Salon de l'Export 2014 - Presentation COMORES - UCCIA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Salon de l'Export 2014 - Presentation COMORES - UCCIA

on

  • 642 views

 

Statistics

Views

Total Views
642
Views on SlideShare
641
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

1 Embed 1

http://www.slideee.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Salon de l'Export 2014 - Presentation COMORES - UCCIA Presentation Transcript

  • 1. UNION DES CHAMBRES DE COMMERCE,D’INDUSTRIE ET D’AGRICULTURE DES COMORES ECONOMIE ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT AUXCOMORES 2eme édition du Salon de l’export, Club Export Réunion, MOCA, Mongaillard St Denis , les 06 et 07 mars 2014. Fakriddine Y. ABDOULHALIK cooperation@uccia-comores.com fakri68@yahoo.fr
  • 2. ECONOMIE ET OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT AUXCOMORES  I. Présentation générale de l’économie  II. L’Agriculture  III. La Pêche  IV. Le Tourisme  V. Les Infrastructures  VI. La Finance  VII. Bref aperçu du cadre légal
  • 3. I. Présentation Générale de l’Economie  Nom officiel  Union des Comores  Superficie du pays 1862 KM2  Population 864 000 Habitants  Densité 464 habitants /KM2  PIB /habitant 820 USD  Principales exportations Ylang Ylang, Vanille, Clous de girofle  Monnaie Francs Comorien (KMF)  Taux de Change 1 Euro = 491,97 KMF ( Taux fixe)  Classement Doing Business 157e /183 pays  ZLE COMESA, LEA, Sans taxes ni contingent .
  • 4. Un contexte d’évolution de la croissance. √ Une croissance du Produit intérieur brut (PIB) en volume de 1,9% en 2009 contre 2 ,2%en 2010 et 2 ,6% en 2011 et des prévisions de 3,5% en 2014 . √ Une reprise essentiellement liée au regain d’activités du secteur du BTP, par l’affermissement du secteur financier , par une bonne production agricole et par les envois de fonds de la diaspora ( Prés de 60 Millions d’ Euros /an). √ Les cours des principales matières (vanille, girofle et ylang- ylang) connaissent une reprise progressive ces dernières années I. Présentation Générale de l’Economie
  • 5. √ La production d’Ylang-ylang très recherchées par l’industrie des parfums et dont les Comores demeurent le premier producteur mondial, se situe dans sa phase haussière avec une production de 50 tonnes en 2011. √ Malgré les potentialités de l’agriculture Comorienne , elle demeure handicapée par la faible mécanisation et les difficultés de transport et de conservation des denrées. √ Le secteur de l’élevage est fortement concurrencé par les importations de viande et de volaille, malgré un potentiel de développement de l’Aviculture , restée inexploitée I. Présentation Générale de l’Economie
  • 6.   I. Présentation Générale de l’Economie
  • 7. I. Présentation Générale de l’Economie  Répartition de l’activité économique par secteur Primaire secondaire tertiaire Valeur ajoutée (% du PIB) 49% 12% 39%    
  • 8.  Evolution des exportations des Comores de 2011 à 2012 en quantités (tonnes)  Produits 2011 2012  Vanille 40 79  Girofle 2949 2 242  Ylang-ylang 39 34  Autres sources 3 -  Autres produits 2981 1 234  Total 6 008 3 588 I. Présentation Général de l’Economie
  • 9. I. Présentation Général de l’Economie  Evolution des importations  Produits Quantités (tonnes) Valeurs CAF (millions fc)   Produits 2011 2012 2011 2012  Riz 50468 56635 12168 11395  Viande poisson 9991 9987 5285 5284  Farine 9995 12040 2240 2763  Sucre 7355 8495 2406 2844  Produits laitiers 3664 3858 2160 2182  Produits pharma 246 308 738 1292  Tissus confection 1523 1305 566 533  Produits pétroliers 47861 50232 22190 25519  Ciment 145660 137684 6812 6529  Véhicules 8604 5358 17988 9741  Fer, fonte, acier 9730 12151 3406 3745  Autres produits 68213 66124 21976 32849  Total 363310 364177 97935 104676
