Your SlideShare is downloading. ×
Distomatose
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Distomatose

1,179

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,179
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
81
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. DISTOMATOSES
  • 2. INTRODUCTION Anthropozoonoses ( homme + mammifères) Agent causal: vers trématodes: les douves Contamination: oro-digestive Distomatoses:  hépato-biliaires  pulmonaire (paragonimose)  intestinales
  • 3. Distomatose àFasciola hepatica
  • 4. INTRODUCTION Anthropozoonose Fasciola hepatica : foie , les canaux biliaires. Maladie prédominante du bétail Atteinte accidentelle de l’homme hyperéosinophilie sanguine: élément majeur d’orientation à la phase d’invasion.
  • 5. AGENT PATHOGÈNE : Fasciola hepaticaVer plat, non segmenté, aplati, foliacéTaille: 15 à 35 mm de long
  • 6. 2 Ventouses: buccale ( nutrition) ventrale ( fixation sur les tissus de l’hôte)Hermaphroditehématophage
  • 7. Canal biliaire obstrué par Fasciola hepatica
  • 8. Cycle évolutif Hôte définitif Hôte définitifAdultes dans les voiesbiliaires de bovidés
  • 9. HI: Lymnaea truncatula ouverture dextre
  • 10. Oxalis cernua:(Gourrissa : végétalincriminé à Tozeur)
  • 11. Contamination: ingestion de cresson sauvage contenant des métacercaires
  • 12. Cercaire: queue non bifurquée
  • 13. Métacercaires fixées sur des végétaux
  • 14. Tozeur Seguia d’irrigation Canal d’irrigation secondaireCanal de drainage secondaire Canal de drainage principal
  • 15. Cycle évolutif Caractère saisonnier HD: herbivores / bœuf, mouton accidentellement l’homme HI: mollusque d’eau douce (lymnaea truncatula) Douves adultes: canaux biliaires Elimination des œufs non embryonnés dans les selles Dans l’eau: embryonnement et éclosion  miracidium (embryon cilié) Pénétration dans les mollusques, métamorphose en plusieurs stades (Sporocystes, Redies) Polyembryonnie  centaines de cercaires
  • 16. Cycle évolutif Fixation sur des végétaux aquatiques: cresson, Oxalis cernua Enkystement des cercaires  métacercaires enkystées (forme infestante) Contamination de l’homme: ingestion des métacercaires enkystées sur leur support végétal perte de l’enveloppe kystique par les sucs digestifs  jeune douve franchit la paroi intestinale  cavité abdominale  foie (10 – 20 jours)
  • 17. Répartition géographique Cosmopolite  Sévit surtout dans les zones d’élevage  La maladie est souvent familiale (même repas)  Généralisation du camping: occasion de cueillette individuelle et incontrôlable de végétaux contaminés  Habitudes alimentaires Europe : ++ (France, Portugal, Espagne) Asie: rare Afrique noire: absente
  • 18. En Tunisie Fasciolose humaine: rare Sejnane Depuis 1940: 40 cas  Polymorphisme clinique  Deux foyers:Tozeur (biotopes différents)  Sejnane: pluviométrie élevée Fasciolose ovine +++  Tozeur: température élevée humidité permanente dans les oasis
  • 19. Physiopathologie Action générale:Action locale: Libération de Irritative substances Inflammatoire toxiques et allergisantes Mécanique: lésions traumatiques(capsule de Glisson Manifestations extra-+parenchyme hépatique) hépatiques: obstacle à Cutanée; respiratoire,l’écoulement biliaire neurologique
  • 20. Anatomo pathologiePhase d’invasion: péri-hépatite hépatite hémorragique sur le trajet des jeunes douvesPhase d’état: douves adultes: voies biliaires: dilatés + paroi épaisse et dure Voies biliaires: entourés de sclérose
