• Save
Le monde en fêtes ddp
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le monde en fêtes ddp

on

  • 821 views

 

Statistics

Views

Total Views
821
Slideshare-icon Views on SlideShare
801
Embed Views
20

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 20

http://mylittlechina.wordpress.com 20

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Le monde en fêtes ddp Le monde en fêtes ddp Document Transcript

    • LE MONDE EN FETESAcronyme LMFTitre du projet Le Monde en Fêtes(en français)Proposal title(en anglais)Porteur du projet Zolaïkha ALIInstitutionAdresse 45 Rue Lhomond 75005 ParisTéléphone 06 12 99 53 07Adresse électronique Zolaikha.ali@gmail.comSite web http://prezi.com/1z0nq42aj4xm/le-monde-en-fetes/Date : Décembre 2012ID document Version 1.0Distribution Public RestreintDescription Ce document présente le projet LMF– son contenu, ses objectifs, sa valeur ajoutée, l’équipe qui la porte, les étapes et tâches de sa réalisation ainsi qu’un budget prévisionnel global.
    • P R E S E N TAT I O N SYNTHETIQUE DU PROJET1 - Définition et contenu LMF est un projet culturel. Il sagit dun projet de Petit Salon présentantdu projet : différentes célébrations majeures dans le monde, leurs racines, le cadre de leur célébration.2 - Objectif(s) du projet : LMF vise à mettre en relief la diversité culturelle sur le thème des célébrations.3 - Motivation(s) du LMF est né à lapproche de Noël, en ce contexte de fête, sur la base duneprojet : réflexion sur la variété des festivités à travers le monde, différentes de celles que nous connaissons traditionnellement en France.4 - Bénéficiaires et LMF vise dans un premier temps un public familiarisé à la diversité culturelle,population cible : mais entend surtout toucher à terme un public néophyte bien plus large, dans la région de Paris et ses alentours.5 - Valeur ajoutée du LMF est un projet de découverte des célébrations culturelles et deprojet : célébration de la diversité culturelle.6 - Durée du projet LMF sétend sur une durée dun an, de la naissance du projet, à sa tenue finale, prévue en décembre 2012. Il sagit notamment dans ce laps de temps de réunir les documentas nécessaires à lexposition photographique.7 – Responsable/Équipe La coordinatrice du projet est Mlle Zolaïkha ALI, assistée par une équipedu projet constituée de M. Thomas Jouannes et de Mlle Maryl Genc.8 - Budget prévisionnel Le montant du budget prévisionnel du projet LMF est estimé à 3 500du projet euros.
    • 1 - SYNOPSIS DU PROJET LMF1.1/ Description du projet LMF Le Monde en Fêtes est un projet culturel qui vise à faire connaître les principalescélébrations à travers le monde. Il a vocation à introduire au grand public les grandes fêtes dairesgéographiques ou de pays donnés, et d’en présenter les principales spécificités.1.2/ Un exemple concretLe stand consacré à la Chine : la Fête du PrintempsObjets : Distribution d’enveloppes rouges avec de faux billets chinois et un dépliant expliquant ledéroulement des traditions liées au nouvel an en Chine. Signification, symbolique des différentsplats (exemple : poisson=richesse/abondance, algues = longévité).Ateliers : Calligraphie des caractères fu福 (bonheur) et/ou chun春 (printemps).Gastronomie : Dégustation de gâteaux de riz glutineux et de raviolis.Animation : Créer sa lanterne de vœux et organiser un « Lâcher de lanternes » le dimanche soir.1.3/ Origine du projet Il s’inscrit dans une volonté de mettre en relief la diversité culturelle et de partager descroyances « éloignées » de celles que nous côtoyons sinon socialement, au moinsgéographiquement. Le projet est né du constat dun manque d’information général à leur propos,ce qui dénote une difficulté à appréhender lAutre, pourtant plus que jamais nécessaire dansnotre monde globalisé. Certaines personnes ont du mal à imaginer que Noël n’est pas célébrépartout sur le globe. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire d’initier un public plus ou moinsfamilier aux us et coutumes des civilisations qui les entourent, afin dinciter chacun à élargir etrelativiser son cadre de référence personnel, et à lassocier à une réflexion collective. Faire uneprésentation exhaustive de toutes les célébrations serait vain, nous nous intéresserons donc plusprécisément aux festivités les plus importantes d’une aire géographique ou d’un pays donné.
