000 000 4 000 000 evolution du CA evolution du RN 3 000 000 2 000 000 1 000 000 0 2013 2014 2015 2016 2017 -1 000 000 Figure1 : Evolution du chiffre d’affaire et du résultat NET Cette figure nous montre l’évolution du Chiffre d’affaire et du Résultat qui connait un taux de croissance très intéressant. 7 / 65
  • 8. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 I. Présentation du projet : Cette partie présente l’origine de l’idée du projet, l’équipe et identifie les différents traits de l’entreprise E-SEHATI. 8 / 65
  • 9. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 1. Idée du projet: Tout projet de création commence par une idée, la nôtre a naquit de nos propres expériences, de l’analyse des différents problèmes rencontrés par les acteurs de la santé, leur discordance et leur disharmonie. En se confrontant au domaine de la santé et à partir de notre vécu, nos expériences nous faisons face à plusieurs problèmes tout au long du processus (dès une visite médicale jusquau remboursement) dont le retard de remboursement, le va et vient entre les différents acteurs et surtout la difficulté de l’accès à l’information. Pour ceci, nous essayerons de rendre les services plus efficaces, faciliter la consultation du dossier de maladies (feuilles de soins) et surtout automatiser le processus de remboursement. La population marocaine est en pleine expansion ainsi que le nombre de dossiers de malades traités par jours chez les assurances/mutuelles d’où la nécessité de l’implémentation d’une plateforme automatisant le processus de remboursement (traitement des feuilles de soins) et facilitant l’interconnexion des différents acteurs du secteur de la santé. Le but d’E-SEHATI est de contribuer dans l’évolution du secteur de santé, de s’impliquer dans les nouvelles stratégies de développement de l’information et de participer à son tour à l’avancement de « Maroc Numeric 2013 » dont E-SEHATI partage les mêmes objectifs dans ce secteur. Nous espérons lors de la création de cette société de répondre aux besoins des entreprises et des particuliers qui verront dans notre société une autre manière de travailler en ligne. 2. L’équipe du Projet : L’auteur du projet est la Société E-SEHATI Inc. Société crée directement par une Equipe jeune, ambitieuse et ayant un esprit d’entreprenariat. Ces associés mettent leurs connaissances et leurs expériences en œuvre afin de contribuer à l’évolution du secteur de la santé. Les associés : NOM AGE FORMATION ATOUTS Ingénieur informatique MIAGE EMSI Esprit Commercial. BENTALBA Salaheddine 22 Master 2 MIAGE NTDP Université de Large réseau relationnel. Nice Sophia Antipolis Ingénieur informatique MIAGE EMSI Esprit d’analyse et de conception. 24 Master 2 MIAGE NTDP Université de JAIB Marouane Etude et analyse fonctionnelle. Nice Sophia Antipolis Excellente maitrise des outils informa- Ingénieur informatique MIAGE EMSI tiques. BADDI Mohammed 22 Master 2 MIAGE NTDP Université de Mise en œuvre des outils et méthodes Nice Sophia Antipolis de développement. Ingénieur informatique MIAGE EMSI Esprit Commercial. SADDANE Oussama 23 Master 2 MIAGE NTDP Université de Passionné par les nouvelles technolo- Nice Sophia Antipolis gies. 9 / 65
  • 10. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 3. Fiche Signalétique du projet: • Nom de • Forme • Date de • Capital lentreprise juridique création social Septembre E-SEHATI SARL 2012 500.000 DH Figure2 : Fiche Signalétique du projet 4. La structure de l’actionnariat: Sur un capital de 500.000 DHS la répartition des apports en numéraire est comme illustrée ci-dessous : BENTALBA Salah Eddine 30% soit 150.000 DHS BADDI JAIB Marouane Mohammed 25% 23% 500.000 dh soit 115.000 soit 125.000 DHS DHS SADDANE Oussama 22% soit 110.000 DHS Figure3 : Structure de l’actionnariat 10 / 65
  • 11. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 5. L’organisation interne : La figure ci-dessous représente les porteurs du projet qui vont tous porter la casquette « de technico-commerciaux « lors du début de l’activité, tout en se répartissant les taches accessoires mais nécessaires à la bonne gestion de leur futur entreprise : Direction Générale Direction Direction Finances et Direction juridique communication et Direction SI developpement relations exterieures Ressources Plateforme E- conseil Formation Humaines SEHATI Budget et Rédaction des Produits de relation médias affaires actes Gestion financieres outils et suports Autres produits Etude et analyse de communication et services Figure4 : Organigramme de l’entreprise 11 / 65
  • 12. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  BENTALBA Salah Eddine : Coordinateur et Gérant (Direction General)  Coordonner les travaux de la maîtrise douvrage et de la maîtrise dœuvre.  Hiérarchiser les décisions à prendre en fonction des enjeux (gestion des priorités).  JAIB Marouane : Responsable RH  Entretenir les relations avec les partenaires.  Analyser les besoins humains de l’entreprise.  Elaborer et améliorer les tableaux de bords RH.  BADDI Mohammed : Responsable SI  Gérer la planification et lexécution des activités du projet et des budgets, y compris lanalyse daffaires, la planification du projet, la planification des ressources, la gestion des risques, communication avec les intervenants, la documentation et un soutien de transfert.  SADDANE Oussama : Responsable Commercial  Déterminer les orientations stratégiques, les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en place.  Développer le chiffre d’affaire.  Recrutements envisagés : Tout au long de notre activité nous aurons besoin de recruter différents profils à savoir :  Des techniciens et des développeurs analystes.  Secrétaire comptable standardiste.  Administrateur de base de données.  Administrateur réseaux.  …etc. RECRUTEMENT ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 INGENIEUR COMMERCIAL 4 4 4 4 4 DEVELOPPEUR TECHNICIEN 2 2 3 3 3 SECRETAIRE 0 1 1 1 1 ADMINISTRATEUR BASE DE DONNEES 1 1 1 1 1 ADMINISTRATEUR RESEAUX 0 0 1 1 1 Architecte JAVA/J2EE 1 1 0 0 0 INGENIEUR QUALITE 1 1 1 1 1 DEVELOPPEUR ANALYSTE 2 2 2 2 2 COMPTABLE 0 0 1 1 1 Tableau des recrutements envisagés 12 / 65
  • 13. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012II. Caractéristiques d’E-SEHATI : Cette partie présente les différents produits et services d’E-SEHATI avec des schémas descriptifs ainsi que ces partenaires. 13 / 65
  • 14. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 1. Notre principale activité : L’activité principale d’E-SEHATI est la dématérialisation des feuilles de soins qui constituent le dossier de maladies. La plateforme E-SEHATI accessible via le web et via un téléphone portable conçue et réalisée par l’équipe E-SEHATI elle-même. En parallèle E-SEHATI conçoit et développe des applications de gestion destinées aux différentes parties prenantes du domaine de santé tel que les officines et les cliniques…etc. 2. DESCRIPTION DU PRODUIT / SERVICE : a. Plateforme E-SEHATI : Notre principal service est la plateforme E-SEHATI, l’outil de dématérialisation du dossier de maladies  L’externalisation du traitement du dossier de maladies rassemblant les informations relatives à une personne et nécessaires à une bonne coordination des soins : prescriptions, synthèses médicales, comptes rendus, résultats danalyses, mentions dallergies... Et donc la contribution à l’amélioration de la qualité des soins et la simplification de la prise en charge globale dun patient, notamment dans le cadre de maladies chroniques.  L’automatisation du processus de remboursement des assurés.  L’optimisation du délai de remboursement.  Le suivi de l’état du dossier de remboursement par les patients à travers la plateforme E-SEHATI.  La gestion des rendez-vous avec les différentes parties prenantes.  Communication des patients avec leurs médecins avec des messages à travers la plateforme.  Accès à la plateforme à partir du portable (version portable de la plateforme). b. Produits de Gestion : Des produits de gestion interconnectés avec notre plateforme E-SEHATI à savoir : 14 / 65
  • 15. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  E-SEHATI Officines : Application de gestion destinée aux officines Référence Nom Description Ce module permet la maitrise totale des commandes passées tout en Module de Gestion donnant l’état de ces commandes (validée, en attente, annulée).Ainsi OGCom de commandes alors une Gestion des achats que fait le pharmacien ou bien un autre utilisateur. Module de Gestion Ce module permet d’avoir une vision sur votre stock en temps réel et OGSt De stock donner une idée sur l’état de stock afin d’éviter la rupture de médicament. Module de Ce module permet de bien connaitre les dépenses de votre officine ainsi OCom Comptabilité que les gains réalisés et calcule les amortissements des dépenses. Module de Base de don- ObaseG nées de médicaments Ce module vous donne des listes des médicaments préétablies. génériques Ce module génère des rapports suite à vos transactions effectuées et ORep Module de reporting donne des statistiques précises. Ce module garanti la sécurité de la plateforme via des mots de passe OSec Module de Sécurité cryptés attachés à chaque utilisateur et des droits d’accès qui sont gérés par un administrateur afin d’éviter les accès non souhaités. Ce module permet d’avoir un historique pour pouvoir restaurer vos Module de Gestion OGarch données au cas où les données sont perdues à causes d’une mauvaise darchive manipulation. Ce module permet la gestion des fournisseurs de l’officine, contrôle Module de Gestion OGfrn l’ensemble des informations relatives aux fournisseurs. Offrir au pharmacien des Fournisseurs d’officine une vue complète et rapide du dossier du fournisseur. Ce module permet de vous donner une aide au niveau de la saisie en OSass Module de Saisie assistée vous proposant des mots incluant les lettres saisies. Module de Gestion Ce Module permet la gestion des utilisateurs pour gérer l’accès à OGUser d’utilisateurs l’application avec des autorisations. Ce Module permet la synchronisation avec la plateforme E-SEHATI, OSyn Module de synchronisation pour l’envoie direct des informations depuis votre application.  E-SEHATI Cabinets : Application de gestion destinée aux cabinets Médicaux. 15 / 65