  • 21. CliniquePériode d’incubation: silencieuse - 15jPhase d’invasion: migration intra-hépatiquedes jeunes douves ( 2 – 3 mois)Phase d’état: installation des adultes dansles voies biliaires
  • 22. Clinique1. Période d’incubation:  Silencieuse  1 à 3 semaines  Evolution : 2 phases: - Période d’invasion :phase toxi- infectieuse : efficacité thérapeutique - Période d’état: phase d’angiocholite chronique : plus évocatrice
  • 23. Clinique2. Phase d’invasion:  Migration intra-hépatique des douvules  Signes initiaux : peu suggestifs - Malaise; Troubles digestifs; - Arthralgies, myalgie - Asthénie++; anorexie; amaigrissement  Tableau d’hépatite toxi-infectieuse  Douleur de l’hypochondre droit  Hépatomégalie  Fièvre  Autres: manifestations allergiques (urticaire….); subictère
  • 24. Clinique3- Période d’état:  Douves adultes : canaux biliaires  3 mois après infestation:  Angiocholite:  Douleur de l’hypochondre droit  Vomissement, diarrhée  Ictère rétentionnel  Des épisodes pseudolithiasiques  Crise de colique hépatique  Poussées d’ictère
  • 25. Clinique4- Formes cliniques: Polymorphisme clinique Formes asymptomatiques ou paucisymptomatiques Formes à manifestations pulmonaire; cardiaque ou respiratoire5- Evolution: Traitement précoce: favorable Absence de traitement: chronicité; cirrhose
  • 26. DIAGNOSTICDiagnostic d’orientation:Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes - Techniques sérologiquesDonnées de l’imagerie: échographie; TDM; IRM
  • 27. Diagnostic d’orientation Clinique: rarement suggestive Orientation diagnostiqueNotions Epidémiologique: biologique:anamnestiques: - fréquence dans la hyperéosinophilieconsommation région ++++++++de végétaux - cas similaire
  • 28. Hyperéosinophilie Facteur chronologiqueNbred’éosinophiles Temps 2 – 3ème mois
  • 29. Diagnostic d’orientationHyperleucocytose: 10 000 éléments blancs/mm3Hyperéosinophilie : Signe précoce: 15ème j Maximum: 2 – 3ème mois (50- 70 %) 5000 – 15 000 éosinophiles/mm3 Diminution progressive: taux résiduels
  • 30. DIAGNOSTICDiagnostic d’orientation:Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes (exploration chirurgicale des voies biliaires) - Techniques sérologiquesDonnées de l’imagerie:
  • 31. Mise en évidence des oeufs Œufs dans les selles ou le liquide de tubage gastrique: Taille: 120 – 140 µm Non embryonné Operculé opercule
  • 32. Une recherche négative des œufs n’élimine pas le diagnosticRecherche est toujours Après 3ème mois:négative pendant la - Ponte des douves adultes:phase d’invasion: souvent faibledouves immatures (Non adapté à leur hôte) Intérêt de la sérologie
  • 33. DIAGNOSTICDiagnostic d’orientation:Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes - Techniques sérologiquesDonnées de l’imagerie: échographie; IRM; TDM
  • 34. Techniques sérologiquesMoyen diagnostic fidèle et précoce. IFI ELISA Hémagglutination indirecte Electrosynérèse et IEP: plusieurs arcs arc n°2: caractéristique
  • 35. Techniques sérologiquesElectrosynérèse: arc à coalescence spécifique
  • 36. Techniques sérologiquesIntérêt: Phase d’invasion: taux d’Ac maximum Phase d’état: faux négatif des EPS Surveillance post thérapeutique:  Elévation transitoire  Négativation en cas de guérison complète: 8 – 12 mois
  • 37. Traitement Praziquantel (Biltricide®): 75mg/kg/j 1-5j Triclabendazole (EGATEN® ; Fazinex ®) 10 mg/kg en une seule prise 1 ou 2 jours Chirurgie : parfois nécessaire à la phase chronique obstructive de la fasciolose.