    • 2 – DESCRIPTION D E L’ O B J E T D U P R O J E T2.1/ Présentation générale de l’objet Il s’agit d’un événement culturel organisé sous la forme dun Petit Salon, au travers deplusieurs stands et dun espace dexhibition où seront présentés une exposition photo ainsi quedifférentes projections. Les stands, chacun relatif à un pays ou une aire géographique, serontsitués dans le hall d’entrée de la Maison Internationale de la Cité Universitaire InternationaleUniversitaire de Paris. Chacun aura pour vocation de présenter une fête culturelle et/ou religieusemajeure. Des bénévoles dassociations seront présents afin d’éveiller le visiteur à ces diversestraditions culturelles. Des ateliers et animations seront également mis en place pour donner uncaractère ludique à l’événement, qui s’étendra sur une période de deux jours. Idéalement, l’objectif est d’attirer un public divers et varié, que ce soit des résidents de laCité Universitaire ou d’autres établissements, ainsi que des familles, ou encore des étrangers, quipourront ici retrouver des éléments de leur culture qu’ils ne peuvent habituellement pasretrouver en France. L’intérêt d’un tel événement et d’éveiller chez les visiteurs une attention individuelle etdencourager une représentation collective du reste du monde.2.2/ Scénario d’usage Le visiteur aura la possibilité de se promener parmi un ensemble de stands, chacun
    • présentant une fête, une célébration, un événement propre à une aire géographique, culturelle,ou à un pays. A loccasion, il pourra sarrêter à un stand, et demander aux intervenants desrenseignements sur les festivités quils présenteront avec enthousiasme. Même sil y esttotalement étranger, le visiteur pourra se renseigner sur tous les aspects de cette célébration,ainsi quen découvrir des éléments plus concrets tels que la gastronomie, les traditions, ... Levisiteur pourra également partager et échanger avec dautres visiteurs, notamment sils sontfamiliers des célébrations en question. Après avoir déambulé au hasard de ces stands, le visiteur pourra avoir une vision plusglobale et vivante de la diversité des célébrations dans le monde par le biais d’une expositionphotographique sur le thème de la joie des festivités. Au travers de réunions de famille, decélébrations collectives, de tables de fête, des décors ou encore des habits dapparat, le visiteurpourra se créer un scénario dans lequel il peut être acteur, et goûter (à distance) à latmosphèrede ces jours particuliers. Novice ou initié, le visiteur ressortira de cette manifestation en ayant une conscience plusaffirmée de la diversité et de la richesse de ces célébrations, avec peut-être lenvie, lorsqueloccasion se présentera, d’entreprendre un voyage vers ces régions qui lui étaient jusqu’alorsinconnues.2.3/ Description technique L’événement se déroulera sur deux jours, il comprendra une demi-douzaine de standsconsacrés à l’Asie du Sud-Est, l’Asie Centrale, la Scandinavie, le monde arabo-musulman, lemonde judaïque, le monde indien, la Chine et la Russie. Chaque stand pourra présenter sa
    • festivité à travers la gastronomie, les décorations, les objets, les traditions,… Il comprend également une exposition photo d’une centaine de clichés afin de montrer lesfestivités mises en situation. On diffusera également dans lespace dexhibition des projections,comme un documentaire sur la Fête de l’Eau, se déroulant lors des célébrations du Nouvel An enAsie du Sud-Est, ou encore le film qui est diffusé chaque année en Russie, à la période du NouvelAn Orthodoxe. Des animations intérieures et extérieures sont également organisées comme « le Cheminde Feu » (Asie Centrale), la fête des lanternes (Chine), ou encore des chants traditionnels (Russie).Des ateliers, enfin, seront également mis en place, comme la calligraphie pour le stand de laChine et de fabrication d’objets traditionnels.
    • 3 – CONTEXTE DU PROJET3.1/ Le public adressé par le projet LMF En tant que salon ayant vocation à faire découvrir les fêtes du monde au plus grandnombre, y compris à ceux qui ne les connaissent pas, « Le Monde en Fêtes » sadresse à tout lemonde. Ceci dit, ce projet repose néanmoins sur une base de public, qui lui donne une solidité, etsur laquelle il peut sappuyer, pour justement mieux toucher le reste du public. Voyons-en ledétail :Tableau synthétique : Public (par catégorie) Description Estimation quantitative Public de la Cité Toutes les personnes résidant ou de passage 10 000 résidents par an Internationale Universitaire à la CIUP, à priori susceptibles dêtre 12 000 visiteurs par de Paris intéressées à la diversité culturelle. Elles jour seront « happées » par lagitation provoquée par lévénement, situé en plein milieu et à lentrée de la Cité. Réseaux de la CIUP, de Les étudiants de lINALCO et les membres Environ 7 500 (INALCO) lINALCO, et des associations des associations sont également à même Environ 500/1000 partenaires dêtre réceptifs à cet événement, et (associations) représentent une cible de diffusion efficace, à travers leurs familles et amis. Membres des communautés Les membres des communautés étrangères Difficile à estimer, le représentées au sein de LMF de Paris et sa région, intéressés à chiffre est toutefois à (re)découvrir ou partager leur culture, et priori conséquent surtout à en découvrir dautres, cest
    • lessence du projet. Toute personne qui ne Au delà de la base de visiteurs sur laquelle le _ connaît pas forcément les projet sappuie (voir ci-avant), cest cette fêtes à travers le monde, mais catégorie de visiteurs qui donne tout son qui est curieux de les intérêt au projet, à savoir son aspect découvrir... pédagogique et de partage. Cest aussi celle qui est le plus aléatoire à prévoir. (Figure 1 : Le public adressé par le projet LMF)Source : www.inalco.fr / www.ciup.fr3.2/ Besoins et attentes adressés par le projet LMF Le projet LMF se veut une réponse à un constat général de méconnaissance et de manquede prise en compte de la diversité culturelle ; or qui ne connaît pas ou ne fait pas leffort de mieuxconnaître lAutre, ici dans un moment riche de sens pour lui, ne peut lappréhender et lacceptercomme il se doit. Ce constat se traduit par trois « symptômes » principaux, que le projet tente dedéfaire, et que voici détaillés :Tableau synthétique : Les principaux problèmes (manques, besoins, Description carences, attentes, …) identifiés : 1/ Une « éducation » nécessaire aux grandes Une manque de (re)connaissance en France des célébrations grandes fêtes célébrées dans le monde, et en conséquence, leur absence dans le champ social en France. 2/ Mauvaise prise en considération de De ce fait, on observe un sentiment de décalage des références culturelles « minoritaires » personnes ne célébrant pas Noël ou Nouvel An divergentes pendant les fêtes de fin dannée, et de frustration pendant leurs célébrations, du fait quelles ne soient pas davantage reconnues et prises en compte. 3/ Sensibilisation à la diversité culturelle et Il y a en outre un besoin général à sensibiliser la incitation au partage interculturel population à la diversité culturelle (ici, à travers les fêtes) et à sa richesse.