  • 16. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Référence Nom Description Ce module vous donne la possibilité de maitriser les visites des patients CGVi Module de Gestion des visites de votre cabinet tout en gérant les rendez-vous. Ce module permet de bien connaitre les dépenses de votre cabinet ainsi CCom Module de Comptabilité que les gains réalisés et calcule les amortissements des dépenses. Ce module permet la maitrise de la gestion des documents (Ordonnances, Module de Gestion des docu- courriers, certificats…) avec une création des modèles pour chaque type CGDoc ments de documents. Module de Base de données de Ce module vous donne des listes des médicaments préétablies. En même CbaseG médicaments génériques & temps vous propose un système de comparaison des médicaments. système intelligent Ce module permet de transmettre les résultats d’analyses de vos patients CAbM Module d’Abonnement Mail de chez les laboratoires via la transmission par mail dans le but de gagner le temps et soulager votre patient. Ce module permet d’avoir un historique pour pouvoir restaurer vos CGarch Module de Gestion darchive données au cas où les données sont perdues à causes d’une mauvaise manipulation. Ce module garantit la sécurité de la plateforme via des mots de passe CSec Module de Sécurité cryptés attachés à chaque utilisateurs et des droits d’accès qui sont gérés par un administrateur afin d’éviter les accès non souhaités. Ce module permet la gestion des fournisseurs de l’officine, contrôle Module de Gestion l’ensemble des informations relatives aux fournisseurs. Offrir au pharmacien CGfrn des Fournisseurs d’officine une vue complète et rapide du dossier du fournisseur. Ce module permet de vous donner une aide au niveau de la saisie en CSass Module de Saisi assistée vous proposant des mots incluant les lettres saisies. Module de Gestion Ce Module permet la gestion des utilisateurs pour gérer l’accès à CGUser d’utilisateurs l’application avec des autorisations. Ce Module permet la synchronisation avec la plateforme E-SEHATI, CSyn Module de synchronisation pour l’envoie direct des informations depuis votre application.  E-SEHATI Hôpitaux : Application de gestion destinée aux hôpitaux. Référence Nom Description Module de Gestion de méde- Ce module permet de bien maitriser la gestion du personnel au sein HGMeIn cins/infirmiers (personnel) de votre établissement de soins (la présence, les horaires, …) Ce module permet la gestion des interventions qui doivent être Module de Gestion dinterven- HGInOp effectuées suite à un calendrier remplis par les médecins qui vont tions/opérations intervenir. Ce module permet d’avoir une vision sur votre stock en temps réel HGst Module de Gestion de stock et donner une idée sur l’état de stock afin d’éviter la rupture de la matière nécessitant le bon fonctionnement de l’établissement. Module de Gestion des de- Ce module permet de gérer la collecte des spécimens, linstallation HGDem mandes de services de solutés, lexécution des examens et lélaboration des plans de 16 / 65
  • 17. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 traitement. Ce module vous permet d’avoir en temps réel les informations HGurg Module de Suivi des urgences provenant de l’urgence pour une excellente coordination entre les médecins et les infirmiers. Ce module permet aux personnels infirmiers et aux autres employés Module de Gestion du recen- autorisés de recueillir des données initiales dinscription, afin de HGrec sement constituer un dossier pour le patient dans le cas où le système principal dinscription nest pas disponible. Ce module permet la gestion des lits disponibles dans un hôpital ou HGli Module de Gestion de Lits une clinique afin d’avoir une meilleure vue sur les disponibilités. Ce Module permet la synchronisation avec la plateforme E-SEHATI, HSyn Module de synchronisation pour l’envoie direct des informations depuis votre application. 3. Schéma descriptif : Figure5 : Schéma descriptif d’E-SEHATI 17 / 65
  • 18. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 4. Schéma du processus de remboursement: a. Avant E-SEHATI : Figure6 : Schéma du processus de remboursement normal 18 / 65
  • 19. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 b. Après E-SEHATI: Figure7 : Schéma du processus de remboursement E-SEHATI 19 / 65
  • 20. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 5. Familles de partenaires : Délégué médical Associatio ns qui Ordre des defendent E-SEHATI Médecins les droits du patient Fournisseurs de Matériel Informatiques Figure8 : Les partenaires d’E-SEHATI Pour la réussite de la commercialisation de notre projet on aura besoin de plusieurs partenaires d’un côté pour bien démarrer notre projet et son développement dont la nécessité d’un fournisseur de matériels informatiques et d’un autre coté pour la bonne communication et commercialisation du produit. Notre stratégie reposera sur le contact de la CNSS par rapport à la plateforme E-SEHATI et par rapport aux produits de gestion des rencontres avec l’ordre des médecins et les délégués médicaux qui seront planifiées au but de faire connaitre les produits E-SEHATI. 20 / 65
  • 21. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012III. La santé au Maroc Cette partie présente une analyse du secteur de santé au Maroc avec les différentes parties prenantes 21 / 65
  • 22. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 1. Analyse de l’environnement : Afin de décrire l’environnement de notre projet par rapport à son contexte : Politique, économique, Social, Technologique, Ecologique et Légal, nous aborderont pour l’analyse du marché la méthode PESTEL ainsi que la célèbre matrice SWOT. a. Politique : Le lancement du Maroc Numeric 2013 et le projet E-GOV a pour objectif l’informatisation de tous les organismes publics et privés, prouvant ainsi que le Maroc franchit la première barrière du déploiement de sa stratégie visant la numérisation de linformation. Ayant pour but de révolutionner le secteur de la santé, E-SEHATI prend sa part de cette politique en essayant de rendre les stratégies et les procédures administratives plus fluides et plus efficaces, d’autant plus quand il s’agit de dis-coordination des actions. b. Economique : Evoluant sur un rythme croissant, l’économie du Maroc a pu tirer profit du mouvement de µ délocalisation grâce à plusieurs contributeurs en particulier le secteur des Nouvelles Technologies d’Information et de Communication. Du fait des sommes énormes dépensées par létat – présentement celles qui sont relatives au Plan « Maroc Numeric 2013 »-« E-SESAHTI» s’est permis de profiter à son tour des appuis proposés aux " Start-up". Le projet nécessitera une somme assez importante au départ, approvisionnée grâce à des crédits bancaires et des subventions de l’état. Mais néanmoins les charges dépensées devront indemnisées dans un délai dérisoire, réalisant un réel écart et ceci parce qu’une facturation sera établie à chaque transaction entre les mutuelles, les assurances et la plateforme au cours du processus du remboursement. c. Social : Les principales complications rencontrées par l’évolution d’un dossier de maladie sont l’agencement de son parcours entre les différentes entités, surtout quand il doit passer par différentes régions du royaume. Certaines organisations agissant dans d’autres secteurs ont conçu des solutions qui intègrent l’ensemble des processus afin d’assurer une meilleure coordination, effectivement, ces stratégies ont abouti aux solutions proposées, donc pourquoi ne pas emprunter la même voie. Etant donné que le Maroc est en plein expansion dans le secteur des NTIC, et que la population marocaine, dont la jeunesse constitue la majorité, s’oriente de plus en plus vers les solutions informatiques, dune part, pour se faciliter la vie, et dautre part car elle réalise lutilité de l’informatisation des processus. Lobjectif est par conséquent de mettre en place une solution qui va simplifier la procédure des mutuelles et des assurances et du coup fournir un bon service aux personnes assurées. d. Technologique : Toujours dans le même contexte, celui de la création d’une politique numérisée et du lancement de "Maroc Numeric 2013", il s’agit tout d’abord de rendre accessible aux citoyens l’Internet Haut Débit et favoriser l’accès aux échanges et à la connaissance ; de rapprocher l’Administration des besoins de l’usager en termes d’efficacité, de qualité et de transparence à travers un ambitieux programme « E-Gouvernement » ; 22 / 65
