Your SlideShare is downloading. ×
Dossier informatique E-SEHATI
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Dossier informatique E-SEHATI

1,918
views

Published on

Dossier informatique du projet E-SEHATI …

Dossier informatique du projet E-SEHATI
contact : salaheddine.bentalba@gmail.com

Published in: Technology

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,918
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
132
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Dossier Informatique E-SEHATI Réalisé par : BENTALBA Salah Eddine BADDI Mohammed JAIB Marouane SADDANE Oussama 04/06/2012 1 / 42
  • 2. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION ................................................................................................... 4 I.PRESENTATION GENERALE : ................................................................................. 5 1. Contexte...................................................................................................................................... 6 2. Objectif ....................................................................................................................................... 6 3. Equipe de projet ........................................................................................................................ 7 II.GESTION DE PROJET ............................................................................................................ 8 1. Méthode agile :........................................................................................................................... 9 2. Diagramme de Gantt ............................................................................................................... 10 3. Communication ....................................................................................................................... 12 III.EXPRESSION DES BESOINS : .............................................................................. 13 1. Description de besoin .............................................................................................................. 14 2. Architecture globale ................................................................................................................ 15 3. E-remboursement .................................................................................................................... 16 a. Use case E-remboursement ................................................................................................... 16 b. Documentation de use case E-Remboursement..................................................................... 17 c. Diagramme d’activité d’E-REMBOURSEMENT ................................................................ 17 d. Diagramme de Class .............................................................................................................. 19 4. Gestion de cabinet ................................................................................................................... 20 a. Use case gestion de cabinet ................................................................................................... 20 b. Documentation de use case Gestion de cabinet ..................................................................... 21 5. Gestion d’Officines .................................................................................................................. 22 a. Use case gestion d’Officines ................................................................................................. 22 b. Documentation de use case Gestion d’Officines ................................................................... 23 6. Gestion de Clinique ................................................................................................................. 24 a. Use case gestion de Clinique ................................................................................................. 24 b. Documentation de use case Gestion de Clinique................................................................... 25 2 / 42
  • 3. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 IV.RESSOURCES : .............................................................................................. 26 1. Présentation des ressources à comparer : ............................................................................. 27 a. Technologie de développement : ........................................................................................... 28 b. Les serveurs d’application : ................................................................................................... 30 c. Système de gestion de base de données(SGBD) ................................................................... 31 d. Environnement de Développement Intégré (IDE) : ............................................................... 33 2. Présentation de la méthode utilisée « Scoring » : ................................................................. 33 a. Définir le besoin on termes de catégories des outils : .......................................................... 33 b. Définir la liste des outils a comparé pour chaque catégorie : ................................................ 33 c. Définir les critères de choix :................................................................................................. 34 d. Donner un poids à chaque critère : ........................................................................................ 34 e. Donner une note à chaque outil par rapport un critère : ........................................................ 34 f. Calculer les résultats :............................................................................................................ 34 3. Résultats de l’étude comparative: .......................................................................................... 34 V.REALISATION: ............................................................................................... 36 3 / 42