    • (Figure 2 : Les besoins et attentes adressés par le projet LMF)3.3/ Les objectifs du projet LMF Notre objectif global est de rendre compte du décalage qui existe entre unereprésentation commune des festivités à travers le monde qui se limite souvent à celles de Noëlet du Nouvel An grégorien, célébrées dans les grandes capitales mondiales, et la réalité de ladiversité des cultures. Notre ambition est de parvenir à un basculement des perceptions.Concrètement, cela se traduit modestement par une volonté de :Tableau synthétique : Les principaux objectifs (par ordre Description et évaluation d’importance) 1/ Proposer un événement festif et Sans paraître trivial, le premier objectif divertissant, à limage des célébrations ici ou important du projet est avant tout de faire en ailleurs sorte que le public samuse autant quil découvre et partage ; lun comme lautre des éléments peuvent être évalués à travers des retours dexpérience de participants à travers le site. Ce nous semble être un aspect fondamental dun tel événement, compte tenu du thème de la célébration, et afin de placer sous les meilleures auspices la rencontre interculturelle. 2/ Mettre en place un espace de rencontre, et Cet événement est loccasion de mettre en créer les conditions favorables de la relation des personnes intéressées à la rencontre interculturelle découverte dune culture ou dun pays avec des membres dune association ou dune communauté à même de pouvoir répondre à son envie.
    • De manière concrète, cela peut représenter par exemple une opportunité de « recrutement » de nouveaux membres pour les associations partenaires, suite à la tenue du Salon, là où ceux-ci nauraient pas osé faire le premier pas, ou quils ne les connaissaient pas avant. (Figure 3 : Les objectifs adressés par le projet LMF)3.4/ Périmètre du projet LMF Lévénement se déroulera durant le week-end du 8 et 9 décembre 2012, à la MaisonInternationale de la Cité Internationale Universitaire de Paris.3.5/ Parties prenantes du projet LMF Il y a trois parties prenantes au sein de ce projet, chacune ayant un rôle propre : Léquipe en charge du projet, qui soccupe de coordonner laction des différents acteurs, et participe à la réalisation de chacune des étapes du projet. la Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP), où est prévu lévénement, et qui participe à son montage pratique et à la communication autour de celui-ci. Les associations et leurs réseaux, qui interviennent en apportant leur expertise culturelle, contribuent au contenu de lévénement, et participent largement lors de sa tenue.
    • Tableau synthétique : Parties prenantes (par Description Estimation quantitative catégorie) Équipe du projet Les trois étudiants initiateurs, porteurs 3 et coordinateurs du projet Service Communication et Le Service Logistique est notre Environ une dizaine de Service Logistique de la CIUP interlocuteur pour la location de personnes, dont un lespace événementiel. répondant pour chaque Le Service Communication intervient service de manière primordiale dans la diffusion de lévénement à grande échelle. Associations et réseaux de Il sagit dassociations (étudiantes, Chaque association a un membres pour la plupart), qui participent à bureau (avec présidence, monter le projet sur le plan de la trésorerie etc) et un nombre Association des Étudiants de la conception, de la préparation et de la variable de membres actifs, Section Cambodgienne de réalisation effective de lévénement. variables de quelques lINALCO (AESCI) Cest, tant du point de vue quantitatif dizaines à quelques centaines Association Nordika que qualitatif, une partie prenante de personnes. En revanche, Centre culturel Pouya essentielle du projet. leurs réseaux sont Association WEAST (INALCO) considérablement plus étendus, et participent à (liste non exhaustive et élargir le cercle collaborateurs définitive) éventuels et la diffusion de lévénement (Figure 4 : Le public adressé par le projet LMF)3.6/ Business plan pour le projet LMF Sur le plan des opportunités, le projet se situe sur un créneau relativement vierge, lespossibilités douverture sont donc considérables. Il est évident que les festivités dont il estquestion dans ce projet sont célébrées principalement à létranger, et éventuellement au sein descommunautés en France, mais peu connues en dehors de ces groupes ; de fait, elles représententsurtout un marché de niche, tant dans leur célébration sociale, que leurs implications
    • économiques. Dans le cas présent, il sagit délargir le public connaissant et intéressé par ces festivités,sinon dans leur célébration symbolique, au moins dans la participation à leur célébrationcollective. Un bon exemple de ce que cela pourrait devenir sont les célébrations du Nouvel Anchinois en France (notamment le défilé à Paris dans le XIIIe arrondissement). Ses implicationssont beaucoup plus larges, et représentent beaucoup plus, en terme de participation du public etdintérêt financier, que la seule communauté chinoise. A terme, cela pourrait concerner les autres célébrations que le projet « Le Monde enFêtes » se donne pour mission de faire connaître, par exemple les célébrations du Nouvel An enAsie du Sud-Est (en avril), dont les communautés en France sont importantes.3.7/ Risques et obstacles pouvant menacés la réalisation du projet LMF et contre-mesurespossibles Léquipe a identifié deux risques majeurs pouvant porter préjudice à la bonne réalisationdu projet « Le Monde en Fêtes », que ce puisse être dans latteinte optimale de ses objectifs, oupar sa mise en échec pur et simple. Ainsi, il est important de les cerner au mieux afin denprévenir les effets préjudiciables, et de faire en sorte que lévénement soit une réussite.Tableau synthétique : Les principaux risques/obstacles identifiés Les éventuelles contre-mesures 1/ Lévénement étant conçu comme un espace Une parade efficace pour prévenir une fréquentation de découverte, de partage et déchange, trop faible repose dans une communication efficace. Il labsence dun public important et intéressé est faut donc, dune part, quelle soit suffisamment préjudiciable à la dynamique de lévénement et importante, afin dinformer le plus de monde porterait atteinte à la vocation et la portée du possible, et bien ciblée, pour que les individus
