Bilharziose

6,288 views
5,582 views

Published on

0 Comments
4 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
6,288
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
408
Comments
0
Likes
4
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Bilharziose

  1. 1. Les bilharzioses:Les schistosomoses
  2. 2. Définition• Affections vermineuses ( trématodes: Schistosoma)• Parasites des plexus veineux viscéraux• 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum; S. intercalatum; S.mekongi• 1851: Découverte de la maladie en Egypte (Bilharz)• 2iéme endémie mondiale
  3. 3. AGENTS PATHOGENES• Embranchement: Plathelminthe• Classe: Schistosoma• 5 espèces: S. haematobium; S. mansoni; S. japonicum; S. intercalatum; S. mekongi
  4. 4. Schistosomes adultes Sexes séparés Habitat: Système veineux porte Hématophage Taille: 10-20 mm Durée de vie: 5-8 ans Femelle filiforme Mâle: canal gynécophore
  5. 5. Femelle logée dans un canal gynécophore
  6. 6. F MCoupe d’adultes dans lesystème veineux porte
  7. 7. Œufs des Schistosomes S.haematobium: 115- 170µmS.mansoni: S.japonicum115-170 µm 60 µm
  8. 8. œuf de S. mansoniTaille:115-170 µm: éperon latéral
  9. 9. œuf de S. intercalatumTaille:140 - 240 µm: éperon terminal
  10. 10. oeuf de S.japonicum
  11. 11. MiracidiumPremière forme larvaire de 100µmprésentant des cils vibratiles à la surface
  12. 12. Furcocercaire: forme infestante Tête Queue bifurquée
  13. 13. Réservoirs- Hôtes intermédiairesRéservoirs:• S. haematobium: Homme• Autres schistosomes: Homme + animauxHôtes intermédiaires:• Mollusques d’eau douce• Spécifique de l’espèce
  14. 14. Bulinus:HI S. haematobium S. intercalatumouverture senestre
  15. 15. Planorbe: HI de Onchomelania: HIS. mansoni de S. japonicum
  16. 16. CYCLE EVOLUTIF Plexus veineux périvésicale
  17. 17. Particularités des cycles• Cycle hétéroxène• HD: homme• HI: mollusque d’eau douce• Habitat des adultes: système veineux porte• Migration à contre courant des femelles fécondées lieu de ponte (capillaires ) Plexus vésical et génital (S. h)
  18. 18. • Franchissement des œufs de la paroi capillaire et de l’organe creux• Elimination des œufs ( urines ou selles)• Parfois œufs bloqués dans les tissus: Granulomes• Milieu aquatique(eau douce): Eclosion de l’œuf miracidium
  19. 19. • Pénétration de miracidium dans mollusque: Polyembryonie: Libération des furcocercaires• Contamination: pénétration trans-cutanée• Transformation des furcocercaires en schistosomules• Migration par voie circulatoire poumon cœur gauche veine porte (maturation des adultes)
  20. 20. REPARTITION GEOGRAPHIQUE
  21. 21. S haematobium
  22. 22. S. mansoni
  23. 23. S.haematobium: Afrique de l’ouest; Afrique du sud; Valée du il; Maghreb; foyers au moyen orientS. mansoni: Afrique centrale; Antilles; Amérique centraleS. japonicum: AsieS. intercalatum: uniquement africaine: Gabon, Zaïre, Congo, Cameroun, RCA
  24. 24. En Tunisie:Bilharziose à S.haematobiumElle était endémique: Sud tunisien (Kbelli, Gafsa, Tozeur)- Hajeb El Aïoun1970: Programme de lutte+ OMS: - traitement des malades - stérilisation des gîtes à bulins Eradication de cette parasitoseActuellement: quelques cas autochtones= formes chroniques, cas importés
  25. 25. Foyer de Tozeur
  26. 26. FACTEURS FAVORISANTS Certaines professions multiplient le risque d’infection: Pêcheurs; riziculteurs; Les femmes plus exposées que les hommes Les enfants: baignades aux heures chaudes Absence d’hygiène fécale et urinaire Développement de l’irrigation permanentes extension de la schistosomose
