Integrer le secteur prive dans les chaines de
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Integrer le secteur prive dans les chaines de

on

  • 325 views

 

Statistics

Views

Total Views
325
Views on SlideShare
325
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Integrer le secteur prive dans les chaines de Integrer le secteur prive dans les chaines de Presentation Transcript

  • PRESENTE PAR ABRAHAM SARFO(EXPERT EN CHAINE DE VALEUR ET EN FINANCES) CMA/AOC - Conférence des Ministres de lAgriculture de lAfrique de lOuest et du Centre Institution Chef de File du Pilier II du PDDAA Tél.: (221) 33 869 11 90 www.cmaoc.org
  • La chaîne de valeur agricole dans le processus du PDDAA• L’avantage supplémentaire crucial de l’approche de la chaîne de valeur en référence au Pilier II du PDDAA —Infrastructures rurales et accès au marché —est que l’objectif d’un investissement dans un segment quelconque de la chaîne de valeur est identifié avant que l’investissement ne soit réalisé et est lié à l’objectif général du PDDAA consistant en une croissance des économies africaines de 6 %.• Ce niveau d’intégration fournit un soutien supplémentaire à une croissance économique durable.
  • Approche de la chaîne de valeur et développement agricole en Afrique Sécurité alimentaire ……Fournir de la nourriture à tout le monde…… Approche de la chaîne de valeur Opportunité économique à la conception et …………….Tout en générant mise en œuvre une croissance et des Durabilité environnementale agricole opportunités économiques………………..De manière durable sur le plan environnemental…….
  • Des outils innovants peuvent briser les goulots d’étranglement affectant l’agriculture africaineDes contraintes sont présentes à chaque stade de lachaîne agricole, de la recherche à la consommation• Accès inadéquat aux intrants• Financement• Stockage• Distribution• TransformationLa solution la plus efficace pour briser ces goulotsd’étranglement varie selon les régions, les systèmeset les produits de base
  • Un problème significatif existe à chaque stade du développement agricole africain • Cultures orphelines • Adaptation à des sols/climats spécifiques Recherche etdéveloppement • Principales cultures et élevage de bétail • Risques financiers pour les agriculteurs • Crédit insuffisant Distribution • Canaux de distribution inadéquats et adoption d’intrants • Systèmes règlementaires fonctionnant mal • Acquisition de terres et droits de propriété • Meilleures pratiques non adoptées Petits • Menace des maladies et insectes nuisiblesagriculteurs • Accès au crédit et aux intrants • Absence de liaison de marché • Forte instabilité des prixTransformation et• Mauvaises infrastructures pour l’industrie agroalimentaire distribution • Mauvaises normes de qualité et de sécurité
  • Chaîne de valeur agricole• Plus des trois quart de la population en Afrique vit en milieu rural. Le revenu rural dépend principalement de l’agriculture et de l’élevage.• Les négociants, les transformateurs agro-alimentaires, l’association des revendeurs et les organisations des entreprises participent au déplacement du produit de l’exploitation agricole au marché final.• Pour développer la chaîne de valeur agricole, les connaissances du consommateur et du marché, la valeur ajoutée, la différenciation du produit, le potentiel du marché, le système de production durable, la génération d’un revenu rural et et la création d’emplois des ruraux doivent être pris en compte.
  • Cadre de la chaîne de valeur• Les chaînes de valeur constituent un cadre clé de la compréhension de la façon dont les intrants et les services sont réunis puis utilisés pour faire pousser, transformer ou fabriquer un produit ;• La perspective de la chaîne de valeur fournit un moyen important de comprendre les relations entre agriculteurs et entreprises qui relient la chaîne, les mécanismes d’augmentation de l’efficacité et les façons de permettre aux entreprises d’augmenter la productivité et d’ajouter de la valeur.
  • Cadre de la chaîne de valeur• Elles fournissent également un point de référence pour les améliorations en termes de soutien aux services et l’environnement des affaires. Elles peuvent contribuer à des initiatives en faveur des pauvres et à un meilleur lien entre les petites entreprises et le marché.• De plus en plus, l’approche de la chaîne de valeur est utilisée pour guider et motiver des initiatives durables à fort impact, axées sur l’amélioration de la productivité, de la compétitivité, de l’entreprenariat et sur la croissance des petites et moyennes entreprises (PME).