  • 4. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 INTRODUCTION Dans le contexte du développement de son projet, l’équipe E-SEHATI s’investit à donner le meilleur résultat possible. En effet, elle combine la créativité et l’innovation pour donner à son produit une utilisabilité maximale. A la base de la réussite de tout projet, on trouve la méthodologie et l’organisation. Ces dernières permettent d’atteindre l’objectif fixé et les résultats escomptés. Etant des futurs lauréats du Master 2 MIAGE, les membres de l’équipe d’E-SEHATI ont un savoir en Management des projets. D’ailleurs, ils le mettent actuellement en exercice pour la réalisation de leurs projets de stage et vont exploiter les acquis de cette expérience pour la bonne gestion de leur projet. Pour aboutir à des livrables qui répondent aux besoins des clients, plusieurs ressources logicielles sont nécessaires. Pour cette raison, nous avons effectué une étude comparative de logiciels relative à notre besoin interne. Cette dernière nous a permis d’identifier les outils nécessaires à l’exploitation. Théoriquement, le management des projets et les ressources logicielles sont des moyens qui permettent d’entreprendre des projets réussis. Par la pratique, nous nous sommes assurés de leur importance. Ce document fourni l’étude effectuée et présente les outils de travail aussi qu’un aperçu des premières étapes concernant le projet E-SEHATI. 4 / 42
  • 5. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 I. Présentation générale : Cette partie présente l’origine de l’idée du projet, l’équipe et identifie les différents traits de l’entreprise E-SEHATI. 5 / 42
  • 6. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 1. Contexte Tout projet de création commence par une idée, la nôtre a naquit de nos propres expériences, de l’analyse des différents problèmes rencontrés par les acteurs de la santé, leur discordance et leur disharmonie. En se confrontant au domaine de la santé et à partir de notre vécu, nos expériences nous faisons face à plusieurs problèmes tout au long du processus (dès une visite médicale jusquau remboursement) dont le retard de remboursement, le va et vient entre les différents acteurs et surtout la difficulté de l’accès à l’information. Pour ceci, nous essayerons de rendre les services plus efficaces, faciliter la consultation du dossier de maladies (feuilles de soins) et surtout automatiser le processus de remboursement. La population marocaine est en pleine expansion ainsi que le nombre de dossiers de malades traités par jours chez las assurances/mutuelles d’où la nécessité d’implémentation d’une plateforme automatisant le processus de remboursement (traitement des feuilles de soins) et facilitant l’interconnexion des différents acteurs du secteur de la santé. Le but d’E-SEHATI est de contribuer dans l’évolution du secteur de santé, de s’impliquer dans les nouvelles stratégies de développement de l’information et de participer à son tour à l’avancement de « Maroc Numeric 2013 » dont E-SEHATI partage les mêmes objectifs dans ce domaine. Nous espérons lors de la création de cette société de répondre aux besoins des entreprises et des particuliers qui verront dans notre société une autre manière de travailler en ligne. 2. Objectif Notre objectif est de mettre en place toute une plateforme qui va gérer les différentes transactions concernant les feuilles de soins électroniques entre les différents acteurs du projet à savoir les médecins, les pharmaciens, les patients et les compagnies d’assurances/mutuelles. Pour cela, on a fixé plusieurs sous objectifs à atteindre :  Conception & réalisation de la plateforme E-SEHATI.  Conception & réalisation de la solution E-SEHATI Cabinets.  Conception & réalisation de la solution E-SEHATI Officines.  Conception & réalisation de la solution E-SEHATI Cliniques.  Installation & mise en place de la plateforme E-SEHATI. 6 / 42
  • 7. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 3. Equipe de projet Une Equipe jeune, ambitieuse et ayant un esprit d’entreprenariat. Ces associés mettent leurs ressources et leur expérience en commun afin de contribuer à l’évolution du secteur de santé. L’auteur du projet est la Société E-SEHATI Inc. Société crée directement par : 7 / 42
  • 8. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 II. Gestion de projet Cette partie présente la méthode utilisée dans notre gestion de projet. 8 / 42
