Musique en bibliothèque
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Musique en bibliothèque

on

  • 1,679 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,679
Views on SlideShare
733
Embed Views
946

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

2 Embeds 946

http://www.scoop.it 945
http://www.google.be 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Une logique de coréalisation de ressources numériques, en s’appuyant sur des intermédiaires pouvant négocier les droits… <br />

Musique en bibliothèque Musique en bibliothèque Presentation Transcript

  • LA MUSIQUE EN BIBLIOTHEQUE
  • HISTORIQUE : des origines à nos jours
  • Quelques repères chronologiques… De la cire à l’encodage : Petite histoire du support musical
  • L’ère analogique Avant 1900 : Cylindre et disque phonographique 1948 : le microsillon (75, 33 & 45 T) Les années 60 : les cassettes audio
  • L’ère numérique Les années 80 : le disque compact Les années 90 : miniaturisation des supports (minidisc, DAT) Les années 2000 : plus de place, plus de qualité (SACD, DVD Audio)
  • LES DISCOTHEQUES
  • Dès le XVIIIe siècle : des bibliothèques musicales se créent pour y présenter les collections de livres et de partitions, principalement dans les pays anglosaxons. 1960 : création de La Discothèque de France, première du nom. On y prêtait déjà des 33 T.
  • Années 70 : Le métier de discothécaire est reconnu (apparition de manuel, option disco au CAFB) Années 80 : Création de la Médiathèque Musicale de Paris (Quartier Les Halles) & développement dans les bibliothèques municipales
  • Pyramide des âges
  • Fin des années 90 : l’arrivée d’Internet et la dématérialisation des supports, provoque un effondrement du marché du disque (quelques chiffres… ) Le secteur musique doit s’adapter pour ne pas disparaitre : de nouvelles pratiques s’imposent.
  • ue siq mu ce pa ’es L
  • Les missions
  • Faire découvrir Garantir l’accès pour tous à la musique sous toutes ses formes et dans sa diversité. Valoriser Assurer l’accès des citoyens à l’information, à la culture et au divertissement musical (concert, conférences, accueil de classes, salons de musique …) Soutenir la création Mise en avant des productions et autoproductions locales.
  • Politique d’acquisitions
  • Supports physiques Disques (vinyles ou compacts) = phonogrammes Livres & périodiques = littérature musicale Dvd musicaux (concerts, documentaires) = vidéogrammes Partitions = Musique imprimée Supports dématérialisés Bornes d’écoute payantes
  • Traitement des collections : Classement des documents musicaux et panorama historique du monde de la musique à travers sa cotation
  • La cote PCDM4 se compose de 2 éléments : Un indice numérique (indiquant le genre musical) Un segment alphabétique (composé des 3 premières lettres de l’interprète ou compositeur)
  • L’indice 1 regroupe les musiques d’influences afro-américaines 1.1 : Blues 1.2 : Negro Spirituals 1.3 : Jazz 1.4 : R&B, Soul, Funk 1.5 : Hip Hop, Rap 1.6 : Reggae
  • L’indice 2 regroupe le rock et la variété internationale 2.1 : Rock’n Roll 2.2 : Pop 2.3 : Folk, blues rock 2.4 : Psyché et prog 2.5 : Hard rock 2.6 : Punk 2.7 : New Wave 2.8 : Rock « fusion » 2.9 : Variété rock
  • L’indice 3 regroupe la musique classique 3.0 : Anthologie 3.1 : Musique de chambre & concertante 3.2 : Musique orchestrale 3.3 : Musique vocale profane 3.4 : Musique vocale sacrée 3.5 : Musique utilisant l’électronique
  • Autres indices Indice 4 : musiques électroniques Indice 5 : musiques fonctionnelles Indice 6 : musiques de cinéma Indice 8 : chanson française (ou francophone)
