Your SlideShare is downloading. ×
L'Intégration des Droits de l'Homme dans les Programmes Scolaires"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

L'Intégration des Droits de l'Homme dans les Programmes Scolaires"

121
views

Published on

Etude de Cas: …

Etude de Cas:
Sessions de formations
"L'Intégration des Droits de l'Homme dans les Programmes Scolaires"
Tunis, Tunisie 24/04 - 03/05/2004


I - La préparation de la session :

Ce programme de formation entre dans le cadre du projet : « Formation & renforcement des capacités en vue d’une meilleure protection des droits de l’homme dans le monde arabe », financé par la Commission Européenne. Ce programme s’insère aussi, dans les diverses activités organisées par l’IADH durant son plan stratégique 2001-2003 et dans le cadre de la Décennie des Nations-Unies pour l’Education aux Droits de l’Homme (1995-2004), qui ont pour objectif d’élaborer une stratégie arabe pour l’éducation aux droits de l’homme et à la démocratie qui unifie les visions et les approches des systèmes éducatifs arabes, et qui aide à l’échange de leurs expériences et à leur complémentarité, pour l’intégration des droits de l’homme dans les cursus officiels de l’école de base, de l’enseignement secondaire et universitaire.

Cette présente activité de formation sur l’intégration des droits de l’homme dans les programmes scolaires » a été organisée à Tunis, en Tunisie à l’hôtel « Sheraton Tunis » du 24 avril au 3 mai 2004, par l’Institut Arabe des Droits de l’Homme avec le soutien de la Commission Européenne.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
121
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Institute Arabe des Droits de l’Homme Etude de Cas: Sessions de formations "L'Intégration des Droits de l'Homme dans les Programmes Scolaires" Tunis, Tunisie 24/04 - 03/05/2004 I - La préparation de la session : Ce programme de formation entre dans le cadre du projet : « Formation & renforcement des capacités en vue d’une meilleure protection des droits de l’homme dans le monde arabe », financé par la Commission Européenne. Ce programme s’insère aussi, dans les diverses activités organisées par l’IADH durant son plan stratégique 2001-2003 et dans le cadre de la Décennie des Nations-Unies pour l’Education aux Droits de l’Homme (1995-2004), qui ont pour objectif d’élaborer une stratégie arabe pour l’éducation aux droits de l’homme et à la démocratie qui unifie les visions et les approches des systèmes éducatifs arabes, et qui aide à l’échange de leurs expériences et à leur complémentarité, pour l’intégration des droits de l’homme dans les cursus officiels de l’école de base, de l’enseignement secondaire et universitaire. Cette présente activité de formation sur l’intégration des droits de l’homme dans les programmes scolaires » a été organisée à Tunis, en Tunisie à l’hôtel « Sheraton Tunis » du 24 avril au 3 mai 2004, par l’Institut Arabe des Droits de l’Homme avec le soutien de la Commission Européenne. II - Les Objectifs de la session de formation : Les objectifs de la session ont consisté dans le renforcement des capacités des participant(e)s dans le domaine de la planification pédagogique et éducative, pour l'intégration des droits de l'homme dans les programmes de l’enseignement secondaire des pays arabes ; Le transfert des concepts, des normes et principes des droits de l’homme, vers des compétences pouvant être pédagogiquement adoptées ; Et enfin la conception d’un plan qui assimile les différentes expériences arabes pour l’intégration des droits de l’homme dans les programmes officiels d’enseignement". III - La Réalisation de la session de formation : 1 - Les participants : Ont participé à la session de formation 28 participant(e)s provenant des 11 pays arabes suivants : Mauritanie, Maroc, Tunisie, Soudan, Jordanie, Syrie, Liban, Palestine, Yémen, Irak, et Qatar. Ces participant(e)s étaient des responsables chargés des programmes dans des Ministères de l’enseignement, des responsables au sein des Ministères des Droits de l’Homme, des enseignants et des responsables dans des organisations non gouvernementales des droits de l’homme et des Institutions Nationales des droits de l’homme. 