Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Enjeux des réseaux de chaleur en Ile-de-France

3,394 views
3,578 views

Published on

18 septembre 2012 - Présentation "Enjeux des réseaux de chaleur en Ile-de-France".

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
3,394
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2,770
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Assises des EnR en milieu urbain 2012 - Enjeux des réseaux de chaleur en Ile-de-France

  1. 1. Enjeux des réseaux de chaleur en Ile-de-France Vincent LE BIEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l ’Environnement et de l ’Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Assises des Énergies Renouvelables en Milieu Urbain Mardi 18 septembre 2012Direction Régionale et Interdépartementale de l ’Environnement et de l ’Énergie d ’Ile-de-France (DRIEE IF) 1
  2. 2. Situation en Ile-de-France Le parc de bâtiments existants représente près de 600millions de m2 de surface à chauffer et 60% des consommationsénergétiques régionales 127 réseaux de chaleur et de froid en Ile-de-France : → 9 376 MW de puissance installée → 13,6 TWh de chaleur livrée, soit 50% de la chaleur livrée par la totalité des réseaux en France → 1 421 km Reste Géothermie U G h nité W 85 1 163 1% 7% B iomasse 88 → 1,1 million équivalent-logements Charbon Fioul 1% 1 930 1 457 12% 9% U M IO 3 405 22% Bouquet énergétique desréseaux franciliens en 2011 G sous chaudière az 3 073 19%en énergie primaire G cogénération az 3 523 22% Importation de chaleur cogé gaz 1 176 7% 2
  3. 3. Les atouts du chauffage urbain Pour les collectivités : réduire drastiquement les GES et polluantsémis aujourd’hui par les chaudières collectives situées en piedd’immeuble Pour les propriétaires et gestionnaires de parcs de bâtiments :planifier et optimiser à moindre coût leurs stratégies globalesd ’investissements pour les réhabilitations en vue de latteinte dufacteur 4 Pour les consommateurs : intérêt économique en particulierlorsque le réseau met en œuvre des EnR&R (moindre sensibilité destarifs aux variations des prix des énergies fossiles, TVA à tauxréduit) Pour les opérateurs de chauffage urbain : le développement desraccordements est une condition indispensable pour assurer lemaintien de l ’équilibre économique des réseaux, afin de compenserla baisse attendue de la demande de chauffage 3
  4. 4. Méthode d ’évaluation du potentiel de développement des réseaux de chaleurCarte des consommations énergétiques accessibles 4
  5. 5. Méthode d ’évaluation du potentiel de développement des réseaux de chaleurCarte des densités énergétiques linéaires 5
  6. 6. Méthode d ’évaluation du potentiel de développement des réseaux de chaleurCarte des potentiels 6
  7. 7. Méthode d ’évaluation du potentiel dedéveloppement des réseaux de chaleur 7
  8. 8. Évaluation du potentiel de développement des réseaux de chaleur Évaluation du potentiel en terme de :→ augmentation du raccordement des bâtiments situés à proximité immédiate des réseaux existants→ extension des réseaux existants pour alimenter des bâtiments situés à moins de 1000m→ création de réseaux neufs Nombre d’équivalent-logements Nombre d’équivalent-logements supplémentaires chauffés par les cumulés chauffés par les réseaux réseaux de chaleur de chaleurSituation actuelle - 1,1 millionPotentiel de raccordement desbâtiments à proximité des réseaux + 0,9 à + 1,2 million 2 à 2,3 millionsactuelsPotentiel de création de réseaux + 0,8 à + 1,2 million 2,8 à 3,5 millions 8
  9. 9. Nécessaire évolution du mix énergétique des réseaux Reste 2011 U G h nité W 85 1% Géothermie 1 163 7% B iomasse 88 Charbon Fioul 1% 1 930 1 457 12% 9% U M IO 3 405 22% G sous chaudière az 3 073 19% G cogénération az 3 523 22% Importation de chaleur cogé gaz 1 176 7%2020 2050 G sous az I por m tation de chaudière A es utr este Fioul Gaz chaleurcogé gaz G sous C az harbon R 28 récupérations 0 364 G éothermie cogénération 1 176 chaudière 965 0,2% chaleur 0% 2% 2 326 637 8% 2 046 6% 100 13% 4% 12% 1% Importation de Géothermie Biomasse chaleurcogé gaz 4 450 2 398 1 176 30% 14% UO I M 7% 4 086 G az 27% cogénération UIOM 3 823 4 086 B asse iom 22% 24% 4 596 Unité : 30% G énergie primaire Wh 9
  10. 10. Les recommandations du SRCAE Mobiliser les outils d ’aménagement du territoire et d ’urbanisme → élaborer un schéma directeur de développement pour chaque réseau, définir des prescriptions réseaux dans les CDT, SCOT, PLU, ZAC Améliorer le contrôle et la gestion des réseaux de chaleur → favoriser les structures intercommunales, mieux coordonner toutes les concessions (gaz, électricité, réseaux) Renforcer l ’attractivité des réseaux de chaleur en agissant sur latarification et l ’allègement des factures → soutenir financièrement le développement des réseaux, améliorer la transparence sur les prix Mettre en place des mesures de soutien à l ’échelle régionale → constituer un comité régional, exploiter les informations du SIG de l ’étude 10

×