  • L’indice 9 regroupe les musiques du monde 9.1 : Afrique 9.2 : Maghreb, Proche & Moyen Orient 9.3 : Asie 9.4 : Extrême-Orient 9.5 : Europe de l’Est & Méridionale 9.6 : France 9.7 : Europe de l’Ouest & Europe du Nord 9.8 : Amérique du Nord 9.9 : Amérique du Sud
  • Le catalogage Traitement informatisé
  • Pas d’Electre musical > Création ou récupération par le biais des fournisseurs ou d’autres médiathèques [Z39.50] Ecoute indispensable pour une cotation de qualité. Equipement spécifique (selon les moyens et la place)
  • Les Animations
  • Elles peuvent varier en fonction : Du budget proposé Du type de public De l’espace dévolu aux animations Des fréquences possibles d’animation (espaces partagés) Des partenariats tissés (animations transversales)
  • Types d’animations proposées, du plus économique au plus coûteux : Sélections thématiques et discographies Club d’écoute Rencontres musicales et ateliers découvertes Expositions Show-case et concert Conférence/concert
  • Toutes les animations demandent une organisation spécifique, un budget spécifique, un respect des procédures (contrats, SACEM). En médiathèque : Droit de prêt & Droit de diffusion et de représentation (écoute en salle, spectacles). > Cf site de la SACEM.
  • Le droit et la musique
  • Le Fonctionnement
  • Coût moyen d’un disque : 17 € Dépenses d’acquisition par habitant : 2.40 € (tout support), soit 2.5 phonogrammes par habitant. Mobilier et équipement spécifique pour documents sonores 1m² pour 200 disques compacts environ Les lois du marché public Désherbage des documents sonores, un vaste débat La vraie difficulté : La baisse du nombre de cds produits
  • Les enjeux du numérique
  • Pratiques des internautes
  • Les discothèques ne sont pas condamnées • Le combat sur les nouveautés est perdu, pas sur la transversalité d’une œuvre ou d’un courant. • La mise en perspective : notre plus value. • Contextualiser la musique : notre atout • L’offre musicale hybride: notre avenir
  • Les derniers chiffres
  • L’offre numérique en ligne • Plateformes d’écoutes (streaming musical : Deezer) • Site de partage de vidéos (Youtube, Dailymotion) • Portails documentaires (Cité de la musique) • Sites musicaux d’édition ou libres • Sites communautaires (Myspace, Twitter) • Web Radios • Webzines • Blogs
  • Des exemples
  • « Si c’est gratuit, c’est vous le produit ! »
  • Musique Libre
  • Musique libre
  • Creative Commons Lexique
  • Les bornes
  • Dispositif passerelle entre physique et virtuel
  • L’offre en ligne en bibliothèque DISCOTHEQUE VIRTUELLE : Offre de streaming ou de prêt en ligne: • Lien vers Naxos (BM de Dôle) • Collaboration avec Deezer (BM de Dôle) [Bokson, Musicme] • Itheque puis Bibliomedia (BM de Montpellier)
  • Tout se négocie…même l’accés illimité
  • L’offre en ligne en bibliothèque L’interaction du WEB 2.0 Myspace de la BM de Toulouse, de la BM de Montpellier Création d’une communauté d’abonnés Catalogue 2.0 ( pour y déposer des commentaires, les noter, gérer ses flux RSS) Sélections thématiques Espace spécifique à la création locale (podcast, playlist)
  • Blogs musicaux
  • Encore des exemples...
  • Outils professionnels en ligne Blogs inter-discothécaires (Disco34 ; discobloguons ; Formationsmusiques…) discolab Veille documentaire musicale (Discoflux de l’ACIM ; Discolab : portail de ressources pour discothecaires) Bibliopedia (page du groupe des Bibliotheques musicales hybrides)
  • Conclusion S’adapter et expérimenter !!! • Apporter une valeur ajoutée • Une gestion dynamique (renforcer les activités autour des collections matérielles ou virtuelles.
  • « Médiation » dans les nuages (cloud)