    • projet « Le Monde en Fêtes ». touchés aient envie de venir à la Cité. Bien sûr, pour leur donner envie de venir, et plus important encore, faire en sorte quils restent, il faut encore que la communication autour de lévénement présente également un contenu suffisamment attrayant, afin quelle puisse faire passer tout lintérêt et la richesse de lévénement à venir. 2/ Le projet repose en très grande partie sur le Cest à léquipe porteuse du projet de faire en sorte volontarisme de ses participants, autant les de suffisamment sentourer, de collaborateurs contributeurs de lexposition que les volontaires. Il faut donc quelle sache faire fructifier animateurs des stands. En labsence dune au mieux laction des associations partenaires, et implication suffisante ou efficace, la bonne canaliser et se reposer sur leurs compétences et réalisation du projet sen trouverait connaissances, mais surtout leur dynamisme. compromise, pouvant aller à son arrêt ou provoquer son échec. (Figure 5 : Éventuels risques/obstacles et contre-mesures)3.8/ Analyse de l’existant Il ny a pas vraiment dévénement pré-existant traitant précisément du thème descélébrations dans le monde dont lon pourrait sinspirer. Par contre, dans sa forme de petit salon,notamment avec ses petits stands, et sur la thématique plus large des cultures du monde, lonpeut évoquer quelques préalables qui peuvent nous aiguiller et nous inspirer.De manière générale, il faut souligner limportance de diversifier les modes dexpression (partiestatique -exposition, concert- et espace participatif -stands, ateliers-) et de la multiplicité dessujets de lévénement, en loccurrence, la variété des zones culturelles et géographiques.
    • L’existant Description 1/ De (très) nombreux festivals ont La thématique de ce festival est assez proche du projet « Le pour thème les « Cultures du Monde en Fêtes », et nous pouvons en retrouver quelques monde », comme le Festival Les aspects similaires, comme la division par zones géographiques Cultures du Monde, qui se tient (par continents), et la multiplicité des événements qui le chaque année à Gannat, en Auvergne constituent (spectacles, rencontres, espace « saveurs du monde »...). http://www.gannat.com/ 2/ Festival Globe-Trotters Organisé chaque année par lassociation Aventures du Bout du Monde (ABM), il sagit dun salon à petite échelle sur le thème http://www.abm.fr/le-festival-globe- du voyage, avec la présence de stands, chacun relatif à un pays trotters/le-festival-globe-trotters/le- ou une zone géographique, ainsi que des projections de festival-globe-trotters.html documentaires projetées en parallèle. Dans sa taille modeste et son expression (stands + projections), Festival centré sur le thème du ce festival est un modèle très intéressant. voyage 3/ Festival Étonnants Voyageurs Il se tient chaque année à St-Malo, et est centré sur la littérature et les arts visuels (peintures, films...) du monde, à http://www.etonnants- travers des expositions, des rencontres-débats, des voyageurs.com/ projections... Festival international du livre et du film (Figure 5 : L’existant pertinent pour le projet LMF)3.9/ Analyse de la valeur du projet LMF La valeur ajoutée du projet « Le Monde en Fêtes » repose précisément sur trois valeurs,qui constituent la philosophie qui guide la mise en place et la réalisation du projet : le partage, lajoie et le respect.
    • Valeur ajoutée du projet LMF Description1/ Le partage dans ce qui nous Le projet ne propose pas une simple découverte des fêtesdéfinit par dessus tout : soffrir à célébrées ailleurs, mais bien une mise en relation de ces fêtes,lautre pour en partager lesprit .2/ La joie dêtre ensemble : à travers En prenant le thème de la célébration, la joie apparaît commela variété des fêtes, une même une corollaire évidente et essentielle. Lêtre-ensemble en est sonaspiration moteur.3/ Le respect de la différence, et au- Plus que la connaissance des célébrations, cest leur respect quedelà, sa célébration lon cherche à encourager, et faire en sorte que ce ne soit pas un frein mais une richesse. (Figure 6 : Les spécificités du projet LMF)
    • 4 – REALISATION DU PROJET4.1/ Déroulement du projetComme tout projet, Le Monde en Fêtes nécessite une réflexion sur la réalisation du projet.Afin de déterminer comment nous devons réaliser notre projet, il faut au préalable définirce que nous devons réaliser. Autrement dit, nous devons déterminer quels seront leséléments constitutifs de la réalisation du projet.Notre réflexion nous a menée à cette volonté ; notre projet de promouvoir la diversitéculturelle à travers le thème de la Célébration prendra la forme d’un Petit-salon.Le Monde en Fêtes regroupera des stands et une exposition de photos.Par conséquent, nous pouvons d’ores et déjà considérer que la réalisation du projet sera dedéterminer le contenu des stands et de l’exposition, et d’en permettre la mise en place.Pour cela, il s’agit de prendre en compte l’aspect technique, pour la mise en place, ainsi quel’aspect culturel et intellectuel pour le contenu.Le contenu des stands sera le reflet de l’expertise culturelle de nos intervenants que nouschoisirons par le biais des associations sélectionnées. Ces intervenants détermineront lecontenu des stands par leur connaissance sur la Célébration en question.Les stands ne seront pas simplement informatifs ; nous les voulons attractifs et eninteraction avec les visiteurs.L’événement aura lieu dans le Hall de la Maison Internationale de la CIUP.C’est par la valorisation et la valeur ajoutée de structures et de compétences déjà existantesque nous comptons nous faire aider dans la réalisation de ce projet.Ainsi, au sein du projet émergent trois pôles de compétences comme suit ;
    • CIUP ; qui nous fournira l’espace et participera à la communication autour du projet Intervenants (associations et contributeurs pour les photos) ; qui nous apporteront leur expertise culturelle sur leurs zones géographiques Nous ; porteurs de projet LMF, qui trouverons les financements nécessaires et coordonnerons l’ensemble du projet.Nous avons fixé à un an le temps de réalisation du projet. Ce temps est nécessaire pourproduire le contenu de l’exposition photo, pour trouver les financements et pourcommuniquer largement autour de l’événement.4.2/ L’organigramme technique du projet ACRONYMEAfin d’avoir une bonne visibilité sur le déroulement de notre projet, il est très important dedéterminer les tâches à réaliser.La décomposition du projet en tâches permet de concrétiser le projet et de déterminer lesdifférentes étapes du projet.Cet organigramme représente les principaux acteurs et les principales étapes de laréalisation du projet ainsi que leurs dépendances fonctionnelles.
