• Like
Les parasites
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Les parasites

  • 3,318 views
Published

un cours pour les infirmiers de la santé publique...

un cours pour les infirmiers de la santé publique...

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
3,318
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
129
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les parasites Par : S / Abdessemed
  • 2.  les parasites sont des êtres vivants animaux (zooparasites) ou végétaux (phytoparasites) , qui vivent temporairement ou de façon permanente aux dépens d’autres êtres appelés hôtes. Plus un parasite est adapté à son hôte, moins il est pathogène.
  • 3.  Les différents effets des parasites sont:  des actions de spoliation,  d’irritations tissulaires,  d’immuno-dépression ,  de traumatisme,  de toxicité,  d’allergie et d’anaphylaxie.
  • 4.  Pour assurer son évolution et son développement, un parasite doit subir des transformations et adopter des voies évolutives: C’est le cycle parasitaire
  • 5.  le cycle parasitaire qui peut être simple ou complexe, nécessiter l’intervention d’hôte intermédiaires ou des vecteurs
  • 6.  Cycle direct court  parasite directement infestant, dès sa sortie de l’hôte.  le degré d'infestation dépend de la résistance du parasite dans le milieu extérieur ( 20 jours pour un kyste d'amibe.)
  • 7.  le parasite doit subir une maturation dans le milieu extérieur avant de parvenir au stade infestant.  Maturation variable selon les conditions climatiques ( hygrométrie élevée et température de 20° à 25°C ).
  • 8.  Elle consiste en : ->Formation d'embryon dans l'œuf ->Éclosion de l'œuf donnant une larve) ->Transformation de la larve en une larve infestante
  • 9. Cycle d’Enterobius vemercularisCycle d’Ascaris lumbricoides Cycle direct long Cycle direct court
  • 10. Cycles indirects Cycle du Taenia saginata
  • 11.  les voies digestives  muqueuses  trans-cutanées  pulmonaires
  • 12.  Les voies digestive  urinaire  pulmonaire  cutanée (par un simple contact comme pour les mycoses, ou par l’intermédiaire d’un vecteur hématophage type moustique)
  • 13.  Hôte définitif : être vivant qui héberge la forme adulte du parasite.  Hôte intermédiaire : être qui héberge le parasite sous sa forme infestante (larvaire pour les parasites supérieurs)
  • 14.  Vecteur : agent qui transmet le parasite par exemple l’anophèle femelle transmet par piqure le parasite du paludisme.  Réservoir parasitaire : élément dans lequel un parasite se maintient, et assure sa survivance .Il Y a des réservoirs humains, animaliers et telluriques.
  • 15.  On distingue quatre grandes familles de parasites qui sont : 1) Les protozoaires (unicellulaire) 2)Les helminthes (pluricellulaire) 3)Les mycoses (champignons) 4)Les ectoparasites(puces,poux,acariens, moustiques,mouches)
  • 16.  Sont des êtres unicellulaires, le plus souvent de taille microscopique, sont très fréquemment associés aux métazoaires, soit comme commensaux ou symbiotiques soit comme parasites
  • 17.  sont des protozoaires dont la mobilité est liée aux déformations du corps et à l’émission de pseudopodes, elles se multiplient par division binaire
  • 18. le kyste, qui possède une paroi de protection résistante, habituellement sphérique.est une forme de résistance et de dissémination
  • 19.  l’amibe pathogène : entamoeba histolytica  Entamoeba non pathogènes : entamoeba coli, entamoeba gingivalis…
  • 20.  sont des protozoaires qui se déplacent grâce à des flagelles, organites locomoteurs en forme de fouets mobiles, et se multiplient par division binaire longitudinale
  • 21.  Les flagellés peuvent être classés en 3 groupes, selon leur localisation chez l’homme : flagellés buccaux et intestinaux ( le giardia intestinalis, trichomonas intestinalis)
  • 22.  flagellés uro-génitaux :le trichomonas vaginalis  flagellés sanguinoles et tissulaires : le genre trypanosoma et le genre leishmania
  • 23.  les sporozoaires sont des êtres microscopiques, pratiquement dépourvus de mouvement, vivant dans les cellules du sang ou des autres tissus
  • 24.  Ils se divisent en deux groupes :  les sporozoaires sanguicoles, hématozoaires du paludisme :  le plasmodium vivax  le plasmodium falciparum  le plasmodium malariae  le plasmodium ovale.