  • 9. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 1. Méthode agile : Notre choix s’est porté sur Scrum, une méthode projet exhaustive, simple et aisée à appréhender. Scrum est une méthode agile dédiée à la gestion de projets qui ne couvre aucune technique dingénierie du logiciel, cette méthode sappuie sur le découpage dun projet en incréments, nommés "sprint", ainsi que lauto- organisation de léquipe de développement. Les sprints peuvent durer entre quelques heures et un mois au maximum (avec une préférence pour deux semaines). Chaque sprint commence par une estimation suivie dune planification opérationnelle. Le sprint se termine par une démonstration de ce qui a été achevé, et contribue à augmenter la valeur daffaires du produit. Avant de démarrer un nouveau sprint, léquipe réalise une rétrospective : elle analyse ce qui sest passé durant ce sprint, afin de saméliorer pour le prochain. Dans ce sens de l’amélioration, l’équipe de développement d’E-SEHATI a adopté cette méthode dans le but de s’autoévaluer à la fin de chaque Sprint vu que nous sommes une petite équipe priorisant sur la valeur métier et visant à booster notre productivité. L’évaluation se fait suite à des réunions chaque fin de sprint afin de détecter les points forts, qui seront intégrés dans le sprint suivant, et faibles qui seront analysés et critiqués dans le but de les améliorer concernant les sprints suivants, de même cette méthode va encourager l’équipe de développement à donner leurs meilleurs résultats à la fin de chaque sprint. 9 / 42
  • 10. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Chaque sprint passe par un S.A.C.T (Spécification, Architecture, Code, Test) : Spécification : la phase de la réalisation des cas d’utilisation du sprint. Architecture : la définition du diagramme de classes. Code : la phase de programmation de ce qui a été conçus dans les deux points précédents. Test : la phase des tests et évaluation du sprint. Après la réalisation du sprint et la décision prise dans la réunion de son évaluation ce dernier sera valider ou il doit être réalisé une deuxième fois en passant par toutes les étapes expliquées au-dessus et ainsi de suite jusqu’à la réalisation de tout le projet avec une bonne qualité suite aux améliorations effectuées au passage d’un sprint à un autre. 2. Diagramme de Gantt : Le diagramme de GANTT est un outil permettant de modéliser la planification de tâches nécessaires à la réalisation dun projet, il permet de représenter graphiquement lavancement du projet. 10 / 42
  • 11. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012  Diagramme de Gantt (Suite) : 11 / 42
  • 12. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 3. Communication : JAIB Marouane BENTALBA Salaheddine BADDI SADDANE Mohammed Oussama Le principal moyen de communication était par mail ou appel téléphonique en cas d’urgences, mais, nous faisions aussi recours à des réunions une fréquence de 2 à 3 fois par semaine afin de mettre le point et avoir un suivi continu. 12 / 42
  • 13. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 III. Expression des besoins : Ce chapitre met laccent sur l’architecture et les différentes fonctionnalités de notre solution présentées sous forme des schémas et des diagrammes UML 13 / 42
  • 14. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 1. Description de besoin Les citoyens marocains qui sont assurés et qui ont bénéficiés du programme AMO (Assurance maladie obligatoire), représentent plus 12% de la population, dont chacun est obligé, pour être remboursé, de passer par un processus long, même complexe afin d’avoir le remboursement commençant par le remplissage de la feuille de soins par les différents acteurs (Assuré, Médecin, Pharmacien …) jusquà la validation et le remboursement. Notre solution E-SEHATI a pour objectif de faciliter le processus de remboursement au Maroc à l’aide de la dématérialisation de la feuille de soins afin d’être sur un support électronique partagé par les différents acteurs avec une vue futuriste d’automatiser le traitement des feuilles de soins. E-SEHATI est une plateforme qui va être bénéfique pour toutes les parties prenantes du secteur de santé au Maroc : Acteur Cout Temps Information Patient Eliminer le coût de Minimiser le temps de - Suivi de l’état déplacement pour processus de d’avancement du déposer le dossier remboursement. traitement du dossier. -L’accès à l’historique des feuilles des soins. Assurance & mutuelle - Eliminer le coût de Eliminer le temps pour Maitriser et faciliter le papier de la FS. saisir les informations traitement des -Réduire le coût moyen sur le système. informations du dossier. de traitement des dossiers. 14 / 42
  • 15. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 2. Architecture globale L’architecture de notre solution E-SEHATI se base principalement sur :  Un serveur d’application JBOSS qui va assurer le déploiement , la disponibilité et la communication entre les différentes parties prenantes de la plateforme soit une compagnie d’assurance à l’aide d’un web service qui va vérifier l’appartenance d’un patient a une compagnie ou pour les autres parties à l’aide d’une plateforme web.  Un serveur de gestion de base données ORACLE qui assurera la gestion et la sauvegarde des différentes transactions et l’ensemble des fiches de soins électroniques. 15 / 42
  • 16. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 3. E-remboursement a. Use case E-remboursement 16 / 42
  • 17. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 b. Documentation de use case E-Remboursement Cas d’utilisation Acteur Description Gestion des FSE Médecin Après chaque consultation, le médecin crée dans la plateforme un formulaire (FSE) qui décrit la maladie d’un patient et les médicaments dont il a besoin. Gestion de médicaments d’un FSE Officine Pour une FSE qui contient une ordonnance de médicaments, l’agent de l’officine a le droit d’accéder à cette dernière à l’aide d’un fichier papier imprimé par le médecin qui contient 3 code d’identification(patient, médecin et FSE) pour compléter le FSE par les prix des médicaments et le valider. Consulter les FSE Patient Chaque patient a le droit de consulter ses fiches de soins à l’aide de la plateforme web ou via l’application mobile. Suivre l’avancement de Patient Chaque patient peut consulter et suivre remboursement l’état d’avancement de son dossier de remboursement via la plateforme web. Validation de FSE Assurance Chaque FSE complet va être envoyée à la compagnie d’assurance concernée pour son traitement et sa validation selon leur procédure interne. Remboursement de FSE Assurance Pour chaque dossier traité et validé, l’assurance versera sur le compte de patient le montant de remboursement. c. Diagramme d’activité d’E-REMBOURSEMENT Le diagramme d’activité suivant a pour objectif de présenter un cas simple de processus de remboursement à l’aide de notre plateforme E-SEHATI entre les différents acteurs (Patient, médecin, pharmacien et la CNSS) 17 / 42