2 - Les Conférenciers et les Animateurs : Ont participé à l'encadrement scientifique et pédagogique de la session de formation, 9 conférenciers et formateurs, experts en matière d'éducation aux droits de l’homme et enseignants et responsables des programmes au sein des Ministères de l’éducation, provenant de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie et de la Syrie. Ces formateurs ont participé à toutes les activités réalisées durant la formation et ont participé aux travaux des groupes pour la production des documents méthodologiques et d’orientation. 3 - Les Méthodes de formation utilisées : La méthode principale qui a été adoptée lors de la session de formation est la méthode participative et l'accent a été mis sur l'aspect pratique. La formation s'est basée en effet, sur deux volets principaux : Un volet théorique pour exposer et débattre des problématiques et définir les concepts relatifs aux droits de l’homme et à l’éducation à ces droits.
  • 2. Institute Arabe des Droits de l’Homme Un volet pratique pour échanger les expériences et se former sur les techniques de l’intégration et la conception des politiques et stratégies aptes à rendre les droits de l’homme une partie intégrante des éléments composant les systèmes éducatifs arabes. 4 - Le Contenu de la Formation : 4- 1 Le volet Théorique : 4-1-1 La séance d’ouverture et la conférence d’ouverture: La séance d'ouverture de la session a été présidée par Monsieur Abdel Basset Ben Hassen, Directeur de l'IADH, qui a présenté une allocution où il a mis la session de formation dans son cadre logique, en mettant l’accent sur l’importance d'adopter durant cette formation, une approche qui considère l’éducation aux droits de l’homme comme soutien fondamental à toute action de promotion, de protection et de mise en œuvre de ces droits. Le président de la séance a ensuite, donné la parole au Dr Taïeb Baccouche, Président de l’Institut Arabe des Droits de l’Homme, pour présenter une conférence d’ouverture sur le thème : « La Décennie des Nations-Unies pour l’Education aux droits de l’homme : la réalité et les perspectives ». Le conférencier a mis l’accent dans son intervention sur la région arabe en visant trois points essentiels : 1 – La décennie de l’EDH est l’un des mécanismes de l’éducation aux droits de l’homme et un moment de l’histoire où tous les efforts se réunissent pour réaliser cet objectif. De ce fait, évaluer la décennie, c’est aussi faire une évaluation de ce mécanisme. 2 – Les acteurs principaux dans l’éducation aux droits de l’homme sont les gouvernements, les ministères de l’enseignement et les différents ministères et les structures de l’Etat, étant donné que les actions que mènent les autres acteurs de la société civile, restent limités sans l’existence d’une réelle volonté politique pour consolider leurs efforts. 3 – Les gouvernements seuls, ne peuvent suffire, et restent incapables de participer effectivement et positivement au mouvement des droits de l’homme, s’il n’existe pas des canaux de communication entre eux et entre les institutions de la société civile et plus spécifiquement entre eux et les organisations des droits de l’homme. 4-1-2 Conférence et débat sur « l’essence de l’éducation aux droits de l’homme ». Durant son intervention, le conférencier a mis l’accent sur l’importance de faire le lien entre la question de l’éducation et le concept de la Nation, concluant qu’il faudrait diviser conceptuellement l’éducation en trois cercles à axe unique : - le premier cercle consiste à graver l’essence de l’être humain en général. le deuxième cercle consiste à graver l’essence de l’être humain en tant que citoyen. le troisième cercle consiste à graver l’essence de l’être humain en tant qu’acteur social capable de contrôler son existence et d’être libre de son être. Et dans le cadre de cette réflexion, le conférencier a souligné que la Liberté est une valeur qui dépasse les qualités de l’homme vers sa quintessence et l’essence même de son être, et que l’Homme ne peux être Homme que s’il est libre. 4-1-3 Présentation de la situation des droits de l’homme dans les pays arabes : Durant cette présentation, l’intervenant a fait un état des lieux de la réalité de l’intégration des droits de l’homme dans les cursus de l’enseignement officiel dans les pays arabes, en exposant les résultats des 9 études de terrain menées par l’IADH dans neuf pays arabes sur l’analyse des programmes et manuels de l’enseignement secondaire et leur degré d’intégration des normes et principes des droits de l’homme. 4-1-4 Le système International des droits de l’homme : Le conférencier a présenté durant son intervention le développement historique des normes et concepts des droits de l’homme et a expliqué l’évolution du système international de protection des droits de l’homme. Il a ensuite mis l’accent sur les différents organes et mécanismes des Nations-Unies pour les droits de