  • 25.  - les sporozoaires tissulaires ou coccidés : le toxoplasme
  • 26.  sont des protozoaires dont la mobilité est assurée par le mouvement cordonné de très nombreux organites mobiles de petite taille : les cils, insérés à la surface du corps
  • 27.  Un seul d’entre eux nous intéresse le balantidium du colon ou balantidium coli qui est un gros cilié commensal du porc , du singe et parfois du rat, qui détermine accidentellement chez l’homme une parasitose intestinale : la balantidiose
  • 28.  Sont plus connus sous le nom de vers, sont intéressants par les nombreux espèces parasites s’attaquants à l’homme.
  • 29.  Deux embranchements se partagent la quasi-totalité de ces vers parasites : celui des plathelminthes ou vers plats celui des némathelminthes ou vers ronds
  • 30. sont des vers à corps aplati Deux classes contiennent des parasites de l’homme : celle des trématodes celle des cestodes.
  • 31. sont non segmentés, foliacés et pourvus pour certains de ventouses de fixation.  Ils se divisent en douves et en schistosomes
  • 32.  Les douves sont des trématodes hermaphrodites parasites normaux d’animaux, dont le cycle comporte un ou deux hôtes intermédiaires généralement aquatiques
  • 33.  Les douves sont classés suivant leur localisation :  -intestinales :grande douve de l’intestin, douve de yakogawa.  -hépato-biliaires :douve du foie(fasciola hépatica)  -pulmonaires :douve orientale du poumon.
  • 34.  Les schistosomes : ou bilharzie sont des trématodes à sexe séparé ,quatre espèces ont l’homme comme hôte définitifs
  • 35.  -schistosoma heamatobium déterminant la bilharziose vésicale ou hématurie d’Egypte .  - schistosoma mansoni déterminant la bilharziose intestinale.
  • 36.  - schistosoma intercalatum déterminant la bilharziose recto- sigmoidienne africaine.  - schistosoma japonicum déterminant la bilharziose spléno-hépatique sino- japonaise
  • 37.  sont des vers plats rubanés et segmentés ,hermaphrodites ,parasites du tube digestif des vertébrés :ténia saginata,ténia solium,hymenolepis nana ,l’echinocoque du chien,le bothriocéphale
  • 38.  Ils appartiennent à la classe des nématodes. Les nématodes parasitant l’homme sont des vers cylindriques, non segmentés, à sexes séparés et à corps recouvert d’une cuticule souple mais très résistante formée d’une substance proche De la kératine.
  • 39.  On peut les diviser cliniquement en deux groupes :  les vers parasites de l’intestin  les filaires
  • 40.  c’est des vers dont le cycle ne nécessite pas d’hôte intermédiaire.  ils sont classés selon le mode de transmission
  • 41.  ASCARIS lombricoïde est un vers rond de grande taille qui, par sa présence à l’état adulte dans la lumière de l’intestin grêle, provoque l’Ascaridiose
  • 42.  l’oxyure est un vers rond de petite taille qui vit sur la muqueuse de l’intestin grêle, entrainant de ce fait l’oxyurose.
  • 43.  le trichocéphale : est un petit ver rond qui vit fixé à la muqueuse et la région coeco-appendiculaire créant ainsi la trichocéphalose.
  • 44.  Ankylostome : deux petits vers ronds très voisins , ankylostome duodénale et nécator americanus, sont désignés couramment par le même nom car ils entrainent , par leur présence dans le duodéno-jejunum de l’homme ;  l’ankylostomose
  • 45.  L’anguillule est un vers rond minuscule, vit profondément fixées dans la muqueuse duodénale, déterminant l’anguillulose Oeuf Œuf+L1 L1 L3
  • 46.  considérablement plus longues que larges, les filaires ne sont jamais des parasites de l’intestin, leurs femelles vivipares, relâchent dans le sang, la lymphe ou les tissus des microfilaires nues ou pourvus d’une gaine selon les espèces
  • 47.  filaire de Médine : vers rond filiforme dont la femelle, de très grande taille, vit sous la peau déterminant le dracunculose
  • 48. Extirpation du vers femelle
  • 49.  filaire de bancroft.  filaire de Malaisie  Onchocerque  Filaire loa.
  • 50. filaire de bancroft FILARIOSES LYMPHATIQUES
  • 51. éléphantiasis
  • 52. Onchocerque L’ONCHOCERCOSE – Cécité des rivières-
  • 53. Nodules onchocerchiens
  • 54.  Filaire loa La LOASE
  • 55. Œdème de Calabar: membres supérieurs et tronc,œdème fugace, qq jours, prurit, éruption cutanée