  • 18. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 18 / 42
  • 19. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 d. Diagramme de Class Role - id : int 1..1 0..* - role : java.lang.String Compte 1..1 - id : int 1..1 - Username : java.lang.String 1..1 1..1 - mdp : java.lang.String Assure - id : int Beneficiaire - N_matricule : java.lang.String - id : int - Nom : java.lang.String - id_Ben : java.lang.String - Prenom : java.lang.String1..1 - lien_parente : java.lang.String - Adresse : java.lang.String 1..1 - Nom : java.lang.String - Date_naissance : java.util.Date - Prenom : java.lang.String - CIN : java.lang.String 1..* - Adresse : java.lang.String Medecin - SEXE : char - Date_naissance : java.util.Date - CIN : java.lang.String - id : int - SEXE : char - N_INP : java.lang.String - Nom : java.lang.String TypeSoins 1..1 - Prenom : java.lang.String - Specialite : int - Id_Type_Soins : int 1..1 1..1 - Adresse : java.lang.String - Date_naissance : java.util.Date - CIN : java.lang.String - SEXE : char Maternite 1..1 - Date_grossesse 0..* 0..* - Date_prevue_accouchement 0..* FSE 1..1 - id : int - Frais_Medecin : java.lang.Double Pharmacien - Date_creation : java.util.Date - Montaut_frais : java.lang.Double - id : int 0..* - N_INP : java.lang.String Accident - Date : java.util.Date - Etat_FSE : java.lang.String - Nom : java.lang.String - Date_accident : java.util.Date - Prenom : java.lang.String - Date_remboursement : java.util.Date - causes_accident : java.util.Date - Adresse : java.lang.String - Fact_ESehati : boolean - Date_Fact_ESehati : java.util.Date - Date_naissance : java.util.Date - Nature_maladie : java.lang.String - CIN : java.lang.String - Commentaire : java.lang.String - SEXE : char Hospitalisation 1..1 - Date_hospitalisation 0..* ligne_cmd 0..* 1..1 1..* 1..* - Quantite : Integer - duree_traitment_J : Integer Medicament ligne_consultation_pharmacie - id : int - Date_Achat : java.util.Date - code_bare : Integer 1..* - Qte_Achat : Integer - libelle : int 1..1 - type : java.lang.String - prix : java.lang.Double 19 / 42
  • 20. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 4. Gestion de cabinet a. Use case gestion de cabinet 20 / 42
  • 21. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 b. Documentation de use case Gestion de cabinet Cas d’utilisation Acteur Description Gestion et suivi du dossier de Médecin La solution E-SEHATI Cabinet dispose d’un maladie module de gestion de dossier de maladies des patients qui offre aux médecins une bonne maitrise de suivi et de gestion des dossiers et des informations sur la santé de leurs patients. Synchronisation de Médecin Afin d’avoir une maitrise totale et une facilité l’application avec la d’utilisation, notre solution permettra aux plateforme E-SEHATI médecins après chaque consultation d’envoyer la FSE à partir de la solution sans ressaisir les informations de la consultation dans la plateforme E-SEHATI. Gestion d’archivage Médecin Ce module permet d’avoir un historique pour pouvoir restaurer vos données au cas où les données sont perdues à causes d’une mauvaise manipulation. Gestion des documents Médecin La gestion des documents donne une bonne maitrise des différents documents tout en proposant des modèles pour chaque document. Gestion des abonnements Médecin Ce module permet la transmission des e-mails résultats des analyses via des e-mails afin de gagner le temps et éviter les déplacements des patients. Gestion de la sécurité Médecin Ce module permet la gestion et le cryptage des mots de passe, et permet aussi la gestion des profils pour sécuriser l’application. Gestion de la Comptabilité Médecin Ce module permet de bien connaitre les dépenses de votre cabinet ainsi que les gains réalisés et calcule les amortissements des dépenses. Gestion des fournisseurs Médecin La gestion des fournisseurs permet aux médecins de savoir leurs fournisseurs et maitriser la source de leurs achats. Saisie assistée Médecin La saisie assistée aide beaucoup les médecins avec des propositions des mots comprenant les lettres saisies. Gestion des utilisateurs Médecin Ce module permet la gestion des utilisateurs de l’application afin de limiter les accès non souhaités. Gestion des visites Secrétaire Ce module permet au secrétaire de gérer le planning des visites ainsi de créer une fiche préliminaire pour le patient qui doit être complété ultérieurement par le médecin. Authentification Secrétaire, Dans l’obligation de la sécurité de la plateforme, E- Médecin SEHATI n’autorise l’accès qu’aux personnes ayant déjà effectuées une authentification. 21 / 42
  • 22. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 5. Gestion d’Officines a. Use case gestion d’Officines 22 / 42