  • La chaîne de valeur par rapport à la filièreGénéralement, la « chaîne de valeur » décrit lagamme complète des activités d’ajout de valeurrequises pour qu’un produit ou un service traversetoutes les phases de la production, notammentl’achat de matières premières et autres intrants,l’assemblage, la transformation physique,l’acquisition des services requis tels que letransport ou le refroidissement et enfin lasatisfaction de la demande du consommateur(Kaplinsky et Morris 2002).
  • La chaîne de valeur par rapport à la filièreC’est pourquoi les chaînes de valeur incluent toutes lesactivités verticalement liées, des processus interdépendantsqui génèrent une valeur pour le consommateur, ainsi que lesliaisons horizontales avec les autres chaînes de valeur quifournissent des biens et services intermédiaires.Les chaînes de valeur se concentrent sur la création devaleur - généralement grâce à une innovation des produitsou procédés, et au marketing – et également sur l’allocationd’une valeur marginale.
  • La chaîne de valeur par rapport à la filièreEn revanche, le terme de « filière » estutilisé internationalement et englobetoutes les activités logistiques et deprocédure impliquées dans laproduction et la fourniture d’un produitou service final, « du fournisseur auconsommateur » (Feller, Shunk, etCallarman 2006).
  • APPROCHE DE LA CHAINE DE VALEURFigure 3.1. Value-chain approach compared to supply-chain 6/10/2011 Domaine stratégique D 12
  • Le concept de la chaîne de valeur• Le concept de la chaîne de valeur englobe les questions d’organisation et de coordination, les stratégies et les relations de pouvoir des divers acteurs de la chaîne• La réalisation d’une analyse de la chaîne de valeur et la mise en œuvre d’une chaîne de valeur sont basées sur une compréhension approfondie : De ce qui se passe entre les acteurs de la chaîne De ce qui réunit les acteurs Des informations qui sont partagées De la façon dont la relation entre les acteurs évolue
  • Actions de réduction des coûts au niveau du segmentExamples of how to reduce value chain costs Available marginIndustry value chain Primary Warehousing Retail and End production Transport Processing and marketing consumer (farming) distribution Innovative methodologies to process at the farm Efficient retailing removes the need to streamlines the cost transport ‘raw’ of selling to the end produce consumer New technologies reduce the cost of processingSource: TechnoServe analysis
  • 3 leviers clés pour stimuler la chaîne de valeur en Afrique Réduction du coût unitaireAjout de valeur Augmentation au produit du volume
  • Donner la priorité à des produits de base pour l’analyse de la chaîne de valeurPour commencer une analyse de la chaîne de valeur, il est nécessaire de décider quel sous- secteur ou produit ou produit de base doit être prioritaire pour l’analyse.Comme les ressources sont toujours limitées, il est approprié de déterminer la chaîne de valeur qui fera lobjet dune analyseLa décision dépendra de l’objectif des programmes d’investissement dans lagriculture et la sécurité alimentaire
  • Question cléQuels sont les critères clés Quelle chaîne de valeursur lesquels baser la chaîne d’un produit de base est de valeur d’un produit de plus importante à analyser ? base à analyser ?
  • L’évaluation par les participants auprogramme de la chaîne de valeur d’un produit de baseLes participants impliqués dans lévaluation doiventpartager une compréhension du développement de lachaîne de valeur du pays/de la sous-régionRéaliser un exercice de pré-évaluation des sous-secteurs,produit ou produit de base pour identifier les acteurs cléset informateurs afin de s’assurer que les participants :• Disposent des connaissances pertinentes• Sont des représentants adéquats de la chaîne de valeur• Ne sont pas trop nombreux
  • L’évaluation par les participants duprogramme de la chaîne de valeur d’un produit de base Agriculteurs Acteurs du Décideurs secteur privé Participants probables Organisations Prestataires de de services développement
  • 4 étapes du processus visant à déterminer les priorités Étape 1 • Comprendre les critères • Déterminer les priorités Étape 2 • Attribuer un coefficient aux critères Étape 3 • Identifier une liste de produits potentiels Étape 4 • Classement des produits/activités