    • Nous, les porteurs du projet, nous trouvons au milieu, par la dénomination« Management ».Les « Contributeurs » sont ceux qui nous fourniront les photos pour l’exposition.Et les « Acteurs » sont les représentants des associations qui animeront les stands et leurcontenu.Dans le tableau suivant, nous avons rassemblé toutes les tâches nécessaires à la réalisationdu projet en 4 grandes tâches. C’est un tableau synthétique que nous détaillerons par lasuite.
    • Tâches du projet Le Monde en Fêtes Description courte1/ Tâche 1 : Réflexion Pour la réalisation de projet, la première tâche de réflexion est celle qui va déterminer la cohérence du projet tout au long de sa réalisation.2/ Tâche 2 : Coordination Il s’agira ensuite de coordonner les différents pôles de responsabilité avec en particulier les différents acteurs du projet.3/ Tâche 3 : Communication La réalisation du projet implique une tâche importante qu’est la communication ; il s’agit à la fois de la communication autour du projet mais également de la communication en interne, au sein-même des acteurs du projet.4/ Tâche 4 : Réalisation technique La réalisation du projet implique également des tâches liées à tous les aspects techniques du Petit Salon ; du développement des photos jusqu’au montage du stand. (Figure 7 : Les grandes tâches pour réaliser le projet Le Monde en Fêtes)4.3/ Description des tâches du projet LMFChacune de nos principales tâches est composée de plusieurs sous-tâches.Nous les avons regroupées de manière cohérente sous le même type de tâches pour unemeilleure visibilité de l’ensemble des tâches.En parallèle de ces tâches, nous avons déterminé des phases qui correspondent auxdifférents stades de réalisation du projet.(cf rétro-planning plus bas)
    • Voici la description détaillée de la première tâche du projet Le Monde en Fêtes réservée à laréflexion et à la détermination du projet.Facettes Phase préalable1 - Numéro de la tâche Tâche 12 - Intitulé de la tâche Réflexion autour du projet3 – Responsable de la tâche Thomas Jouannes, Maryl Genc, Zolaïkha Ali4 – Objectif général de la tâche L’objectif de cette tâche est d’aboutir à un projet cohérent, réalisable et proche de notre volonté première, à savoir, promouvoir la diversité culturelle à travers la notion de Célébration5 – Résumé de la tâche Cette première tâche consiste à réfléchir sur la réalisation du projet, et à prospecter sur les possibilités de celle-ci. C’est la phase préalable nécessaire qui sera déterminera la bonne réalisation du projet par la suite6 – Durée de la tâche 3 mois7 – Description détaillée sous Cette tâche comprend notamment les sous-tâches suivantes :forme d’activités ou de sous- 1/ Détermination du format de réalisation du projettâches 2/ Détermination du contenu 3/ Détermination de la vocation du projet 4/ Détermination du public 5/ Prospection des possibilités techniques de réalisation8 - Fournitures Rédaction de comptes rendus Suivi du tableau de bord Etablissement du cahier des charges9 – Jalons T-1 ; l’avancement dans la détermination du projet est nécessaire pour entamer la tâche 2 (Figure 8 : La tâche N° 1 du projet Le Monde en Fêtes)
    • Voici la description détaillée de la deuxième tâche du projet Le Monde en Fêtes réservée àla coordination des contenus des stands et de l’exposition photo.Facettes Phase 1 - Coordination1 - Numéro de la tâche Tâche 22 - Intitulé de la tâche Coordination3 – Responsable de la tâche Thomas Jouannes, Maryl Genc4 – Objectif général de la tâche L’objectif de cette tâche est d’harmoniser les rôles entres les acteurs extérieurs du projet5 – Résumé de la tâche Il s’agit de coordonner les pôles de responsabilité des différents acteurs et de structurer les tâches qui incombent à nos partenaires. Cette tâche a également pour rôle de manager les acteurs extérieurs.6 – Durée de la tâche 2 mois7 – Description détaillée sous Cette tâche comprend notamment les sous-tâches suivantes :forme d’activités ou de sous- 1/ Prospection et prise de contact avec les contributeurs pourtâches l’exposition 2/ Prospection et prise de contact avec les intervenants pour le contenu des stands 3/ Management des contributeurs et des intervenants8 - Fournitures Réalisation d’une équipe de travail partenaire Etablissement d’un cahier des charges pour chacune des parties Compte rendu des réunions de travail avec les partenaires9 – Jalons Jalons à T-2 ; finalisation du choix des contributeurs et intervenants Management régulier des équipes tous les 3 mois et pendant l’événement (Figure 9 : La tâche N° 2 du projet Le Monde en Fêtes)