  • 23. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 b. Documentation de use case Gestion d’Officines Cas d’utilisation Acteur Description Gestion des commandes Pharmacien E-SEHATI Officines dispose d’un module de gestion des commandes qui offre aux pharmaciens une maitrise de ses commandes passées. Gestion de stock Pharmacien Ce module permet de bien gérer le stock en signalant en temps réel les états de chaque produit afin d’éviter la rupture du stock. Gestion d’archivage Pharmacien Ce module permet d’avoir un historique pour pouvoir restaurer vos données au cas où les données sont perdues à causes d’une mauvaise manipulation. Gestion des utilisateurs Pharmacien Ce module permet la gestion des utilisateurs de l’application afin de limiter les accès non souhaités. Génération des rapports Pharmacien Ce module donne la main aux Pharmaciens pour savoir les statistiques précises en générant des rapports via l’application. Gestion de la Comptabilité Pharmacien Ce module permet de bien connaitre les dépenses de votre officine ainsi que les gains réalisés et calcule les amortissements des dépenses. Gestion de la sécurité Pharmacien Ce module permet la gestion et le cryptage des mots de passe, permet aussi la gestion des profils pour sécuriser l’application. Gestion des fournisseurs Pharmacien La gestion des fournisseurs permet aux pharmaciens de savoir leurs fournisseurs et de les biens gérer en toute liberté. Saisie assistée Pharmacien La saisie assistée aide beaucoup les utilisateurs avec des propositions des mots comprenant les lettres saisies. Base de données de Pharmacien Ce module propose aux pharmaciens des médicaments générique. médicament en se basant sur des bases de données préétablies. La synchronisation Pharmacien Ce module permet la synchronisation de l’application avec la plateforme E-SEHATI afin de transférer les informations de l’application à la plateforme. Authentification Pharmacien Dans l’obligation de la sécurité de la plateforme, E-SEHATI n’autorise l’accès qu’aux personnes ayant déjà effectuées une authentification. 23 / 42
  • 24. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 6. Gestion de Clinique a. Use case gestion de Clinique 24 / 42
  • 25. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 b. Documentation de use case Gestion de Clinique Cas d’utilisation Acteur Description Gestion des personnels Administrateur clinique La solution E-SEHATI Cliniques permet la gestion des personnels afin d’aider les gérants dans leurs gestion des ressources humaines. Gestion des interventions Administrateur clinique Afin d’avoir une maitrise des et opérations planifications E-SEHATI Cliniques donne la main aux administrateurs pour gérer les interventions faites au sein de l’établissement. Gestion des lits Administrateur clinique Ce module permet la gestion des lits de la clinique afin de savoir la disponibilité des lits et les occupants de chaque lit. Gestion de stock Administrateur clinique Ce module permet de bien gérer le stock en signalant en temps réel les états de chaque produit afin d’éviter la rupture du stock. Gestion du recensement Administrateur clinique Ce module permet de trouver un autre moyen d’inscription des patients au cas ou le système principal d’inscription n’est pas disponible. Synchronisation Administrateur clinique Ce Module permet la synchronisation avec la plateforme E-SEHATI, pour l’envoie direct des informations depuis votre application. Gestion des demandes Médecin Ce module permet de gérer la collecte des services des spécimens, linstallation de solutés, lexécution des examens et lélaboration des plans de traitement. Gestion des suivis de Responsable Urgence Ce module permet une excellente l’urgence coordination entre les différents services de l’établissement pour mieux servir les patients. Authentification Médecin, Dans l’obligation de la sécurité de la Administrateur clinique, plateforme, E-SEHATI n’autorise l’accès Responsable Urgence qu’aux personnes ayant déjà effectuées une authentification. 25 / 42
  • 26. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 IV. Ressources : Ce chapitre présente les différentes catégories des ressources dont on a besoin pour réaliser notre plateforme ainsi une étude comparative entre les différents produits dans le marché. 26 / 42
  • 27. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 1. Présentation des ressources à comparer : Pour mettre en place une plate-forme robuste qui assure la haute disponibilité, on aura besoin de plusieurs composants liés entre eux afin de garantir le bon fonctionnement de notre solution, pour atteindre cet objectif, nous avons regroupé ces outils en quatre catégories :  Technologie de développement : Technologie Propriétaire ASP.NET Microsoft J2EE SUN  IDE (Integrated Developpement Environnement) : IDE Propriétaire NetBeans Oracle MyEclips IBM  Serveur d’application : Serveur d’application Propriétaire WebLogic Oracle WebSpher IBM JBOSS JBOSS  Système de gestion de base de données : Serveur d’application Propriétaire SQL Server Microsoft Oracle Database Oracle MySQL MySQL® 27 / 42