  • 23. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 D’inciter à l’usage judicieux des TI au sein des PME pour accroître leur productivité ; et enfin de développer une filière locale des TI en favorisant l’émergence de Pôles d’excellence à fort potentiel à l’export. Il existe, parallèlement, deux mesures d’accompagnement relatives au développement du Capital Humain et la Confiance Numérique. Les deux facteurs clés de succès sont la mise en place d’une structure de Gouvernance (Conseil National des Technologies de l’Information, présidé par le Premier Ministre) et une allocation adéquate des ressources financières. Ce Plan a pour principaux objectifs la création de 58 000 emplois et la création d’un PIB additionnel de 27 Milliards de Dirhams, à horizon 2013. e. Ecologique : En fait, limpact des TIC sur lenvironnement reste largement ignoré, suite au manque des études dans ce sens. Sauf que pour le projet « E-SEHATI » il est bien entendu que limpact reste positif, puisque cela permettra dappliquer la méthode du "zéro papier" au moins pour lensemble des procédures qui seront entamées de façon électronique, aussi bien que léchange des informations, des dossiers de maladie , et des contrats dassurance, ce en quoi consiste d’ailleurs l’aspect immatériel au niveau du transport et logistique que lensemble des formalités en auront besoin pour être déployées de façon sécurisée. f. Juridique : L’internet est aujourd’hui un outil indispensable au quotidien. Des mails jusqu’au e-Commerce. Plusieurs pays se sont déjà dotés de moyens juridiques permettant de faire face aux difficultés pouvant être soulevées par l’utilisation des TIC. C’est alors avec impatience que l’on attendait que le Maroc établisse une réglementation suffisante dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. La première chose qui interpelle en prenant connaissance de l’existence de cette loi est son nom : “échange électronique de données juridiques”.  Signature : Le dispositif de création de la signature électronique est prévu à l’article 8 de la loi et consiste en ” un matériel et/ou logiciel destiné à mettre en application les données de création de signature électronique, comportant les éléments distinctifs caractérisant le signataire, telle que la clé cryptographique privée “. Les conditions qui doivent être satisfaites pour sa validité sont prévues à l’article 6 de la loi et sont les suivantes :  Etre propre au signataire.  Etre créé par des moyens que le signataire puisse garder sous son contrôle exclusif.  Garantir avec l’acte auquel elle s’attache un lien tel que toute modification ultérieure dudit acte soit détectable.  Etre produite par un dispositif de création de signature électronique, attesté par un certificat de conformi- té.  Le certificat électronique sécurisé doit mentionner les données de vérification de la signature électronique sécurisée. 23 / 65
  • 24. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  Le certificat de conformité est, selon l’article 9, délivré par l’autorité nationale d’agrément et de surveillance de la certification électronique dans lorsque deux conditions sont respectées :  Garantir par des moyens techniques et des procédures appropriées que les données de création de signature électronique : - Ne peuvent être établies plus d’une fois et que leur confidentialité est assurée. - Ne peuvent être trouvées par déduction et que la signature électronique est protégée contre toute falsification. - Ne peuvent être protégées de manière satisfaisante par le signataire contre toute utilisa- tion par des tiers.  N’entraîner aucune altération ou modification du contenu de l’acte à signer et ne pas faire obs- tacle à ce que le signataire en ait une connaissance exacte avant de le signer.  Certificat : Quant au certificat électronique, l’article 10 prévoit qu’il s’agit d’un document établi sous la forme élec- tronique attestant du lien entre les données de vérification de la signature électronique et le signataire. Selon le même article, le certificat électronique peut être simple ou sécurisé. Dans ce dernier cas, l’article 11 prévoit qu’il doit avoir été délivré par un prestataire de service de certification électronique agréé par l’ANASCE et comporter les informations suivantes :  Une mention indiquant qu’il est délivré à titre de certificat sécurisé.  L’identité du prestataire de service et l’Etat où il est installé.  Non du signataire, titulaire du CES, ou son pseudonyme.  Qualité du signataire, le cas échéant.  Données permettant la vérification de la signature.  Identification du début et de la fin de la durée de validité du CES.  Code d’identité du CES.  Signature électronique sécurisée du prestataire de service de certification électronique qui dé- livre le CES.  Les conditions d’utilisation du CES, notamment le montant maximum des transactions pour lesquelles il peut être utilisé La loi prévoit des mesures répressives en cas de violation des règles d’agrément, du secret professionnel, la véracité des informations fournies au prestataire, le défaut de déclaration ou d’autorisation, l’utilisation des éléments de création de signature personnelle d’autrui, la violation de l’obligation d’information de l’ANRT, l’utilisation d’un certificat arrivé à échéance ou révoqué. 24 / 65
  • 25. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 POLITIQUE ECONOMIQUE SOCIAL TECHNOLOGIQUE ECOLOGIQUE JURIDIQUE • Maroc Numeric • Evolution croissante • Eviter des pertes • Favoriser l’accès aux • Impact positif: • Signature d’argent échanges et à la 2013 • Des sommes pour connaissance méthode du "zéro electronique • E-GOV énormes dépensées les malades papier" • Certificat • Améliorer • Rapprocher • Aspect immatériel • Révolutionner par létat la electronique coordination des l’administration des au niveau du le secteur de la soins besoins de l’usager transport et santé • D’inciter à l’usage logistique judicieux des TI Figure9 : Récapitulatif du PESTEL 2. Secteur de la santé : a. Problématique : Diverses et multiples sont les problématiques du secteur de santé marocain vu qu’il concerne tous les citoyens sans exception et l’implication de plusieurs parties prenantes à savoir les assurances, les mutuelles, les officines, les cabinets privés, les hôpitaux. L’interconnexion entre ces différents acteurs de ce domaine entraîne plusieurs problèmes à tous les niveaux soit pour les patients soit pour eux même tels que le cout élevé du traitement du dossier de maladie qui est estimé à 175dhs/dossier concernant les assurances/mutuelles, le retard du remboursement et le nombre de fraudes élevés. b. Etude : Le secteur de la santé au Maroc présente "dimportantes insuffisances". Souvent exacerbées par des inégalités dordre géographique et catégoriel", Les "insuffisances" dans ce domaine tiennent en labsence de contrôle de la gestion et de reddition des comptes, "particulièrement nécessaires dans un contexte dominé par lexercice illégal de la médecine, le gaspillage des ressources, labsentéisme, la pratique de la corruption dans les établissements de soins", le tout aggravé par la faiblesse des programmes sociaux et des moyens de motivation du personnel". 25 / 65
  • 26. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Le plan d’action du Ministère de la Santé 2008-2012 prévoit des mesures pour améliorer les services de soins disponibles, Dans ce contexte, et afin de mieux répondre aux besoins exprimés par la population et de réduire les inégalités d’accès aux soins entre les milieux et les disparités de l’offre, un plan spécifique pour l’amélioration de la couverture sanitaire a été adopté. Le plan de santé vise :  L’amélioration de l’accessibilité du système public de santé pour lensemble des citoyens.  L’amélioration de la qualité du système public marocain de santé.  Le renforcement institutionnel du Ministère et lamélioration de la gouvernance au niveau régional. Afin d’atteindre les objectifs fixés, des interventions ont été programmées autour de trois axes complémentaires.  Axe 1 : Augmentation et amélioration de la couverture sanitaire fixe  Axe 2 : Renforcement et amélioration de la couverture sanitaire mobile  Axe 3 : Renforcement des actions et de la participation communautaire En dépit des progrès enregistrés depuis quelques années, le secteur de la santé au Maroc présente toujours autant de disparités entre le milieu urbain et le milieu rural et n’a pas suivi l’évolution exigée par l’accroissement de la population et des besoins en santé et en prévention sanitaire. 6,65 milliards • destinées aux dépenses liées au personnel 2 milliards de dirhams • création d’un fonds de soutien à la cohésion 1,8 milliard COMMENTAIRE • permettront d’accompagner le sociale projet Santé Maroc III Les dépenses de l’état marocaine dans le secteur de santé sont divisées sur plusieurs volets tels que la lutte contre le cancer, la lutte contre la réduction de la moralité maternelle et infantile …etc. 87,9 millions 80 millions • lutte contre la réduction de la mortalité • La lutte contre le maternelle et infantile cancer Figure10 : La répartition des dépenses de la santé au Maroc 26 / 65
