Les carnets de recherche en ligne

1,176 views
1,061 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,176
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les carnets de recherche en ligne

  1. 1. Les carnets de recherche en ligneespace d’une conversation scientifique décentrée<br />Pierre Mounier<br />Centre pour l’édition électronique ouverte EHESS<br />Conférences Erasme Université Paris 13 09/12/2010<br />
  2. 2. « Ce que les industriels nomment la "traçabilité" des références dépend du sérieux d'Héloïse,<br />assise devant la tranchée et que le groupe a chargé de tenir, avec tout le soin possible, le<br />carnet de mission. Pour chaque sondage elle doit inscrire les coordonnées du lieu, le numéro<br />du trou, le temps, les profondeurs auxquelles on prélève les échantillons et recueillir, sous la<br />dictée de ses deux collègues, toutes les données qualitatives qu'ils obtiennent de chaque motte<br />de terre avant de les glisser dans des sacs. »<br />B. LatourPetites leçons de sociologie des sciences<br />
  3. 3. Science logs<br />
  4. 4.
  5. 5.
  6. 6. Web logs<br />
  7. 7. Origine(s) du blog<br />Dave Winer, Davenet, 1994 : « a stream-of-consciousness <br />newsletter distributed by e-mail »<br />Justin Hall, 1994 : Justin links from the underground<br />
  8. 8. Definition<br />« A blog (a contraction of the term "Web log") is a Web site, usuallymaintained by an individualwithregular entries of commentary, descriptions of events, or othermaterialsuch as graphics or video. Entries are commonlydisplayed in reverse-chronologicalorder. <br />Many blogs providecommentary or news on a particularsubject; othersfunction as more personal online diaries. A typical blog combines text, images, and links to other blogs, Web pages, and other media related to itstopic. The ability for readers to leavecomments in an interactive format is an important part of many blogs. »<br />Wikipedia<br />
  9. 9. Le blog de science est-il un carnet de mission/terrain/laboratoire en ligne ?<br />
  10. 10. Anatomie du carnet de recherche en ligne<br />
  11. 11. Le carnet de recherche comme satire<br />
  12. 12. Cosmic Variance is a group blog by people who, coincidentally or not, all happen to be physicists and astrophysicists:<br />Daniel Holz<br />JoAnne Hewett <br />John Conway <br />Julianne Dalcanton<br />Mark Trodden <br />Risa Wechsler <br />Sean Carroll <br />Our day (and night) jobs notwithstanding, the blog is about whatever we find interesting — science, to be sure, but also arts, politics, culture, technology, academia, and miscellaneous trivia. We have similar outlooks on many things, widely disparate opinions about others, and will do our best to keep the discourse reasonably elevated. <br />
  13. 13.
  14. 14. About Tommaso I am an experimental particle physicist working with the CMS experiment at CERN and the CDF experiment at Fermilab. In my spare time I play chess, abuse the piano, and aim my dobson telescope at faint galaxies.<br />
  15. 15. Le bric-à-brac du chercheur<br />
  16. 16. Ego-référencement et visibilité dans l’espace public<br />
  17. 17.
  18. 18.
  19. 19.
  20. 20.
  21. 21. Definition<br />« A blog (a contraction of the term "Web log") is a Web site, usuallymaintained by an individualwithregular entries of commentary, descriptions of events, or othermaterialsuch as graphics or video. Entries are commonlydisplayed in reverse-chronologicalorder. <br />Many blogs providecommentary or news on a particularsubject; othersfunction as more personal online diaries. A typical blog combines text, images, and links to other blogs, Web pages, and other media related to itstopic. The ability for readers to leavecomments in an interactive format is an important part of many blogs. »<br />Wikipedia<br />
  22. 22. Le blog comme dispositif social<br />
  23. 23. « A blog is a conversation. People go to blogs to read AND write, not just consume »<br />Gerrit Visser, Smart Mobs<br />URFIST Rennes, CLEO, 2009<br />23<br />
  24. 24. La science aussi est une conversation<br />
  25. 25. “some ways, blogs may be thought of as an “updated” version of the traditional listserv. For example, the scholars who created PEA Soup, a blog focused on philosophy and ethics, were eager to re-create the “water cooler conversations” about their work – working through new ideas informally – that they otherwise lacked as members of relatively small departments.”<br />
  26. 26. « Le séminaire permanent. La grande liberté du blog peut effrayer. Si l'on cherche un modèle susceptible de guider son usage dans le cadre académique, je pense que le meilleur est celui du séminaire de recherche. Très vite, je me suis rendu compte que je pouvais transposer à l'espace du blog nombre des caractères de cet espace privilégié de l'expérimentation et de la discussion, avec ses à-côtés, ses digressions, ses clins d'oeil, son rapport à l'actualité, ses auditeurs libres et jusqu'à ses contributeurs invités. »<br />A. GunthertWhy blog<br />
  27. 27. « Arguingis a basic ingredient of thinking: ourway of structuringourthoughtwould have been verydifferentwithout the powerfultool of verbal exchange. So, let'sacknowledgethat the Internet allows us to think and write in a much more naturalwaythan the one imposed by the written culture tradition: the dialogical dimension of ourthinkingisnowenhanced by continuous, liquid exchanges withothers. »<br />G. Orrigi<br />
  28. 28. « La publication française reproduisait un modèle d’échanges<br />épistolaires manuscrits, typique de la République des Lettres, quelque peu cancanier et porté<br />sur l’actualité » J.C. Guédon, In Oldenbourg’s long shadow.<br />
  29. 29. « La virulence du débat qui opposa Einstein et Lorentz autour de la relativité et de la théorie quantique se trahit dans la correspondance que les deux physiciens échangèrent. Einstein s'y s'acharne, en termes inusités dans ses textes publics, à détruire la théorie quantique. La forme d'un débat épistolaire n'est pas sans éclairer son contenu et la radicalité de certaines positions scientifiques, philosophiques ou esthétiques, s'éclairent des conditions d'opposition dans lesquelles celles-ci sont nées »<br />Christophe Prochasson, « Les correspondances : sources et lieux de mémoire de l'histoire intellectuelle », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 8 | 1991, [En ligne], mis en ligne le 18 mars 2009. URL : http://ccrh.revues.org/index2824.html. Consulté le 08 septembre 2009.<br />
  30. 30. Echec de l’open peerreview<br />
  31. 31. « Malgré l'intérêt suscité par l'expérience,<br />seule une faible proportion d'auteurs ont choisi d'y participer. En revanche, les auteurs ayant<br />joué le jeu ont été plus satisfaits que les éditeurs de la revue. Une petite majorité d'articles a reçu des commentaires, mais ils furent peu nombreux, en dépit de mesures de consultations significatives. La plupart des commentaires n'étaient pas techniquement substantiels. Les retours de l'expérience montrent que les chercheurs sont réticents à la généralisation des commentaires ouverts. Nature et ses éditeurs vont continuer à explorer les usages participatifs du web. Mais, au moins pour l'instant, nous avons décidé de ne pas implémenter l'open peerreview»<br />
  32. 32. Une conversation « décentrée »<br />
  33. 33. “Blogs exist right on this border between what's private and what's public, and often we see that they disappear deep into the private<br /> and reveal far too much information about the writer. When a blog is good, it contains a tension between the two spheres, as delicate a balancing act as the conversation of any experienced guest of the French salons of the 19th century.”<br />J. Walker<br />
  34. 34.
  35. 35. Merci !<br />pierre.mounier@revues.org<br />

×