  • 28. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 a. Technologie de développement : Dans le domaine des applications d’entreprises, Java fut le premier à proposer une solution(J2EE). La plateforme proposée est en fait un ensemble de technologies ou spécifications java regroupées sous une seule bannière. Microsoft arriva dans un deuxième temps. Il proposa un Framework (.NET) qui est une re-architecture de différentes technologies Microsoft. Dans la situation actuelle les deux technologies sont en concurrence directe dans plusieurs domaines, celui du web principalement.  ASP.NET ASP.NET est un ensemble de technologies de programmation web créé par Microsoft. Les programmeurs peuvent utiliser ASP.NET pour créer des sites web dynamiques, des applications web ou des web services XML. La technologie est accessible grâce à linstallation dun serveur web compatible ASP (IIS) ou à lintérieur de Visual Web Développer Express Edition. ASP.NET fait partie de la plateforme Microsoft .NET et est le successeur de la technologie Active Server Pages  J2EE La plate-forme J2EE (Java 2 Enterprise Edition) est arrivée à maturité, elle a su en quelques années à simposer comme la solution de premier choix dans les entreprises. Créé par Sun, est une technologie historiquement mono- langage mais multiplateformes (Unix/Linux, Mac, Windows). J2EE (Java 2 Enterprise Edition) est une norme proposée par la société Sun, portée par un consortium de sociétés internationales, visant à définir un standard de développement dapplications dentreprises multi-niveaux, basées sur des composants. 28 / 42
  • 29. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Le tableau suivant présente les différentes fonctionnalités des deux technologies : ouche de présentation : génération HTML J2EE JSP Les Java Server Pages permettent de créer des pages HTML dynamiques, créées à la volée à partir de contenus et de sources diverses. JSF Les JavaServer Faces étendent les capacités des JSP pour faciliter la création et la mise à jour d’objets au sein de l’interface (barre de navigation, etc.). Servlets Ils définissent la logique de navigation d’un site Web en conjonction avec les JSP (état des cessions, etc.). .Net WinForm La classe Windows Forms gère l’interface utilisateur de .Net en environnement s Windows. ASP.Net Conçu pour le serveur IIS, Active Server Pages .Net gère la génération de pages HTML, mais également l’état des sessions ainsi que l’authentification des utilisateurs. Logique applicative Transaction J2EE EJB Les transactions J2EE, c’est-à-dire les tâches prises en charge par l’application en tant que telle, peuvent être codés par le développeur ou bien exécutées par des composants appelés Enterprise Java Bean. .Net Service Au sein de la plate-forme .Net, les transactions sont directement gérées par le CLR de (pour Common Language Runtime) via les objets COM et COM+. Compone nts (objets COM, COM+) Appel d’objets distribués J2EE JNDI Java Naming and Directory Interface permet d’invoquer des composants Java (EJB et JMS) au sein d’un environnement de serveurs en grappe. .Net .Net Ce module gère l’appel d’objets distribués aussi bien entre applications, que processus Remotin ou encore machines. g Accès aux données J2EE EJB Les EJB offrent des services de gestion des transactions, mais aussi une infrastructure conçue pour exécuter la mise à jour des bases de données utilisées (par le biais de JDBC). .Net ADO Issus de ActiveX Data Objects, ADO .Net Classes s’appuie sur diverses interfaces .Net (ODBC, Tec.) pour gérer les accès à des sources de données tierces (XML, etc.), et de Classes publier ces dernières par le biais de Web Services notamment. Langages supportés Transaction J2EE Java La plate-forme J2EE est adaptée au Java. D’autres langages peuvent néanmoins être utilisés en s’appuyant sur une interface, comme Java Native Interface (JNI) ou encore les Web Services. .Net « Agnos L’environnement .Net est indépendant des langages de développement, pour peu qu’il tique » intègre un dispositif de cartographie dessiné au cas par cas. Pour l’heure, quelques éditeurs, comme Fujitsu (avec NetCOBOL) ou encore ActiveState (avec Visual Perl et Visual Python) ont produit des compilateurs CLR. Une démarche qui nécessite la signature d’un partenariat avec Microsoft. 29 / 42
  • 30. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 b. Les serveurs d’application : Notre Plate-forme E-SEHATI® vas être déployée et exécutée dans un Serveur d’application qui doit supporter l’ensemble des fonctionnalités de la technologie J2EE et assurer la haute disponibilité de l’application. Les leaders du marché sont Websphere, Weblogic et JBoss. Voici un bref aperçu de chacun.  Weblogic : Oracle WebLogic est un serveur logiciel développé par Oracle Corporation qui sexécute sur un milieu de niveau, entre les back-end base de données et des applications connexes et navigateur basé sur client légers. Oracle WebLogic Server est basé sur Java 2 Platform, Enterprise Edition (J2EE), la plate-forme standard utilisée pour créer du Java à base du multi-niveau des applications dentreprise. Cette plate-forme applicative couvre les éléments suivants :  Serveur dapplications J2EE «WebLogic Application Server»  Portail «WebLogic Portal»  Plate-forme «Enterprise Application Integration »  Serveur transactionnel « WebLogic Tuxedo »  Plate-forme de télécommunications «WebLogic Communication Platform»  Serveur web http  WebSphere : WebSphere est une plate-forme applicative générique couvrant un ensemble de solutions développées par IBM qui permettent de développer, de déployer et dutiliser des applications dentreprise, même dans des cas complexes faisant appel à des applications et des matériels hétérogènes. Cette plate-forme applicative couvre les éléments suivants :  Une gamme de serveurs d’applications basées sur Java EE et EJB.  Une gamme doutils de développement basés principalement sur le socle de développement Eclipse et le langage java.  WebSphere Portal.  Une gamme doutils plus spécifiques permettant de faciliter le déploiement.  JBoss : JBoss est la plate-forme Red Hat Application Server J2EE entièrement écrit en Java vient à la fois open source et versions abonnement payant. JBoss est le seul serveur des trois qui est open source et qui a une considération importante. La version gratuite de JBoss appelé JBoss avantages communautaires de la communauté open source et bénéficie du soutien fort dans la communauté ISV avec la technologie connexes, comme RichFaces. La version de licence payée appelé JBoss Enterprise prend en charge la fonctionnalité de mission critique et plates-formes certifiées. 30 / 42