  • Étape 1 : Déterminer les critères et développer la compréhensionPotentiel de la • Intégration présente des petits agriculteurs sur le marché – Que produisent-ils, vendent- chaîne de ils et emplois ? valeur en • Potentiel de l’activité/du produit en termes de réduction de la pauvreté et de sécurité termes alimentaired’amélioration • Faible barrière à l’entrée pour les petits agriculteurs des activités • Faible risque des petits • Potentiel pour une technologie intensive en agriculteurs travail
  • Étape 1 : Déterminer les critères et développer la compréhension • Forte demande nationale, régionale et internationale du produitPotentiel • Potentiel de croissance du produit • Possibilité de développement du • Implication de nombreux agriculteurs marché • Potentiel de l’effet de levier des investissements publics sur les investissements privés
  • Étape 1 : Déterminer les critères et développer la compréhension • Au sein du cadre des stratégiesAutres régionales • Les acteurs de la chaîne de valeurcritères disposent de capacités entrepreneuriales pour réaliser des tels améliorations • Durable sur le plan environnemental que : • Genre, nutrition et Inclusion sociale des personnes vulnérables
  • Étape 2 : Attribuer des coefficients aux critères• Le coefficient est généralement attribué de 2 manières – Des coefficients numériques simples -1, 2, 3, 4 – en fonction de la force du critère• Proportionnellement : tous les coefficients sont définis par rapport à un total de 100 % – Le coefficient est attribué en fonction de la force et de l’importance du critère• L’attribution d’un critère doit se faire de manière participative afin d’inclure toutes les parties prenantes et acteurs identifiés dans la chaîne de valeur
  • Étape 3 : identifier la liste des produits potentiels Liste des produits/produits de base potentiels de la chaîne de valeur dans la zone géographique • Produits qui sont produits dans la zone • Produits dont la production est techniquement faisable dans la zone • Produits en faveur des petits agriculteurs • Produits jugés disposer d’un bon marché (national, régional et international)
  • Étape 4 : Classement de la procédure et des activités Un ensemble de critères pourrait être développé pour des chaînes de valeur potentielles en fonction de l’analyse. Une fois les critères acceptés, le coefficient relatif de leur importance peut être attribué à chacun d’entre eux  Par exemple, on peut décider que « la réduction de la pauvreté et l’intégration des petits agriculteurs » sont plus importantes que « la structure de la chaîne de valeur » de manière à ce que les sous-critères de ces deux catégories égalent 70 % Une fois les coefficients déterminés, une matrice de classement de la chaîne de valeur peut être élaborée
  • Critères de sélection du sous-secteur pour l’approche de la chaîne de valeur Positifs Négatifs• Impact potentiel – petits • Aucune participation des acteurs agriculteurs, réduction de la clés pauvreté• Impact sur le potentiel • Expérience antérieure négative économique • Calendrier de l’impact trop long• Potentiel du marché infrarégional • Saturation et national• Données faibles existantes • Ressources insuffisantes disponibles• Opportunité de coopération avec d’autres organisations en développement• Potentiel d’attraction des investissements des secteurs public et privé• Connaissances et expertise locales dans le sous-secteur• Expansion présente et reproductibilité potentielle
  • Matrice de classement desproduits selon les points obtenus• Une fois la matrice réalisée, les parties prenantes classent alors chaque chaîne de valeur en fonction de son degré de conformité au critère.• Une façon courante d’y parvenir est d’effectuer un classement numérique allant de 1 à 5, où 5 représente la conformité maximale au critère et 1 la conformité minimale.• L’attribution de points peut être effectuée de diverses manières, notamment en regroupant tous les classements numériques de tous les participants du groupe de parties prenantes puis en faisant une simple moyenne.
  • Que doit-on savoir une fois l’analyse achevéeAprès avoir terminé cette étape, il convient de comprendre parfaitement ledéveloppement potentiel de la chaîne de valeur dans le pays et de déterminer leschaînes de valeur qui présentent un potentiel élevé en faveur des pauvres et dedemande du marché..D’expérience, nous pouvons dire que les chaînes de valeur ont besoin : • D’investissements importants • D’utiliser des niveaux élevés de connaissances et de technologies • De stratégies prenant des risques élevés Ne sont pas sur le plan compétitif en faveur des petits agriculteurs