  • 10. II. L’agriculture √ L’agriculture demeure le secteur dominant de l’économie Comorienne. √ Elle représente prés 40% du PIB. Elle est essentiellement vivrière √ 80 % de la production agricole est destinée essentiellement à la consommation locale.
  • 11. II. L’agriculture √ L’agriculture emploi prés de 80 % de la population active et couvre prés de 90% des recettes des exportations. √ Les produits de rente ( Ylang Ylang , vanille , girofle , huile essentielle ) demeurent les principaux produits d’exportation agricole. √ Deux types de céréales sont cultivées aux Comores : le riz et le maïs , mais à un niveau resté faible  √ Beaucoup de légumineuses et de plantes à féculents √ Un grand potentiel d’investissement existe au niveau de l’Aviculture et de l’élevage, actuellement le pays est importateur net dans ce secteur
  • 12. III. La Pêche √ Le secteur de la pêche présente des atouts majeurs pour la croissance économique des Comores √ Le pays dispose d’une zone maritime estimée à plus de 160 000 km² qui recouvre900 km² de plateau continental et 427 km de côte. √ Cette zone dispose d’énorme ressources estimées annuellement à 33 000 tonnes, qui sont exploitées actuellement à hauteur de 16 000 tonnes. √ Le secteur emploie 6% de la population
  • 13. III. La Pêche   √ A ce jour ,les contraintes de ce secteur sont le manque d’investissements , la pratique des techniques artisanales et le manque d’infrastructures √ Une société de pêche , avec des capitaux Qataris, Sir lankais et Nationaux se met en place et travaillera sur la formation des techniciens , l’industrie et la commercialisation des bateaux et chalutiers, la vente et la location des bateaux et matériaux et sur le conditionnement des poissons .
  • 14. IV Le Tourisme √ Malgré un potentiel énorme en écotourisme , en tourisme balnéaire , de découverte , culturel et scientifique , le tourisme n’est pas suffisamment développé
  • 15. IV Le Tourisme  Arrivées aux frontières selon les motifs   Motif 2009 2010 2011 2012  Loisirs 2612 2373 3965 1202  Affaires 2963 3251 3501 5644  Visites familiales 4478 7990 9537 15194  Autres 1343 1637 1762 731  Total 11396 15251 18765 22771 
  • 16. IV Le Tourisme √ Des efforts sont engagés avec des capitaux étrangers pour pallier aux contraintes de : -Manque de visibilité à l’international ( ONT ) -Accessibilité ( ligne directs avec les marchés émetteurs, stratégie îles vanille) -Investissements dans les infrastructures ( IDE pays du Golf et nationaux) -Renforcement des capacités humaines .
  • 17. IV Le Tourisme √ Provenance des arrivées en 2010 : Europe 12 498, Afrique1813, Autres 940 √ Un grand potentiel existe , cependant . √ L’ Archipel dispose d’éléments naturels, culturels, au potentiel touristique exceptionnel, qui une fois exploités, offriront aux Comores un marché touristique original et diversifié
  • 18. IV Le Tourisme √ En Grande Comores, certains sites naturels comme le cratère du Volcan Karthala, le plus grand au monde , la zone du cœlacanthe , une fossile vivante plusieurs fois millénaire et le lac salé peuvent être une source d’attraction pour les touristes curieux et aventureux. √ Environ 18 sites qui présentent des intérêts certains ont été recensés en
  • 19. IV Le Tourisme √ A Anjouan 12 sites y ont été recensés. Avec son paysage formé de montagnes, ses chutes d’eau, sa végétation parfumée, l’île permet d’offrir des nombreuses possibilités de ballades. √ La faune et la flore présentent une très grande richesse. On peut y découvrir des orchidées, des chauves-souris géantes, des fougères arborescentes, des makis etc … √ Mohéli , la plus petite se distingue des autres îles par la virginité de son
  • 20. V. Les infrastructures 1. Transport √ Le secteur connaît des faiblesses , des gros efforts sont engagés pour désenclaver les pays . √ Pour l’instant, le trafic aérien international est assuré par 6 compagnies étrangères (Yemenia, Air Austral, Kenya Airways, Precision Air, Air Madagascar et Air Tanzanie ). √ Ces compagnies alignent une capacité totale hebdomadaire de 1650 sièges en basse saison et plus de 2600 sièges en haute saison. √ 4 compagnies maritimes assurent la liaison de l’Archipel avec une quinzaine de petits bateaux