  • 27. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 COMMENTAIRE Présentation des différents secteurs du système de santé national: Le secteur public: Le réseau hospitalier , le réseau des soins de santé de base, les institutions et Laboratoires nationaux… Le secteur privé à but lucratif: Les hôpitaux et les cliniques privées, les cabinets libéraux, les officines… Le secteur privé à but non lucratif: Les hôpi et les établissements de soins de la C.N.S.S., des mutuelles, de lOCP… Figure11 : Le système de santé au Maroc c. Parties prenantes :  Patients : COMMENTAIRE Depuis le graphe on constate une évolution croissante et qui ne cesse d’augmenter concernant la population de notre pays et que la population urbaine représente les 2 tiers du total de la population. Figure12 : Evolution de la population par milieu (en milliers)  Hôpitaux :  La Répartition des établissements de Soins de base en total de 2689 établissements répartis comme suit : 1938 par milieu rurale contre 368 par milieu urbain.  On compte 141 hôpitaux publics avec une capacité de qui atteint 27326 lits. 27 / 65
  • 28. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  Médecins : COMMENTAIRE - Environ 11812 médecins dans le secteur public (y compris les médecins des collectivités lo- cales et les enseignants cher- cheurs) où 7364 exerçant dans le Réseau Hospitalier. - En milieu rurale on compte 74 généralistes contre 0 spécialistes. - En milieu urbain on compte 2011 généralistes contre 297 spécia- listes sur un total de 2308. - 7 934 est le nombre de médecins exerçant dans le secteur privé. - Personnel médical du Réseau de Soins de Santé de Base est répar- ti comme suit: 3182 généralistes contre 313 spécialistes sur un total Figure13 : Evolution des effectifs médecins publics et privés 1997-2011 de 3495 pour l’ensemble des mi- lieux.  Pharmacies : En 2010, le chiffre d’affaires réalisé par l’industrie pharmaceutique au niveau national est de 7,9 mil- liards de dirhams pour la partie privée (médicaments vendus en pharmacies).L’évolution par rapport à 2009 a été de +1% en volume et de +2% en valeur. Ce chiffre d’affaires correspond à une dépense annuelle liée à l’achat des médicaments de l’ordre de 12,6 milliards de dirhams. Les dépenses annuelles per capita, consacrées à l’achat des médicaments dans les pharmacies sont estimées à 376 Dhs (soit moins de 46 USD, alors que l’Américain consomme 770 USD / an, le Japonais 506 USD et l’Européen 380 USD). En volume, la consommation per capita est de l’ordre de 8,6 boîtes par personne par an. On compte à peu près 11 000 officines qui couvrent l’ensemble du territoire marocain. Figure14 : Evolution de la consommation pharmaceutique 28 / 65
  • 29. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  CMIM : caisse mutualiste interprofessionnelle marocaine Nombre d’entreprises adhérentes à la CMIM réparties sur len- semble du territoire Nombre total des assurés au 31/12/2010 Nombre de bénéficiaires CMIM au 31/12/2008 Montant total des prestations versées en 2010 en dirhams Montant total de cotisation en 2010 en dirhams Résultat consolidé de lexercice 2010 Nombre de dossiers maladie traités en 2010 Moyenne dâge des assurés inscrits à la Mutuelle CMIM Nombre total de salariés CMIM à votre service  Assurances : Atlanta Axa Assistance Maro 0% Axa Assurance Maroc 4% 5% CAT Cnia Saada 14% 20% Euler Hermes ACMAR Isaaf Mondiale Assistance 3% Maroc Assistance Marocaine Vie MAMDA 6% 13% MATU MCMA RMA Watanya 0% Sanad 17% 4% Wafa Assurance 2% 2% 6% Zurich 2% 1% Figure15: Schéma des parts de marché des assurances 29 / 65
  • 30. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012  CNSS Présentation : La CNSS est un organisme public, à vocation sociale, disposant d’un portefeuille de prestations gérées dans le respect de l’environnement. Appréciée par ses partenaires pour la qualité de ses services, empreinte d’humanité et soucieuse de la santé, la CNSS a le devoir et l’ambition de toujours vous protéger. Responsabilité Sociale : Citoyenne de nature, protectrice par mission, la CNSS a le devoir d’assumer ses responsabilités sociales :  Santé: La généralisation de la couverture médicale à l’ensemble de la population est l’une de nos principales préoccupations.  Sécurité: Dans le souci de garantir la sécurité de nos Assurés et Ayants Droits, nous leur assurons un revenu en cas d’invalidité, maladie, maternité, vieillesse et décès.  Environnement: Nous agissons pour le bien être durable de nos concitoyens en respectant l’environnement de la communauté. Axes stratégiques de la période 2012-2014 : Le plan stratégique de la CNSS pour la période repose sur cinq axes majeurs : 1. Développement de la protection sociale ; 2. Poursuite de la qualité de service aux affiliés et aux assurés ; 3. Dématérialisation de la relation ; 4. Développement du capital humain ; 5. Gouvernance et pilotage. Assurance Maladie Obligatoire 1. Développement de lAssurance Maladie Obligatoire; 2. Poursuite de la qualité de service aux assurés AMO; 3. Gouvernance et pilotage; Chiffres-clés : Régime Général Nombre dentreprises déclarantes 135 000 Nombre de Salariés actifs déclarés 2,54 millions Masse Salariale déclarée 89,9 milliards de DH Prestations servies (hors AMO) 10,74 milliards Fonds de réserve à la CDG 30,87 milliards de DH 30 / 65
  • 31. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Assurance Maladie Obligatoire : Population éligible 4,1 millions Population ayant les droits ouverts 3,2 millions Nombre de dossiers déposés/jour 8 000 dossiers Délai moyen de remboursement 26 jours Population AMO : Ayant les Droits Ouverts Pensionnés Assurés 187 885 Conjoints 144 727 Enfants 104 975 18% 437 587 Salariés Actifs 851 791 Conjoints 297 661 Enfants 890 600 82% 2 040 052 Total 2 477 639 Nombre de salariés déclarés (2008-2011) Avec l’entrée en vigueur de l’extension du panier AMO aux soins ambulatoires, le nombre de dossiers déposés/jour passera de 2000 dossiers à 7129 la première année pour atteindre 26 093 la cinquième année 2009 2010 2011 2012 2013 Nombre de 7 129 11 763 17 252 21 349 26 093 dossiers déposés /jour 31 / 65
  • 32. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 3. Etude du marché : a. Contacts : Pour avoir plus d’informations exactes sur le sujet de la dématérialisation des fiches de soins et sur les problèmes que peut rencontrer ce projet nous avons pris contact avec différentes personnes concernées par le secteur de santé afin de sensibiliser leur intérêt à notre projet. Nom Organisme Mehdi REKHAMI BERRADA Conseiller externe de la CNSS Charaf SLAOUI Ancien responsable a la CNOPS Ahmed ELIBRAHIMI Directeur Général CNSS Aberahman KABBACH Chef de service « invalidité » CNSS (MAS) Kenza KABBACH Chef de bureau, service « adhésion » CNSS (MAS) Boujemaa KABBACH Chef de service « prise en charge » CNSS (MAS) Ahmed REDA CHAMI Ex-ministre d’industrie et de technologie BENNANI Omar Responsable E-commerce CNIA SAADA Assurance Ingénieur et conseiller en stratégie de santé et Directeur du "Inter- Hakim CHEBBAA national Center of Health Consultancies" Hammed MARRAKCHI Expert Manager -Promotion médicale chez Cooper Pharma. b. Etude sur le terrain : Notre objectif dans cette partie est de confirmer également les besoins des pharmaciens d’officines et des cabinets d’avoir un outil informatique pour automatiser le processus de remboursement. Pour cela nous avons élaboré des questionnaires (Questionnaires en Annexe pages 57/58) destinés aux pharmaciens et aux médecins que nous avons distribué et traité afin d’en conclure des résultats dont les plus importants sont représentés ci-dessous. 32 / 65
  • 33. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 linteret des pharmaciens davoir une relation avec les sais pas je ne medecins de leurs clients Non 10% 16% Oui 74% La grande majorité des pharmaciens d’officines souhaite entretenir une relation avec les médecins de leurs clients. lenvie de changer la méthode de gestion Oui ca depend 39% 29% Non 32% Une grande partie des pharmacies ont l’idée de changer leur méthode de gestion. Maitrise des informations des patients des medecins Oui 40% Non 60% Sur les 20 cabinets questionnés seulement 12 d’entre eux ont une maitrise optimale Des flux entrant et sortants de leurs patients 33 / 65
  • 34. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Avoir une communication avec les assurances Oui 15% Non 50% aucune réponse 35% Un grand nombre de médecins ne considère pas très important d’avoir une Communication avec les assureurs. CONCLUSION : Selon l’étude nous avons remarqué que la communication directe entre les pharmaciens d’officines et les médecins avec les assurances/mutuelles n’est pas très importante tant qu’un système pourra gérer la relation (l’interconnexion) entre ces différentes parties. Par contre les pharmaciens d’officines expriment un besoin d’avoir une relation avec les médecins de leurs clients. 4. Analyse de la concurrence : a. Plateforme : Notre activité principale : La dématérialisation du dossier de maladies n’a aucun concurrent direct à l’échelle national car ce projet est une première au Maroc qui va révolutionner le secteur de santé. 34 / 65
