Your SlideShare is downloading. ×
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Le libre accès aux publications savantes
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Le libre accès aux publications savantes

414

Published on

Intervention au congrès SAES 2013 Université de Bourgogne Dijon

Intervention au congrès SAES 2013 Université de Bourgogne Dijon

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
414
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Le libre accès auxpublications savantesPierre Mounier (EHESS/Cléo)Congrès SAES 2013 - Dijon
  • 2. Où en sommes-nous ?L’état du débat en France
  • 3. La zizanie : comment tout a commencé
  • 4. France : une position en 7 points• 1) Développer lOpen Access Green en engageant, dans le cadre de BSN, une concertation sur les durées dembargos. Cesembargos ont vocation à être différenciés selon les disciplines. Oui au principe dune durée dembargo sur toutes lespublications scientifiques financées sur fonds publics, mais avec deux précisions. La première cest quelle doit concerner lestextes scientifiques au sens strict, et ne pas déborder sur ceux qui nourrissent le débat didées auprès dun public plus large.La seconde, cest que ces durées soient adaptées aux spécificités des disciplines et de leur économie éditoriale. Cetteconcertation sera ouverte sans délai avec les éditeurs sur ce sujet.2) Accompagner lévolution de lOpen Access Gold pour les communautés qui font ce choix, par la négociation des licenceset le contrôle des coûts. La mutation vers ce nouveau modèle suppose une cohésion et une détermination nationale desétablissements. Cette voie doit également saccompagner dune part plus importante du gold institutionnel.3) Promouvoir le développement dune troisième voie innovante et durable, quon appellera la Platinum Road. Cette voieconsiste à développer une édition en libre accès qui permette aux auteurs et aux lecteurs daccéder à la publicationscientifique sans paiement. Il sagit de promouvoir une alliance forte entre tous les acteurs de léditionscientifique, chercheurs, éditeurs, bibliothèques, plateformes, sur la base de modèles économiques hybrides, alliantinvestissements publics sur des infrastructures et commercialisation de services à haute valeur ajoutée. Cest la voie lamoins contraignante pour les auteurs et les lecteurs.4) Optimiser la plateforme HAL, comme je lai dit, en incitant plus fortement les chercheurs à déposer les publications danslarchive ouverte nationale, en lien avec les archives ouvertes institutionnelles.5) Proposer aux chercheurs-auteurs un modèle national de contrat de publication conforme au respect du droit dauteur.6) Engager une réflexion sur la place des productions scientifiques dans les modes dévaluation de la recherche. Je souhaitemappuyer, pour mener cette réflexion, sur le rapport que lAcadémie des sciences a consacré à la bibliométrie. Celapermettra de rendre plus crédibles les publications, et de rénover le lien entre sciences et société.7) Initier un travail en commun avec les éditeurs nationaux pour soutenir leurs actions à linternational, je pensenotamment à laide à la traduction des co-éditions, et préserver un minimum de diversité éditoriale.
  • 5. Mise en contexte
  • 6. OPEN ACCESS : UN MOUVEMENTCOMPOSITE
  • 7. Le commencementPaul Ginsparg et ArXiv (1991)
  • 8. « La virulence du débat qui opposa Einstein et Lorentzautour de la relativité et de la théorie quantique se trahitdans la correspondance que les deux physicienséchangèrent. Einstein sy sacharne, en termes inusités dansses textes publics, à détruire la théorie quantique. La formedun débat épistolaire nest pas sans éclairer son contenu etla radicalité de certaines positionsscientifiques, philosophiques ou esthétiques, séclairent desconditions dopposition dans lesquelles celles-ci sont nées »Christophe Prochasson, « Les correspondances : sources et lieux de mémoire de lhistoireintellectuelle », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, 8 | 1991, [En ligne], misen ligne le 18 mars 2009. URL : http://ccrh.revues.org/index2824.html. Consulté le 08septembre 2009.
  • 9. Source : Registry or Open Access Repositories (U. Southampton)
  • 10. Un Nobel entre dans la bataileHarold Varmus et Plos (2001)
  • 11. 0500100015002000250030003500Q12007Q22007Q32007Q42007Q12008Q22008Q32008Q42008Q12009Q22009Q32009Q42009Q12010Q22010Q32010Q42010Q12011Q22011Year AnnualSubmissionsAnnualPublications% of AnnualPubMed2007 2,497 1,231 0.16%2008 4,401 2,723 0.34%2009 6,734 4,310 0.52%2010 13,567 6,784 0.7%2011 >22,000* >12,000* ~1.5%*Source : PLoS ONE and the riseof the Open Access MegaJournalPeter Binfield