  • 21. V. Les infrastructures 2. Routes √ Le Gouvernement vient de mettre en place un programme intitulé 'Programme d'Appui au Développement Durable du Secteur des Transports' (PADDST I) √ Des travaux pour la construction de 41Kilomètres, 17 Km à Ngazidja, 17 Km à Anjouan et 6 Km à Moheli , sont engagés.COLAS . √ 12 millions de francs issus du fonds de la citoyenneté économique sont mobilisés ,plus les financements du Fonds saoudien d’un
  • 22. V. Les infrastructures 2. Routes √ L’Union Européenne à travers le 10e FED finance à hauteur de 27 millions d’Euros la réfection des routes existant dans l’ensemble des trois îles.
  • 23. V. Les infrastructures 3. Les Ports √ Le principal port de l’Union des Comores se trouve à Mutsamudu à Anjouan , un port secondaire à Moroni √ Au port de Moroni l’activité de manutention a été privatisée. la manutention du port est prise en charge par ‘Moroni Terminal ‘ du Groupe Bolloré international . √ Les priorités du Groupe sont de moderniser , d’ informatiser la manutention et de revoir à la baisse les prix. Le montant des investissements est estimé à 9 millions d’euros.
  • 24. V. Les infrastructures 4. L’Energie Production d’électricité et d’eau  2011 2012  Nombre Production Nombre Production  d’abonnés d’ abonnés  Electricité* 40.000 47,4 GWH 42.000 45,2 GWH  Eau** 2.553.284 m³ 2.125.568 m³  * Ho rs Anjo uan, ** Uniq ue m e nt Grande -Co m o re So urce : MAMWE
  • 25. V. Les infrastructures 4. L’Energie √ La production d’électricité est essentiellement à base thermique, à partir de centrales au gazole sur chaque île. A Anjouan, une partie de l’Ile est alimentée à l’énergie hydraulique √ Le Gouvernement Comorien en partenariat avec l’UE projette de faire de l’ile de Mohéli ‘une île verte’ avec la mise en place d’une centrale solaire . √ La BAD appui le secteur de l’eau à hauteur de 11 millions d’Euros
  • 26. V. Les infrastructures 4. L’Energie √ La France avec deux projets sur Anjouan et à la Grande Comores , pour un engagement total de près de 5 millions €. √ Le Gouvernement avec ses partenaires UE, la BAD, la France .. Développent un programme , 2011- 2015 ,d’appui au secteur de l’énergie basé sur les énergies renouvelables √ Un partenariat avec l’inde est formalisé pour une Centrale au fioul lourd √ Les résultats attendus sont : Augmentation du taux d’électrification de 35% à 60% , Diminution du coût de production de l’électricité de 40% et Baisse des importations de fioul de 20% d’ici 2015.
  • 27. V. Les infrastructures 5.Les télécommunications √ les Comores sont entrées dans l’ère des nouvelles technologies de la communication avec le haut débit. √ L’internet s’ouvre de plus en plus au plus grand nombre grâce au lancement de la fibre optique en 2010. √ Comores Telecom a lancé la commercialisation de plusieurs produits lié à ce support des TIC dont la clé USB Mpéssi, qui permet de naviguer sur le net avec une connexion haut débit et sans fil. Et dernièrement le 3G, la 4 G en perspective.
  • 28. V. Les infrastructures 5.Les télécommunications Evolution du nombre d’abonnés à Comores Telecom selon les services  Année Abonnés Fixe Abonnés Mobile Abonnés Internet  RTC CDMA ADSL MPESSI  2010 16 883 4 202 176 140 324 - 0  2011 15 984 3 771 235 985 436 46  2012 16 131 3 259 293 111 665 5 949
  • 29. V. Les infrastructures 5.Les télécommunications √ Le Gouvernement a pris la décision d’ouvrir le secteur à la concurrence, avec l’implantation d’autres opérateurs ; ce qui inévitablement entrainera une baisse du prix des communications et une amélioration de la qualité du service offert. √ le prix de la carte SIM a baissé ,en moins de 2 ans , de prés de la moitié passant de 7500 FC ( prés de 15 euros ) à 4000 fc ( prés de 8euros ) √ Le taux de pénétration de la téléphonie cellulaire mobile, qui était d'à peine 10% en 2007, atteint aujourd'hui les 40% avec une réelle tendance à la hausse .  