  • 35. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 b. Autres produits : Par contre pour les produits de gestion que nous avons conçu sur le marché national comme dans le marché international E-SEHATI fait face à plusieurs concurrents direct qui modélisent et conçoivent des applications qu’elles soient des plateforme web ou bien des applications lourdes , certains concurrents qui ont déjà une grande notoriété sur le marché avec plusieurs clients et qui cherchent plus encore d’extension. Le tableau ci-dessus présente quelques concurrents directs d’E-SEHATI avec leurs forces et faiblesses : Solution Forces Faiblesses alfaSanté -Solution non accessible par le Web. -Dossier médical complet et paramétrable. établissement de -Gestion de lits, Facturation. -Solution n’inclut pas les patients dans sa soins gestion. SoftaMed -Accès instantané a toute consultation -Solution ne gère que les --cabinets médi- Cabinet médical -Interface très simple caux -Sécurité maximale -Solution non accessible par le Web SPHARMA -Gestion des pharmacies d’officine seu- -Architecture modulaire. lement Gestion des phar- -Sécurité, Rapports et statistiques. -Solution qui n’inclut pas le patient dans sa macies gestion. CliniSolo -Facturation aux tiers payeurs (assurance, employeurs) Cliniques -Solution Mobile -Paiement d’abonnement pour accéder au service. -Service Internet disponible 24h/24 7j par semaine. HygieAA -Gestion à partir de lagenda de prise de ren- dez-vous à la gestion financière. Cabinet Médical - Statistiques de visites. -Gestion de cabinet médical seulement. - Gestion des documents annexes. Pharmacom -Solution paramétrable. -Gestion de la pharmacie seulement. Gestion des phar- -Sécurité, Archivage, Statistiques. -Solution non accessible par le web. macies 35 / 65
  • 36. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 5. Analyse SWOT : Lanalyse SWOT (Strengths – Weaknesses – Opportunities – Threats) ou AFOM (Atouts – Faiblesses – Opportu- nités – Menaces) est un outil danalyse stratégique. Il combine létude des forces et des faiblesses dune organisation, d’un territoire, d’un secteur, etc. Avec celle des opportunités et des menaces de son environnement, afin daider à la définition dune stratégie de développement.  Analyse des forces :  Réduction du coût de l’archivage, Du temps de transfert et traitement des documents de santé.  Eviter des pertes d’argent pour les malades (les dossiers incomplets ou perdus ne donnant pas lieu à un remboursement).  Traitement et Remboursement rapide.  Faciliter l’accès à l’information par les professionnels de santé (cabinets médicaux, mutuelles, assu- rances).  Traçabilité (archive) du dossier maladie.  Diminuer les erreurs humaines.  Améliorer la coordination des soins et optimiser la sécurité de transmissions de données.  Analyse des faiblesses :  Importance de lexistence dune connexion internet chez le client.  Manque de référence sur le marché.  L’absence d’un standard national d’un dossier de maladie informatisé.  La présence de beaucoup de parties prenantes.  Absence d’une procédure standard dans le traitement des feuilles de soins.  Analyse des opportunités :  LA CNSS numérise ces dossiers de remboursement.  Le nouveau gouvernement marocain a lancé jeudi 12 Janvier le programme de la couverture sani- taire pour la totalité des marocains : 35 M de personnes d’où la nécessité d’une gestion électro- nique.  Maroc Numeric 2013 un projet qui contribuera à la réussite de notre projet.  Projet E-GOV (e-gouvernement).  Classé en 5eme position lors de la participation à la compétition Start up weekend RABAT  Une demande réelle exprimée par les différents organismes ciblés par rapport à la dématérialisation du dossier de maladie  Analyse des menaces :  Présence de certaines applications chez différents acteurs (produits de substitutions).  Difficultés de convaincre Les cabinets privés (spécialistes) de changer leur application de Gestion.  L’offshoring (les sociétés étrangères peuvent avoir des contrats avec des clients au Maroc).  Projet d’une grande envergure. 36 / 65
  • 37. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Figure16: Récapulatif du SWOT 37 / 65
  • 38. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012IV. Stratégie Commercial et marketing : Cette partie présente la feuille de route de notre plan commercial et marketing pour mieux Développer nos services, avec La meilleure communication pour vendre. 38 / 65
  • 39. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 1. Politique de place, promotion, produit, prix: Les "Quatre P" sont les quatre leviers principaux du marchéage. Ils permettent d’optimiser les ventes dun bien ou dun service pour ladapter aux objectifs commerciaux ou stratégiques de lentreprise. Ils représentent les politiques:  La politique Produit (recouvre tous les aspects et toutes les caractéristiques intrinsèques au service ou au bien vendu).  La politique de Prix (La politique tarifaire du produit est la fixation des prix de vente du produit)  La politique de Place (La politique de distribution coordonne les canaux de ventes. Un canal de vente est un chemin quemprunte le produit pour atteindre le consommateur).  La politique de promotion (La politique promotionnelle regroupe lensemble des actions visant à faire connaitre le produit, voire à en susciter le désir). a. Place : Nous serons placés à Casablanca, la capitale Economique du Maroc. Au début on poursuivra une stratégie de location, on choisira un local qui sera d’une superficie de 100m². Notre stratégie de place sera de se déplacer chez nos clients afin de leur présenter et simuler les différentes fonctionnalités de nos service ainsi les convaincre à adhérer nos solutions. b. Promotion : La plateforme E-SEHATI n’est concernée par aucune promotion. Nos produits de Gestion sont vendus par modules séparés et complémentaires (personnalisés), ainsi les promotions dont bénéficieront nos clients sont des diminutions de prix d’un module (ex : après l’achat de 2 modules par exemple diminution du prix du 3eme module acheté ). c. Prix : Selon l’étude du marché et des concurrents existants sur le marché qu’on a fait on a pu en ressortir avec des hypothèses pour estimer des prix acceptables et convenables pour nos clients. La Plateforme E-SEHATI est offerte gratuitement aux médecins et pharmaciens d’officines. Chaque dossier traité sera facturé à un prix symbolique de la part de l’assurance concernée. Les produits de gestion d’E-SEHATI sont facturés par la somme des prix des modules choisi par le client (produit personnalisé). d. Produit : Nos produits de gestion se constituent de plusieurs modules séparés et complémentaires ; le client choisit les modules et forme son produit de gestion personnalisé suivant son besoin. Cette politique de produit personnalisé offre à nos clients une liberté de choix de modules et d’avoir son propre Produit de gestion, ainsi une certaine confiance entre E-SEHATI et ses clients. C’est ce qui fait la force concurrentielle des produits E-SEHATI ainsi que des interfaces simples à gérées, fluides et pratiques. 39 / 65
  • 40. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 2. Objectifs : • Développer une image de marque. • Améliorer le secteur de santé. Qualitatif • Faciliter linterconnexion entre les organismes de santé. • Développer une notoriété enviable auprès de nos clients. • Couverture nationale. Quantitatif • Avoir un taux de croissance de chiffre daffaires exponnentiel . Figure17: Les Objectifs qualitatifs et quantitatifs 3. Stratégie commerciale : Une bonne stratégie commerciale peut définir la façon dont vous entrez en contact avec vos clients actuels et en attirer de nouveaux. L’évolution d’E-SEHATI va s’articuler autour de trois phases principales : Extension Démarrage Pré-démarrage Figure18: Cycle d’évolution d’E-SEHATI 40 / 65
  • 41. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Comme mentionné avant, la CNSS avec 80% du marché privé est notre porte pour attaquer les assu- rances et les mutuelles. Avant nous voulons rappeler que notre objectif final vise une couverture nationale. Au début nous allons viser plus précisément la CNSS dans une vision en moyen terme, après nous allons étendre notre activité vers les autres organismes. Pré-démarrage : Cette phase consiste à faire connaitre note service par les médecins/officines à travers des rencontres, réunion et présentation qu’on va faire aux délégués médicaux et l’ordre des médecins. On va aussi donner une version d’essai de la plateforme à la CNSS puisqu’elle représente notre premier client pour attaquer le marché. On va aussi en parallèle donner des versions de nos produits de Gestion aux pharmaciens d’officines/médecins après les présentations pour les essayer et les faire connaitre dans le marché. Démarrage : Dans cette étape on va laisser la possibilité aux pharmaciens d’officines/médecins de demander leur accès à la plateforme. C’est la partie ou la plateforme devient opérationnelle entre la CNSS et les autres parties prenantes qui ont adhérées au système. On aura dans cette étape une certaine notoriété par rapport à nos produits de gestion vu que la plupart des pharmaciens/médecins qui ont adhérés à la plateforme E-SEHATI vont adhérer également à nos produits de gestion puisqu’ils offrent une meilleure gestion et surtout qu’ils vont leur faciliter la communication avec la plateforme E-SEHATI. Extensions : Après l’approbation d’E-SEHATI et son utilisation par la CNSS et plusieurs pharmaciens d’officines et médecins, élargir l’activité vers les autres organismes se fera automatiquement avec l’influence de la CNSS sur les autres mutuelles et assurances et avec l’appui de nos rencontres et présentation aux dirigeants. Avec l’expérience et la maturité qu’on aura à ce stade, nos produits de gestions vont évoluer en visant d’autres organismes et des spécialités plus critiques. 4. Moyens mis en œuvre : a. Humain : Les 4 ingénieurs fraichement diplômés que nous sommes, prendrons le relais des commerciaux pour communiquer et faire connaitre la plateforme au sein des organismes concernés, mais aussi on aura besoin de recruter lors de la première année de 2 développeurs analystes et 2 techniciens pour développer des modules et plus de fonctionnalités pour la plateforme et les produits de gestion. Les recrutements sont détaillés dans le tableau « page 12 » 41 / 65
