Your SlideShare is downloading. ×
Comment faire un plan de communication réussi à un groupe indien?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Comment faire un plan de communication réussi à un groupe indien?

339

Published on

Critical incident

Critical incident

Published in: Investor Relations
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
339
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION À UN GROUPE INDIEN Par Eric ESSONO TSIMI
  • 2. C’est la rencontre de deux cultures L’une Africaine francophone L’autre Asiatique anglophone
  • 3. L’une devant conseiller l’autre • L’autre désirant un plan de communication pour conquérir le marché africain.
  • 4. Chez les indiens, le conseil est garant des résultats de son conseil.
  • 5. • Chez les africains et les francophones, le conseil a obligation des moyens et non pas obligation des résultats.
  • 6. • Nous sommes une Agence conseil en communication basée au Cameroun. • Notre connaissance du marché local sur lequel nous sommes installés depuis 12 ans nous permet de prétendre mener à bien un projet de communication pour un groupe agro industriel comme Olam...
  • 7. • Un groupe Indien appelé OLAM s’installe sur notre marché et lance un appel d’offres pour recruter la meilleure agence de communication. • Certains que nous étions partis pour gagner au regard de la motivation extrême des équipes…
  • 8. Nous avions passé des nuits blanches à chercher le concept de communication. Nous avons écrit et barré encore et encore des actions pour choisir les plus pertinentes et les moins dispendieuses.
  • 9. Nous avions donc proposé un plan d’action sur un an, certains que la solution conceptuelle cadrait avec les moyens financiers de notre client. Que les actions étaient originales mais réalistes. Que l’entreprise serait vue, reconnue et appréciée.
  • 10. : « more benefits, less expenses » • Les indiens sont reconnus pour avoir cette devise
  • 11. Nous voici en présentation devant le client déroulant notre chapelet d’actions, égrenant les déclinaisons de notre concept. Avec l’attention studieuse de l’auditoire.
  • 12. Le CEO prend la parole et demande: Comment allez-vous nous rembourser si vos solutions ne marchent pas?
  • 13. • en 10 ans de métier au Cameroun, en Guinée Equatoriale et au Gabon.... Je n'ai jamais eu cette question....
  • 14. En fait, c'est l'esprit indien... si tu ne réussis pas à atteindre ton objectif, il faut avoir à l'esprit de rembourser...
  • 15. Ce qui voulait dire qu’il ne payait pas cette consultation, et que si d’aventure nous espérions une quelconque rémunération, ce n’est que lorsque nous aurions prouvé que notre recommandation a boosté les ventes!!!
  • 16. Nous avons expliqué à notre client que l'agence a une obligation de moyens... c'est pourquoi, elle met tout en œuvre, dans le cadre de sa stratégie et plans d'actions pour atteindre les objectifs fixés par l'annonceur....
  • 17. visiblement pas convaincu par notre discours, le client nous questionne sur notre expérience et notre réseau en essayant de nous faire comprendre, entre les lignes que nous n'avons pas beaucoup de mérite...
  • 18. Devant une telle prétention à la limite du mépris, nous lui avons fait un petit briefing sur le fonctionnement des franchises en prenant l'exemple d'Olam qui a des ramifications un peu partout en Afrique et en Asie....
  • 19. Nous sommes repartis, les pieds devant, le cœur léger...
  • 20. L'après-midi, nous avons rédigé une lettre d'intention sans concession... en lui recommandant de trouver une agence qui serait prête à travailler selon leurs conditions...
  • 21. Aucune agence ne peut accepter d’engager un plan de communication et rembourser au cas où le produit ne marcherait pas.
  • 22. 2 mois plus tard, nous avons reçu un autre brief....d’OLAM
  • 23. Pour nous rassurer qu’ils avaient compris comment nous fonctionnions dans notre marché… Nous avons fait un devis préalable qu'ils ont payé.... Ensuite nous avons fait notre proposition.
  • 24. Happy END???
  • 25. la campagne n'a jamais été activée... elle est restée dans les tiroirs mais nous avons au moins été payés...

×