  • 30. VI .La Finance √ Trois banques commerciales : La Banque pour l’Industrie et le Commerce ( BIC) , Eximbank et la Banque Fédérale de Commerce ; √ Une banque de développement : la BDC ; √ La banque Centrale des Comores √ Une banque Publique : SNPSF √ Deux institutions financières décentralisées : Meck , Sanduk,
  • 31. VI .La Finance  Evolution des dépôts parcatégorie institutionnelle (en millions FC)  So urce s : BCC, Dire ctio n de la supe rvisio n bancaire  2009 2010 2011 2012  Administration centrale/locale 1 065 1 003 1 879 1 783  Entreprises publiques 2 329 1 299 1 723 5 933  Entreprises privées 8 564 10 505 11 474 11 543  Particuliers 31 723 38 912 42 126 48 524  Autres 1 120 1 289 1 116 1 698
  • 32. VI .La Finance √ La situation financière du système bancaire Comorien reste globalement satisfaisante √ La rentabilité des établissements bancaires s’est beaucoup améliorée ces dernières années. √ La part de la micro finance dans le secteur financier Comorien est élevée. √ En décembre 2009, avec 16,4 milliards Kmf, l’épargne collectée par les deux réseaux a représenté 36,8% du total du système bancaire tandis que les 9,2 milliards FC prêtés ont constitué 28,2% du financement bancaire √ La Meck Moroni à elle seule compte aujourd’hui plus de 30 000 sociétaires, les dépôts dans ses livres dépassent les 7 milliards KMF et elle a accordé plus de 4 milliards
  • 33. PARTIE IV : Aperçu du cadre légal des affaires aux Comores A. Un code des investissements un des plus attractif de la région  Un traitement égal étrangers et nationaux  Possibilité de rapatriement total des capitaux  Exonération fiscale sur les bénéfices et sur l’impôt unique pour les premiers exercices fiscaux ( 7ans et 10ans )  Exonération fiscale sur le chiffre d’affaire et l’impôt sur la consommation des matériaux et équipements de construction  l’exonération de l’impôt sur la consommation pour les matières premières importées ;
  • 34. PARTIE IV : Aperçu du cadre légal des affaires aux Comores B. Un nouveau code des impôts chaque catégorie de revenu a sa propre imposition, contrairement au système cédulaire où chaque catégorie de revenu, en fonction de son origine, est taxée différemment.  deux régimes d’imposition : l’Impôt sur les Sociétés(Is) et l’Impôt sur les Revenus des Personnes Physiques (IRPP).  L’Is concerne les sociétés établies aux Comores ou qui réalisent des revenus de sources comoriennes avec un taux de 35% sur
  • 35. PARTIE IV : Aperçu du cadre légal des affaires aux Comores  C. Un nouveau code de passation de marché  Création de 3 organes : La cellule de gestion des marchés, la Direction Nationale de contrôle des marchés et l’Autorité des régulations des marchés  L’adoption de ce code des marchés publics et des délégations de services publics améliore certainement le cadre juridique des affaires et contribue à la lutte contre la corruption.  
  • 36. PARTIE IV : Aperçu du cadre légal des affaires aux Comores D. Cours d’arbitrage des Comores  Modes alternatifs de résolution des conflits commerciaux: Confidentialité, rapidité et moindre coût par l’arbitrage et la médiation.  Créée en 2012,la CACOM offre un cadre qui garantit et sécurise les investissements  Elle est régie par un règlement inspiré de normes internationales, notamment l’acte uniforme de l’OHADA sur l’arbitrage commercial Les parties en litige doivent impérativement, soit avoir introduit une clause compromissoire dans leur contrat, soit signé un compromis d’arbitrage après l’apparition du litige.
  • 37. JE VOUS REMERCIE cooperation@uccia-comores.com fakri68@yahoo.fr