  • 42. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 b. Financier : Pour les moyens de financement, on a une capacité d’autofinancement qui s’élève à 2 000 000 Dhs afin de mieux débuter notre activité et couvrir la totalité de nos dépenses durant notre première année. c. Matériel : On a décidé de travailler au début avec nos propres Pc pour économiser le budget, et on aura Besoin d’autres matériels informatiques tels qu’une imprimante, un scanner et une photocopieuse …etc. On devra aussi acheter une licence de base de données et d’autres licences pour les outils de travail, un serveur ou plusieurs dépendant de notre stratégie de sécurité et de sauvegarde. Et pour l’aménagement nous avons opté pour trois grands bureaux aux places multiples Type Quantité Ordinateurs fixes 4 Ordinateurs portables 2 Imprimante/scanner/photocopieuse 2 Robot de sauvegarde 1 Licence oracle 1 Serveur 2 Licence antivirus kaspersky 2 Licence Windows 8 Routeur wifi 1 Switch 2 Fax 1 Téléphone 4 42 / 65
  • 43. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012V. Chiffrage financier du projet : Une Evaluation méthodique de nos besoins et projections financières. 43 / 65
  • 44. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 1. Hypothèses d’exploitation a. Approche méthodologique pour la détermination du CA Les estimations faites par la CNSS par rapport au nombre de dossiers traités par jour : Année 2013 2014 2015 2016 2017 Nombre de 26 093 31 312 37 573 43 132 48 827 Dossiers/jour Remarque : Taux d’évolution varie entre 20% et 25% On considère que les estimations ont été un peu optimistes et donc voilà les nouvelles estimations qu’on a proposées : Année 2013 2014 2015 2016 2017 Nombre de 22 000 28 000 34 000 38 000 42 000 Dossiers/jour D’après les statistiques de la population marocaines (figure 13, page 28) on constate que la population urbaine représente les 2 tiers du total de la population et donc puisque c’est difficile pour la population rurale d’utiliser la plateforme et d’en bénéficier on ne va se concentrer que sur les 2 tiers du nombre de dossiers traités : Année 2013 2014 2015 2016 2017 Nombre de 15 000 19 000 23 000 26 000 28 000 Dossiers/jour Pour la plateforme E-SEHATI on a estimé qu’on ne va traiter que 10% du nombre de dossiers traités par la CNSS lors de la première année puisque ne va être opérationnelle que les 3 derniers mois de l’année 2013. En ce qui concerne les produits de gestion nous avons procédé de la sorte : d’une vue globale si on prend seulement la ville de Casablanca elle comporte à peu près 2524 médecins et 1250 pharmacies en plus de 523 hôpital ainsi cest là où sont implémentés les assurances donc notre choix stratégique sera de commencer notre activité en démarrant dans la ville économique avec ses 5, 500,000 habitants environ. 44 / 65
  • 45. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 b. Hypothèses des recettes : *estimations (nombre de ventes par année) VOLUME DES VENTESANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 P1 la plateforme E-SEHATINombre de dossiers traités 396 000 1 188 000 2 079 000 3 638 250 6 366 938P2 Gestion de Cabinets 20 26 33 43 56P3 Gestion dofficines 22 30 38 49 64P4 Gestion dhôpitaux/cliniques 14 20 26 33 44 Remarque : Tableau détaillé des ventes annexe page. 57 Du côté de l’estimation et la planification du prix  Plateforme E-SEHATI : Nous avons décidé de suivre une stratégie de dossier traité d’où le fait de facturer le service par rapport à chaque dossier traité.  Produits de Gestion : En analysant nos concurrents directs nous sommes restés dans une marge de prix compétitive et nous avons adopté une méthode de produits personnalisable qui laisse le choix aux clients de choisir les modules nécessaires pour la gestion. * estimations de prix (par produit) PRIX DE VENTE ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 P1 la plateforme E-SEHATI Prix Pour chaque Dossier traité 2 1,5 1 1 1 P2 Gestion de Cabinets 5 600 5 600 5 600 5 040 5 040 P3 Gestion dofficines 6 600 6 600 6 600 5 940 5 940 P4 Gestion dhôpitaux/cliniques 7 600 7 300 7 300 6 570 6 570 Remarque : Tableau détaillé des prix de ventes annexe page 58 45 / 65
  • 46. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Ainsi notre chiffre d’affaires sera comme suit (prix par DHs) RECETTESANNEE 2013 2014 2015 2016 2017P1 la plateforme E-SEHATI 792 000 1 782 000 2 079 000 3 638 250 6 366 938P2 Gestion de Cabinets 105 250 142 088 177 609 207 803 270 144P3 Gestion dofficines 144 250 194 738 243 422 284 804 370 245P4 Gestion dhôpitaux/cliniques 101 750 143 363 181 828 214 334 280 787 Remarque : Tableau détaillé des recettes annexe page 59 7 000 000 6 000 000 5 000 000 4 000 000 Plateforme E-SEHATI 3 000 000 Produits de Gestion 2 000 000 1 000 000 0 2013 2014 2015 2016 2017 Figure19: Evolution CA Plateforme E-SEHATI/Produits de Gestion c. Hypothèses liées aux charges de personnel : En fonction des recrutements envisagés mentionnés dans le tableau (page 12) les charges liées au personnel sont comme suit : 46 / 65
  • 47. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 CHARGES SALARIALE 2013 2014 2015 2016 2017 SALAIRES 1 112 268 1 206 673 1 358 333 1 428 527 1 502 231 CHARGES SOCIALES 123 732 136 727 176 857 183 423 190 316 CHARGES DE PERSONNEL 1 236 000 1 343 400 1 535 190 1 611 950 1 692 547 Remarque : Tableau des salaires bruts et net annexe page 60 d. Hypothèses liées aux frais de fonctionnement: Les autres charges ont été établies sur une base mensuelle en prévoyant un taux de croissance variable selon le type de charge. CHARGES MOIS TX AUGM LOYER 3 500,00 10% EAU ELEC 2 000,00 3% TELEPHONE 499,00 0% CONSOMMABLES 500,00 3% FIDUCIAIRE 2 000,00 5% FRAIS DE DEPLAC/RECEP 10 000,00 3% FRAIS DIVERS 1 000,00 1% Nous avons prévu un budget de frais de déplacements et de réceptions liées à nos futures charges et dé- placement. Remarque : Tableau des charges en année annexe page 60 e. Hypothèses liées aux investissements : Pour le démarrage de notre activité, nous avons planifié les investissements suivants : INVESTISSEMENTS PRIX HT DUREE AMT TAUX AMT FRAIS CONSTITUTION 10 000 5 20% AMENAGEMENTS 25 000 10 10% MOBILIER BUREAU 50 000 10 10% MATERIEL INFORMATIQUE 500 000 5 20% PLATEFORME E-SEHATI 600 000 10 10% PRODUITS DE GESTIONS 100 000 10 10% TOTAL 1 285 000 Ces investissements seront amortis selon la durée de vie estimée de chaque type de bien. 47 / 65
  • 48. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 f. CPC La synthèse de notre activité annuelle est chiffrée dans le compte de produits et charges. RESULTAT ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017P1 la plateforme E-Sehati 792 000 1 782 000 2 079 000 3 638 250 6 366 938P2 Gestion de Cabinets 105 250 142 088 177 609 207 803 270 144P3 Gestion dofficines 144 250 194 738 243 422 284 804 370 245P4 Gestion dhôpitaux/cliniques PRIVES 101 750 143 363 181 828 214 334 280 787 TOTAL CA 1 143 250 2 262 188 2 681 859 4 345 190 7 288 113CHARGES DE PERSONNEL 1 236 000 1 343 400 1 535 190 1 611 950 1 692 547LOYER 42 000 46 200 50 820 55 902 61 492EAU ELEC 24 000 24 720 25 462 26 225 27 012TELEPHONE 5 988 5 988 5 988 5 988 5 988CONSOMMABLES 6 000 6 180 6 365 6 556 6 753FIDUCIAIRE 24 000 25 200 26 460 27 783 29 172FRAIS DE DEPLAC/RECEP 120 000 123 600 127 308 131 127 135 061FRAIS DIVERS 12 000 12 120 12 241 12 364 12 487DOTATIONS 179 500 179 500 179 500 179 500 179 500 TOTAL CHARGES 1 649 488 1 766 908 1 969 334 2 057 395 2 150 013RESULTAT AVANT IS -506 238 495 280 712 525 2 287 795 5 138 100IS 0 74 292 106 879 686 338 1 541 430RESULTAT NET -506 238 420 988 605 646 1 601 456 3 596 670 Le déficit enregistré sur la première année est cohérents avec la stratégie et le plan opérationnel adoptés par E-SEHATI. Vu que c’est un nouvel entrant et que notre produit ne sera opérationnel que quelque mois et non pas l’année entière Le chiffre d’affaires en croissance continue sur les 5 années traduit également notre stratégie de « pénétration » » destinée à acquérir des parts de marché significatives sur les segments stratégiques de E-SEHATI. 48 / 65
  • 49. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 8 000 000 7 000 000 6 000 000 5 000 000 4 000 000 TOTAL CA TOTAL CHARGES 3 000 000 RESULTAT NET 2 000 000 1 000 000 0 2013 2014 2015 2016 2017 -1 000 000 Figure20 : Evolution du chiffre d’affaire, les charges et le résultat net On peut constater depuis le graphe ci-dessus que notre activité commencera à être bénéfique en 2014 et qu’on ne commencera à dégager du bénéfice qu’en fin 2016. 49 / 65
  • 50. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 2. Etats financiers prévisionnels d’E-SEHATI a. Plan de financement : Le plan de financement est un tableau de synthèse qui récapitule d’une part l’ensemble des ressources financières dont l’entreprise pourra disposer et d’autre part, l’ensemble des emplois durables prévus. PLAN FINANCEMENT ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 TRESORERIE INITIALE 0 708 762 804 042 1 116 567 3 004 362 ENTREES 3 643 250 2 262 188 2 681 859 4 345 190 7 288 113 * Ventes 1 143 250 2 262 188 2 681 859 4 345 190 7 288 113 *Apport Associes 2 000 000 * Emprunt * Capital 500 000 * Augm capital * Aides de lEtat SORTIES 2 934 488 2 166 908 2 369 334 2 457 395 2 550 013 * Investissements 1 285 000 * Charges 1 649 488 1 766 908 1 969 334 2 057 395 2 150 013 * Dividendes 0 0 0 0 0 * Remb Emprunt 0 TRESORERIE FINALE 708 762 1 204 042 1 916 567 4 204 362 9 342 461 50 / 65