    • Voici la description détaillée de la troisième tâche du projet Le Monde en Fêtes réservée à lacommunication du projet.Facettes Phase 2 - Communication1 - Numéro de la tâche Tâche 32 - Intitulé de la tâche Communication3 – Responsable de la tâche Zolaïkha Ali, Thomas Jouannes4 – Objectif général de la tâche L’objectif de cette tâche est de valoriser notre projet et de promouvoir le Petit-salon.5 – Résumé de la tâche Cette tâche est particulièrement consacrée à l’ensemble des moyens de communication que nous utiliserons pour valoriser notre projet et trouver des financements Elle est également dédiée au management de l’ensemble des acteurs du projet.6 – Durée de la tâche 10 mois7 – Description détaillée sous Cette tâche comprend notamment les sous-tâches suivantes :forme d’activités ou de sous- 1/ Création du site internet dédiétâches 2/ Recherche de financement 3/ Supervision du travail du designer pour la création du logo, des affiches et des flyers 4/ Edition des outils de communication sous accord et BAT de la CIUP 5/Communication Media 6/ Management lors de l’animation des stands8 - Fournitures Réalisation d’outils de communication Réunions de travail et de motivation régulières Etablissement d’une liste en 10 points sur l’image que nous voulons véhiculer9 – Jalons Avant T-3 ; Création du logo T-4 ; Réalisation du site internet T-6 ; Edition des flyers & affiches Management des équipes pendant toute la durée du projet (Figure 10 : La tâche N° 3 du projet Le Monde en Fêtes)
    • Voici la description détaillée de la deuxième tâche du projet Le Monde en Fêtes réservée àla coordination des contenus des stands et de l’exposition photo.Facettes Phase 3 - Technique1 - Numéro de la tâche Tâche 42 - Intitulé de la tâche Réalisation Technique du projet3 – Responsable de la tâche Thomas Jouannes, Maryl Genc4 – Objectif général de la tâche L’objectif de cette tâche est de concrétiser la réalisation du projet par des tâches techniques5 – Résumé de la tâche Cette tâche comprend tous les éléments techniques qui rentreront dans la réalisation du projet.6 – Durée de la tâche 3 mois7 – Description détaillée sous Cette tâche comprend notamment les sous-tâches suivantes :forme d’activités ou de sous- 1/ Location de l’espace auprès de la CIUPtâches 2/ Développement des photos pour l’exposition 3/ Achat du matériel pour l’exposition 4/ Achat du matériel audiovisuel 5/ Achat du matériel pour l’installation des stands et leur contenu8 - Fournitures Edition des photos, Mise à disposition de matériel pour la logistique Etablissement d’un journal de bord pour les deux jours de l’événement9 – Jalons T-5 ; Location de l’espace auprès de la CIUP T-13 ; Finalisation obligatoire de toutes les tâches techniques pour la tenue de l’événement (Figure 11 : La tâche N° 4 du projet Le Monde en Fêtes)
    • Voici la description détaillée de la cinquième tâche du projet Le Monde en Fêtes réservée àla pérennisation du projet.Facettes Phase finale - Pérennisation1 - Numéro de la tâche Tâche 52 - Intitulé de la tâche Pérennisation du projet3 – Responsable de la tâche Thomas Jouannes, Maryl Genc, Zolaïkha4 – Objectif général de la tâche L’objectif de cette tâche est de faire vivre notre projet après l’événement et d’éventuellement renouveler l’expérience l’année suivante.5 – Résumé de la tâche Il s’agit dans cette phase de mesurer les réussites du projet et de mettre en place des moyens de le pérenniser6 – Durée de la tâche 1 mois7 – Description détaillée sous Cette tâche comprend notamment les sous-tâches suivantes :forme d’activités ou de sous- 1/ Mise en place d’un espace de dialogue sur le site pour échangertâches autour de l’événement 2/ Communication Media post-événement 3/ Etudes des retours et critiques de l’événement8 - Fournitures Réunion d’équipe Réalisation d’un questionnaire pour le public9 – Jalons Cette tâche commence à la fin de l’événement le Petit-salon (Figure 12 : La tâche N° 5 du projet Le Monde en Fêtes)
    • 4.4/ CalendrierLes tâches que nous avons déterminées se situent à des moments différents de laréalisation du projet.Réaliser un rétro-planning permet d’avoir une vue d’ensemble des tâches, de leur réalisationet de leur dépendance les unes par rapport aux autres.Ce rétro-planning, un véritable tableau de bord, est nécessaire pour la bonne conduite detout projet.Il permet de ne pas être soumis aux contraintes de temps et d’anticiper les actions àeffectuer.C’est également un outil de travail qui permet et favorise le travail collectif.Pour une bonne utilisation de cet outil, nous l’avons volontairement voulu simple et faciled’utilisation. Phase Mois (Figure 13 : La planification temporelle des tâches du projet Le Monde en Fêtes)
    • 4.5/ Gestion du projet et tableau de bordPour la gestion et le pilotage du projet, nous avons répartit les tâches et les responsabilitéscomme suit : LMFLa répartition des responsabilités nous permets à chacun d’apporter notre savoir-faire et dele mettre à contribution du projet de manière efficace sans perte de temps à prendre toutesles décisions ensemble.Une fois que nous nous somme mis d’accord sur la base du projet, chacun exerce sa margede manœuvre dans son champ d’activité.Pour permettre le suivi de nos actions respectives et favoriser notre travail collectif, nousajouterons à notre tableau de bord des rappels automatiques, partagés par les 3 membresdu groupe, disponible grâce aux plateformes de messagerie type outlook.Nous ponctuerons chaque semaine de travail par une réunion hebdomadaire faisant lepoint sur le réalisé et l’à venir. Sur ce point, nous pourrons inclure, en fonction des besoins,nos partenaires extérieurs.