  • 3. Institute Arabe des Droits de l’Homme l’homme, en expliquant les procédures de l’utilisation de ces mécanismes et les moyens de participer à leur renforcement. 4-1-5 Les obstacles à l’éducation aux droits de l’homme : les représentations et les prises de positions, les solutions possibles : Durant cette séance, l’intervenant a essayé de faire ressortir à travers des questions de réflexion, les représentations et les positions quotidiennes qui sont fortement influencées par un héritage social et culturel dominant, et par une culture et une éducation traditionnelle enracinée depuis l’enfance et perpétuée à travers les générations, et qui sont généralement des représentations et des positions contraires aux principes universels des droits de l’homme et de la culture de la tolérance et de l’acceptation de la différence. A travers cet exercice, l’intervenant a essayé de montrer que le remède à cette anti-culture des droits de l’homme, qui est la plus part du temps ancrée dans notre inconscient depuis le jeune âge, peux être déracinée grâce à l’éducation aux droits de l’homme qui doit être dirigée vers les adultes et surtout vers les jeunes, à travers des actions diverses de sensibilisation et de prise de conscience, directes et indirectes, à commencer par l’intégration des principes et des normes des droits de l’homme, de la tolérance et du respect de la dignité humaine dans les programmes de l’enseignement à ses différents niveaux. 4-1-6 Présentation des expériences des pays dans le domaine de l’intégration des droits de l’homme dans les programmes de l’enseignement secondaire : Durant ces séances, les participant(e)s ont été divisés en groupes suivant les pays, pour présenter d’une manière interactive l’expérience de leurs pays respectifs dans le domaine de l’intégration des droits de l’homme dans les programmes de l’enseignement secondaire. Ces séances ont permit de faire un tour d’horizon des acquis et des lacunes enregistrées dans ce domaine. Il est apparut en effet, à travers ces exposés, que plusieurs ministères de l’enseignement arabes ont procédé à l’évaluation de leurs programmes et manuels scolaires et à les purifier des idées, des pratiques et des représentations contraires aux droits de l’homme. Ces exposés ont aussi mis la lumière sur les efforts et les actions énergiques des organisations non gouvernementales pour assister l’action officielle dans ce domaine. C’est pourquoi, il est vrai de dire que la participation arabe dans la décennie de l’éducation aux droits de l’homme, est une participation importante et sérieuse, et ce, malgré les contraintes et obstacles auxquels elle fait face, comme les guerres, les conflits armés, la rareté des moyens financiers et le manque d’expertise des ressources humaines, l’imprécision des stratégies et l’absence de plans nationaux clairs et véritables qui dépassent les procédures contingentes et les interventions de circonstance. 4-2 Le volet pratique : Tout le volet théorique précédent a permit aux participant(e)s d’acquérir un champ lexical et conceptuel sur les droits de l’homme et les mécanismes d’éducation à ces droits, ce qui prépare le terrain, pour traduire cette réflexion théorique en propositions pratiques et en stratégies réalistes d’intégration des droits de l’homme dans les programmes de l’enseignement secondaire. 