  • 31. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Le tableau suivant présent une brève description des serveurs d’application à comparer : : Certification J2EE 1.3 : Certification J2EE 1.4 : Pas certifié : Windows : Linux : Solaris : Mac OS X : HP : IBM Editeur Certification J2EE Plateforme License/Prix Supportées JBOSS Gratuit WebLogic 10 000 $ / CPU WebSphere 12 000 $ / CPU c. Système de gestion de base de données(SGBD)  SQL Server : D’un usage répandu, ce SGBD constitue généralement le support du système de gestion de l’entreprise entière. Ce type de solution peut être performant pour des volumes de données même importants. SQL Server est installé et géré par le service informatique qui en définit les paramètres, notamment en ce qui concerne la puissance de traitement allouée et les habilitations. Cette particularité est un gage de fiabilité, sa contrepartie peut dans certain cas être un manque de souplesse.  Oracle Database : Oracle Database est un système de gestion de base de données relationnel (SGBDR) qui depuis lintroduction du support du modèle objet dans sa version 8 peut être aussi qualifié de système de gestion de base de données relationnel-objet (SGBDRO). Fourni par Oracle Corporation. Oracle nest pas un SGBDR optimisé pour de petites bases de données. Sur de petits volumes de traitements (2 Go par exemple) et peu dutilisateurs (une trentaine) vous pourriez trouver des benchmark ou MySQL offre des performances quasi comparables à Oracle.  MySQL : La base de données MySQL® est devenue la base de données open source la plus populaire au monde grâce à sa haute performance, sa fiabilité et sa simplicité dutilisation. Non seulement MySQL est la base de données open source la plus populaire au monde mais elle est aussi devenue le choix privilégié pour la nouvelle génération dapplications développées sur la pile LAMP (Linux, Apache, MySQL, PHP / Perl / Python.). MySQL fonctionne sur plus de 20 plateformes incluant Linux, Windows, Mac OS, Solaris, HP-UX, IBM AIX, vous offrant une grande flexibilité. 31 / 42
  • 32. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Le tableau suivant présente les différents avantages et inconvénients des SGBD a comparés : SGBD Avantages Inconvénients  Administration aisée  Distributions fortement liées au  Fonction daudit évolué système dexploitation  Indépendance entre les diverses bases, facilitant  Mono-plateforme (MS Windows) lintégration de plusieurs applicatifs dans une  Pas de prise en charge du LDAP même instance  Toujours pas de cluster (hormis en  Une des bases les plus performantes sous actif-passif, en se basant sur le Windows en configuration par défaut cluster OS)  Optimiseur statistique enrichi à flux tendu  Pas certifié SQLJ, pas dintégration SQL Server  Réplication intégrée (sauf pour MSDE) Java, orientation C#  Sous-SELECT possible dans clause FROM  Pas de contraintes dunicité multi null  Niveau de SQL très près de la norme SQL et implémente presque toutes les possibilités de SQL.  Supporte les 4 niveaux disolation transactionnelle de la norme SQL  Compression des données et des sauvegardes  Richesse fonctionnelle  Prix élevé, tant au point de vue  Fonction daudit évolué des licences que des composants  Row level storage security (RLSS) : permet de ne matériels (RAM, CPU) à fournir faire apparaître que certaines lignes des tables pour de bonnes performances pour un utilisateur/une application donné.  Administration complexe... liée à  Parallélisme, caches nommés; haute disponibilité; la richesse fonctionnelle grande possibilité de tuning  Tables partitionnées, RAC...  Procédures stockés en PL-Sql uniquement possible à laide de  Gestion centralisée de plusieurs instances modules payants Oracle  Concept unique de retour arrière (Flashback) complémentaires sur la version database Enterprise.  Pérennité de léditeur : avec plus de 40% de part de marché, ce nest pas demain quOracle  Pas de type auto-incrément disparaîtra déclaratif: les séquences ne  presque TOUT est paramétrable. peuvent être déclarativement  Compression des données et des sauvegardes dédiées à une table spécifique (risque de mélange)  Support technique Orion extrêmement riche et fourni  Solution très courante en hébergement public  Ne supporte quune faible partie  Très bonne intégration dans lenvironnement des standards SQL-92 Apache/PHP  Support incomplet des triggers et  OpenSource, bien que les critères de licence procédures stockées soient de plus en plus difficiles à supporter  Gestion des transactions avec les  Version cluster depuis la version 4 moteurs ou InnoDb uniquement  ordonnanceur dès la version 5.1  Assez peu de richesse MySQL  Partitionnement dès la version 5.1 fonctionnelle  Facilité de déploiement et de prise en main.  Manque de robustesse avec de fortes volumétries  Pas de vue matérialisée  Pas de sauvegarde consistante à chaud 32 / 42