  27. 27. PHYSIOPATHOLOGIEMécanismes relatifs aux stades adulte ou schistosomule:Grande variété d’Ag libérés dans la circulation sanguine:- Réaction immuno-allérgiques, complexes immuns,- Mécanisme ADCCMécanismes secondaires à la ponte des oeufs- Micro-lésions dues à l’élimination des oeufs- Granulomes (bilharziomes): sclérose, calcifications- Embols ovulaires
  28. 28. Schistosomule ou adulteparasite Antigène ECF-P ESP Cellule B Cellules T Dégranulation D’éosinophiles Réactions Complexes immuns immuno- allergiques ADCC
  29. 29. parasite ESP Cellules T Embols Elimination ovulaires des œufs dans les Granulome: bilharziome excrétas
  30. 30. Clinique: IncubationPhase de pénétration cutanée des cercaires• Dermatite ( membres++): prurit, plaques érythémateuses urticarienne• Durée: quelques heures- quelques jours
  31. 31. Dermatite cercarienne
  32. 32. Clinique: Phase d’invasion < 3 moisMigration et maturation des Schistosomulesphénomènes allergiques:urticaire, arthralgie, myalgie, œdèmesignes pulmonaires
  33. 33. Clinique: Phase d’état Les manifestations cliniques dépendent des territoires de ponte:• S. haematobium Bilharziose uro-génitale• S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales = Bilharziose hépato-splénique• S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  34. 34. Clinique: Phase d’état• S. haematobium Bilharziose uro-génitale• S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales = Bilharziose hépato-splénique• S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  35. 35. Lésions urinaires dues à S. haematobium Insuffisance rénale Uretèro-hydronéphrose sténoses Dilatations Granulomes Scléroses Hématurie
  36. 36. Bilharziose uro-génitaleAtteinte vésicale: est la plus fréquente Hématurie: microscopique, terminale, parfoisabondante et totale Signes de cystite Complications: - Surinfection bactérienne - Lithiase - Cancérisation
  37. 37. Hématurie: le maître symptôme en zone endémique
  38. 38.  Cystoscopie: - Lésions primaires: grains de semoules sur une muqueuse inflammatoire - Lésions secondaires: nodule (1- 2mm) - Tapis sableux: fibrose et calcification des lésions initiales: Tumeur, polypes bilharziens - Lésions cicatricielles: vessie porcelaine
  39. 39. Atteinte du haut appareil urinaire:  Urétéro-hydronéphrose  Pyonéphrose  Lésions glomérulaires  Insuffisance rénale:Stade tardifLes crises de colique néphrétiques: signe d’alarme inciteà rechercher une atteinte du haut appareil urinaire
  40. 40. Rx sans préparation UIV Echographie Lésions rénales:Calcification hydronéphrose Irrégularités de lavésicale: paroi vésicale: Lésions urétérales:vessie porcelaine mamelonnée, uretère moniliformeCalcification polypes Reflux vesico-urétralurétérales
  41. 41. Aspect radiologique d’une vessie bilharzienne calcifiée Echographie: lésions pseudo -tumorales et calcifications
  42. 42. UIV: atteintes urétéralesbilatérales: sténoses multiples
  43. 43. Les atteintes génitales: Chez l’homme: - Epididymite, Funiculite - Spermatocystite - Orchite bilharzienne Chez la femme: - Atteinte vulvo-vaginale et du col (papillome, ulcération) - Atteinte ovarienne: rare Evolution: stérilité
  44. 44. Autres localisations:  Atteinte rectale  Appendicite,péritonite  Atteinte hépatique  Atteinte cardio-pulmonaire  Atteinte cutanée
  45. 45. Localisation cutanée due à S.haematobium: n’est pas rare