  • 51. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 b. Seuil de rentabilité : Le seuil de rentabilité est le niveau dactivité minimum à partir duquel une entreprise devient rentable pour elle-même par ses économies déchelle, en d’autre terme elle cesse de perdre de largent sur son activité. En deçà du SR : déficit Au-delà du SR : bénéfice La marge unitaire sur coût variable unitaire en résultant a été rapportée aux charges fixes générales et a permis de déterminer annuellement le seuil de rentabilité en journées d’interventions et en chiffre d’affaires. Le montant du seuil de rentabilité obtenu correspond au montant ou niveau de chiffre daffaires quil faut réaliser pour couvrir toutes les charges fixes et variables. SEUIL DE RENTABILITE ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 CA 1 143 250 2 262 188 2 681 859 4 345 190 7 288 113 CHARGES VARIABLES 233 988 244 008 254 644 265 946 277 966 MARGES SUR COUTS 909 262 2 018 180 2 427 215 4 079 244 7 010 147 VARIABLE CHARGES FIXES 1 415 500 1 522 900 1 714 690 1 791 450 1 872 047 RESULTAT -506 238 495 280 712 525 2 287 795 5 138 100 TAUX MCV 80% 89% 91% 94% 96% Seuil de rentabilité 1 779 762 1 707 026 1 894 582 1 908 243 1 946 277 POINT MORT 560 272 254 158 96 29-sept-14 11-sept-15 07-juin-16 06-avr-17 51 / 65
  • 52. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 seuil de rentablité 8 000 000 7 000 000 6 000 000 5 000 000 4 000 000 CA SR 3 000 000 2 000 000 1 000 000 0 2013 2014 2015 2016 2017 Figure21 : Seuil de rentabilité Le Point Mort désigne la date à partir de laquelle notre entreprise atteint son seuil de rentabilité. Dans ce cas, cette date représente le "point mort". E-SEHATI commence à atteindre son seuil de Rentabilité à partir de la 2éme année et exactement le 29 Septembre 2014 et en 3éme année le 11 Septembre et lors de l’année 2016 ca sera le 07 juin et ainsi en 2017 le 06 avril notre Entreprise connaisse une atteinte à son seuil de rentabilité. Conclusion Suite à notre étude financière, notre entreprise va connaitre une marge bénéficiaire à partir de la 2ème année (2014). Toute cette étude financière E-SEHATI nous a permis de dégager une bonne assise financière de notre projet. Finalement tous les investissements et les investigations seront rentabilisés par des gains financiers, un suivi permanent et une motivation continue. 52 / 65
  • 53. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 CONCLUSION GENERALE « Il ne suffit pas d’attendre la chance il faut s’y préparer » C’est dans cette vision, qu’on a travaillé ces derniers mois sans relâche, pour donner forme à notre idée de création d’entreprise et se préparer à saisir notre chance d’innover en tant que jeunes entrepreneurs. Avec le soutient absolu de notre très chère encadrante : Mme Yasmine CHEIKH LAHLOU, et avec l’implication des membres de notre équipe soudée, on a réussi à faire notre premier pas vers la réussite. Certes, on a vécu de nom- breuses difficultés, mais on en a gagné un retour d’expérience très important, en plus de l’exploitation de nos connaissances en « MIAGE ». Enfin, nous vous invitons à nous suivre de prêt pour pouvoir voir l’effet d’E-SEHATI sur l’évolution du secteur de santé au Maroc. 53 / 65
  • 54. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 ANNEXES Intitulé Référence Rapport Page MAROC NUMERIC 2013 Analyse de l’environnement 52 E-GOV Analyse de l’environnement 53 QUESTIONNAIRE DES CABINETS ME- Etude du marché 54 DICAUX QUESTIONNAIRE DES PHARMACIENS Etude du marché 55 D’OFFICINES FEUILLE DE SOINS MALADIE DE LA Secteur de la santé 56 CNSS Hypothèses d’exploitation HYPOTHESES LIEES AU CA 57 Hypothèses d’exploitation HYPOTHESES LIEES AUX CHARGES 61 SOURCES -- 62 54 / 65
  • 55. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 1 : MAROC NUMERIC 2013 “Maroc Numeric 2013″ : c’est le nom donné à la stratégie nationale pour la société de l’information et l’économie numérique présentée devant SM le Roi Mohammed VI le 10 octobre 2009. Elle ambitionne de généraliser l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC), et de générer, d’ici 2013, un PIB additionnel de 27 milliards DH et 26.000 nouveaux emplois. Elaborée conformément aux Hautes orientations du Souverain, cette stratégie a été construite autour d’une vision et des ambitions claires, visant à positionner le Royaume parmi les pays émergents dynamiques dans les Technologies de l’Information. Il s’agit de faire des TI un des piliers de l’économie, une source de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques et pour l’Administration publique ainsi qu’un vecteur de développement humain. Le Maroc ambitionne de créer un pays moderne : un « Maroc numeric », d’ici 2013, et pour cela il se donne les moyens : avec un budget de 5,2 milliards de DH, la stratégie du Maroc numeric 2013 repose sur 4 axes : rendre accessible aux citoyens l’Internet haut débit (1 sur 3 en 2013 au lieu de 1 sur 10 en 2010), rapprocher l’administration des besoins de l’usager à travers un ambitieux programme d’e-gouvernement, inciter à l’informatisation des PME (subvention pour l’acquisition des solutions d’informatisation de près de 60 pc de l’investissement) et développer la filière locale des technologies de l’information, notamment en favorisant l’émergence de pôles d’excellence à fort potentiel à l’export. Le programme d’e-gouvernement permettra, au Maroc comme à l’étranger, d’accéder aux services de l’administration sur Internet (état civil électronique ainsi que des services spécifiques entrepreneurs comme la création d’entreprises en ligne et le paiement des taxes). L’ambition est de rapprocher l’administration des besoins de l’usager en termes d’efficacité, de qualité et de transparence. La mise en place de projets et services e-gouvernement “permettra d’atteindre un indice e- gouvernement ONU de 0,8 à l’horizon 2013 contre 0,2 en 2008″. 55 / 65
  • 56. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 2 : E-GOV Les services publics et leur efficacité ont un effet important sur la vie économique et sociale à l’échelle du pays. Ainsi, il est de plus en plus important d’offrir ces services de façon intégrée, transparente et sécurisée, pour que la société marocaine se transforme progressivement en société de l’information, grâce aux TI et conformément aux besoins et attentes des citoyens et des entreprises. Au-delà dune informatisation de procédures et de processus existants, le-gouvernement requiert leur configuration en profondeur, sur la base dune compréhension fine du fonctionnement dune administration publique. Cela exige également une collaboration transversale entre les administrations et les organismes concer- nés ainsi quune vision partagée entre les différentes entités. Au Maroc, les dépenses du secteur public représentent une part significative du budget de l’Etat. Le secteur public réalisera des gains d’efficacité et d’efficience importants grâce à la mise en œuvre de services e- gouvernement par le biais d’un traitement simplifié et automatisé de l’information. Vision Rapprocher ladministration des besoins de lusager en termes defficacité, de qualité et de transparence à travers un programme de-gouvernement. Objectifs L’objectif poursuivi est d’utiliser les projets e-Gouvernement pour moderniser l’Administration et les Collectivités Locales au service des citoyens et des entreprises. Il s’agit d’exploiter les technologies de l’information et de la communication pour reconfigurer en profondeur les processus, les rendre efficaces et efficients, totalement orientés au service du citoyen et de l’entreprise. L’objectif pour 2011, est d’avoir mené le rattrapage identique à celui engagé par d’autres pays émer- gents, et à horizon 2013, être à leur niveau d’exploitation des services e-gouvernement. Pour atteindre ces objectifs, quatre indicateurs clés ont été définis : 56 / 65
  • 57. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 3 : QUESTIONNAIRE DES CABINETS MEDICAUX Généralités : Age : ……………….. Ans Sexe : M F Ville : ………………………………………. Localité : …………………………… Lieu : urbain rural suburbain Ancienneté dans la profession : ………………………. Ans Questions : 1. Quelle est votre méthode de gestion de votre cabinet? Avec matériel informatiques papiers 2. Si vous utilisez des matérielles informatiques, est ce que c’est plus pratique ? Oui Non 3. Et Depuis quand vous l’utiliser ? Que récemment Plus d’un an Depuis longtemps 4. Est-ce que vous avez une maitrise totale des informations de vos patients? Oui Non 5. Est-ce que vous communiquer avec les pharmaciens d’officines ? Téléphone E-mails Papier 6. Ça vous intéresse une relation directe avec les pharmaciens de vos patients ? Oui Non 7. Est-ce que vous serez d’accord pour changer votre méthode de gestion ? Oui Non 8. Voulez-vous établir plus de connexions facilitant la communication avec les mutuelles et assurances ? Oui Non aucune réponse 57 / 65