    • 5 – COMMUNICATION ET VALORISATION DU PROJET LMFLe projet Le Monde en Fête va bénéficier d’une communication ciblée et efficace pour faireconnaître son existence et sa vocation à son public.Types d’action de communication et Descriptionde valorisation du projet ACRONYME1/ Création du logo Afin que le projet soit reconnu et visible, la première action de communication sera de lui déterminer un logo. Ce logo permettra à notre projet d’être reconnaissable facilement et fera partie de son image globale. Un logo fixe l’existence d’un projet.2/ Création du site Web Avant la mise en place du projet, le public pourra découvrir le concept du Petit-salon Le Monde en Fêtes à travers le site internet dédié. Ce site s’adresse également aux financeurs du projet. Il comprendra toutes les informations relatives au projet et renseignera sur sa naissance et ses objectifs. Le site internet permettra également de pérenniser le projet et de le faire vivre à long terme puisque nous fructifierons le site régulièrement et aussi après l’événement. Il sera ainsi le lieu d’expression de nouvelles Célébrations qui pourront nous être soumis par les internautes. D’ores et déjà, une présentation Web du projet existe et est à découvrir sur le lien suivant : http://prezi.com/1z0nq42aj4xm/le-monde-en-fetes/3/ Edition d’affiches & flyers La communication du Petit-salon Le Monde en Fêtes se fera également au moyen de flyers et affiches qui seront distribuées au sein du réseau de l’INALCO, de Sorbonne Paris Cité et de la CIUP. Nous utiliserons pour cela les lieux de passage tels que les Restaurants Universitaires, les Halls d’accueil, les cafétérias et les Bibliothèques4) Communication via l’existant Nous communiquerons également grâce à des outils déjà existants tels que le site internet de l’Inalco, et sur les supports de communication de nos partenaires.5/ Communication Media Nous communiquerons particulièrement à l’aide du vecteur Media, particulièrement la presse. Pour cela, nous prospecterons auprès de la presse spécialisée pour bénéficier d’une présence et d’une visibilité. (Figure 11 : Actions de communication et de valorisation autour du projet ACRONYME)
    • 6 – EQUIPE ET PA R T E N A I R E S DU PROJET LMF6.1/ Porteur (coordinateur) du projet LMF Le porteur du projet s’occupe de la communication entre les participants (associations,bénévoles,…) et des relations avec la Cité Internationale Universitaire de Paris.Qui Zolaïkha ALIQualification Responsable communication : Cité Universitaire, EditionsprofessionnelleExpérience Animatrice, organisatrice d’évènementsSite web professionnel http://Adresse + email zolaikha.ali@gmail.com (Figure 12 : Le porteur du LMF)6.2/ Équipe du projet L’équipe se divise autour de deux responsables se répartissant les tâches suivantes :D’une part, la gestion des échanges entre intervenants, associations et bénévoles ainsi que del’organisation du budget au niveau administratif et financier.D’autre part, l’organisation logistique et l’orientation culturelle (stands, exposition photo,projections, animations,…). Qui Thomas Jouannes Rôle, fonction dans le Responsable gestion : intervenants, budget projet Qualification professionnelle Expérience Organisation de projet à l’étranger (Cambodge, Philippines) Service culturel de l’Ambassade de France au Japon (stage) Site web professionnel Adresse + email tho.san@hotmail.fr Qui Maryl Genc Rôle, fonction dans le Responsable culturelle et coordination : stands, expo, projections, projet animations (relations avec les contributeurs) Qualification professionnelle
    • Expérience Responsabilité logistique d’un chalet d’affaire journalistique de presse américaine au Salon International de l’Aéronautique du Bourget Organisation de projet à l’étranger (Taïwan) Site web professionnel Adresse + email marylgenc@gmail.com6.3/ Partenaires extérieurs au projet LMF L’équipe de partenaires qui participent à la mise en place et au bon fonctionnement duprojet : Qui CIUP Rôle, fonction dans le Lieu de déroulement du projet, aménagement du hall d’accueil projet pour la mise en place des stands Qualification professionnelle Expérience Site web professionnel http://www.ciup.fr/ Adresse + email Camille ETEVE – Assistante de direction : 01 43 13 65 78 (location de l’espace) Jessica DIAS – Service Communication : 01 44 16 65 46 (publicité web, flyers, affiches) Qui Association des Étudiants de la Section Cambodgienne de l’INALCO Rôle, fonction dans le Animation du stand d’Asie du Sud Est, expertise culturelle et mise projet en place logistique Qualification professionnelle Expérience Site web professionnel http://aesci.org/ Adresse + email Qui Association NORDIKA (UFR d’Etudes Nordiques – Université Paris IV Sorbonne) Rôle, fonction dans le Animation du stand de la Scandinavie, expertise culturelle et mise projet en place logistique Qualification professionnelle Expérience