  • 12. Engagements collectifs :Déclarations de Budapest(2002), Bethesda (2003) et Berlin(2003)Déclaration de Budapest : 6000 signatairesDéclaration de Berlin: 344 institutionssignatairesDont l’Université de Provence en 2009
  • 13. Déclaration de Bethesda• « Le/les auteur(s) ainsi que les titulaires du droitd’auteur accordent à tous les utilisateurs un droitd’accès gratuit, irrévocable, mondial et perpétuelet leur concèdent une licence leur permettant decopier, utiliser, distribuer, transmettre etvisualiser publiquement l’œuvre et d’utiliser cetteœuvre pour la réalisation et la distributiond’œuvres dérivées, sous quelque formatélectronique que ce soit et dans un butraisonnable, et ce à condition d’en indiquercorrectement l’auteur »
  • 14. Déclaration de Budapest• « Une tradition ancienne et une technologie nouvelle ont convergépour rendre possible un bienfait public sans précédent. La traditionancienne est la volonté des scientifiques et universitaires de publiersans rétribution les fruits de leur recherche dans des revuessavantes, pour l’amour de la recherche et de la connaissance. Lanouvelle technologie est l’Internet. Le bienfait public qu’ellesrendent possible est la diffusion électronique à l’échelle mondialede la littérature des revues à comité de lecture avec accèscomplètement gratuit et sans restriction à tous lesscientifiques, savants, enseignants, étudiants et autres espritscurieux. Supprimer les obstacles restreignant l’accès à cettelittérature va accélérer la recherche enrichirl’enseignement, partager le savoir des riches avec les pauvres et lesavoir des pauvres avec les riches, rendre à cette littérature sonpotentiel d’utilité, et jeter les fondements de l’unification del’humanité à travers un dialogue intellectuel, et une quête du savoircommuns. »
  • 15. « UNE TRADITION ANCIENNE ETUNE TECHNOLOGIE NOUVELLE »
  • 16. Steward Brand• « On the one handinformation wants to beexpensive, because its sovaluable. The rightinformation in the rightplace just changes your life.On the otherhand, information wants tobe free, because the cost ofgetting it out is gettinglower and lower all thetime. So you have these twofighting against eachother. »
  • 17. 540962443290200040006000800010000120002009 (gated) 2010 (open) 2011 (open)Accès à un même numéro de Science politique avant et après salibération
  • 18. 020004000600080001000012000140001600018000nb moyen darticle consulté par numéro en accès restreintnb moyen darticle consulté par numéro en libre accèsRevue A Revue B Revue C Revue D Revue E Revue F Revue G Revue HRatio : de 1,28 à 5,47.L’accès restreint bénéficie de textesbeaucoup plus récents.Revues de SHS francophones
  • 19. Vers une politique de libre accès
  • 20. Projet de loi allemand• « Even if copyright was transferred exclusively to thepublisher, the author of a scientific contribution, whichstems from at least half publicly funded research andteaching activities and published in a periodical whichis at least published twice yearly, has the right to makethe accepted manuscript version of the contributionpublicly available (internet) after the expiration oftwelve months after the first publication, provided thisserves no commercial purpose and the source of theoriginal publication is indicated. A deviating agreementto the disadvantage of the author is invalid »
  • 21. • « Taking all these factors into account, our best estimateis that achieving a significant and sustainable increase inaccess, making best use of all three mechanisms, wouldrequire an additional £50-60m a year in expenditure fromthe HE sector: £38m on publishing in open accessjournals, £10m on extensions to licences for the HE andhealth sectors and £3-5m on repositories, plus one-offtransition costs of £5m.• […] Indeed, we believe meeting the costs of transition isessential in order to manage in an ordered way the movefrom a research communications system which isbecoming increasingly unsustainable as a result of theeconomic, technological and social changes we havehighlighted. While any estimates of the benefits that willaccrue to the UK economy and society are similarlysubject to much uncertainty, it is clear that the benefitswill be real and substantial. In short, we believe that theinvestments necessary to improve the current researchcommunications system will yield significant returns inimproving the efficiency of research, and in enhancing itsimpact for the benefit of everyone in the UK. »
  • 22. Un « business model » ?
  • 23. Conclusion :faut-il commentpublier en libre accès?
  • 24. Merci !pierre.mounier@openedition.org

×