  • Exploiter les facteurs de force pour ledéveloppement de la chaîne de valeurCapacités prouvées des petits agriculteurs et agriculteurscommerciaux d’intégration aux chaînes de valeur• Il a été prouvé dans de nombreux pays d’Afrique que les petits agriculteurs peuvent, si les conditions sont réunies, participer à des chaînes de valeur à forte croissance en tant qu’entrepreneurs individuels, agriculteurs d’une agriculture contractuelle, membres de plans de soutien aux plantations artisanales, et participants à d’autres arrangements contractuels.• La majorité des pays peut se prévaloir d’un cas réussi d’intégration de la chaîne de valeur par des petits agriculteurs dans l’un ou plusieurs des secteurs suivants : horticulture, produits de base d’exportation traditionnels, denrées alimentaires de première nécessité, viande et produits laitiers.• La mise en œuvre de l’agenda du Pilier II au niveau national viserait à imiter chaque succès dans les autres sous-secteurs et à les intensifier lorsqu’il en existe déjà.
  • Gouvernance de la chaîne de valeur• Le concept de la chaîne de valeur englobe les questions d’organisation et de coordination, les stratégies et les relations de pouvoir des divers acteurs de la chaîne• La réalisation d’une analyse de la chaîne de valeur et la mise en œuvre d’une chaîne de valeur sont basées sur une compréhension approfondie : De ce qui se passe entre les acteurs de la chaîne De ce qui réunit les acteurs Des informations qui sont partagées De la façon dont la relation entre les acteurs évolue
  • Gouvernance de la chaîne de valeur Parce que le terme « GOUVERNANCE » ressemble à « GOUVERNEMENT », le terme est souvent interprété de manière restrictive pour n’y inclure que les exigences juridiques et règlementaires qui influencent les opérations commerciales et l’accès au marché dans la chaîne de valeur. Les instruments de gouvernance vont des CONTRATS entre les participants à la CHAINE DE VALEUR aux cadres règlementaires du gouvernement en passant par les « REGLES » non écrites qui déterminent qui peut participer au marché
  • 3 dimensions de la gouvernance de la chaîne de valeur Mécanisme de contrôleStructures de Règles et (transmission descoordination règlementations informations et services)
  • Objectifs de l’analyse de la gouvernanceComprendre comment la chaîne de valeur est coordonnée, notamment lesprincipales firmes (acteurs) et mécanismes (c.à.d. contrats, accords, services) etpourquoi cette structure de coordination est née et a évoluéCartographier les règles, règlementations et normes formelles et informelles quiinfluencent la chaîne de valeur, la manière dont la conformité aux règles estcontrôlée, et les sanctions et incitations utilisées pour garantir une conformitéÉvaluer l’impact des règles sur les différents ensembles d’acteurs, en particuliersur les groupes défavorisésÉvaluer la façon dont les différents groupes de participants à la chaîne de valeurreçoivent (ou non) des formes adéquates de soutien qui peuvent les aider àrespecter les normes requises
  • Analyser comment les populations cibles participent à la chaîne de valeurLes conditions dans lesquelles les producteurs participent à la chaîne de valeurpeuvent être comprises et cartographiées en utilisant certaines dimensions, dontdeux sont particulièrement utiles :Les fonctions prises dans la chaîne de valeur : • Se renseigner sur la gamme d’activités que les participants pauvres entreprennent dans une chaîne de valeur donnéeCoordination formelle : Cela inclut la nature formelle des contrats en vertu desquelsles participants opèrent dans le système de coordination, • Notamment la fourniture d’intrants négociée par contrat • marketing • certification • Agriculture contractuelle ou plantation artisanale • Ventes du produit final aux acheteurs • Cela peut également inclure la formalisation des activités collectives (associations, groupes ou autres moyens d’action collective) afin de réduire les coûts, augmenter les revenus ou réduire les risques individuels
  • Exemple de positions possibles des petits agriculteurs dans une chaîne de valeurEntrer dans la chaîne(→1)(2) Améliorer les activités deproduction existantes (1→1)(3) Ajouter de la valeur enassumant davantage defonctions (1→2)(4) Augmenter lacontractualisation (1→3)(5) co-coordonner un segmentde la chaîne (1→4)
  • PILIER 2MERCI POUR VOTRE ATTENTION