  • 58. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 4 : QUESTIONNAIRE DES PHARMACIENS D’OFFICINES Généralités : Age : ……………….. Ans Sexe : M F Ville : ………………………………………. Localité : …………………………… Lieu : urbain rural suburbain Année d’obtention du diplôme de pharmacie : …………………………….. Ancienneté dans la profession : ………………………. Ans Questions : 1. Quelle est votre méthode de gestion de votre officine? Avec matériel informatiques papiers 2. Si vous utilisez des matérielles informatiques, est ce que c’est plus pratique ? Oui Non 3. Et Depuis quand vous l’utiliser ? Que récemment Plus d’un an Depuis longtemps 4. Est-ce que vous avez une maitrise total des sorties et des entrées de votre officine ? Oui Non 5. Quelle est votre méthode de gestion de commandes auprès des fournisseurs ? Téléphone E-mails Commande par application 6. Ça vous intéresse une relation directe avec les médecins de vos clients ? Oui Non 7. Est-ce que vous serez d’accord pour changer votre méthode de gestion ? Oui Non 8. Voulez-vous établir plus de connexions facilitant la communication avec les mutuelles et assurances ? Oui absolument Je ne sais pas Pas Besoin 58 / 65
  • 59. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 5 : FEUILLE DE SOINS MALADIE DE LA CNSS 59 / 65
  • 60. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 6 : HYPOTHESES LIEES AU CA Tableau contenant les hypothèses liées aux volumes vendus VOLUME DES VENTESANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 P1 la plateforme E-SEHATINombre de dossiers traités 396 000 1 188 000 2 079 000 3 638 250 6 366 938 P2 Gestion de CabinetsModule Gestion des visites 30 41 51 66 86Module Comptabilité 25 34 42 55 71Module Saisi assistée 10 14 17 22 29Module Gestion des documents 20 27 34 44 57Module BDD générique & système intelligent 40 54 68 88 114Module Abonnement Mail 10 14 17 22 29Module Gestion Archive 20 27 34 44 57Module Sécurité 30 41 51 66 86Module de Synchronisation 5 7 8 11 14Gestion des Fournisseurs 10 14 17 22 29Module de Gestion dutilisateur 15 20 25 33 43 P3 Gestion dofficinesModule Gestion de commandes 35 47 59 77 100Module Gestion de stock 30 41 51 66 86Module Comptabilité 30 41 51 66 86Module Reporting 20 27 34 44 57Module Sécurité 20 27 34 44 57Module Gestion darchive 10 14 17 22 29Module Gestion des Fournisseurs 30 41 51 66 86Module de Synchronisation 10 14 17 22 29Module de Saisi assistée 10 14 17 22 29Module de Gestion dutilisateur 20 27 34 44 57Module BDD générique 30 41 51 66 86 P4 Gestion dhôpitaux/cliniquesModule Gestion de médecins/infirmiers 20 27 34 44 57Module Gestion dinterventions/opérations 15 20 25 33 43Module Gestion de Stock 20 27 34 44 57Gestion des demandes de Services 20 27 34 44 57Suivi des Urgences 20 27 34 44 57Gestion du Recensement 10 14 17 22 29Gestion des Lits 15 20 27 37 50Module de Synchronisation 0 5 7 9 12Module de Gestion dutilisateur 10 14 18 25 33 60 / 65
  • 61. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Tableau contenant les hypothèses liées au prix unitaire de vente PRIX DE VENTE ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 P1 la plateforme E-SEHATI Prix Pour chaque Dossier traité 2 1,5 1 1 1 P2 Gestion de Cabinets 5 600 5 600 5 600 5 040 5 040 Module Gestion des visites 750 750 750 675 675 Module Comptabilité 600 600 600 540 540 Module Saisi Assistée 300 300 300 270 270 Module Gestion des documents 500 500 500 450 450 Module BDD générique & système intelligent 450 450 450 405 405 Module Abonnement Mail 250 250 250 225 225 Module Gestion Archive 300 300 300 270 270 Module Sécurité 500 500 500 450 450 Module de Synchronisation 1 500 1 500 1 500 1 350 1 350 Gestion des Fournisseurs 200 200 200 180 180 Module de Gestion dutilisateur 250 250 250 225 225 P3 Gestion dofficines 6 600 6 600 6 600 5 940 5 940 Module Gestion de commandes 750 750 750 675 675 Module Gestion de stock 650 650 650 585 585 Module Comptabilité 700 700 700 630 630 Module Reporting 500 500 500 450 450 Module Sécurité 500 500 500 450 450 Module Gestion darchive 450 450 450 405 405 Module Gestion des Fournisseurs 650 650 650 585 585 Module de Synchronisation 1 500 1 500 1 500 1 350 1 350 Module de Saisi assistée 300 300 300 270 270 Module de Gestion dutilisateur 250 250 250 225 225 Module BDD générique 350 350 350 315 315 P4 Gestion dhôpitaux/cliniques 7 600 7 300 7 300 6 570 6 570 Module Gestion de médecins/infirmiers 800 800 800 720 720 Module Gestion dinterventions/opérations 950 950 950 855 855 Module Gestion de Stock 750 750 750 675 675 Gestion des demandes de services 700 700 700 630 630 Suivi des Urgences 950 950 950 855 855 Gestion du Recensement 850 850 850 765 765 Gestion des Lits 800 800 800 720 720 Module de Synchronisation 1 500 1 200 1 200 1 080 1 080 Module de Gestion dutilisateur 300 300 300 270 270 61 / 65
  • 62. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Tableau contenant les hypothèses liées recettes RECETTESANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 P1 la plateforme E-SEHATIPrix Pour chaque Dossier traité 792 000 1 782 000 2 079 000 3 638 250 6 366 938P2 Gestion de Cabinets 105 250 142 088 177 609 207 803 270 144Module Gestion des visites 22 500 30 375 37 969 44 423 57 750Module Comptabilité 15 000 20 250 25 313 29 616 38 500Module Saisi Assistée 3 000 4 050 5 063 5 923 7 700Module Gestion des documents 10 000 13 500 16 875 19 744 25 667Module BDD générique & système intelligent 18 000 24 300 30 375 35 539 46 200Module Abonnement Mail 2 500 3 375 4 219 4 936 6 417Module Gestion Archive 6 000 8 100 10 125 11 846 15 400Module Sécurité 15 000 20 250 25 313 29 616 38 500Module de Synchronisation 7 500 10 125 12 656 14 808 19 250Gestion des Fournisseurs 2 000 2 700 3 375 3 949 5 133Module de Gestion dutilisateur 3 750 5 063 6 328 7 404 9 625P3 Gestion dofficines 144 250 194 738 243 422 284 804 370 245Module Gestion de commandes 26 250 35 438 44 297 51 827 67 376Module Gestion de stock 19 500 26 325 32 906 38 500 50 050Module Comptabilité 21 000 28 350 35 438 41 462 53 900Module Reporting 10 000 13 500 16 875 19 744 25 667Module Sécurité 10 000 13 500 16 875 19 744 25 667Module Gestion darchive 4 500 6 075 7 594 8 885 11 550Module Gestion des Fournisseurs 19 500 26 325 32 906 38 500 50 050Module de Synchronisation 15 000 20 250 25 313 29 616 38 500Module de Saisi assistée 3 000 4 050 5 063 5 923 7 700Module de Gestion dutilisateur 5 000 6 750 8 438 9 872 12 833Module BDD générique 10 500 14 175 17 719 20 731 26 950P4 Gestion dhôpitaux/cliniques 101 750 143 363 181 828 214 334 280 787Module Gestion de médecins/infirmiers 16 000 21 600 27 000 31 590 41 067Module Gestion dinterventions/opérations 14 250 19 238 24 047 28 135 36 575Module Gestion de Stock 15 000 20 250 25 313 29 616 38 500Gestion des demandes de services 14 000 18 900 23 625 27 641 35 934Suivi des Urgences 19 000 25 650 32 063 37 513 48 767Gestion du Recensement 8 500 11 475 14 344 16 782 21 817Gestion des Lits 12 000 16 200 21 870 26 572 35 872Module de Synchronisation 0 6 000 8 100 9 842 13 286Module de Gestion dutilisateur 3 000 4 050 5 468 6 643 8 968 62 / 65
  • 63. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 7 : HYPOTHESES LIEES AUX CHARGES FRAIS DE FONCTIONNEMENT ANNEE 2013 2014 2015 2016 2017 LOYER 42 000 46 200 50 820 55 902 61 492 EAU ELEC 24 000 24 720 25 462 26 225 27 012 TELEPHONE 5 988 5 988 5 988 5 988 5 988 CONSOMMABLES 6 000 6 180 6 365 6 556 6 753 FIDUCIAIRE 24 000 25 200 26 460 27 783 29 172 FRAIS DE DELAC/RECEP 120 000 123 600 127 308 131 127 135 061 FRAIS DIVERS 12 000 12 120 12 241 12 364 12 487 SALAIRES BRUT Salaire BRUT 2013 2014 2015 2016 2017 ING COMM 10 000 10 500 11 025 11 576 12 155 DEVELOPPEUR 6 000 6 300 6 615 6 946 7 293 SECRETAIRE 3 800 3 990 4 190 4 399 ADMINISTRATEUR BD 12 000 12 600 13 230 13 892 14 586 ADMINISTRATEUR RESEAU 11 000 11 550 12 128 Architect JAVA/J2EE 12 000 12 600 13 230 13 892 14 586 ING Qualité 10 000 10 500 11 025 11 576 12 155 Développeur Analyste 8 500 8 925 9 371 9 840 10 332 Comptable 6 000 6 300 6 615 SALAIRES NET SALAIRES NET 2013 2014 2013 2013 2013 ING COMM 8 200 8 610 9 041 9 493 9 967 DEVELOPPEUR 5 280 5 544 5 821 6 112 6 418 SECRETAIRE 3 344 3 511 3 687 3 871 ADMINISTRATEUR BD 10 849 11 391 11 961 ADMINISTRATEUR RESEAU 9 020 9 471 9 945 Architect JAVA/J2EE 9 840 10 332 10 849 11 391 11 961 ING Qualité 8 200 8 610 9 041 9 493 9 967 Développeur Analyste 6 970 7 319 7 684 8 069 8 472 Comptable 5 280 5 544 5 821 63 / 65
  • 64. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 8 : devis de matériels informatiques 64 / 65
  • 65. Plan d’affaires/E-SEHATI 2012 Annexe 9 : SOURCES Parcours du dispositif médical Enquête nationale à indicateurs multiples et santé des jeunes Dématérialisation des documents médicaux Secteur marocain des assurances: situation liminaire – premier semestre 2011 Royaume du Maroc: document de stratégie par pays 2007-2011 Stratégie de coopération oms Maroc 2008–2013 1ère rencontre nationale sur la santé: dossier de presse Le secteur de l’assurance au Maroc: fiche de synthèse Initiation à la médecine sociale 2010-2011 Plan d’action santé, 2008-2012 « réconcilier le citoyen avec son système de santé » Rapport de synthèse de la revue mi annuelle des programmes du PNUD Santé vision 2020 Santé en chiffres 2010 Le droit au masquage par le patient et le cadre du dossier médical personnel Le DMP, ou comment constituer, lair de rien, un gigantesque fichier des données de santé Pour un dossier patient virtuel et partagé et une stratégie nationale des systèmes d’information de santé Questions sur l’informatisation des dossiers médicaux, le partage et l’hébergement des données www.sante.gov.ma http://www.fostp.ma http://perspective.usherbrooke.ca 65 / 65