  • 38. Prophylaxie : Interdiction formelle de la consommation de crudités sauvages. (consommation que d’exploitation placée sous contrôle sanitaire Seule la cuisson >50°C est efficace sur les métacercaires. Résistante: dessication; vinaigre; eau de javel… Dépistage vétérinaire et traitement du cheptel régulier)
  • 39. CLONORCHIASESOPISTORCHIASES
  • 40. Agent pathogène Clonorchis sinensis : douve de chine 1 à 2,5 cm Asie du sud est; Chine; Japan Opisthorchis felineus : Asie + Europe Opisthorchis viverrini: Thaïlande
  • 41. Opisthorchis felineus - adulte
  • 42. Clonorchis sinensis - adulte
  • 43. Cycle évolutif 1er HI: mollusque 2ème HI: poisson
  • 44. Cycle évolutif Hôte définitif: mammifères ichtyophages (Homme) Hôte intermédiaire: mollusque d’eau douce: Bithynia Forme infestante: métacercaire Contamination: consommation de la chaire de poisson crue ou mal cuite
  • 45. Clinique Asymptomatique Infestation massive  Douleur abdominale  Troubles de transit  Manifestations allergiques  Altération de l’état général Evolution: cirrhose
  • 46. Diagnostic Hypereosinophilie sanguine modérée EPS: œufs de Clonorchis sinensis 25 – 35 µm operculés embryonnés
  • 47. Traitement Praziquantel :75 mg/kg/jProphylaxie Eviter la consommation de poisson crue
  • 48. AUTRESDISTOMATOSES HEPATIQUES
  • 49. Distomatose à Fasciola gigantica• Très voisine de la distomatose à Fasciola hepatica• Taille: 5 cm• Signalée: Afrique centrale Extrême - Orient
  • 50. Distomatose àDicrocoelium dendriticum (Dicrocoeliose)• Fréquente (Bétail)• Homme: rare• Mais problème de pseudoparasitisme (consommation de foies parasités)
  • 51. Œufs en simple transit après ingestion de foie parasitéŒuf de Dicrocoeliumdendriticum: petit, brun,assymétrique , operculé etembryonné
  • 52. PARAGONIMOSES:Distomatoses pulmonaires
  • 53. Agent pathogène Genre: Paragonimus Plusieurs espèces: Paragonimus westermani (Asie) Paragonimus africanus (Afrique) Douve adulte: - brunâtre - taille = 1 cm - forme: grain de café
  • 54. Répartition géographique
  • 55. 1er HI: mollusque2ème HI: crustacé(crabe)
  • 56. Cycle évolutif Hôte définitif: mammifères accidentel: homme Habitat des adultes: bronches + parenchyme pulmonaire Ponte des œufs: crachats, selles Hôtes intermédiaires: 1er hôte: mollusque d’eau douce 2ème hôte: crustacé d’eau douce (crabe)
  • 57. Cycle évolutif Formes infestantes: métacercaires Contamination: ingestion de crustacés crus ou peu cuits Jeune douve traverse paroi intestinale  cavité abdominale  diaphragme  poumon
  • 58. HI de Paragonimus: crabe
  • 59. Clinique Symptomatologie pulmonaire toux; hémoptysies simule la tuberculose Signes généraux Localisations erratiques: sous cutanée ; cérébrales
  • 60. Diagnostic Hypereosinophilie sanguine Mise en évidence des œufs dans les crachats ou les selles
  • 61. Fasciola Dicrocoelium Clonorchis Opisthorchis gigantica dendriticum sinensis felineusTaille 7,5 x 1,2cm 5-12 x 1-2mm 1-2cm x 2- 4mm 7-12 x 2,5mmRéservoir Mouton chèvre, Mouton Chat, chien Chat bœuf buffle boeuf rat, porc Chien hommeHôte intermédiaire Limnée Zebrina Bithynia Bithynia (terrestre)Lieu d’enkystement Végétaux Fourmi Poisson d’eau Poisson d’eaudes métacercaires douce douceMode de Consommation Ingestion Consommation Consommationcontamination de de cresson, accidentelle de de poisson cru de poisson crul’homme pissenlits fourmis ou peu cuit ou peu cuitRépartition Rare Parasitisme Extrême-Orient Europe - Asiegéographique Afrique noire, vrai Egypte, Inde, exceptionnel Viet Nam, Brésil chez l’homme
  • 62. Distomatoses intestinales Fasciolopsis buski Heterophyes Heterophyes Metagonimus yokogawai

×