Your SlideShare is downloading. ×
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
248
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Travaux Groupe Sénégal 1) Eléments architecturaux clés pour un Sakss National Organigramme de mise en œuvre du PNIA Comite de pilotage c Groupe du dialogue politique Comite technique Groupes ( thèmatiques ad (s hoc ( Dispositif SAKSS Le Comité de Pilotage 1) Approuver les PTBA présentés par l’Unité technique ; 2) commander les audits techniques et financiers des activités de l’Unité technique ; 3) apprécier et d’approuver les rapports d’activités ; 4) assurer le dialogue politique etc... Le Comité Techniquecoordonné par la DAPS, il va s’appuyer sur les points focaux et sur le dispositif sakss et encas de besoin sur les groupes thématiques 1) veiller à la planification des programmes éligibles ; 2) suivre l’exécution des projets et programmes éligibles au PNIA ; 3) faire la revue annuelle des rapports d’activités et celle des programmesLes points focaux sont constitués de structures en charge du développement rural et sont lesrépondants du comité technique.
  • 2.  Le dispositif du SAKSS (mécanisme de suivi-évaluation du programme)Il s’appuie sur les cellules de planification des ministères en charge du développement rural.Ce système sera alimenté par les données collectées régulièrement au niveau desstructures du développement rural.  Les Groupes Thématiques ad hocCes groupes peuvent regrouper le personnel des services et agences du ministère del’agriculture et dautres ministères concernés, les institutions de recherche et les fournisseursde données (institut national de statistique, etc.), les représentants des producteurs et de lasociété civile et les autres acteurs concernés par la mise en œuvre du PNIA. 1) faire la revue périodique de la mise en œuvre du PNIA et identifier les aspects à améliorer, qu’ils soient opérationnels ou liés à la génération et l’utilisation des connaissances, afin dassurer le succès du programme ; 2) élaborer des agendas de recherche et d’analyse pour prendre en charge les lacunes identifiées, soit au cours de la mise en œuvre, soit par anticipation. Le Groupe de Dialogue Politique de l’ECOWAP/PDDAA 1) faire la revue périodique de la mise en œuvre du PNIA et identifier les aspects à améliorer afin dassurer le succès du programme. Ils doivent fournir aux autorités publiques un feedback de la base sur la mise en œuvre du PNIA ; 2) donner leurs points de vue dans la hiérarchisation des priorités d’investissements agricoles dans le cadre du PNIA.Il est composé par les représentants des producteurs et de la société civile, lesreprésentants du secteur privé et les représentants de l’administration et des partenaires audéveloppement. Ce groupe sera animé par la société civile. 2) Résultats, exrants, activités et responsabilités1) OBJECTIF SPECIFIQUE : Assurer le suivi de la mise en œuvre du PNIARésultat: les indicateurs des performances du PNIA, sont suivisActivité 1 : élaborer et valider les indicateursActivité 2 : Assurer la mise à jour des indicateurs2) OBJECTIF SPECIFIQUE : Renforcer les capacités des systèmes d’information deplanification de suivi évaluation existantsRésultat : Les points faibles des systèmes d’information existants sont identifiés et améliorés
  • 3. Activité 1: réaliser des évaluations périodiques approfondies des systèmes de planificationde suivi d’évaluation et de capitalisation du secteur agricoleActivité 2 : planifier les opérations de collecte de données nécessaires à la fonctionnalité duSAKSS. 3) Défis et contraintes3.1) ForcesMise en place de plusieurs dispositifs d’analyse, de coordination et de suivi-évaluation parmilesquels : une cellule d’étude et de planification fonctionnelle au niveau du ministère en charge de la pêche ; une cellule d’étude et de planification stratégique disposant d’un système de suivi- évaluation pour tenir compte de l’ensemble des besoins en informations du ministère en charge de l’environnement ; un système de suivi-évaluation sectoriel ( Projet d’Appui au Système de Monitoring et d’Evaluation (PASYME)) est en cours au niveau du ministère en charge de l’agriculture.3.2) FaiblessesElles peuvent être résumées comme suit : manque de synergie des systèmes existants ; inadaptation du cadre juridique pour la plupart des services statistiques sectoriels et des observatoires statistiques ; instabilité de la tutelle administrative dont dépendent les producteurs de données statistiques ; appui insuffisant des décideurs pour la fonctionnalité des systèmes de suivi- évaluation ; faiblesse des systèmes de suivi-évaluation au niveau de certaines structures déconcentrées des ministères; fonctionnement à la demande des directions techniques centrales et des services déconcentrés pour répondre aux besoins d’informations des ministères.

×