  46. 46. Clinique: Phase d’état• S. haematobium Bilharziose uro-génitale• S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales= Bilharziose hépato-splénique• S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  47. 47. Bilharzioses intestinales (S.mansoni,S.intercalatum) Manifestations intestinales:  Diarrhée, douleur abdominale  Syndrome dysentérique  Stries de sang dans les selles S. intercalatum donne plus volontiers une pathologie intestinale bruyante et bas située
  48. 48. Lésions dues à S. mansoni Foie Hépatomégalie Rate Splénomégalie Hypertension portale Shunt hépatique Poumons Rectum GranulomesHypertrophie du cœur droit Adéno-papillomes
  49. 49. Manifestations hépato-spléniques: Bilharziomes dans les ramifications intra- hépatiques du SVP accumulation des granulomes dans les espaces portes gangue scléreuse autour des vx portes obstruction des veinules portes Hypertension portale
  50. 50. Hépatomégalie: Histologiquement constante Cliniquement fréquente dans la bilharziose à S. mansoni Bilharziose à S. mansoni = Bilharziose hépato- splénique Hypertension portale: forme grave qui conditionne le pronostic de la biharziose à S. mansoni.
  51. 51. Hypertension portaledue à S.mansoni
  52. 52. Clinique: Phase d’état• S. haematobium Bilharziose uro-génitale• S. mansoni,S.intercalatum Bilharzioses intestinales= Bilharziose hépato-splénique• S. japonicum Bilharziose d’extrême orient = Bilharziose artério-veineuse
  53. 53. Bilharziose artério-veineuse(S. japonicum) Mauvais pronosticLes manifestations clinique sont les mêmesque celles occasionnées par S.mansoniComplication: Cirrhose Localisations ectopiques: cérébrales
  54. 54. DiagnosticDiagnostic de présomption: Notion de bains dans l’eau douce dans une zone endémique Hyper-éosinophilie sanguine: suit la courbe de Lavier phase d’invasion: maximale Au cours de traitement, l’éosinophilie sanguine augmente puis diminue progressivement
  55. 55. Réactions immunologiques: - IFI: immunofluorescence indirecte - Hémagglutination directe - ELISA - Techniques de précipitation: IEP, ES
  56. 56. Réaction d’immunofluorescence positive:1: Des oeufs2: coupes d’adultes
  57. 57. Arc 4: spécifique de l’infection à SchistosomaArc 8: spécifique de S. mansoni
  58. 58. Diagnostic de certitude:Urines: œufs de S. haematobium (24h, le matin, après effort physique) Examen direct ou après centrifugation:
  59. 59. Selles:œufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicumOeufs de S. haematobium: rareBiopsie rectale:Oeufs de S. mansoni, S. intercalatum,S. japonicumS. haematobiumBiopsie vésicale: Œufs de S. haematobium
  60. 60. Biopsie rectale: présence des œufs de S. haematobium
  61. 61. Biopsie vésicale: présence des œufs de S. haematobium
  62. 62. Biopsie rectale: granulome centré par un oeuf
  63. 63. Coupe passe par l’axe de l’éperon ce qui permet lediagnostic d’espèce: S.haematobium
  64. 64. TRAITEMENTAmbilhar (niridazole): S.haematobiumVansil (oxamniquine): S.mansoni 10- 16 mg/kg 1priseBilarcil (Métrifonate): S.haematobium10mg/kg:1prisePraziquantel (Biltricide): actif sur tous les schistosomes: 20-40mg/kg (3- 4 cp) 1 jOltipraz: S. mansoni 20 mg/kg S.haematobium, S. intercalatum:35 mg/kg
  65. 65. PROPHYLAXIELutte contre les mollusques:  Aménagement des biotopes favorables  Utilisation des produits chimiques contre les mollusques
  66. 66. PROPHYLAXIELutte contre les schistosomoses:  Programme d’éducation sanitaire:informer sur le mode de contamination, les points d’eau  Hygiène générale et individuelle  Traitement des porteurs de parasites
  67. 67. Perspectives: Développement d’un vaccin contre les bilharzioses

×