Your SlideShare is downloading. ×
Plainte de Justin Métellus, deux (2) hres après l'attaque contre les lycées au Cap-Haitien.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Plainte de Justin Métellus, deux (2) hres après l'attaque contre les lycées au Cap-Haitien.

64

Published on

Dossier : Enquête sur les attaques à gaz lacrymogène de Cap-Haitien. (Texte de Cyrus Sibert) …

Dossier : Enquête sur les attaques à gaz lacrymogène de Cap-Haitien. (Texte de Cyrus Sibert)

Le lundi 28 octobre 2013, des individus ont attaqué de façon simultanée, avec une coordination qui fait peur, deux lycées au Cap-Haitien : Les Lycées Philippe Guerrier et Dudit Boukman. Une situation de panique générale dans la 2e ville du pays s’en est suivie. Plusieurs élevés ont été transportés à l’Hôpital Justinien : des cas difficulté respiratoire, des blessés et surtout de cas de membres fracturés.

Ce même 28 octobre 2013, à 10 heures du matin, soit 2 heures après l’attaque, Justin Métellus, le Directeur Départemental de l’Education nationale Nord déposa une plainte à la Section de la Direction de la Police Judiciaire dans le Nord (SDPJ/PNH/Nord), dans laquelle - plainte - il fit les déclarations suivantes par devant l’officier de police judiciaire, Jean Arold :

« Mwen pa konnen kiyès ki lotè zak yo, men guenyen endis »

Justin Métellus continua sa déposition en expliquant la situation de tension qui existe au Lycée Philippe Guerrier, suite au transfert de deux directeurs. Il conclu avec cette déduction :

« Pou mwen menm se sa ki pwoblèm nan. »

(Voir en pièce-jointe, une copie de la plainte transférée au Parquet du Tribunal Civil du Cap-Haitien)

Pourtant, le mardi 29 octobre 2013, Justin Métellus est intervenu sur Radio Vision 200 pour accuser Cyrus Sibert d’être à la base des attaques, en précisant qu’il était au courant des préparatifs depuis dimanche soir, et que Cyrus Sibert avait pris part à des réunions tenues dans la ville du Cap-Haitien, 27 octobre 2013. Aussi, Martin Pierre, le cousin de l’ancien délégué Yvon Altéon, avait-il, sur les ondes de « Radio Vision 2000 » et d’autres medias, accusé Cyrus Sibert d’être à la base de tous les actes de violence et des mouvements de tension dans le Nord.

Depuis 26 octobre 2013, Cyrus Sibert a quitté Cap-Haitien à destination des Etats-Unis. C’est d’ailleurs la première faille dans l’accusation. Surtout, ils avaient insisté sur notre présence dans des réunions organisées la veille de l’attaque. Ce n’est pas difficile à démonter et nous comptons le faire au Tribunal. Pour mieux convaincre leur interlocuteur, les menteurs aiment s’aventurer dans des précisions, et souvent, ils trébuchent, en empruntant cette voie.

Faut-il signaler que dans le Communiqué de Presse, publié en la circonstance, le Bureau Central du Ministère de l’Education Nationale avait condamné l’ « acte odieux et barbare » perpétré le 28 octobre 2013, par « des individus non encore identifiés. »

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
64
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

×