  • 33. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 d. Environnement de Développement Intégré (IDE) : Les versions les plus récentes de ces IDE sont Netbeans 7 et Eclipse 3.0 qui présentent des similitudes beaucoup plus que de différences. Ils ont tous deux la vérification de syntaxe, la complétion de code, et le pliage du code. Ils donnent la main pour compiler, exécuter et déboguer notre code. Ils ont soutien à la fois, CVS, et JUnit. Aussi, aujourdhui ont intégré GUI builders, bien qu’Eclipse soit une composante distincte, l’éditeur Visual, que nous devons télécharger séparément. Alors le choix de l’IDE ne pose pas un obstacle majeur pour le développement de la plateforme E- SEHATI parce que les deux IDE sont similaires, mais le choix est fixé sur NetBeans 7 suite à la bonne confrontation qu’on a avec cet IDE dans nos projets développés. 2. Présentation de la méthode utilisée « Scoring » : Afin de faire une étude comparative efficace entre les outils et les plateformes que nous avons utilisées pour mettre en place noter solution E-SEHATI une méthode de « Scoring ». Le « Scoring » consiste à affecter un score ou une note globale à un outil à partir de notes partielles, calculées sur des variables isolées ou des critères de choix. Cette note est utilisée essentiellement pour classer les outils a comparé par ordre ascendant ou descendant afin den sélectionner l’outil qui répond le plus au besoin. Pour réaliser notre étude basé sur le « Scoring » on o passé par plusieurs étapes : a. Définir le besoin en termes de catégories des outils : Pour la réalisation d‘une solution ou plateforme informatique il faut au début définir les types ou la catégorie des outils a utilisé afin de cerner l’étude sur des catégories prédéfini. Exemple : o Serveur d’application o Système de gestion de bases de données (SGBD). o Technologie de développement b. Définir la liste des outils a comparé pour chaque catégorie : Après la définition des catégories on sélectionne une liste des outils sur laquelle on va faire l’étude Exemple : Pour la catégorie des SGBD : o MySQL o Oracle Data base o Microsoft SQL Server 33 / 42
  • 34. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 c. Définir les critères de choix : A cette étape on définit des critères pertinents pour mieux arrivé à un choix pointu qui répond à notre besoin. d. Donner un poids à chaque critère : Dans cette phase on affecte à chaque critère un poids de 1 à 5 selon le niveau d’importance. 1 : Peu important | 3 : Moyennement important | 5 : très important e. Donner une note à chaque outil par rapport un critère : Au niveau de chaque critère on donne une note de 1 à 5 à chaque outil. 1 : Faible | 3 : Moyen | 5 : Fort f. Calculer les résultats : Une fois que les notes par critère sont attribuées à tous les outils, le résultat est représenté sous forme de tableau comme suit : Critère Poids Outil A Outil B Outil C C1 1 3 1 3 C2 3 5 5 3 C3 5 3 5 3 Pour calculer le score final de chaque outil on applique la formule suivante : Score- Outil (n)= ∑ Poids(k) * Note(k) 3. Résultats de l’étude comparative: Technologie de développement Critère Poids J2EE ASP.NET Potabilité 5 5 1 Cout de développement 5 3 5 Temps de développement 5 3 5 Web services 5 5 3 Pérennité de langage 4 5 3 Independent par rapport au 3 1 5 langage de programmation Independent par rapport au 3 5 1 serveur d’application Documentation & source de 1 3 5 formation Score 105 34 / 42
  • 35. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Serveur d’application Critère Poids JBOSS WebLogic WebSphere Potabilité 5 5 5 5 Cout de mise en place 5 5 1 1 Compatibilité avec J2EE 5 5 5 5 Certification J2EE 3 5 5 5 Cout d’administration 3 5 3 3 Score 79 79 Système de gestion de base de données Critère Poids SQL Server Oracle MySQL Capacité de gérer les données 5 3 5 1 volumineuse Sauvegarde & Restauration à 5 3 5 1 chaux Portabilité 5 1 5 5 Cout de produit & mise en place 3 3 1 5 Pérennité de fournisseur 5 5 5 3 Supporté les Trigger 3 5 5 1 Score : 84 68 Résultat de Scoring : Catégories Outils Score Technologie de J2EE 121 développement IDE NETBEANS Serveur d’application JBOSS 105 SGBD Oracle Database 118 35 / 42
  • 36. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 V. Réalisation: Cette partie présente les différentes captures d’écrans de la réalisation de la plateforme E-SEHATI. 36 / 42
  • 37. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Authentification Acteur Commentaire Assuré Chaque utilisateur (Médecin, Assuré, Médecin Pharmacien) possède un compte qui lui Pharmacien permettra d’accéder à la plateforme. Chacun a son rôle et le droit approprié pour accéder à la plateforme. 37 / 42
  • 38. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Remplir la Feuille de Soins Acteur Commentaire Médecin Chaque médecin peut créer une FSE à l’aide du matricule de l’assuré. 38 / 42
  • 39. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Génération de code de FSE Acteur Commentaire Médecin Un code unique de la FSE sera généré par la plateforme afin de permettre au pharmacien de consulter et valider la FSE. Complété les prix des médicaments de FSE Acteur Commentaire Pharmacien Cet espace destiné au pharmacien qui lui permettra de compléter la FSE. 39 / 42
  • 40. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Espace Assuré Acteur Commentaire Assuré Chaque assuré a un espace qui lui permettra de consulter et suivre l’état d’avancement de ses propre FSE. 40 / 42
  • 41. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 Consultation des FSE Acteur Commentaire Assuré Consultation détaillée de l’historique des FSE d’un assuré. 41 / 42
  • 42. DOSSIER INFORMATIQUE/ E-SEHATI 2012 WEBOGRAPHIE http://www.developpez.com/ http://www.journaldunet.com/ 42 / 42