    • Site web professionnel http://www.asso-nordika.netAdresse + emailQui Centre Culturel PouyaRôle, fonction dans le Animation du stand d’Asie Centrale, expertise culturelle et mise enprojet place logistiqueQualificationprofessionnelleExpérienceSite web professionnel www.pouya.frAdresse + emailQui Photographes amateurs ou professionnels originaires des aires géographiques représentées ou étudiants de l’INALCO ayant voyagé dans les pays en question en période de festivitéRôle, fonction dans le Contribution pour l’exposition photoprojetQualificationprofessionnelleExpérience Expatriés ou personnes originaires des pays et aires géographiques représentées sur les stands de la manifestationSite web professionnelAdresse + emailQui Institut Confucius (Paris Diderot)Rôle, fonction dans le Animation du stand de la Chine, responsable des ateliers deprojet calligraphieQualification Connaissance du chinois et des pratiques artistiques de laprofessionnelle calligraphieExpérienceSite web professionnel http://www.confucius.univ-paris7.fr/Adresse + email (Figure 14 : Des partenaires extérieurs de l’équipe du projet LMF)
    • 7 – BESOINS ET BUDGET PREVISIONNEL7.1/ Besoins pour la réalisation du projet La mise en œuvre du projet LMF requiert de prévoir le concours d’un certain nombre decollaborateurs, consistant principalement en les bénévoles qui seront amenés à animer lesstands, avant tout motivé et apte à faire découvrir leur culture. La conduite du projet est jalonnépar des missions touchant à trois objectifs principaux : lorganisation de lexposition photo, lacommunication relative à lévénement, et l’animation des stands pendant lévénement même.Enfin, pour sa réalisation optimale, il est à prévoir un équipement audiovisuel et le matérieldexhibition pour lexposition, ainsi que les stands et le matériel nécessaire à lanimation. Lestableaux 1 à 3 ci-après en représentent les détails actuellement prévus.1/ Ressources humaines Tâche Ressource Temps de travail Début Fin humaine/qualification T-1 Contributeurs de Phase 1 Phase 3 lexposition photographique T-2 Designer 12- 15 heures Phase 2 Phase 2 T-3 Équipe de montage et Phase 3 Phase 3 danimation des stands (Figure 15 : Les ressources humaines impliquées dans la réalisation du projet LMF)2/ Missions Tâche Mission Destination DuréeT-1 Location de lespace auprès de la CIUP par le biais de 1 mois CIUP Zolaikha ALIT-2 Réalisation et récolte des Associations et 11 mois photographies et conception de contributeurs sous la lexposition supervision de Maryl GENC / Équipe du projetT-3 Communication institutionnelle CIUP 6 mois (délai minimum de relative à lévénement planification en amont des événements de la CIUP)T-4 Communication auprès des Associations partenaires, 1 an – sur lensemble de la partenaires et leurs réseaux auprès de Thomas période de préparation de JOUANNES lévénementT-5 Communication à destination du Équipe du projet 2-3 mois public (édition de supports, site internet...)T-6 Animation et publication sur le Équipe du projet 1 an – En aval, après la site de matériel et de contenu tenue de lévénement (équipe, public...) (Figure 16 : Les missions à réaliser dans le cadre du projet LMF)
    • 3/ Autres frais/besoins liés à la réalisation du projet LMF Tâche Type de besoins Description T-1 Matériel de présentation de lexposition Système de fixation et de présentation, cadres photo... T-2 Matériel audiovisuel Vidéoprojecteurs pour la projection de diaporama T-3 Matériel de présentation sur les stands Équipement informatique pour diffuser musique & vidéos T-4 Nécessaire à lanimation des stands Nourriture, etc (Figure 17 : Autres besoins dans le cadre de la réalisation du projet LMF)7.2/ Budget global prévu « Le Monde en Fêtes » est un projet de petite envergure, ce qui ne limite pas, par ailleurs,ses ambitions. Afin quil soit réalisable, le budget dun tel projet se doit dêtre limité au maximum,en essayant notamment de tirer parti au mieux des compétences et des possibilités de chacun desacteurs intervenant dans le projet.De fait, seules les dépenses incompressibles, telles la location de la salle et lachat de matériel,représentent un poids financier important dans le budget. Pour le reste, léquipe du projet projettede sappuyer, lorsque cela est possible, sur une participation bénévole des volontaires et le prêt oulutilisation de matériel personnel .Ainsi, la pression sur les recettes est réduite au maximum ; cest une volonté de léquipe du projetde ne pas prévoir un accès tarifé, ce afin de ne pas freiner la venue et la participation du public. Ilest, en revanche, prévu de mettre en place une rémunération au niveau des stands, si cela sy prête(nourriture...). Le montant prévisionnel permet de recouvrir une partie des frais engagés, le resterestant à la charge de léquipe du projet, sil ne trouve pas un éventuel plan de financement. Dépenses Recettes Date Intitulé Montant Intitulé acquise Montant /à venir Phase 1 Janvier Location de lespace 1750 euros (2012) auprès de la CIUP Phase 2 Juin Designer affiches/ flyers/ 300 euros (2012) logo Phase 3 Octobre Développement photos A3 300 euros (2012) (prévision : 100 photos) Novembr Matériel pour lexposition 150 euros e (2012) Décembre Stands et prévision 1000 euros Vente réalisées au à venir Estimation (2012) dépenses pour activités sein des stands 1000 euros TOTAL 3500 euros 1000 euros
    • (Figure 18 : Le budget prévisionnel pour réaliser le projet LMF)