4-2-1 Production de papiers méthodologiques pratiques sur la conception de stratégies et politiques d’intégration des droits de l’homme dans les programmes : Ces papiers méthodologiques produits par les participant(e)s dans des petits groupes de travail, ont mis l’accent sur la définition du profil de l’élève que l’ont veut avoir à la fin de ses études secondaires, la définition des fondements de l’éducation à la citoyenneté et les caractéristiques de l’enseignement de qualité, ainsi que la définition de l’environnement éducatif et le renforcement des capacités des enseignants dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme. 4-2-2 Production de modèles de plans de leçons intégrant les principes des droits de l’homme : Les participant(e)s ont été répartis en cinq groupes de travail suivant les spécialités afin de concevoir des modèles de plans de leçons qui intègres les droits de l’homme dans les modules suivants : - le module de la langue arabe - le module de la philosophie - le module de l’éducation civique
  • 4. Institute Arabe des Droits de l’Homme - le module des sciences exactes (science naturelle, mathématiques). Le travail des groupes s’est axé sur la production de documents qui ont pour objectif de guider et d'aider les concepteurs des programmes ainsi que tous les acteurs dans le processus de l'éducation, à introduire dans les différents modules d'enseignement la culture et les valeurs universelles des droits de l'homme tant sur le plan des objectifs et du contenu que sur le plan de la présentation et de l'évaluation en prenant en compte la spécificité de chaque matière et le degré de sa capacité d'être porteuse de ces valeurs et de ces normes. La tâche de chaque groupe a consisté à introduire les droits de l'homme dans l'un des cinq modules pré cités en suivant la méthodologie suivante : - Préparer un document où seront mentionnées les particularités de la matière et sa capacité à porter la culture des droits de l'homme, délimiter les difficultés qui peuvent entraver le concepteur des programmes, l'enseignant et l'élève et enfin concevoir des directives générales pour répondre aux différentes difficultés auxquelles l’enseignant risque de faire face. - Préparer un document méthodologique/fiche technique/plan de leçon, comme exemple pour une leçon dans l'un des cinq modules. Il est ressortit par ailleurs, des débats dans les groupes de travail, l’attention des participant(e)s portée vers des questions cruciales qui ont été considérées comme des questions d’actualité et des défis face à l’éducation aux droits de l’homme, tels que les concepts d’universalité et de spécificité, de terrorisme, de pouvoir et de revendication : - L’universalité et la spécificité puisqu’on ne peut étudier les questions des droits de l’homme sans aborder cette problématique. - Le terrorisme puisqu’il pose des défis aux droits de l’homme et touche la question de violence en sa relation avec le concept de droit. - Et enfin le pouvoir et la revendication, étant donné qu’ils posent cette relation de dualité sur laquelle se fonde le concept de droit, puisque chaque droit se fonde sur sa relation avec le concept de pouvoir, et que la revendication que nous entendons est la revendication pacifique qui bâti la citoyenneté, et non celle qui mène vers la violence qui, à son tour élimine le droit. IV – L’apport de la session de formation : Ce qui a aidé à la réussite de ce programme c’est sa bonne préparation tant au niveau de la conception du programme, que de la qualité des formateurs et du profil des participant(e)s. La session de formation a réalisé ses objectifs en étant une étape importante dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme, puisqu’elle a permit aux participant(e)s d’échanger leurs expériences pratiques, d’avoir un champ théorique et conceptuel élargi des droits de l’homme et de l’éducation à ces droits, et enfin puisqu’elle leur a permit de parvenir à produire des documents méthodologiques qui unifient les visions et qui limitent les contraintes techniques relatives à l’intégration des droits de l’homme dans les programmes de l’enseignement secondaire. Ce renforcement de leurs capacités théoriques et pratiques, aidera d’une manière concrète les bénéficiaires de la formation, à leur retour dans leurs pays, à participer efficacement à l’élaboration de stratégies, de politiques et d’outils d’enseignements qui soient adaptés aux principes et normes des droits de l’homme, et à faire face d’une manière plus scientifique aux contraintes techniques relatives à l’intégration des droits de l’homme dans tous les modules de l’enseignement secondaire.